Appels à projets du 4 mai

Noisy-le-Sec - Région d’Illfurth - Niort - Lyon - Mérignac - Audrieu - Rennes

nous vous transférons cet appel à résidence

résidence de La Galerie à Noisy-le-Sec

La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, accueille chaque année un(e) artiste plasticien(ne) en résidence. Cette résidence, d’une durée de 9 mois, vise à accompagner la production d’un ensemble d’œuvres qui sera intégré à une exposition collective à La Galerie.

L’artiste résidera dans un atelier-logement meublé de 90 m2 (chambre, séjour, kitchenette, salle de bains, grand atelier et cave) mis a disposition par la ville de Noisy-le-Sec et situé en centre-ville de Noisy-le-Sec (RER E à 10 minutes de Paris ou bus 105 depuis le métro Mairie des Lilas), et à proximité du centre d’art.

Le projet de l’artiste sera accompagné par La Galerie d’un soutien financier et logistique. Il sera demandé à l’artiste de réaliser des interventions rémunérées auprès d’écoles, collèges, lycées ou universités à l’échelle du département, ainsi qu’auprès du public de La Galerie.
Chaque année, la résidence s’articule autour d’une thématique différente.
Pour l’année 2007-2008, le thème de la résidence est : Visions nocturnes : représenter la nuit, rendre visible dans l’obscurité, faire l’expérience du noir.
Dates de la résidence : 2 juillet 2007 - 29 mars 2008 - Dates de l’exposition collective : 8 mars - 10 mai 2008

Précédemment, ce sont les artistes Julien Discrit (né en 1978) et Simon Boudvin (né en 1979) qui avaient été sélectionnés pour les résidences 2005/2006 (exposition Cosmogonies) et 2006/2007 (exposition Expéditions).
La Galerie est un centre d’art contemporain créé en 1999, financé par la Ville de Noisy-le-Sec, la Direction régionale des affaires culturelles – Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et le Conseil régional d’Ile-de-France.

Elle a pour missions de soutenir la création actuelle en permettant à des artistes émergeants de produire de nouvelles œuvres et de sensibiliser les publics les plus larges à l’art contemporain sous toutes ses formes. Chaque exposition est accompagnée par des événements en direction des publics adultes (rencontres, conférences, concerts, ateliers) et des jeunes publics (scolaires, centres de loisirs…). http://www.noisylesec.net

La Galerie est membre de : DCA, association française de Développement des Centres d’Art www.dca-art.com

Tram, réseau art contemporain Paris/Île-de-France www.tram-idf.fr

CRITÈRES DE SELECTION :

  • Résidence ouverte à un(e) artiste plasticien(ne) né(e) ou vivant en France, sans limite d’âge.
  • La démarche ou le projet spécifique de l’artiste sélectionné(e) devra s’inscrire dans la thématique 2007/2008 énoncée ci-dessus.
  • Le projet de l’artiste devra également prendre en considération, à la fois dans son processus de création et dans sa diffusion, le territoire, ses acteurs, ses structures culturelles et scientifiques (associations, universités, musées, etc.), à l’échelle de la ville, du département et/ou de la région.

DOSSIER DE CANDIDATURE : Les candidatures devront comporter : un dossier illustré représentatif du travail général de l’artiste (sur papier)
une biographie un curriculum vitae comprenant les coordonnées complètes de l’artiste (adresse, e-mail, téléphone),
une note d’intention du projet (2 pages maximum). Elles sont à déposer à La Galerie ou à adresser par courrier à :
Marianne Lanavère, directrice - La Galerie - 1 rue Jean-Jaurès - 93130 NOISY-LE-SEC

Informations : 01 49 42 67 17 - lagalerie@noisylesec.fr.
Date limite de dépôt des dossiers - cachet de la poste faisant foi : vendredi 11 mai 2007

Après une phase de pré-sélection, les candidats retenus seront invités à présenter leur projet devant un jury fin mai 2007. Les dossiers des candidats non-retenus seront retournés par courrier.


nous vous transférons cet appel à résidence

résidence d’artiste : De quoi nous souviendrons nous ?

lieu : communauté des communes de la région d’Illfurth.
date de résidence : une semaine en octobre ou novembre 2007.
cahier des charge : la population locale doit être impliquée dans la réalisation prévue.

Il doit rester une trace du travail. Le projet se déroule sur 3 ans , concernera 6 artistes (2 par an) et donnera lieu à une manifestation ou les traces des différentes interventions seront données à voir.

Prise en charge : l’artiste sera logé et nourri. Il bénéficiera d’une somme de 1500 euros pour tous ses autres frais.

Envoyez avant le 15 juin 2007 :

  • un dossier donnant une idée de votre travail en général et plus particulièrement dans ce type d’intervention.
  • une présentation de votre projet. renseignements : Anne-Marie Schoen - résidence d’artiste : De quoi nous souviendrons nous ? - 26 Grand rue - 68720 TAGOLSHEIM - 06 87 65 38 33 - 03 89 08 43 49

nous vous transférons cet appel à résidence

La résidence “Pour l’Instant” située à Niort, bénéficie d’un cadre exceptionnel (le Fort Foucault) pour accueillir les photographes qui sont logés au cœur de la cité, au pied du donjon médiéval et en bord de Sèvre. Les artistes sont accompagnés durant leur séjour par un grand nom de la photographie - Philip Blenkinsop - et soutenus techniquement par un professionnel et l’équipe de “Pour l’Instant”. Un pôle technique leur est réservé comprenant un laboratoire argentique et un atelier numérique. Ainsi entourés, les artistes sont invités à créer et à expérimenter, stimuler par les échanges permanents issus de la diversité des approches, des démarches et des parcours de chaque participant. C’est là l’objectif essentiel que s’est donnée l’association “ Pour l’Instant ” loin des prix, des bourses et des concours.

SELECTION Sur présentation d’un dossier, par un jury composé du conseiller artistique, de personnalités de la photographie et des arts plastiques. Vous devez joindre : Une série de photographies représentatives de votre travail. Un curriculum vitae, un texte présentant votre démarche artistique et éventuellement le projet que vous souhaitez développer pendant la résidence. Le format et le nombre sont libres.

LE PRINCIPE : La prise en charge durant la résidence comprend l’hébergement, les repas, les fournitures nécessaires à la création in situ.
Les œuvres créées durant la résidence et exposées à la fin du séjour feront partie du fonds d’œuvres de l’association, les négatifs restant la propriété de l’auteur. Pour les pratiques numériques, les résidents gardent et repartent avec les fichiers utilisés pour l’exposition finale. La résidence “Pour l’Instant” du 7 au 18 septembre 2007.

Les dossiers sont à envoyer avant le 20 mai 2007, accompagnés d’une enveloppe-retour dûment affranchie à :
Association “Pour l’Instant” - 7 avenue de Limoges - 79000 NIORT - 05 49 24 35 44 - 06 82 11 05 26 - pourlinstant@wanadoo.fr - www.pourlinstant.com

Les candidats sélectionnés exposent durant tout l’été les œuvres de leur dossier de sélection, puis les œuvres créées à Niort.


nous vous transférons cet avis de recrutement

recherche responsable pour la Galerie Roger Tator à Lyon

vous serez chargé/e de mission d’élaboration d’expositions, vous connaissez le milieu artistique régional
et national et les pratiques curatoriales.

vous êtes autonome et motivé/e pour travailler en structure associative.
vous êtes éligible au Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi - vérifiez votre éligibilité à ce type de contrat

ccd de 18 mois - expérience ; débutant accepté/e - 35h de travail hebdomadaire - permis - déplacements

formation et connaissances : anglais courant, italien
salaire indicatif : 1255 euros par mois

veuillez adresser par mail votre curriculum vitae et une lettre de motivation et d’intention
Monsieur Deboos - Galerie Roger Tator - E.DEBOOS@PROJETATOR.COM - www.rogertator.com


nous vous transférons cet avis public à la concurrence

1 POUVOIR ADJUDICATEUR : Ville de Mérignac - 05.56.55.66.00
MAITRISE D’ŒUVRE : H.P.L. Architectes SARL - 11 avenue Mendès-France - 33700 MERIGNAC - hpl.architectes@wanadoo.fr

2 OBJET DU MARCHE : Une création originale contemporaine s’appuyant sur l’idée de lumière pour l’atrium de la médiathèque
L’atrium de la médiathèque, complété de son prolongement dans l’espace vitrine de la façade et/ou des abords extérieurs, constitue un élément clé de l’ensemble architectural et du projet culturel. En prolongement direct avec la place, il lie les 2 bâtiments et permet d’identifier les fonctions des divers niveaux. Le matériau suggéré à l’artiste pour mettre en valeur cet espace remarquable est la lumière : l’artiste proposera une création ou une intervention lumineuse originale spécifiquement conçue pour l’atrium et les espaces complémentaires. Cette oeuvre fera appel à l’identification du lieu dans sa conception architecturale d’ensemble ainsi que dans sa fonction culturelle.
Montant de l’opération : 85 550 euros TTC (ce montant inclut les indemnités des candidats non retenus et les frais divers, ce qui porte l’enveloppe pour la réalisation de l’œuvre à 78 050 euros TTC).


3 PROCEDURE DE PASSATION
 : Procédure adaptée


4 COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
 : Pour être recevable, le dossier de candidature sera obligatoirement constitué des pièces suivantes :

    • Curriculum vitae et lettre de motivation de l’artiste
    • Documentation sur le travail de l’artiste et sur les œuvres réalisées (support papier notamment) ;
    • Attestation de la Maison des Artistes - sécurité sociale, numéro de SIRET ou équivalent étranger. Ainsi que les pièces suivantes :
      • 1) Une déclaration sur l’honneur attestant qu’il ne fait l’objet d’une des interdictions de soumissionner telles que définies à l’article 43 du code des marchés publics c’est-à-dire : • Qu’il n’a pas fait l’objet depuis moins de cinq ans, d’une condamnation définitive pour l’une des infractions prévues par les articles 222-38, 222-40, 313-1 à 313-3, 314-1 à 313-3, 324-1 à 324-6, 421-2-1, article 421-5-2ème al.. Article 433-1, article 434-9-2ème al., articles 435-2, 441-1, 441-7, 441-8,1er et 2ème al., article 441-9 et article 450-1 du code pénal ; par l’article L. 152-6- 2ème alinéa du code du travail . par l’article 1741 du Code général des impôts ; • Qu’il n’a pas fait l’objet depuis moins de cinq ans d’une condamnation inscrite au bulletin N° 2 du casier judiciaire pour les infractions mentionnées aux articles L. 324-9, L.324-10, L.341-6, L.125-1 et L.125-3 du code du travail ; • Qu’il n’est pas en état de liquidation judiciaire au sens de l’article L. 620-1 du code du commerce ou de faillite personnelle au sens de l’article 625-2 ou qu’il ne fait pas l’objet d’une procédure équivalente régie par un droit étranger. • Qu’il a souscrit à l’ensemble de ses obligations concernant sa situation fiscale et sociale au 31 décembre de l’année précédant celle au cours de laquelle a lieu le lancement de la consultation ou constitué des garanties suffisantes • Qu’il a satisfait aux obligations prévues par les articles L.323-8-5 et L. 323-8-2 du code du travail s’il est assujetti à l’obligation définie à l’article L 323-1 du même code.
      • 2) Le candidat en redressement judiciaire devra produire copie du ou des jugements prononcés à cet effet.


5 CRITERES DE SELECTION DES CANDIDATURES
 : Phase de présélection des 4 candidats :

    • 1) Motivations de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création contemporaine, en dialogue avec le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage.
    • 2) Qualité des dossiers artistiques.
    • Phase d’étude de projets pour les 4 candidats retenus :
      • 1) Adéquation de la démarche artistique avec le programme proposé.
      • 2) Qualité de la réponse en terme de longévité et de sécurité.
      • 3) Respect de l’enveloppe financière et du cahier des charges.


6 NOMBRE DE CANDIDATS A RETENIR
 : Après avis du Comité Artistique et décision du maître d’ouvrage, 4 candidats maximum seront admis à concourir dans le cadre d’une étude de projet dont un sera retenu pour la phase de réalisation et d’installation du projet artistique.

7 PROGRAMME DE LA COMMANDE ARTISTIQUE : Le programme peut être demandé gratuitement à : MAITRISE D’ŒUVRE : H.P.L. Architectes (SARL) - 11 avenue Mendès-France - 33700 MERIGNAC - hpl.architectes@wanadoo.fr

8 AUTRES RENSEIGNEMENTS : Nombre et valeur des primes : une indemnité de 2 500 euros TTC sera allouée à chaque artiste ayant remis un projet classé en 2ème, 3ème ou 4ème position. Cependant, le maître d’ouvrage pourra décider, sur proposition du comité artistique, de supprimer ou réduire le montant de cette indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet présenté par l’un des candidats non retenus.
Suite de la consultation : Le lauréat se verra confier un marché pour la conception, la réalisation et l’installation du projet artistique qu’il aura proposé. Il percevra une avance de 2 500 euros TTC à valoir sur ses honoraires.

9 DATE D’ENVOI OU DE DEPOT DES CANDIDATURES : L’envoi des candidatures par voie électronique n’est pas autorisé.
Les candidatures seront adressées ou déposées contre récépissé ou pli recommandé au Service des Marchés Publics de la Ville de Mérignac
avant le 30 mai 2007 à 12h. L’enveloppe extérieure portera la mention : « Démarche artistique pour la décoration de la médiathèque ».

10 RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES OU ARTISTIQUES :
Monsieur Bertrand Fleury - Conseiller pour les Arts Plastiques - Drac Aquitaine : bertrand.fleury@culture.gouv.fr

11 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS : AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE
Monsieur Jean-François Gayou - Directeur des Finances de la Ville de Mérignac - Hôtel de Ville - avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny -
33700 MERIGNAC - 05.56.18.88.04.


nous vous transférons cet appel à conception, réalisation et installation d’une œuvre d’art, au titre du 1% artistique

Communauté de communes Val de Seulles - Mairie d’Audrieu
Une procédure de 1% est ouverte dans le cadre de la construction du Groupe scolaire d’Audrieu – 14250

Programme de la commande : La commande porte sur une intervention artistique de type pérenne pouvant
se trouver en situation extérieure ou intérieure par rapport au bâtiment.
Procédure de passation du marché : Décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret n°90-2005 du 4 février 2005 relatif à
l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des
marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation pris en application de l’article 71 du code des marchés publics.

Montant de l’enveloppe de cette opération du 1% artistique : 28 152 euros TTC.
Cette enveloppe comprend toutes les dépenses liées à l’opération : indemnités,
publicités, rémunération, frais de production et de monstration de l’oeuvre d’art réalisée.
Nombre de candidats admis à présenter un projet : 3 candidats seront admis à présenter un projet.
Chaque candidat ayant remis un projet recevra une indemnité de 1 500 euros TTC.
Cette indemnité constituera une avance sur le marché du lauréat.

Dossier de candidature : Rédigé en français, le dossier de candidature comprendra :

  • un curriculum vitae de l’artiste (3 pages maximum)
  • une note d’intention sur la démarche artistique du candidat
  • 10 visuels sur support papier, et le cas échéant, sur support numérique (CD - DVD).

Modalités de sélection des projets : Après examen des candidatures par le comité artistique,
les candidats admis à présenter un projet recevront le cahier des charges de la commande
Les candidats retenus lors de cette première sélection seront convoqués pour une présentation du site

Ils devront présenter devant le comité artistique dans un délai d’environ 1 mois :

  • une note d’intention écrite
  • une esquisse de leur proposition artistique
  • un premier échéancier pour la réalisation

Le maître d’ouvrage choisira le candidat lauréat après avis du comité artistique, selon les critères
suivants :

  • Qualité artistique du projet jugée par le comité constitué pour la présente opération
  • Adéquation du projet avec le projet architectural et sa démarche environnementale

Date prévisionnelle d’une audition des 3 candidats : début juillet 2007
Livraison de l’œuvre prévue à l’été 2008
La date limite d’envoi des candidatures est fixée au 9 mai 2007.
Les dossiers des candidatures sont à adresser à : Mairie d’Audrieu - 9 rue du Moutier - 14250 AUDRIEU
sous enveloppe portant la mention « 1% Groupe scolaire d’Audrieu » - « NE PAS OUVRIR »

Renseignements : contact : Mairie d’Audrieu - 9 rue du Moutier - 14250 AUDRIEU - 02 31 80 21 51 - mairie.audrieu@wanadoo.fr


nous vous transférons cet appel à conception, réalisation et installation d’une œuvre d’art, au titre du 1% artistique.
Ville de Rennes - Direction Générale de la Culture - Restructuration - Piscine des Gayeulles - Obligation de décoration des constructions publiques - Intervention artistique - Cahier des charges

I – CONTEXTE : Réalisation d’une œuvre d’art dans le cadre du 1% artistique.

Textes de référence cadrant la procédure de passation de marché : le décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques, modifié par le décret n° 2005-90 du 4 février 2005 et sa circulaire d’application du 16 août 2006. Ces textes précisent les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation en application de l’article 71 du Code des Marchés Publics.
L’objectif de la loi du 1% artistique est de faire dialoguer l’art contemporain avec l’architecture, et au-delà, avec le cadre de vie, et de sensibiliser les publics à l’art contemporain.
Intervention artistique dans le cadre de la restructuration de la piscine des Gayeulles : 16, avenue des Gayeulles, 35 000 RENNES.
La maîtrise d’œuvre du projet est confiée à l’agence Coste Architectures.
Le comité artistique, réuni le 8 mars 2007, a défini le présent cahier des charges.

II – IDENTIFICATION ET COORDONNEES DU MAITRE D’OUVRAGE.
Ville de Rennes - Direction Générale de la Culture - BP 31 26 - 35031 RENNES CEDEX -
02 23 62 21 00 - olemee@ville-rennes.fr - www.rennes.fr

III – NOTICE ARCHITECTURALE DE L’AGENCE COSTE.
Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Internet de l’Agence Coste Architectures : www.coste.fr

    • Les enjeux : Il s’agit de restructurer l’ancienne piscine en proposant un équipement innovant, écologique et approprié aux nouvelles demandes du public en termes de loisir et de détente.
    • Implantation urbanistique et intention architecturale : La Piscine des Gayeulles va devenir, en ne conservant que son bassin sportif initial, une piscine de détente dotée d’un espace ludique (un bassin à vague et des animations aquatiques), d’une pataugeoire, d’une fosse de plongée et d’un hammam. L’ambiance est chaude et conviviale avec un revêtement de sol carrelé couleur sable, des murs en partie en briques et des formes courbes au niveau des bassins et de l’allure d’ensemble du bâtiment. Les bassins sont blancs avec une bordure bleue ou noire qui les délimite. La halle des bassins est agrémentée d’aménagements paysagers (haies, palmiers, pots de végétaux) et d’un aquarium. Le bâtiment est fondu dans le site et doté d’une grande toiture végétalisée pour une intégration harmonieuse du bâti dans le paysage, dans le respect de l’environnement proche : le parc aux daims, la ferme située à l’est de la piscine et le parc existant. Le bâtiment s’ouvre sur le parc avec un large accès vitré, valorisant l’ensoleillement et les vues. Le nouveau centre nautique est positionné, le long de l’avenue des Gayeulles, en deuxième rideau, derrière une première ligne d’arbres existants qui se situe le long des parkings et qui fait office de « bouclier » végétal tant pour le bruit que pour les vues directes. Ce qui n’empêche pas d’offrir des vues indirectes et majestueuses. L’accession au hall se fait par un cheminement qui suit le parcours actuel. Cette « promenade » permet aux utilisateurs de découvrir le parc et les animaux plutôt que de rentrer directement dans la piscine depuis les parkings sans profiter du site. Ce cheminement pavé de 50 mètres met en valeur le site et la piscine. Il prend place entre le mur extérieur habillé de bois et un muret bas en « gabion » auquel s’adosse un talus planté qui vient poursuivre et terminer la pente de la toiture jusqu’au sol. De manière à préserver du mieux possible le site, la piscine a été imaginée comme un mouvement de terrain, comme un talus naturel où seule la façade sud s’ouvrirait et émergerait du terrain comme un coquillage ouvert. Du nord, de l’est et de l’ouest, la piscine disparaît quasiment. Au sud en revanche, sa large et majestueuse façade vitrée (protégée par un jeu de brise-soleil en bois) permet des vues à 180 degrés depuis l’intérieur de la halle des bassins. L’équipement se veut une mise en scène du site. La conception architecturale et technique est fondée sur une optimisation des coûts de fonctionnement et d’entretien et sur des qualités d’ambiances intérieures très performantes dans une optique HQE (Haute Qualité Environnementale). Sont prévues des mesures d’économie d’énergie, notamment la récupération de la source de chaleur de la patinoire voisine, de gestion de l’eau et de gestion du confort (hygrothermique, visuel, olfactif, qualité de l’eau et de l’air).
    • Circulations et fonctionnalité : La conception intérieure de l’édifice est basée sur différents axes de réflexion :
    • Mise en scène du parcours de l’usager (confort, variété des vues et sensations, rationalisation),
    • Convergence visuelle et physique vers l’élément fort du bâtiment,
    • Souci de privilégier l’éclairage naturel dans tous les espaces (accueil, circulations des vestiaires, locaux du personnel, halle des bassins)
    • Adaptation à tous les usagers (personnels d’accueil et d’exploitation, familles, sportifs, bébés, enfants, adolescents…). Dès l’accès, la mise en scène de l’équipement se traduit par son « passage » entre le parc aux daims d’un côté et la piscine de l’autre. Accessible depuis le parking, la terrasse de consommation est en liaison avec le bar, ouvert au grand public. Devancé par un auvent qui s’inscrit dans la continuité de la toiture, le hall demeure une faille dans le mur périphérique, reliant la halle des bassins au reste du parc. Ouvert sur l’extérieur, le hall bénéficie d’une vue panoramique vers la halle des bassins par une baie courbe, qui s’avance vers le cœur de l’édifice. Il participe ainsi à la mise en condition du public et propose un espace d’attente confortable et agréable. L’équipement est un système fédérateur composé de trois zones d’activité : sportive/ludique/plongée. Pour accéder à la halle des bassins, le visiteur s’adresse à la banque d’accueil puis valide son entrée vers les vestiaires individuels auprès des tourniquets de contrôle. Le bassin de natation existant et conservé de 25m x 10m est disposé à proximité de l’accès des pédiluves, orienté perpendiculairement à l’accès du hall d’accueil, en retrait des façades, pour éviter les reflets sur l’eau. Ce bassin sportif est destiné à l’apprentissage, la pratique de la natation et des sports en clubs et à l’utilisation des scolaires. La fosse de plongée est séparée du bassin à vagues par un mur architecturé en béton lisse en forme de rochers marins et de la pataugeoire par un mur dans lequel est logé l’aquarium. Elle est constituée de plusieurs paliers jusqu’à 10m de profondeur. Le bassin à vagues est judicieusement placé au centre de la halle des bassins. Les vagues viennent déferler le long de la plage sud, laquelle bénéficie du soleil et des vues sur les plages minérales extérieures et sur les plages engazonnées Les plages extérieures paysagées sont inscrites dans le prolongement naturel des plages intérieures ; elles sont séparées par une haie comprenant un pédiluve. Le bassin de loisirs, en liaison avec le bassin à vagues, est composé de formes et d’animations ludiques, offrant un cadre de détente, de convivialité et de jeux. Distribué par un grand escalier, il propose plusieurs aires de jeux :
      • Des jets,
      • Un geyser,
      • Une rivière de marche à contre-courant,
      • Une banquette bouillonnante,
      • Et des canons à jets multi-directionnels. Partie intégrante du pôle ludique, la pataugeoire est volontairement préservée et privilégie le dépaysement, l’éveil et le confort, tant pour les parents, grâce aux banquettes chauffantes, que pour les enfants, grâce aux divers jeux aquatiques. Un véritable aquarium sépare la pataugeoire de la fosse de plongée en étant visible des deux côtés. Prolongeant l’espace de tranquillité (pataugeoire et banquette bouillonnante du bassin ludique), l’espace détente (une salle de hammam et une salle de repos qui s’ouvre sur un « patio zen ») dispose d’une position privilégiée : espace de calme, fermé, avec une lumière naturelle tamisée et un confort acoustique. La halle des bassins offre ainsi un espace unitaire, aux formes douces, favorisant une acoustique efficace (aucun mur parallèle, traitement du plafond et des parois intégrés à la décoration) et un lieu agréable tant physiquement que visuellement. Afin d’en faciliter l’usage, un poste de surveillance au centre des bassins s’ajoute au bureau MNS et des banquettes en nombre important sont disposées en périphérie et aux abords des bassins.
    • Spécificités techniques des revêtements carrelés en piscine Les revêtements en matériaux durs scellés (carrelages, faïences) sont majoritaires dans les espaces humides des piscines. Cependant ils présentent certaines contraintes de mise en œuvre et d’utilisation :
    • Contraintes réglementaires liées à l’hygiène et à la glissance. Un classement définit précisément les types de carrelage à utiliser suivant les surfaces (plages – pieds nus, zones immergées…). La mise en œuvre des carrelages doit faciliter leur entretien. Dans le cadre du projet artistique, il conviendra de penser à éviter des zones glissantes sur des volumes accessibles (par les enfants par exemple). Il faudra éviter des angles morts et des contre-pentes créant des eaux stagnantes.
    • Contraintes de réalisation par la juxtaposition des différents types de carrelages : épaisseurs, trames des joints…
    • Contraintes d’étanchéité : les carrelages sont posés sur des résines spécifiques garantissant l’étanchéité des locaux ou des bassins. Le principal sinistre en piscine est le défaut d’étanchéité, il y aura donc recherche de responsabilité.
    • Contraintes d’entretien : les zones carrelées sont nettoyées très régulièrement avec des matériels abrasifs et agressifs (jet pression, acide…).
    • La gestion du lieu Direction des Sports, Palais St Georges, 35 000 RENNES - Monsieur LECLERCQ – Monsieur RUBEAUX – Madame GOUBEAU

IV – PROGRAMME ARTISTIQUE : Conception, réalisation et installation d’une œuvre d’art à l’intérieur de la piscine des Gayeulles.

    • Nature de l’œuvre : un matériau imposé. Par souci de prendre en compte le contexte et l’histoire de Rennes avec la présence de l’Atelier Odorico à Rennes, dès la fin du 19ème siècle, et de son intervention dans la piscine Saint Georges, l’œuvre sera une mosaïque. L’artiste pourra éventuellement préconiser, en plus, une mise en couleur des revêtements de la halle des bassins (carrelages grand format dont la matière et la gamme colorée sont imposées pour des raisons de sécurité) ou intervenir sur les aménagements décoratifs prévus (rochers…).
      Un fonds patrimonial de tesselles provenant de l’Atelier Odorico pourra être mis à disposition de l’artiste s’il le souhaite. Ce fonds comprend des pièces qui ne sont plus fabriquées aujourd’hui. On y trouve des carreaux de pâte de verre, des smaltes de verre moulé, des grès cérame moulé, le tout dans une gamme colorée très vaste, avec des produits brillants et mats.
      L’atelier Odorico fit de Rennes dans les années 1930 la capitale française de la mosaïque moderne. C’est en 1882 que les frères Isidore et Vincent Odorico s’associent à la suite de leur père pour fonder leur propre entreprise à Rennes. Odorico participera, autour des années 1935, au renouveau de l’art sacré qui se manifeste par la construction de nouvelles églises, par exemple l’église Sainte-Thérèse à Rennes, œuvre de l’architecte Hyacinthe Perrin, ce dernier faisant souvent appel à l’ornementation en mosaïque. Mais c’est la piscine Saint-Georges, édifice Art Déco de l’architecte Emmanuel Le Ray, qui reste emblématique de l’emprunte que l’atelier laissera au patrimoine rennais.
      En imposant la mosaïque, la Ville a pour objectif de créer une continuité _ avec le patrimoine Odorico disséminé dans la ville. Il s’agit aussi d’inviter un artiste contemporain à s’approprier un matériau riche de possibilité et à faire dialoguer une création contemporaine avec un patrimoine. L’artiste aura alors à interpréter de manière contemporaine un médium traditionnel.
      Conformément à l’esprit de la loi sur le 1% artistique, l’artiste accordera une importance à la fonctionnalité de la mosaïque et à l’agencement du bâtiment pour proposer une œuvre qui s’intègrera à la conception architecturale.
      L’œuvre devra prendre en compte, dans sa problématique ou ses enjeux esthétiques, les ambiances créées par l’architecte. L’œuvre aura un caractère permanent (durabilité de même ordre que le bâtiment).
    • Emplacement : ouvert (dans les limites imposées par la spécificité d’une piscine) L’intervention artistique se situera dans la halle des bassins. Trois emplacements sont particulièrement pressentis :
      • la banquette, sur toute sa largeur, visible depuis l’entrée
      • le fronton de vagues (au-dessus du niveau des vagues)
      • le mur (qui comprend l’aquarium) séparant la pataugeoire de la fosse de plongée, qui se prolonge par les rochers L’intervention artistique pourra occuper un de ces emplacements ou plusieurs, et même s’étendre au-delà pour une intervention plus globale.
    • Surfaces exclues pour l’installation de la mosaïque :
      • surfaces immergées et nécessitant un traitement d’étanchéité particulier (bassins…)
      • surfaces au sol présentant des risques de glissance ou de blessures (sol, dessus de banquette…)
    • Exigence artistique : L’artiste ne sera pas choisi en fonction de son expérience de la mosaïque mais de son engagement dans une démarche artistique contemporaine, de ses éventuelles expérimentations précédentes dans l’espace public et de la qualité artistique de son offre. L’engagement de l’artiste dans une démarche expérimentale impliquée dans les débats actuels du monde de l’art sera exigé.
    • Calendrier : L’œuvre devra être réalisée et mise en place en concertation avec l’agenda des travaux du bâtiment. La date prévisionnelle de commencement des travaux de la piscine : juin 2008

V – MONTANT DE L’ENVELOPPE : Le budget total du 1% conformément au décret est de 72 770 euros TTC. Ce montant comprend les honoraires de l’artiste lauréat, les cessions de droit d’auteur, le coût de la réalisation de la commande, l’indemnité des artistes ayant participé à la 2nde phase de consultation, les frais de publicité et le défraiement des personnes qualifiées du comité artistique. L’indemnité versée aux candidats non-retenus à l’issue de la 2nde phase de consultation est de 2 000 euros TTC. Toutefois, le comité artistique se réserve le droit de proposer au maître d’ouvrage de réduire ou de supprimer cette indemnité allouée à un artiste sollicité à ce stade dont le projet serait manifestement insuffisant.
Par conséquent, le montant disponible pour les honoraires de l’artiste lauréat et la réalisation de l’intervention est au plus de 65 770 euros.

VI – MODALITES DE LA CONSULTATION : L’appel à candidature se déroulera en deux phases.

    • Phase 1 : présélection Les candidats devront dans un premier temps constituer un dossier de candidature comprenant :
      • Une lettre de candidature dûment motivée indiquant les orientations que le candidat souhaite donner à son projet dans le cadre de cette commande,
      • Un curriculum vitæ détaillé,
      • Un dossier artistique comprenant un texte sur la démarche artistique ainsi que tous les supports permettant une bonne appréhension du travail de l’artiste : catalogues, textes critiques, visuels…,
      • Une garantie professionnelle (attestation Maison des Artistes ou AGESSA, n° de SIRET ou équivalents étrangers). Le comité artistique sélectionnera au maximum 3 artistes ou équipes artistiques. À l’issue de la 1ère sélection, les artistes seront informés du choix du maître d’ouvrage. Les artistes évincés pourront connaître les motivations du comité artistique s’ils le demandent expressément.
    • Phase 2 : étude de projets Les candidats devront constituer un dossier de candidature comprenant :
      • Une note d’intention au format A4 (trois pages maximum) précisant les enjeux et l’intérêt du programme présenté dans ce cahier des charges ainsi qu’un pré-projet, Devront également y figurer la part honoraire de l’artiste ainsi que des indications sur sa méthode de travail (moyens alloués, sous-traitance éventuelle…),
      • Trois formats A3 maximum illustrant par des visuels le projet. À l’issue de la 2nde sélection, les artistes seront informés du choix du maître d’ouvrage. Les artistes évincés pourront connaître les motivations du comité artistique s’ils le demandent expressément. Les candidatures individuelles et collectives sont admises. Les dossiers rendus en phases 1 et 2 devront être rédigés en langue française. Les candidats présélectionnés pour participer à la phase 2 pourront recevoir des informations complémentaires de la part du maître d’ouvrage et du maître d’œuvre. Les questions devront être adressées par mail (olemee@ville-rennes.fr). Les réponses apportées seront diffusées à l’ensemble des candidats de la phase 2. Le comité artistique se réserve le droit de ne sélectionner aucune candidature en phase 1 ou 2. Suite de la consultation : Le lauréat se verra confier un marché pour la conception, la réalisation et l’installation de l’œuvre. Il aura la possibilité de sous-traiter une partie ou la totalité de la réalisation et de l’installation en concertation avec le maître d’ouvrage. Le marché pourra comprendre des actions de médiation envers les publics en amont de la réalisation de l’œuvre ou lors de sa divulgation.

VII – CRITERES UTILISES LORS DE L’ATTRIBUTION : Seront d’emblée exclus par le comité artistique les dossiers remis dans une enveloppe non cachetée ou hors délais.

    • Phase 1 :
      • Le professionnalisme : l’affiliation à l’AGESSA, la Maison des Artistes ou équivalent
      • La qualité des références et l’engagement dans une démarche contemporaine exigeante,
      • Les motivations par rapport au programme.
    • Phase 2 :
      • La prise en compte de la spécificité technique d’une piscine en termes de sécurité, de pérennité de l’œuvre, de fonctionnalité et de maintenance,
      • La crédibilité par rapport à l’enveloppe financière,
      • La lisibilité de la note d’intention,
      • Le respect des spécificités précisées dans le cahier des charges,
      • L’originalité et la qualité du concept proposé,
      • La relation entre l’œuvre proposée et l’intention architecturale de la Piscine.
      • La méthodologie proposée

VIII – CONDITIONS DE REMISE DES CANDIDATURES ET CALENDRIER : Les dossiers seront placés sous enveloppe cachetée et envoyés en pli recommandé avec accusé de réception ou remis contre récépissé à l’adresse suivante :

Monsieur le Maire - VILLE DE RENNES - 1% Piscine des Gayeulles - BP 3126 - 35 031 RENNES CEDEX

La transmission des candidatures par voie électronique n’est pas autorisée.
Date limite de dépôt des candidatures en phase 1 : 4 mai 2007 à 16h
Information des candidats concernant la présélection : 18 mai 2007
Date limite de dépôt des offres en phase 2 : 18 juin 2007 à 16h
Sélection du lauréat : 29 juin 2007
Date prévisionnelle de commencement des travaux de la piscine : juin 2008
Date prévisionnelle d’ouverture de l’équipement au public : début 2010
Si les offres sont envoyées par voie postale, celles-ci devront parvenir à destination avant ces dates et heures limites.

IX – AUTRES INFORMATIONS - Renseignements complémentaires :