Appels à projet, résidence, emploi, location — 28 février

APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidences art contemporain, patrimoine, paysage 2014
// Appel à projet destiné aux artistes visuels professionnels / AIX EN PROVENCE
I. PRÉSENTATION DE VOYONS VOIR | ART CONTEMPORAIN ET TERRITOIRE
L’association voyons voir | art contemporain et territoire développe un réseau de résidences d’artistes
plasticiens et de productions d’oeuvres visuelles en région PACA, dans des domaines viticoles, paysagers et
des sites du patrimoine.
À travers les résidences et les activités qui en découlent (expositions, intégration des oeuvres à un
programme d’itinéraires paysage et patrimoine, édition), l’association oeuvre en faveur d’une lisibilité des
pratiques actuelles en les insérant dans des lieux et des espaces naturels, les zones agricoles, le patrimoine
architectural.
II. OBJECTIFS ET ORGANISATION DE LA RÉSIDENCE
Période de résidence : un mois (continu ou non) entre novembre 2013 et avril 2014
Période d’exposition : à partir du mois de mai/juin jusqu’à fin octobre 2014
La résidence :
Lieux de résidences et d’exposition

  • Domaine de Saint-Ser, Puyloubier (www.saint-ser.com)
  • Domaine Château Grand Boise, Trets (www.grandboise.com)
  • Jardin des 5 Sens et des formes premières, Saint-Marc-Jaumegarde Conditions de résidences La résidence se déroule pendant 4/5 semaines consécutives ou non. L’association attribue à chaque artiste :
  • un logement et un atelier sur les sites associés ;
  • une bourse de production de 1500 euros (sur présentation de factures) ;
  • une allocation de résidence de 1000 euros ;
  • une indemnité de transport à hauteur de 250 euros pour les artistes locaux et 500 euros pour les artistes hors région (remboursements des frais réels sur présentation de factures) ; L’association apporte un soutien régulier à chaque artiste en l’accompagnant dans le suivi de production : aide logistique, présence d’un régisseur, mise à disposition d’un outillage, mise en réseau … Les engagements réciproques de l’association, du lieu d’accueil et de l’artiste en résidence sont fixés par une convention préalablement établie au début du séjour. Les oeuvres produites doivent répondre aux contraintes liées à l’exposition en espace extérieur : contraintes climatiques, respect des règles de sécurité liées à l’accueil du public. III. LA SELECTION DES ARTISTES Les artistes intéressés par le programme de résidences doivent nous faire parvenir un dossier (mail ou poste). Il est souhaitable qu’ils aient une connaissance préalable des lieux de résidence et d’exposition (visite sur place ou sur internet). Date limite envoi des dossiers : 15.03.2013 (cachet de la poste faisant foi). +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Résultats de la présélection : à partir du 15 avril 2013 Au regard des projets et des démarches artistiques, des artistes seront présélectionnés. Date limite d’envoi des projets spécifiques : le 15 juin 2013 Les artistes présélectionnés seront invités à venir prendre connaissance des lieux et présenter un projet spécifique. Un jury composé de professionnels du monde de l’art (critique d’art, galeriste, enseignant, institutionnel de la culture…) choisira les artistes qui intègreront le programme. Les artistes retenus seront affectés à un lieu de résidence selon leur capacité à répondre à ce nouvel environnement, à l’investir et à l’intégrer dans leur démarche. Communiqué des résultats : à partir du 15 juillet 2013 IV. COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Ce dossier (numérique ou papier) doit comprendre obligatoirement :
  • un book représentatif de la démarche et du travail de l’artiste ;
  • une note d’intention exposant les pistes de recherche envisagées et/ou présentant un projet spécifique à cette résidence ;
  • un cv avec les coordonnées complètes de l’artiste ;
  • une enveloppe suffisamment affranchie à l’adresse du candidat (pour tout retour de dossier papier souhaité). Tout dossier sans enveloppe retour ne sera pas renvoyé. Pour envoyer votre candidature et pour toute information : voyons voir | art contemporain et territoire Le Patio 1, place Victor Schoelcher - 13090 Aix en Provence www.voyonsvoir.org contact : Emeline Lacombe : elacombe@voyonsvoir.org

APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidence Campagnart 2013 du 19 août au 8 septembre 2013 / SAINT MARTIN
Objectifs et règlement
I/ Les objectifs de l’accueil d’artistes en résidence
Pour la septième année, l’association de développement culturel Campagn’ART se donne,
outre le but de permettre la pratique des arts plastiques, un objectif didactique et le désir de
favoriser la création contemporaine.
Ce accueil participe au dynamisme culturel et économique de notre intercommunalité
Astarac Arros En Gascogne (AAG)
Campagnart.fr
L’ association a pour but de faire pénétrer la création contemporaine dans le monde
rural. En accueillant les artistes dans notre intercommunalité , Campagn’ART a le souci de
favoriser la relation public/plasticien : Suivre, avec réserve et discrétion, l’élaboration d’un
processus artistique dans ce qu’il présente de singulier , pouvoir, sur d’autres temps communiquer,
poser des questions, comprendre, c’est élargir le champ de vision, changer les regards, accéder à un
mode de pensée différent.
Actuellement, les dirigeants s’orientent prioritairement vers l’accueil de deux jeunes
artistes, soucieux de leur apporter des conditions matérielles propices à l’élaboration d’un travail.
Doté de deux salles conçues par un architecte et des plasticiens, le centre culturel de Saint-
Martin offre, dans un environnement rural, un espace clair, fonctionnel, accessible et tranquille.
II/ Les conditions d’accueil
Le village de Saint-Martin est un village gersois de 450 habitants, sur la nationale 21, entre
Auch et Tarbes, à 4 Km de Mirande et 20 de Marciac. Cette commune rurale organise depuis quinze
ans un salon d’ art qui a généré une vie culturelle tournée vers les arts plastiques et donné lieu à la
réalisation des ateliers inaugurés en 2006. Les informations sur le village peuvent être consultées
sur le site : www.saint-martin.astarac.fr ou en lien avec le site du salon : www.salondart.astarac.fr
La résidence est prévue du dimanche 19 août au samedi 8 septembre 2013
Les deux artistes seront hébergés sur la commune, dans un gîte rural confortable et coquet
où chacun pourra avoir son indépendance, ne partageant que l’espace cuisine et séjour.
Ils bénéficieront chacun d’une aide à la production et à la diffusion de leurs oeuvres de 1500 Euros.
L’alimentation et les déplacements (sauf dans le cadre d’une éventuelle animation) restent à
la charge de l’artiste. Il est impératif que les jeunes accueillis disposent d’un moyen de locomotion,
le village de St Martin n’étant pourvu d’aucun commerce.
Durant leur séjour, ils pourront disposer chacun d’une des deux salles d’ arts plastiques et de
l’espace communal alentour.
III/ Candidature Sélection
Le candidat devra adresser à l’association :
Une lettre de motivation
Un dossier comportant le projet de création, documents à l’appui.
Note : Il n’y a aucune technique imposée (dans les limites des possibilités locales). Il n’est pas
nécessaire de présenter un projet spécifiquement inspiré par le lieu de résidence.
Un comité composé de membres de l’association et d’artistes sélectionnera deux dossiers sur
les critères énoncés au premier paragraphe. Ce dossier sera adressé à
Campagn’ART - Mairie/Espace culturel
32300 SAINT MARTIN
Date limite d’envoi 15.06.2013
+++++++++++++++++++++++
La candidature retenue fera l’objet d’une convention reprenant les conditions précédemment
écrites auxquelles s’ajouteront les modalités d’assurance et précisions que les parties
souhaiteraient apporter
Pour tout renseignement complémentaire, contacter l’animatrice des ateliers :
Julie Baudrimont aux ateliers sauf les lundis et vendredis au 09 60 49 96 43
Annie Jardel (responsable résidences) 05 62 66 55 17
Anne Pokorny (secrétaire générale) : 05 62 66 73 99
Martine Bessi (Présidente) 05 62 05 36 08
IV/La production
A l’issue du séjour, chaque artiste devra rendre compte à l’association, par tout moyen à sa
convenance (croquis, film etc) de ses recherches, qu’elles aient généré ou pas, une oeuvre aboutie.
L’ oeuvre demeurera propriété de l’artiste. Toutefois, il ne sera pas propriétaire des
documents que l’association aura élaborés à partir de celle-ci (croquis, films etc).
L’association se réserve le droit de produire avec l’accord de l’auteur, des images et des
documents sur le travail effectué (photos, film, articles, enregistrements...), . Ces documents à fin
pédagogique ou promotionnelle resteront dans les archives de l’association.
Dans la mesure du possible, si leur nature le permet, les travaux devront rester à disposition
de l’association jusqu’à la fin du salon d’art qui se déroulera du 5 au 13 octobre 2013
V/ Les contacts
L’animatrice permanente de l’association ou l’un des dirigeants sont chargés de l’accueil
des artistes et de l’organisation de leur emploi du temps en accord avec ces derniers. Il s’agit de
temps de rencontres conviviales avec les dirigeants de l’association, le public, et éventuellement
(après accord de l’artiste) avec les scolaires. L’animatrice est chargée de contacter les dirigeants
pour transmettre les requêtes éventuelles de l’artiste.


>>> AVIS DE MARCHE PUBLIC

CONSULTATION POUR LA CREATION D’UNE OEUVRE D’ART
DANS UN ESPACE PUBLIC EXTERIEUR / CHATEAUBOURG
Articles 28 du Code des Marchés Publics
Collectivité : Ville de CHATEAUBOURG
Place de l’Hôtel de Ville
B.P. 92156
35221 CHATEAUBOURG Cedex
Tel. 02.99.00.31.47
Fax. 02.99.00.77.03
REMISE DES OFFRES : LUNDI 18.03.2013 à 12h.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Acte d’Engagement
AE pour création d’une oeuvre d’art
Maître de l’ouvrage
Commune de CHATEAUBOURG
5 place de l’Hôtel de ville
B.P. 92156
35221 CHATEAUBOURG Cedex
Tel : 02.99.00.31.47 – Fax : 02.99.00.77.03
E-mail : mairie@chateaubourg.fr
Représentant du pouvoir adjudicateur : Madame le Maire de Châteaubourg
Personne habilitée à donner les renseignements prévus à l’article 109 du Code
des Marchés Publics : Madame le Maire de Châteaubourg
Ordonnateur : Madame le Maire de Châteaubourg
Mode de passation et forme du marché : Marchés publics passé en procédure
adaptée en application de l’article 28 du Code des Marchés Publics-Décret
n°2006-975 du 1 er Aout 2006.
Comptable public assignataire :
Monsieur le Trésorier principal
Trésorerie de Vitré
3, rue de Sévigné
B.P. 90638
35506 VITRE Cedex
Tel : 02.99.75.30.55 – Fax : 02.99.74.73.64
ARTICLE 1er - OBJET DU MARCHE
Un espace public va être aménagé sur l’esplanade devant l’ancien presbytère, au coeur du
bourg. Cette esplanade est entourée de plusieurs bâtiments remarquables : l’hôtel de ville,
l’église construite par l’architecte Arthur REGNAULT, un ancien presbytère monumental et la
future médiathèque de style contemporain et comprendra un petit bassin parallélépipédique
d’une profondeur comprise entre 10 et 20 cm.
Pour le mettre en valeur, la Ville de CHATEAUBOURG souhaite y intégrer un élément
décoratif et intégré au site et ainsi faire appel à un ou une artiste pour la conception et la
réalisation d’une oeuvre originale et pérenne, à savoir une oeuvre artistique monumentale.
L’oeuvre d’art sera installée au centre d’un petit bassin.
ARTICLE 2 – CONTRACTANT
[1] Je soussigné,
Nom et prénom : .....................................................................................................
[1] Agissant en mon nom personnel ou sous le nom de : ............................................
Domicilié à : ............................................................................................................
Tél. ..........................................................................................................................
Fax. .........................................................................................................................
AE pour création d’une oeuvre d’art
[1] Agissant pour le nom et le compte de la Société :
(intitulé complet et forme juridique de la société) ........................................................
Au capital de :..........................................................................................................
Ayant son siège à : ...................................................................................................
Tél. ..........................................................................................................................
Fax. .........................................................................................................................
N° d’identité d’établissement (SIRET) : ................................................................
N° d’inscription :
[1] au répertoire des métiers :....................................................................................
[1] ou au registre du commerce et des sociétés : .....................................................
après avoir :
pris connaissance du Cahier des Charges et des documents qui y sont mentionnés ;
produit les documents, certificats, attestations et déclarations visés à l’article 45 du CMP ;
m’engage sans réserve, à produire la déclaration ou les certificats mentionnés aux
articles 45 et 46 du CMP sans réserve et, conformément aux stipulations des
documents cités ci-dessus, à exécuter les prestations du présent acte d’engagement
dans les conditions ci-après définies.
Article 3. – DUREE ET DELAIS DU MARCHE
Le marché prend effet à compter de sa notification jusqu’à la pose de l’oeuvre de
d’art dans le miroir d’eau.
Article 4. – PRIX DU MARCHE
Les travaux définis sont divisés en une tranche unique, sans lot dans sa solution de base.
L’ensemble des fournitures à livrer ou des services à exécuter sera rémunéré en
fonction du budget détaillé du coût de l’oeuvre (toutes dépenses confondues) fourni
par l’artiste dans la limite du montant de l’enveloppe (16 000 euros TTC).
Cette enveloppe comprend les honoraires de l’artiste retenu, tous les frais inhérents.
Article 5. – NOMENCLATURE COMMUNAUTAIRE
La classification principale et complémentaire conforme au vocabulaire commun des
marchés européens (CPV) est : oeuvre d’art (92311000)
Article 6. – PAIEMENTS
Les modalités du règlement des comptes du marché s’effectueront en un ou
plusieurs règlements.
AE pour création d’une oeuvre d’art
Le maître de l’ouvrage se libérera des sommes dues au titre du présent marché en
faisant porter le montant au crédit du compte (joindre un RIB ou RIP) :
compte ouvert à l’organisme bancaire :
à :
au nom de :
sous le numéro : clé RIB :
code Banque : code guichet :
Le maître de l’ouvrage se libèrera des sommes dues aux sous-traitants payés
directement en faisant porter leurs montants au crédit des comptes désignés dans
les annexes, les avenants ou les actes spéciaux.
Avance
Le présent marché ne fait pas l’objet d’une avance
J’affirme (nous affirmons) sous peine de résiliation du marché à mes (nos) torts
exclusifs que la (les) société(s) pour laquelle (lesquelles) j’interviens (nous
intervenons) ne tombe(nt) pas sous le coup des interdictions découlant de l’article 43
du Code des marchés publics.
Les déclarations similaires des éventuels sous-traitants énumérés plus haut sont
annexées au présent acte d’engagement.
ENGAGEMENT DU CANDIDAT
Fait en un seul original
A : Le :
Signature du candidat
Mention(s) manuscrite(s) "lu et approuvé" :
ACCEPTATION DE L’OFFRE PAR LE POUVOIR ADJUDICATEUR
Est acceptée la présente offre pour valoir acte d’engagement et ses annexes
A Châteaubourg, le
Le représentant du pouvoir adjudicateur
AE pour création d’une oeuvre d’art
DATE D’ EFFET DU MARCHE
Reçu l’avis de réception postal de la notification du marché
Signé le……………..…par le titulaire,
NANTISSEMENT OU CESSION DE CREANCE
Le montant maximal de la créance que je pourrai (nous pourrons) présenter en
nantissement est de ........................................... euros TVA incluse
Copie délivrée en unique exemplaire pour être remise à l’établissement de crédit
ou au bénéficiaire de la cession ou du nantissement de droit commun.
A …………………………… , le ……………
1. LE CONTEXTE
Un espace public va être aménagé sur l’esplanade devant l’ancien presbytère, au
coeur du bourg. Cette esplanade est entourée de plusieurs bâtiments remarquables :
l’hôtel de ville, l’église construite par l’architecte Arthur REGNAULT, un ancien
presbytère monumental et la future médiathèque de style contemporain et
comprendra un petit bassin parallélépipédique d’une profondeur comprise entre 10 et 20 cm.
Pour le mettre en valeur, la Ville de CHATEAUBOURG souhaite y intégrer un
élément décoratif et intégré au site et ainsi faire appel à un ou une artiste pour la
conception et la réalisation d’une oeuvre originale et pérenne, à savoir une oeuvre
artistique monumentale.
L’oeuvre d’art sera installée au centre d’un petit bassin.
2. ELEMENTS A INTEGRER DANS L’ESPRIT DE L’OEUVRE D’ART
L’oeuvre proposée doit marquer visiblement l’espace public, avoir un lien avec
l’environnement et le site, exprimer un signal fort de dynamisme de modernité,
traduire le développement et l’audace de la commune. L’élévation est recommandée.
L’oeuvre d’art s’intégrera dans le site en veillant à respecter l’environnement du lieu
en tenant compte du contexte paysager des immeubles alentour de la circulation des
voitures et des piétons.
L’artiste doit tenir compte dans la conception de son oeuvre de la particularité de
l’emplacement : une esplanade située sur un promontoire visible d’une part de la rue
et d’autre part d’un accès piéton. Une petite halle couverte est située à proximité.
L’artiste doit tenir compte également des conditions climatiques et anticiper sur les
éventuels actes de vandalisme. L’oeuvre ne devra présenter aucun danger ni pour
les passants, ni pour les piétons, l’artiste doit également garantir la pérennité de
l’oeuvre, faire en sorte que son entretien et sa maintenance soit faciles.
L’artiste devra privilégier le granit local ou le métal (2 tonnes maximum) et la hauteur
maximale doit être environ 170 cm.
Thème imposé :
Le thème de l’oeuvre d’art sera la fusion de trois éléments réunis en un seul, la
transformation et le symbolisme des 3 communes associées.
L’oeuvre devra être une création originale et deviendra la propriété, tous droits cédés,
de la ville de CHATEAUBOURG.
3. SCULPTURE
L’artiste proposera une offre chiffrée et détaillée pour :

  • création et réalisation de l’oeuvre d’art
  • installation de l’oeuvre d’art sur site en relation avec les techniciens Il n’est pas prévu de décomposition en tranches ou en lots. La sculpture fait l’objet d’un lot unique et indissociable. Pour information : éléments techniques du bassin/miroir d’eau. Superficie environ 12 m2, profondeur comprise entre 10 et 20 cm (sol penché). Cuvelage étanche, siphon pour évacuer l’eau, petite bordure béton, éclairage intérieur permettant d’éclairer l’oeuvre d’art par en-dessous. L’eau est pompée dans le puits proche mais il n’y aura aucun mécanisme de fontainerie. Le bassin ne comportera pas d’eau en hiver. L’oeuvre sera posée, le système d’ancrage sera à discuter avec le maitre d’oeuvre de manière à ne pas endommager le fond du bassin. 4. DOCUMENTS A FOURNIR Phase 1 : acte de candidature Dans un premier temps, le postulant devra faire parvenir un dossier de candidature à la ville de Châteaubourg. Il comprendra les pièces suivantes : · une lettre de candidature signée de l’artiste dans laquelle il déclare son intention de soumissionner et exprime ses motivations en indiquant les orientations et l’esprit du projet que l’artiste souhaite réaliser, · un dossier artistique actualisé (démarche artistique, visuel des oeuvres significatives), · un curriculum vitae actualisé, · une garantie professionnelle : attestation de la maison des artistes ou AGESSA, numéro de SIRET ou équivalent pour les artistes étrangers Phase 2 : suite à l’examen des candidatures, la commission municipale retiendra 3 candidats selon les critères énumérés au point 7 Les 3 candidats présélectionnés devront remettre ensuite un dossier composé des éléments suivants : · l’acte d’engagement accompagné du budget détaillé du coût de l’oeuvre (toutes dépenses confondues), · une note explicitant les choix et la démarche artistique, les méthodes d’exécution de l’oeuvre, son implantation dans le bassin ainsi que tout autre élément permettant d’apprécier l’orientation artistique, · une vue en plan de l’oeuvre implantée dans son site, côté à une échelle courante, · une élévation cotée à une échelle courante, · une intégration dans le site du paysage (image en 3D), vue perspective de l’esplanade devant le presbytère, · un échéancier pour la réalisation des études et des travaux, · une fiche de prescription pour la maintenance et l’entretien de l’oeuvre, · une fiche de préconisations pour les travaux de voirie, extérieur au périmètre réservé à l’oeuvre 5. REMISE DES CANDIDATURES Les candidatures seront rédigées sous forme écrite et devront être remises contre récépissé ou être adressées par la poste sous pli recommandé avec demande d’avis de réception postal à l’adresse suivante Commune de Châteaubourg - Place de l’Hôtel de Ville - B.P.92156 - 35221 CHATEAUBOURG Cedex, ou déposées sur la plateforme dématérialisée http://www.e-megalisbretagne.org/. (espace entreprises / accéder aux services / recherche avancée) de façon à ce qu’elles parviennent à ce service pour le lundi 18.03.2013 à 12h au plus tard. ++++++++++++++++++++++++++++++++ Les réceptions des offres sont assurées du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Elles devront, si elles sont, envoyées par la poste par pli recommandé avec avis de réception postal, parvenir à destination à l’adresse indiquée, avec ces mêmes dates et heure limites. Les dossiers qui parviendraient après la date et l’heure limite fixées ci-dessus, ainsi que ceux parvenus sous enveloppe non cachetée, ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs. L’enveloppe extérieure comportera outre l’adresse précisée ci-dessus, la mention : « NE PAS OUVRIR" – Création d’une oeuvre d’art » Afin de l’aider à établir son offre, le candidat pourra prendre contact avec le responsable du Pôle Aménagement/Travaux/Urbanisme, Didier PARÉ au 02.99.00.84.15 ou par e-mail d.pare@chateaubourg.fr. 6. MONTANT DE L’ENVELOPPE Le montant de l’enveloppe est estimé à environ 16 000 euros TTC. L’enveloppe comprend les honoraires de l’artiste retenu, tous les frais inhérents à la réalisation, la présentation et l’installation. 7. CHOIX DU CANDIDAT La sélection des candidatures et le jugement des offres seront effectués dans le respect des principes fondamentaux de la commande publique. La sélection se fera en deux temps : Phase 1 : recueil et sélection des candidatures sur dossier artistique La commission municipale procèdera au classement des candidats en fonction des critères suivants : • motivations artistiques de la candidature par rapport à la commande (30 %) • pertinence des orientations envisagées par l’artiste (20 %) • qualité des références artistiques (40 %) • qualité du dossier (10 %) Seuls les artistes présélectionnés seront admis à présenter un projet complet. Phase 2 : sélection de trois artistes par la commission spécifique en fonction des critères suivants : • qualité artistique du projet (50 %) • adéquation de la proposition au projet (30 %) • respect de l’enveloppe financière allouée (20 %) Les deux offres non retenues se verront attribuer une indemnité globale et forfaitaire de 500 euros T.T.C. chacune. Le maître d’ouvrage se réserve le droit de diminuer ou de supprimer cette indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet proposé. 8. CONTENU DU DOSSIER DE CONSULTATION Le dossier de consultation contient les pièces suivantes : * L’Acte d’engagement (A.E) * Le Cahier des Charges * Dossier de plans 9. VISITE SUR SITE Afin de pouvoir apprécier les ouvrages et l’environnement existants et faire une proposition, une visite sur site est possible. 10. CALENDRIER PREVISIONNEL 11 mars 2013 : réception des candidatures mai 2013 : rendu des esquisses des trois candidats retenus juin 2013 : choix définitif 31 octobre 2013 au plus tard : livraison de l’oeuvre 11. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES Pour obtenir tous les renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au cours de l’étude du dossier, les candidats devront s’adresser au Pôle urbanismetravaux
  • Monsieur PARÉ, responsable des Services Techniques - 5 Place de l’hôtel de Ville – B.P. 92156 - 35221 CHATEAUBOURG Cedex (- 02.99.00.31.47 / - 02.99.00.77.03) ou d.pare@chateaubourg.fr

>>> AVIS DE MARCHE PUBLIC

Marché public ou privé : Création d’une oeuvre d’art lumineuse devant prendre place
en vitrine d’une médiathèque, à Colombes (hauts-de-seine) / COLOMBES
A proximité de Colombes 92700 : Hauts-de-Seine
Autres marchés | Procédure adaptée
Détail du marché :
Maître d’ouvrage : MAIRIE DE COLOMBES
Mode de passation : Procédure adaptée
Descriptif :
Etablissement : MAIRIE DE COLOMBES
M. Le Maire Place de la République 92700 Colombes Tél : 01 47 60 80 00
Objet : Création d’une oeuvre d’art lumineuse devant
prendre place en vitrine d’une Médiathèque, à Colombes (Hauts-de-Seine)
Référence : 13AS-0370-R
Nature : Services
Mode : Procédure adaptée
Durée : 8 mois à compter de la notification du marché.
Description : La Ville de Colombes aménage prochainement une médiathèque d’envergure, en rez-de-chaussée
d’un immeuble de logements se situant dans un éco-quartier en construction.
Donnant sur le boulevard Charles de Gaulle et sur un square,
l’équipement sera transparent, avec des façades principales entièrement vitrées.
Lieu important du quartier, la future médiathèque
doit d’être remarquable et identifiable. Aussi la Ville a souhaité la doter d’une oeuvre d’art lumineuse interpellant le passant
mais valant également signalisation. L’installation lumineuse
devra donc intégrer le nom de l’équipement « Médiathèque de la Marine ».
Nomenclature : Classification CPV : Principale : 92311000 - Oeuvres d’art
Forme : Prestation divisée en lots : non Les variantes sont refusées
Quantité ou étendue : L’enveloppe affectée pour la réalisation de l’oeuvre ne peut excéder 30.000 euros HT
(conception, réalisation, transport et installation).
Echéance : le 30.03.2013 à 12 h.
+++++++++++++++++++++++++
Il est souhaité une cession des droits de représentation publique, d’exposition, de reproduction
et de communication publique de l’oeuvre.
Dans un souci de sensibilisation du public à la création contemporaine,
la Ville s’engage à accompagner l’oeuvre d’un cartel
ou d’une notice de présentation, indiquant le nom de l’auteur, le titre de l’oeuvre, l’année de réalisation.
Cautionnement :
Financement : Virement par mandat administratif, financé sur le budget communal.
Forme juridique :
Autres conditions :
Conditions de participation : Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat :

  • Déclaration sur l’honneur du candidat justifiant qu’il n’entre dans aucun des cas mentionnés à l’article 43 du code des marchés publics concernant les interdictions de soumissionner.
  • Déclaration concernant le respect de l’obligation d’emploi mentionnée à l’article L. 5212-1 à 4 du code du travail.
  • Déclaration concernant le chiffre d’affaires global et le chiffre d’affaires concernant les fournitures, services ou travaux objet du marché, réalisés au cours des trois derniers exercices disponibles.
  • Copie du ou des jugements prononcés, si le candidat est en redressement judiciaire. -
  • Le formulaire DC1 téléchargeable sur http://www.minefe.gouv.fr, thème : marchés publics.
  • Le formulaire DC2 téléchargeable sur http://www.minefe.gouv.fr, thème : marchés publics. Documents à produire dans tous les cas au stade de l’attribution du marché.
  • Pièces prévues aux articles D. 8222-5 ou D. 8222-7 et D. 8222-8 du code du travail.
  • Attestations et certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant que le candidat a satisfait à ses obligations fiscales et sociales (si ces éléments ne sont pas déjà demandés dans le cadre du DC 7, ci-après) ou documents équivalents en cas de candidat étranger.
  • NOTI2 (DC 7) ou documents équivalents en cas de candidat étranger (Etat annuel des certificats reçus, disponible à l’adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/daj/formulaires-notification) Les renseignements concernant les références professionnelles et la capacité technique de l’entreprise tels que prévus à l’article 45 du Code des marchés publics :
  • Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat et l’importance du personnel d’encadrement pour la dernière année ;
  • Un dossier artistique présentant le travail, les références et des visuels sur les oeuvres déjà réalisées (format de présentation A4) ;
  • une lettre d’intention signée de l’artiste indiquant les orientations qu’il souhaite donner à son projet (conditions générales de conception et de réalisation assorties de quelques données techniques et d’un croquis ainsi que d’une première estimation financière) ;
  • un curriculum vitae actualisé ;
  • une garantie professionnelle (attestation d’affiliation à la Maison des Artistes ou AGESSA obligatoire, n° SIRET )ou équivalent. Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés ci-dessous avec leur pondération 40 % : qualité artistique de l’oeuvre 30 % : qualité technique du projet 25 % : adéquation de l’oeuvre par rapport à son lieu d’installation 5 % : clarté de la présentation du projet. Recours : Instance chargée des procédures de recours : Tribunal administratif de Cergy-Pontoise 2-4 bd de l’Hautil BP 30322 95027 Cergy-Pontoise Cedex Tél : 01 30 17 34 00 - Fax : 01 30 17 34 59 greffe.ta-cergy-pontoise@juradm.fr Précisions concernant le(s) délai(s) d’introduction des recours : Recours en référé pré-contractuel peut être exercé contre les manquements aux obligations de publicité et de mise en concurrence devant le juge des référés du TA depuis le début de la procédure de passation jusqu’à la signature du marché. Recours en référé contractuel peut être exercé contre les manquements aux obligations de publicité et de mise en concurrence devant le juge des référés du TA, à compter de la date de signature du marché et ce jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois si un avis d’attribution est publié au JOUE, à défaut d’une telle publication jusqu’à l’expiration d’un délai de six mois à compter de la signature du marché. Ce recours est impossible si le référé pré contractuel a été exercé (ou si un délai de 11 jours a été respecté entre la date de publication a JOUE d’un avis d’intention de conclure le marché et sa signature pour les marchés à procédure adaptée) Recours de pleine juridiction formé contre la validité du marché, dans le délai de 2 mois à compter de la publication d’un avis d’attribution, devant le juge du TA Offres : Dépôt : Dépôt sous pli à l’adresse suivante : Mairie de Colombes Le Maire plis en recommandé avec avis de réception ou remises contre récépissé au Service courrier de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 Place de la République 92700 - COLOMBES Echéance : le 30.03.2013 à 12 h. ++++++++++++++++++++++++++ Renseignements Complémentaires : Une médiathèque « troisième lieu » : En effet, les usagers souhaitent actuellement fréquenter les médiathèques en toute liberté, flânent, furètent dans les rayons sans forcément emprunter, surfent sur internet, utilisent les espaces de travail ou de détente. Ils cherchent aussi une documentation nourrie, actualisée et des services. En résumé, les usagers vont à la médiathèque pour être chez eux sans être à la maison, pour disposer d’un espace de travail en-dehors du bureau ou de l’atelier : c’est ce qu’on appelle le « troisième lieu ». La nouvelle médiathèque va décliner ce concept en créant des espaces pour chaque usage qui seront délimités par des grandes bulles en verre qui permettront une transparence et une visibilité immédiate. Chaque âge aura son espace (espace petite enfance, enfance, jeunesse, adolescents, adultes) et chaque usage aura son espace (bulle bébés-lecteurs, bulle multimédia, bulle travail en groupe...). Convivialité intergénérationnelle, facilité d’accès pour tous les publics, ambiances différentes suivant les espaces, tels seront les axes forts de ce nouvel équipement. Une médiathèque « hybride » avec des ressources dématérialisées : Les collections y seront composées d’imprimés (livres, revues) et de ressources dématérialisées : abonnements numériques, accès wifi, espace multimédia, bornes de consultation pour le cinéma et la musique, prêts éventuels de liseuses, etc. Cette nouvelle médiathèque sera résolument inscrite dans la modernité technologique et évolutive dans ses services. Les attendus concernant l’oeuvre lumineuse : La transparence des façades vitrées, les bulles de verre à l’intérieur vont donner à « voir » la médiathèque et ses services. Pour renforcer cette lisibilité, il nous paraît important que la fonction du bâtiment et son identité soient immédiatement reconnaissables et comprises de l’extérieur. C’est pourquoi, le choix s’est porté sur une installation artistique lumineuse pour que les publics soient interpellés par le lieu et par sa dénomination « Médiathèque de La Marine », en référence avec la Seine proche et l’historique du site occupé par la Marine nationale dans les années 1950 jusqu’en 1997. Cette accroche identitaire participera à donner envie à entrer dans ce nouveau bâtiment classé haute qualité environnementale. Devant comporter le nom de l’établissement, l’oeuvre à vocation d’enseigne/signal, tout en proposant un dialogue avec l’architecture des lieux, doit aussi s’appuyer sur les thématiques précédemment citées, à savoir sur la dimension « 3e lieu » souhaitée pour cet équipement et sa conception inscrite dans le développement durable. Elle devra être un facteur d’attractivité pour le grand public et reposer sur l’identité de l’établissement. * Définition du projet d’installation artistique lumineuse : Espace d’installation L’oeuvre d’art s’inscrira de manière permanente à l’intérieur du bâtiment dans son angle principal et à proximité immédiate de l’entrée. Elle prendra place entre la façade vitrée et le cylindre également vitré de la salle de lecture qui se situe en contrebas, celle-ci pouvant servir ou non de support à l’installation. Caractéristiques de l’espace :
  • espace au sol triangulaire d’environ 5 m x 4 m x 4 m,
  • hauteur sous plafond 3 m
  • poteau cylindrique au milieu de l’espace Prescriptions fonctionnelles et techniques : Rappel du cadre général imparti à la conception de l’oeuvre artistique :
  • oeuvre lumineuse originale et pérenne
  • en rapport avec la nature du lieu - intégrant le nom de l’équipement « médiathèque de la Marine »
  • jouant principalement le rôle de signalétique de l’équipement notamment dans la mesure où aucune enseigne n’est prévue en façade du bâtiment - perceptible de jour de l’extérieur notamment par sa taille
  • ne masquant pas la lumière naturelle nécessaire au confort visuel intérieur et l’objectif de transparence entre intérieur et extérieur Prescriptions techniques quant aux conditions d’installation et à la nature de l’oeuvre :
  • l’artiste peut se servir des parois vitrées extérieures et intérieures mais sans les modifier notamment le calepinage des huisseries
  • l’oeuvre doit être réalisée en matériaux éco-durables,
  • composée d’un éclairage basse consommation et d’un dispositif de variation de la lumière (une notice d’économie d’énergie sera demandée à l’appui de l’esquisse).
  • respectant les règles de l’Art, dont les normes des installations et équipements électriques, les règles de sécurité incendie et les prescriptions pour éviter tout risque d’électrocution. L’artiste doit aussi prendre en compte les ouvrages et matériaux suivants :
  • en cas de suspension : faux-plafond plâtre - en cas de pose au sol : faux plancher bois et revêtement de sol souple
  • en cas de pose sur parois vitrées : façade extérieure double peau isolante, cylindre de verre intérieur coupe-feu. En fonction des caractéristiques de l’oeuvre, une alimentation électrique (à charge du maître d’ouvrage) sera disposée en faux-plafond et/ou faux-plancher, avec organe de protection en armoire électrique. L’aménagement de la médiathèque prévoit de l’éclairage artificiel dont en cet endroit des luminaires encastrés en gorge lumineuse léchant la façade vitrée. Des adaptations de cet éclairage fonctionnel en fonction de la lumière diffusée par l’oeuvre d’art pourront être réalisées. Critères de sélection des candidatures :
  • Conformité des pièces administratives,
  • Compétences de l’artiste, critère apprécié en fonction : § de la lettre d’intention signée de l’artiste indiquant les orientations qu’il souhaite donner à son projet (conditions générales de conception et de réalisation assorties de quelques données techniques) § des capacités techniques et professionnelles en fonction du dossier artistique présentant le travail, les références et des visuels sur les oeuvres déjà réalisées (format de présentation A4) § du curriculum vitae. Les candidats qui seront admis à présenter une offre recevront le code de téléchargement du dossier de consultation via la plate forme de dématérialisation des marchés publics de la ville (site marchespublics.colombes.fr). C’est pourquoi les candidats sont invités à indiquer dans leur lettre de candidature une adresse mail unique et précise, et le nom d’un correspondant. Pour obtenir tous les renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au cours de leur étude, les candidats devront faire parvenir une demande écrite via la plate forme de dématérialisation des marchés publics au plus tard 6 jours avant la date de remise des candidatures. Avant de procéder à l’examen des candidatures, si l’on constate que des pièces demandées sont manquantes ou incomplètes, le pouvoir adjudicateur peut décider de demander à tous les candidats concernés de produire ou compléter ces pièces dans un délai calendaire maximum de 6 jours. Les autres candidats qui ont la possibilité de compléter leur candidature, en seront informés dans le même délai. S’agissant d’une procédure restreinte, aucun document n’est à retirer dans le cadre du dépôt des candidatures. Recours : Instance chargée des procédures de recours : Tribunal administratif de Cergy-Pontoise 2-4 bd de l’Hautil BP 30322 95027 Cergy-Pontoise Cedex Tél : 01 30 17 34 00 - Fax : 01 30 17 34 59 greffe.ta-cergy-pontoise@juradm.fr Précisions concernant le(s) délai(s) d’introduction des recours : Recours en référé pré-contractuel peut être exercé contre les manquements aux obligations de publicité et de mise en concurrence devant le juge des référés du TA depuis le début de la procédure de passation jusqu’à la signature du marché. Recours en référé contractuel peut être exercé contre les manquements aux obligations de publicité et de mise en concurrence devant le juge des référés du TA, à compter de la date de signature du marché et ce jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois si un avis d’attribution est publié au JOUE, à défaut d’une telle publication jusqu’à l’expiration d’un délai de six mois à compter de la signature du marché. Ce recours est impossible si le référé pré contractuel a été exercé (ou si un délai de 11 jours a été respecté entre la date de publication au JOUE d’un avis d’intention de conclure le marché et sa signature pour les marchés à procédure adaptée) Recours de pleine juridiction formé contre la validité du marché, dans le délai de 2 mois à compter de la publication d’un avis d’attribution, devant le juge du TA.

OFFRE EMPLOI

L’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg
Recrute par voie statutaire (mutation, détachement, inscription sur liste d’aptitude)
ou, le cas échéant, par contractualisation :
UN TECHNICIEN MOULAGE – MODELAGE – CERAMIQUE (h/f) / CAEN.
L’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg est un établissement public
de coopération culturelle placé sous la tutelle conjointe de la Communauté
d’agglomération Caen la mer, la Ville de Cherbourg-Octeville, l’Etat et la Région
Basse-Normandie. Elle est née de la fusion de l’école supérieure d’arts & médias de
Caen et de l’école supérieure des Beaux-arts de Cherbourg-Octeville. Etablissement
public d’enseignement supérieur, l’ésam Caen/Cherbourg forme des créateurs dans
les champs disciplinaires de l’art, de la communication et du graphisme. Depuis
octobre 2011, ses 300 étudiants étudient, selon leur filière de formation, sur le site
de Caen ou sur le site de Cherbourg
Sous l’autorité du directeur de l’établissement, vous assurerez les missions suivantes :
MISSIONS :
· Assumer la responsabilité technique et l’organisation fonctionnelle de l’atelier gravure
(composante du pôle estampes) ;
· Assurer la formation et l’encadrement techniques des étudiants, sous la responsabilité
pédagogique des enseignants concernés ;
· Gérer le fonds des consommables de l’atelier, suivre les commandes des produits et
tenir à jour l’inventaire des matériels et fournitures ;
· Garantir la sécurité du matériel et des locaux de l’atelier aux heures d’ouverture et
pendant les cours ;
· Participer au développement cohérent et à l’entretien permanent du parc de matériel de
l’atelier ;
· Participer à la mise en oeuvre technique des projets pédagogiques, scientifiques et
culturels de l’école.
COMPETENCES :
· Vous possédez une bonne connaissance des techniques et pratiques de moulage, de
modelage et de céramique ;
· Vous êtes titulaire des agréments de sécurité liés aux activités techniques des arts du feu ;
· Vous possédez un bon niveau de culture générale ;
· Vous faites preuve de rigueur, d’organisation et de dynamisme ;
· Vous appréciez le travail en équipe dans le milieu étudiant d’une école.
REMUNERATION :
· Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
Poste à pourvoir dès que possible
Les candidatures comprenant lettre de motivation et C.V (avec photo) doivent être adressées
avant le 15.03.2013
+++++++++++++++
à : Monsieur Samuel Weddle
Administrateur général
Ecole supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg
17 cours Caffarelli - 14000 CAEN.
ou par courriel à : s.weddle@esam-c2.fr


OFFRE EMPLOI

L’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg
Recrute par voie statutaire (mutation, détachement, inscription sur liste d’aptitude)
ou, le cas échéant, par contractualisation :
UN TECHNICIEN GRAVURE - ESTAMPE (h/f) / CAEN
L’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg est un établissement public
de coopération culturelle placé sous la tutelle conjointe de la Communauté
d’agglomération Caen la mer, la Ville de Cherbourg-Octeville, l’Etat et la Région
Basse-Normandie. Elle est née de la fusion de l’école supérieure d’arts & médias de
Caen et de l’école supérieure des Beaux-arts de Cherbourg-Octeville. Etablissement
public d’enseignement supérieur, l’ésam Caen/Cherbourg forme des créateurs dans
les champs disciplinaires de l’art, de la communication et du graphisme. Depuis
octobre 2011, ses 300 étudiants étudient, selon leur filière de formation, sur le site
de Caen ou sur le site de Cherbourg
Sous l’autorité du directeur de l’établissement, vous assurerez les missions suivantes :
MISSIONS :
· Assumer la responsabilité technique et l’organisation fonctionnelle de l’atelier gravure
(composante du pôle estampes) ;
· Assurer la formation et l’encadrement techniques des étudiants, sous la responsabilité
pédagogique des enseignants concernés ;
· Gérer le fonds des consommables de l’atelier, suivre les commandes des produits et
tenir à jour l’inventaire des matériels et fournitures ;
· Garantir la sécurité du matériel et des locaux de l’atelier aux heures d’ouverture et
pendant les cours ;
· Participer au développement cohérent et à l’entretien permanent du parc de matériel de
l’atelier ;
· Participer à la mise en oeuvre technique des projets pédagogiques, scientifiques et
culturels de l’école.
COMPETENCES :
· Vous possédez une réelle expérience pratique des outils et techniques de la gravure
(xylographie, gravure sur métal, plastique, carton, report photographique) ;
· Vous possédez un bon niveau de culture générale ;
· Vous faites preuve de rigueur, d’organisation et de dynamisme ;
· Vous appréciez le travail en équipe dans le milieu étudiant d’une école.
REMUNERATION :
· Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
Poste à pourvoir dès que possible
Les candidatures comprenant lettre de motivation et C.V (avec photo) doivent être adressées
avant le 15.03.2013
+++++++++++++++
Monsieur Samuel Weddle
Administrateur général
Ecole supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg
17 cours Caffarelli - 14000 CAEN.
ou par courriel à : s.weddle@esam-c2.fr


OFFRE EMPLOI

LAVITRINE02 recrute un médiateur culturel (h/f) / ETREUX
Missions
Ce poste est créé pour développer les activités de médiation vers les publics, multiplier les partenariats,
étendre et multiplier sur le territoire l’offre d’ateliers de pratique artistique destinés aux habitants.
Il doit également, par des actions de médiation et de communication soutenues,
favoriser le rayonnement des créations d’artistes contemporains présentées en Thiérache.
Principales activités

  • Animation d’ateliers de création pour le jeune public (dans et hors temps scolaire) et pour les adultes, soit en autonomie complète, soit en accompagnement d’un artiste invité.
  • Accompagnement des Valises d’artistes (une oeuvre + des outils pédagogiques) dans les structures (établissements scolaires, centres de loisir, bibliothèques, maisons de retraite, …)
  • Organisation intellectuelle, logistique et financière des ateliers (conception, prospection, planning, organisation, facturation, évaluation) en relation avec les artistes, les partenaires et les bénéficiaires (structures et personnes)
  • Rédaction et diffusion de documents de promotion des activités à partir des programmes artistique et de médiation
  • Accueil du public lors des deux expositions temporaires annuelles présentées. Contraintes et conditions Emploi relevant de la convention de l’animation (coef. 245)./ CDI. ou CDD 1 à 3 ans / Durée : entre 28 h et 35h hebdomadaire. / Disponibilité certains week-ends et certaines soirées suivant programmation et planning établi. / Permis B en cours de validité (déplacements réguliers). Présentation de la structure LAVITRINE02 produit en Thiérache (Aisne) des installations d’artistes contemporains visibles depuis la rue dans des vitrines et elle présente des expositions avec le soutien de la direction régionale des affaires culturelles de Picardie, du Conseil régional de Picardie et du Conseil général de l’Aisne. Ces manifestations s’accompagnent de nombreux documents et activités de médiation dont certaines sollicitent les artistes programmés : Rencontres avec l’artiste, visites faciles, classes à projet artistique et culturel, ateliers de pratiques artistiques, prêts de Valises d’artistes, diffusion de documents d’accompagnements à la visite et dossiers documentaires et pédagogiques. Toutes ces actions de sensibilisation à l’art contemporain sont à destination des habitants, des jeunes et des scolaires. LAVITRINE02 est agréée par le rectorat de l’Académie d’Amiens pour les activités proposées en classe et hors temps scolaire. Par son action, LAVITRINE02 participe depuis 2008, au développement local et culturel de la Thiérache et à l’émancipation de ses habitants et des jeunes en particulier. L’association dispose d’un local mis à disposition par la mairie d’Etreux (02510) dans sa commune. Profil Formation Formation et diplôme de niveau Bac + 3 dans les domaines des arts plastiques et/ou de la médiation culturelle et l’organisation de projets culturels. Expérience Encadrement de groupes d’enfants (établissements scolaires, centres de loisirs) accompagnement de groupes d’adultes / Conception et animation d’ateliers de pratique artistique / Communication Compétence Bonne culture générale et connaissance de l’art contemporain / Bonne connaissance des institutions éducatives et des réseaux de l’éducation populaire / Compétence en pédagogie et animation de groupe / Aisance rédactionnelle et pour la prise de parole / Connaissance et maîtrise des logiciels de bureautique (suite Pack Office) et des logiciels de traitement de texte et de mise en page (Suite Adobe) / Autonomie et polyvalence Poste à pourvoir au cours du 2ème trimestre 2013. Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivation +CV) avant le 28.02.2013 +++++++++++++++ à : la.vitrine@orange.fr (en indiquant impérativement en objet : « réponse à l’annonce de poste de LAVITRINE02 ») Le Bureau de LAVITRINE02 - 144 rue de l’Eclaireur de Nice - 02510 ETREUX - 09.62.00.92.47.

OFFRE EMPLOI

Enseignement supérieur & Recherche, historien (ne) de l’art de formation (h/f) / NANCY
Intitulé du poste : Professeur d’histoire des arts Catégorie/
Corps – fonction (codification : cf. annexe 2)
Catégorie A – enseignant en école
nationale supérieure d’art - PROFART
Domaine(s) Fonctionnel(s) : Enseignement supérieur & Recherche
Emploi(s) Type : RC H03 B
Localisation administrative et géographique / Affectation :
Ecole nationale supérieure d’art de Nancy – 1 avenue Boffrand – 54000 NANCY
Missions et activités principales :
Historien (ne) de l’art de formation, il (elle) intègre un groupe de
5 enseignants théoriciens au sein d’une équipe pluridisciplinaire d’enseignants
travaillant dans la seule école nationale supérieure d’art en région
à disposer des trois options : art, design et communication.
Ses missions principales sont :

  • Cours magistraux développant à la fois les contenus historiques et théoriques, et les méthodologies de la recherche sur l’ensemble du cursus (de l’année propédeutique à la phase projet comprise).
  • Implication et responsabilité partagée dans les activités de recherche.
  • Mise en oeuvre de séminaires et/ou de colloques en phase projet, en adéquation avec les enjeux plastiques développés au sein des options art, communication et design.
  • Participation au programme d’invitations d’intervenants extérieurs (conférences, workshops…).
  • Pilotage du travail des mémoires d’étudiants en phase projet.
  • Actions en faveur de la pratique de l’écriture.
  • Engagement régulier et formalisé dans le travail d’analyse critique et de présentation des travaux d’étudiants.
  • Conception de projets innovants mettant en relation les étudiants et des acteurs reconnus de la création contemporaine en France et à l’étranger.
  • Participation aux activités générales de l’établissement : réunions pédagogiques et de structuration de la recherche, évaluation des étudiants, préparation aux diplômes, jurys de concours et commissions…
  • En raison du projet ARTEM (interconnexions avec l’école des Mines et ICN Business School de Nancy), participation aux expériences de la transdisciplinarité art – technique – management et à l’élaboration de nouveaux dispositifs pédagogiques. Compétences principales mises en oeuvre : (cotés sur 4 niveaux initié – pratique – maîtrise - expert) Compétences techniques :
  • Doctorat souhaité dans le champ de l’histoire de l’art
  • Connaissance approfondie de l’histoire de l’art (y compris de l’art ancien), de l’histoire des techniques et des enjeux de la période contemporaine jusque dans son actualité.
  • Aptitudes méthodologiques pour la recherche.
  • Positionnement transdisciplinaire, tant dans le champ des arts plastiques et visuels qu’à l’intersection d’autres domaines de la création.
  • Maîtrise de l’anglais. La pratique d’une seconde langue serait un atout supplémentaire dans le contexte du développement des échanges et des relations internationales de l’école.
  • Connaissance des procédures et règles de fonctionnement de l’administration. Savoir-faire
  • Réelles compétences méthodologiques et engagement personnel dans la transmission (cours magistraux).
  • Implication dans une activité de recherche mise en réseau dont les caractéristiques peuvent se projeter et s’activer dans une école nationale supérieure d’art.
  • Capacité à ajuster ses méthodes et les modalités pédagogiques en fonction des projets personnels de recherche des étudiants.
  • Veille et anticipation. Savoir être (compétences comportementales)
  • Ouverture d’esprit et capacité à s’insérer dans une réflexion pédagogique globale en cours, tant au niveau de l’organisation des études que dans l’affirmation et la consolidation du projet de l’école.
  • Qualités relationnelles et forte capacité à travailler en équipe.
  • Souplesse nécessaire pour déborder le champ spécifique et prospecter l’ouverture et la transversalité des pratiques dans un projet d’école qui prépare trois options (art, communication, design).
  • Sens des responsabilités, entre autres, dans la perspective d’une coordination. Environnement professionnel : La nature du projet de l’ENSA Nancy implique des collaborations multiples sur des projets internes à l’école et dans des partenariats extérieurs. Liaisons hiérarchiques : Sous la direction du directeur de l’école, et en relation étroite avec le directeur administratif et financier, ainsi que le secrétaire général, responsable des études. Liaisons fonctionnelles : En lien étroit avec les coordonnateurs des options, les enseignants théoriciens Suivi en relation avec la direction des études et les secrétariats de la pédagogie et de la scolarité. Participation potentielle aux instances consultatives et statutaires de l’école : CRPVE et CA. Perspectives d’évolution : Spécificités du poste / Contraintes / Sujétions :
  • Enseignement annuel de 448h.
  • Régime des congés scolaires.
  • Obligation de procéder aux évaluations et examens, ainsi que de participer aux diplômes, mais aussi aux réunions pédagogiques et administratives. Profil du candidat recherché Les candidats (tes), historiens (nes) de l’art de formation, doivent pouvoir justifier d’une pratique intellectuelle et de recherche pertinemment contemporaine, d’envergure nationale, voire internationale, dans le champ des arts plastiques et des univers visuels. Qui contacter ? Le directeur de l’École nationale supérieure d’art de Nancy (par courrier ou courriel de préférence) : Monsieur Christian DEBIZE - 1 avenue Boffrand 54000 NANCY Fax : 03 83 28 78 60 - Courriel : christian.debize@ensa-nancy.fr Date limite de réception des candidatures : 31/03/2013. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

OFFRE EMPLOI

Installateur – monteur d’oeuvres d’art (h/f) site de La Défense / PARIS LA DEFENSE
Affectation
Centre national des arts plastiques – CNAP
Département du Fonds national d’art contemporain
Service de la régie
70 voie des sculpteurs
92800 Paris la Défense
Sous l’autorité du régisseur général, au sein d’une équipe constituée d’un
coordinateur des transports, d’un gestionnaire de réserves externes et de 4
installateurs (dont un affecté principalement sur les réserves externes de
Saint-Ouen l’Aumône), l’agent est chargé de manipuler et de conditionner
les oeuvres constituant le Fonds national d’art contemporain.
L’agent est chargé, selon le planning de déplacements internes établi par le
régisseur général, de :

  • la réalisation des divers mouvements internes pour les opérations de Constats, allers-voirs, devis de restauration, encadrement, prises de vues) qui constituent la mise à disposition des oeuvres pour les prêts ou les dépôts ;
  • participer aux rangements des oeuvres dans les réserves ;
  • réaliser les localisations d’oeuvres dans la base de donnée Gcoll (passage d’opérations en réalisé et nouvelles localisation après mouvement) ;
  • réaliser les emballages d’oeuvres selon les prescriptions de conservation préventive ;
  • participer à la libération des espaces de transit pour les livraisons d’oeuvres des commissions d’acquisitions et à la présentation physique des oeuvres aux membres ;
  • préparer et manipuler les oeuvres durant les séances d’inventaires ;
  • en cas de besoin, il peut être amené à aider les transporteurs lors des enlèvements et retours d’oeuvres (aide au chargement déchargement) ;
  • conduire les véhicules du CNAP (20 m3 ou scénic) pour les transports d’oeuvres entre réserves ou sur d’autres sites en région parisienne ou plus exceptionnellement en France. Travail basé principalement sur le site de la Défense mais l’agent pourra être amené à se rendre dans les réserves externes de Saint-Ouen l’Aumône. QUALITES REQUISES
  • sens du travail en équipe ;
  • rigueur et parfaite organisation ;
  • sens du service public ;
  • goût pour le dialogue avec divers partenaires internes ou externes.
  • aptitude physique à porter de grands formats parfois lourds,
  • méticuleux et méthodique,
  • ponctuel. COMPETENCES ATTENDUES
  • connaissances conservation préventive et plus particulièrement des règles de manipulation des oeuvres et de leur emballage (des connaissances particulières en art contemporain serait un plus) ;
  • connaissance de la base de données Gcoll2 (si ce n’est le cas, l’agent sera formé) ;
  • permis B obligatoire ;
  • permis CASES (si ce n’est le cas, l’agent sera formé) ;
  • une expérience dans un poste similaire serait un plus.
  • connaissances de base de l’environnement informatique. Conditions du contrat : CDD ministère de la culture avec engagement de passer le prochain concours d’installateur en vue d’une titularisation. Candidatures à adresser à : Richard Lagrange Directeur Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 Paris La Défense Date limite de réception des candidatures : 2.03.2013. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Renseignements et candidatures par voie électronique au prés de : Françoise Cohen, Chef de département du fonds national d’art contemporain Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 Paris La Défense francoise.cohen@culture.gouv.fr Christelle Demoussis, Chef du service de la régie Département du Fonds national d’art contemporain Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 Paris La Défense christelle.demoussis@culture.gouv.fr

OFFRE EMPLOI

Installateur – monteur d’oeuvres (h/f) d’art site de Saint-Ouen l’Aumône / SAINT OUEN L’AUMONE
Affectation principale
Centre national des arts plastiques – CNAP
Département du Fonds national d’art contemporain
Service de la régie
Réserve externe SOLA
97 rue du château
95310 Saint-Ouen-l’Aumône
Sous l’autorité du régisseur général et selon les instructions du gestionnaire
de réserves externes basé sur le site de Saint-Ouen l’Aumône (95) , l’agent
est chargé de manipuler et de conditionner les oeuvres constituant le Fonds
national d’art contemporain. L’agent fait partie d’une équipe composée
également d’un coordinateur des transports et de 4 autres installateurs
affectés principalement au site de la Défense (92).
Les oeuvres stockées sur le site de Saint-Ouen l’aumône sont principalement
constituées d’objets ou installations en 3 dimensions et de quelques
peintures de grands formats. Le stockage des oeuvres est principalement
constitué de racks grande hauteur nécessitant l’utilisation de chariots
élévateurs.
L’agent est chargé, selon le planning de déplacements internes établi par le
gestionnaire de réserves externes, de :

  • la réalisation des divers mouvements internes pour les opérations de constats, allers-voirs, devis de restauration, montages à blanc, pour la a mise à disposition des oeuvres pour les prêts ou les dépôts ;
  • participer aux rangements des oeuvres dans les réserves ;
  • saisir les localisations d’oeuvres dans la base de donnée Gcoll (passage d’opérations en réalisé et nouvelles localisation après mouvement) ;
  • réaliser les déballages /emballages d’oeuvres selon les prescriptions de conservation préventive ;
  • préparer et manipuler les oeuvres durant les séances d’inventaires ;
  • en cas de besoin, il peut être amené à aider les transporteurs lors des enlèvements et retours d’oeuvres (aide au chargement déchargement avec les moyens de levage dont dispose le site) ;
  • conduire les véhicules du CNAP (20 m3 ou scénic) pour les transports d’oeuvres entre réserves ou sur d’autres sites en région parisienne ou plus exceptionnellement en France. Travail basé principalement sur le site de Saint-Ouen l’Aumône mais l’agent pourra être amené à se rendre dans les réserves de la Défense pour les réunions de service ou autre opérations nécessitant une aide spécifique dans ces réserves. QUALITES REQUISES
  • sens du travail en équipe ;
  • rigueur et parfaite organisation ;
  • sens du service public ;
  • goût pour le dialogue avec divers partenaires internes ou externes.
  • Aptitude physique à porter des charges parfois lourdes,
  • méticuleux, et méthodique,
  • ponctuel. COMPETENCES ATTENDUES
  • connaissances conservation préventive et plus particulièrement des règles de manipulation des oeuvres et de leur emballage (des connaissances particulières en art contemporain serait un plus) ;
  • connaissance de la base de données Gcoll2 (si ce n’est le cas, l’agent sera formé) ;
  • permis B obligatoire ;
  • permis CASES (si ce n’est le cas, l’agent sera formé) ;
  • une expérience dans un poste similaire ou des collections similaires serait un plus.
  • connaissances de base de l’environnement informatique. Conditions du contrat : CDD ministère de la culture avec engagement de passer le prochain concours d’installateur en vue d’une titularisation. Candidatures à adresser à : Richard Lagrange Directeur Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 PARIS LA DEFENSE Date limite de réception des candidatures : 2.03.2013. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Renseignements et demande de rv par voie électronique au prés de : Françoise Cohen, Chef de département du fonds national d’art contemporain Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 PARIS LA DEFENSE francoise.cohen@culture.gouv.fr Christelle Demoussis, Chef du service de la régie Département du Fonds national d’art contemporain Centre national des arts plastiques Tour Atlantique, 1, place de la pyramide 92911 PARIS LA DEFENSE christelle.demoussis@culture.gouv.fr

OFFRE EMPLOI

Installateur – monteur d’oeuvres d’art (h/f) / IVRY SUR SEINE
DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES
Sous-direction de la création artistique
Département de l’art dans la Ville
Fonds municipal d’art contemporain
FICHE DE POSTE
à pourvoir dans les meilleurs délais
LOCALISATION
Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris
Département de l’art dans la ville
Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris (FMAC)
1 rue Jean Mazet - 94200 Ivry-sur-Seine
Accès : Ivry-sur-Seine (RER C),
Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort (ligne 8), Pont d’Ivry (bus 125 ou 325).
Travail basé à Ivry-sur-Seine et déplacements fréquents à Paris.
MISSIONS DU FMAC
. Soutenir et promouvoir la création contemporaine.
. Placer l’art contemporain et les artistes au coeur de la ville.
. Favoriser les rencontres entre l’art contemporain et les publics.
. Enrichir la collection en affirmant son identité urbaine et politique, la valoriser.
. Informations sur le FMAC : www.fmac.paris.fr
NATURE DU POSTE
Titre : Installateur – monteur d’oeuvres d’art
Contexte hiérarchique : sous l’autorité du responsable du FMAC
Activités principales : au sein d’une équipe de dix collaborateurs, l’installateur-monteur d’oeuvres
assure, avec deux autres installateurs, la diffusion
des oeuvres présentées au public dans les services de la
Ville de Paris et lors d’expositions temporaires,
ainsi que les mouvements d’oeuvres dans les réserves.
> Mouvements des oeuvres :
. Réalisation de l’ensemble des mouvements d’oeuvres au sein des services de la Ville de Paris et lors
d’expositions, gestion de la logistique afférente.
. Saisie des localisations des oeuvres sur une base informatique dédiée (Gcoll2).
. Conduite du véhicule du FMAC (20 m3) pour les transports d’oeuvres.
> Gestion matérielle des oeuvres :
. Conditionnement, emballage et stockage des oeuvres.
. Interventions techniques : marquage, vérification des fixations, dépose des cadres, etc.
> Gestion administrative :
. Commande de prestations, fournitures et matériels,
relations avec les prestataires et les fournisseurs.
. Prise de rendez-vous avec les différents interlocuteurs.
Conditions particulières d’exercice : port fréquent de charges lourdes.
Statut : titulaire catégorie C, filières technique, métiers d’art, artisanat ou beaux-arts.
Fonds municipal d’art contemporain
1, rue Jean Mazet - 94200 IVRY SUR SEINE
Tél. : 01 46 71 20 53 / Fax : 01 46 70 90 58 / anne.sudre@paris.fr / www.fmac.paris.fr
PROFIL DU CANDIDAT
Qualités requises :
Bonne endurance physique.
Savoirs :
. Connaissances en conservation préventive,
notamment des matériaux, des règles de la manutention et
du conditionnement
. Maîtrise de l’outil informatique.
. Connaissance de la base de données Gcoll2 appréciée.
. Permis B.
Savoir-faire :
. Habileté manuelle.
. Manipulation d’outillages spécifiques.
Savoir-être :
. Qualités relationnelles, diplomatie.
. Capacité à travailler en équipe.
. Rigueur et organisation.
. Mobilisation sur les objectifs.
Une expérience sur un poste similaire serait appréciée.
CONTACT
Merci d’envoyer lettre de motivation et curriculum vitae détaillé
avant le 31.03.2013.
+++++++++++++++
à : Anne Sudre, responsable du Fonds municipal d’art contemporain
1, rue Jean Mazet 94200 IVRY SUR SEINE.
anne.sudre@paris.fr


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Festival INACT#3 - IN DISCIPLINE / STRASBOURG
Festival de performances / mix-médias 10-11-12 mai 2013
Le festival INACT explore l’art performatif et la représentation « active » sans distinction de médiums artistiques.
Poètes, musiciens, plasticiens, acteurs et danseurs sont invités pour la troisième
année à incarner, révéler, revisiter l’art performance.
INACT se présente comme une exposition, elle se veut être une rencontre pluridisciplinaire autour de la performance.
L’événement se déroulera durant le week-end du 10-11-12 mai 2013 à Strasbourg,
principalement au Hall des Chars (halldeschars.eu/) mais également dans divers autres lieux
du Quartier Laiterie, hébergeant un des pôles essentiels de création de la ville.
Cet événement est organisé par les membres de l’association INACT et soutenue par la ville de Strasbourg,
la Direction régionale des Affaires Culturelles d’Alsace, le conseil générale du Bas-Rhin et le concours
de plusieurs activistes associatifs passionné(e)s.
Pour sa troisième édition, le festival performance mixmédias INACT prend pour intitulé IN DISCIPLINE.
Il s’agit d’une invitation à mettre en jeu(x) la question de la discipline ou de l’indiscipline, toutes
les interprétations sont recevables. Un comité de sélection constitué d’artistes
et de spécialistes assumera la responsabilité d’examiner la pertinence des projets.
Vous trouverez quelques éléments sur les éditions précédentes
sur le site de la Semencerie www.lasemencerie.org
INACT recherche :

  • Des projets de 20 minutes maximum ou des formes de « duration », performances de plus d’une heure ne nécessitant pas une attention continue du spectateur.
  • Les performances pourront se dérouler dans l’espace public ou des lieux de représentations artistiques plus classique (salle de théâtre, espace d’exposition, salle de concert). Pour postuler au festival INACT merci de faire parvenir les éléments suivants :
  • Biographie + visuels (jpeg, 300dpi) / vidéos (liens internet)
  • Descriptif du projet
  • Fiche technique précise (lumière, sonorisation, espace occupé, dessins)
  • Budget (ne pouvant excéder 100 euros hors défraiements) à : a.poutignat@gmail.com et artiste.inact@gmail.com / objet : Festival INACT#3 - IN DISCIPLINE 2013 informations : http://www.lasemencerie.org/dotclear/index.php?post/2012/05/04/Festival-INACT-2012-Masse-Critique http://www.halldeschars.eu/

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

APPEL À PROJETS 2013 / AIX EN PROVENCE
Production dans le cadre d’un festival d’art contemporain
pour la ville d’Aix-en-Provence
Appel à projet destiné aux artistes visuels et designers professionnels //
I. PRÉSENTATION DE L’ASSOCIATION VOYONS VOIR |
ART CONTEMPORAIN ET TERRITOIRE
L’association voyons voir | art contemporain et territoire existe depuis 2007.
Elle développe un réseau de résidences d’artistes plasticiens et de réalisations
d’œuvres visuelles en région PACA, dans des domaines viticoles ou paysagers
et des sites du patrimoine. A travers les résidences et les activités qui en découlent
(expositions, intégration des œuvres à un programme d’itinéraires paysage & patrimoine, édition),
l’association œuvre en faveur d’une lisibilité des pratiques actuelles
en les insérant dans des lieux et des espaces naturels, les zones agricoles, le patrimoine architectural.
II. THÉMATIQUE DU FESTIVAL – WATER GAME
Pour la seconde année consécutive voyons voir | art contemporain
et territoire investit les jardins publics aixois pour proposer aux habitants
et aux amateurs d’art contemporain de revisiter ces espaces verts au travers d’œuvres contemporaines.
Cette année, les artistes sont invités à créer des pièces pour la Bastide du Jas de Bouffan,
demeure familiale de Paul Cézanne.
Les œuvres proposées devront s’articuler autour du thème de l’eau
et s’inscrire dans une démarche participative et de mise en valeur de l’environnement naturel.
III. OBJECTIFS ET ORGANISATION DE PRODUCTION ET EXPOSITION
Période d’exposition : du 1er au 5 juin 2013
Lieux d’exposition : Bastide du Jas de Bouffan – Aix-en-Provence
Les conditions de production :
L’association attribue à chaque artiste :

  • une bourse de production de 1500 euros sur présentation de factures
  • des honoraires d’artistes de 1 000 euros sur présentation de facture L’association apporte un soutien régulier à chaque artiste en les accompagnant dans le suivi de production : mise en réseau, aide logistique, présence d’un régisseur… Les engagements réciproques de l’association et de l’artiste fixés par une convention préalablement établie. IV. LA SÉLECTION DES ARTISTES En regard des projets et des démarches artistiques, l’association sélectionnera trois artistes. Date limite envoi des dossiers : 15.03.2013. ++++++++++++++++++++++++++++++++ Communiqué des résultats : à partir du 30 mars 2013 V. COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Le dossier de candidature doit être composé de :
  • un book (maximum 20 pages) représentatif du travail de l’artiste
  • un pré-projet Pour envoyer votre candidature et pour toute information : Emeline Lacombe : elacombe@voyonsvoir.org

APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

Appel à résidence de création photographique / EVRY
« Un Eté à Evry »
Pour la deuxième année consécutive, les Ateliers d’Arts Plastiques de la Communauté
d’Agglomération Evry Centre Essonne proposent à un(e) artiste photographe de venir
développer un projet photographique sur le territoire pendant les mois d’été, du 1er juin
au 31 août 2013.
Cette résidence de création fait écho à l’invitation lancée en 1984 à douze photographes
(dont William Klein et Robert Doisneau), qui avaient été invités à poser, pendant 24
heures, leur regard sur la ville nouvelle d’Évry. Ces photographies avaient fait l’objet
d’une exposition la même année, portant le titre d’"Un Jour à Evry".
La résidence a pour objet d’encourager et soutenir la création contemporaine en invitant
un(e) photographe à poser un regard singulier sur le territoire de l’agglomération, et de
partager avec ses habitants une approche artistique de leur environnement. Dans ce but,
le travail réalisé par le photographe pendant ces trois mois fera l’objet d’une présentation
publique à l’automne 2013.
L’artiste photographe est appelé à présenter un projet qui pourra s’intéresser à toutes les
facettes, les richesses et la diversité culturelle du territoire de l’agglomération Evry
Centre Essonne (Bondoufle, Courcouronnes, Evry, Lisses, Ris-Orangis, Villabé). Ce projet
sera le reflet d’une réflexion artistique personnelle, en continuité avec le travail qu’il a
développé jusqu’à lors, s’inspirera et tissera des liens avec ce territoire.
Les projets s’appuyant sur une interaction forte avec les habitants du territoire seront
privilégiés.
Une partie des oeuvres produites aura vocation à intégrer la collection artistique de la
communauté d’agglomération.
Pendant la résidence, et sur une durée totale de dix jours, des actions culturelles
ponctuelles seront mises en place dans l’agglomération avec des partenaires associatifs
et institutionnels. Le/la photographe sera également invité à présenter son métier, sa
démarche artistique, ainsi que le travail qu’il est en train de réaliser, notamment en
milieu scolaire.
A la suite de sa résidence, il sera demandé au photographe d’encadrer un stage de
photographie aux ateliers d’arts plastiques, organisé pendant les vacances scolaires de la
Toussaint.
Modalités de la résidence :
La résidence est ouverte à tout type de projet photographique, numérique ou argentique,
noir&blanc ou couleur, à un(e) jeune artiste photographe professionnel(le) ayant terminé
ses études.
Sont pris en charge les frais de production à hauteur de 4000 euros, sur justificatifs.
L’artiste percevra une rémunération de 2500 euros net en droit d’auteur pour l’ensemble de la
résidence de création.
Les 10 jours d’actions culturelles n’apporteront pas de gratification particulière, mais le
stage de photographie fera l’objet d’une rémunération supplémentaire selon le barème
de la communauté d’agglomération.
Les frais de restauration, de déplacements et d’hébergement restent à la charge de
l’artiste.
Candidatures :
Dossier de candidature contenant un curriculum vitae (comprenant les coordonnées
complètes de l’artiste (adresse, e-mail, téléphone), sa date et son lieu de naissance, son
lieu de vie actuel et son numéro d’affiliation à l’Agessa ou à la Maison des artistes), une
sélection de photographies représentative du travail de l’artiste et une note
d’intention (2 pages maximum) du projet proposé pour la résidence, à envoyer par
courrier ou par mail
avant le 2.04.2013
+++++++++++++++
à : Ateliers d’Arts Plastiques
Ingrid Vido - 6 avenue de Ratisbonne - 91000 Evry
ingrid.vido@agglo-evry.fr
Les artistes présélectionnés seront invités à venir présenter leur projet à la commission
de sélection à Evry le 12 avril 2013.
Renseignements au 01 60 78 78 09 et 01 60 78 76 81.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

1% artistique, Collège François Grudé de Connerré / LE MANS
Identification maître d’ouvrage :
CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SARTHE - Hôtel du département - Place
Aristide Briand - 72072 Le Mans cedex 9
Programme de la commande : conception et réalisation d’une oeuvre
d’art dans le cadre de la construction du Collège François Grudé de
Connerré conformément à l’obligation de décoration des constructions
publiques
Nature de l’oeuvre artistique : L’intervention artistique est susceptible
d’adopter plusieurs formes. Le champ artistique est ouvert à toutes les
formes et les supports qui s’inscrivent aujourd’hui dans le domaine des
arts visuels, des arts graphiques, du design ou du domaine paysager ;
la commande pourra donner lieu à la réalisation d’une ou de plusieurs
oeuvres originales et spécifiques.
Voir détail dans programme artistique.
Montant du 1%artistique : Le montant consacré à la commande artistique
est de 50 000 euros TTC. Il inclut la conception, la réalisation, l’acheminement,
l’installation de l’oeuvre, les taxes afférentes et les éventuelles
indemnités pour les candidats non retenus, les frais de publicité obligatoires,
le défraiement de certainsmembres du comité artistique (artistes représentant
des organisations professionnelles).Une indemnité de 2 000 euros
TTC sera versée aux deux candidats non retenus. Cependant, le maître
d’ouvrage pourra décider, sur proposition du comité artistique, de supprimer
ce montant en cas d’insuffisance manifeste du projet présenté.
Dossier de candidatures : Pour la première phase de sélection :

  • lettre de motivation,
  • curriculum vitae détaillé,
  • dossier artistique avec les supports adéquats pour apprécier la démarche artistique (CD, catalogues…),
  • présentation de projets éventuellement déjà présentés pour une commande publique ou réalisés dans le cadre du 1% artistique,
  • garanties professionnelles (attestation Maison des artistes ou AGESSA, n°de SIRET ou équivalent étranger). Critères d’attribution : Pour la phase de sélection des 3 candidats admis à concourir :
  • Motivation de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création contemporaine en dialogue avec l’environnement du site,
  • Références du candidat dans le domaine artistique retenu ou tout autre moyen permettant d’accréditer la capacité du candidat. Conditions et dates de réception des candidatures : Dossier à envoyer en recommandé avec A/R ou à remettre dans une enveloppe portant la mention « 1% artistique Connerré » à : Conseil général de la Sarthe - Service Commande et Achats Publics - Hôtel du Département - 72072 Le Mans cedex 9 Tél : 02 43 54 72 65 - Fax : 02 43 54 72 75 Remise des candidatures le 29/03/13 à 11h30 au plus tard ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Contact : Service des Affaires Culturelles - M. LARMIGNAT - 40 rue de Joinville - 72072 Le Mans cedex 9 - Tél : 02 43 54 70 96 Dossier de consultation disponible sur : www.sarthe-marchespublics.fr collège François Grudé de Connerré

BOURSE

Fondation Le Corbusier / Bourse / PARIS
Bourses pour jeunes chercheurs et plasticiens, année 2013
La Fondation Le Corbusier attribuera, pour lʹannée 2013, une bourse
destinée à des chercheurs désireux de se consacrer
à l’étude de lʹoeuvre de Le Corbusier. Elle attribuera également une bourse à une
ou un jeune plasticien désireux de réaliser un travail à partir de lʹoeuvre architecturale,
plastique ou graphique de Le Corbusier.
Bourse de recherche
Les propositions devront concerner en priorité des aspects de son oeuvre
qui n’ont pas fait l’objet de recherches suffisamment approfondies,
ou proposer pour des thématiques déjà traitées des approches originales
(pluridisciplinaires, comparatistes ou transversales, etc.).
Tous les aspects de l’oeuvre de Le Corbusier et de sa réception peuvent être abordés :
l’oeuvre construit, les projets d’architecture ou d’urbanisme non réalisés, le mobilier,
l’oeuvre plastique – peinture, dessin, tapisserie, expositions, etc. – lʹoeuvre littéraire et théorique ;
toutes propositions contribuant à la connaissance de l’homme
et à la compréhension de lʹhéritage quʹil nous a laissé.
Cet appel à propositions s’adresse à de jeunes chercheurs (maximum 35 ans)
en cycle terminal de leurs études – niveau mastère ‐ ou en post‐diplôme (beaux‐arts, architecture,
histoire, urbanisme, histoire de l’art, etc.), inscrits, de préférence,
dans un laboratoire de recherche ou une structure scientifique de même nature.
Le projet faisant l’objet de la demande devra mettre en évidence la façon dont cette étape particulière,
pour laquelle un soutien est demandé à la Fondation, s’insère éventuellement dans un programme
plus vaste ou dans une plus longue durée (doctorat, habilitation, recherche institutionnelle, projet de livre, etc.).
Les candidats devront justifier l’utilisation de l’aide accordée par la Fondation et la nécessité d’y
recourir pour faire face à des besoins spécifiques liés à l’approfondissement de cet aspect de leur recherche
(voyages, disponibilité, investissement matériel, droits, etc.).
Le dossier est constitué par : le projet de recherche en une vingtaine de pages (méthodologie, hypothèses,
nature des résultats attendus, bibliographie sommaire, calendrier) ; un curriculum vitae, la liste des travaux
déjà réalisés et deux lettres de recommandation émanant de chercheurs, d’enseignants, d’architectes
ou de personnalités reconnues. Les candidats devront également informer la Fondation d
es aides sollicitées ou obtenues auprès d’autres institutions publiques
ou d’organismes privés relatives au projet proposé.
Le montant maximal de la bourse est de 10 000 euros.
Cette somme est versée par tiers
à la signature du contrat avec la Fondation, à mi‐parcours sur rapport dʹétape,
à la remise du rapport final.
Bourse dʹaide à la création
Les propositions pourront concerner tous les supports et tous les médias disponibles aujourdʹhui.
Il pourra également sʹagir dʹoeuvres destinées à figurer définitivement dans un site particulier
ou, au contraire, dʹinstallations éphémères. Elles devront avoir un lien explicite ou implicite
avec lʹoeuvre théorique, architecturale, plastique ou littéraire de Le Corbusier.
Cet appel à propositions s’adresse à de jeunes plasticiens (maximum 35 ans) pouvant justifier
dʹune pratique avérée, reconnue par des organismes ou institutions privées ou publiques et sʹinsérant
dans les réseaux professionnels de diffusion artistique.
Le projet faisant l’objet de la demande devra mettre en évidence la façon dont cette étape particulière,
pour laquelle un soutien est demandé à la Fondation, s’insère éventuellement dans un parcours
plus vaste ou dans une plus longue durée. Les candidats devront justifier l’utilisation
de l’aide accordée par la Fondation et la nécessité d’y recourir pour faire face à
des besoins spécifiques liés à la réalisation du projet.
Le dossier est constitué par : la description du projet et la nature du lien avec lʹoeuvre de Le Corbusier ;
le calendrier et les conditions de réalisation (dans le cas dʹun projet in situ, le candidat
devra présenter toutes les documents et autorisations nécessaires à la création
et à la conservation de lʹoeuvre réalisée) ; un curriculum vitae ; un dossier de presse ;
la liste ou une sélection dʹoeuvres déjà réalisées avec leurs reproductions, les projets
ou commandes en cours. Deux lettres de recommandation émanant dʹinstitutions publiques
ou privées ou de personnalités reconnues. Les candidats devront également informer
la Fondation des aides sollicitées ou obtenues auprès d’autres institutions publiques o
u d’organismes privés relatives au projet proposé.
Le montant maximal de la bourse est de 10 000 euros.
Cette somme est versée
par tiers à la signature du contrat avec la Fondation,
à mi‐parcours sur rapport dʹétape, à la remise du rapport final.
Envoi du dossier
Les dossiers pourront être présentés en Français, Anglais, Espagnol ou Italien.
Les candidats devront transmettre leur dossier de candidature sur support numérique
fichier numérique transmis par courrier électronique, cd‐rom, etc. :
info@fondationlecorbusier.fr
Pour les bourses réservées aux plasticiens, les catalogues ou documents illustrés
pourront faire lʹobjet dʹun envoi séparé par voie postale :
Fondation Le Corbusier - 8 square du Dr. Blanche - 75016 PARIS
Les réponses à lʹappel à propositions devront parvenir à la Fondation
avant le 16.07.2013.
+++++++++++++++
La publication des résultats est prévue pour le 1er octobre 2013.


CONCOURS

Enseignant design d’espace (h/f) / DIJON
Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon
L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon est un établissement public
administratif d’enseignement supérieur
placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication.
L’ENSA forme 200 étudiants aux DNAP (Bac +3) et DNSEP (Bac+5, Master II)
dans les options Art et Design d’espaces.
L’équipe pédagogique est constituée de trente cinq enseignants et techniciens,
l’équipe administrative et technique de 17 agents. De plus amples informations
peuvent-être obtenues sur le site internet de l’Ensa : http.//www.ensa-dijon.fr
Missions :
Architecte
Une sensibilité particulière pour les questions d’espace public, les enjeux liés aux nouvelles formulations
du lien entre ‘espaces’ et ‘sociétés’ ainsi que des expériences dans ce domaine sont nécessaires.
engagé(e) dans une pratique professionnelle, avec un intérêt avéré pour les questions de structure
et de matériaux, la gestion des espaces intérieurs, la fonction d’habiter à la jonction du travail
d’architecte et d’architecture d’intérieur. Il/elle interviendra, en option design d’espace
(premier et second cycle), pour un enseignement pratique et théorique sous forme de cours,
d’ateliers de pratique et à travers l’accompagnement individuel des étudiants dans leur projet personnel.
L’observation et l’expérience du social, l’apparition de nouveaux modes « d’habiter »
amènent à reconsidérer l’expérience de l’espace privé, moins bâti, moins figé, moins autoritaire.
Il devient alors possible de réécrire les usages, les modes de concertation, dans d’autres langages
et de retisser des liens entre les territoires, de l’urbanisme au design en passant
par l’architecture, le paysage, sans rupture d’échelles.
Capacité à participer à un projet de recherche en école d’art notamment au Laboratoire de Recherche
Urbaine (territoires urbains en mutation) de l’ENSA Dijon.
Un accompagnement des mémoires en année 4 et 5 option design d’espace pourra être demandé.
Il/elle assurera les missions inhérentes à l’enseignement dans une école d’art ; encadrement des projets
des étudiants, participation aux programmes de conférences, pôles de recherche,
workshops, voyages, éditions, résidence, projets « hors les murs ».
Profil et compétences :

  • Connaissance et capacité à transmettre les pratiques de modélisation : maquettes, structures, expérimentation volume, représentations sensibles des projets.
  • Implication forte dans l’actualité de l’architecture et de son inscription sociale à travers des projets récents ou des publications. Grande ouverture aux champs de la création plastique contemporaine.
  • Expérience de l’enseignement supérieur souhaitée.
  • Goût réel pour la transmission et sens du travail en équipe. Capacité relationnelle pour construction et suivi de projets avec les partenaires culturels et professionnels extérieurs à l’école.
  • La pratique de l’anglais est un atout supplémentaire Spécificités du poste :
  • 16h hebdomadaires en présence des étudiants et participation obligatoire aux bilans, jurys, réunions pédagogiques et administratives et souhaitée aux évènements organisés par l’école (portes ouvertes …)
  • Evolution dans la grille indiciaire d’un professeur titulaire des écoles nationales supérieures d’art. Pour plus d’information sur le poste : Anne Dallant, Directrice ENSA Dijon, 3 rue Michelet BP 22566 - 21025 Dijon cedex Tél : 03 80 30 21 27 anne.dallant@ensa-dijon.fr Modalités d’inscription au concours : Les dossiers d’inscription au concours sont délivrés du 28 février 2013 au 28 mars 2013 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ La date limite de retour des dossiers est le 28 mars 2013 (le cachet de la poste faisant foi) ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Soit sur demande écrite : Ministère de la Culture SG / SRH / SDPRHRS / DRMF / Pôle recrutement et parcours professionnels / concours de professeurs des écoles nationales supérieures d’art - 182 rue Saint-Honoré - 75033 Paris Cedex 1 (joindre une enveloppe au format A4 affranchie à 2,55 euros et libellée à l’adresse du candidat) Coordination : Mme Sophie DEVLAMYNCK - Tél : 01. 40. 15. 87. 85 Sophie.devlamynck@culture.gouv.fr Soit par Internet : http://concours.culture.gouv.fr L’examen des dossiers dans le cadre de l’admissibilité se déroulera à Paris à partir du mois d’avril 2013. Les épreuves d’admission se dérouleront à partir de mai 2013 dans les écoles concernées.

CONCOURS

Enseignant design d’objet (h/f) / DIJON
Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon
L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon est un établissement public administratif
d’enseignement supérieur placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication.
L’ENSA forme 200 étudiants aux DNAP (Bac +3) et DNSEP (Bac+5, Master II)
dans les options Art et Design d’espaces.
L’équipe pédagogique est constituée de trente cinq enseignants et techniciens,
l’équipe administrative et technique de 17 agents. De plus amples informations
peuvent-être obtenues sur le site internet de l’Ensa : http.//www.ensa-dijon.fr
Missions :
Designer engagé(e) dans une pratique créative et professionnelle, de rang national voire international.
Il/elle interviendra, en option design d’espaces (1er et 2nd cycle), pour un enseignement
pratique et théorique du design abordant les aspects conceptuels d’un projet et toutes
ses phases de développement, du process au produit, sous forme de cours,
d’ateliers de pratique et à travers l’accompagnement individuel des étudiants dans leur projet personnel.
Dans le cadre du développement d’une option design d’espace qui intègre les
notions de perméabilité et de complémentarité entre l’objet et l’espace,
une sensibilité et des expériences sur ces questions sont requises.
Capacité à participer à un projet de recherche en école d’art.
Il (elle) assurera les missions inhérentes à l’enseignement dans une école d’art ;
encadrement des projets des étudiants, participation aux programmes
de conférences, pôles de recherche, workshops, voyages, résidences, éditions, projets « hors les murs ».
Profil et compétences :

  • Connaissance et pratique des systèmes de développement et de représentation du projet.
  • Implication forte dans l’actualité du design et connaissance des pratiques contemporaines dans tous les champs de la création. Inscription dans les réseaux professionnels français et internationaux. Expérience de l’enseignement supérieur souhaité. La pratique de l’anglais est un atout supplémentaire.
  • Goût réel pour la transmission et sens du travail en équipe. Capacité relationnelle pour construction et suivi de projets avec les partenaires culturels et professionnels extérieurs à l’école Spécificités du poste :
  • 16h hebdomadaire en présence des étudiants et participation obligatoire aux bilans, jurys, réunions pédagogiques et administratives et souhaitée aux évènements organisés par l’école (portes ouvertes...).
  • Evolution dans la grille indiciaire d’un professeur titulaire des écoles nationales supérieures d’art. Pour plus d’information sur le poste : Anne Dallant, Directrice ENSA Dijon -3 rue Michelet BP 22566 21025 Dijon cedex Tél:03 80 30 21 27 anne.dallant@ensa-dijon.fr Modalités d’inscription au concours : Les dossiers d’inscription au concours sont délivrés du 28 février 2013 au 28 mars 2013 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ La date limite de retour des dossiers est le 28 mars 2013 (le cachet de la poste faisant foi) : ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Soit sur demande écrite : Ministère de la Culture SG / SRH / SDPRHRS / DRMF / Pôle recrutement et parcours professionnels / concours de professeurs des écoles nationales supérieures d’art - 182 rue Saint-Honoré - 75033 Paris Cedex 1 (joindre une enveloppe au format A4 affranchie à 2,55 euros et libellée à l’adresse du candidat) Coordination : Mme Sophie DEVLAMYNCK - Tél : 01. 40. 15. 87. 85 Sophie.devlamynck@culture.gouv.fr Soit par Internet : http://concours.culture.gouv.fr L’examen des dossiers dans le cadre de l’admissibilité se déroulera à Paris à partir du mois d’avril 2013. Les épreuves d’admission se dérouleront à partir de mai 2013 dans les écoles concernées.

CONCOURS

Enseignant Infographie et création multimédia (h/f) / DIJON
Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon
L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon est un établissement public administratif
d’enseignement supérieur placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication.
L’ENSA forme 200 étudiants aux DNAP (Bac+3) et DNSEP (Bac+5, Master II) dans les options Art et Design d’espaces.
L’équipe pédagogique est constituée de trente cinq enseignants et techniciens,
l’équipe administrative et technique de 17 agents. De plus amples informations
peuvent-être obtenues sur le site internet de l’Ensa : http.//www.ensa-dijon.fr
Missions :
Image imprimée ; infographie, multimédia et sérigraphie
Infographe, sérigraphe engagé dans une pratique professionnelle et ayant une parfaite
connaissance des questions liées à l’image dans la création
plastique contemporaine et dans tous ses champs d’application.
Assurer un enseignement de l’imagerie numérique pour le traitement des images et la PAO,
la mise en forme, l’impression et le contrecollage jusqu’au très grand format.
Enseigner la pratique des techniques d’impression manuelle en sérigraphie. Ces enseignements
s’adressent aux étudiants des deux options art et design d’espace en premier
et second cycle sous forme de cours et de pratique continue en atelier.
Assurer les missions inhérentes à l’enseignement dans une école d’art ; encadrement
des projets des étudiants, participation aux programme de conférences,
pôles de recherche, workshops voyages, éditions, projets hors les murs.
Profil et compétences :

  • Expert dans la pratique des outils d’imagerie numérique (Photoshop et Indesign notamment) et compétences avérées pour les transmettre.
  • Maîtrise des techniques d’impression numérique grand format.
  • Maîtrise des techniques de sérigraphie, de la réalisation des typons, préparation des encres à l’impression manuelle. Connaissance des autres techniques d’impression multiples appréciée (taille douce, monotypes, linogravure).
  • Expérience pédagogique souhaitée. Grande ouverture à tous les champs de la création plastique contemporaine.
  • Capacité à élaborer une proposition pédagogique en direction des étudiants et en cohérence avec les projets de l’établissement. Grande rigueur dans l’organisation et la maintenance de l’atelier sérigraphie notamment.
  • Sens du travail collégial et capacité à mener des projets avec des partenaires extérieurs.
  • Goût pour la transmission de savoir-faire, esprit d’équipe. Spécificités du poste :
  • 16h hebdomadaire en présence des étudiants et participation obligatoire aux bilans, jurys, réunions pédagogiques et administratives et souhaitée aux évènements organisés par l’école (portes ouvertes …).
  • Evolution dans la grille indiciaire d’un professeur titulaire des écoles nationales supérieures d’art. Pour plus d’information sur le poste : Anne Dallant, Directrice ENSA Dijon 3 rue Michelet, BP 22566 21025 Dijon cedex Tél:03 80 30 21 27 anne.dallant@ensa-dijon.fr Modalités d’inscription au concours : Les dossiers d’inscription au concours sont délivrés du 28 février 2013 au 28 mars 2013 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ La date limite de retour des dossiers est le 28 mars 2013 (le cachet de la poste faisant foi) ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Soit sur demande écrite : Ministère de la Culture SG / SRH / SDPRHRS / DRMF / Pôle recrutement et parcours professionnels / concours de professeurs des écoles nationales supérieures d’art - 182 rue Saint-Honoré - 75033 Paris Cedex 1 (joindre une enveloppe au format A4 affranchie à 2,55 euros et libellée à l’adresse du candidat) Coordination : Mme Sophie DEVLAMYNCK - Tél : 01. 40. 15. 87. 85 Sophie.devlamynck@culture.gouv.fr Soit par Internet : http://concours.culture.gouv.fr L’examen des dossiers dans le cadre de l’admissibilité se déroulera à Paris à partir du mois d’avril 2013. Les épreuves d’admission se dérouleront à partir de mai 2013 dans les écoles concernées.

CONCOURS

Enseignant sculpture/installation (h/f) / DIJON
Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon
L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon est un établissement public administratif
d’enseignement supérieur placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication.
L’ENSA forme 200 étudiants aux DNAP (Bac +3) et DNSEP (Bac+5, Master II)
dans les options Art et Design d’espaces.
L’équipe pédagogique est constituée de trente cinq enseignants et techniciens,
l’équipe administrative et technique de 17 agents. De plus amples informations
peuvent-être obtenues sur le site internet de l’Ensa : http.//www.ensa-dijon.fr
Missions :
Artiste engagé(e) dans une pratique plastique contemporaine pour un enseignement
sculpture/installation associant médiums et contexte, interrogeant formes, matériaux et espace(s).
Il/elle interviendra en 1er
Il (elle) assurera les missions inhérentes à l’enseignement dans une école d’art ;
encadrement des projets des étudiants, participation aux programmes de conférences,
pôles de recherche, workshops, voyages, éditions, résidences, projets « hors les murs ».
et 2nd cycle essentiellement en option art sous forme de cours théorique, d’ateliers
de pratique ou de séminaires. Il/elle proposera un enseignement ouvert à une approche
analytique et critique des formes contemporaines de la sculpture.
Il /elle sera également sollicité(e) pour un accompagnement critique des étudiants
dans leur projet personnel sur l’ensemble du cursus.
Profil et compétences :

  • Connaissance des matériaux et techniques permettant d’accompagner l’étudiant dans la définition conceptuelle de son projet en adéquation avec ses choix de réalisation.
  • Ouverture aux champs de la création contemporaine. Activité personnelle de recherche et de production. Expérience de l’enseignement supérieur souhaitée.
  • La pratique de l’anglais est un atout supplémentaire.
  • Aptitude réelle de transmission des pratiques et de questionnements conceptuels dans le champ de la création contemporaine. Sens du travail en équipe. Capacité relationnelle pour construction et suivi de projets avec les partenaires culturels et professionnels extérieurs à l’école. Spécificités du poste :
  • 16h hebdomadaires en présence des étudiants et participation obligatoire aux bilans, jurys, réunions pédagogiques et administratives et souhaitée aux évènements organisés par l’école (portes ouvertes)
  • Evolution dans la grille indiciaire d’un professeur titulaire des écoles nationales supérieures d’art. Pour plus d’information sur le poste : Anne Dallant, Directrice ENSA Dijon -3 rue Michelet BP 22566 21025 Dijon cedex Tél:03 80 30 21 27 anne.dallant@ensa-dijon.fr Modalités d’inscription au concours : Les dossiers d’inscription au concours sont délivrés du 28 février 2013 au 28 mars 2013 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ La date limite de retour des dossiers est le 28 mars 2013 (le cachet de la poste faisant foi) ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Soit sur demande écrite : Ministère de la Culture SG / SRH / SDPRHRS / DRMF / Pôle recrutement et parcours professionnels / concours de professeurs des écoles nationales supérieures d’art - 182 rue Saint-Honoré - 75033 Paris Cedex 1 (joindre une enveloppe au format A4 affranchie à 2,55 euros et libellée à l’adresse du candidat) Coordination : Mme Sophie DEVLAMYNCK - Tél : 01. 40. 15. 87. 85 Sophie.devlamynck@culture.gouv.fr Soit par Internet : http://concours.culture.gouv.fr L’examen des dossiers dans le cadre de l’admissibilité se déroulera à Paris à partir du mois d’avril 2013. Les épreuves d’admission se dérouleront à partir de mai 2013 dans les écoles concernées.

ARTISTE-ENSEIGNANT

recherche professeur de photographie/vidéo (poste susceptible d’être vacant) (h/f) / CERGY
Catégorie A – Enseignant en école nationale supérieure d’art - Enseignement supérieure - Recherche
Type : RCH03A
Localisation administrative et géographique / Affectation :
Ecole Nationale Supérieure d’arts Paris-Cergy
2, rue des italiens, 95000 CERGY
Missions et activités principales : Susceptible d’être vacant
Au sein d’une équipe pédagogique de 27 personnes, il/elle enseigne la photographie.

  • Artiste, la photographie constitue le coeur de sa pratique de création.
  • Il/elle maitrise des techniques de prise de vue argentiques et numériques.
  • Il/elle maitrise les outils de production et de post-production argentiques et numériques.
  • Compte tenu de la diversité des pratiques et de la nécessaire complémentarité des engagements esthétiques au sein de l’école, il/elle témoignera d’une relation forte au réel. Ceci pourra se manifester par le développement d’une oeuvre marquée par de forts enjeux documentaires.
  • Il/elle possède une connaissance approfondie de l’image de son histoire et de ses formes contemporaines.
  • Il/elle aura plus généralement une très bonne connaissance des arts visuels.
  • Il/elle mène une recherche active dans le champ de la photographie, cohérente avec les missions d’une école supérieure d’art. Cet engagement se traduit par une excellente connaissance des réseaux professionnels au niveau national et international.
  • Il/elle est un artiste reconnu par ses pairs et diffuse très régulièrement son travail dans des festivals et des lieux de référence identifiés de la scène artistique en France et à l’étranger.
  • Il participe à des expositions collectives d’envergure nationale et internationale au sein de musées et d’institutions reconnus. A ce titre, son travail est présent dans des ouvrages collectifs.
  • Son oeuvre fait l’objet de monographies publiées chez des éditeurs reconnus dans le domaine de la photographie, son travail est diffusé dans des publications et des revues françaises et étrangères
  • Il/elle fait preuve de qualités relationnelles, de rigueur et d’une aptitude au travail en équipe.
  • Il/elle parle anglais et/ou une autre langue étrangère. Sous l’autorité du directeur de l’école, le professeur enseignera la vidéo sous la forme de cours, séminaires, ateliers, entretiens de groupe ou individuels.
  • Il/elle interviendra de la première à la cinquième année.
  • Il/elle contribuera activement à la diffusion des productions issues de l’école au sein des différents réseaux professionnels (centres d’art, institutions muséales, festivals et programmations spécifiques, rencontres professionnelles,…)
  • Il/elle contribuera collectivement à l’articulation et à la complémentarité des enseignements théoriques ainsi qu’au projet de l’école.
  • Il/elle répondra aux diverses obligations d’un enseignement en école d’art : suivi des mémoires, bilans, évaluations collégiales, jurys, réunions pédagogiques organisées par l’établissement,...
  • Il/elle participera au programme d’invitation d’intervenants extérieurs (conférences, workshops,…).
  • Il/elle sera force de proposition dans le cadre de la mise en oeuvre de projets pédagogiques innovants.
  • Il/elle accompagnera la recherche de stages et d’échanges au niveau national et européen.
  • Il/elle participera activement au développement des programmes de recherche de l’Ecole nationale supérieure d’arts de Paris Cergy, en relation avec d’autres structures d’enseignement supérieur et instituts, notamment les établissements membres de l’Institut de la Création (PRES UPGO, www.univ-upgo.fr).
  • Il/elle contribuera au développement des relations et à la réalisation de projets transversaux avec les écoles membres de l’Institut de la Création. Compétences principales mises en oeuvre : (cotés sur 4 niveaux initié – pratique – maîtrise - expert) Compétences techniques :
  • Expert
  • Plasticien Savoir-faire Savoir-être (compétences comportementales) Expérience pédagogique souhaitée, esprit d’équipe, pluridisciplinarité Environnement professionnel : La nature de l’enseignement à l’ENSAPC implique des collaborations multiples sur des projets internes à l’école et dans des partenariats extérieurs. Liaisons hiérarchiques : Sous l’autorité du Directeur de l’école Liaisons fonctionnelles :
  • Travail collégial : ARC, studio, coordination, projets de recherche.
  • Participation aux instances décisives de la pédagogie : réunions générales, CRPVE et CA (éventuellement), jury des examens d’entrée en première année et par équivalences. Perspectives d’évolution Spécificités du poste / Contraintes / Sujétions : enseignement annuel : 448h. Date limite de candidature : 31.03.2013. +++++++++++++++++++++++++++++ Contact : Sylvain Lizon, Directeur de l’ENSAPC, sylvain.lizon@ensapc.fr Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy - 2, rue des Italiens - 95000 CERGY.

OFFRE EMPLOI

recherche un médiateur (h/f) / SAINT NAZAIRE.
Le Grand Café est un centre d’art contemporain, basé à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique)
au coeur d’une ville de 68 00 habitants..
Le projet artistique du lieu explore de façon récurrente les questions liées à l’espace,
au territoire, à l’architecture et à l’urbanité. Il se positionne comme une chambre d’écho
à l’espace urbain où s’articulent les enjeux liés à son environnement proche et les enjeux de l’art d’aujourd’hui.
Le centre d’art réalise quatre expositions au cours d’une année. La programmation privilégie les expositions
monographiques avec à chaque fois la production d’un projet spécifique,
parfois réalisé à l’issue d’une résidence (1 à 2 par an). Pour les artistes, ces expositions
sont l’occasion de réalisations d’oeuvres et de projets nouveaux, conçus pour le lieu ou en lien avec la ville.
http://www.grandcafe-saintnazaire.fr/
Missions
Sous l’autorité de la directrice du centre d’art, en collaboration avec le chargé des publics,
et l’assistante aux projets, et à la diffusion, le médiateur a en charge :
‐ Médiation : accueil des publics individuels dans les expositions du centre d’art (renseignements,
accompagnement sur les contenus artistiques) / visites auprès de groupes scolaires (maternelles,
élémentaires, collèges et lycées) et adultes (en renfort du chargé des publics scolaires)

  • Maintenance des espaces d’exposition et des oeuvres
  • Communication : aide à la réalisation de documents de communication (ponctuel), soutien à l’assistante aux projets et à la diffusion dans ses missions.
  • Diffusion : mise à jour du fichier contacts / mise à jour et suivi du circuit de distribution des documents de communication Description du profil recherché Formation en Médiation Culturelle, Histoire de l’Art, Beaux-Arts, Arts Plastiques Bonne connaissance de l’art contemporain Aisance relationnelle, capacité d’adaptation à des publics variés Expérience(s) dans le domaine de la médiation souhaitée Date de prise de fonction Le 25 mars et jusqu’au 9 juin Possibilité d’une reconduction Condition d’emploi Mission exercée en binôme. Vacation horaire pendant les périodes d’exposition Les mardis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches : de 14h à 19h, Les mercredis de 11h à 19h Rémunération : smic horaire Employeur : Ville de Saint-Nazaire Pour postuler, merci d’envoyer un cv et une lettre de motivation à : servela@mairie-saintnazaire.fr Date limite de candidature : 10.03.2013.

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

festival manifesto / TOULOUSE
DOSSIER : http://www.festival-manifesto.org/manifesto-2012-88/page-d-accueil-89/appel-a-auteurs-call-for.html
Le festival est ouvert à tout photographe sans condition d’âge, de nationalité ou de statut.
Les projets collectifs sont acceptés. Il n’y a pas de frais d’inscription ou de dossier.
Aucun thème n’est imposé.
Les candidatures seront examinées par un jury professionnel, les photographes seront choisis
sur la qualité de leur pratique artistique et sur la cohérence de leur travail. La décision du jury est souveraine et sans appel.
Les travaux sélectionnés seront exposés au public pendant l’intégralité du temps du festival
(28.000 visiteurs en 2012). Comme chaque année depuis 2007, l’édition sera parrainée par un grand nom de la photographie.
Les lauréats doivent acheminer leurs tirages par leurs propres moyens
et assurer l’accrochage de leur exposition avec l’aide de l’équipe du festival.
Une participation aux frais de déplacement est assurée par le festival à hauteur de 150 euros.
Une aide financière à l’exposition d’un montant de 150 euros est également fournie à chaque lauréat/projet.
Calendrier
Date limite d’envoi des dossiers : 1.04.2013.
+++++++++++++++++++++++++++++++++
Le jury se réunira à la mi avril. Les candidats sélectionnés seront avertis par courriel ;
la liste sera publiée dans la newsletter du Festival et sur la page facebook du festival.
Les photographes sélectionnés seront exposés à Toulouse du 07 septembre au 28 septembre 2013.
1 seul dossier par personne / projet collectif sera accepté.
Le dossier de candidature complet devra être envoyé à :
Festival ManifestO / ZE - 8, rue Gutenberg - 31200 TOULOUSE
Dossier de candidature
DOSSIER : http://www.festival-manifesto.org/manifesto-2012-88/page-d-accueil-89/appel-a-auteurs-call-for.html
1. Un dossier papier constitué de :
→ Un portfolio papier au format maximum de 21 x 29,7cm.
Indiquer impérativement au dos de chaque photo le nom de l’artiste, le nom de la
série, le titre de l’image, et le numéro d’ordre de l’image dans la série (entre 01 et xx)
→ Le texte explicatif de la démarche et le titre la série.
Veuillez également préciser le titre de chaque image, le nombre d’images que vous
souhaitez exposer ainsi que le format et le support des tirages d’exposition.
→ Une courte biographie de l’auteur
→ Le formulaire de candidature dûment complété
et signé EN 2 EXEMPLAIRES
2. Une copie numérique du dossier enregistrée sur CD ou DVD et comprenant :
→ Les images en haute définition (300 dpi, format impression catalogue A4)
→ Les images en basse résolution (800 pixel sur le plus grand côté)
→ Le texte explicatif et biographie format .doc ou .rtf ou .txt ou .odt. Pas de .pdf
NB : Les fichiers image devront avoir un titre de fichier de la forme : nom_numéro.jpg, le nom
étant le nom de famille du photographe et le numéro étant le numéro d’ordre de l’image dans la
série (de 01 à xx) Les fichiers texte (explicatif et bio) devront aussi commencer par le nom du photographe.
Le jury effectuera sa sélection exclusivement au regard des dossiers papier. Toute candidature
sans portfolio papier sera exclue. Les sites internet des candidats ne pourront être considérés
comme pièce du dossier de candidature.
ManifestO décline toutes responsabilités en cas de perte, de vol ou de destruction des tirages du
dossier pendant la sélection par le jury ou lors de l’acheminement postal.
Attention !
Seuls les dossiers remplissant l’ensemble de ces conditions seront examinés par le jury.
NB : les dossiers reçus sans moyen de réexpédition ne pourront être récupérés que lors de la
période du festival à notre point d’accueil public. Si vous souhaitez que votre travail vous soit
renvoyé après les sélections, veuillez joindre impérativement une enveloppe susamment
aranchie ou un coupon réponse international prépayé.
Engagement des candidats
L’envoi d’un dossier de candidature implique l’acceptation pleine et entière
des conditions énoncées au présent appel à auteur.
1. Les photographes sélectionnés à participer au festival ManifestO devront impérativement devenir membres
de l’association ON/OFF organisatrice du festival et s’acquitter d’une adhésion d’un montant de 15 euros.
2. Tout sélectionné s’engage à assurer l’accrochage et le décrochage
de ses tirages sur le lieu d’exposition et à être présent lors de la soirée publique de vernissage.
3. Les tirages photographiques, cadres et autres modes de présentation sont à la charge des auteurs.
4. Dans un but de promouvoir leur travail et le festival, les auteurs accordent à ManifestO le droit de diffuser des extraits
de leur travail sans contrepartie financière pour les producteurs et les auteurs
(télévision, internet, programmes, affiches, tracts…).
Cette autorisation vaut aussi pour la publication dans des journaux et magazines.
5. Le photographe atteste et garantit que les oeuvres sont des créations originales au sens de la loi sur la Propriété Intellectuelle
et qu’elles ne constituent pas la contrefaçon d’oeuvres protégées. Le photographe atteste et garantit que les tiers,
notamment les personnes qui pourraient figurer sur les oeuvres ou les auteurs
et ayants droits d’oeuvres reproduites sur celles du photographe,
lui ont donné leur autorisation pour la reproduction et la représentation de leur image ou de leur oeuvre.
6. En cas d’évènement grave, la manifestation pourra être annulée ou suspendue à tout moment
et sans préavis, et ce sans qu’aucun dédommagement ne puisse être exigé.
Engagement de manifesto
1. ManifestO fournit à chaque auteur sélectionné une aide financière à l’exposition de 150 euros
et prend en charge les frais de déplacement à hauteur de 150 euros maximum sur remise de justificatifs.
2. ManifestO s’engage à ne pas utiliser les images des photographes non retenus dans la sélection.
3. ManifestO s’engage à n’utiliser les images fournies par les photographes sélectionnés
que dans un but de promotion du festival. Il s’engage à contacter le photographe pour obtenir son autorisation
et convenir des conditions de droit d’auteur dans l’éventualité d’une utilisation
des images qui dépasserait ce cadre (édition d’un livre rétrospective, ...).
4. L’équipe du festival fournira aux lauréats l’aide dont ils auront besoin lors de l’accrochage et du décrochage de l’exposition.
5. L’ensemble des oeuvres exposées sont assurées pour la durée de l’exposition. ManifestO sera tenu pour responsable
des dégradations éventuelles survenues pendant l’exposition sur le site du festival
(sous réserve du constat réalisé conjointement avec les auteurs à l’arrivée des oeuvres sur site)
Pour plus d’informations, vous pouvez prendre contact avec l’équipe à l’adresse suivante :
organisation@festival-manifesto.org


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, réalisation et installation d’une œuvre d’art au titre des 1% artistiques
dans le cadre de la construction d’une Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat de Caudry
et la relocalisation de l’antenne économique de Cambrai à Caudry (59). / CAUDRY
La date limite des candidatures est fixée au 5.04.2013 à 12h (cachet de la poste faisant foi).
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
1. Identification de l’organisme qui passe le marché
Maître d’ouvrage
Chambre des métiers et de l’artisanat de Région Nord-Pas-de-Calais
6 rue Léon Trulin
59 001 LILLE Cedex
Conducteur d’opération
SAMOP Ile-de-France
M. Olivier COLONEAUX
4 rue Paul Langevin – BAL 166
94 120 Fontenay-sous-Bois
2. Objet du marché
Conception, réalisation et installation d’une œuvre d’art au titre des 1% artistiques
dans le cadre de la construction d’une Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat de Caudry
et la relocalisation de l’antenne économique de Cambrai à Caudry (59).
3. Caractéristiques principales
Etablissement public, la chambre de métiers et de l’artisanat de région Nord - Pas-de-Calais construit à Caudry
une nouvelle antenne permettant d’offrir au territoire ses trois grandes missions :

  • gestion du Répertoire des métiers, qui est l’état civil des entreprises (enregistrement des formalités de création, modification et radiation d’entreprises), et gestion des contrats d’apprentissage dans les entreprises artisanales,
  • accompagnement de la création d’entreprises et du développement des entreprises artisanales installées,
  • et formation tout au long de la vie au profit du secteur des métiers de l’artisanat, dans le cadre de l’Université régionale des métiers et de l’artisanat (apprentissage en formation initiale, et formation continue de salariés, demandeurs d’emploi et chefs d’entreprises). Le programme de l’opération insiste dès l’origine sur la nécessité de dynamiser en synergie cette offre de service de la chambre de métiers et de l’artisanat. Toutes les actions de l’établissement sont marquées par la volonté d’accompagner les entreprises artisanales et leurs acteurs dans leurs besoins de stabilisation, de croissance et d’innovation. La communication, l’échange, la transmission sont des préoccupations transversales des artisans dans le Nord-Pas de Calais qui vont trouver une nouvelle possibilité de mise en œuvre au sein du Cambrésis. L’Université régionale des métiers et de l’artisanat matérialise cette ambition de formation tout au long de la vie qui a vocation à s’adresser à des publics divers, tournés vers des niveaux de qualification étendus depuis le CAP et au-delà de la licence professionnelle. Les jeunes femmes et hommes issus de formation initiale à l’URMA créent dans un grand nombre de cas leur propre entreprise quelques années plus tard. La Chambre de métiers et de l’artisanat accompagne ces parcours de qualification, et le centre de formation de Caudry est l’outil privilégié pour matérialiser cette mission. L’architecture de l’antenne de Caudry traduit cette cohabitation de missions et cette vocation à s’adresser à plusieurs générations. Prescriptions particulières Œuvre d’art Le maître d’ouvrage attend que l’expression artistique financée au titre du 1% artistique, soit située à l’un des carrefours du bâtiment et traduise cette vocation de transmission tout au long de la vie du savoir-faire détenu par les professionnels de tous les métiers composant le secteur de l’artisanat." L’œuvre financée au titre du « Un pour Cent » se fera l’expression d’enjeux qui touchent à l’acquisition de savoir-faire, à l’accès aux savoirs, comme à l’élargissement proposé par le Centre. . Par le parti retenu, la proposition se fera le relais des séquences, comme des étapes et des mouvements qui passent de l’initiation à la découverte, de l’exploration à l’approfondissement.. . En raison du caractère de continuité et de l’esprit de transversalité développés qui marquent les missions du centre, la proposition se fera l’écho de valeurs comme de qualités telles la maîtrise, la patience, la curiosité, l’ouverture, l’innovation..... Lesquelles sont les ressources nécessaires à la concrétisation comme à l’amplification de toute expérience. Par son implantation, l’œuvre prendra en compte les déplacements des personnes, les singularités des savoirs, la diversité des domaines comme la progressivité des parcours, qu’ils soient physiques, ou symboliques..... 4. Procédure de passation du marché Décret n°2002 – 677 du 29 avril 2002, modifié par le décret n° 90-2005 du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publics précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation pris en application de l’article 71 du Code des Marchés Publics. 5. Nombre de Candidats sélectionnés par le comité artistique pour présenter un projet : Au moins deux (2) candidats Les candidatures sont ouvertes à un artiste ou à un groupement d’artistes solidaires 6. Montant de l’enveloppe de cette opération du 1% artistique Le budget global du 1% artistique, conformément au Décret, s’élève à 106.000 euros TTC Il comprend :
  • Les honoraires de l’artiste lauréat,
  • la cession des droits d’auteurs,
  • le coût de la réalisation et de l’installation de la commande jusqu’à sa réception définitive,
  • les taxes et cotisations. Une indemnité de 2.000,00 euros TTC attribuée aux artistes sélectionnés non retenus. Cependant le maître d’ouvrage, après avis du comité artistique, peut décider de supprimer ou réduire le montant de l’indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet. 7. Dossier de candidature Pour être recevable, le dossier sera obligatoirement constitué des pièces suivantes : • Une lettre de motivation indiquant les orientations et l’esprit de l’étude et de la proposition que l’artiste souhaite réaliser dans le cadre de cette commande • Un dossier artistique actualisé (démarche artistique comprenant une note descriptive de présentation de la démarche, visuels des œuvres significatives dont celles réalisées dans le cadre de commandes publiques et/ou privées et/ou du 1% limité au nombre de 10. Sur une page A3, une ou deux photos maximum d’une œuvre avec son commentaire devra être présentée [soit une œuvre par page]). Ce dossier doit être remis sur un support papier et sur CD Rom (le fichier devra être impérativement sous format pdf) • Un curriculum vitae actualisé • Une garantie professionnelle (attestation maison des artistes ou AGESSA, n° de SIRET ou équivalent) • La déclaration sur l’honneur du candidat :
  • qu’il a souscrit les déclarations lui incombant en matière fiscale et sociale au 31 décembre de l’année précédant celle du lancement de la présente consultation ou qu’il a acquitté les impôts et cotisations exigibles à cette date,
  • qu’il n’a pas fait l’objet, au cours des cinq dernières années, d’une condamnation inscrite au bulletin n°2 du casier judiciaire pour les infractions visées aux articles L. 324-9, L. 324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du code du travail,
  • qu’il n’a pas fait l’objet, depuis moins de cinq ans, d’une condamnation définitive pour l’une des infractions prévues par les articles 222-38, 222-40, 313-1 à 313-3, 314-1 à 314-3, 324-1 à 324-6, 421-2-1, par le deuxième alinéa de l’article 421-5, par l’article 433-1, par le deuxième alinéa de l’article 434-9, par les articles 435-2, 441-1 à 441-7, par les premier et deuxième alinéas de l’article 441-8, par l’article 441-9 et par l’article 450-1 du code pénal ainsi que par l’article 1741 du code général des impôts,
  • qu’il ne tombe pas sous le coup d’une procédure de liquidation judiciaire au sens de l’article L. 620-1 du code de commerce, ou, pour les personnes physiques, qu’elles ne sont pas en faillite personnelle au sens de l’article L. 625-2 du même code (ou procédures équivalentes régies par un droit étranger), Si le candidat le souhaite, il peut fournir directement une copie des certificats fiscaux (liasse 3666) établis au 31 décembre de l’année précédant la date de lancement de la consultation et des certificats sociaux (URSSAF ou MSA) datant de moins de six mois à la date de lancement de la consultation ou de l’état des déclarations établies au 31 décembre de l’année précédant la date de lancement de la consultation (DC 7 -document délivré par le trésor Public). Le dossier sera rédigé en langue française 8. Modalités de sélection des candidatures Les dossiers de candidatures seront examinés par le comité artistique, qui retiendra au moins deux candidats pour participer à la seconde phase de sélection du lauréat. Ce comité procédera à un classement des candidatures sur la base des critères ci-après : 1. Qualités artistiques du dossier du candidat 2. Adéquation de la démarche au contexte de la commande 3. Motivations artistiques du candidat par rapport à la commande Les artistes seront informés de leur sélection par voie de lettre recommandée avec accusé de réception, accompagné du cahier des charges (dans le dossier de consultation) leur permettant d’engager leur étude artistique 9. Date et lieu d’envoi des candidatures La date limite des candidatures est fixée au 5.04.2013 à 12h (cachet de la poste faisant foi). +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Les dossiers de candidatures sont à adresser sous enveloppe portant la mention « 1% ARTISTIQUE- UNIVERSITE REGIONALE DES METIERS ET DE L’ARTISANAT DE CAUDRY - Ne pas ouvrir » Ils pourront être remis directement, contre récépissé, ou envoyé par la poste par pli recommandé avec accusé de réception, à l’adresse suivante : Chambre des métiers et de l’artisanat de Région Nord-Pas-de-Calais 6 rue Léon Trulin - 59 001 LILLE Cedex Les dossiers qui parviendraient après la date et heure limites fixées, ci-avant, ainsi que ceux parvenus sous enveloppe non cachetée, ne seront pas retenus et seront renvoyés à leur auteur. La transmission des candidatures et des projets par voie électronique n’est pas autorisée. 10. Les renseignements complémentaires d’ordre administratif et/ou technique peuvent être obtenus auprès de Renseignements techniques et administratifs Conducteur d’opération SAMOP Ile-de-France M. Olivier COLONEAUX 4 rue Paul Langevin – BAL 166 94 120 Fontenay-sous-Bois olivier.coloneaux@samop.fr 11. Procédures de recours : Instance chargée des procédures de recours : Tribunal Administratif de LILLE, 143, rue Jacquemars Giélée, BP 2039 - 59014 LILLE Cedex Tél. : 03.20.63.13.00 - Fax : 03.20.63.13.47. 12. Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours : Greffe du Tribunal Administratif de LILLE, 143, rue Jacquemars Giélée, BP 2039 - 59014 LILLE Cedex Tél. : 03.20.63.13.00 - Fax : 03.20.63.13.47 - E-mail : greffe.ta-lille@juradm.fr URL : http://lille.tribunal-administratif.fr

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Appel à candidatures au titre du « 1% artistique » dans le cadre de la construction du lycée Vaclav Havel de Bègles. / BEGLES
Date limite de réception des candidatures : vendredi 29.03.2013 à 12h.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Pouvoir adjudicateur :
Région Aquitaine
14 rue François de Sourdis
33 077 Bordeaux Cedex
Objet de l’appel à candidatures :
Appel à candidatures au titre du « 1% artistique » dans le cadre de la construction du lycée Vaclav Havel de Bègles.
Le Conseil régional d’Aquitaine, dans le cadre de la construction du lycée Vaclav Havel de Bègles
(33), a décidé d’initier une politique de commande publique artistique et de donner une suite favorable
à la proposition d’une intervention artistique dans le cadre du 1% artistique, pour la mise en valeur du projet.
Il a été retenu par le comité artistique la création d’un parcours qui permet à l’art de s’inscrire dans le
périmètre d’une architecture environnementale qui intègrera un lieu d’exception à imaginer.
Ce parcours évoquera les valeurs artistiques, d’humanisme et de résistance incarnées par Vaclav Havel.
La procédure est lancée en application du décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret n°
2005-90 du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques, pris en
application de l’article 71 du code des marchés publics.
Montant de l’opération : 200 000 euros TTC. Ce montant inclut les indemnités des candidats non retenus
et les frais divers, ce qui porte l’enveloppe pour la réalisation de l’oeuvre à 150 000 euros TTC.
Procédure restreinte spécifique article 71 du Code des marchés publics.
Délais maximum de réalisation de la prestation : 4 mois à compter de la notification du marché au
lauréat (ce délai comprend les phases d’études et de travaux).
Composition du dossier de candidature :
Les candidats remettront un dossier obligatoirement constitué des pièces suivantes :

  • Curriculum vitae et lettre de candidature et motivation de l’artiste (cadre de réponse à télécharger sur le site https://marchespublics.aquitaine.fr (réf : 2013IA000S0229) ;
  • Fiche de synthèse de candidature et des références des candidats, à compléter (à télécharger sur le site https://marchespublics.aquitaine.fr (réf : 2013IA000S0229) ;
  • La présentation des références sera effectuée, de préférence, sur CD ROM : 5 fiches maximum sous la forme d’une présentation diaporama informatique de type open office ou équivalent, d’une taille maximum de 40 Mo et dans une version compatible PC. Ce cd rom sera exploité sur PC ou, le cas échéant, sous forme de transparent(s).
  • Attestation de la Maison des Artistes, numéro de SIRET ou équivalent pour les candidats établis à l’étranger ;
  • Une déclaration sur l’honneur, en application des articles 43 et 44 du CMP et des articles 8 et 38 de l’ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005, attestant : o Condamnation définitive :
  • ne pas avoir fait l’objet, depuis moins de cinq ans, d’une condamnation définitive pour l’une des infractions prévues aux articles 222-38, 222-40, 226-13, 313-1 à 313-3, 314-1 à 314-3, 324-1 à 324-6, 413-9 à 413-12, 421-1 à 421-2-3, au deuxième alinéa de l’article 421-5, à l’article 433-1, au second alinéa de l’article 433-2, au huitième alinéa de l’article 434-9, au second alinéa de l’article 434-9-1, aux articles 435-3, 435-4, 435-9, 435-10, 441-1 à 441-7, 441-9, 445-1 et 450-1 du code pénal, à l’article 1741 du code général des impôts et aux articles L. 2339-2 à L. 2339-4, L. 2339-9, L. 2339-11-1 à L. 2339-11-3 du code de la défense, ou pour une infraction de même nature dans un autre Etat de l’Union européenne ;
  • ne pas être exclu des marchés publics, à titre de peine principale ou complémentaire prononcée par le juge pénal, sur le fondement des articles 131-10 ou 131-39 du code pénal ; o Lutte contre le travail illégal :
  • ne pas avoir fait l’objet, depuis moins de cinq ans, d’une condamnation inscrite au bulletin n° 2 du casier judiciaire pour les infractions mentionnées aux articles L. 8221-1, L. 8221-3, L. 8221-5, L. 8231- 1, L. 8241-1 , L. 8251-1 et L. 8251-2 du code du travail, ou pour des infractions de même nature dans un autre Etat de l’Union européenne ;
  • pour les contrats administratifs, ne pas faire l’objet d’une mesure d’exclusion ordonnée par le préfet, en application des articles L. 8272-4, R. 8272-10 et R. 8272-11 du code du travail ; o Obligation d’emploi des travailleurs handicapés ou assimilés : pour les marchés publics et accords-cadres soumis au code des marchés publics, être en règle, au cours de l’année précédant celle au cours de laquelle a lieu le lancement de la consultation, au regard des articles L. 5212-1 à L. 5212-11 du code du travail concernant l’emploi des travailleurs handicapés ; o Liquidation judiciaire : ne pas être soumis à la procédure de liquidation judiciaire prévue à l’article L. 640-1 du code de commerce, ne pas être en état de faillite personnelle en application des articles L. 653-1 à L. 653-8 du même code, et ne pas faire l’objet d’une procédure équivalente régie par un droit étranger ; o Redressement judiciaire : ne pas être admis à la procédure de redressement judiciaire instituée par l’article L. 631-1 du code de commerce ou à une procédure équivalente régie par un droit étranger, ou justifier d’une habilitation à poursuivre ses activités pendant la durée prévisible d’exécution du marché public ou de l’accord-cadre ; o Situation fiscale et sociale : avoir, au 31 décembre de l’année précédant celle au cours de laquelle a lieu le lancement de la consultation, souscrit les déclarations lui incombant en matière fiscale et sociale et acquitté les impôts et cotisations exigibles à cette date, ou s’être acquitté spontanément de ces impôts et cotisations avant la date du lancement de la présente consultation ou avoir constitué spontanément avant cette date des garanties jugées suffisantes par le comptable ou l’organisme chargé du recouvrement ; Les dossiers de candidature devront être rédigés en français. Critères de sélection des candidatures 1) Motivation de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création contemporaine sous la forme d’une page recto format A4 (caractère Arial 10) Qualité des dossiers artistiques présentés Nombre de candidats admis à remettre une proposition : Après avis du Comité artistique et décision du maître d’ouvrage, 4 candidats maximum seront admis à concourir et à remettre un projet. Ces 4 candidats présenteront leur projet devant le Comité artistique. Critères d’évaluation des projets pour le choix du lauréat Les 4 projets seront examinés par le comité artistique. Les critères retenus pour le jugement de ces projets sont pondérés de la manière suivante : 1) Singularité de la démarche artistique et son adéquation avec le programme proposé : 50% 2) Qualité de la réponse en termes de longévité, de sécurité et de développement durable : 30% 3) Compatibilité de l’enveloppe financière et du cahier des charges :20% Tout projet n’entrant pas dans l’enveloppe prévue pour la réalisation de la commande sera déclaré irrégulier et écarté. Autres renseignements : Nombre et valeur des primes : une indemnité de 5 000 euros TTC sera allouée à chacun des 3 artistes présélectionnés non retenus. Ce montant inclut les déplacements relatifs à la consultation (visite du site, présentation du projet devant le Comité Artistique à l’hôtel de Région). Le maître de l’ouvrage se réserve la possibilité, sur proposition du Comité Artistique, de supprimer ou de réduire le montant de l’indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet présenté par l’un des candidats non retenus, notamment lorsque ce dernier ne respecte pas les exigences formulées dans les documents de la consultation. Suite de la consultation : un marché négocié sera conclu avec le lauréat pour la conception, la réalisation et l’installation du projet artistique. Ressources financières : Région. Le dossier comprenant les éléments relatifs à l’appel à candidature (fiche de synthèse, lettre de candidature et motivation, photos et présentation du lycée) peut être téléchargé à l’adresse suivante : https://marchespublics.aquitaine.fr (ref : 2013IA000S0229) Date limite de réception des candidatures : vendredi 29.03.2013 à 12h. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Renseignements techniques, artistiques ou administratifs : Pour obtenir tous les renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires pour la remise de leur candidature, les candidats devront faire parvenir une demande écrite par voie électronique à l’adresse suivante : http://marchespublics-aquitaine.org (Référence : 2013IA000S0229 au plus tard le 18 mars 2013 Une réponse sera alors adressée, par écrit, à toutes les entreprises ayant retiré le dossier, au plus tard le 21 mars 2013. Dépôt des candidatures : Voie électronique préconisée via le site https://marchespublics.aquitaine.fr (ref : 2013IA000S0229) ou Voie papier : Région Aquitaine - Direction de la Commande Publique – Bureau 207 14 rue François de Sourdis - 33077 BORDEAUX CEDEX.

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Lalande à Bourg-en-Bresse (01)./ BOURG EN BRESSE
Date limite de remise des candidatures : 18.03.2013 à 16h.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Conseil régional Rhône-Alpes - 1, esplanade François Mitterrand
Téléphone 04 26 73 40 00 CS 20033- 69269 Lyon Cedex 02
Télécopie 04 26 73 42 18 (Arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet - Cours Charlemagne)
www.rhonealpes.fr
ARTICLE I - IDENTIFICATION ET ADRESSE DE L’ACHETEUR
1.1. La maîtrise d’ouvrage est assurée par :
REGION RHÔNE-ALPES
1, esplanade François Mitterrand
CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
Téléphone 04 26 73 40 00 - Télécopie 04 26 73 42 18
Site Internet : www.rhonealpes.fr
Type d’acheteur public : Collectivité territoriale de niveau régional
Pouvoir adjudicateur :
Le Président du Conseil régional Rhône-Alpes.
Le mandataire agissant au nom et pour le compte du maitre d’ouvrage est :
Sans objet
1.2. Composition du comité artistique (jury)
Le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, est composé de sept personnes :
quatre personnes représentant le maître d’ouvrage (le maître d’ouvrage, président ; le maître d’œuvre ;
un utilisateur du bâtiment et une personnalité qualifiée nommée par le maître d’ouvrage) ;
trois autres membres : le directeur régional des affaires culturelles et deux personnalités qualifiées
(dont une choisie sur une liste établie par les organisations professionnelles d’artistes), nommées par ce directeur.
Les membres du comité artistique sont accompagnés par :
Le directeur des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le responsable du service construction maintenance et exploitation, Direction de l’Immobilier des Lycées ou son représentant ;
Le responsable du secteur patrimoine-arts plastiques, Direction de la Culture ou son représentant ;
Le responsable du service de la commande publique, direction des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le mandataire du maître d’ouvrage, le cas échéant.
ARTICLE 2 - OBJET DE LA CONSULTATION, DUREE, FORME ET LIEU DU MARCHE
2.1. Objet du marché
Conformément à l’obligation de décoration des bâtiments publics prévue par le décret n°2002-677 du 29 avril 2002, modifié par le décret 2005-90
du 4 février 2005, et consolidé au 03 juillet 2010, pris en application de l’article 71 du Code des marchés publics, la Région Rhône-Alpes
organise une consultation en vue de l’attribution du marché de conception,
de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Lalande à Bourg-en-Bresse (01).
2.2. Durée du marché
Le marché est conclu pour une durée de 12 mois. Il ne débutera qu’à la date de sa notification.
2.3. Forme du marché
Le marché est un marché simple à prix global et forfaitaire. Le budget indicatif alloué à la réalisation artistique est de 36 000 euros TTC.
Ce montant comprend la conception, la réalisation, l’acheminement et l’installation de l’oeuvre, les taxes afférentes, les honoraires
de l’artiste ou de l’équipe d’artistes attributaire du marché, les honoraires de bureau de contrôle lié à l’oeuvre, les mesures d’accompagnement pédagogique,
déduction faite des indemnités des artistes non retenus, des frais de publicité et la rémunération de l’assistant à maîtrise d’ouvrage.
2.4. Lieu d’exécution du marché
Lycée Lalande
16 rue du Lycée
01000 Bourg-en-Bresse
ARTICLE 3 - CARACTERISTIQUES PRINCIPALES
3.1. Spécificités du Lycée et du projet architectural
3.1.1. Histoire
Le lycée Lalande est un lycée d’enseignement général. Il accueille aujourd’hui 1100 élèves. L’établissement représente
quatre siècles de l’histoire de l’enseignement à Bourg-en-Bresse : depuis le collège de Jésuites fondé au XVIIème jusqu’au lycée public tel
que nous le connaissons actuellement : classes de second cycle d’enseignement secondaire général (secondes, premières, terminales)
et classes préparatoires aux Grandes écoles (voie scientifique MPSI-MP et PCSI-PC).
Quatre grandes périodes se détachent dans cette longue histoire (Historique rédigé par le proviseur
du lycée Lalande Monsieur Sudries avec l’aide du livre de Marius Charnay)
Le collège des Jésuites : 1644-1763
Il en reste des traces architecturales : la rampe en fer forgé de l’escalier du Foyer Quaire, la chapelle du lycée
et la devise au fronton de l’ancien portail d’entrée : « Religioni et bonis artibus » (selon la religion et les bons principes).
Le lycée porte le nom du plus célèbre des élèves des jésuites du collège de Bourg-en-Bresse :
l’astronome Joseph-Jérôme LEFRANÇOIS DE LALANDE (1732-1807).
L’Ecole Centrale : 1796-1802
Le Directoire avait décrété qu’une école centrale (enseignement secondaire) devait être fondée au chef-lieu de chaque département.
L’Ecole Centrale du département de l’Ain prenait la suite du collège d’Ancien Régime. Parmi les fondateurs
et les professeurs de l’école Centrale se sont illustrés Thomas RIBOUD dans la lignée de CONDORCET
et surtout André-Marie AMPERE qui a obtenu son premier poste de professeur de Physique et Chimie (1801 à 1803).
Le Lycée impérial et le lycée de Bourg : 1857-1890
C’est sous NAPOLEON III que le recteur de l’Académie Monsieur DE LA SAUSSAYE prononça la formule officielle
« au nom de l’Empereur, je déclare inauguré le lycée impérial de Bourg et MM les Professeurs définitivement installés dans leur fonctions ».
Pour le collège de Bourg, devenir lycée impérial cela signifiait passer sous la gestion immédiate
de l’État d’où il devait en découler pour l’établissement « d’immenses avantages ».
Le Lycée Lalande depuis le 28 janvier 1891
Le proviseur de 1907 annonçait que « l’Ecole d’aujourd’hui présentait un visage nouveau et moderne, celui de la laïcité et de la démocratie.
Ces deux principes étant en parfaite harmonie avec les valeurs fondamentales de la République. » Cette période est celle des constructions,
des grandes extensions : ouverture du Petit lycée, construction d’un premier gymnase couvert, installation du laboratoire de
Physique et de Chimie, extension de la « pelouse » sur le terrain disponible au sud.
Pour le lycée comme pour toutes les nations, le XXème siècle est marqué par la traversée des deux guerres mondiales.
La Première Guerre mondiale, on l’oublie parfois a beaucoup touché le lycée Lalande : de nombreux professeurs, répétiteurs, surveillants
ont été envoyés au front, beaucoup ont été remplacés par des enseignants marocains, tunisiens. Plusieurs sont revenus, grands blessés
de guerre et 25 périrent dans les tranchés : ce qui donne une tonalité particulière aux années 20 et 30, ce qui prépare la réaction
des lycéens et des professeurs pendant l’Occupation.
La Seconde Guerre mondiale est marquée par le rôle des élèves du Lycée
dans le mouvement de la Résistance. L’épisode le plus violent
a été la rafle effectuée par la Milice le 5 juin 1944, en pleine épreuve du baccalauréat et dans la cour d’honneur du Lycée.
Au moins dix élèves, sur dénonciations, furent déportés en camp de concentration. Cela montrait bien que le lycée
était un important foyer de Résistance symbolisé par les FUJ (Forces Unies de la Jeunesse).
Au total, on estime que la guerre a couté au lycée trente-deux tués ou fusillés et une vingtaine de déportés.
En mémoire de ces sacrifices, le lycée Lalande a obtenu le premier en France, la Médaille de la Résistance le 12 janvier 1947.
Chaque année, une cérémonie organisée par les professeurs d’histoire et leurs élèves, les anciens résistants et déportés
et tous les personnels de l’établissement rappelle le 10 novembre le souvenir des disparus dont les noms figurent
sur la stèle dans le hall d’entrée du lycée. Une association très active, Résistance Lalande publie sur son site toute
une série de témoignages et de réflexions sur l’histoire du Lycée pendant toute cette période.
3.1.2. La restructuration générale
La continuité entre le passé et le futur du lycée se manifeste naturellement dans la coexistence d’une partie « historique »
autour de la cour d’honneur et d’une partie « nouvelle » au sud. Dans le projet architectural, la cohésion des deux se fait
par la simplification et la clarification des circulations et des flux, par la répartition des zones de végétation et par les auvents
en lisière des bâtiments ou galerie couverte qui assurent des liaisons entre les bâtiments. Chaque bâtiment a cependant
une affectation principale bien marquée, et la spécificité de ces différents espaces est respectée.
Elle se reconnaît dans leur architecture et dans leur disposition logique dans l’enceinte du lycée.
La restructuration concerne entre autres le CDI, le préau de la cour ouest, la Cour d’honneur (restaurée à l’identique), le Petit
Lycée (bâtiment administratif et de vie scolaire), le gymnase et le restaurant scolaire.
Le bâtiment neuf du restaurant scolaire s’implante au Sud du terrain. L’entrée très vitrée fait face au bâtiment B.
Les élèves empruntent directement « le serre file » qui les guide vers le double self.
La salle de restauration est largement éclairée naturellement et ouverte sur l’extérieur offrant des vues sur le parc
de la préfecture et les quartiers Sud de la ville. Un jardin s’intercale entre le boulevard Paul Bert et la façade Sud du bâtiment, couvert
par une ombrière qui permet les apports thermiques en hiver et protège des rayons du soleil en été. Cet élément crée
un lien urbain et végétal entre la ville, le lycée et le bâtiment restauration. Il supporte des panneaux photovoltaïques qui reflètent la vocation
environnementale du lycée. Le bâtiment propose une structure bois/béton, une toiture végétalisée avec un large auvent à l’entrée.
A l’extérieur, les eaux pluviales sont récupérées dans une noue paysagère (sorte de fossé pour infiltrer l’eau dans la nappe phréatique).
Pour info, l’eau de la nappe phréatique est pompée (forage de -30 m à la verticale) puis chauffée pour alimenter le chauffage (écologie urbaine).
Pour plus d’information sur l’établissement : http://www.lyceelalande.fr
Pour mémoire : deux 1% artistique existants (d’après l’inventaire Région RA) :
> Coulentianos (1918-1995)
Sur un portique en métal peint bleu clair, la sculpture de tôles d’acier soudées peintes en noir crée un volume géométrique
semblable à un objet en papier. Elle porte l’inscription : « Je veux vivre à neuf jusqu’à demain matin et jusqu’au lendemain de ma mort » (Jean Perol).
> Yvette et Bernard Alleaume
Deux murs en briques percés de vitraux devant chacune des deux entrées du bâtiment de l’internat dans le prolongement des auvents.
La rythmique abstraite, très banale dans la peinture des années 50 est utilisée comme élément décoratif.
3.2. Nature et étendue de la prestation attendue de l’artiste
Le comité artistique a défini comme lieu stratégique d’intervention le restaurant scolaire. Il est livré depuis novembre 2012.
Ses espaces extérieurs le seront au printemps 2013.
Les plans et images sont consultables en ligne :
https://picasaweb.google.com/114314889125237246963/LyceeLalandeABourgEnBresse?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKGe46iB-7PaiAE&feat=directlink
Les photos privilégient les espaces possibles pour une intervention artistique :
Le volume de l’entrée du restaurant dont le mur linéaire de 11,50 x 2,60 m ;
La façade vitrée du restaurant scolaire : hauteur 4,50 m ;
Les séparations visuelles et acoustiques entre l’espace des enseignants et des élèves (elles devront être aveugles et d’au moins 2 m de haut) ;
Le plafond avec d’importantes contraintes ;
Le self lui-même.
Les candidats sont tenus de proposer des actions de médiation en lien avec leur projet artistique.
Ces actions peuvent intervenir en amont, pendant et en aval de la réalisation de l’œuvre.
Les candidats proposeront également des éléments destinés à faciliter la transmission et l’appropriation de leur travail au sein du Lycée.
Toutes ces actions (exposition, publication, présentation publique, ateliers avec les élèves, « documents-traces »…) seront conçues
en lien avec la communauté éducative et l’ensemble des usagers de l’établissement. La structure chargée de la mission d’assistance artistique auprès
de la Région Rhône-Alpes pour le suivi du dispositif du 1% culturel sera associée à la mise en place de ces actions et des contacts pourront être établis,
le cas échéant, avec des structures culturelles régionales (musées, centres et écoles d’art notamment).
De par sa destination dans un lieu public très fréquenté, le travail artistique devra répondre aux normes de sécurité en vigueur pour ce type d’espace :
non contendant, éléments solidaires, accessibilité sécurisée (anticiper toutes les possibilités d’accident).
En tout état de cause, prendre un avis consultatif
auprès d’un bureau de contrôle. Les points évoqués plus hauts ne sont pas exhaustifs.
Une visite du site en présence de l’architecte et du proviseur est envisagée en deuxième phase.
L’œuvre proposée sera conçue de manière à éviter dans la mesure du possible les risques de vandalisme. Concernant les détériorations
propres à l’extérieur, les surfaces devront résister à la pollution et aux intempéries. D’un point de vue énergétique,
l’œuvre proposée ne devra générer aucun coût de fonctionnement supplémentaire en tant que consommation de fluides.
Par ailleurs, elle ne devra pas augmenter sensiblement le coût de maintenance habituel.
Elle devra pouvoir être nettoyée et entretenue facilement.
ARTICLE 4 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION
4.1. Déroulement de la procédure
La procédure se déroule ainsi :
Remise des candidatures auprès de la direction des affaires juridiques et de la commande publique ;
Examen des candidatures par le comité artistique ;
Choix de trois candidats maximum par le maître d’ouvrage après avis du comité ;
Envoi du dossier de consultation aux candidats retenus ;
Remise d’un projet par les artistes retenus ;
Examen des projets par le comité artistique et audition des candidats ;
Proposition par le comité artistique d’un projet au pouvoir adjudicateur ;
Choix du titulaire par le pouvoir adjudicateur ;
Mise au point du marché le cas échéant ;
Publication d’un Avis d’Intention de Conclure
Signature du marché ;
Transmission au contrôle de légalité le cas échéant ;
Notification, par le mandataire le cas échéant ;
Publication d’un avis d’attribution qui vaudra avis de publicité de la conclusion du marché au sens de la jurisprudence.
Cet avis sera publié sur le site internet de la Région et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
La Région se réserve le droit de ne pas donner suite à ce marché.
4.2. Mode de règlement des commandes
Le financement de l’opération est assuré par la Région Rhône-Alpes sur ses fonds propres. Le règlement global des sommes dues
au titre du contrat se fera par virement bancaire dans un délai maximum de 30 jours. En cas de dépassement de délai le titulaire
bénéficiera du versement d’intérêts moratoires (dont le taux est égal au taux d’intérêt de la principale facilité de refinancement appliquée
par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement principal la plus récente effectuée avant le premier jour de calendrier
du semestre de l’année civile au cours duquel les intérêts moratoires ont commencés à courir, majoré de sept points).
L’unité monétaire est l’euro.
4.3. Composition du dossier phase candidature
Le dossier de consultation comprend les pièces suivantes :
Le règlement de la consultation (RC) ;
Les formulaires administratifs (DC1, DC2, DC4) ;
Le dossier peut être consulté et téléchargé sur la plateforme de dématérialisation de la Région Rhône-Alpes
à l’adresse suivante : https://marchespublics.rhonealpes.fr/
4.4. Modifications du dossier
La Région Rhône-Alpes se réserve le droit d’apporter des modifications de détail au dossier de consultation
au plus tard 7 jours avant la date limite fixée pour la remise des projets ; les candidats devront répondre
sur la base du dossier ainsi modifié sans pouvoir élever de réclamation.
Si, pendant l’étude du dossier par les candidats, la date limite fixée pour la remise des projets est reportée,
la disposition précédente est applicable en fonction de cette nouvelle date.
4.5. Documents généraux opposables
Le Cahier des Clauses Administratives Générales Prestations Intellectuelles (CCAG PI – Issu de l’arrêté du 16 septembre 2009)
en l’absence de travaux de maçonnerie nécessaires à l’installation de l’œuvre.
ARTICLE 5 - PHASE CANDIDATURE
La procédure de consultation est conforme au code des marché public ainsi qu’au décret n° 2002-677 précité relatif à l’obligation
de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation.
Elle s’effectue selon une procédure de commande de réalisations artistiques d’un montant supérieur à 30 000 euros HT,
telle que prévue aux articles 7 et 8 du décret du 29 avril 2002, qui fait l’objet dans un premier temps, d’une sélection des candidatures :
3 candidats au maximum seront admis à présenter une offre ;
un candidat peut être un artiste ou une équipe d’artistes constituée lors de la présentation de la candidature.
5.1. Type de cocontractants
En application de l’article 51-VI-1 du code des marchés Publics, la personne publique interdits aux candidats
de présenter leurs candidatures à la fois en qualité de personne individuelle et de membres d’un ou plusieurs groupements.
En cas d’attribution du futur marché à un groupement, la personne publique impose la forme d’un groupement solidaire.
5.2. Documents à fournir
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation).
En cas de groupement, le DC1 doit être fourni en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation) ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA, ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaiterait donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés
précisant l’année de réalisation de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget.
5.3. Sélection des candidatures
L’évaluation des candidatures par le comité artistique se fera à partir des critères définis ci-après :
capacité à créer des œuvres destinées à l’espace public ;
adéquation de la démarche artistique avec les caractéristiques du programme.
5.4. Date limite de réception des candidatures
Le délai de remise des candidatures est fixé au lundi 18.03.2013 avant 16 heures.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les candidatures qui seraient remises, ou dont l’avis de réception postal serait émis
après la date et l’heure limites ne seront pas retenues et seront renvoyées à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
5.5. Envoi des candidatures
Les candidatures pourront être envoyées par tout moyen
permettant d’identifier de façon certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique,
6ème étage, bureau 444. Les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30,
sauf le vendredi, le dernier jour de remise des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00,
délai de rigueur. Dans ce cas, il est conseillé au candidat de passer par l’accueil du bâtiment situé à droite
de l’entrée publique (côté parvis) afin de signaler son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Lalande (01) », la mention « Phase Candidature - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
ARTICLE 6 - PHASE OFFRES
Une visite du site avec les utilisateurs et l’architecte est prévue en présence des trois artistes ou groupement d’artistes admis.
La date et l’heure seront fixées après l’envoi du dossier de consultation aux candidats.
Les prestations à remettre dans un pli cacheté par les trois candidats admis à présenter un projet artistique sont :
Un CD-Rom contenant un document écrit de maximum 10 pages présentant la démarche artistique
du projet et les actions d’accompagnement (format .doc, .odt, .pdf).
L’artiste devra organiser son document de la façon suivante :
Pour l’œuvre :
description de l’œuvre
(intentions, rapport au site, rendu plastique, dimensions, supports et techniques utilisées, matériaux, …..) ;
maquette sous forme d’images de synthèse ;
préconisation et chiffrage estimatif du coût d’entretien ;
description des contraintes techniques de conservation et de mise en valeur ;
proposition d’implantation (accompagnée d’un plan ou d’un montage photographique ou autre, …) ;
détails des éventuels travaux d’installation ;
calendrier de réalisation : études et travaux ;
et tout autre document permettant d’apprécier le projet.
Pour les actions d’accompagnement :
les actions de médiation ;
le calendrier de ces actions.
L’acte d’engagement complété et signé en original en veillant à ne compléter que la partie qui concerne le type de candidature
(candidat seul, candidat en groupement solidaire avec habilitation du mandataire, candidat en groupement solidaire sans habilitation du mandataire,
candidat en groupement conjoint avec habilitation du mandataire, candidat en groupement conjoint sans habilitation du mandataire).
Un DC4 ou équivalent devra être remis pour chaque sous-traitant présenté.
Un RIB ;
La décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) (cadre fourni) complétée et signée en original. En cas de discordance constatée entre le
DPGF et l’acte d’engagement, les indications portées en lettres sur l’acte d’engagement prévaudront sur toutes les autres indications
de l’offre et seront prises en considération pour l’analyse de celle-ci. Au moment de l’analyse,
le candidat sera invité à rectifier cette décomposition ou ce sous-détail pour les mettre en harmonie avec
le prix forfaitaire correspondant à son acte d’engagement. En cas de refus, son offre sera éliminée comme irrégulière.
Remarque : le candidat auquel il est envisagé d’attribuer le marché devra remettre au moment de la signature
par la Région les documents suivants :
L’état annuel des certificats reçus NOTI2 ou les attestations fiscales et sociales (liasse 3666
et attestation sociale de la Maison des artistes ou équivalent) de l’année qui précède l’année de lancement de la consultation,
délivrés par les organismes concernés, datés et signés par le candidat ;
Lorsque le candidat emploie des salariés, le formulaire NOTI1 attestant que le travail sera effectué par des salariés régulièrement employés
(un modèle sera transmis ultérieurement par la Région au candidat pressenti pour être titulaire du marché).
Lorsque l’immatriculation au registre du commerce ou des sociétés est obligatoire ou s’il s’agit d’une profession réglementée :
Un extrait K ou K bis ou équivalent datant de moins de trois mois (tel qu’une carte d’identification, un devis ou un document publicitaire
mentionnant le nom ou la dénomination sociale, l’adresse complète et le numéro d’immatriculation).
Une attestation de fourniture des déclarations sociales etde paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale
(attestation de vigilance téléchargeable sur www.net-entreprises.fr ou www.urssaf.fr) datant de moins de 6 mois
En cas de cotraitance, ces documents doivent être remis par chaque membre du groupement.
Dans l’hypothèse où l’artiste ne fournirait pas ces documents dans le délai imparti (cinq jours), son offre sera rejetée sans possibilité de régularisation.
La Région présentera la même demande au candidat suivant dans le classement des offres.
Il est vivement recommandé aux artistes de se fournir dès à présent les documents mentionnés ci-dessus.
En effet, le délai qui sera imparti au candidat pressenti pour être le titulaire du marché pour fournir ces pièces sera de l’ordre de quelques jours.
6.1. Langues
Conformément à la loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française,
les documents fournis par le candidat en réponse à la présente consultation seront rédigés en langue française.
6.2 AUDITION DES CANDIDATS
Les auditions s’organiseront sur la base d’une demi-heure scindée en deux temps :
20 mn consacrées à la présentation du projet par l’artiste ;
10 mn d’échanges avec les membres du comité.
Le candidat a une totale liberté sur la forme de la présentation de son projet au comité (diffusion de supports, d’échantillons..).
ARTICLE 7. JUGEMENT DES PROJETS
Le comité artistique procèdera à l’examen des projets en fonction des critères pondérés suivants :
Qualité du projet artistique (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Adéquation de la réponse aux spécifications du cahier des charges (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Qualité de la proposition de médiation (notée sur 10, cœfficient 1).
ARTICLE 8. ENVOI DES OFFRES
8.1. Date limite de réception des offres
Le délai de remise des offres sera précisé dans un courrier adressé aux trois artistes
ou groupement d’artistes dont la candidature aura été sélectionnée.
Les offres des trois candidats qui seraient remis, ou dont l’avis de réception postal serait émis
après la date et l’heure limites fixés par la Région Rhône-Alpes dans son courrier ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
8.2. Envoi des dossiers
Les offres pourront être envoyées par tout moyen permettant d’identifier de façon certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique, 6ème étage, bureau 444.
les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, sauf le vendredi, le dernier jour de remise
des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00, délai de rigueur. ans ce cas, il est conseillé au candidat
de passer par l’accueil du bâtiment situé à droite de l’entrée publique (côté parvis) afin de signaler
son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Lalande (01) », la mention « Phase Offre - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
ARTICLE 9. INDEMNITE
Chaque candidat retenu pour présenter un projet ayant remis des prestations conformes au CCTP
et au présent règlement de concours, recevra une indemnité forfaitaire non révisable d’au maximum 2 000 euros TTC après avis du comité.
Le pouvoir adjudicateur peut décider, sur proposition du comité artistique de supprimer ou de réduire
le montant de l’indemnité pour les offres jugées insuffisantes ou non conformes au programme du concours.
N.B : L’indemnité de 2 000 euros TTC versée au lauréat est un acompte qui sera à déduire du montant des honoraires.
Le règlement interviendra par virement administratif sur présentation d’une facture originale, établie en trois exemplaires,
dûment signée (sans omettre d’apposer le cachet de la société ou du cabinet) par l’artiste et par chaque co-contractant, le cas échéant.
ARTICLE 10. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
Les candidats peuvent demander des renseignements complémentaires via la plateforme de dématérialisation à l’adresse suivante :
http://marchespublics.rhonealpes.fr/ ou en contactant directement les personnes dont les coordonnées sont inscrites ci-dessous.
Les candidats ayant retiré le dossier de consultation sur la plateforme de dématérialisation recevront une réponse par courriel.
Les renseignements techniques complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
M. Bernard BERARD - Chargé d’Opérations - Direction de l’Immobilier des Lycées - Télécopieur : 04 26 73 42 76 - bberard@rhonealpes.fr
Les renseignements administratifs complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
Mme Amélie COURREGES - Chargée de passation des marchés publics - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique -
Ligne directe : 04 26 73 41 81 - acourreges@rhonealpes.fr
ARTICLE 10. VOIES ET DELAIS DE RECOURS
La juridiction compétente est le tribunal administratif de LYON - 184, rue DUGUESCLIN - 69003 LYON.
• Référé pré-contractuel : avant la signature du marché (article L.551-1 du code de justice administrative)
• Référé suspension : avant la signature du marché (article L.521-1 du code de justice administrative)
• Référé contractuel : après la signature du marché (article L.551-13 du code de justice administrative)
• Recours pour excès de pouvoir contre les actes détachables du contrat dans un délai de deux mois
à compter de la publication ou de la notification de l’acte.
Les concurrents évincés peuvent utiliser ce recours seulement avant la signature du marché.
• Recours contre le contrat ouvert aux concurrents évincés dans un délai de deux mois à compter de la publication de l’avis de publicité
de la conclusion du contrat conformément à l’arrêt du Conseil d’Etat n°291545 du 16 juillet 2007, Société Tropic Travaux Signalisation.
Cet avis prendra la forme d’un avis d’attribution et sera publié sur le site Internet de la Région
et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
Pour plus d’informations, s’adresser au greffe du Tribunal Administratif de LYON.
ANNEXE 1 : RECAPITULATIF DES PIECES CONSTITUTIVES DU DOSSIER
Phase candidature
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française
permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (ce formulaire est disponible sur le site : http://www.minefe.gouv.fr,
rubrique Marchés Publics, section « Formulaires »).
En cas de groupement, le DC1 doit être fourni en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(DC2 ou équivalent, disponible sur le site : http://www.minefe.gouv.fr, rubrique Marchés Publics, section « Formulaires ») ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA, ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaiterait
donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés
précisant l’année de réalisation de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Les Eaux Claires à Grenoble (38). / GRENOBLE
Date limite de remise des candidatures : 18.03.2013 à 16h.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Conseil régional Rhône-Alpes - 1, esplanade François Mitterrand
Téléphone 04 26 73 40 00 CS 20033- 69269 Lyon Cedex 02
Télécopie 04 26 73 42 18 (Arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet - Cours Charlemagne)
www.rhonealpes.fr
ARTICLE I - IDENTIFICATION ET ADRESSE DE L’ACHETEUR
1.1. La maîtrise d’ouvrage est assurée par :
REGION RHÔNE-ALPES
1, esplanade François Mitterrand
CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
Téléphone 04 26 73 40 00 - Télécopie 04 26 73 42 18
Site Internet : www.rhonealpes.fr
Type d’acheteur public : Collectivité territoriale de niveau régional
Pouvoir adjudicateur :
Le Président du Conseil régional Rhône-Alpes.
Le mandataire agissant au nom et pour le compte du maître d’ouvrage est :
Sans objet
1.2. Composition du comité artistique (jury)
Le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, est composé de sept personnes :
quatre personnes représentant le maître d’ouvrage (le maître d’ouvrage, président ;
le maître d’œuvre ; un utilisateur du bâtiment et une personnalité qualifiée nommée par le maître d’ouvrage) ;
trois autres membres : le directeur régional des affaires culturelles et deux personnalités
qualifiées (dont une choisie sur une liste établie par les organisations professionnelles d’artistes), nommées par ce directeur.
Les membres du comité artistique sont accompagnés par :
Le directeur des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le responsable du service construction maintenance et exploitation, Direction de l’Immobilier des Lycées ou son représentant ;
Le responsable du secteur patrimoine-arts plastiques, Direction de la Culture ou son représentant ;
Le responsable du service de la commande publique, direction des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le mandataire du maître d’ouvrage, le cas échéant.
ARTICLE 2 - OBJET DE LA CONSULTATION, DUREE, FORME ET LIEU DU MARCHE
2.1. Objet du marché
Conformément à l’obligation de décoration des bâtiments publics prévue par le décret n°2002-677 du 29 avril 2002,
modifié par le décret 2005-90 du 4 février 2005, et consolidé au 03 juillet 2010, pris en application de l’article 71
du Code des marchés publics, la Région Rhône-Alpes organise une consultation en vue de l’attribution
du marché de conception, de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Les Eaux Claires à Grenoble (38).
2.2. Durée du marché
Le marché est conclu pour une durée de 12 mois. Il ne débutera qu’à la date de sa notification.
2.3. Forme du marché
Le marché est un marché simple à prix global et forfaitaire. Le budget indicatif alloué
à la réalisation artistique est de 189 000 euros TTC. Ce montant comprend la conception, la réalisation, l’acheminement
et l’installation de l’oeuvre, les taxes afférentes, les honoraires de l’artiste ou de l’équipe d’artistes
attributaire du marché, les honoraires de bureau de contrôle lié à l’oeuvre, les mesures d’accompagnement pédagogique,
déduction faite des indemnités des artistes non retenus, des frais de publicité et la rémunération de l’assistant à maîtrise d’ouvrage.
2.4. Lieu d’exécution du marché
Lycée Les Eaux Claires
7 rue de Dunkerque
38100 Grenoble
ARTICLE 3 - CARACTERISTIQUES PRINCIPALES
3.1. Spécificités du Lycée et du projet architectural
Le Lycée Les Eaux Claires est un établissement d’enseignement général et technologique proposant un grand nombre de spécialités
ainsi que trois classes préparatoires aux grandes écoles. Il est situé au cœur de l’agglomération grenobloise, dans le paysage urbain
des grands boulevards qui depuis la réalisation de la nouvelle ligne du tram offrent un nouveau visage.
Le projet de reconstruction du Lycée s’inscrit dans une démarche environnementale forte liée aux choix constructifs
(préau revêtu de capteurs photovoltaïques, toits de certains bâtiments et murs végétalisés, utilisation du bois et du zinc…).
Le programme comprend un externat, un internat, une demi pension et des logements de fonction.
La capacité d’accueil total est de 1000 Lycéens dont 180 occuperont l’internat.
L’organisation du plan masse du projet prend en compte la perception visuelle depuis les boulevards avec la situation de l’entrée principale
et du parvis d’accueil à l’angle des rues Eaux Claires et Charles Péguy.
L’effet est accentué par la spécificité des formes urbaines des bâtiments et de leurs échelles respectives.
A titre indicatif, les travaux ont commencé en 2009 et sont prévus être achevés en 2013.
Pour plus d’information sur l’établissement : http://www.ac-grenoble.fr/lycee/eaux-claires.grenoble/spip/
3.2. Nature et étendue de la prestation attendue de l’artiste
L’intervention artistique est susceptible d’adopter plusieurs formes. Le projet artistique est ouvert à toutes les formes et tous les supports
qui s’inscrivent aujourd’hui dans le domaine des arts plastiques, des arts graphiques et du design.
Il donnera lieu à la réalisation d’une œuvre originale et spécifique.
Les pistes prioritairement évoquées par le comité artistique sont les suivantes :
intervention artistique sur le végétal, le paysage, la lumière… dans un objectif de mise en scène des bâtiments ;
intervention artistique dans la cour reprenant par exemple l’idée des « folies » ;
intervention artistique sur l’ensemble de l’établissement soulignant les flux de circulation et les déambulations.
Les candidats sont tenus de proposer des actions de médiation en lien avec leur projet artistique. Ces actions peuvent intervenir en amont,
pendant et en aval de la réalisation de l’œuvre.
Les candidats proposeront également des éléments destinés à faciliter la transmission et l’appropriation de leur travail au sein du Lycée.
Toutes ces actions (exposition, publication, présentation publique, ateliers avec les élèves, « documents-traces »…) seront conçues en lien
avec la communauté éducative et l’ensemble des usagers de l’établissement. La structure chargée de la mission d’assistance artistique auprès
de la Région Rhône-Alpes pour le suivi du dispositif du 1% culturel sera associée à la mise en place de ces actions et des contacts pourront être établis,
le cas échéant, avec des structures culturelles régionales (musées, centres et écoles d’art notamment).
De par sa destination dans un lieu public très fréquenté, le travail artistique devra répondre aux normes de sécurité en vigueur pour ce type d’espace :
non contendant, éléments solidaires, accessibilité sécurisée (anticiper toutes les possibilités d’accident).
En tout état de cause, prendre un avis consultatif
auprès d’un bureau de contrôle. Les points évoqués plus hauts ne sont pas exhaustifs.
Une visite du site en présence de l’architecte et du proviseur est envisagée en deuxième phase.
L’œuvre proposée sera conçue de manière à éviter dans la mesure du possible les risques de vandalisme.
Concernant les détériorations propres à l’extérieur, les surfaces devront résister à la pollution et aux intempéries. D’un point de vue énergétique,
l’œuvre proposée ne devra générer aucun coût de fonctionnement supplémentaire en tant que consommation de fluides. Par ailleurs,
elle ne devra pas augmenter sensiblement le coût de maintenance habituel. Elle devra pouvoir être nettoyée et entretenue facilement.
ARTICLE 4 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION
4.1. Déroulement de la procédure
La procédure se déroule ainsi :
Remise des candidatures auprès de la direction des affaires juridiques et de la commande publique ;
Examen des candidatures par le comité artistique ;
Choix de trois candidats maximum par le maître d’ouvrage après avis du comité ;
Envoi du dossier de consultation aux candidats retenus ;
Remise d’un projet par les artistes retenus ;
Examen des projets par le comité artistique et audition des candidats ;
Proposition par le comité artistique d’un projet au pouvoir adjudicateur ;
Choix du titulaire par le pouvoir adjudicateur ;
Mise au point du marché le cas échéant ;
Publication d’un Avis d’Intention de Conclure
Signature du marché ;
Transmission au contrôle de légalité le cas échéant ;
Notification, par le mandataire le cas échéant ;
Publication d’un avis d’attribution qui vaudra avis de publicité de la conclusion du marché au sens de la jurisprudence.
Cet avis sera publié sur le site internet de la Région et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
La Région se réserve le droit de ne pas donner suite à ce marché.
4.2. Mode de règlement des commandes
Le financement de l’opération est assuré par la Région Rhône-Alpes sur ses fonds propres.
Le règlement global des sommes dues au titre du contrat se fera par virement bancaire dans un délai maximum de 30 jours.
En cas de dépassement de délai le titulaire bénéficiera du versement d’intérêts moratoires (dont le taux est égal au taux d’intérêt
de la principale facilité de refinancement appliquée par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement principal la plus récente
effectuée avant le premier jour de calendrier du semestre
de l’année civile au cours duquel les intérêts moratoires ont commencés à courir, majoré de sept points).
L’unité monétaire est l’euro.
4.3. Composition du dossier phase candidature
Le dossier de consultation comprend les pièces suivantes :
Le règlement de la consultation (RC) ;
Les formulaires administratifs (DC1, DC2, DC4) ;
Le dossier peut être consulté et téléchargé sur la plateforme de dématérialisation de la Région Rhône-Alpes
à l’adresse suivante : https://marchespublics.rhonealpes.fr/
4.4. Modifications du dossier
La Région Rhône-Alpes se réserve le droit d’apporter des modifications de détail au dossier de consultation au plus tard 7 jours
avant la date limite fixée pour la remise des projets ; les candidats devront répondre
sur la base du dossier ainsi modifié sans pouvoir élever de réclamation.
Si, pendant l’étude du dossier par les candidats, la date limite fixée pour la remise
des projets est reportée, la disposition précédente est applicable en fonction de cette nouvelle date.
4.5. Documents généraux opposables
Le Cahier des Clauses Administratives Générales Prestations Intellectuelles (CCAG PI – Issu de l’arrêté du 16 septembre 2009)
en l’absence de travaux de maçonnerie nécessaires à l’installation de l’œuvre.
ARTICLE 5 - PHASE CANDIDATURE
La procédure de consultation est conforme au code des marché public ainsi qu’au décret n° 2002-677 précité relatif à l’obligation
de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation.
Elle s’effectue selon une procédure de commande de réalisations artistiques d’un montant supérieur à 30 000 euros HT,
telle que prévue aux articles 7 et 8 dudécret du 29 avril 2002, qui fait l’objet dans un premier temps, d’une sélection des candidatures :
3 candidats au maximum seront admis à présenter une offre ;
un candidat peut être un artiste ou une équipe d’artistes constituée lors de la présentation de la candidature.
5.1. Type de cocontractants
En application de l’article 51-VI-1 du code des marchés Publics, la personne publique interdits aux candidats de présenter leurs
candidatures à la fois en qualité de personne individuelle et de membres d’un ou plusieurs groupements.
En cas d’attribution du futur marché à un groupement, la personne publique impose la forme d’un groupement solidaire.
5.2. Documents à fournir
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation).
En cas de groupement, le DC1 doit être fourni en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation) ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA, ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaiterait donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés précisant
l’année de réalisation de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget.
5.3. Sélection des candidatures
L’évaluation des candidatures par le comité artistique se fera à partir des critères définis ci-après :
capacité à créer des œuvres destinées à l’espace public ;
adéquation de la démarche artistique avec les caractéristiques du programme.
5.4. Date limite de réception des candidatures
Le délai de remise des candidatures est fixé au lundi 18.03.2013 avant 16 heures.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les candidatures qui seraient remises, ou dont l’avis de réception postal serait émis
après la date et l’heure limites ne seront pas retenues et seront renvoyées à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
5.5. Envoi des candidatures
Les candidatures pourront être envoyées par tout moyen permettant d’identifier de façon certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique,
6ème étage, bureau 444. Les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30,
sauf le vendredi, le dernier jour de remise des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00, délai de rigueur.
Dans ce cas, il est conseillé au candidat de passer par l’accueil du bâtiment situé à droite de l’entrée publique (côté parvis)
afin de signaler son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Les Eaux Claires (38) »,
la mention « Phase Candidature - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
TICLE 6 - PHASE OFFRES
Une visite du site avec les utilisateurs et l’architecte est prévue en présence des trois artistes ou groupement d’artistes admis.
La date et l’heure seront fixées après l’envoi du dossier de consultation aux candidats.
Les prestations à remettre dans un pli cacheté par les trois candidats admis à présenter un projet artistique sont :
Un CD-Rom contenant un document écrit de maximum 10 pages présentant
la démarche artistique du projet et les actions d’accompagnement (format .doc, .odt, .pdf).
L’artiste devra organiser son document de la façon suivante :
Pour l’œuvre :
description de l’œuvre (intentions, rapport au site, rendu plastique, dimensions, supports et techniques utilisées, matériaux, …..) ;
maquette sous forme d’images de synthèse ;
préconisation et chiffrage estimatif du coût d’entretien ;
description des contraintes techniques de conservation et de mise en valeur ;
proposition d’implantation (accompagnée d’un plan ou d’un montage photographique ou autre, …) ;
détails des éventuels travaux d’installation ;
calendrier de réalisation : études et travaux ;
et tout autre document permettant d’apprécier le projet.
Pour les actions d’accompagnement :
les actions de médiation ;
le calendrier de ces actions.
L’acte d’engagement complété et signé en original en veillant à ne compléter que la partie qui concerne le type de candidature
(candidat seul, candidat en groupement solidaire avec habilitation du mandataire,
candidat en groupement solidaire sans habilitation du mandataire,
candidat en groupement conjoint avec habilitation du mandataire, candidat en groupement conjoint sans habilitation du mandataire).
Un DC4 ou équivalent devra être remis pour chaque sous-traitant présenté.
Un RIB ;
La décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) (cadre fourni) complétée et signée en original.
En cas de discordance constatée entre le DPGF et l’acte d’engagement, les indications portées en lettres
sur l’acte d’engagement prévaudront sur toutes les autres indications de l’offre et seront prises en considération pour l’analyse de celle-ci.
Au moment de l’analyse, le candidat sera invité à rectifier cette décomposition ou ce sous-détail pour les mettre en harmonie
avec le prix forfaitaire correspondant à son acte d’engagement. En cas de refus, son offre sera éliminée comme irrégulière.
Remarque : le candidat auquel il est envisagé d’attribuer le marché devra remettre au moment de la signature par la Région les documents suivants :
L’état annuel des certificats reçus NOTI2 ou les attestations fiscales et sociales
(liasse 3666 et attestation sociale de la Maison des artistes
ou équivalent) de l’année qui précède l’année de lancement de la consultation,
délivrés par les organismes concernés, datés et signés par le candidat ;
Lorsque le candidat emploie des salariés, le formulaire NOTI1 attestant que le travail sera effectué
par des salariés régulièrement employés
(un modèle sera transmis ultérieurement par la Région au candidat pressenti pour être titulaire du marché).
Lorsque l’immatriculation au registre du commerce ou des sociétés est obligatoire ou s’il s’agit d’une profession réglementée :
Un extrait K ou K bis ou équivalent datant de moins de trois mois (tel qu’une carte d’identification,
un devis ou un document publicitaire mentionnant le nom ou la dénomination sociale, l’adresse complète et le numéro d’immatriculation).
Une attestation de fourniture des déclarations sociales etde paiement des cotisations
et contributions de sécurité sociale (attestation de vigilance téléchargeable sur www.net-entreprises.fr ou www.urssaf.fr)
datant de moins de 6 mois
En cas de cotraitance, ces documents doivent être remis par chaque membre du groupement.
Dans l’hypothèse où l’artiste ne fournirait pas ces documents dans le délai imparti
(cinq jours), son offre sera rejetée sans possibilité de régularisation. La Région présentera la même demande
au candidat suivant dans le classement des offres.
Il est vivement recommandé aux artistes de se fournir dès à présent les documents mentionnés ci-dessus.
En effet, le délai qui sera imparti au candidat pressenti pour être le titulaire
du marché pour fournir ces pièces sera de l’ordre de quelques jours.
6.1. Langues
Conformément à la loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française,
les documents fournis par le candidat en réponse à la présente consultation seront rédigés en langue française.
6.2 AUDITION DES CANDIDATS
Les auditions s’organiseront sur la base d’une demi-heure scindée en deux temps :
20 mn consacrées à la présentation du projet par l’artiste ;
10 mn d’échanges avec les membres du comité.
Le candidat a une totale liberté sur la forme de la présentation
de son projet au comité (diffusion de supports, d’échantillons..).
ARTICLE 7. JUGEMENT DES PROJETS
Le comité artistique procèdera à l’examen des projets en fonction des critères pondérés suivants :
Qualité du projet artistique (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Adéquation de la réponse aux spécifications du cahier des charges (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Qualité de la proposition de médiation (notée sur 10, cœfficient 1).
ARTICLE 8. ENVOI DES OFFRES
8.1. Date limite de réception des offres
Le délai de remise des offres sera précisé dans un courrier adressé aux trois artistes
ou groupement d’artistes dont la candidature aura été sélectionnée.
Les offres des trois candidats qui seraient remis, ou dont l’avis de réception postal
serait émis après la date et l’heure limites fixés par la Région Rhône-Alpes dans son courrier
ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
8.2. Envoi des dossiers
Les offres pourront être envoyées par tout moyen permettant d’identifier de façon
certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique,
6ème étage, bureau 444. Les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30,
sauf le vendredi, le dernier jour de remise des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00,
délai de rigueur. Dans ce cas, il est conseillé au candidat de passer par l’accueil
du bâtiment situé à droite de l’entrée publique (côté parvis) afin de signaler
son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Les Eaux Claires (38) », la mention « Phase Offre - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
ARTICLE 9. INDEMNITE
Chaque candidat retenu pour présenter un projet ayant remis des prestations conformes
au CCTP et au présent règlement de concours, recevra une indemnité forfaitaire
non révisable d’au maximum 4 000 euros TTC après avis du comité.
Le pouvoir adjudicateur peut décider, sur proposition du comité artistique de supprimer
ou de réduire le montant de l’indemnité pour les offres jugées insuffisantes ou non conformes au programme du concours.
N.B : L’indemnité de 4 000 euros TTC versée au lauréat est un acompte qui sera à déduire du montant des honoraires.
Le règlement interviendra par virement administratif sur présentation d’une facture originale,
établie en trois exemplaires, dûment signée (sans omettre d’apposer le cachet de la société
ou du cabinet) par l’artiste et par chaque co-contractant, le cas échéant.
ARTICLE 10. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
Les candidats peuvent demander des renseignements complémentaires via la plateforme
de dématérialisation à l’adresse suivante : http://marchespublics.rhonealpes.fr/
ou en contactant directement les personnes dont les coordonnées sont inscrites ci-dessous.
Les candidats ayant retiré le dossier de consultation sur la plateforme
de dématérialisation recevront une réponse par courriel.
Les renseignements techniques complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
M. Bernard BERARD - Chargé d’Opérations - Direction de l’Immobilier des Lycées - Télécopieur : 04 26 73 42 76 - bberard@rhonealpes.fr
Les renseignements administratifs complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
Mme Clarisse MALSERT - Chargée de passation des marchés publics -
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique -
Ligne directe : 04 26 73 61 23 - CMALSERT@rhonealpes.fr
ARTICLE 10. VOIES ET DELAIS DE RECOURS
La juridiction compétente est le tribunal administratif de LYON - 184, rue DUGUESCLIN - 69003 LYON.
• Référé pré-contractuel : avant la signature du marché (article L.551-1 du code de justice administrative)
• Référé suspension : avant la signature du marché (article L.521-1 du code de justice administrative)
• Référé contractuel : après la signature du marché (article L.551-13 du code de justice administrative)
• Recours pour excès de pouvoir contre les actes détachables du contrat dans un délai
de deux mois à compter de la publication ou de la notification de l’acte.
Les concurrents évincés peuvent utiliser ce recours seulement avant la signature du marché.
• Recours contre le contrat ouvert aux concurrents évincés dans un délai de deux mois
à compter de la publication de l’avis de publicité de la conclusion du contrat conformément
à l’arrêt du Conseil d’Etat n°291545 du 16 juillet 2007, Société Tropic Travaux Signalisation.
Cet avis prendra la forme d’un avis d’attribution et sera publié sur le site Internet de la
Région et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
Pour plus d’informations, s’adresser au greffe du Tribunal Administratif de LYON.
ANNEXE 1 : RECAPITULATIF DES PIECES CONSTITUTIVES DU DOSSIER
Phase candidature
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française
permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (ce formulaire est disponible sur le site :
http://www.minefe.gouv.fr, rubrique Marchés Publics, section « Formulaires »). En cas de groupement,
le DC1 doit être fourni en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(DC2 ou équivalent, disponible sur le site : http://www.minefe.gouv.fr, rubrique Marchés Publics, section « Formulaires ») ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA,
ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques
que l’artiste souhaiterait donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés
précisant l’année de réalisation de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Boissy d’Anglas à Annonay (07). / ANNONAY
Date limite de remise des candidatures : 18.03.2013 à 16h.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Conseil régional Rhône-Alpes - 1, esplanade François Mitterrand
Téléphone 04 26 73 40 00 CS 20033- 69269 Lyon Cedex 02
Télécopie 04 26 73 42 18 (Arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet - Cours Charlemagne)
www.rhonealpes.fr
ARTICLE I - IDENTIFICATION ET ADRESSE DE L’ACHETEUR
1.1. La maîtrise d’ouvrage est assurée par :
REGION RHÔNE-ALPES
1, esplanade François Mitterrand
CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
Téléphone 04 26 73 40 00 - Télécopie 04 26 73 42 18
Site Internet : www.rhonealpes.fr
Type d’acheteur public : Collectivité territoriale de niveau régional
Pouvoir adjudicateur :
Le Président du Conseil régional Rhône-Alpes.
Le mandataire agissant au nom et pour le compte du maitre d’ouvrage est :
Sans objet
1.2. Composition du comité artistique (jury)
Le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, est composé de sept personnes :
quatre personnes représentant le maître d’ouvrage (le maître d’ouvrage, président ; le maître d’œuvre ;
un utilisateur du bâtiment et une personnalité qualifiée nommée par le maître d’ouvrage) ;
trois autres membres : le directeur régional des affaires culturelles et deux personnalités qualifiées (
dont une choisie sur une liste établie par les organisations professionnelles d’artistes), nommées par ce directeur.
Les membres du comité artistique sont accompagnés par :
Le directeur des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le responsable du service construction maintenance et exploitation, Direction de l’Immobilier des Lycées ou son représentant ;
Le responsable du secteur patrimoine-arts plastiques, Direction de la Culture ou son représentant ;
Le responsable du service de la commande publique, direction des Affaires Juridiques et de la Commande publique ou son représentant ;
Le mandataire du maître d’ouvrage, le cas échéant.
ARTICLE 2 - OBJET DE LA CONSULTATION, DUREE, FORME ET LIEU DU MARCHE
2.1. Objet du marché
Conformément à l’obligation de décoration des bâtiments publics prévue par le décret n°2002-677 d
u 29 avril 2002, modifié par le décret 2005-90 du 4 février 2005, et consolidé au 03 juillet 2010, pris en application de l’article 71
du Code des marchés publics, la Région Rhône-Alpes organise une consultation en vue de l’attribution du marché de conception,
de réalisation et d’installation d’une œuvre d’art (« 1% artistique ») au Lycée Boissy d’Anglas à Annonay (07).
2.2. Durée du marché
Le marché est conclu pour une durée de 12 mois. Il ne débutera qu’à la date de sa notification.
2.3. Forme du marché
Le marché est un marché simple à prix global et forfaitaire. Le marché est un marché simple à prix global et forfaitaire.
Le budget indicatif alloué à la réalisation artistique est de 201 000 euros TTC. Ce montant comprend la conception, la réalisation,
l’acheminement et l’installation de l’oeuvre, les taxes afférentes, les honoraires de l’artiste ou de l’équipe
d’artistes attributaire du marché, les honoraires de bureau de contrôle lié à l’oeuvre, les mesures d’accompagnement pédagogique,
déduction faite des indemnités des artistes non retenus, des frais de publicité et la rémunération de l’assistant à maîtrise d’ouvrage.
2.4. Lieu d’exécution du marché
Lycée Boissy d’Anglas
50 avenue Jean Jaurès
BP 127
07100 Annonay
ARTICLE 3 - CARACTERISTIQUES PRINCIPALES
3.1. Spécificités du Lycée et du projet architectural
Situé à Annonay sur les pentes d’une colline surplombant la Deume, le lycée Boissy d’Anglas
est un établissement d’enseignement général, technologique et professionnel.
Depuis novembre 2012, sa restructuration complète intégrant des énergies renouvelables est achevée.
Pour plus d’information sur l’établissement : www.acgrenoble.fr/lycee/boissy.anglas/
3.2. Nature et étendue de la prestation attendue de l’artiste
Le comité artistique a défini comme lieux stratégiques d’intervention l’espace ouvert de l’atrium ainsi que l’esplanade devant le restaurant scolaire.
Le thème du paysage – symbolique ou vivant – pourrait constituer un fil conducteur artistique dans le contexte architectural et pédagogique.
Les candidats sont tenus de proposer des actions de médiation en lien avec leur projet artistique.
Ces actions peuvent intervenir en amont, pendant et en aval de la réalisation de l’œuvre.
Les candidats proposeront également des éléments destinés à faciliter la transmission et l’appropriation de leur travail au sein du Lycée.
Toutes ces actions (exposition, publication, présentation publique, ateliers avec les élèves, « documents-traces »…)
seront conçues en lien avec la communauté éducative et l’ensemble des usagers de l’établissement.
La structure chargée de la mission d’assistance artistique auprès de la Région Rhône-Alpes pour le suivi du dispositif
du 1% culturel sera associée à la mise en place de ces actions et des contacts pourront être établis, le cas échéant,
avec des structures culturelles régionales (musées, centres et écoles d’art notamment).
De par sa destination dans un lieu public très fréquenté, le travail artistique devra répondre aux normes de sécurité en vigueur pour ce type d’espace :
non contendant, éléments solidaires, accessibilité sécurisée (anticiper toutes les possibilités d’accident).
En tout état de cause, prendre un avis consultatif auprès d’un bureau de contrôle. Les points évoqués plus hauts ne sont pas exhaustifs.
Une visite du site en présence de l’architecte et du proviseur est envisagée en deuxième phase.
L’œuvre proposée sera conçue de manière à éviter dans la mesure du possible les risques de vandalisme.
Concernant les détériorations propres à l’extérieur,
les surfaces devront résister à la pollution et aux intempéries.
D’un point de vue énergétique, l’œuvre proposée ne devra générer aucun coût de fonctionnement
supplémentaire en tant que consommation de fluides.
Par ailleurs, elle ne devra pas augmenter sensiblement le coût de maintenance habituel.
Elle devra pouvoir être nettoyée et entretenue facilement.
ARTICLE 4 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION
4.1. Déroulement de la procédure
La procédure se déroule ainsi :
Remise des candidatures auprès de la direction des affaires juridiques et de la commande publique ;
Examen des candidatures par le comité artistique ;
Choix de trois candidats maximum par le maître d’ouvrage après avis du comité ;
Envoi du dossier de consultation aux candidats retenus ;
Remise d’un projet par les artistes retenus ;
Examen des projets par le comité artistique et audition des candidats ;
Proposition par le comité artistique d’un projet au pouvoir adjudicateur ;
Choix du titulaire par le pouvoir adjudicateur ;
Mise au point du marché le cas échéant ;
Publication d’un Avis d’Intention de Conclure
Signature du marché ;
Transmission au contrôle de légalité le cas échéant ;
Notification, par le mandataire le cas échéant ;
Publication d’un avis d’attribution qui vaudra avis de publicité de la conclusion du marché au sens de la jurisprudence.
Cet avis sera publié sur le site internet de la Région et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
La Région se réserve le droit de ne pas donner suite à ce marché.
4.2. Mode de règlement des commandes
Le financement de l’opération est assuré par la Région Rhône-Alpes sur ses fonds propres.
Le règlement global des sommes dues au titre du contrat se fera par virement bancaire dans un délai maximum de 30 jours.
En cas de dépassement de délai le titulaire bénéficiera du versement d’intérêts moratoires (dont le taux est égal au taux d’intérêt
de la principale facilité de refinancement appliquée par la Banque centrale européenne à son opération de refinancement principal
la plus récente effectuée avant le premier jour de calendrier du semestre de l’année civile
au cours duquel les intérêts moratoires ont commencés à courir, majoré de sept points).
L’unité monétaire est l’euro.
4.3. Composition du dossier phase candidature
Le dossier de consultation comprend les pièces suivantes :
Le règlement de la consultation (RC) ;
Les formulaires administratifs (DC1, DC2, DC4) ;
Le dossier peut être consulté et téléchargé sur la plateforme de dématérialisation de la
Région Rhône-Alpes à l’adresse suivante : https://marchespublics.rhonealpes.fr/
4.4. Modifications du dossier
La Région Rhône-Alpes se réserve le droit d’apporter des modifications de détail au dossier de consultation au plus tard 7 jours
avant la date limite fixée pour la remise des projets ; les candidats devront répondre sur la base du dossier
ainsi modifié sans pouvoir élever de réclamation.
Si, pendant l’étude du dossier par les candidats, la date limite fixée pour la remise des projets est reportée,
la disposition précédente est applicable en fonction de cette nouvelle date.
4.5. Documents généraux opposables
Le Cahier des Clauses Administratives Générales Prestations Intellectuelles (CCAG PI – Issu de l’arrêté du 16 septembre 2009)
en l’absence de travaux de maçonnerie nécessaires à l’installation de l’œuvre.
ARTICLE 5 - PHASE CANDIDATURE
La procédure de consultation est conforme au code des marché public ainsi qu’au décret n° 2002-677 précité relatif à l’obligation
de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation.
Elle s’effectue selon une procédure de commande de réalisations artistiques d’un montant supérieur à 30 000 euros HT,
telle que prévue aux articles 7 et 8 du décret du 29 avril 2002, qui fait l’objet dans un premier temps, d’une sélection des candidatures :
3 candidats au maximum seront admis à présenter une offre ; un candidat peut être un artiste ou une équipe d’artistes
constituée lors de la présentation de la candidature.
5.1. Type de cocontractants
En application de l’article 51-VI-1 du code des marchés Publics, la personne publique interdits aux candidats de présenter leurs
candidatures à la fois en qualité de personne individuelle et de membres d’un ou plusieurs groupements.
En cas d’attribution du futur marché à un groupement, la personne publique impose la forme d’un groupement solidaire.
5.2. Documents à fournir
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation).
En cas de groupement, le DC1 doit être fourni en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(vous trouverez ce document en pièce jointe au sein du dossier de consultation) ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA, ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaiterait donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés précisant l’année de réalisation
de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget.
5.3. Sélection des candidatures
L’évaluation des candidatures par le comité artistique se fera à partir des critères définis ci-après :
capacité à créer des œuvres destinées à l’espace public ;
adéquation de la démarche artistique avec les caractéristiques du programme.
5.4. Date limite de réception des candidatures
Le délai de remise des candidatures est fixé au lundi 18.03.2013 avant 16 heures.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les candidatures qui seraient remises, ou dont l’avis de réception postal serait émis après la date
et l’heure limites ne seront pas retenues et seront renvoyées à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
5.5. Envoi des candidatures
Les candidatures pourront être envoyées par tout moyen permettant
d’identifier de façon certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique, 6ème étage,
bureau 444. Les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, sauf le vendredi,
le dernier jour de remise des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00, délai de rigueur.
Dans ce cas, il est conseillé au candidat de passer par l’accueil du bâtiment situé à droite de l’entrée publique (côté parvis)
afin de signaler son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Lalande (01) », la mention « Phase Candidature - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
ARTICLE 6 - PHASE OFFRES
Une visite du site avec les utilisateurs et l’architecte est prévue en présence des trois artistes ou groupement d’artistes admis.
La date et l’heure seront fixées après l’envoi du dossier de consultation aux candidats.
Les prestations à remettre dans un pli cacheté par les trois candidats admis à présenter un projet artistique sont :
Un CD-Rom contenant un document écrit de maximum 10 pages présentant la démarche artistique du projet
et les actions d’accompagnement (format .doc, .odt, .pdf).
L’artiste devra organiser son document de la façon suivante :
Pour l’œuvre :
description de l’œuvre (intentions, rapport au site, rendu plastique, dimensions, supports et techniques utilisées, matériaux, …..) ;
maquette sous forme d’images de synthèse ;
préconisation et chiffrage estimatif du coût d’entretien ;
description des contraintes techniques de conservation et de mise en valeur ;
proposition d’implantation (accompagnée d’un plan ou d’un montage photographique ou autre, …) ;
détails des éventuels travaux d’installation ;
calendrier de réalisation : études et travaux ;
et tout autre document permettant d’apprécier le projet.
Pour les actions d’accompagnement :
les actions de médiation ;
le calendrier de ces actions.
L’acte d’engagement complété et signé en original en veillant à ne compléter que la partie qui concerne le type de candidature (candidat seul,
candidat en groupement solidaire avec habilitation du mandataire, candidat en groupement solidaire sans habilitation du mandataire, candidat
en groupement conjoint avec habilitation du mandataire, candidat en groupement conjoint sans habilitation du mandataire).
Un DC4 ou équivalent devra être remis pour chaque sous-traitant présenté.
Un RIB ;
La décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) (cadre fourni) complétée et signée en original. En cas de discordance constatée
entre le DPGF et l’acte d’engagement, les indications portées en lettres sur l’acte d’engagement prévaudront sur toutes
les autres indications de l’offre et seront prises en considération pour l’analyse de celle-ci. Au moment de l’analyse,
le candidat sera invité à rectifier cette décomposition ou ce sous-détail pour les mettre en harmonie
avec le prix forfaitaire correspondant à son acte d’engagement. En cas de refus, son offre sera éliminée comme irrégulière.
Remarque : le candidat auquel il est envisagé d’attribuer le marché devra remettre au moment de la signature par la Région les documents suivants :
L’état annuel des certificats reçus NOTI2 ou les attestations fiscales et sociales (liasse 3666 et attestation sociale
de la Maison des artistes ou équivalent) de l’année qui précède l’année de lancement de la consultation,
délivrés par les organismes concernés, datés et signés par le candidat ;
Lorsque le candidat emploie des salariés, le formulaire NOTI1 attestant que le travail sera effectué par des salariés
régulièrement employés (un modèle sera transmis ultérieurement par la Région au candidat pressenti pour être titulaire du marché).
Lorsque l’immatriculation au registre du commerce ou des sociétés est obligatoire ou s’il s’agit d’une profession réglementée :
Un extrait K ou K bis ou équivalent datant de moins de trois mois (tel qu’une carte d’identification,
un devis ou un document publicitaire mentionnant le nom ou la dénomination sociale, l’adresse complète et le numéro d’immatriculation).
Une attestation de fourniture des déclarations sociales etde paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale
(attestation de vigilance téléchargeable sur www.net-entreprises.fr ou www.urssaf.fr) datant de moins de 6 mois
En cas de cotraitance, ces documents doivent être remis par chaque membre du groupement.
Dans l’hypothèse où l’artiste ne fournirait pas ces documents dans le délai imparti (cinq jours), son offre sera rejetée sans possibilité de régularisation.
La Région présentera la même demande au candidat suivant dans le classement des offres.
Il est vivement recommandé aux artistes de se fournir dès à présent les documents mentionnés ci-dessus.
En effet, le délai qui sera imparti au candidat pressenti pour être le titulaire du marché pour fournir ces pièces sera de l’ordre de quelques jours.
6.1. Langues
Conformément à la loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française, les documents fournis
par le candidat en réponse à la présente consultation seront rédigés en langue française.
6.2 AUDITION DES CANDIDATS
Les auditions s’organiseront sur la base d’une demi-heure scindée en deux temps :
20 mn consacrées à la présentation du projet par l’artiste ;
10 mn d’échanges avec les membres du comité.
Le candidat a une totale liberté sur la forme de la présentation de son projet au comité (diffusion de supports, d’échantillons..).
ARTICLE 7. JUGEMENT DES PROJETS
Le comité artistique procèdera à l’examen des projets en fonction des critères pondérés suivants :
Qualité du projet artistique (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Adéquation de la réponse aux spécifications du cahier des charges (notée sur 10, cœfficient 2) ;
Qualité de la proposition de médiation (notée sur 10, cœfficient 1).
ARTICLE 8. ENVOI DES OFFRES
8.1. Date limite de réception des offres
Le délai de remise des offres sera précisé dans un courrier adressé
aux trois artistes ou groupement d’artistes dont la candidature aura été sélectionnée.
Les offres des trois candidats qui seraient remises, ou dont l’avis de réception postal serait émis après la date et l’heure limites fixés
par la Région Rhône-Alpes dans son courrier ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs.
La date d’envoi ne saurait légalement être prise en compte.
8.2. Envoi des dossiers
Les offres pourront être envoyées par tout moyen permettant d’identifier de façon certaine la date de réception des plis, à l’adresse suivante :
Région Rhône-Alpes
Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique
1 esplanade François Mitterrand - CS 20033
69269 Lyon Cedex 02
(arrêt de tramway Hôtel de Région Montrochet – Cours Charlemagne)
Ou être remises contre récépissé au Secrétariat de la Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique, 6ème étage,
bureau 444. Les réceptions au secrétariat sont assurées tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, sauf le vendredi,
le dernier jour de remise des offres et la veille des jours fériés où la clôture des dépôts est fixée à 16h00, délai de rigueur.
Dans ce cas, il est conseillé au candidat de passer par l’accueil du bâtiment situé à droite de l’entrée publique (côté parvis) afin
de signaler son arrivée et de pouvoir être orienté vers le bureau de réception des plis.
ATTENTION, le candidat devra IMPERATIVEMENT porter sur l’enveloppe extérieure l’intitulé du marché :
« 1% artistique Lycée Boissy d’Anglas (07) », la mention « Phase Offre - Ne pas ouvrir » et son nom et adresse.
ARTICLE 9. INDEMNITE
Chaque candidat retenu pour présenter un projet ayant remis des prestations conformes au CCTP
et au présent règlement de concours, recevra une indemnité forfaitaire non révisable d’au maximum 4 000 euros TTC après avis du comité.
Le pouvoir adjudicateur peut décider, sur proposition du comité artistique de supprimer ou de réduire le montant
de l’indemnité pour les offres jugées insuffisantes ou non conformes au programme du concours.
N.B : L’indemnité de 4 000 euros TTC versée au lauréat est un acompte qui sera à déduire du montant des honoraires.
Le règlement interviendra par virement administratif sur présentation d’une facture originale, établie en trois exemplaires,
dûment signée (sans omettre d’apposer le cachet de la société ou du cabinet) par l’artiste et par chaque co-contractant, le cas échéant.
ARTICLE 10. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
Les candidats peuvent demander des renseignements complémentaires via la plateforme de dématérialisation
à l’adresse suivante : http://marchespublics.rhonealpes.fr/ ou en contactant directement les personnes dont les coordonnées sont inscrites ci-dessous.
Les candidats ayant retiré le dossier de consultation sur la plateforme de dématérialisation recevront une réponse par courriel.
Les renseignements techniques complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
M. Laurent PIGNAL - Chargé d’Opérations - Direction de l’Immobilier des Lycées - Télécopieur : 04 26 73 47 37 - lpignal@rhonealpes.fr.
Les renseignements administratifs complémentaires qui seraient nécessaires à la préparation des offres peuvent être obtenus auprès de :
Mme Amélie COURREGES - Chargée de passation des marchés publics - Direction des Affaires Juridiques
et de la Commande Publique - Ligne directe : 04 26 73 41 81 - acourreges@rhonealpes.fr.
ARTICLE 10. VOIES ET DELAIS DE RECOURS
La juridiction compétente est le tribunal administratif de LYON - 184, rue DUGUESCLIN - 69003 LYON.
• Référé pré-contractuel : avant la signature du marché (article L.551-1 du code de justice administrative)
• Référé suspension : avant la signature du marché (article L.521-1 du code de justice administrative)
• Référé contractuel : après la signature du marché (article L.551-13 du code de justice administrative)
• Recours pour excès de pouvoir contre les actes détachables du contrat dans
un délai de deux mois à compter de la publication ou de la notification de l’acte.
Les concurrents évincés peuvent utiliser ce recours seulement avant la signature du marché.
• Recours contre le contrat ouvert aux concurrents évincés dans un délai de deux mois à compter de la publication de l’avis de publicité
de la conclusion du contrat conformément à l’arrêt du Conseil d’Etat n°291545 du 16 juillet 2007, Société Tropic Travaux Signalisation.
Cet avis prendra la forme d’un avis d’attribution et sera publié sur le site Internet de la Région
et le cas échéant sur les mêmes supports que l’avis d’appel public à la concurrence.
Pour plus d’informations, s’adresser au greffe du Tribunal Administratif de LYON.
ANNEXE 1 : RECAPITULATIF DES PIECES CONSTITUTIVES DU DOSSIER
Phase candidature
Les candidats devront remettre sous pli cacheté un dossier entièrement rédigé en langue française permettant d’apprécier la nature du travail, contenant :
une lettre de candidature signée en original de l’artiste ou DC1 (ce formulaire est disponible sur le site : http://www.minefe.gouv.fr,
rubrique Marchés Publics, section « Formulaires »). En cas de groupement, le DC1 doit être fourni
en un seul exemplaire, signé par tous les membres de ce groupement ;
une attestation sur l’honneur datée et signée en original pour chaque membre du groupement et artiste soumissionnaire
(DC2 ou équivalent, disponible sur le site : http://www.minefe.gouv.fr, rubrique Marchés Publics, section « Formulaires ») ;
une garantie professionnelle : une attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA, ou n° de SIRET ou équivalent étranger ;
un CD-Rom comprenant :
un curriculum vitae actualisé ;
un texte sur la démarche artistique ;
une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaiterait donner à son projet dans le cadre de cette commande ;
une sélection d’au moins six références accompagnées de visuels légendés
précisant l’année de réalisation de l’œuvre, la maître d’ouvrage, l’objet de la commande et le budget


AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Avis d’appel public à la concurrence en vue de l’étude et de la réalisation de deux oeuvres artistiques / BRUGES et BLANQUEFORT
Sélection de candidats en vue de l’étude et de la réalisation de deux oeuvres artistiques
sur les communes de Bruges et de Blanquefort.
La Communauté urbaine de Bordeaux accompagne la mise en service du tramway
de l’agglomération bordelaise, d’un important programme de commande d’oeuvres d’art contemporain.
Initié en 2002 dans le cadre de la procédure de commande
publique du ministère de la Culture, il a permis la réalisation d’oeuvres de Claude Closky, Elisabeth Ballet, Xavier Veilhan,
Melik Ohanian, Michel François, Ilya et Emilia Kabakov, Valérie Mréjen, Thierry Lahontâa, Stalker, Buy-Sellf / Bruit du Frigo, 4 Taxi.
Il se poursuit aujourd’hui avec la réalisation d’oeuvres d’Antoine Dorotte et Pascal Convert.
> DÉTAIL
Dans le cadre de ce programme, la Communauté urbaine de Bordeaux,
lance un appel à candidature pour l’étude et la réalisation de deux nouvelles oeuvres,
sur les communes de Bruges et de Blanquefort.
> BUDGET PRÉVISIONNEL
Le montant réservé à la réalisation des deux oeuvres est de 500 000 euros HT.
Nombre de candidats admis à présenter une offre : 4
Date limite de réception des candidatures : 3.04.2013 à 16h.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Lot 1 : Bruges, Description :
Le site retenu pour la réalisation d’une oeuvre est la future station tramway « Ausone » (rue Beyreman - 33 520 Bruges).
La station sera située sur l’ouvrage d’art qui sera construit pour franchir la voie
de chemin de fer et qui permettra les circulations tramway et automobile.
Elle jouera un rôle majeur dans la reconfiguration du quartier environnant (habitat et espaces verts)
et deviendra, par sa situation en belvédère,
un point de connexion central entre le tissu existant et les futurs aménagements.
L’Oeuvre attendue tiendra compte de ce positionnement de la station Ausone
et de la volonté d’en faire un élément central dans la reconfiguration du quartier environnant
CPV : 92311000
Variante : Non
Lot 2 : Blanquefort ; Description :
Le site retenu pour la réalisation d’une oeuvre est celui de la Gare de Blanquefort, situé en limite de tissu pavillonnaire
et d’une vaste zone d’activités (gare SNCF - rue de la Gare - 33290 Blanquefort). La future station terminus du tramway
sera aménagée sur la partie gauche de la ligne de chemin de fer, avant l’arrivée à la Gare SNCF,
face aux terrains de l’usine Ford. Une passerelle piétonne permettra de franchir les voies de chemin de fer et d’accéder
au parking-relais aménagé face à la Gare.
L’Oeuvre attendue pourrait procéder d’une relecture d’ensemble des problématiques d’habitat,
de déplacements, d’activité et de nature liées au site et signifier la volonté de donner une place singulière
à l’art et à la création, par une intervention artistique contemporaine.
CPV : 92311000
Variante : Non
> RENSEIGNEMENTS
Cet appel à candidature peut être téléchargé sur la plateforme de dématérialisation
des marchés publics de la Communauté urbaine de Bordeaux à :
http://www.marchespublics-aquitaine.org
Communauté urbaine de Bordeaux - Esplanade Charles-de-Gaulle - 33076 BORDEAUX Cedex.


PRIX

new prize dedicated to the performing arts. / DRO / ITALIE
first edition - deadline 14.04.2013
+++++++++++++++++++++++++
competition announcement on http://www.centralefies.it/featuring/liveworks.html
curated by : Barbara Boninsegna, Simone Frangi, Denis Isaia.
Competition participation is open to all artists whose work comprises “live” performance, relational arts, live media,
theatre/text-based, media arts and emerging practices.
The prize promotes research and experimentation in the field of performance,
and gives artists the possibility to produce a project and present it to the public.
Artists are invited to send their application before 14 April 2013.
The 5 finalists selected by the jury will be invited to participate in a production residency at Centrale Fies from the 11th to the 20th June 2013.
The performance produced will be presented to the public on July the 30th, during the 33rd edition of the Drodesera Festival and the 1 winning artist
will be offered the possibility of an additional phase of residency at Centrale Fies and is awarded a 1000.00 euros prize
Live Works – Performance Art Award is a Centrale Fies project, in collaboration with Viafarini DOCVA. http://www.viafarini.org/
The jury who selects the finalists is made up of a president and five members :
Barbara Boninsegna, Centrale Fies artistic director, President / Antonia Alampi, associate curator of Beirut, Cairo / Giulia Bini, PhD researcher,
IUAV Venezia / Lorenzo Facchinelli, Mali Weil, performer / Simone Frangi, Viafarini DOCVA curator / Denis Isaia, independent curator.
The jury to select the final winner is made up of a president and five members :
Marco Scotini, art critic and independent curator and department leader for MA in curatorial studies and MA in fine arts, President / Umberto Angelini,
Uovo project artistic director / Anna Bandettini, assistant editor in chief culture La Repubblica / Francesca Grilli, artist /
Emanuele Masi, Bolzano Danza artistic director / Franco Trentalance, actor, public figure.
Competition announcement : http://www.centralefies.it/featuring/liveworks.html
Plans and sections http://www.centralefies.it/featuring/liveworks.html
Centrale Fies - liveworks@centralefies.it - Centrale Fies - Località Fies 1 - DRO -/ ITALIE


>>> AIDE A LA CREATION

aide à la création photographique documentaire contemporaine / PARIS LA DEFENSE
L’aide à la création photographique documentaire contemporaine est destinée à accompagner les
photographes pour la production d’un projet personnel. Elle peut être accordée par le Centre national des arts plastiques
(CNAP) à un photographe dont la démarche s’inscrit dans un cadre professionnel. Cette démarche doit être validée par
des publications (quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou revues …) et le cas échéant des expositions dans des lieux
professionnels de diffusion. Cette aide est destinée principalement à conforter l’inscription du travail du photographe
dans le champ professionnel.
Cette aide, exclusive de toute autre aide publique d’Etat, prend la forme d’une avance financière à la production
d’une oeuvre documentaire. Elle s’appuie sur un fonds de production spécifique mis en place à titre expérimental.
Son montant ne peut excéder 50 % du coût prévisionnel TTC du projet.
Le CNAP demandera au bénéficiaire le remboursement de l’aide obtenu à concurrence de 30 % du montant
accordé, à la condition exclusive que les frais relatifs à la production du projet soient couverts par des ventes ou
des cessions de droits d’auteur à l’issue des cinq années suivant la réalisation du projet.
Le travail documentaire doit débuter au plus tard 6 mois après la date de la réunion du groupe d’experts chargé de
donner un avis sur les demandes et se terminer dans un délai maximum de 12 mois à compter de celle-ci.
| Qui peut déposer une demande ?
L’aide à la création photographique documentaire contemporaine s’adresse uniquement aux photographes
°— ayant achevé leur formation
°— pouvant attester de leur situation professionnelle
°— pouvant justifier de l’antériorité de leur pratique professionnelle
°— motivant leur souhait de s’impliquer dans un projet photographique documentaire
°— pouvant attester de leur résidence en France
°— bénéficiant d’un compte bancaire en France
Cette aide est exclusivement individuelle.
Ne sont pas recevables les demandes des photographes
°— ayant déjà déposé une demande d’aide à la création photographique documentaire en
2011 et 2012
°— ayant bénéficié d’une des aides relevant du ministère de la Culture et de la
Communication (DRAC) ou de l’Institut français depuis moins d’un an
°— ayant bénéficié d’un soutien pour le développement d’une recherche artistique auprès
du CNAP (anciennement allocation de recherche) depuis moins de trois ans
| Qui peut vous conseiller avant de constituer le dossier de demande ?
Maxime Guitton | adjoint au chef du bureau du soutien à la création
Courriel | maxime.guitton@culture.gouv.fr | Tél. : 01.46.93.99.69
Marie-Hélène de Sande | chargée de l’instruction des demandes
Courriel | marie-helene.desande@culture.gouv.fr | Tél. : 01.46.93.99.70
| Comment constituer le dossier de demande ?
Le dossier de demande est constitué des quatre sous-ensembles suivants
1 | Le formulaire (en double exemplaire) impérativement renseigné et signé
2 | Dossier artistique
°— une présentation du projet (dans la limite de 3 pages dactylographiées) précisant les
motivations et les raisons qui ont incité le demandeur à faire acte de candidature, la
nature du projet ainsi que les possibilités de diffusion
°— un curriculum vitae
°— un dossier artistique d’une trentaine de pages maximum. Ce dossier peut être complété
par des livres, des catalogues ou des publications (presse), ainsi que des tirages
photographiques (dans la limite de 20)
3 | Dossier administratif
°— une copie de l’attestation d’affiliation ou d’assujettissement à la Maison des artistes ou à
l’AGESSA de l’année en cours
OU pour un photographe dont la déclaration d’activité est en cours, un récépissé de
déclaration de début d’activité à l’AGESSA ou à la Maison des artistes accompagné de
l’une des deux pièces suivantes : une copie de la liasse P zéro ou un numéro SIRET délivré
par l’INSEE
°— un justificatif d’identité en cours de validité (copie de la carte nationale d’identité ou du
passeport), et une copie de la carte de résident pour les demandeurs étrangers hors
Espace économique européen (EEE) et Suisse
°— un justificatif nominatif de résidence en France (quittance de loyer, impôts locaux,
facture EDF…)
°— le dernier avis d’imposition
°— un relevé d’identité bancaire (RIB)
°— le budget du projet précisant le montant détaillé des dépenses prévues et du
financement souhaité
°— les justificatifs des dépenses envisagées (captures d’écran, devis, etc.)
°— les engagements chiffrés des partenaires éventuels
°— l’accusé de réception complété (document joint au formulaire)
°— une enveloppe suffisamment affranchie en vue du retour du dossier
4 | Dossier numérique (CD-R, DVD-R ou clé USB)
°— la présentation du projet
°— un curriculum vitae
°— le dossier artistique
°— 5 photographies légendées significatives du travail du photographe en vue d’une
projection destinée aux membres du groupe d’experts chargé de donner un avis sur les
demandes sous forme de diaporama (JPEG)
Les dossiers incomplets et les formulaires mal renseignés entraîneront l’irrecevabilité de la demande.
| Quand et où déposer la demande ?
Date de dépôt des dossiers du 11.03.2013 au 15.03.2013 inclus.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Date de la réunion du groupe d’experts | le 16 avril 2013
La demande peut être déposée (de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 du lundi au vendredi) ou envoyée à l’attention du
directeur du CNAP, avant le terme de la date de dépôt de dossier (le cachet de la Poste faisant foi),
à l’adresse suivante :
Centre national des arts plastiques (CNAP)
Bureau du soutien à la création
Tour Atlantique – 1, place de la Pyramide
92911 PARIS LA DEFENSE
Important : une copie du formulaire dûment rempli et de la présentation du projet doivent impérativement être
envoyées à l’adresse suivante :
Mission de la photographie
Ministère de la Culture et de la Communication
56, rue des Francs-Bourgeois
75003 PARIS
Qui contacter pour le suivi de la demande ?
Marie-Hélène de Sande | chargée de l’instruction des demandes
Courriel | marie-helene.desande@culture.gouv.fr Tél. : 01.46.93.99.70
Quelle est la procédure de sélection ? Qui décide des attributions ?
Les demandes sont instruites par le bureau du soutien à la création puis examinées par le groupe d’experts proposé par
la Mission de la photographie. Ce groupe d’experts est composé de trois membres représentant l’administration : le
directeur du CNAP (président du groupe d’experts), le directeur adjoint chargé des arts plastiques à la Direction générale
de la création artistique, le chef de la Mission de la photographie du ministère de la Culture et de la Communication ainsi
que de cinq personnalités qualifiées dans le domaine de la photographie contemporaine.
La liste des membres du groupe d’experts chargé de donner un avis sur les demandes est consultable sur le site internet
du CNAP : www.cnap.fr
Après examen des demandes et délibérations, le groupe d’experts formule un avis consultatif sur chaque projet. Pour les
demandes ayant reçu un avis favorable, il propose au directeur du CNAP l’attribution d’une avance financière. Le groupe
d’experts peut également proposer l’irrecevabilité d’une demande.
Le directeur du CNAP décide de l’exécution de ces propositions et fixe le montant de l’avance financière attribuée.
Comment sont communiqués les résultats ?
Les décisions du groupe d’experts sont validées et signées par le directeur du CNAP
et communiquées exclusivement par courrier.
Quels sont les critères d’évaluation de la demande ?
Le groupe d’experts attache une importance particulière aux critères suivants
°— qualité de l’ensemble de l’oeuvre du photographe
°— professionnalisme du photographe
°— inscription de sa démarche dans le champ professionnel
°— qualité du projet et son articulation avec l’ensemble du travail du photographe
°— conditions de faisabilité et de réalisation du projet documentaire proposé
°— pertinence du budget :
cohérence du budget et sa justification au regard de devis précis
impact de l’aide demandée sur la faisabilité du projet
| Comment sont retournés les dossiers ?
Les dossiers sont retournés par courrier dans l’enveloppe transmise par le demandeur à cet effet.
Les photographes résidant en Ile-de-France peuvent venir chercher leur dossier au CNAP.
Les dates de retrait des dossiers sont
communiquées dans le courrier annonçant les résultats.
| Comment est réglé le soutien financier accordé ?
L’aide financière du CNAP est attribuée en un seul versement, après visa du contrôleur financier.
Une convention est établie entre le CNAP et le bénéficiaire après notification de l’aide financière. Elle précise les modalités de son
versement et les obligations que le bénéficiaire s’engage à respecter.
| Quels sont les engagements contractuels du bénéficiaire ?
Le bénéficiaire s’engage à
°— fixer lui-même la date du début de ses travaux, ceux-ci devant se situer au plus tard dans
les six mois qui suivent la réunion du groupe d’experts chargé de donner un avis sur les demandes
°— contracter avant son départ, pour des séjours à l’étranger, une assurance volontaire pour
la durée du séjour (en cas de maladie, d’accident grave ou de décès, survenu pendant le
séjour, les dépenses afférentes à un rapatriement incombent au bénéficiaire ou à sa famille)
°— être en règle avec les conditions de séjours fixées par les autorités locales ;
°— pour des séjours à l’étranger supérieurs à cinq mois, se faire connaître des services
consulaires français dès son arrivée sur son lieu de recherche (les citoyens français
relèvent administrativement du ministère des Affaires étrangères et européennes) ;
°— adresser impérativement au CNAP et à la Mission de la photographie une
correspondance sur l’état d’avancement de ses travaux et dès l’achèvement de son
projet, un document de synthèse
°— informer le CNAP et la Mission de la photographie de tout changement éventuel de
coordonnées postales, téléphoniques et/ou électroniques
°— communiquer au CNAP et à la Mission de la photographie un texte de présentation du
projet et une image libre de droit accompagnée du crédit (photographe, titre de l’image,
année, etc.)
°— informer le CNAP et à la Mission de la photographie par écrit de toutes les actions de
communication ou de publicité concernant le projet aidé, y compris celles dont il n’est
pas l’initiateur direct
°— informer le CNAP et la Mission de la photographie des ventes et cessions de droits
d’auteur éventuelles
°— faire figurer la mention : « Avec le soutien du « g » Centre national des arts plastiques
(Aide à la création photographique documentaire contemporaine), ministère de la
Culture et de la Communication », si le projet s’actualise en une publication, exposition,
présentation publique, etc.
°— fournir, dès la signature de la convention, un budget prévisionnel actualisé portant en
recette le montant exact du soutien financier accordé
°— déclarer le montant de l’aide financière aux services fiscaux dans le cadre du régime fiscal
auquel il est soumis
°— réaliser le projet soutenu et affecter exclusivement le soutien financier accordé par le
CNAP aux dépenses afférentes à celui-ci
°— rendre compte de l’utilisation effective du soutien financier sur demande du CNAP à
l’issue de la réalisation du projet
°— adresser au CNAP une déclaration sur l’honneur, à l’issue de la vente de photographies
ou de la cession de droits d’auteur liés au projet aidé ou le cas échéant au terme échu de
la 5ème année suivant la signature de la présente convention, précisant les recettes
perçues à ce titre
°— rembourser le CNAP de l’aide obtenue à hauteur de 30 %, à la condition exclusive que les
frais relatifs à la production du projet soient couverts par des ventes ou des cessions de
droits d’auteur à l’issue des cinq années suivant la réalisation du projet
En cas de non réalisation du projet dans un délai de 12 mois à compter de la date de la réunion du groupe
d’experts chargé de donner un avis sur les demandes, le reversement total du soutien financier accordé sera
exigé par le CNAP.
Le CNAP souhaite pouvoir diffuser et valoriser les projets ayant bénéficié d’une aide. Les bénéficiaires doivent
donc s’engager à accepter de présenter le résultat de leur projet sur sollicitation du bureau du soutien à la création.


CONCOURS - ARTISTE ENSEIGNANT

14 professeurs (h/f) / NICE (3) - CERGY (4) - LIMOGES (2) - BOURGES (1) - DIJON (4).
MINISTťRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
NOR : MCCB1302729A
Par arrêté de la ministre de la culture et de la communication en date du 11 février 2013, est autorisée au
titre de l’année 2013 l’ouverture d’un concours externe pour le recrutement
de professeur(e)s des écoles nationales supérieures d’art
du ministère de la culture et de la communication.
Le nombre de postes offerts est fixé à 14 répartis de la manière suivante :
1 professeur d’histoire des arts :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art Villa Arson de Nice.
3 professeurs de sciences humaines appliquées à l’art, au design et à la communication :
Affectation pour 2 postes : Ecole nationale supérieure d’art de Cergy.
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Limoges.
3 professeurs de peinture, dessin, arts graphiques :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Cergy.
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Bourges.
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art Villa Arson de Nice.
1 professeur de sculpture, installation :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.
1 professeur de cinéma, vidéo :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art Villa Arson de Nice.
1 professeur d’infographie et création multimédia :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.
1 professeur d’espace sonores, musicaux et chorégraphiques :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Cergy.
1 professeur de design d’espace, scénographie :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.
2 professeurs de design d’objet :
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.
Affectation : Ecole nationale supérieure d’art de Limoges.
Les caractéristiques des profils sont définies dans des fiches numérotées qui sont accessibles
par internet à
http://concours.culture.gouv.fr.
Les inscriptions se feront du 28 février 2013 au 28 mars 2013,
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
prioritairement via internet (http://concours.culture.gouv.fr)
ou, en cas d’impossibilité d’accéder à internet, par le biais d’un dossier imprimé, demandé par courrier adressé
au ministère de la culture et de la communication, secrétariat général, service des ressources humaines,
sous-direction des politiques de ressources humaines et des relations sociales, département du recrutement,
de la mobilité et de la formation, pôle recrutement et parcours professionnels,
concours de professeurs des écoles nationales supérieures d’art,
182, rue Saint-Honoré, 75033 PARIS Cedex 01
(joindre une enveloppe de format 22,9 cm °- 32,4 cm, timbrée à 2,55 euros pour la métropole).
L’ensemble des pièces demandées lors de l’inscription pour constituer le dossier du candidat devra etre
retourné exclusivement par la poste, à l’adresse ci-dessus mentionnée,
au plus tard le 28.03.2013, le cachet de la poste faisant foi.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Aucune demande de dossier hors délai, aucun dossier posté hors délai ne pourra etre pris en considération.
L’examen des dossiers dans le cadre de l’épreuve d’admissibilité se déroulera à partir du mois d’avril 2013, à Paris.
Les épreuves d’admission se dérouleront à partir du mois de mai 2013, dans les écoles concernées par les recrutements.
Pour tout renseignement, les candidats doivent s’adresser au ministère de la culture et de la communication,
SG/SRH/SPRHRS/DRMF, pôle recrutement et parcours professionnels, 182, rue Saint-Honoré, 75033 PARIS Cedex 01.
coordination : Madame Sophie Devlamynck, téléphone : 01 40 15 87 85, sophie.devlamynck@culture.gouv.fr


OFFRE D’EMPLOI

Réseau Diagonal recrute coordinateur (h/f) / MARSEILLE
DESCRIPTION DU POSTE :
Le poste a pour but de promouvoir le rôle et l’existence des membres du réseau Diagonal au niveau national
et international, et d’aider à la réalisation des actions communes du réseau.
Le coordinateur devra, par son analyse des différents champs d’actions et de la position des membres au
sein de ceux- ci, mettre en oeuvre des actions et projets pour le réseau, au service de ses membres. Il (elle)
pourra également préconiser des objectifs, réaliser des analyses de développement selon les objectifs
prévus par les statuts et règlement intérieur du réseau Diagonal.
MISSIONS GLOBALES DE LA FONCTION :
Sous la responsabilité du Président et du Conseil d’Administration, le coordinateur aura en charge
l’animation globale du réseau, sur quatre points essentiels :
· Développer les objectifs et la vie du réseau via différents outils de travail (communication interne et
externe, coproductions, éditions, diffusion, labellisation, mises en place de projets spécifiques etc... )
· Accompagner les différents membres auprès des instances professionnelles et des acteurs
institutionnels, en lien direct avec le bureau
· Promouvoir l’identité culturelle et artistique des structures membres
· Mettre en oeuvre les journées professionnelles annuelles du réseau,
ainsi que les Diagonales de la Photographie 2014
MISSIONS SPECIFIQUES DE LA FONCTION :
· Diagnostiquer au plus près les besoins et attentes des membres et mettre en oeuvre un appui aux adhérents
· Assurer le suivi administratif et de secrétariat, ainsi que les moyens de pérennisation du poste
· Mettre en oeuvre des moyens de mutualisation, mais aussi de communication inhérent à la vie du réseau
· Instaurer des liens pérennes avec les partenaires privés et les institutions publiques
· Instaurer des relations innovantes avec d’autres structures photographiques et plus largement du
secteur culturel partageant des valeurs communes.
· Développer les outils de connaissance et faire savoir des membres.
· Participer et s’impliquer dans les différents moments liés à la vie associative du réseau.
PROFIL DU POSTE & COMPETENCES ATTENDUES :
Formation initiale : Études supérieures souhaitées (bac+3 minimum)
Compétences attendues : Capacités à la synthèse et la rédaction, Aptitudes au travail en
autonomie, Capacités d’organisation
Connaissances requises : Connaissances du fonctionnement des structures culturelles – Très bonne
La maîtrise de l’outil informatique et multimédia. Connaissances des réseaux institutionnels et partenaires.
Connaissances du secteur de la photographie contemporaine serait un plus.
Qualités relationnelles : aptitudes au travail en réseau et à l’animation de réseau d’acteurs, aisance
relationnelle, aptitudes à l’écoute, l’analyse et l’accompagnement.
Expériences préalables nécessaires : expérience professionnelle significative au sein d’une équipe,
d’un lieu ou d’une structure associative reconnu.
Rappel du contexte et des missions
Diagonal est le seul réseau national de structures photographiques qui diffusent ou produisent de la
création contemporaine et qui mènent des actions pédagogiques.
Fort de ces dix-huit membres, il s’appuie des institutions photographiques reconnus, des centres de
photographies en région, des structures culturelles de terrain “historiquement” installées dans les
territoires. Il sert également relais avec des associations spécialisées ou plus petites.
> Contexte
Réseau Diagonal est une association basée à Marseille qui poursuit un but d’intérêt général, de promotion
de la photographie contemporaine (de l’accès du plus grand nombre aux images de notre époque), et de
développement des pratiques d’éducation à l’image. Pour réaliser ce but, l’association anime un réseau de
structures de production et de diffusion de la photographie contemporaine en France et en Europe.
Le Réseau Diagonal participe à la professionnalisation et la structuration du secteur professionnel de la
photographie contemporaine en France. Il utilise tous les moyens d’action propre à concourir au but général
de l’association.
Ses moyens d’actions passent par la mutualisation des productions, la mise en place de manifestations
artistiques ou éducatives, l’organisation de journées de formations, de colloques sur des thématiques
autour de la photographie et de ses enjeux.
> Objectifs
> échanger des pratiques et des compétences : productions artistiques, pratiques sociales, éducation à
l’image, formation professionnelle, médiation, ressources et documentation...
> organiser des réunions, des journées d’information, des rencontres de manifestations artistiques ou
de colloques...
> aider les différentes structures à mieux se faire connaître et à construire des partenariats.
> être une force d’entraide mutuelle, par la mise en commun des moyens.
> peser nationalement dans le débat sur l’éducation à l’image et sur la photographie contemporaine.
> servir de liens entre les institutions et les membres du réseau.
Conditions :
Premier engagement d’un an, via un contrat de neuf mois
de 26 heures à 35 heures selon profil et qualités,
renouvelable une fois dans le cadre d’un CAE.
Smig horaire la première année.
Poste basé à Marseille et susceptible d’évolution très rapide.
Candidatures reçues au plus tard le 15.03.2013.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++
Poste à pourvoir immédiatement
Faire parvenir le plus rapidement possible vos lettre et CV à : diagonal@ateliers-image.fr