Appels diffusés par la FRAAP

>>> AIDE AUX PROJETS ARTISTIQUES

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques / PARIS

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques a mis en
place, fin 2011, un important dispositif d’aide à des projets d’artistes
doté d’une enveloppe de 600 000 euros par an. Il s’agit d’une
aide à la production destinée directement aux artistes graphistes
ou plasticiens. Elle concerne les artistes français ainsi que les
artistes étrangers vivant, travaillant ou ayant un projet en France,
sans critère d’âge. L’aide a pour ambition de favoriser le développement
de projets ambitieux et innovants dans leur phase de
préparation (production, résidence, recherche,…).
Les aides sont attribuées après avis d’une commission composée
du président de la Fondation, Eric de Rothschild, d’un représentant
de la direction générale de la création artistique au ministère
de la culture et de la communication, d’un représentant de
l’inspection générale de la création artistique au ministère de la
culture et de la communication, et de quatre personnalités qualifiées,
désignées pour deux ans par le Conseil d’administration de
la Fondation, qui sont, à l’heure actuelle : Alexia Fabre, Claire Le Restif,
Sandra Mulliez, Alain Fleischer.

La commission se réunit deux fois par an, au printemps et à l’automne.
Le dossier de candidature, présenté par l’artiste, doit comprendre
un curriculum vitae et des éléments portant sur ses travaux récents
ou plus anciens les plus importants, un descriptif détaillé du
projet accompagné, le cas échéant, d’éléments iconographiques,
un budget précis en dépenses et recettes – et le cas échéant
pour des oeuvres vidéos ou des films des recettes d’exploitation
– faisant apparaître uniquement les dépenses de production ( aucune
dépense de diffusion n’est prise en compte dans le cadre de
l’aide ). En recettes, le document doit mentionner les autres aides
sollicitées ou obtenues et le niveau de participation financière des
diffuseurs éventuels ( galeries, centres d’art ) dans la production.
Le montant de l’aide ne peut pas être supérieur à 80% de la dépense
de production subventionnable. Il est défini par la commission
en fonction de la qualité artistique du projet, du réalisme de
son budget, de l’implication dans le processus financier de production
des éventuels diffuseurs, des perspectives de visibilité du
projet en France et à l’international. La commission prend également
en compte la compatibilité de l’aide avec d’autres dispositifs
de soutien existants, publics ou privés.

L’aide est versée directement à l’artiste (75% après la décision de
la commission, le solde au moment de la première présentation
de l’oeuvre et sur présentation du budget définitif de l’opération ).

La Fondation assure le suivi des dossiers et l’accompagnement
des artistes.

Fondation Nationale
des Arts Graphiques et Plastiques
11 rue Berryer
75008 PARIS
01 45 63 59 02
www.fnagp.fr


>>> AVIS D’APPEL / COMMANDE PUBLIQUE

Appel à candidatures pour une étude artistique de commande publique pour la Mairie de

Proville / PROVILLE
Commune de Proville (59267)
Service des Affaires générales
Identification du commanditaire pour la phase d’étude :
Commune de Proville
Objet :
La commune de Proville inscrit dans le cadre du dispositif de la Commande publique du ministère de la Culture et de la Communication
(Drac Nord Pas-de-Calais) le projet d’une commande d’étude artistique pour sa nouvelle mairie à l’occasion de l’inauguration de celle-ci
(extension-rénovation). Les documents de présentation du contexte de l’étude sont accessibles sur le site de la commune* .
Cette commande entendue dans son acception la plus large, convoque tout type d’écriture relevant du champ des arts visuels et sonores.

Esquisses :
A l’issue du présent appel à candidatures, au moins deux candidats seront admis à développer leur proposition sous forme d’esquisse.
Pour cette phase, chaque candidat admis recevra la somme totale de six mille euros (6 000 euros). Cette somme couvre les frais engagés
par l’artiste dans la réalisation de sa proposition. Le commanditaire auditionnera les deux artistes pré-sélectionnés sur esquisse
et désignera le candidat retenu pour la réalisation de la commande artistique.

Dossier de candidatures :
Rédigé en français, le dossier de candidature comprendra :

  • un curriculum vitae de l’artiste,
  • un dossier artistique sur support papier exclusivement et quelques exemples de publications comprenant une note de présentation de la démarche artistique du candidat,
  • une première note d’intention particulière à la commande (un feuillet maximum). Modalités de sélection des candidatures : Après examen des candidatures par le comité de pilotage du maître d’ouvrage de l’opération, les candidats retenus à développer leur proposition sous forme d’esquisse, seront invités à une visite de la ville de Proville et de sa mairie. Des possibilités d’hébergement pour les artistes sont à l’étude. Ils devront ensuite présenter, à l’occasion d’une audition devant le comité de pilotage dans un délai de cinq mois environ :
  • un texte de présentation de leur proposition artistique,
  • un document permettant d’appréhender visuellement leur proposition,
  • une estimation des coûts de réalisation comprenant les honoraires
  • un calendrier de réalisation, Critères de sélection des candidatures : Les commanditaires seront particulièrement attentifs au caractère innovant des propositions :
  • dans leur relation au potentiel de la nouvelle mairie de Proville (histoire, habitants, espaces publics, contexte environnemental),
  • dans la finesse de traitement du sujet, Date et lieu d’envoi des candidatures : La date limite de réception des candidatures est fixée au 11.02.2013 à 17h, cachet de la poste faisant foi. ++++++++++++++++ Date prévisionnelle d’une audition des deux candidats : courant février 2013. Date prévisionnelle de début réalisation du projet : à partir de 2014 Les dossiers de candidature sont à adresser à : Mairie de Proville Direction Générale commande publique Place de la République 59267 PROVILLE Sous enveloppe portant la mention « Commande publique Mairie de Proville- « Ne pas ouvrir » Renseignements par messagerie : Christian Dervaux Directeur général des services christiandervaux@wanadoo.fr OU francoise.dubois@culture.gouv.fr *renseignements contexte projet architectural, nouvelle mairie : site web : http://www.proville-en-cambresis.com

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Expo de Plaine Aire / SENS

Appel aux plasticiens, photographes, peintres, sculpteurs, vidéastes, céramistes et
autres créateurs de tous azimuts.
L’associateur L’Art’Terre organise la troisième Expo de Plaine Aire
du samedi 4 mai au samedi 7 septembre 2013 . Elle se
déroulera à l’Espace Champbertrand. C’est un lieu de culture unique, où la beauté de
la nature fait un écrin de simplicité à l’art. Ouvert à tous, les échanges avec le
public, et entre artistes, sont encouragés. Convivialité, échanges, rencontres sont
des portes ouvertes sur un art contemporain dont la démarche n’est en rien
ellististe et qui prend ainsi sa place dans la société.
Le théme : Temps d’étang :
Mesurer
Suspendre
Distordre.
Les projets doivent être en harmonie avec le lieu et ceux incluant la
participation du public seront privilégiés.
Calendrier :
15.03.2013 : fin du dépôt de dossier.
++++++++++++++++++
Du 1 avril au 3 mai 2013 : mise en place des réalisations (date à fixer de maniére
précise avec l’organisation)
Samedi 4 mai 2013 : vernissage de l’expo de Plaine Aire.
Samedi 7 septembre 2013 : le 4°Festival Le Jour Né D’Arts clôturera l’expo de Plaine Aire.
Des ateliers pratiques en direction des visiteurs peuvent être mis en place.La
sélection d’un projet inclus la présence et la participation de l’artiste sur les
temps forts.
Constitution du dossier :
Projet détaillé, devis (matériel, déplacements, droits de présentation…), CV et
numéro d’ordre à la Maison des artistes, photographies d’œuvres réalisées.
A envoyer avant le 15.03.2013
++++++++++++++++++++++++
à L’Art’Terre , Espace Champbertrand
Chemin des cannetières, Plaine Champbertrand
89100 SENS
Ou par mail
espacechampbertrand.artterre@yahoo.fr
Pour tout renseignement complémentaire Celine au 06.60.77.34.34
L’Art’Terre
espacechampbertrand.artterre@yahoo.fr
http://artterre.artblog.fr


APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidences d’artistes dans l’enseignement agricole de la région CENTRE / Montoire sur le Loir et Chartres
Les établissements qui se proposent d’accueillir un(e) artiste en
résidence pour 2013-2014 sont :
Le lycée agricole de Montoire sur le Loir (loir et cher)
Le lycée agricole de Chartres (Eure et loire)
Les Candidatures sont à déposer avant le lundi 04.03.2013 (Cachet de la poste faisant foi).
++++++++++++++++
Fort de son expérience depuis 8 ans, l’enseignement agricole
renouvelle l’accueil d’artistes en résidence dans ses établissements.
Les partenaires :
DRAC région Centre
Conseil régional du Centre
DRAAF
Etablissements agricoles publics en lien avec le réseau d’actions culturelles
« Centr’Acteur » de l’enseignement agricole en région Centre
Lycée agricole de Montoire sur le Loir
Durée de la résidence : 3 mois
Dates : 1er trimestre 2014
Thématique :"l’Autre"
Lieu : Lycée agricole de Chartres
Durée de la résidence : 3 mois
Dates : dernier trimestre 2013
Thématique : :"Aménagement"
(les projets photographiques seront les bienvenus)
Conditions d’accueil : l’artiste est accueilli dans l’établissement. Le lycée prend en charge
l’hébergement et les repas pris dans l’établissement.
Un atelier est mis à disposition de l’artiste pour la durée de la résidence.
L’artiste est accompagné tout au long de sa résidence par un enseignant d’éducation socioculturelle*
qui assure l’interface entre l’administration du lycée et l’artiste.
L’artiste mène un travail de création et construit des relations avec les élèves et le personnel.
Il n’a cependant pas vocation à animer directement des ateliers de pratique artistique avec les élèves.
*L’éducation socioculturelle (ESC) : spécificité de l’enseignement agricole, l’enseignant d’ESC
dispense des cours qui touchent au domaine de la communication et de la médiation artistique.
Son temps est partagé entre des heures de cours et un temps d’animation.
Budget : pour chacun des lycées
Bourse pour l’artiste 3 000 euros
Frais de production 3 000 euros
Frais de diffusion 1 000 euros
Hébergement, restauration, frais annexes 3 000 euros
L’artiste reçoit la bourse de 3000 euros en 3 versements mensuels de 1000 euros
La somme de 4000 euros servira à financer ses besoins en matériaux pour la production
de l’œuvre (fonctionnement) et la diffusion / communication autour de ce projet.
Une dépense de 3000 euros sera effectuée par les établissements pour l’hébergement, la restauration et des frais annexes.
Cahier des charges
L’artiste est accueilli dans le lycée pour développer un projet artistique dans le prolongement de son travail artistique.
Il doit construire un projet de son choix dans le thème et le temps de la résidence.
Tous types d’expressions artistiques relevant des arts plastiques sont acceptés.
Lors de son séjour, l’artiste devra, prioritairement, développer, approfondir son processus de création.
Cependant il devra initier et conduire avec l’aide du référent, une démarche de sensibilisation en direction des usagers
de l’établissement en particulier les lycéens, étudiants, stagiaires et apprentis et définir,
dans le contrat qu’il signera avec l’établissement, le cadre temporaire et spatial de ses actions.
En accord avec le référent, il décidera de la concrétisation de son rendu de fin de résidence,
qui pourra prendre toutes les formes possibles à la condition qu’elles explicitent le travail réalisé au cours de la résidence.
Les établissements :
Les établissements d’enseignement agricole qui proposent l’accueil
d’une résidence d’artiste présenteront les éléments d’information générale sur leur site et les cursus qu’ils proposent.
Il est rappelé que ce sont des établissements de formation et non des structures culturelles.
Cependant, un partenariat est mis en place avec une structure culturelle du territoire (Centre d’art, Musée d’Art, Ecole des Beaux Arts,…).
L’organisation de la résidence :
Durée et présence
La durée de la résidence est de trois mois ( périodes scolaires incluses).
L’artiste se doit d’être présent sur les lieux de la résidence.
Contractualisation
L’artiste reçoit une bourse de 3000 euros pour les 3 mois. La somme de 1000 euros sera versée mensuellement.
Chaque résidence donnera lieu à un contrat entre l’artiste et l’établissement indiquant les engagements des contractants.
Vie quotidienne
L’artiste est hébergé par le lycée. Il dispose d’une entrée autonome qui lui permet d’être complètement libre de ses mouvements.
L’artiste dispose gratuitement d’un atelier et d’une chambre comprenant les équipements
nécessaires à sa toilette et la préparation de mets simples. Pour chacun des établissements la configuration est différente
Il est nourri gratuitement pendant les périodes scolaires s’il se conforme au règlement et aux heures d’ouverture du restaurant scolaire.
Il dispose d’un atelier, mis à sa disposition durant toute la période de la résidence.
L’artiste pourra apporter tout matériel nécessaire à l’exercice de son travail sous réserve
de compatibilité avec les consignes de sécurité du lycée.
En dehors du cadre des actions culturelles programmées conjointement avec le référent,
il est libre d’accueillir ou non les lycéens, étudiants, apprentis, stagiaires ou personnels.
Il n’est pas tenu par des horaires de travail, mais doit respecter, lors de son activité dans le lycée,
les règles de l’établissement qui assurent le bon fonctionnement de la vie de tous.
Production et diffusion artistique
Pour conduire à bien son projet, l’artiste dispose d’un budget de 4000 Euros pour la production
et la communication, qu’il gère avec son référent et en accord avec le chef d’établissement.
Toute oeuvre réalisée dans le cadre de la résidence est la propriété de l’artiste. Il pourra néanmoins,
dans un cadre temporel et spatial précis, céder ses droits patrimoniaux
de la propriété artistique et littéraire pour un usage non commercial de son oeuvre.
Le dossier de candidature
Le dossier doit être constitué des 3 documents suivants, en deux exemplaires
Une lettre de motivation évoquant le projet pour la résidence et tout document
permettant une explication supplémentaire au projet
Un curriculum vitae de l’artiste
Un dossier du parcours artistique comprenant des visuels des créations antérieures de l’artiste
Le dossier complet doit parvenir à l’adresse suivante, en 2 exemplaires
pour le lundi 4.03.2013 dernier délai (cachet de la poste faisant foi).
+++++++++++++++++
Madame Claire COULANGES
DRAAF-SRFD Centre
Cité administrative Coligny
131 rue du Faubourg Bannier
45042 ORLEANS CEDEX 1
Tél : 02.38.77.40.39 – Fax : 02.38.77.40.59
Mèl : claire.coulanges@educagri.fr
Les dossiers incomplets ne seront pas retenus.
Fiche descriptive de l’établissement agricole
Le lycée agricole de Montoire sur le loir
http://www.lpa-montoire.educagri.fr/
Personne contact : professeur d’éducation socio-culturelle
André Thimonier _ andre.thimonier@educagri.fr _ 02.54.86.41.00
Le lycée est situé à Montoire sur le Loir.
Le site de Montoire de l’EPL de Loir-et-Cher dispense des formations qui vont du
au bac professionnel dans les domaines professionnels suivants :
• Bac Pro CGEA SDC et SDE (conduite d’une expolitation agricole de grandes cultures et d’élevage ;
• 4ème et 3ème de l’enseignement agricole ;
• au CFA : DIMA (découverte des métiers), CAPAgricole, Bac Pro SDC, BTS ACSE
Il dispose :
• de salles spécialisées en biologie, langues, informatique ;
• d’un centre de documentation et d’information ;
• d’un foyer des élèves et de deux salles d’activités péri-scolaires ;
• d’un petit élevage (poules, lapins, etc.) et d’un atelier jardinage (pour les 4ème et les 3ème) ;
• dans le cadre de l’EPL, de deux exploitations situées à Areines et à Lamotte-Beuvron.
Conditions d’accès et de transport :
Par la route : Tours à 50kms
Blois à 40 kms
Vendôme à 20 kms
Gare SNCF à Blois.
Gare TGV à Vendôme.
Hébergement : l’artiste disposera d’un studio à Montoire sur le Loir. Il peut bénéficier de la restauration scolaire en semaine.
L’atelier : il disposera aussi à titre d’atelier, d’une des deux salles d’activité péri-scolaire,
soit un espace de travail de 35 m2 environ.
Matériel à disposition en fonction des disponibilités comme tout un chacun au lycée :

  • Appareil photos, vidéo, vidéoprojecteur, tableau interactif (selon salles)
  • Accès aux salles informatiques (en dehors des heures de cours d’informatique)
  • Mise à disposition d’un ordinateur équipé de logiciel de traitement vidéo, son et image
  • Accès internet filaire ou wifi aménageable selon besoins Thème : L’autre Périodes : janvier à mars 2014 Fiche descriptive de l’établissement agricole Le lycée agricole de Chartres Site internet : http://www.legta.chartres.educagri.fr/ legta.chartres@educagri.fr Personne contact : professeur d’éducation socio-culturelle Julien CLEMENT , julien.clement@educagri.fr _ 06 88 57 81 11 Le Lycée-de Chartres dispense des formations en Bac S, Bac techno, Bac pro, BTS dans les secteurs suivants : agriculture, travaux paysagers, agroalimentaire. L’établissement dispose d’une option image orientée photographie ouverte de la seconde à la terminale (http://imagelasaussaye.ultra-book.com/portfolio). Le lycée dispose d’une exploitation agricole de 120 ha en grandes cultures avec des bâtiments du XIX ème siècle dont une étable transformée en salle d’exposition.

    APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Sentier du Rhône 2013 – Circuit d’art contemporain en Ardèche / LE TEIL
De tout temps, l’Ardèche a été une source d’inspiration pour la création artistique.
Depuis la première main de la grotte Chauvet, jusqu’à aujourd’hui,
les artistes n’ont eu de cesse de dialoguer avec les richesses de ce territoire.
Depuis 2009, un certain nombre de communes situées sur la rive droite du Rhône,
ont mis en place un projet intitulé « Sentier du Rhône »
qui se place dans la droite lignée de cet héritage.
Sentier du Rhône
Suite à l’initiative de la ville du Teil, sur la rive droite du Rhône, six communes
ont prévu de se regrouper pour créer un événement d’art contemporain.
Ces communes sont (du nord au sud) Tournon-sur-Rhône, La Voulte-sur-Rhône, Le Pouzin,
Cruas, Rochemaure et Le Teil. À travers le circuit d’art contemporain « Sentier du Rhône »
elles souhaitent sensibiliser les publics à la création contemporaine en proposant à des artistes
de réaliser des créations éphémères s’inscrivant sur leur territoire.
Le Rhône en tant que patrimoine commun aux six communes est le fil conducteur de ce projet.
Le circuit d’art contemporain « Sentier du Rhône » programmé de mai à septembre,
est la cinquième édition d’un évènement débuté en 2009. Sur chaque commune a été identifié un ou plusieurs lieu(x)
susceptibles d’accueillir un projet artistique sélectionné. L’appel à projet 2013 porte
sur la création d’œuvres pour des sites très variés : édifices patrimoniaux, infrastructures portuaires, sites naturels…
Dans la cadre de cet événement, le choix des lieux qui forment ce parcours, ainsi que celui des œuvres,
toutes réalisées spécifiquement pour les lieux sur lesquels elles sont implantées, sont envisagés
comme de véritables clés de lecture pour comprendre de manière originale l’identité rhodanienne.
C’est la pertinence de ces choix qui forme la cohérence de ce circuit.
Cet événement est avant tout un projet de territoire qui se veut pérenne et cherche à sensibiliser
et associer les collectivités, les acteurs touristiques et industriels concernés ainsi que la population.
Dans cette optique, un véritable volet de médiation accompagne l’implantation
de ces œuvres notamment par le biais de parcours de découverte et d’ateliers.
Objectifs de l’événement

  • soutenir l’art contemporain par un programme d’aide à la création ;
  • permettre à des artistes confirmés et à de jeunes artistes professionnels de prolonger leur recherche sur des sites prédéfinis.
  • sensibiliser le public à une création contemporaine capable de donner une image singulière de la vallée du Rhône et de ses aménagements.
  • proposer des rencontres avec les artistes et les projets d’artistes qui font de la participation du public, un des ingrédients de leurs démarches.
  • proposer un support pour des actions pédagogiques qui doivent être menées avec le milieu scolaire ou associatif. Le mode de sélection Le circuit d’art contemporain « Sentier du Rhône » est ouvert :
  • Aux artistes plasticiens qui exercent dans un cadre professionnel (inscrit à la Maison des Artistes, Agessa ou cadre similaire pour les artistes étrangers) et qui peuvent témoigner d’une expérience artistique.
  • Architectes, urbaniste travaillant dans l’espace public. Le jury procédera à la sélection des projets début Mars. Le jury est composé par un comité regroupant des élus, des membres de la société civile et des professionnels de l’art contemporain. La décision du comité de sélection sera communiquée aux candidats entre le 11 et le 15 mars 2013. Conditions financières Chaque artiste sélectionné pour les communes suivantes bénéficie d’une bourse artistique d’un montant de 3500 euros (TTC et toutes charges sociales comprises) : Tournon sur Rhône, la Voulte sur Rhône, le Pouzin, Cruas, le Teil L’artiste sélectionné pour la commune de Rochemaure bénéficie d’une bourse artistique d’un montant de 1500 euros (TTC et toutes charges sociales comprises). Ce budget concerne les honoraires de l’artiste et les frais de production de l’œuvre. Les frais annexes font l’objet d’une prise en charge par les organisateurs. Les mairies prennent en charge (à partir de la demande explicite et détaillée de l’artiste), les opérations liées au montage de l’œuvre, dans la mesure de leur possibilité et moyens techniques. L’artiste devra donc faire une liste détaillée de l’aide humaine, du matériel et du temps nécessaire au montage et au démontage de son œuvre. L’ensemble des modalités financières Les œuvres Une œuvre par artiste et par commune est envisagée, soit six œuvres au total.
  • Installations in situ : les œuvres proposées doivent être visuelles et ainsi marquer visiblement le territoire.
  • Ephémères : leur durée de vie doit être d’un minimum de 4 mois à compter de l’installation. L’artiste visera à tenir compte du climat de la vallée (notamment en matière de vent : Mistral) et de la proximité du Rhône.
  • Intégration des œuvres doit tenir compte de l’échelle du territoire et de la spécificité du lieu d’installation.
  • Les œuvres qui sont pensées en rapport avec l’eau : le Rhône peut s’avérer en crue et présenter des courants violents. Les artistes s’engagent à tout mettre en œuvre pour qu’elles résistent aux courants et ne présentent aucun danger pour la circulation sur le Rhône.
  • Les œuvres qui sont pensées en rapport avec les flux circulatoires : ne doivent en aucun cas obstruer ni présenter de danger pour la circulation, qu’elle soit piétonne, routière ou fluviale
  • Les œuvres doivent faire appel à la participation du public local : les communes mettront les artistes en relation avec les établissements scolaires, le réseau associatif, ou des groupes d’habitants.
  • Le choix des matériaux : l’artiste est libre de choisir tous types de matériaux en respectant l’environnement du site notamment la flore et la faune qui habitent ces espaces naturels si c’est une œuvre sur l’eau. L’utilisation de matériaux naturels ou de matériaux recyclables ou recyclés sera privilégiée. D’autre part les artistes s’engagent à livrer une œuvre en état de fonctionnement, ils doivent s’être assurés de la solidité des matériaux utilisés et des procédés de fabrication. En cas de dégradation de l’œuvre, due à un défaut de conception, les artistes s’engagent à effectuer, à leurs frais, les réparations ou ajustements nécessaires.
  • La sécurité du public : les œuvres ne devront pas présenter de danger pour les visiteurs (risques de chutes, de coupures, etc.)
  • Les activités/rencontres pédagogiques auprès des scolaires ou associations se dérouleront si possible pendant la période de réalisation de l’œuvre.
  • Le délai de réalisation et d’installation des œuvres : les œuvres devront être réalisées in situ ou implantées sur place. La présence sur le territoire des artistes pour la réalisation et/ou l’installation de leur œuvre s’effectuera entre le 1er mai et le 28 mai 2013. Les œuvres doivent être totalement réalisées et le site nettoyé le 28 mai au soir pour les inaugurations qui auront lieu le 31 mai 2013. La présence de l’artiste est requise le jour de l’inauguration. Dossier de candidature Chaque dossier de candidature devra comprendre :
  • un curriculum vitae
  • une photocopie de la carte d’identité (recto/verso),
  • n° d’immatriculation à la maison des artistes ou Agessa (artiste ou association),
  • n° de Siret (artiste ou association). Un R.I.B.
  • un dossier présentant le travail de l’artiste (photos, schéma, article de presse...) susceptible d’apporter au comité un aperçu significatif de ses travaux antérieurs,
  • la fiche de candidature dûment complétée
  • un texte explicatif du projet pour Sentier du Rhône comprenant des précisions sur tous les éléments détaillés concernant l’œuvre dont des visuels (dessins, photos, croquis…) et un calendrier de réalisation,
  • une lettre de l’artiste sur sa motivation et sa démarche vis-à-vis du Rhône,
  • une note sur les action(s) pédagogique(s) proposées ou autre(s) liée(s) à l’œuvre : type d’action, public visé, calendrier,
  • un budget détaillé réparti entre honoraires, budget de production et frais annexes (ex : déplacement, temps de travail sur place…) selon la répartition spécifiée au paragraphe « Conditions financières » et avec les précisions demandées au paragraphe « Budgets, Partenariats »,
  • les modalités précises de réalisation, de montage et de démontage de l’œuvre (fiche technique, maintenance, nombres de déplacements…),
  • une déclaration sur l’honneur de conformité par rapport aux obligations fiscales et sociales.
  • une enveloppe affranchie pour le retour du dossier si souhaité. Calendrier Clôture des candidatures : 28.02.2013. +++++++++++++++++ Réponse aux artistes : entre le 11 et le 15 mars 2013 Fin de montage : 28 mai 2013 Début de la manifestation : 31 mai 2013 Fin de la manifestation : 30 septembre 2013 Démontage : à partir du 1er octobre 2013 Les dossiers doivent parvenir à la Mairie du Teil au plus tard le 28 février 2013, èSoit par voie postale, cachet de la poste faisant foi èSoit par voie numérique (au format PDF) èSoit en dépôt direct au service culturel contre récépissé de réception Au delà de cette date, tout dossier sera considéré comme irrecevable. Contacts Sentier du Rhône – circuit d’art contemporain Service culturel – Mairie Le Teil Rue de l’Hôtel de Ville 07400 LE TEIL 04 75 49 63 28 sentierdurhone@gmail.com

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

1er Symposium de sculpture des Gorges de la Haute Dordogne / GORGES DE LA HAUTE DORDOGNE.
REGLEMENT 2013
du 15 au 21 JUILLET 2013
Thème : « L’esprit de la forêt »
Article 1 : Présentation de la manifestation
L’Office de Tourisme de la Communauté de Communes des Gorges de la Haute Dordogne organise
du 15 au 21 juillet 2013 le 1er symposium de sculpture des Gorges de la Haute Dordogne.
Cette manifestation a pour objectifs :

  • de faire connaître l’art de la sculpture au public (travail devant le public)
  • de promouvoir les artistes participants
  • de mobiliser l’ensemble des communes de la Communauté de Communes des Gorges de la Haute Dordogne sur un projet culturel. Cette manifestation a pour particularité de se dérouler simultanément sur plusieurs communes du Territoire. Article 2 : Conditions de travail- Responsabilité- Assurance Il y aura 4 sites de travail correspondant chacun a une commune. Il y aura un matériaux travaillé par site (bois, matériaux de récupération, métal, assemblage). Les sculpteurs seront retenus par matériaux. Les matériaux seront fournis par l’organisateur . Bois (chêne) : 2m de haut, diamètre 80cm. Matériaux de récupération :un stock sera préparé par les organisateurs. Les artistes peuvent apporter également des matériaux. Métal Assemblage : mélange de 2 ou des 3 matériaux précités. Les artistes travailleront sous barnum. Ils devront apporter leur outillage personnel. Les sculpteurs travailleront en présence du public. Ils répondront aux questions du public venu à leur rencontre et contribueront ainsi à l’animation du symposium et à la découverte de leur art. Le travail débutera le lundi 15 juillet 2013 à 10h et les créations devront être terminées le samedi 20 juillet 2013 à 19h. Les horaires de travail seront de 10h à 13h et de 14h à 19h chaque jour sur le site. Les artistes travailleront sur leur emplacement sous leur propre responsabilité et veilleront à la sécurité de leur entourage ( l’organisateur pourra mettre à disposition le matériel nécessaire à la sécurité : barrières, balise...). Chaque sculpteur devra fournir une attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle et tous les documents nous assurant de sa protection sociale. Une exposition-vente de sculptures sera organisée avec les artistes présents sur les diverses communes du territoire. 10% du montant des ventes reviendront à l’organisateur. Article 3 : Frais de déplacement (aller-retour) – Hébergement - Nourriture Les frais de voyage seront remboursés par l’organisateur sur présentation de justificatifs pour les trajets en train ( trajet le plus direct et le plus économique) et selon un barème mis en place pour les trajets en voiture personnelle : Trajet aller-retour : de 0 à 100 km = 0 euros de 100 à 400 km = 100 euros de 401 à 800 km = 200 euros de 800 à 1200km = 300 euros + de 1200 km = 400 euros Le logement et les repas seront assurés par l’organisateur pendant toute la durée du symposium du lundi matin au dimanche midi. L’organisateur se réserve le droit d’héberger chez l’habitant. Les frais personnels tels que téléphone ou autre seront à la charge des participants. Les sculpteurs auront la possibilité d’arriver le 14 juillet 2013 au soir ; le repas du 14 juillet au soir et la nuit seront pris en charge par l’organisateur. Les frais d’hébergement et autres frais des éventuels accompagnateurs ne seront pas pris en charge. Article 4 : Date et conditions de dépôt des candidatures La candidature est gratuite. La date limite des dépôts de dossiers de candidature est le 15.04.2013. +++++++++++++++++++++ Le dossier complet devra être envoyé à l’adresse postale de l’Office de Tourisme des Gorges de la Haute Dordogne, mais pourra éventuellement se faire par mail dans un premier temps. Tout dossier incomplet ne sera pas examiné par le jury. Article 5 : Composition du dossier Le dossier sera obligatoirement composé :
  • du présent règlement daté et signé, constituant un engagement de participation au symposium sur la totalité de la durée de celui-ci en cas de sélection,
  • du CV avec une photo récente et une adresse postale
  • de croquis ou photo(s) du projet avec dimensions,
  • d’ une phrase résumant l’intention de l’artiste,
  • du titre de l’œuvre, son sens et éventuellement sa symbolique,
  • de quelques photos, coupures de presse, références représentatives de l’ensemble de l’œuvre du sculpteur. Toutes les pièces fournies ne pourront être restituées. Article 6 : Sélection des candidats Le jury de l’organisation se réunira entre le 16 avril et le 30 avril 2013 pour sélectionner 16 candidats. La liste des candidats sélectionnés sera communiquée le 2 mai 2013 au plus tard sur le site internet. Pour les candidats sélectionnés, un chèque de caution de 150 euros envoyé à l’adresse de l’association par voie postale constituera une confirmation de participation au symposium. Cette caution ne sera pas encaissée et sera rendue intégralement à l’issue du symposium. Une photocopie du passeport pour les candidats sélectionnés n’appartenant pas à la communauté européenne sera nécessaire afin d’établir un visa touristique. Article 7 : Indemnités Chaque sculpteur recevra une indemnité de 700 euros (sept cents euros) à la fin du symposium. Article 8 : Droit de propriété Les œuvres, projets et documents des sculpteurs sélectionnés resteront la propriété de l’organisateur, le sculpteur l’autorise à utiliser l’image de ses œuvres, pour la promotion de l’artiste, du symposium et de l’Office de Tourisme. Article 9 : différent Dans l’hypothèse d’un différent, chaque participant s’engage à rechercher une solution à l’amiable, dans le cadre d’une concertation, entre l’intéressé ou son représentant et un représentant de l’office de tourisme des Gorges de Haute Dordogne. Nom : ….............................. Prénom : …......................................... Date : …............................. Signature précédée de la mention « Lu et approuvé » Office de tourisme des Gorges de la Haute Dordogne 1 rue de la Tour des Cinq Pierres - 19160 NEUVIC ot.neuvicdussel@wanadoo.fr - Monsieur REBISZ : 06 70 02 40 35 - fax : 09 70 32 76 30.

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Appel à projet sometimeStudio / PARIS.
26 rue Saint-Claude - 75003 Paris
Appel à projet
Dans le cadre de la mise en place de la programmation de sa vitrine pour l‘année 2013,
sometimeStudio vous invite à proposer vos projets avec pour seule contrainte celle de l’espace
mis à disposition de 2mx 2mx 3,15 m. (voir plan sur leur site)
sometimestudio est une structure modulable de recherche et de travail artistique située
dans le Haut-marais parisien qui diffuse, édite, produit et expose.
Aujourd’hui partenaire de LIZIERES - centre de cultures et de ressources

  • situé à 90km à l ‘Est de Paris, sometimeStudio cherche à générer des collaborations inédites et à créer une émulation entre ces deux lieux en permettant des échanges entre les artistes en résidence à LIZIERES et ceux qui investiront la vitrine de sometimeStudio. sometimeStudio aimerait mettre en place un roulement mensuel des projets qui pourront éven tuellement se prolonger à LIZIERES au travers d’événements ou de rencontres. Une petite allocation de 100 euros vous sera allouée et pourra être ré-évaluée en fonc tion des projets proposés. Le dossier de candidature doit comporter le détail du projet proposé ainsi qu’une petite présentation de votre travail personnel. Candidature à envoyer uniquement par mail avant le 15.02.2013 ++++++++++++++++ à pauline.giraud@sometimestudio.org. (Pour toute demande de renseignements merci de les contacter par mail à la même adresse.) www.sometimestudio.org www.lizieres.org

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Land’Art dans le cadre paysager du festival Les Hétéroclites # 16 / SAINT LO.
Du 29 mai au 1 juin 2013
Cet appel à projet vise à la production d’oeuvres artistiques sur l’espace paysager du Vallon
de la Dollée à Saint-Lô (50), ceci dans le cadre du festival multidisciplinaire
« Les Hétéroclites » 2013.
L’association Art Plume fut créée en 1993, sur le site d’anciens entrepôts frigorifiques bordés d’un parc de
verdure. Dans ce cadre de nature et de friche industrielle, l’association a toujours favorisé le métissage des
arts. C’est sur cette base qu’elle entend développer la rencontre entre les artistes et le public et soutenir la
création contemporaine pluridisciplinaire.
En 2010, les ateliers Art Plume recentrent leur activité autour des arts visuels en invitant les artistes à
développer leurs projets et faciliter leur recherche. 150 artistes ont été soutenus, par l’aide à la création ou la
mise à disposition d’espaces de travail ou d’ateliers, dans le cadre de résidences : arts plastique, arts de rue,
musique, théâtre, danse...
L’approche sensible des perceptions urbaines, la question du vivre ensemble dans les quartiers et
l’appropriation in situ des espaces verts sont les trois axes retenus pour l’accueil des artistes. Il en résulte trois
formes de résidences qui mettront en relation les populations, leur cadre de vie et les artistes. Ils constituent
ce que l’association appelle les « Tissages Urbains ». Cette notion inclut, outre la perception des espaces, la
dimension des échanges et des flux.
L’appel à projet « Land’Art Hétéroclites » se rapporte spécifiquement à l’intervention sur un espace
paysager de la ville de Saint-Lô. Il vise à une intervention artistique qui dialogue avec le lieu.
Le vernissage de l’installation se fera lors de la semaine du festival Les Hétéroclites. (16ème édition du 29
mai au 1 juin 2013, avec en moyenne 7000 spectateurs).
L’artiste dont l’oeuvre sera sélectionnée, devra concevoir une oeuvre en s’inspirant du lieu et de son
environnement proche.
Les matériaux utilisés seront en cohérence avec le site et pourquoi pas issus du vallon.
A travers cette installation, il s’agit aussi de renforcer le lien qui uni l’art, la nature et la population du territoire.
Ainsi l’installation artistique favorisera une mise en scène de la nature environnante et proposera une
ouverture des pratiques culturelles sur la population.
Contenu de l’appel à projet
# Objectifs : Intervention artistique qui prenne en compte l’espace dans toutes ses dimensions pour le
poétiser. Il s’agit de renouveler la perception du public dans un lieu qu’il connaît.
# Candidats : Land’ Artistes, paysagistes, spécialistes du son, de la lumière, performeurs, acteurs de l’in situ...
# Pérennité de l’oeuvre : L’oeuvre devra avoir une pérennité d’au moins 4 jours (du 29 mai au 1 juin 2013,
période du festival).
# Champs disciplinaires concernés : arts visuels et sonores.
# Territoire d’intervention : Saint-Lô, parc paysager du vallon de la Dollée.
# Calendrier du projet :
1 Repérages : A déterminer avec l’artiste retenu, selon ses besoins.
Lieux d’intervention possibles, rencontres avec les acteurs et partenaires locaux, échanges sur
les premières pistes de travail.
2 Prospection vers la réalisation de l’oeuvre : Du 15 avril au 19 avril 2013
Calendrier de mise en oeuvre du projet, date du vernissage (28 mai-Les Hétéroclites),
dispositifs de médiation autour du projet, supports de communication
3 Réalisation et présentation : Du 22 avril au 28 mai 2013
Réalisation des pièces et/ou installations, rencontres ateliers avec les publics, vernissage,
préparation du catalogue collectif (photographies du travail, des pièces en situation, commande
des textes de présentation)
4 Exposition : Du 29 mai au 1 juin 2013(minimum).
Exposition en place ou si éphémère, présentation de travail sous forme explicative et
interactive. Il sera demandé à l’artiste d’être présent lors du vernissage de l’installation et de se
prêter si besoin à des exercices de communication (interviews, photos, vidéo)
Enlèvement de l’oeuvre le 2 septembre 2013, si l’oeuvre n’est pas conçue en matière
naturelle et donc biodégradable.
# Moyens de mise en oeuvre
Production des oeuvres :

  • Mise à disposition d’espaces de travail et d’un atelier de construction aux ateliers Art Plume, accompagnement technique et logistique Accueil en résidence :
  • Possibilité d’hébergement à la maison des artistes
  • Frais de restauration à la charge de l’artiste (cuisine sur place) Médiation et communication :
  • Prise en charge de la conception, de la réalisation et de la distribution des supports de communication relatifs à la période de diffusion. Contacts presse, édition d’un support de présentation de l’installation, organisation de rencontres avec les acteurs du territoire en lien avec l’option arts plastiques du lycée Le verrier de Saint-Lô. # Honoraire globale : 2000 euros # Analyse et sélection des candidatures : Le jury de sélection, composé de professionnels du monde de l’art, d’un représentant de la ville de Saint-Lô et d’un représentant du monde professionnel en lien avec le développent durable, apportera une attention toute particulière à la pertinence, l’exigence artistique et la faisabilité du projet. Le résultat des délibérations sera communiqué le 15 mars 2013. # Date limite de dépôt des projets : 28.02.2013. ++++++++++++++++++++++ # Contenu du dossier de candidature : Note d’intention/ébauche du projet : problématiques, objectifs, participants, axes de travail... CV de l’artiste Dossier artistique Revue de presse Copie du certificat d’affiliation à la maison des artistes, à l’AGESSA, attestation Urssaf pour les associations ou toute pièce administrative et fiscale permettant de prouver votre capacité d’édition de factures Ce dossier est à adresser au plus tard le 28 février 2013 : Par mail, un document unique au format PDF, à artplume@artplume.org et Par courrier*, cachet de la poste faisant foi, à l’attention de : Monsieur le Président de l’association Art Plume 165 rue du Mesnilcroc - 50000 SAINT LO *L’envoi postal pourra permettre d’ajouter tout support et document jugé utile n’étant pas admis par le format pdf (catalogues, audio, vidéo...) Tout document transmis au-delà de la date limite de dépôt ne sera pas pris en compte. Tout dossier de candidature ne répondant pas aux demandes ne sera pas analysé.

    APPEL A RESIDENCE MISSION

Artiste rencontre territoire scolaire : 2 résidences-mission d’artistes / CAUDRESIS - CATESIS.
(A.R.T.S.)S.I.V.U. Scènes mitoyennes ;
la communauté de communes du Caudrésis – Catésis ;
la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais ;
le rectorat de l’académie de Lille ;
l’inspection académique du Nord ;
en lien avec
le conseil régional du Nord Pas-de-Calais ;
le conseil général du Nord.
Dans le cadre du programme de résidences-mission d’artistes
à des fins d’action d’éducation artistique et culturelle intitulé :
Artiste rencontre territoire scolaire
(A.R.T.S.)
UN APPEL A CANDIDATURES
est lancé en direction des artistes
– des arts du son et/ou de la parole,
– des arts visuels et/ou du geste, dans l’espace public
en vue de d e u x résidences-missions,
Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et d’augmenter
ainsi, de manière significative, le nombre d’enfants et de jeunes d’âge scolaire concernés, le S.I.V.U.
Scènes mitoyennes, la communauté de communes du Caudrésis - Catésis dans le département du Nord,
la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le rectorat de l’académie de Lille,
l’inspection académique du Nord en lien avec le conseil général du Nord et le conseil régional du Nord
Pas-de-Calais ont souhaité s’engager, en partenariat étroit avec les différentes forces vives culturelles et
associatives du territoire dans la réalisation de deux résidences-mission d’artistes qui vont se tenir en simultané.
Afin de faire plus ample connaissance avec la communauté de communes d’accueil de la résidencemission
il suffit de cliquer sur le lien ci-après :
http://www.caudresis-catesis.fr/
Qu’est ce qu’une résidence-mission ?
Une résidence-mission relevant du programme ARTS est menée à des fins d’éducation artistique et
culturelle. Elle est organisée en faveur des enfants et des jeunes, en temps scolaire et hors scolaire, d’un
territoire large.
Le principe de la résidence-mission repose sur une pleine disponibilité de l’artiste qui en est bénéficiaire,
durant quatre mois, ainsi que sur une diffusion à travers le territoire concerné d’une part représentative de
son oeuvre déjà accomplie et disponible. Cette diffusion, en lieux dédiés et/ou non dédiés, peut s’envisager
dès l’amont de la période de résidence à proprement parler, se déploie tout au long de sa durée, et peut
aussi de poursuivre à son issue.
Une résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de
production, ni commande d’oeuvre. Pour chaque artiste-résident(e), il s’agit, plus particulièrement, de
s’engager dans une démarche d’action culturelle et plus précisément encore de démocratisation culturelle
donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il
met en oeuvre (réflexion, expérimentation, réalisation).
Ceci se traduit, concrètement,
1/ par une première phase, relativement brève, située au tout début du temps de résidence à
proprement parler. Cette phase est constituée de multiples rencontres organisées avec des équipes
d’enseignants et/ou des équipes de professionnels de l’éducatif au sens large : animateurs, éducateurs,
médiateurs, professionnels de la culture, autres artistes, professionnels des collectivités … tous invités
à appréhender la recherche et la production artistique de l’artiste-résident(e). Ces rencontres peuvent
revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif.
Les équipes rencontrées sont également invitées, en ces instances ou à leur issue, à évoquer avec
l’artiste en résidence leur propre quotidien professionnel ainsi que la manière dont ils aimeraient faire
percevoir, de manière sensible, aux enfants, aux adolescents et aux jeunes dont ils ont la responsabilité
la présence de l’artiste et de son oeuvre. Il s’agit là du moment important au cours duquel commence à
s’élaborer, à se co-construire, ce que l’on appellera – faute d’avoir trouvé une dénomination plus
adéquate, chaque artiste-résident(e) étant d’ailleurs largement invité à proposer sa propre
dénomination) – un geste artistique à destination de ces enfants, de ces adolescents et de ces jeunes,
et au-delà à destination de toute une population.
N.B. Tout ceci indique clairement que le (la) résident(e)
est beaucoup plus invité (e) à travailler avec des équipes d’adultes : enseignants,éducateurs,
animateurs, etc. en un souci et un objectif de démultiplication que directement avec les enfants, les
adolescents et jeunes. Ce sont au minimum 25 équipes pédagogiques ou éducatives qu’est appelé à
rencontrer l’artiste résident, durant son séjour avec pour perspective la co-construction de gestes
artistiques. On l’aura également compris, la résidencemission ne permet pas de répondre à des demandes
individuelles de partenariat (en provenance, par exemple, d’un seul enseignant, d’un seul animateur ou
d’un seul éducateur en vue d’une action ne concernant qu’une seule classe, qu’un seul groupe très circonscrit)
2/ par une seconde phase, beaucoup plus longue que la première, au cours de laquelle l’artiste-résident
(e) et des équipes d’enseignants et/ou de professionnels de l’éducatif co-construisent les gestes
artistiques. Ceux-ci, précisons-le à nouveau, sont conçus en prenant, au minimum, l’établissement
scolaire ou la structure de loisirs pour unité de référence, plutôt que la seule classe ou le micro-groupe.
Fortement imprégné de la démarche artistique propre à l’artiste résident (e) et destiné à en favoriser la
familiarisation ou la proximité, chaque geste artistique peut être, selon les cas, participatif ou pas,
spectaculaire ou modeste, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncé, etc.
Quel que soit le parti pris retenu par chaque équipe associée à l’artiste, le geste est toujours conçu de
manière à faire percevoir, par le plus grand nombre, la singularité et la force de la démarche artistique
qui le sous-tend.
Chaque geste, grand ou petit, peut se déployer aussi bien au sein d’un établissement scolaire, d’un
centre de loisirs, d’une structure culturelle, que de l’espace public ou de tout autre lieu paraissant
approprié à l’artiste-résident (e) ainsi qu’à l’équipe professionnelle avec laquelle il aura été imaginé et conçu
N.B.Ces formes d’intervention de nature artistique se
différencient, très nettement, des traditionnels « ateliers de pratique artistique » ou des « classes à
projet artistique et culturel » et ne doivent donc pas se confondre avec ces dispositifs qui existent toujours
par ailleurs mais correspondent à d’autres cahiers des charges aux finalités différentes et qui relèvent aussi
d’autres procédures et d’autres financements.
3/ Nul habitant du territoire concerné n’étant censé ignorer la présence de l’artiste et de sa production
artistique, les différents partenaires réunis autour d’une résidence-mission s’engagent à la rendre visible
aux yeux de la population, en n’oubliant pas que les enfants et les jeunes sont, dans le cadre du
programme A.R.T.S., les premiers concernés.
Ainsi l’important volet de la résidence-mission concernant la diffusion, est conçu en étroit lien avec les
différents professionnels et équipements culturels du territoire d’action. Ceux-ci sont invités à mobiliser
les modes et canaux traditionnels de diffusion des productions artistiques des résidents et de mise à
disposition de ressources liées à l’artiste-résident et à son domaine d’expression (dossier artistique,
biographie, ouvrages dédiés, documents divers, etc). Ils sont également invités à innover en la matière
en s’appuyant notamment sur les suggestions de l’artiste-résident.
De même, en ce qui concerne la communication générale à propos de la résidence-mission sont
mobilisés les différents canaux et supports traditionnels et…non traditionnels.
Enjeux et objectifs :
– permettre au plus grand nombre d’enfants et de jeunes d’appréhender la création
contemporaine en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche
artistique forte,
– contribuer à développer l’esprit critique par le biais de la discussion, d’échanges, de découverte et de
lecture d’oeuvres et de productions artistiques,
– contribuer au développement culturel et artistique du territoire, et plus particulièrement à une
éducation artistique cohérente, intercommunale, mutualisant les énergies de ses multiples acteurs,
– contribuer à réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture.
À propos de cet appel à candidatures précis,
qui recherche -t-on ?
Il est recherché en vue de d e u x résidences-missions qui vont se déployer, en simultané, sur le territoire
de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis, deux artistes français (es) ou étrangers (ères)
s’inscrivant dans le champ de la création contemporaine relevant d’une recherche, d’une démarche et
d’une pratique orientées

  • soit vers les arts du son, de la voix ou de la parole,
  • soit vers les arts visuels ou du geste avec une importante prise en compte de l’espace public. Chaque artiste candidat (e) doit être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle doit également être en mesure de fédérer autour de sa présence et de son oeuvre une large communauté scolaire, éducative et culturelle. Conditions financières et matérielles. Chaque artiste retenu (es) bénéficie d’une allocation financière de 12 000 euros net (allocation calculée sur la base de 3 000 euros net par mois, hors charges donc) prise en charge par la direction régionale des affaires culturelles du Nord-Pas de Calais (DRAC), le S.I.V.U. Scènes mitoyennes et la communauté de communes du Caudrésis - Catésis. Les deux artistes retenus (es) sont appelés (es) à résider effectivement sur le territoire de la communauté de communes. Le S.I.V.U. Scènes mitoyennes et la communauté de communes prennent en charge les frais relatifs à l’hébergement des deux résident(e)s. Concrètement, un logement est mis à leur disposition sur le territoire. Le S.I.V.U. Scènes mitoyennes prend également en charge les frais et modalités liés à la diffusion des oeuvres. En raison de l’étendue du territoire couvert, les deux artistes retenus (es) doivent être autonomes dans leurs déplacements, être titulaires d’un permis de conduire en cours de validité et disposer d’un véhicule personnel. Leurs frais de déplacements sur le territoire sont pris en charge sur la base d’un forfait. Un voyage aller-retour de leur domicile au territoire de résidence est également pris en charge (sur la base du tarif SNCF 2e classe, en France métropolitaine). En revanche, les autres voyages du domicile au territoire de résidence ainsi que les repas sont à leur charge. La direction régionale des affaires culturelles prend, par ailleurs, en charge le coût relatif à la tenue d’une « 27e heure artistique » (*) par artiste résident qui se déroule, si souhaitée par les autorités locales de l’éducation nationale, en amont de la résidence. (*) Pour information, ce que l’on appelle, en région Nord-Pas de Calais / académie de Lille, la « 27e heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence très illustrée et laisse une part importante à l’échange. Une telle rencontre facilite énormément les rencontres avec des équipes d’enseignants en vue de co-constructions de gestes artistiques. Les partenaires locaux : Le territoire de la mission, à savoir la communauté de communes du Caudrésis - Catésis, compte une population d’environ 65 428 habitants dont environ 25 % sont scolarisés. Il regroupe 46 communes Ce territoire est traversé par deux circonscriptions scolaires : Cambrai-sud et Cambrai – Le Cateau Cela représente pour l’enseignement public : – 65 écoles élémentaires et primaires – 5 collèges – 2 lycées et LP Ces différents établissements constituent autant de lieux potentiels de diffusion, de rencontre, de coconstruction de gestes artistiques. Les structures culturelles ou socio-culturelles, partenaires incontournables de la résidence-mission sont notamment, outre Scènes Mitoyennes : – le réseau des bibliothèques et médiathèques du territoire, – le réseau des écoles de musique et les harmonies du territoire – le théâtre de Caudry, – le Millenium de Caudry, – le musée départemental Henri Matisse du Cateau-Cambrésis, – le musée caudrésien des dentelles et broderies, – le cinéma municipal du Cateau -Cambrésis, – les nombreux sites patrimoniaux et de mémoire du territoire la liste n’est pas exhaustive. De même, il existe sur le territoire intercommunal, des associations dirigées vers les enfants et les jeunes, en dehors du temps scolaire, des structures de loisirs ou des instances qu’il est intéressant de porter à la connaissance des artistes-candidats retenus. Parmi celles-ci peuvent d’ores et déjà être citées : – Le Centre Social Avenir Jeunes – La Bouée des Jeunes – La Maison des Enfants du Cateau-Cambrésis – Les associations de Familles Rurales Accompagnement C’est le S.I.V.U. Scènes mitoyennes qui a accepté d’être, en lien étroit avec les différents partenaires à l’initiative des deux résidences-mission, l’opérateur de l’action. Il a, de ce fait, pour tâches : – l’accompagnement des artistes-résidents (es) afin de les guider dans leur découverte du territoire ; – la veille attentive quant aux bonnes conditions de leur séjour et de leur travail, et la diffusion maximale de leurs oeuvres, tout au long des deux résidences, si possible en amont, voire à leur issue ; – l’organisation de ces résidences (avec le concours des communes, des structures culturelles et associatives, et avec les établissements scolaires souhaitant s’associer à l’action) ; – la facilitation (avec le concours des inspecteurs de l’éducation nationale, des conseillers pédagogiques, des principaux, des proviseurs et des professeurs référents) des rencontres avec les équipes pédagogiques mais également la facilitation (avec le concours des communes et des responsables du monde associatif) des rencontres avec les équipes d’animateurs ou d’éducateurs (1ère phase des résidences-mission) ; – l’aide technique à la réalisation des gestes artistiques (2e phase des résidences-mission) ; – la communication organisée en faveur de ces résidences et le plus en amont possible, auprès des structures culturelles du territoire et de l’ensemble de ses habitants ; – la gestion administrative des résidences (paiement des artistes, gestion du budget). Période et durée des deux résidences La période de résidence de chaque artiste est prévue du 1er Octobre 2013 au 14 Février 2014 ( avec une interruption du 21 décembre 2013 au 5 janvier 2014) Il s’agit donc, pour chacun des artistes, d’une résidence de quatre mois pleins, à raison de cinq à six jours par semaine. Cadre juridique Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs du S.I.V.U. Scènes Mitoyennes, opérateur de la résidence, et chaque artiste accueilli (e) est signé avant le début de la résidence. Les conditions de diffusion des formes artistiques des résidents (es) (éventuellement rejoints (es) de manière ponctuelle par d’autres membres de la compagnie dont ils ou elles, le cas échéant, seraient partie prenante ou intégrante) dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et également contractualisées (dans le cas où cet appel à candidature est ouvert aux artistes de la scène). Procédure à suivre pour la candidature Quelques rappels ou précisions : Peut donc faire acte de candidature tout (e) artiste professionnel (le), français (e) ou étranger (e). Il ou elle a une production conséquente, et est en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle maîtrise l’usage oral de la langue française. Il ou elle détient un permis de conduire en cours de validité et dispose d’un véhicule personnel. Les éléments à fournir sont : – 1) une lettre de motivation faisant état d’une bonne compréhension des attendus et de la forme de la résidence-mission, – 2)un curriculum vitae, – 3) un dossier artistique présentant notamment un ensemble de productions représentatives de la démarche de l’artiste-candidat (e), – 4) une liste des formes / productions disponibles à des fins de diffusion pendant, avant ou après le temps de résidence. Le cas échéant, une liste des ressources documentaires également disponibles à la diffusion serait appréciée N.B. Il n’y a pas de projet à produire, ce présent appel à candidatures faisant déjà état d’un projet précis aux phases bien définies. La lettre de motivation peut, par contre, évoquer certaines des pistes que l’artiste-candidat (e) envisage de proposer aux équipes de professionnels rencontrées en vue de la co-réalisation de gestes artistiques. Les candidatures sont à adresser au plus tard pour le 15.02.2013 +++++++++++++++++++++++++ par courriel, de préférence, sous format PDF, à l’adresse suivante : contact@scenes-mitoyennes.fr (sujet : A.R.T.S. Scènes Mitoyennes + domaine artistique, suivi du nom du candidat ou de la candidate) Dans le cas où l’artiste souhaite enrichir cet envoi d’un D.V.D. ou d’un C.D. pour les oeuvres ou des documents audiovisuels, il ou elle le précise dans son envoi électronique et adresse ces pièces, par voie postale à l’adresse suivante : SIVU Scènes mitoyennes / Benoit Betchen Place du Général De Gaulle, BP 20 076 59 542 Caudry Cedex L’artiste précise également s’il ou elle souhaite que ces supports et documents lui soient retournés. La commission de sélection sera en mesure d’annoncer le nom de chaque artiste retenu (e) pour ces deux résidences-missions au plus tard le 15 mars 2013 Pour plus d’information contactez : Benoît Betchen ou Karine Frechin au 03 27 70 09 60 ou contact@scenes-mitoyennes.fr Élément de référence Un site permettant de faire plus ample connaissance avec le projet culture et les activités de Scènes Mitoyennes : http://www.scenes-mitoyennes.fr/index.html

APPEL A RESIDENCE MISSION

1 résidence-mission / HENIN-BEAUMONT.
La ville d’Hénin-Beaumont,
la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais,
l’A.C.S.E.,
le délégué du préfet, en partenariat avec
le rectorat de l’académie de Lille,
l’inspection académique du Pas-de-Calais,
et en lien étroit avec
le conseil régional du Nord Pas-de-Calais,
le conseil général du Pas-de-Calais,
Dans le cadre du programme de résidences-mission
d’artistes à des fins d’action culturelle et territoriale intitulé :
QU (Art) IER
UN APPEL A CANDIDATURES
est lancé en direction des artistes
intervenant dans l’espace public
Une résidence-mission à Hénin-Beaumont
le programme de résidences-mission QU (Art) IER s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la direction
régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le préfet délégué à l’égalité des chances et à la
cohésion sociale et les collectivités concernées par la politique de la ville. Une résidence-mission est menée, à
des fins d’action culturelle et territoriale, prioritairement en faveur des habitants des quartiers relevant de
cette politique.
Ici, il s’agit, dans le département du Pas-de-Calais, de la ville d’Hénin-Beaumont qui s’engage dans cette
dynamique. Ce sont tous les habitants de la commune qui sont appelés à bénéficier du programme avec
toutefois une attention particulière pour les habitants des quartiers Foch, Kennedy, Ponchelet, Z.A.C. des
deux villes et Macé-Darcy.
Afin de faire plus ample connaissance avec la commune d’accueil de la résidence-mission, il vous suffit de
cliquer sur le lien ci-après :
http://www.mairie-heninbeaumont.fr
Qu’est ce qu’une résidence-mission ?
Le principe de résidence-mission repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, durant trois
mois ainsi que sur une intense diffusion, à travers le ou les quartiers concernés, d’un ensemble
représentatif de son oeuvre déjà accomplie et disponible. Cette diffusion en lieux dédiés, ou non dédiés,
s’envisageant dès l’amont de la période de résidence à proprement parler puis se poursuivant tout au long
de sa durée, voire au-delà.
Une résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de
production, ni commande d’oeuvre.
Pour l’artiste-résident (e), il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche d’action culturelle
et plus précisément encore de démocratisation culturelle donnant à voir et à comprendre la recherche
artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il met en oeuvre (réflexion, expérimentation, réalisation).
Ceci se traduit, concrètement, par
1) Une première phase, relativement brève, prenant essentiellement place en début de résidence et
s’articulant autour de multiples rencontres avec diverses équipes de professionnels en lien avec des groupes
d’habitants du ou des quartiers concernés (par exemple : une équipe enseignante, administrative et
technique d’une école, d’un collège ou d’un lycée, une équipe de responsables et d’animateurs d’une
association ou d’un centre de loisirs, l’équipe pluri – professionnelle d’une maison de retraite, d’un
établissement de santé, le personnel d’une mairie, d’un service public, d’une entreprise, etc.)
Ces équipes de professionnels sont toutes invitées à appréhender, lors de ces rencontres, la recherche et la
production artistique de l’artiste-résident (e). Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement
variées afin d’éviter tout caractère répétitif.
Ces professionnels sont également sollicités, lors de ces rencontres ou à leur issue, afin d’évoquer avec
l’artiste-résident (e) la manière, sensible et inventive, dont ils aimeraient, le cas échéant, faire percevoir sa
présence ainsi que celle de son oeuvre aux publics qu’ils côtoient, qu’ils accompagnent ou dont ils ont la responsabilité.
Il s’agit là du moment important au cours duquel commence à s’élaborer, à se co-construire, ce que l’on
appellera (faute d’avoir trouvé une dénomination plus adéquate. Chaque artiste-résident (e) étant d’ailleurs
largement invité (e) à proposer la sienne propre) un geste artistique à destination de ces publics.
Tout ceci indique que, pendant cette première phase, le résident ou la résidente est beaucoup plus invité (e), dans un
souci et un objectif de démultiplication, à travailler avec des professionnels (enseignants, éducateurs, animateurs, etc) que
directement avec les habitants.
puis une seconde phase au cours de laquelle se construisent entre l’artiste-résident (e) et ces diverses
équipes de professionnels rencontrées toutes sortes d’action à mener en direction de leurs publics de référence.
Ces actions, que l’on appelle donc gestes artistiques, sont conçues le plus souvent possible de manière à
concerner un nombre significatif de personnes. Ces gestes artistiques sont également conçus, à chaque fois,
en prenant en compte le contexte d’exercice de l’équipe professionnelle partenaire et ses différents degrés
d’implication possible.
Fortement imprégné de la démarche artistique propre à l’artiste résident (e) et destiné à en favoriser la
familiarisation ou la proximité, permettant au plus grand nombre d’acquérir une expérience originale et
sensible de son processus de création, le geste artistique peut être, selon le cas, participatif ou pas,
spectaculaire ou modeste, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncé, etc.
Chaque geste, grand ou petit, peut se déployer aussi bien au sein d’un établissement scolaire, d’un centre de
loisirs, d’une structure culturelle, d’une maison de retraite, d’une entreprise, etc que dans l’espace public ou
dans tout autre lieu paraissant approprié à l’artiste-résident (e) ainsi qu’à l’équipe professionnelle avec
laquelle il aura été imaginé et conçu.
Ces formes d’intervention de nature clairement artistique se différencient très nettement des traditionnels « ateliers de
pratique artistique » et ne doivent donc pas se confondre avec ces dispositifs qui relèvent d’autres cahiers des charges aux
finalités différentes, et d’autres financements. Ce sont, au minimum, 18 équipes pédagogiques, éducatives,
associatives, culturelles, socioculturelles, d’action sociale, etc différentes qu’est appelé à rencontrer l’artiste-résident (e),
durant son séjour avec pour perspective la co-construction de gestes artistiques.
3)Nul habitant du territoire d’action n’étant censé ignorer la présence de l’artiste-résident (e) et de sa
production artistique, les différents partenaires réunis autour de la résidence-mission s’engagent à les rendre
visibles aux yeux de la population.
Ainsi l’important volet de la résidence-mission concernant la diffusion, souhaitée, rappelons-le, intense est
conçu en étroit lien avec les différents professionnels et équipements culturels du territoire d’action. Ces
partenaires sont invités à innover en la matière en s’appuyant notamment sur les suggestions du (de la) résident (e).
De même, en ce qui concerne la communication générale à propos de la résidence-mission un partenariat est
recherché avec les différents canaux et supports traditionnels comme non traditionnels irriguant le territoire.
Ce travail se mène , en particulier, en partenariat permanent avec le service communication de la ville d’Arras.
Enjeux et objectifs :

  • permettre au plus grand nombre d’habitants du territoire d’appréhender la création contemporaine en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique forte, – contribuer à développer l’esprit critique par le biais de la discussion, d’échanges, de découverte d’oeuvres, de productions artistiques, – contribuer au développement culturel et artistique du territoire, et plus particulièrement à une éducation artistique « tout au long de la vie », cohérente, intercommunale, mutualisant les énergies de ses multiples acteurs
  • contribuer à réduire ainsi les inégalités d’accès à l’art et à la culture. À propos de cet appel à candidatures précis Qui recherche -t-on ? Il est recherché en vue d’une résidence-mission, qui va s’exercer sur la commune d’Hénin-Beaumont et plus particulièrement dans les quartiers Foch, Kennedy, Ponchelet, Zac des deux villes et Macé-Darcy ( un (e) artiste français (e) ou étranger (e), dont la recherche et la production relèvent des arts dans l’espace public ou s’y confrontant de manière récurrente. L’artiste candidat (e) doit être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle doit également être en mesure de fédérer autour de sa présence et d’une large sélection de sa production artistique le plus grand nombre des acteurs du territoire, qu’ils appartiennent au secteur éducatif, culturel, associatif, social, etc. S’il est à noter que le principe de résidence-mission a été (à la suite d’un long et constructif audit des artistes, des acteurs des mondes culturel, éducatif, enseignant, d’action sociale, etc, des élus et des techniciens des collectivités) élaboré de manière à placer l’artiste en position centrale et fédératrice il n’en reste pas moins qu’elle privilégie le (la) résident (e) individuel (le) voire le duo. Ceci n’est pas incompatible, comme ici dans le cadre d’un appel à projets lancé en direction des artistes évoluant, agissant dans l’espace public, avec l’appartenance ou la collaboration permanente ou régulière à/avec une compagnie. Bien au contraire. Dans le cadre du volet diffusion de la résidence mission, en fonction des moyens financiers mobilisés, la présence de la compagnie est une évidence. Celle-ci, toutefois, reste ponctuelle. Le résident est le (ou la) membre de la compagnie, désireux (se), au nom de celle-ci ou en son nom propre de vivre un temps significatif d’expérimentation artistique et d’action culturelle susceptible par ailleurs de nourrir ses propres recherche et démarche artistiques ou celles de la compagnie. Conditions financières et matérielles L’artiste retenu (e) bénéficie d’une allocation financière de 9 000 euros nets (allocation calculée sur la base de 3 000 euros par mois, hors charges donc). Ceci grâce aux contributions de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC), de la ville d’Hénin-Beaumont et du contrat urbain de cohésion sociale (CUCS). L’artiste retenu (e) est appelé (e) à résider de manière effective, sur le territoire. Un lieu d’hébergement est mis à sa disposition gracieusement par la ville d’Hénin-Beaumont. L’artiste retenu (e) doit être autonome dans ses déplacements, être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité et disposer d’un véhicule personnel. Ses frais de déplacement sur le territoire sont pris en charge par la ville d’Hénin-Beaumont sur la base d’un forfait. Un voyage aller-retour de son domicile au territoire de résidence est également pris en charge. En revanche, les autres voyages du domicile au territoire de résidence ainsi que les repas sont à sa charge. La direction régionale des affaires culturelles prend, par ailleurs, en charge le coût relatif à la tenue d’une 27e heure artistique » (*) qui se déroule, si souhaitée par les autorités locales de l’éducation nationale, en amont de la résidence. (*) Pour information, ce que l’on appelle, en région Nord Pasde-Calais / Académie de Lille, la 27e heure artistique prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence très illustrée et laisse une part importante à l’échange. Une telle rencontre facilite énormément les rencontres avec des équipes d’enseignants en vue de coconstructions de gestes artistiques. Avec l’accord des autorités locales de l’éducation nationale, la 27ème heure artistique peut également bénéficier aux autres équipes de professionnels concernées par la résidence-mission. Les partenaires locaux : La dimension territoriale de l’action nécessite un lien fort avec les structures, équipements et associations culturels, socioculturels, socio-éducatifs qui sont implantés sur le territoire de la ville d’Hénin-Beaumont ou qui l’irriguent. Cela implique aussi un lien avec les établissements scolaires. Peuvent être cités, à ce sujet, sans être loin de là exhaustif : –Les différentes maisons de quartier concernées (KENNEDY, THOREZ, DARCY, LENGLIN), –la médiathèque municipale Gérard Delsaux, –l’école municipale de musique, –l’école municipale d’Arts Plastiques, –l’Escapade. –Le lycée Pasteur, –le lycée Fernand Dachicourt, –le lycée professionnel Henri Senez –le collège Jean Macé, –le collège Rabelais, –le collège Gérard Philippe. –Les écoles Léon Blum, Bracke Desrousseaux, Breuval, Dubreucq, Octave Legrand, Pantigny, –les écoles Jeanne d’ Arc, Saint Louis. –Les écoles Lacore-Carnot, Darcy-Michelet, Fallières –Les écoles Michelet, Guy Mollet, Jean-Jacques Rousseau, –-l’I.M.E. Louise Thuliez, –l’I.M.E. Les Bouviers. Accompagnement C’est Culture Commune, scène nationale du bassin minier, porteuse d’une programmation pluridisciplinaire (arts dans l’espace public, cirque, danse, théâtre, éveil artistique, …) qui a été choisie par la ville d’Hénin- Beaumont et ses partenaires pour être l’opérateur de la résidence-mission. Cette institution a, de ce fait, pour missions : 1) d’accompagner l’artiste retenu (e) afin de le (la) guider dans sa découverte du territoire, 2) de veiller aux bonnes conditions de son séjour et de son travail, 3) d’organiser cette résidence avec le concours des services, associations, structures, comités habitants, équipes pédagogiques, d’envisaqer avec celles-ci la plus importante des diffusions possibles. 4) de faciliter les rencontres avec les groupes de professionnels (1ère phase de la résidence-mission). Ceci avec le concours des inspecteurs de l’éducation nationale, des conseillers pédagogiques, des principaux, des proviseurs et des professeurs référents) des rencontres avec les équipes pédagogiques.
  • la facilitation (avec le concours des responsables du monde associatif) des rencontres avec les équipes d’animateurs ou d’éducateurs 5) d’aider à la réalisation des gestes artistiques, (2ème phase de la résidence-mission), 6) d’assurer la gestion administrative de la résidence (paiement de l’artiste, gestion du budget, …). ccei en lien avec la ville d’ Hénin-Beaumont 7) d’organiser la communication en faveur de cette résidence et le plus en amont possible auprès de l’ensemble des habitants d’Hénin-Beaumont. Ceci en collaboration étroite avec le service communication de la ville. Période et durée de la résidence La période de résidence est prévue du 20 septembre au 20 décembre 2013. Il s’agît donc d’une résidence de trois mois pleins et consécutifs, à raison de cinq à six jours par semaine. Cadre juridique Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs de la structure opératrice, de la ville d’Hénin- Beaumont et de l’artiste accueilli est signé avant le début de la résidence. Les conditions de diffusion des formes artistiques du (de la) résidente (éventuellement rejoint (e) de manière ponctuelle par d’autres membres de la compagnie dont il ou elle, le cas échéant, serait partie prenante ou intégrante) dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et également contractualisées. Procédure à suivre pour la candidature Quelques rappels ou précisions : Peut donc faire acte de candidature tout (e) artiste professionnel (le), français (e) ou étranger (e). Il ou elle a une production conséquente, et est en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle maîtrise l’usage oral de la langue française. Il ou elle détient un permis de conduire en cours de validité et dispose d’un véhicule personnel. Les éléments à fournir sont : 1) une lettre de motivation faisant état d’une bonne compréhension des attendus et de la forme de la résidence-mission, 2) un curriculum vitae, 3) un dossier artistique présentant notamment un ensemble de productions représentatives de la démarche de l’artiste-candidat (e), 4) une liste des formes / productions disponibles à des fins de diffusion pendant, avant ou après le temps de résidence. Le cas échéant, une liste des ressources documentaires également disponibles à la diffusion serait appréciée NB : il n’y a pas de projet à produire, ce présent appel à candidatures faisant déjà état d’un projet précis aux phases bien définies. La lettre de motivation peut, par contre, évoquer certaines des pistes que l’artiste-candidat (e) envisage de proposer aux équipes de professionnels rencontrées en vue de la co-réalisation de gestes artistiques Les candidatures sont à adresser au plus tard pour le 5.03.2013 +++++++++++++++++++++++++ par courriel de préférence, sous format PDF, à l’adresse suivante : (avec pour sujet/objet : Qu (Art) IER Hénin-Beaumont , suivi du nom du candidat ou de la candidate) Dans le cas où l’artiste souhaite enrichir cet envoi d’un DVD ou d’un CD pour les oeuvres ou des documents audiovisuels, il ou elle le précise dans son envoi électronique et adresse ces pièces, par voie postale à l’adresse suivante : Julie Laville, Culture Commune – Base 11/19 rue de Bourgogne (F) 62 750 Loos-en-Gohelle L’artiste précise également s’il ou elle souhaite que ces supports et documents lui soient retournés. La commission de sélection sera en mesure d’annoncer le nom de l’artiste retenu (e) vers le 25 mars 2013 Pour plus d’information contactez : à Culture Commune : Julie Laville, assistante de projets « arts dans l’espace public, cirque et danse » Culture Commune - Scène Nationale du Bassin minier Fabrique Théâtrale - Base 11/19 Rue de Bourgogne (F) 62 750 Loos-en-Gohelle T. : +33 (0)3 21 142 535 F. : +33 (0)3 21 142 530 C. : j.laville@culturecommune.fr ou à la ville d’Hénin-Beaumont : François Ades, directeur des affaires culturelles Hôtel de ville – 1 Place Jean Jaurès – CS 90 109 – 62 252 HENIN-BEAUMONT T. : 03.21.74.63.64 C. : Francois.ADES@mairie-heninbeaumont.fr Éléments de référence Quelques sites permettant de faire plus ample connaissance avec des équipements de la ville d’Hénin- Beaumont ainsi qu’avec Culture Commune, scène nationale du bassin minier : http:// www.escapade-spectacle.fr http://www.mairie-heninbeaumont.fr/www/fr/accueil/acces_rapide/culture/mediatheque.aspx http://www.cultur ecommune.fr

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

1% ARTISTIQUE - MARMILHAT.
Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art au titre du 1% artistique dans le cadre de l’extension
du complexe administratif regroupant les services de l’Etat de la DDT (direction départementale des territoires),
la DDPP (direction départementale de la protection de la population), et de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation,
de l’agriculture et de la forêt) sur le site de Marmilhat (63).
REGION AUVERGNE
AVIS D’APPEL PUBLIC A CANDIDATURE
1% ARTISTIQUE - MARMILHAT (Puy de Dôme)-
Préfecture du Puy de Dôme- Direction Départementale des territoires
ORGANISME PASSANT LE MARCHE
Maîtrise d’ouvrage :
Préfecture du Puy de Dôme
DDT
Service Expertise techniques16 rue Aimé Rudel
BP 43 63370 LEMPDES
OBJET DU MARCHE
Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art au titre du 1% artistique dans le cadre de l’extension
du complexe administratif regroupant les services de l’Etat de la DDT (direction départementale des territoires),
la DDPP (direction départementale de la protection de la population), et de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation,
de l’agriculture et de la forêt) sur le site de Marmilhat (63).
PROGRAMME DE LA COMMANDE
Contexte : Le site de Marmilhat, localisé sur la communauté urbaine de Clermont Ferrand est composé
d’un ensemble d’édifices administratifs, de recherche et d’enseignement, enserré entre l’infrastructure
autoroutière au sud et une route départementale au Nord.
L’ensemble des agents de l’Etat, accueillis dans le site reconfiguré sont : des ingénieurs,
des techniciens et des personnels administratifs, qui oeuvrent dans le cadre de l’aménagement du territoire.
Le projet d’extension dessiné par le cabinet Bruhat-Bouchaudy comporte la création de nouveaux espaces de bureaux
(110 à 120 postes de travail), le repositionnement de l’accueil pour une meilleure lisibilité
(face à la maison de la Forêt et du Bois, à l’opposé de l’accueil actuel), la création de liaisons
entre les bâtiments, et quelques réaménagement d’espaces (salles de réunion, locaux techniques...).
L’extension privilégie l’usage du bois (hors fondations et contreventements).
Le projet artistique est ouvert à toutes les formes et tous les supports qui s’inscrivent
aujourd’hui dans le domaine des arts plastiques, des arts graphiques et du design,
qui donneront lieu à la réalisation d’une oeuvre originale et spécifique.
Le projet artistique doit contribuer à la fois, au mieux-être ensemble des agents
de l’Etat et des usagers dans un espace fragmenté, et à la caractérisation du lieu.
Une intervention sur les espaces collectifs est à privilégier :

  • hall d’entrée/patio qui constituent le noyau central du bâtiment
  • espaces de circulation : couloir mur/sol, escaliers
  • espace de restauration collective L’ oeuvre pourra faciliter la déambulation interne, le lien et les connexions entre les bâtiments et services. Une oeuvre en résonance avec les missions des agents de l’Etat travaillant sur le site serait appréciable, notamment celles en lien avec la connaissance et l’aménagement des territoires urbains et ruraux, mais aussi les missions régaliennes de contrôle, d’instruction et protection des populations. L’oeuvre ne devra pas être en contradiction avec les cibles de qualité environnementales du projet et la notion de développement durable. En particulier : un entretien réduit au strict minimum doit être recherché. PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE Décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret 2005-90 du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation, pris en application de l’article 71 du code des marchés publics, et consolidé au 03 juillet 2010. COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURES Pour être recevable le dossier de candidature sera constitué de une lettre de candidature signée de l’artiste une garantie professionnelle : attestation d’inscription à la Maison des artistes, ou code APJ, ou AGESSA ou n° de Siret ou équivalent étranger Un CD Rom (ensemble de fichiers pdf exclusivement) comprenant : un CV et références du candidat un texte sur la démarche artistique une sélection de 10 images précisant la nature du travail artistique et mettant en valeur les éventuels projets relevant de commandes pour l’espace public une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaite donner à son projet dans le cadre de cette commande DEROULEMENT DE LA PROCEDURE Dans un premier temps toutes les candidatures reçues avant la date limite de réception seront examinées par le comité artistique qui proposera au maître d’ouvrage de retenir 3 artistes admis à présenter un projet. Critères de sélection des candidats : adéquation de la démarche artistique avec le programme de la commande artistique capacité à créer des oeuvres destinées à l’espace public Dans un second temps le comité artistique proposera au maître d’ouvrage, après examen des projets proposés de réaliser un classement et de désigner le lauréat suivant les critères précisés dans le réglement de consultation qui aura été remis préalablement aux 3 candidats sélectionnés. Une indemnité de 1 500 euros TTC sera versée à chaque artiste ayant remis un projet, dans la mesure où celui-ci sera jugé satisfaisant.Le maître de l’ouvrage peut décider, sur proposition du comité artistique, de supprimer ou de réduire le montant de l’indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet présenté par un candidat. ECHEANCIER : remise des candidatures : 22.02.2013 ++++++++++++++++++++++++++++ Une fois les 3 artistes retenus (courant du mois de mars 2013), ceux-ci auront 7 semaines pour rendre leur proposition. Le lauréat sera désigné avant la fin du premier semestre 2013 (la consultation des entreprises étant prévue en juin 2013). L’oeuvre devra pouvoir être mise en place au cours de l’année 2014. MONTANT DE L’ENVELOPPE DE L’OPERATION DU 1% Le montant total de l’opération du 1% est fixé à 46 046 euros TTC comprenant les coûts relatifs à la conception, la réalisation, l’acheminement et l’installation de l’oeuvre, déduction faite des frais de publicité et des indemnités des artistes non retenus. DOSSIER DE CONSULTATION Documents mis à la disposition des candidats :
  • le présent avis
  • le programme de l’opération
  • les plans de l’avant-projet définitif établi par le maître d’oeuvre. Le dossier pourra être téléchargé sur le site internet de la préfecture du Puy-de-Dôme, rubrique appel d’offres. http://www.auvergne.pref.gouv.fr/marches_publics.php LIEU ET DATE LIMITE DE RECEPTION DES CANDIDATURES Les candidatures devront être réceptionnées au plus tard le 22 février 2013, à 16h à l’adresse suivante : DDT du Puy-de-Dôme, Service Expertise Technique, 16 rue Aimé Rudel, boite postale 43, 63370 Lempdes RENSEIGNEMENTS Aspects administratifs : Bernard GAYDIER, DDT du Puy-de-Dôme, 04.73.43.19.53, bernard.gaydier@puy-de-dome.gouv.fr Aspects artistiques : Brigitte Liabeuf, DRAC Auvergne, 04.73.41.27.45, brigitte.liabeuf@culture.gouv.fr

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

1% artistique / VALENTON.
ARTICLE. 1 - OBJET DE LA CONSULTATION
1.1 Objet
Le présent marché a pour objet une commande artistique pour la conception et la réalisation d’une oeuvre d’art
dans le cadre du Groupe scolaire Jaurès à Valenton (Val de Marne) . Cette commande s’inscrit dans
le cadre de l’obligation de décoration des constructions publique, dite du 1% artistique, conformément au décret
n°2002-677 du 29 avril 2002, modifié, relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et
précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation.
1.2 Montant de l’enveloppe de la commande
Le montant de l’enveloppe de la commande s’élève à 97 000 euros TTC.
Sont inclus dans cette enveloppe :

  • les honoraires du ou des artiste(s) ou de l’équipe d’artistes lauréat(s) ;
  • la cession des droits d’auteurs (droits patrimoniaux liés à la propriété littéraire et artistique) ;
  • la conception, la réalisation, l’acheminement, l’installation (l’ensemble des transports qui participe à la réalisation et à la présentation définitive du projet et de l’oeuvre) jusqu’à sa réception définitive ;
  • les taxes afférentes ;
  • le 1 % diffuseur (cotisation du maître d’ouvrage aux organismes agréés de perception des cotisations sociales des artistes correspondant à un 1% de la rémunération brute HT - honoraires ou droits d’auteurs) versée à l’artiste ;
  • l’indemnité allouée aux artistes non retenus à l’issue de la seconde phase de consultation ;
  • le défraiement des personnalités qualifiées du comité artistique ;
  • les frais de publicité. Lieu d’exécution de la prestation : Valenton (94) Nature de la prestation : Le présent marché simple est passé selon une procédure adaptée en application de l’article 28 du code des marchés publics. Durée du marché : Le marché prend effet à compter de sa notification conformément à l’article 81 du code des marchés publics jusqu’à la livraison de l’oeuvre (admission comprise). La date prévisionnelle de notification de ce marché est fixée en décembre 2013. ARTICLE.2 - GROUPEMENTS Sous réserve du respect des règles relatives à la liberté des prix et à la concurrence et des exigences de l’article 51 du CMP, les candidats peuvent présenter leur offre sous forme de groupement : 1. soit conjoint (lorsque chaque membre du groupement s’engage à exécuter la (ou les) prestation(s) susceptible(s) de lui être confiée(s) dans le marché) 2. soit solidaire (lorsque chaque membre du groupement est engagé pour la totalité du marché). Le Pouvoir adjudicateur souhaite toutefois que, lorsque le marché lui aura été attribué, le groupement prenne la forme d’un groupement solidaire. En cas de groupement conjoint, l’acte d’engagement est un document unique qui indique le montant et la répartition détaillée des prestations que chacun des membres du groupement s’engage à exécuter. En cas de groupement solidaire, l’acte d’engagement est un document unique qui indique le montant total du marché et l’ensemble des prestations que chacun des membres du groupement s’engage solidairement à réaliser. Dans les deux formes de groupement, l’un des membres, désigné dans l’acte d’engagement comme mandataire, représente l’ensemble des membres vis à vis du Pouvoir adjudicateur et en coordonne les prestations. Le mandataire est solidaire de chacun des membres du groupement pour ses obligations contractuelles à l’égard du Pouvoir adjudicateur, pour l’exécution du marché. Les offres sont signées soit par l’ensemble des entreprises groupées soit par le mandataire s’il justifie des habilitations nécessaires pour représenter ces entreprises au stade de la passation du marché. L’entreprise mandataire pour un groupement ne peut être mandataire de plus d’un groupement pour un même marché. ARTICLE. 3 – VARIANTES - OPTIONS Les variantes ne sont pas autorisées. Les variantes sont autorisées. Elles doivent respecter les exigences minimales et modalités de présentation suivantes : La présente consultation ne comporte pas de prestations supplémentaires éventuelles. Les offres des candidats devront prendre en compte les prestations supplémentaires éventuelles ARTICLE 4- DEROULEMENT DE LA PROCEDURE La procédure se déroule en plusieurs phases :
  • une phase de sélection des candidats (Phase 1)
  • une phase de sélection du projet (Phase 2). Elle s’effectue selon une procédure restreinte dans le cadre du comité artistique. Un marché public sera conclu avec le candidat retenu. Toutefois la collectivité se réserve le droit de ne pas donner suite à la consultation. Ce marché sera notamment composé des pièces administratives et techniques (programme de commande, description détaillée du projet) et d’un Acte d’Engagement. Avant la signature du marché, seront négociés et précisés les points suivants avec le candidat retenu :
  • les modalités de versement des cotisations sociales à verser par le pouvoir adjudicateur en tant que « diffuseur » seront précisés ;
  • les stipulations techniques permettant de résoudre les questions d’entretien, de maintenance et de restauration ou de déplacement de l’oeuvre pour l’avenir seront introduites dans le contrat ;
  • les modalités de cession des droits de reproduction et de représentation 4.1 Sélection des candidats (Phase 1) Cette phase vise à sélectionner trois candidats (sous réserve d’un nombre suffisant de candidatures). Ces candidats sont sélectionnés par le Comité artistique à partir des critères énoncés à l’article 7. L’artiste ou l’équipe d’artistes disposera d’un délai de trois mois minimum à compter de la date de réception du courrier lui notifiant que sa candidature est retenue pour remettre un projet. Une date limite de remise des projets sera indiquée. 4.2 Sélection du projet (Phase 2) Cette dernière phase doit aboutir au choix du titulaire. Les projets remis par chaque candidat retenu à l’issue de la phase 1 seront analysés conformément aux critères annoncés à l’article 8 du présent document. Les candidats seront auditionnés par le Comité artistique après étude des dossiers par ses membres et ce, dans le cadre de la présentation de leur projet. Une indemnité de 2500 euros TTC sera attribuée à chacun des deux artistes présélectionnés ayant remis un dossier complet conforme au programme de la commande et non retenus par le Comité artistique, présidé par le Maître d’ouvrage ou son représentant. Le maître d’ouvrage peut décider, sur proposition du Comité artistique, de baisser le montant de l’indemnité s’il observe une insuffisance manifeste d’un projet présenté par un candidat. 3.3 Planning prévisionnel de la procédure Phase Date prévisionnelle Remise des candidatures 25.01.2013 +++++++++++++++++++++++++++++++ Sélection des trois candidats 20 février 2013 Remise du projet juillet 2013 Auditions septembre 2013 Notification décembre 2013 Installation définitive de l’oeuvre Avant le 15 juin 2014 ARTICLE. 4 - MODIFICATIONS AU DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Aucune modification ne peut être apportée au DCE (dossier de consultation des entreprises) par les candidats. Toute observation éventuelle sur les clauses de ce DCE devra impérativement être adressée au Pouvoir adjudicateur au plus tard six jours avant la date limite de remise des offres. ARTICLE. 5- MODALITE DE RETRAIT DES DOSSIERS Le dossier de consultation des entreprises peut être obtenu par voie papier ou par voie électronique selon les modalités décrites ci-après. 5-1 Retrait des dossiers par voie papier Le dossier remis aux candidats comprend les pièces suivantes : le règlement de la consultation la déclaration du candidat le programme de commande et ses annexes Les demandes de dossier de consultation pourront être transmises par courrier à l’adresse mentionnée ci-dessous, en indiquant le nom du soumissionnaire et ses adresses postale et électronique et les références du présent dossier. Les documents sont disponibles à l’adresse ci-dessous : Ville de Valenton Direction Socio Culturelle 10bis rue du Colonel Fabien 94460 Valenton 5-2 Retrait par voie dématérialisée Les candidats peuvent retirer le DCE sur le site https://www.culture.gouv.fr/culture/dap/unpourcent sous la référence suivante Valenton Pour ce faire, les candidats doivent télécharger les documents. Les documents électroniques, constituant le DCE, mis en ligne ont des contenus strictement identiques aux documents décrits ci-dessus. Afin de pouvoir décompresser et lire les documents mis à disposition par le Pouvoir adjudicateur, les candidats devront disposer des logiciels permettant de lire les formats suivants : ZIP, PDF, DOC (WORD), XLS (EXCEL) ARTICLE. 6 - CONDITIONS DE REMISE DES CANDIDATURES Le dossier contient l’ensemble des pièces, rédigées en langue française, relatives à la candidature et à l’offre. L’unité monétaire est l’euro. En cas de candidatures groupées, chaque membre du groupement est tenu de fournir l’ensemble des pièces demandées. En cas de sous-traitance, le candidat produit pour chaque sous-traitant : une déclaration de sous-traitance (recours possible au formulaire DC4 téléchargeable sur le site www.minefe.gouv.fr ) les capacités professionnelles, techniques et financières dont il souhaite se prévaloir 6-1 Date limite de réception Les plis sont transmis à l’adresse suivante par lettre recommandée avec accusé de réception ou par remise en main propre contre récépissé : Par voie postale : Remise contre récépissé : Ville de Valenton Direction Socio Culturelle 48 rue du Colonel Fabien 94460 Valenton Ville de Valenton Direction Socio Culturelle 10bis rue du Colonel Fabien 94460 Valenton Les réceptions sont assurées du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h (16h le vendredi) Les plis devront impérativement parvenir avant la date et heure indiquées sur la page de garde au service mentionné ci-dessus (la date d’arrivée dans les locaux fait foi et non le cachet de la poste). A défaut, ils ne pourront être examinés et seront retournés à leur expéditeur. 6-2 Modalités de remise des candidatures et des offres papier Les candidats transmettent leur pli sous format papier. Dans ce cas, il est cacheté et comporte les mentions suivantes : MAPA Commande artistique pour la conception et la réalisation d’une oeuvre d’art dans le cadre du Groupe scolaire Jaurès à Valenton (Val de Marne) NE PAS OUVRIR 6-3 Délai de validité des offres Le délai de validité des offres est de 180 jours à compter de la date limite fixée pour leur réception. 6-4 Pièces à produire au titre de la candidature : Phase 1 de sélection des candidats Le candidat fournira à l’appui de sa candidature les documents suivants : 1) La Déclaration du candidat dûment complétée, datée et signée, 2) Un relevé d’identité bancaire ou postal, 3) Une copie de l’attestation de garantie professionnelle (attestation Maison des artistes et AGESSA, n° de SIRET ou équivalent étranger), 4) Un Dossier de candidature (documents présentés en français) qui comprendra :
  • Une lettre de motivation d’une page (une page A4 recto/verso maximum) sans toutefois proposer un projet artistique précis et indiquant si le candidat se présente seul ou en groupement (indiquer alors si solidaire ou conjoint) ;
  • Pour les personnes morales, la liste de leurs membres qui seront en chargés de la réalisation des prestations,
  • Un curriculum vitae détaillant plus particulièrement l’activité récente (expositions, publications…) de l’artiste ou de chaque membre de l’équipe d’artistes et ses dernières réalisations ;
  • Un dossier artistique, avec des supports permettant d’apprécier la démarche artistique dans son ensemble (catalogues, cd…) ;
  • Un CD comprenant la lettre de motivation d’une page précitée, le curriculum vitae et une sélection de 5 visuels du travail de l’artiste et la présentation éventuelle d’au moins, un projet de commande publique réalisée (dans le cadre de commandes publiques, privées ou de 1%) à partir de 5 visuels maximum ;
  • à titre facultatif, les coordonnées d’un site internet. 6-5 Pièces à produire au titre de l’offre : Phase 2 de sélection du projet Les trois candidats maximum admis à présenter un projet devront fournir les documents suivants :
  • une description détaillée du projet de 10 pages. L’artiste ou l’équipe d’artistes pourra l’accompagner de photographies et de documents graphiques. Cette description doit comporter : • La vision de l’artiste en rapport avec le contexte général de l’oeuvre, sa perception du site et de son environnement spatial et humain. Cette partie peut être illustrée de croquis, schémas, 3D etc.… ; • Un formulaire technique sur l’oeuvre dont la matrice sera communiqué par le Pouvoir adjudicateur lors de l’information de sélection aux candidats admis à présenter un projet, sur les points suivants : dimensions, volume, poids, type de branchement électrique, connexions, accrochages, support, description des matériaux, coordonnées détaillées des fournisseurs et sous traitants, échantillon des matières et des couleurs utilisées, méthodes d’installation prévues… ; • Une note sur la pérennité, la sécurité et la maintenance de l’oeuvre expliquant les points suivants : > les conditions de maintenance et d’entretien par rapport à la durabilité des matériaux utilisés ou à son caractère évolutif ; > les modalités préventives de conservation à mettre en oeuvre ; > la méthodologie d’entretien et de conservation, ainsi que sa fréquence à l’usage du personnel technique du maître d’ouvrage ; > le cas échéant, une projection des candidats sur le processus d’évolution de l’oeuvre dans le temps et leur souhait par rapport à ces changements. • une fiche sur les conditions de la mise en valeur de l’oeuvre signalétique, éclairage…), les supports d’informations et les orientations de médiation autour du projet pouvant être proposés aux membres du corps enseignant (présentation de l’oeuvre en direction des élèves en particulier) ;
  • un ou des croquis et tout autre document de présentation illustrant la perception globale de la proposition artistique ;
  • un budget prévisionnel (rémunération de l’artiste ou de l’équipe d’artistes, livraison des matériaux, frais d’acheminement et d’installation, fournitures de matières premières, main d’oeuvre éventuellement mobilisée, l’ensemble des travaux générés sur le bâti ou le site, collaboration éventuelle avec des cabinets d’études…) ;
  • un planning prévisionnel de réalisation. Les candidats doivent veiller à ce que l’ensemble des documents soient en français et ils doivent fournir une version papier et une version sur support numérique. Tous les documents à signer, doivent comporter le nom, la qualité de la personne habilitée à engager la société et le cachet commercial. 6-6 Pièces à produire par le candidat auquel il est envisagé d’attribuer le marché Le candidat peut, s’il le souhaite, transmettre les documents suivants avec les pièces constitutives du dossier de candidature, sans que leur absence au stade de la candidature soit éliminatoire. A défaut de production de ces documents dans le délai fixé par le pouvoir adjudicateur, le marché ne pourra être attribué au candidat retenu. Le Pouvoir adjudicateur présentera la même demande au candidat classé en second et ainsi de suite le cas échéant en suivant l’ordre de la liste. Dans tous les cas : 1. Une attestation de fourniture des déclarations sociales et de paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale, prévue à l’article L. 243-15 du code de sécurité sociale, émanant de l’organisme de protection sociale chargé du recouvrement des cotisations et des contributions datant de moins de 6 mois (articles D 8222-5-1° du code du travail et D. 243-15 du code de sécurité sociale). Le pouvoir adjudicateur ou l’entité adjudicatrice s’assurera de l’authenticité de cette attestation, auprès de l’organisme de recouvrement des cotisations de sécurité sociale. 2. Les attestations et certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant que les obligations fiscales et sociales ont été satisfaites ou l’état annuel des certificats reçus (formulaire NOTI2). 3. Les attestations d’assurances en responsabilité civile, d’exploitation et professionnelle. Dans le cas où l’immatriculation de l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM) est obligatoire, ou lorsqu’il s’agit d’une profession réglementée, l’un des documents suivants (article D 8222-5-2° du code du travail) : 4. Un extrait de l’inscription au RCS (K ou K-bis), délivré par les services du greffe du tribunal de commerce et datant de moins de 3 mois. 5. Une carte d’identification justifiant de l’inscription au RM. 6. Un devis, un document publicitaire ou une correspondance professionnelle, à condition qu’y soient mentionnés le nom ou la dénomination sociale, l’adresse complète et le numéro d’immatriculation au RCS ou au RM ou à une liste ou un tableau d’un ordre professionnel, ou la référence de l’agrément délivré par l’autorité compétente. 7. Un récépissé du dépôt de déclaration auprès d’un centre de formalités des entreprises pour les personnes en cours d’inscription.

APPEL A PROJET CURATORIAL

Appel à projet curatorial 2013-2014 / BOURGES.
Installée dans un bâtiment du XVIIe siècle, l’École nationale supérieure d’art de Bourges est située
dans le cœur historique de la ville de Bourges, dans le centre de la France à 2 heures de Paris.
Avec presque 7.000 m2, l’école offre de vastes espaces de travail pour les étudiant(e)s et de nombreux
ateliers techniques dotés d’équipements importants constamment modernisés et renouvelés.
L’école, habilitée à délivrer le grade Master au diplôme national supérieur d’expression plastique,
est conçue pour favoriser l’inventivité et la créativité, qui n’adviennent que si les moments d’échanges,
de rencontres et de réflexions sont nombreux : elle est un lieu généreux et ouvert sur l’extérieur.
Son enseignement propose un contexte d’études et de recherches dont les méthodes sont toujours
à réinventer pour inciter à la réflexion, aiguillonner la curiosité, apprendre à être disponible,
multiplier les discussions, articuler la mise en pratique avec les analyses critiques.
La Box est l’un des principaux outils pédagogiques de l’École nationale supérieure d’art de Bourges.
Tous les ans, elle produit une dizaine d’expositions d’artistes français ou étrangers.
Depuis huit ans, elle confie une partie de sa programmation à de jeunes commissaires invités le temps d’une année scolaire.
Choisis puis suivis par une partie de l’équipe pédagogique de l’école (Arnaud Deshayes, Ingrid Luche et Hervé Trioreau
pour l’année 2012-2013), les curateurs développent un programme véritablement expérimental,
intégrant pleinement la présence et la participation des étudiants à chaque étape de leur travail.
Sous forme de rendez-vous et de workshops tout au long de l’année, cette programmation donne l’occasion
d’initier les étudiants au travail d’exposition des œuvres et d’élaboration d’un ensemble cohérent de présentations.
Elle leur permet d’être au plus près des acteurs
de la scène contemporaine et de se confronter à la réalité de l’élaboration d’un projet d’exposition.
L’ensemble de la programmation s’attache à diversifier les approches et les modalités de présentation.
Certaines expositions donnent lieu à une édition, et sont parfois,
l’occasion d’une coproduction avec une ou plusieurs institutions françaises ou étrangères.
APPEL A PROJET CURATORIAL
Une partie de la programmation de la saison 2013-2014 sera confiée à un(une) curateur(trice) indépendant(e),
un(e) critique, ou un collectif, dont le projet curatorial aura été choisi par la commission de sélection de La Box.
Ce projet devra définir la structuration et la temporalité de son programme et son rythme avant la fin du mois de juin 2013,
période durant laquelle le planning des expositions de l’année est établi.
Son caractère expérimental sera l’un des principaux critères de sélection.
Inscrite dans le contexte pédagogique de l’école, la programmation devra intégrer la présence et la participation des étudiants
(depuis la conception des expositions jusqu’à leur médiatisation) sous forme de workshops.
Le commissariat devra expérimenter également une action de médiation de son choix envers un public extérieur.
Le budget global est de 25.000 euros. Il comprend pour 20.000 euros les productions, le transport des œuvres,
les déplacements des artistes et leur hébergement, les frais de déplacement du ou des curateurs(trices),
la communication, l’édition et le défraiement pour 5.000 euros du ou des curateurs(trices).
Le(la) curateur(trice) invité(e) est rémunéré(e) en tant qu’intervenant(e) sous forme d’honoraires sur présentation de facture.
La Box veillera à héberger le(a) curateur(trice) pour l’exercice de sa mission, prioritairement
dans un studio d’artiste ou dans les autres possibilités d’hébergement de l’école.
Cette facilité d’hébergement permet à La Box de solliciter une présence régulière du(de la) curateur(trice),
pour la conduite de son projet et son volet pédagogique, tout en sachant qu’une partie de son travail peut s’effectuer à distance.
Le(a) curateur(trice) travaille en collaboration avec l’équipe pédagogique de l’école
et plus particulièrement avec la commission d’enseignants chargée du programme :
Arnaud Deshayes, Ingrid Luche et Hervé Trioreau. Il(elle) est accompagné(e)
dans son travail par l’équipe permanente de La Box :
Chloé Nicolas (coordination) et Véronique Frémiot (régie, médiation culturelle).
Il n’y a pas de format d’exposition prédéfini. Le rythme (nombre et durée) reste à l’initiative du(de la) curateur(trice) invité(e) :
il est possible d’imaginer une seule exposition évolutive, plusieurs expositions par mois, des expositions hors les murs, etc.
Dans l’élaboration de son programme, Le(la) curateur(trice) sera attentif(ve) au calendrier scolaire
(vacances, examens) afin de faciliter la participation des étudiants.
Nous attirons l’attention des candidats sur la très grande disponibilité qu’impose la conduite d’un tel programme.
Des réunions régulières et notamment la réunion de validation et d’organisation du projet (juin 2013) sont indispensables sur place.
Une grande réactivité s’impose, par e-mail ou par téléphone, lors de la préparation du programme.
Le(la) curateur(trice) doit être présent(e) durant les périodes de montage et de vernissage.
Dans le cas d’un collectif, la concertation et la coordination doivent être garanties entre les curateurs(trices) associés(es)
afin que ceux-ci puissent se relayer sans contradiction auprès de l’école et de l’équipe de La Box.
Modalités :
Les avant-projets devront être constitués selon le formulaire de renseignements à télécharger et à remplir :
http://www.ensa-bourges.fr/images/stories/pdf/FichecandidatureCURAT.pdf
Ils devront être envoyés par mail à la.box[at]ensa-bourges.fr à l’attention de Chloé Nicolas.
Réception des dossiers avant le 15.03.2013.
+++++++++++++++++++++++++++
La pré-sélection aura lieu en avril 2013.
L’audition/sélection des candidat(e)s pré-sélectionné(e)s aura lieu en mai 2013
(en préparation de cela, un dossier supplémentaire leur sera demandé).


APPEL A PROJET

LA OFF #3 / REIMS
Lieu atypique de la vie culturelle rémoise, le Centre culturel
Saint-Exupéry est un espace d’accueil et d’échange dédié aux pratiques artistiques
amateurs et professionnelles qui a pour vocation de participer au développement
culturel de la région.
Le Centre est géré par une association, et propose une programmation artistique
contemporaine, des évènements multimédias, des ateliers expérimentaux en lien avec sa
programmation artistique.
Pour la prochaine saison, dans l’objectif d’offrir toujours plus d’opportunités aux
jeunes artistes émergents de présenter leur travail, le centre lance à nouveau un appel
à candidature.
Le projet : La OFF#3
Le but : offrir la possibilité d’exposer à un artiste pour une durée de 1 mois
avec un vernissage organisé par le Centre.
Le principe : une présélection des dossiers sera effectuée par la responsable artistique du Centre.
3 projets seront retenus et soumis aux votes des adhérents lors de l’Assemblée
Générale du 11 avril 2013.
Le projet qui aura reçu le plus de voix sera retenu pour La OFF#3.
Modalités :

  • Les projets d’expositions, sont à déposer avant le 31 Mars 2013.
  • Les adhérents du Centre inscrits au plus tard le 14 mars 2013 et ayant plus de 16 ans seront les seuls à pouvoir voter pour La OFF#3 de la saison, lors de l’AG.
  • L’exposition aura lieu dans la petite galerie du 10 octobre au 23 novembre 2013.
  • Un vernissage sera organisé le jeudi 10 octobre 2013.
  • La communication sera prise en charge par le Centre.
  • Le budget de production est de 500 euros
  • Un droit de monstration de 300 euros sera versé à l’artiste sur présentation d’une facture. L’appel est ouvert aux jeunes artistes émergents, toutes formations et média confondus. Pour participer : 1/ Téléchargez et remplissez le formulaire d’inscription. 2/ Envoyez votre dossier par courrier : La OFF #3 Centre culturel Saint-Exupéry Esplanade André Malraux Chaussée Bocquaine 51100 REIMS Ce dossier doit comporter : Le formulaire d’inscription complété très lisiblement. Un curriculum vitae et un court texte présentant votre travail de 20 lignes maximum 10 visuels en couleur de la proposition d’exposition (feuilles format A4 non reliées) 1 DVD pour les vidéastes et les artistes multimédias, accompagné de croquis pour la scénographie dans l’espace (à l’aide du plan de la galerie). Un budget prévisionnel détaillé. Si vous souhaitez le retour de votre dossier : une enveloppe à vos nom et adresse correctement affranchie et au bon format. Aucun dossier ne sera renvoyé si l’enveloppe oblitérée n’est pas fournie. Envoi des dossiers avant le 31.03.2013. +++++++++++++

APPEL A PROJET

Festival DIEP 2013 / DIEP
A l’attention des étudiants de 4ème et 5ème années d’écoles d’art
et de jeunes artistes sortis depuis moins d’1 an d’école d’art
du 6 juillet au 1er septembre 2013
Objet
Pour sa 4ème édition, le festival Diep traitera du thème du Littoral, en tant que géographie singulière,
tant dans sa topographie que dans ses aménagements. En effet, les littoraux nous apparaissent comme
des espaces complexes où cohabitent des activités a priori antinomiques : activités économiques
et loisirs balnéaires, industrie lourde et préservation écologique…
Les expositions et évènements programmés proposeront une exploration de cette frontière naturelle
dans ses différentes dimensions : esthétique, écologique, économique, stratégique, ou encore sociologique.
Le festival présentera des œuvres préexistantes empruntées à des collections publiques d’une part,
et des œuvres produites par le festival d’autre part.
C’est dans ce cadre que le festival Diep invite des groupes d’étudiants en art et de jeunes artistes
à participer aux expositions en concevant un module réunissant une
ou des œuvres et l’architecture qui les accueillera.
Les réalisations seront installées sur le front de mer de la plage de Dieppe, pendant toute la durée du festival.
Cahier des charges
Conception et construction d’une micro-architecture accueillant une exposition.
Chaque participant ou groupe de participants au projet dessinera puis construira une petite structure
en plein air évoquant la cabine de plage pour y présenter une ou plusieurs œuvres, collectives ou non,
sur le thème du Littoral. Architecture et exposition devront former un tout cohérent, en lien avec la thématique.
La structure devra être une création originale, prenant en compte les exigences de sécurité pour l’accueil du public.
Elle devra mesurer au maximum 16m2.
Le matériau (bois) est fourni par l’association Cybèle, commanditaire du projet,
ainsi que les outils permettant de le travailler.
Les autres matériaux seront à la charge des porteurs du projet.
L’association fournit aux participants un soutien logistique et technique pour la construction des « cabines ».
Pour la production des œuvres présentées, chaque groupe retenu recevra une enveloppe de 600 euros,
comprenant tous les frais de production et frais annexes.
Les porteurs du projet devront être autonomes dans l’accrochage de leurs œuvres.
La construction et le montage de l’exposition se feront entre le 20 juin et le 4 juillet 2013.
L’association prend en charge l’hébergement.
Les frais de transport pourront être partiellement pris en charge.
Modalité de sélection des projets
Dossier de candidature :

  • Descriptif détaillé du projet, comprenant 2 visuels et un texte résumant l’intention.
  • Présentation des porteurs du projet et de leur pratique. Distinctement pour la structure et l’exposition :
  • Un budget prévisionnel
  • Une fiche technique (modalité de fonctionnement, plan de réalisation, matériaux envisagés, durée de montage et de démontage…) Date limite d’envoi des candidatures : 15/02/2013. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Les dossiers de candidatures devront être envoyés au format pdf à l’adresse diepfestival@gmail.com Agenda : 15/02/2013 : Date de rendu de l’appel à projet +++++++++++++++++++++++++++++++++++++ 01/03/2013 : Annonce des projets retenus mars à mai 2013 : Phase de conception du projet architectural et de production des œuvres exposées. 20/06/2013 – 04/07/2013 : Construction des structures in situ et accrochage des œuvres 06/07/2013 : inauguration du festival Pour toute information : Sarah Michel (coordinatrice des projets) diepfestival@gmail.com

    APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Horizome / Htp40 2013 / STRASBOURG
RÉSIDENCES DE RECHERCHE & DE CRÉATION
Horizome est une association strasbourgeoise qui fédère des artistes, des
anthropologues et des architectes – urbanistes sur des projets communs
autour de l’observation des sociétés. Selon la démarche, la
transdisciplinarité (art et recherche anthropologique et urbaine) permet de
renouer un contact entre la connaissance et le vécu. Horizome s’installe
dans le quartier de Hautepierre en 2009.
Après plus de quarante ans depuis sa construction, Hautepierre va connaître
son premier renouvellement urbain. À cette occasion, l’association Horizome
estime important de travailler sur la question de la mémoire d’un quartier
populaire, de révéler sa complexité pour mettre en valeur ses richesses et
son potentiel humain, social et culturel et contribuer ainsi à sa déstigmatisation.
Cette posture transdisciplinaire mêle trois champs spécifiques à travers
des réponses plurielles : la société, l’espace et l’imaginaire y sont
croisés dans des recherches, des interventions et des créations originales.
Plusieurs résidences ont été réalisées entre 2009 et 2012 : Marguerite
Bobey, Grégoire Zabé, Hélène Bootz, Edwina Hoël, Sebastien Perruche, Alison
Daumain, Freddy Tsimba, Zahra Poonawala et Rossella Piccinno… En lien avec
les créateurs et les artistes du quartier, ces résidences ont permis la
création de vidéos, photographies, d’un site en 3D, de performances dans
l’espace public, de travaux en sérigraphie, de sculpture et de dispositifs
sonores et textuels... Les productions sont exposées chaque année au
Théâtre de Hautepierre lors du temps fort de l’association. Les artistes
participent à la totalité des phases de production et d’exposition, y
compris montage et démontage.
CRITÈRES DE SÉLECTION
L’association Horizome invite des artistes à postuler pour des résidences.
Pré - requis : Démarche pertinente et contextualisée, transversalité avec
d’autres disciplines et entre les médias, motivation. Sensibilité
Les candidats sont sélectionnés sur dossier. Aucune thématique ou médium
n’est imposé.
Les candidats sont tout de même invités à formuler leur projet en motivant
l’intérêt d’une résidence dans le quartier de Hautepierre. Les projets
impliquant un travail en relation avec ce territoire et ses problématiques
ainsi que les projets collaboratifs et transdisciplinaires (avec des
candidats extérieurs ou des membres actifs de l’association – artistes,
anthropologues, architectes-urbanistes) seront privilégiés. Une relation
forte avec les résidents et les associatifs du quartier est attendue,
notamment dans le cadre d’ateliers durant les temps forts du quartier. Des
candidatures d’artistes issus de milieux populaires sont encouragées.
Selon les cas, une diffusion du travail réalisé peut-être envisagée avec
des structures partenaires à l’issue de la résidence.
MODALITÉS DU PROGRAMME DE RÉSIDENCE
La durée moyenne effective de la résidence est de 2 mois. Dates à définir
en fonction du projet du candidat et du planning de l’association.
Pour mener à bien son projet, le candidat reçevra une allocation de
résidence d’un montant de 1000 euros/mois. L’association pourra prévoir un
budget de production d’un plafond maximum de 1000 euros/mois. Ce dernier
n’est alloué que dans le cas d’une production réalisée dans le cadre de la
résidence, ou en lien avec celle-ci.
Le résident mènera un travail de recherche et création dans un espace qui
lui sera dédié par l’association Horizome. Il peut également y résider, une
chambre est mise à sa disposition.
Le résident ouvrira son atelier : la présentation des œuvres ou du travail
de recherche transdisciplinaire représentera un temps fort de cette résidence.
DOSSIER DE CANDIDATURE
Pour être recevables, les candidats devront fournir un dossier par courrier
comprenant :

  • un argumentaire présentant les motivations, incluant le projet qu’on souhaite développer dans le cadre de la résidence
  • un curriculum vitae
  • un dossier présentant le travail déjà mené (des éléments visuels imprimés sur format A4 maximum, éventuellement des éléments sonores ou audiovisuels, des projets différents, des éléments écrits : biographie, catalogues, extraits de presse, articles publiés, livres…).
  • un n° SIRET. Date limite d’envoi du dossier et procédure : 1.03.2013 cachet de la poste faisant foi. ++++++++++++++++ Les candidats non retenus seront avertis par courrier. Merci de joindre une enveloppe pré-timbrée pour le retour éventuel du dossier. Adresse d’envoi des candidatures : contact@htp40.org COURRIER : Association Horizome 28 boulevard Dostoïevski, 67200 STRASBOURG plus d’infos : http://www.htp40.org

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Artiste rencontre territoire scolaire (A.R.T.S.) / NORD PAS DE CALAIS
La communauté de communes de la Haute-Deûle,
la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais,
le rectorat de l’académie de Lille, l’inspection académique du nord
en lien avec le conseil général du Nord
Dans le cadre du programme de résidences-mission
d’artistes à des fins d’éducation artistique et culturelle intitulé :
Artiste rencontre territoire scolaire (A.R.T.S.)
un appel à candidatures
est lancé en direction des artistes désireux d’expérimenter,
en collaboration très étroite avec les différents professionnels de l’éducatif,
des processus et des parcours d’éducation artistique
avec pour terrain de jeu privilégié, les espaces publics,
extérieurs et intérieurs, d’une communauté de communes péri-urbaine.
Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et d’augmenter ainsi,
de manière significative, le nombre d’enfants et de jeunes d’âge scolaire concernés, la communauté de
communes de la Haute-Deûle dans le département du Nord, la direction régionale des affaires culturelles du
Nord Pas-de-Calais, le rectorat de l’académie de Lille, l’inspection académique du Nord en lien avec le
conseil général du Nord ont souhaité s’engager, en partenariat étroit avec les différentes forces vives
culturelles et associatives du territoire dans la réalisation d’une résidence-mission d’artiste.
Afin de faire plus ample connaissance avec la communauté de communes d’accueil de la résidence-mission
il suffit de cliquer sur le lien ci-après :
http://www.cchd.fr/
Qu’est-ce qu’une résidence-mission ?
Une résidence-mission relevant du programme A.R.T.S est menée à des fins d’éducation artistique et
culturelle. Elle est organisée en faveur des enfants et des jeunes vivant et/ou scolarisés sur le territoire de la
communauté de communes.
La résidence-mission repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, durant quatre mois, ainsi que sur une
diffusion à travers le territoire concerné d’une part représentative de son oeuvre déjà accomplie et disponible.
Cette diffusion, en lieux dédiés et/ou non dédiés, peut s’envisager dès l’amont de la période de résidence à
proprement parler, se déploie tout au long de sa durée, et peut aussi de poursuivre à son issue.
La résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de
production ni commande d’oeuvre. Pour l’artiste-résident (e) il s’agit, plus particulièrement, de s’engager
dans une démarche expérimentale d’action culturelle donnant à voir et à comprendre la recherche artistique
qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il ou elle met en oeuvre.
Ceci se traduit, concrètement, par
1/ par une première phase, relativement brève, située au tout début du temps de résidence à proprement
parler. Cette phase est constituée de multiples rencontres organisées avec des équipes d’enseignants et/ou
des équipes de professionnels de l’éducatif au sens large : animateurs, éducateurs, médiateurs,
professionnels de la culture, autres artistes, professionnels des collectivités … tous invités à appréhender la
recherche et la production artistique de l’artiste résident (e). Ces rencontres peuvent revêtir des formes
extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif.
Les équipes rencontrées sont également invitées, en ces instances ou à leur issue, à évoquer avec l’artiste
en résidence leur propre quotidien professionnel ainsi que la manière dont ils aimeraient faire percevoir, de
manière sensible, aux enfants, aux adolescents et aux jeunes dont ils ont la responsabilité la présence de
l’artiste et de son oeuvre. Il s’agit là du moment important au cours duquel commence à s’élaborer, à se coconstruire,
ce que l’on appellera (faute d’avoir trouvé une dénomination plus adéquate, chaque artisterésident
étant d’ailleurs largement invité à proposer sa propre dénomination) un geste artistique à
destination de ces enfants, de ces adolescents et de ces jeunes, et au-delà à destination de toute une population.
N.B. Tout ceci indique clairement que le (la) résident
(e) est beaucoup plus invité (e) à travailler avec des
équipes d’adultes : enseignants,éducateurs,
animateurs, etc. en un souci et un objectif de
démultiplication que directement avec les enfants, les
adolescents et jeunes. Ce sont au minimum 25 équipes
pédagogiques ou éducatives qu’est appelé à
rencontrer l’artiste résident, durant son séjour avec
pour perspective la co-construction de gestes
artistiques. On l’aura également compris, la résidencemission
ne permet pas de répondre à des demandes
individuelles de partenariat (en provenance, par
exemple, d’un seul enseignant, d’un seul animateur ou
d’un seul éducateur en vue d’une action ne concernant
qu’une seule classe, qu’un seul groupe très circonscrit)
2/ par une seconde phase, beaucoup plus longue que la première, au cours de laquelle l’artiste-résident (e)
et des équipes d’enseignants et/ou de professionnels de l’éducatif co-construisent une forme d’action à
mener en direction des enfants et des jeunes dont ils ont la responsabilité.
Ces actions que l’on appelle ici gestes artistiques sont conçues le plus souvent possible en prenant au
minimum, l’établissement scolaire ou la structure de loisirs pour unité de référence, plutôt que la seule classe
ou le micro-groupe. Fortement imprégné de la démarche artistique propre à l’artiste résident (e) et destiné à
en favoriser la familiarisation ou la proximité, le geste artistique peut être, selon les cas, participatif ou pas,
spectaculaire ou modeste, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncé, etc.
Quel que soit le parti pris retenu par chaque équipe associée à l’artiste, il est toujours conçu afin de faire
percevoir, par le plus grand nombre, la singularité et la force de la démarche artistique qui le sous-tend.
Chaque geste, grand ou petit, peut se déployer aussi bien au sein d’un établissement scolaire, d’un centre
de loisirs, d’une structure culturelle, que de l’espace public ou de tout autre lieu paraissant approprié à
l’artiste-résident (e) ainsi qu’à l’équipe professionnelle avec laquelle il aura été imaginé et conçu. Dans le cas
précis de la communauté de commune de la Haute-Deûle, le groupe de pilotage rassemblant la totalité des
partenaires s’est délibérément prononcé pour une prise en compte privilégiée, sans être totalement
exclusive, de l’espace public.
N.B.Ces formes d’intervention de nature artistique se
différencient, très nettement, des traditionnels
« ateliers de pratique artistique » ou des « classes à
projet artistique et culturel » et ne doivent donc pas se
confondre avec ces dispositifs qui existent toujours
par ailleurs mais sont régis par d’autres cahiers des
charges aux finalités différentes et qui relèvent aussi
d’autres procédures et d’autres financements.
3/ Nul habitant du territoire de la communauté de communes de la Haute-Deûle n’étant censé ignorer la
présence de l’artiste-résident (e) et de sa production artistique, les différents partenaires réunis autour de la
résidence-mission s’engagent à la rendre visible aux yeux de la population, en n’oubliant pas que les enfants
et les jeunes sont, dans le cadre du programme A.R.T.S., les premiers concernés.
Ainsi l’important volet de la résidence-mission concernant la diffusion, est conçu en étroit lien avec les
différents professionnels et équipements culturels du territoire d’action. Ceux-ci sont invités à mobiliser les
modes et canaux traditionnels de diffusion des productions artistiques du (de la) résident (e) et de mise à
disposition de ressources liées à l’artiste et à son domaine d’expression (dossier artistique, biographie,
ouvrages dédiés, documents divers, etc). Ils sont également invités à innover en la matière en s’appuyant
notamment sur les suggestions du (de la) résident (e).
De même, en ce qui concerne la communication générale à propos de la résidence-mission sont mobilisés
les différents canaux et supports traditionnels et…non traditionnels.
Enjeux et objectifs :
– permettre au plus grand nombre d’enfants et de jeunes d’appréhender la création contemporaine en
provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique forte,
– contribuer à développer l’esprit critique par le biais de la discussion, d’échanges, de lecture d’oeuvres…,
– contribuer au développement culturel et artistique du territoire, et plus particulièrement à une éducation
artistique cohérente, intercommunale, mutualisant les énergies de ses multiples acteurs,
– contribuer à réduire ainsi, durablement, les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture.
À propos de cet appel à candidatures précis
Qui recherche-t-on ?
Il est donc recherché en vue d’une résidence-mission qui va s’exercer sur le territoire de la communauté de
communes de la Haute-Deûle un (e) artiste professionnel s’inscrivant dans le champ de la création
contemporaine dont la recherche et la démarche peuvent relever de n’importe quel domaine d’expression
artistique mais questionnant de manière récurrente la relation entre son domaine de référence et l’espace
public (extérieur et intérieur).
En effet, l’artiste retenu(e) sera invitée, lors de son temps de résidence à considérer, pour le déploiement
des différents gestes artistiques les divers espaces publics de la communauté de communes. Ces
gestes artistiques qui seront construit à l’aune de son regard et de sa pratique tout autant qu’à celle de la
bonne connaissance des enfants, des jeunes et des contextes qu’ont les différents professionnels de
l’éducatif en poste sur le territoire pourront prendre ces espaces publics pour appui, prétexte, objectif et en
favoriser, une appropriation joyeuse et étonnée mais aussi une perception et une lecture critiques. Cette
proposition émise par le groupe de pilotage de la résidence-mission A.R.T.S. est l’expression de plusieurs
préoccupations : celle d’une éducation à la qualité architecturale et paysagère, d’une sensibilisation à
l’aménagement urbain, celle d’une éducation au patrimoine, celle enfin de développer une aptitude à
poétiser son environnement quotidien.
L’artiste candidat (e), étant français (e) ou étranger (e), doit être en mesure de fédérer autour de sa présence
et de son oeuvre une large communauté scolaire, éducative et culturelle.
L’artiste retenu (e) est appelé (e) à résider effectivement sur le territoire. Il ou elle doit être autonome dans
ses déplacements et disposer d’un véhicule personnel et donc d’un permis de conduire en cours de validité.
Période et durée de la résidence
La période de résidence, à proprement parler, est prévue du 4 novembre au 22 décembre 2013 puis du 6
janvier au 16 mars 2014. Il s’agit donc d’une résidence de 4 mois (avec interruption donc de la résidence du
23 décembre 2013 au 4 janvier 2014) à raison de 5 à 6 jours par semaine.
Conditions financières et matérielles
L’artiste retenu (e) bénéficie d’une allocation de résidence d’un montant de 12 000 euros net (allocation
calculée sur la base de 3 000 euros nets par mois) prise en charge par la direction régionale des affaires
culturelles du Nord Pas-de-Calais (DRAC) et la communauté de communes de la Haute-Deûle.
La communauté de communes de la Haute-Deûle prend en charge, par ailleurs, les frais relatifs à
l’hébergement du (de la) résident (e). Concrètement, un logement est mis à sa disposition sur le territoire.
Elle prend également en charge les frais liés à la diffusion. Elle prend enfin en charge un voyage aller-retour
du lieu de domicile de l’artiste au territoire de résidence (sur la base du tarif SNCF 2e classe, en France
métropolitaine). En revanche, les autres voyages du domicile au territoire de résidence ainsi que les repas
sont à la charge de l’artiste-résident (e).
La direction régionale des affaires culturelles prend en charge le coût relatif à la tenue d’une « 27e heure
artistique » (*) qui se déroule, si souhaitée par les autorités locales de l’Éducation Nationale, en amont de la résidence.
(*) Pour information, ce que l’on appelle, en
région Nord-Pas de Calais / académie de Lille,
la « 27e heure artistique » prend place dans le
cadre des animations pédagogiques des
circonscriptions scolaires et permet à un
ensemble très conséquent d’enseignants de
faire connaissance, de manière approfondie,
avec un créateur et son travail. Cela revêt
souvent la forme d’une conférence très
illustrée et laisse une part importante à
l’échange. Une telle rencontre facilite
énormément les rencontres avec des équipes
d’enseignants en vue de co-constructions de gestes artistiques.
Les partenaires locaux :
Le territoire de mission, la communauté de communes de la Haute-Deûle compte une population d’environ
22 940 habitants dont environ 25 pour cent sont scolarisés.
Elle regroupe 5 communes : Carnin, Allennes-les-Marais, Bauvin, Annoeullin, Provin.
Ce territoire est traversé par la circonscription scolaire de Lille 2 – Annoeullin.
Cela représente pour l’enseignement public :
– 10 écoles primaires et 8 maternelles écoles élémentaires et primaires,
– 2 collèges
Ces différents établissements constituent autant de lieux potentiels de rencontre avec des équipes
pédagogiques et donc, le cas échéant, de co-constructions de gestes artistiques.
Les structures culturelles ou socio-culturelles, partenaires incontournables de la résidence-mission sont :
– le réseau des médiathèques
http://bib.cchd.fr
– la médiathèque François Mitterrand à Annoeullin
– la bibliothèque Saint-Exupéry à Carnin,
– la bibliothèque Delacroix à Allennes-les-Marais,
– la bibliothèque de Bauvin,
– la bibliothèque de Provin,
– l’A.R.E.F.E.P,
– la mission locale Pévèle Mélantois Carembault
Enfin, il existe, sur le territoire intercommunal, plusieurs associations dirigées vers les enfants et les jeunes,
en dehors du temps scolaire.
Accompagnement
C’est la communauté de communes de la Haute-Deûle qui a accepté d’être, en lien étroit avec les
partenaires à l’initiative de la résidence-mission, l’opératrice de l’action.
À ce titre, elle :
– accompagne l’artiste-résident (e) afin de le (la) guider dans sa découverte du territoire,
– veille aux bonnes conditions de son séjour et de son travail, à la diffusion maximale de son oeuvre dans les
lieux les plus variés, tout au long de la résidence, si possible en amont, voire à son issue.
– organise cette résidence avec le concours des communes ainsi qu’avec celui des structures culturelles et
associatives et celui des établissements scolaires souhaitant s’associer à l’action,
– facilite, avec le concours de l’inspecteur de l’éducation nationale, des conseillers pédagogiques spécialisés
ou généralistes, des principaux des collèges et des professeurs référents, les rencontres avec les équipes
pédagogiques et facilite, avec le concours des responsables communaux et des responsables du monde
associatif, les rencontres avec les équipes d’animateurs ou d’éducateurs (1ère phase des résidencesmission),
– aide à la réalisation des gestes artistiques (2e phase des résidences-mission),
– organise la communication en faveur de cette résidence et le plus en amont possible, auprès des
structures culturelles du territoire et de l’ensemble de ses habitants.
– assure la gestion administrative de la résidence (paiement de l’artiste, gestion du budget…) .
Cadre juridique
Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs de la communauté de communes de la
Haute-Deûle, opératrice de la résidence, et l’artiste accueilli (e) est signé avant le début de la résidence.
Les conditions de diffusion des oeuvres / travaux artistiques de l’artiste dans des lieux dédiés ou non, sont
étudiées et également contractualisées.
Procédure à suivre pour la candidature
Quelques rappels ou précisions :
Peut donc faire acte de candidature tout (e) artiste professionnel (le), français (e) ou étranger (e).
Le (la) candidat (e) doit déjà avoir à son actif une production conséquente, et être en mesure de s’impliquer
pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle doit maîtriser
l’usage oral de la langue française. Il ou elle doit être détenteur (trice) du permis de conduire et d’un véhicule personnel.
Les éléments à fournir sont :
– une lettre de motivation faisant état d’une bonne compréhension des attendus et de la forme de la
résidence-mission.
– un curriculum vitae.
– un dossier artistique (présentant notamment un ensemble de productions représentatives de la démarche
de l’artiste-candidat).
– une liste des oeuvres / travaux disponibles à des fins de diffusion pendant, avant ou après le temps de
résidence.
N.B. Il n’y a pas de projet à produire, ce présent appel
à candidatures faisant déjà état d’un projet précis aux
phases bien définies. La lettre de motivation peut, par
contre, évoquer certaines des pistes que l’artistecandidat
(e) envisage de proposer aux équipes de
professionnels rencontrées en vue de la co-réalisation
de gestes artistiques.
L’ensemble du dossier (de préférence sous format P.D.F.) est à adresser au plus tard : le 1.03.2013.
++++++++++++++++++
par envoi électronique à l’adresse suivante : artscchd@gmail.com
(sujet : ARTS CC Haute-Deûle + domaine artistique, suivi du nom de l’artiste candidat)
Dans le cas où l’artiste souhaite enrichir cet envoi d’un D.V.D. ou d’un C.D. pour les oeuvres ou des
documents audiovisuels, il ou elle le précise dans son envoi électronique et adresse ces pièces, par voie
postale à l’adresse suivante :
Communauté de communes de la Haute-Deûle,
siège communautaire
Madame Eliane DELBECQ (Présidente)
42, rue Nationale
BP 22
59 185 PROVIN
L’artiste précise également s’il ou elle le souhaite que ces supports et documents lui soient retournés.
Le comité de pilotage sera en mesure d’annoncer le nom de l’artiste retenu (e) à partir du : 22 mars 2013.
Pour plus d’informations
Madame BERNARD Betty
Communauté de communes de la Haute-Deûle
Téléphone : 03.20.18.04.18
betty.bernard@cchd.fr


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art au titre du 1% artistique dans le cadre de l’extension du
complexe administratif regroupant les services de l’Etat de la DDT (direction départementale des territoires), la DDPP
(direction départementale de la protection de la population), et de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation, de
l’agriculture et de la forêt) sur le site de Marmilhat (63). / MARMILHAT
Préfecture du Puy de Dôme- Direction Départementale des territoires
ORGANISME PASSANT LE MARCHE
Maîtrise d’ouvrage :
Préfecture du Puy de Dôme
DDT
Service Expertise techniques16 rue Aimé Rudel
BP 43 63370 LEMPDES
OBJET DU MARCHE
Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art au titre du 1% artistique dans le cadre de l’extension du
complexe administratif regroupant les services de l’Etat de la DDT (direction départementale des territoires), la DDPP
(direction départementale de la protection de la population), et de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation, de
l’agriculture et de la forêt) sur le site de Marmilhat (63).
PROGRAMME DE LA COMMANDE
Contexte : Le site de Marmilhat, localisé sur la communauté urbaine de Clermont Ferrand est composé d’un ensemble
d’édifices administratifs, de recherche et d’enseignement, enserré entre l’infrastructure autoroutière au sud et une route
départementale au Nord.
L’ensemble des agents de l’Etat, accueillis dans le site reconfiguré sont : des ingénieurs, des techniciens et des
personnels administratifs, qui oeuvrent dans le cadre de l’aménagement du territoire.
Le projet d’extension dessiné par le cabinet Bruhat-Bouchaudy comporte la création de nouveaux espaces de bureaux
(110 à 120 postes de travail), le repositionnement de l’accueil pour une meilleure lisibilité (face à la maison de la Forêt
et du Bois, à l’opposé de l’accueil actuel), la création de liaisons entre les bâtiments, et quelques réaménagement
d’espaces (salles de réunion, locaux techniques...). L’extension privilégie l’usage du bois (hors fondations et
contreventements).
Le projet artistique est ouvert à toutes les formes et tous les supports qui s’inscrivent aujourd’hui dans le domaine des
arts plastiques, des arts graphiques et du design, qui donneront lieu à la réalisation d’une oeuvre originale et spécifique.
Le projet artistique doit contribuer à la fois, au mieux-être ensemble des agents de l’Etat et des usagers dans un espace
fragmenté, et à la caractérisation du lieu.
Une intervention sur les espaces collectifs est à privilégier :

  • hall d’entrée/patio qui constituent le noyau central du bâtiment
  • espaces de circulation : couloir mur/sol, escaliers
  • espace de restauration collective L’ oeuvre pourra faciliter la déambulation interne, le lien et les connexions entre les bâtiments et services. Une oeuvre en résonance avec les missions des agents de l’Etat travaillant sur le site serait appréciable, notamment celles en lien avec la connaissance et l’aménagement des territoires urbains et ruraux, mais aussi les missions régaliennes de contrôle, d’instruction et protection des populations. L’oeuvre ne devra pas être en contradiction avec les cibles de qualité environnementales du projet et la notion de développement durable. En particulier : un entretien réduit au strict minimum doit être recherché. PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE Décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret 2005-90 du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation, pris en application de l’article 71 du code des marchés publics, et consolidé au 03 juillet 2010. COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURES Pour être recevable le dossier de candidature sera constitué de
  • une lettre de candidature signée de l’artiste
  • une garantie professionnelle : attestation d’inscription à la Maison des artistes ou AGESSA , n° de Siret , code APE ou équivalent étranger
  • Un CD Rom (ensemble de fichiers pdf exclusivement) comprenant :
  • un CV et références du candidat
  • un texte sur la démarche artistique
  • une sélection de 10 images précisant la nature du travail artistique et mettant en valeur les éventuels projets relevant de commandes pour l’espace public
  • une courte note d’intention indiquant les orientations spécifiques que l’artiste souhaite donner à son projet dans le cadre de cette commande DEROULEMENT DE LA PROCEDURE Dans un premier temps toutes les candidatures reçues avant la date limite de réception seront examinées par le comité artistique qui proposera au maître d’ouvrage de retenir 3 artistes admis à présenter un projet. Critères de sélection des candidats :
  • adéquation de la démarche artistique avec le programme de la commande artistique
  • capacité à créer des oeuvres destinées à l’espace public Dans un second temps le comité artistique proposera au maître d’ouvrage, après examen des projets proposés de réaliser un classement et de désigner le lauréat suivant les critères précisés dans le réglement de consultation qui aura été remis préalablement aux 3 candidats sélectionnés. Une indemnité de 1 500 euros TTC sera versée à chaque artiste ayant remis un projet, dans la mesure où celui-ci sera jugé satisfaisant.Le maître de l’ouvrage peut décider, sur proposition du comité artistique, de supprimer ou de réduire le montant de l’indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet présenté par un candidat. ECHEANCIER : · remise des candidatures : 22.02.2013. ++++++++++++++++++++++++++++++++ Une fois les 3 artistes retenus (courant du mois de mars 2013), ceux-ci auront 7 semaines pour rendre leur proposition. Le lauréat sera désigné avant la fin du premier semestre 2013 (la consultation des entreprises étant prévue en juin 2013). L’oeuvre devra pouvoir être mise en place au cours de l’année 2014. MONTANT DE L’ENVELOPPE DE L’OPERATION DU 1% Le montant total de l’opération du 1% est fixé à 46 046 euros TTC comprenant les coûts relatifs à la conception, la réalisation, l’acheminement et l’installation de l’oeuvre, déduction faite des frais de publicité et des indemnités des artistes non retenus. DOSSIER DE CONSULTATION Documents mis à la disposition des candidats :
  • le présent avis
  • le programme de l’opération
  • les plans de l’avant-projet définitif établi par le maître d’oeuvre. Le dossier pourra être téléchargé sur le site internet de la préfecture du Puy-de-Dôme, rubrique appel d’offres. http://www.auvergne.pref.gouv.fr/marches_publics.php LIEU ET DATE LIMITE DE RECEPTION DES CANDIDATURES Les candidatures devront être réceptionnées au plus tard le 22.02.2013 à 16h. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à l’adresse suivante : DDT du Puy-de-Dôme, Service Expertise Technique, 16 rue Aimé Rudel, boite postale 43, 63370 Lempdes RENSEIGNEMENTS Aspects administratifs : Bernard GAYDIER, DDT du Puy-de-Dôme, 04.73.43.19.53, bernard.gaydier@puy-dedome.gouv.fr Aspects artistiques : Brigitte Liabeuf, DRAC Auvergne, 04.73.41.27.45, brigitte.liabeuf@culture.gouv.fr

    >>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

1 % artistique dans le groupe scolaire TREZEL (Plaine Sud) de la Ville de Saint-Denis / SAINT DENIS
Appel à candidature pour la mise en œuvre du 1 % artistique
dans le groupe scolaire TREZEL (Plaine Sud) de la Ville de Saint-Denis
Art. 71 du Code des marchés publics
VILLE DE SAINT DENIS
OBJET DE LA PROCEDURE
Appel à candidature pour conception, réalisation, acheminement et pose ou installation
d’une œuvre artistique dans le groupe scolaire Trézel (La Plaine sud).
Le projet
Il s’agit de la construction d’un groupe scolaire de 18 classes, 5 salles destinées à l’accueil des loisirs,
une unité de restauration accueillant 370 enfants. Le groupe scolaire sera localisé dans le quartier de la Plaine.
L’ouverture de l’école est prévue en septembre 2015.
Le projet architectural comprend à l’intérieur des espaces riches en formes arrondies (deux grandes bulles
hébergent les bibliothèques maternelle et primaire), l’extérieur est en cours de modification (notamment demande de la
Ville d’un aménagement différent des cours de récréation).
Tour à tour vaste terrain de cultures maraîchères et de chasse, site de production métallurgique, zone de friches industrielles,
le territoire de la Plaine Saint-Denis a connu une profonde mutation et s’impose aujourd’hui comme le symbole
du dynamisme économique du Nord Parisien. En l’espace d’une décennie, la Plaine Saint-Denis est devenue
un secteur pourvoyeur de nombreux emplois tertiaires grâce aux nombreux sièges sociaux.
Parallèlement à son développement économique, de nouveaux habitants s’installent aujourd’hui sur ce territoire
d’environ 750 hectares à cheval sur les communes d’Aubervilliers et Saint-Denis.
MAITRE DE L’OUVRAGE
Ville de Saint Denis
Hôtel de Ville – 93 200 Saint Denis
MAITRISE D’OEUVRE
Paul Le Quernec
Architecte
14 rue Prechter - 67 000 Strasbourg
1. Type de procédure
Marché suivant les dispositions de l’article 71 du code des marchés publics et du décret n° 2002-677 du 29 avril 2002
relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation
des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation, modifié par le décret n° 2005-90 du 4 février 2005.
2. Objet du marché- programme artistique
Conception, réalisation, acheminement et pose ou installation d’une œuvre artistique dans le groupe scolaire Trézel-Plaine sud.
Marché unique dévolu à un artiste unique ou un groupement d’artistes.
L’école se trouvera au sud du quartier de La Plaine qui connaît une transformation importante.
Les sites industriels délaissés pendant les années 70 font l’objet d’une transformation en pôle d’affaires et d’activités tertiaires.
Aujourd’hui, l’espace qui entoure l’école est encore au stade du projet. Plusieurs ZAC sont en perspective.
Les habitants ne sont pas encore présents dans le quartier. Par ailleurs, l’école se trouvera dans le voisinage immédiat
des « cathédrales SNCF » c’est-à-dire les ateliers de manutention des trains du réseau nord dont l’activité
à cessé dans les années 70. Le quartier a une histoire industrielle forte dont les traces sont encore visibles aujourd’hui.
L’œuvre artistique devra tenir compte de ce contexte. Deux axes peuvent être abordés par les artistes :
• Soit la création d’une œuvre artistique interactive sur un support multimédia.
• Soit la prise en compte de l’espace extérieur de l’école. Ces espaces connaissent des flux importants,
quatre fois par jour. Les parents déposent les enfants aux heures d’entrée et les attendent à la fin de la journée.
L’aménagement de cet espace pourra intégrer des aspects fonctionnels tout en respectant
les règles de sécurité en vigueur et de maintenance.
L’œuvre devra permettre la sensibilisation et la découverte de l’art contemporain.
Des actions de médiation seront nécessaires pour que l’œuvre puisse être compréhensible par tous.
Les candidats admis à présenter un projet devront veiller à ce que les matériaux prévus ne donnent
pas lieu à une maintenance complexe et coûteuse.
La durée d’exécution du marché tiendra compte de l’impératif de finalisation pour la pose
ou l’installation en vue de l’ouverture de l’école pour la rentrée de septembre 2015.
3. Candidatures
Contenu du dossier de candidature
Chaque dossier rédigé en français devra être adressé en un exemplaire et devra contenir impérativement :
• Le formulaire cerfa DC1 dûment rempli et visé (en cas de groupement, ne présenter qu’un seul DC1
pour l’ensemble du groupement) à votre disposition sur le site atol 93
• Le formulaire cerfa DC2 à votre disposition sur le site atol 93 dûment rempli accompagné des pièces ci-après :
• Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat et l’importance du personnel
d’encadrement pour chacune des trois dernières années ;
• Les attestations sociales et fiscales conformément à l’article 46 - III du Code des marchés publics.
(les formulaires noti1 bis versions Ville Saint-Denis et le noti2 à votre disposition sur le site atol 93)
Ces documents seront obligatoirement demandés au futur attributaire du marché, mais pour un gain de temps,
il est suggéré aux candidats de les transmettre dès la candidature. De plus le titulaire devra fournir
ces mêmes documents et attestations mis à jour tous les 6 mois.
• Une lettre de motivation indiquant les orientations que l’artiste souhaite donner à son projet dans le cadre de cette commande,
• Un curriculum vitae des artistes/intervenants affectés à ce projet précisant leurs titres d’études et leurs expériences professionnelles.
• Un dossier artistique actualisé comprenant la démarche générale de l’artiste accompagné de visuels légendés
(lieu, objet de la commande, l’année de réalisation, le maître d’ouvrage, le montant) relatifs à une sélection
d’œuvres significatives (10 visuels maximum) sur support papier, relié, de 15 pages maximum ou sur support multimédia (CD ou clé usb)
• Présentation d’une liste des principales références de prestations effectuées indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou privé.
• Une copie du certificat d’affiliation à la Maison des Artistes ou à l’Agessa pour les artistes,
une attestation URSSAF pour les associations ou toute autre pièce administrative
et fiscale permettant de prouver votre capacité d’éditer des factures (SIRET,….).
• Une pièce « financière » indiquant le chiffre d’affaires réalisé par l’artiste ou le collectif (chiffre d’affaires, bilan,….)
Le jugement des propositions sera effectué dans les conditions prévues par le Code des marchés publics au moyen des critères suivants :
1. Capacités techniques
2. Capacités financières
3. Capacités professionnelles. Au titre des capacités professionnelles, les éléments suivants seront analysés :
• Les motivations artistiques du ou des candidats,
• La pertinence du dossier artistique du ou des candidats.
• L’adéquation du projet avec le quartier
Les candidats retenus puis le projet lauréat seront désignés après consultation du comité artistique composé
du Président (le Maire ou son représentant), du Maître d’œuvre, du Directeur de la DRAC ou de son représentant,
de représentants des utilisateurs du bâtiment, d’une personnalités qualifiées reconnue pour son lien avec l’univers
de la création artistique (critique d’art, historien d’art, commissaire d’exposition, directeur artistique, artiste, urbaniste,
architecte, directeur de structure de diffusion...) et de personnels administratifs et techniques
de la Ville (culture, architecture, commande publique).
Quatre candidats au maximum seront retenus par le comité artistique pour remettre un projet.
4. Candidats admis à présenter un projet : éléments demandés, critères d’évaluation
Une invitation à poursuivre la procédure sera transmise aux quatre candidats retenus avec un règlement
de consultation, cahier des clauses particulières et les pièces annexes.
Une visite sur place est imposée à chacun des artistes retenus (4 artistes) en présence du
maître d’œuvre et d’un représentant du maître de l’ouvrage.
Il sera demandé aux candidats retenus un dossier complet contenant les informations suivantes :
• Une note d’intention détaillée du projet qui permettra au comité artistique d’apprécier le projet
en fonction des critères d’évaluation (composition de l’équipe, nature de l’œuvre, matériaux, moyens d’installation…)
• Des croquis et/ou tout autre document permettant une perception globale de la proposition artistique.
• Le budget global et des devis estimatifs du délai et du coût des travaux de réalisation.
• Une note précisant l’ensemble des données techniques
et des prescriptions de maintenance et d’entretien ainsi que de restauration.
• La fiche de visite dûment complétée.
Le contenu exact de ce dossier d’offre sera précisé ultérieurement aux candidats retenus.
Les candidats admis à présenter un projet de 1% disposeront d’un délai de 3 mois
pour remettre leur offre, à compter de la date d’envoi du dossier de consultation.
Indemnité
Une indemnité sera versée, après désignation finale, aux candidats consultés
non retenus. Le montant de l’indemnité est de 2 500 euros.
5. Montant de l’enveloppe
Le montant total de l’enveloppe de l’opération est de 105 000 euros TTC.
Elle comprend les honoraires du candidat dont les contributions sociales, le montant de la réalisation de la commande,
l’acheminement et l’installation de l’œuvre, les taxes afférentes, les indemnités prévues pour les candidats
non retenus ainsi que les frais annexes notamment la communication et les frais de maintenance pour la première année.
6. Conditions d’envoi ou de remise des plis pour les candidatures
Remise des plis sur support papier
Les candidats retenus transmettent leur candidature sous pli cacheté portant la mention suivante :
" Mise en œuvre du 1% artistique au sein du Groupe Scolaire Trézel - NE PAS OUVRIR ".
L’enveloppe contient les documents visés à l’article 3 précité.
Les plis devront être remis contre récépissé à l’adresse suivante :
Mairie de Saint-Denis - centre administratif - place du Caquet - Service Courrier Bureau 30 - RDC
Horaires d’ouverture :
Lundi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Mardi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
ou, s’ils sont envoyés par la poste, devront l’être à l’adresse ci-dessous :
Mairie de Saint-Denis
Place du Caquet
93200 Saint-Denis
par pli recommandé avec avis de réception postal.
Remise des plis par voie électronique :
Conformément aux dispositions de l’article 56 du Code des marchés publics, le pouvoir adjudicateur autorise la transmission
des candidatures et des offres des entreprises par voie électronique à l’adresse suivante :
www.atol93.fr
et dans les conditions techniques suivantes :
Les propositions doivent être transmises dans des conditions qui permettent d’authentifier la signature du candidat
selon les exigences posées aux articles 1316 à 1316-4 du Code civil. La transmission doit pouvoir faire l’objet
d’une date certaine de réception et d’un accusé de réception électronique. Les plis transmis par voie électronique sont horodatés.
Les entreprises peuvent transmettre une copie de sauvegarde de leurs plis remis par voie électronique dans les conditions
prévues à l’Arrêté du 28 août 2006 pris en application du I de l’article 48 et de l’article 56 du code des marchés publics
et relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics formalisés.
En cas de transmission de réponse par voie électronique, pour la candidature comme pour l’offre, les documents fournis
doivent être dans l’un des formats suivants, sous peine d’irrecevabilité de l’offre :
Portable Document Format (Adobe .pdf),
Rich Text Format (.rtf),
Applications bureautiques (msword .doc, msexcel .xls, powerpoint .ppt, opendocument .odt, odc, odp),
Données avec séparateurs (.csv)
Image (formats gif, jpeg, png)
HTML
Texte (.txt)
Plans (format dxf, dwg)
L’Administration se réserve le droit de convertir ultérieurement les formats des données et des pièces du marché
dans lesquels ont été encodés les fichiers afin d’assurer leur lisibilité dans le moyen et long terme.
Afin d’empêcher la diffusion des virus informatiques, les fichiers comportant notamment les extensions suivantes
ne doivent pas être utilisés par le soumissionnaire : exe, com, bat,pif, vbs, scr, msi, eml.
Par ailleurs les fichiers dont le format est autorisé ne doivent pas contenir de macros.
Les dossiers qui parviendraient après la date et l’heure limites fixées au présent règlement de la consultation ainsi
que ceux parvenus sous enveloppe non cachetée ne seront pas retenus et seront renvoyés à leur auteur.
Pour tout problème éventuel de téléchargement vous pouvez contacter ATOL 93 au 0 825 00 13 26.
7. Renseignements
Mairie de Saint-Denis
Direction Commande Publique
Marc Euriat
Place du Caquet
93200 Saint-Denis
Téléphone : 01 49 33 68 72
Fax : 01 49 33 64 26
Courriel : mp_achats@ville-saint-denis.fr
Adresse internet : http://www.atol93.fr
8. Voies et délais de recours
Tribunal Administratif de Montreuil
7 rue Catherine Puig
93100 - Montreuil -
Tél. 01 49 20 20 00
Pour tous renseignements concernant les différents recours et délais, il convient de contacter le tribunal visé ci-dessus.
9. Politique environnementale
La Ville de Saint-Denis s’est engagée dans la mise en place d’une politique environnementale qui repose
sur 8 objectifs que vous retrouverez en annexe du présent document. La ville souhaite en effet que ses
partenaires contribuent au respect de ces objectifs dans toutes les démarches qu’ils entretiendront avec la ville.
Date limite de remise des candidatures : 26.04.2013 à 17h30.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
A titre INDICATIF il est prévu :

  • que le comité artistique de sélection des 4 candidats retenu se réunisse le mai 2013.
  • que les trois candidats retenus remettent leur offre technique et financière pour octobre 2013 (la date précise sera arrêtée lors du comité artistique de sélection des candidats).
  • que le démarrage des prestations ait lieu en janvier 2014. _____________________________________________________________________________________________________________

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Appel à candidature pour la conception, la réalisation, l’acheminement et la pose d’une œuvre artistique "1 % artistique"
dans un groupe scolaire situé dans le quartier PORTE DE PARIS à Saint Denis / SAINT DENIS
Appel à candidature pour la mise en œuvre du 1 % artistique dans différents groupes scolaires de la Ville de Saint-Denis
Art. 71 du Code des marchés publics
LOT 2 : Mise en œuvre du 1% artistique dans le Groupe scolaire Porte de Paris
OBJET DE LA PROCEDURE
Appel à candidature pour la conception, la réalisation, l’acheminement et la pose d’une œuvre artistique
dans un groupe scolaire situé dans le quartier Porte de Paris à Saint Denis dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2014.
Le projet
Il s’agit de la construction d’un groupe scolaire composé de 16 classes (école élémentaire et maternelle)
et d’un centre de loisirs. Le groupe scolaire et une résidence étudiante sont regroupés au sein d’un bâtiment unique
et continu organisé autour d’un espace libre central occupé par les cours de récréation.
Bien que superposés la résidence étudiante et le groupe scolaire sont deux entités parfaitement indépendantes
dans leur traitement et leur fonctionnement. Les accès sont clairement différenciés et les façades des logements
ne surplombent pas directement les espaces extérieurs des écoles. Les 3 entités du groupe scolaire, école maternelle,
école primaire et centre de loisirs sont accessibles depuis l’esplanade d’entrée couverte via un hall commun.
Depuis la rue, la transparence de la zone d’accueil crée une percée visuelle en continuité avec l’allée plantée du parc de l’hôpital.
L’ensemble des salles d’enseignement et la majorité des salles d’activité sont implantées au premier étage.
Cette organisation simple en anneau sur un seul niveau permet de faciliter les interrelations entre les différentes parties du groupe scolaire.
Le centre de loisirs, est situé en liaison directe avec les locaux des deux écoles.
Il s’agit, de faciliter les possibilités de mutualisation des espaces, tout en respectant l’indépendance fonctionnelle des différentes entités.
Le quartier Porte de Paris/Stade de France a 7 700 habitants. Il s’étend de part et d’autre du canal Saint-Denis
et associe l’habitat ancien du centre ville historique et la modernité autour du Stade de France.
Au centre du quartier, la Porte de Paris a commencé sa transformation avec un projet d’aménagement qui apportera
une continuité urbaine entre les quartiers, tout particulièrement entre le centre ancien et le quartier de la Plaine en renouveau.
Le projet confortera également l’accessibilité en transports en commun avec la création d’une nouvelle ligne de tramway, le T8.
La programmation associe un nouveau groupe scolaire, des logements sociaux et en accession à la propriété, un projet d’hôtel,
une résidence sociale, et des immeubles d’activités tertiaires.
MAITRE DE L’OUVRAGE
Ville de Saint Denis
Hôtel de Ville – 93 200 Saint Denis
MAITRISE D’OEUVRE
PERIPHERIQUES ARCHITECTES
8 rue Montcalm - 75 018 Paris
1. Type de procédure
Marché suivant les dispositions de l’article 71 du code des marchés publics et du décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 relatif
à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant
pour objet de satisfaire à cette obligation, modifié par le décret n° 2005-90 du 4 février 2005.
2. Objet du marché- programme artistique
Il est demandé la création d’une installation sonore et/ou la création de 9 panneaux photographiques qui viendraient
s’intégrer dans les espaces de restauration de l’école.
L’installation sonore peut être interactive et peut se décliner en fonction des saisons, elle doit s’adapter au site.
Il convient toutefois de prendre en considération la proximité de la résidence universitaire.
L’œuvre pourra intégrer des aspects fonctionnels tout en respectant les règles de sécurité en vigueur et de maintenance.
Elle devra être pérenne et adaptée à son éventuelle valeur d’usage.
Les candidats admis à présenter un projet devront veiller à ce que les matériaux prévus ne donnent pas lieu
à une maintenance complexe et coûteuse.
La durée d’exécution du marché sera de 6 mois à compter de sa notification (installation de l’œuvre comprise).
3. Candidatures
Contenu du dossier de candidature
Chaque dossier rédigé en français devra être adressé en un exemplaire et devra contenir impérativement :
• le formulaire cerfa DC1 dûment rempli et visé (en cas de groupement, ne présenter qu’un seul DC1
pour l’ensemble du groupement) à votre disposition sur le site atol 93
• le formulaire cerfa DC2 à votre disposition sur le site atol 93 dûment rempli accompagné des pièces ci-après :
.Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat et l’importance du personnel d’encadrement
pour chacune des trois dernières années ;
. Les attestations sociales et fiscales conformément à l’article 46 - III du Code des marchés publics.
(les formulaires noti1 bis versions Ville Saint-Denis et le noti2 à votre disposition sur le site atol 93)
Ces documents seront obligatoirement demandés au futur attributaire du marché, mais pour un gain de temps,
il est suggéré aux candidats de les transmettre dès la candidature. De plus le titulaire devra fournir
ces mêmes documents et attestations mis à jour tous les 6 mois.
• Une lettre de motivation indiquant les orientations que l’artiste souhaite donner à son projet dans le cadre de cette commande,
• Un curriculum vitae des artistes/intervenants affectés à ce projet précisant leurs titres d’études et leurs expériences professionnelles.
• Un dossier artistique actualisé comprenant la démarche générale de l’artiste accompagné de visuels légendés (lieu, objet de la commande,
l’année de réalisation, le maître d’ouvrage, le montant) relatifs à une sélection d’œuvres significatives (10 visuels maximum)
sur support papier, relié, de 15 pages maximum ou sur support multimédia (CD ou clé usb)
• Présentation d’une liste des principales références de prestations effectuées indiquant le montant, la date et le destinataire public ou privé.
• Une copie du certificat d’affiliation à la Maison des Artistes ou à l’Agessa pour les artistes, une attestation URSSAF
pour les associations ou toute autre pièce administrative et fiscale permettant de prouver votre capacité d’éditer des factures (SIRET,...).
• Une pièce « financière » indiquant le chiffre d’affaires réalisé par l’artiste ou le collectif (chiffre d’affaires, bilan,…)
Critères d’évaluation des candidatures
Le jugement des propositions sera effectué dans les conditions prévues par le Code des marchés publics au moyen des critères suivants :
1. Capacités techniques
2. Capacités financières
3. Capacités professionnelles. Au titre des capacités professionnelles, les éléments suivants seront analysés :
• Les motivations artistiques du ou des candidats,
• La pertinence du dossier artistique du ou des candidats.
• L’adéquation du projet avec le quartier
Le projet lauréat sera désigné après consultation du comité artistique composé du Président (le Maire ou son représentant),
du Maître d’œuvre, du Directeur de la DRAC ou de son représentant, de représentants des utilisateurs du bâtiment,
d’une personnalités qualifiées reconnue pour son lien avec l’univers de la création artistique (critique d’art, historien d’art,
commissaire d’exposition, directeur artistique, artiste, urbaniste, architecte, directeur de structure de diffusion...)
et de personnels administratifs et techniques de la Ville (culture, architecture, commande publique).
Quatre candidats au maximum seront retenus par le comité artistique pour remettre un projet.
4. Candidats admis à présenter un projet : éléments demandés
Une invitation à poursuivre la procédure sera transmise aux quatre candidats retenus avec le dossier
de consultation qui comprendra un règlement de consultation, le cahier des clauses particulières et les pièces annexes.
Une visite sur place est imposée à chacun des artistes retenus (4 artistes) en présence du maître d’œuvre
et d’un représentant du maître de l’ouvrage.
A titre informatif, il sera demandé aux candidats retenus un dossier complet contenant les informations suivantes :
• Une note d’intention détaillée du projet qui permettra au comité artistique d’apprécier le projet
en fonction des critères d’évaluation (composition de l’équipe, nature de l’œuvre, matériaux, moyens d’installation…)
• Des croquis et/ou tout autre document permettant une perception globale de la proposition artistique.
• Le budget global et des devis estimatifs du délai et du coût des travaux de réalisation.
• Une note précisant l’ensemble des données techniques et des prescriptions de maintenance
et d’entretien ainsi que de restauration.
• La fiche de visite dûment complétée.
Ces éléments seront affinés et davantage détaillés dans le règlement de la consultation pour la phase offre.
Les candidats admis à présenter un projet de 1% disposeront d’un délai de 3 mois pour remettre leur offre,
à compter de la date d’envoi du dossier de consultation.
Indemnité
Une indemnité sera versée, après désignation finale, aux candidats consultés non retenus.
Le montant de l’indemnité est de 2 000 euros.
5. Montant de l’enveloppe
Le montant total de l’enveloppe de l’opération est de 88 000 euros TTC.
Elle comprend les honoraires du candidat dont les contributions sociales, le montant de la réalisation de la commande,
l’acheminement et l’installation de l’œuvre, les taxes afférentes, les indemnités prévues pour les candidats
non retenus ainsi que les frais annexes notamment la communication et les frais de maintenance pour la première année.
6. Conditions d’envoi ou de remise des plis pour les candidatures
Remise des plis sur support papier
Les candidats retenus transmettent leur candidature sous pli cacheté portant la mention suivante :
" Mise en œuvre du 1% artistique au sein du Groupe Scolaire Porte de Paris - NE PAS OUVRIR ".
L’enveloppe contient les documents visés à l’article 3 précité.
Les plis devront être remis contre récépissé à l’adresse suivante :
Mairie de Saint-Denis - centre administratif - place du Caquet - Service Courrier Bureau 30 - RDC
Horaires d’ouverture :
Lundi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Mardi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
ou, s’ils sont envoyés par la poste, devront l’être à l’adresse ci-dessous :
Mairie de Saint-Denis
Place du Caquet
93200 SAINT DENIS
par pli recommandé avec avis de réception postal.
Remise des plis par voie électronique :
Conformément aux dispositions de l’article 56 du Code des marchés publics, le pouvoir adjudicateur autorise la transmission
des candidatures et des offres des entreprises par voie électronique à l’adresse suivante :
www.atol93.fr
et dans les conditions techniques suivantes :
Les propositions doivent être transmises dans des conditions qui permettent d’authentifier la signature du candidat
selon les exigences posées aux articles 1316 à 1316-4 du Code civil. La transmission doit pouvoir faire l’objet d’une
date certaine de réception et d’un accusé de réception électronique. Les plis transmis par voie électronique sont horodatés.
Les entreprises peuvent transmettre une copie de sauvegarde de leurs plis remis par voie électronique
dans les conditions prévues à l’Arrêté du 28 août 2006 pris en application du I de l’article 48 et de l’article 56
du code des marchés publics et relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics formalisés.
En cas de transmission de réponse par voie électronique, pour la candidature comme pour l’offre, les documents fournis
doivent être dans l’un des formats suivants, sous peine d’irrecevabilité de l’offre :
Portable Document Format (Adobe .pdf),
Rich Text Format (.rtf),
Applications bureautiques (msword .doc, msexcel .xls, powerpoint .ppt, opendocument .odt, odc, odp),
Données avec séparateurs (.csv)
Image (formats gif, jpeg, png)
HTML
Texte (.txt)
Plans (format dxf, dwg)
L’Administration se réserve le droit de convertir ultérieurement les formats des données et des pièces du marché
dans lesquels ont été encodés les fichiers afin d’assurer leur lisibilité dans le moyen et long terme.
Afin d’empêcher la diffusion des virus informatiques, les fichiers comportant notamment les extensions suivantes
ne doivent pas être utilisés par le soumissionnaire : exe, com, bat,pif, vbs, scr, msi, eml.
Par ailleurs les fichiers dont le format est autorisé ne doivent pas contenir de macros.
Les dossiers qui parviendraient après la date et l’heure limites fixées au présent règlement de la consultation
ainsi que ceux parvenus sous enveloppe non cachetée ne seront pas retenus et seront renvoyés à leur auteur.
Pour tout problème éventuel de téléchargement vous pouvez contacter ATOL 93 au 0 825 00 13 26.
7. Renseignements
Mairie de Saint-Denis
Direction Commande Publique
Ludovic Le Moël
Place du Caquet
93200 Saint-Denis
Téléphone : 01 49 33 68 72
Fax : 01 49 33 64 26
Courriel : mp_achats@ville-saint-denis.fr
Adresse internet : http://www.atol93.fr
8. Voies et délais de recours
Tribunal Administratif de Montreuil
7 rue Catherine Puig
93100 - Montreuil -
Tél. 01 49 20 20 00
Pour tous renseignements concernant les différents recours et délais, il convient de contacter le tribunal visé ci-dessus.
9. Politique environnementale
La Ville de Saint-Denis s’est engagée dans la mise en place d’une politique environnementale qui repose sur 8
objectifs que vous retrouverez au sein du dossier de consultation. La ville souhaite en effet que ses partenaires contribuent
au respect de ces objectifs dans toutes les démarches qu’ils entretiendront avec la ville.
Date limite de remise des candidatures : 21.03.2013 à 17h30.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
A titre INDICATIF il est prévu que les quatre candidats retenus remettent leur offre technique et financière pour le 18 juin 2013.
A titre INDICATIF, le démarrage des prestations est prévu en septembre 2013.


APPEL PUBLIC

Prestation de maîtrise d’oeuvre de la scénographie, de la signalétique,
de l’éclairage et du conseil technique audiovisuel de l’exposition temporaire Le Monde à l’Envers / MARSEILLE
Identification de l’organisme qui passe le marché : Association de préfiguration du MuCEM
(Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée)
21 rue Bugeaud CS90106, 13331
Marseille cedex 3
Contact : Cécile Richet, responsable des achats - cecile.richet@culture.gouv.fr
Objet du marché : Prestation de maîtrise d’oeuvre de la scénographie, de la signalétique,
de l’éclairage et du conseil technique audiovisuel de l’exposition temporaire "Le Monde à l’Envers -
Carnavals et mascarades de l’Europe et de la Méditerranée", dont l’ouverture est prévue fin mars 2014.
L’exposition dont le commissariat est confié à Marie-Pascale Mallé, conservateur au
Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée rassemblera en trois sections :

  • Environ 300 objets 3D (masques, costumes, maquettes, objets) ;
  • Une cinquantaine d’oeuvres 2D (gravures, photos, huiles sur toile) ;
  • Une vingtaine de dispositifs audiovisuels. Le marché comprend les éléments de mission suivants : 1. Esquisse (date prévisionnelle de remise 30 avril 2013) ESQ 2. Etude d’avant-projet sommaire (date prévisionnelle de remise 2 septembre 2013) APS 3. Etude d’avant-projet détaillé (date prévisionnelle de remise 2 octobre 2013) APD 4. Etude de projet définitif (date prévisionnelle de remise 2 novembre 2013) PRO 5. Dossier de consultation des entreprises (date prévisionnelle de remise 18 novembre 2013) DCE et mise à jour des plans d’implantation des oeuvres (à partir de novembre 2013 et jusqu’à ouverture de l’exposition en mars 2014) Durée du marché : Le marché entrera en vigueur à sa notification pour une durée de 16 mois. Nombre et consistance des lots : Le marché ne comporte pas de lot. QUANTITE OU ETENDUE GLOBALE DU MARCHE : Des prestations de maîtrise d’oeuvre seront traitées à prix global et forfaitaire. A titre indicatif le montant estimé pour les travaux d’aménagements scénographiques est de 200.000 euro(s) TTC à 230.000 euro(s) TTC, incluant les aménagements scénographiques, la signalétique, les dispositifs de sécurité des vitrines et de l’espace, l’éclairage externe et interne aux vitrines. Un parc audiovisuel et d’éclairage sera néanmoins mis à disposition des scénographes par le musée. Un descriptif qualitatif et quantitatif sera communiqué par le MuCEM lors de la remise de la lettre de consultation aux candidats sélectionnés. Procédure de passation : Procédure adaptée restreinte en deux étapes :
  • sélection des candidats (en réponse au présent avis d’appel à candidature) et choix de trois candidats appelés à soumissionner une offre
  • choix de l’attributaire parmi les 3 soumissionnaires Modalités d’attribution : Trois candidats seront admis à présenter une offre. Adresse Internet : Les documents utiles permettant d’établir les dossiers de candidatures (présentation et résumé du parcours de l’exposition, photos et plans du lieu d’exposition) figurent à l’adresse suivante : https://www.marchespublics.gouv.fr/?page=entreprise.EntrepriseAdvancedSearch&AllCons&refConsultation=91873&orgAcronyme=f5j Date limite : Date limite de réception des offres : 13/02/13 à 17h. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Forme jurdique des candidats : Les opérateurs économiques pourront, dans les conditions de l’article 51 du code des marchés publics, présenter une offre sous forme de groupement conjoint ou solidaire, étant entendu que le groupement doit être constitué dès le stade de la candidature. La composition du groupement ne pourra pas être modifiée entre la date de remise des candidatures et la date de signature du marché. En cas de groupement, la forme souhaitée par le pouvoir adjudicateur est un groupement solidaire. Si le groupement attributaire du marché est d’une forme différente, il pourra se voir contraint d’assurer sa transformation pour se conformer au souhait du pouvoir adjudicateur. Un opérateur économique ne pourra se présenter en tant que mandataire de plus d’un groupement Adresse d’envoi des dossiers de candidature : Les dossiers devront être remis par tout moyen permettant de donner une date certaine de réception du pli et d’en garantir la confidentialité Les dossiers doivent être remis soit directement sur le profil d’acheteur du MuCEM (www.marchespublics. gouv.fr), soit à l’adresse et l’attention suivante : MuCEM - service achats et financier - 21 rue Bugeaud - CS 90106 - 13331 Marseille cedex 03. Forme des dossiers : Les candidatures peuvent être envoyés par voie dématérialisée sur le profil www.marches-publics.gouv.fr. dans ce cas le DC1 et attestations produites doivent être signés au moyen d’un certificat de signature électronique. Les candidatures envoyées sur support papier seront remis sous enveloppe fermée comportant la mention suivante : "candidature scénographie Carnavals - ne pas ouvrir avant le 3/02/2013". Les dossiers peuvent être remis sur place contre récépissé, avant la date et l’heure limites de dépôt des candidatures et uniquement du lundi au vendredi entre 9h et 12h et entre 14h et 17h. Ils peuvent également être expédiés par correspondance, de manière à être parvenus (et non envoyés) avant les date et heure limite de dépôt des candidatures. Il est conseillé de choisir un mode d’envoi recommandé avec accusé de réception ou avec suivi complet. Contenu du dossier de candidature : Les candidats doivent produire un dossier de candidature comprenant les pièces suivantes : 1. DC1 (lettre de candidature et d’habilitation du mandataire par ses co-traitants, disponible à l’adresse suivante : http://minefe.gouv.fr, marchés publics, formulaires nationaux non obligatoires), 2. DC2 (déclaration du candidat, disponible à l’adresse suivante : http://minefe.gouv.fr, marchés publics, formulaires nationaux non obligatoires). Pour l’appréciation de leur candidature au regard des critères de sélection spécifiés dans le présent avis, il est également demandé aux candidats de compléter le DC2 avec les renseignements suivants :
  • le chiffre d’affaires global des trois dernières années
  • le chiffre d’affaires concernant les prestations objet du marché, réalisés au cours de trois derniers exercices disponibles (ou fourniture de l’extrait Kbis pour les entreprises nouvellement créées)
  • les références du candidat en muséographie et en scénographie : le candidat détaillera en particulier les expositions d’histoire de l’art présentant des oeuvres, les expositions de civilisations, déjà réalisées en France ou à l’étranger, en précisant les institutions pour lesquelles il est intervenu ; et en indiquant le périmètre de sa mission et le budget géré dans le cadre de chaque exposition.
  • les réalisations originales du candidat exprimées dans les domaines connexes à la scénographie d’exposition (architecture, scénographie de plateau (théâtre, cinéma, etc.), design, graphisme multimédia et autres formes de création).
  • les moyens humains et techniques dont dispose le candidat, détaillant en particulier les qualifications du candidat et de ses collaborateurs. 3. Bilan (ou extrait), concernant les trois dernières années, des candidats pour lesquels l’établissement des bilans est obligatoire Si le candidat s’appuie sur d’autres opérateurs économiques pour présenter sa candidature, il produit :
  • Pour chacun de ces opérateurs, les mêmes documents que ceux exigés du candidat dans le présent avis pour justifier de ses capacités professionnelles, techniques et financières ;
  • Un engagement écrit de chacun de ces opérateurs justifiant que le candidat dispose de leurs capacités pour l’exécution du marché. Si les documents fournis ne sont pas rédigés en langue française, ils doivent être accompagnés d’une traduction en français certifiée conforme à l’original par un traducteur assermenté. Critères de sélection : Critères objectifs de limitation du nombre de candidats : 1. Adéquation des références présentées en muséographie et en scénographie avec le sujet et l’envergure de l’exposition (50%) Seront évaluées au regard de ce critère :
  • Les expositions d’histoire de l’art et de civilisations déjà réalisées en France ou à l’étranger ;
  • La maitrise de l’ensemble du processus de projet (parcours muséographique, présentation des oeuvres dans le respect des contraintes de conservation préventive et sûreté, intégration de la signalétique et de la médiation)
  • Les institutions dans lesquelles les candidats sont intervenus. 2. Expérience d’autres champs de la création artistique (30%) Seront évalués au regard de ce critère les réalisations originales en architecture, scénographie de plateau (théâtre, opéra, etc.), en design, en graphisme, en multimédia et autres formes de création. 3. Moyens humains, techniques et financiers (20%) Seront évalués au regard de ce critère les renseignements fournis dans le dossier de candidature, concernant les chiffres d’affaires ainsi que les moyens du candidat, dont sa qualification et celle de ses collaborateurs. Les candidatures seront classées par ordre décroissant en fonction de la note attribuée à leur dossier de candidature au regard des critères précités. Ne seront retenus que les candidats occupant les trois premières places du classement. Si le nombre des candidatures déposées est inférieur à 3, le pouvoir adjudicateur pourra néanmoins procéder à l’analyse et au classement des candidatures déposées. Demande de renseignements : Les renseignements d’ordre administratif ou techniques peuvent être obtenus uniquement par écrit auprès de Cécile Richet -cecile.richet@culture.gouv.fr) ou directement sur le profil d’acheteur du MuCEM (www.marches-publics.gouv.fr). PRIME : Les candidats sélectionnés seront appelés à remettre une esquisse avec leur offre. Une prime forfaitaire maximale d’un montant de 2.000 euro(s) TTC (deux mille euros toutes taxes comprises) sera versée à chaque candidat admis à déposer une offre. Ce montant pourra être modulé si l’offre est incomplète ou si elle n’est pas conforme aux prescriptions du règlement de la consultation. Le montant de la prime sera déduit des sommes dues au titulaire du marché. Procédures de recours : Instance chargée des procédures de recours : Tribunal Administratif de Marseille, 22 rue de Breteuil, 13281 Marseille, tél. : 04 91 13 48 13.

AIDE

Le dispositif DICRéAM, dont la gestion est assurée par le CNC, est ouvert aux porteurs de projets novateurs ou expérimentaux
dans le domaine de la création artistique multimédia et numérique, qu’ils soient développeurs, créateurs ou diffuseurs.
Le fonds d’aide à la création artistique multimédia propose trois types d’aides
> aide au développement
> aide à la production
> aide aux manifestations consacrées à la création multimédia et numérique
http://www.cnc.fr/web/fr/dispositif-pour-la-creation-artistique-multimedia-dicream
Dépôt le 18.03. 2013.
+++++++++++++++++
La commission se tiendra les 24 et 25 juin 2013
Dépôt le 12.09. 2013.
+++++++++++++++++
La commission se tiendra les 25 et 26 novembre 2013
Le dispositif pour la Création Artistique Multimédia (DICRéAM) propose un financement spécifique visant
à soutenir le développement, la production et la diffusion d’œuvres novatrices ou expérimentales
dans le domaine de la création artistique multimédia et numérique.
Les commissions se tiennent dans un délai de trois mois après le dépôt des dossiers.
Depuis 2002, le Dispositif pour la CRéation Artistique Multimédia et numérique (DICRéAM) fonctionne
sur le modèle d’un guichet unique par l’intermédiaire du CNC et un système de coopération et de travail
en réseau des grandes directions du ministère (Direction générale de la création artistique,
Secrétariat général, Délégation générale à la langue française et aux langues de France) et le Centre national du livre.
Ces œuvres pluridisciplinaires peuvent simultanément faire appel à l’image fixe et animée, au son,
au texte, aux arts plastiques, à l’architecture ou au patrimoine, au design ou au spectacle vivant.
Ces œuvres se définissent avant tout par une écriture multimédia et numérique.


OFFRE D’EMPLOI

recherche chargé de Production / Art Contemporain
CAE-CUI (h/f) / 20h/semaine / Octave Cowbell / METZ
Chargé de Production / Art Contemporain
suivi de projet et recherche de mécénat pour un échange culturel franco/chinois.
Date de début :1.03.2013.
+++++++++++++++++++++
Durée : 6 mois
CAE-CUI / 20h/semaine
Débutant accepté
Employeur : Association Octave Cowbell
5 rue des Parmentiers
F-57000 METZ
Octave Cowbell est un lieu d’exposition associatif ayant pour objectif premier de montrer la jeune
création contemporaine sous ses formes les plus diverses, en Lorraine et ailleurs. Situé au 5 rue des
parmentiers, Octave Cowbell est un appartement ouvert aux visiteurs. On y entre par la fenêtre au
moyen d’un petit escalier placé dans la rue. A l’intérieur, 25 mètres carrés blancs, éclairés au néon avec
cheminée. L’association est soutenue par la DRAC Lorraine, le Conseil Régional de la Lorraine, le
Conseil Général de la Moselle, de la Ville de Metz et de la Plume culturelle.
Missions confiées au salarié :

  • Prospection : recherche de contacts, relances mails et téléphone, …
  • Aide à la préparation et au suivi des projets en cours
  • Préparation des rendez-vous
  • Aide à la préparation des documents commerciaux
  • Recherches documentaires
  • Gestion de l’agenda : mise en place de rendez-vous, gestion des plannings, …
  • Classement des informations reçues, tri des dossiers.
  • Suivi de la mise en place du projet Profil souhaité :
  • Qualités requises : dynamisme, disponibilité, adaptabilité, sens de l’organisation et rigueur, curiosité, polyvalence, bon relationnel, prise d’initiative.
  • Bonnes capacités de recherche
  • Connaissances des outils bureautiques (Word, Excel, Powerpoint..).
  • Expérience dans la communication voir la communication culturelle appréciée
  • Anglais parlé et écrit Contact : envoyez votre CV et lettre de motivation avant le 14.02.2013 : ++++++++++++++++ Par mail : info@octavecowbell.fr / objet recrutement chargé de Production / Art Contemporain Par voie postale recrutement chargé de Production / Art Contemporain octave cowbell 5 rue des Parmentiers F-57000 METZ

OFFRE D’EMPLOI

RECRUTEMENT DE MEDIATEURS CULTURELS 2013-2014 (h/f) / CHAMARANDE
DOMAINE DEPARTEMENTAL DE CHAMARANDE
(8 contrats de 6 mois de mai 2013 à avril 2014)
Le domaine départemental de Chamarande n’est pas un site patrimonial paysager et culturel comme les autres.
En 2001, le Conseil général a voulu faire de ce lieu emblématique, propriété du département depuis 1978,
un équipement culturel phare du département. Unique en son genre en Ile-de-France,
le domaine de Chamarande réunit
un centre artistique et culturel d’art contemporain et un espace paysager et patrimonial remarquable.
La gratuité de l’accès au site, comme la multiplicité des raisons qui conduisent le public à s’y rendre,
tendent à en faire un véritable espace de la démocratisation de la culture.
Chamarande affirme sa dimension laboratoire, liant les disciplines artistiques, scientifiques et écologiques,
et propose de mobiliser les acteurs culturels et les artistes sur les questions environnementales et écologiques tout
en dévoilant au grand public la richesse culturelle des nouvelles façons de penser et de faire.
Cette orientation galvanise les énergies et les forces créatives autour de l’expérimentation des possibles
et propose au public d’aborder la nature, la biodiversité et l’environnement sous un angle sociétal et culturel.
www.chamarande.essonne.fr
Profil de poste :

  • Accueil et accompagnement du public dans les espaces d’exposition sur la base de la thématique de visite proposée par le service des publics et réalisation d’ateliers (château, fabriques et parc)
  • Conception de fiches ressources sur les œuvres de la collection du Fonds départemental d’art contemporain de l’Essonne
  • Surveillance et maintenance des expositions (nettoyage des œuvres)
  • Suivi des documents d’informations sur les expositions Compétences requises :
  • Expérience du grand public et des visites guidées exigée
  • Solides connaissances concernant la création contemporaine et le patrimoine historique
  • Sensibilité et bonne connaissance des enjeux du développement durable pour une approche environnementale qui inclue les dimensions sociétales
  • Capacité de communication en s’adaptant aux différents interlocuteurs
  • Capacité d’initiative, d’autonomie et sens de l’organisation, flexibilité
  • Créativité (compétences en arts plastiques appréciées) Conditions générales : Contrats de 6 mois Cdd Salaire : environ 1200 euros net par mois Grande disponibilité requise Poste à temps plein (week-ends et jours fériés compris) 38 heures de travail hebdomadaire – 25 jours de congés Tickets restaurants et trajets en train remboursés à 50 % Date limite des candidatures : vendredi 15.03. 2013. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Merci d’envoyer votre CV ainsi qu’une lettre de motivation à l’attention d’Anne Flamant et de Marion Tisserand Domaine départemental de Chamarande 38 rue du Commandant Arnoux 91730 CHAMARANDE. T : 01 69 27 10 61 ou 01 60 82 57 77 Fax : 01 60 82 57 79 aflamant@cg91.fr et mtisserand@cg91.fr

LOCATION ATELIER

location / SAINT CYR-L’ÉCOLE
l’association club B8 recherche 1 à 2 artistes pour partager un local de 500 m2,
2 espaces type bureau d’environ 20 m2,
location : 150 euros/mois chacun.
adhésion à l’association : 150 euros / an (10 euros environ/mois)
assurance et caution prises en charge par l’association
local équipé pour la réalisation de scultpures ou de prototypes.
local située dans un vaste hangar de l’aérodrome de Saint Cyr-l’École,
local associé a un atelier partagé pour le travail sur tous types de matériaux.
le local dispose d’un espace d’exposition
et l’association club B8 organise 2 à 3 fois par an des expositions.
renseignements : Bertrand Segers, bs@gloshmol.com - 06 59 79 33 04
club B8 - aérodrome, bâtiment 8 - 78 210 Saint Cyr l’Ecole.
http://www.club-b8.net/


RESIDENCE ARTISTIQUE

Collège « les Allobroges » à La Roche Sur Foron. Haute-Savoie. / LA ROCHE SUR FORON.
Appel à candidature 2013
Descriptif du projet :
Dans le cadre du projet éducatif et culturel du collège, a été mis en place
depuis l’année 2008/2009 un projet original de résidence d’artiste plasticien,
basé sur l’idée d’une rencontre de longue durée avec un artiste
dans l’enceinte de l’établissement scolaire.
(http://veronique.bourgoin.pagesperso-orange.fr/20122013/1213-resart.html )
Ancrée principalement et pleinement au sein du collège, cette résidence
a aussi vocation à rayonner dans l’ensemble des territoires du Pays Rochois.
Afin de poursuivre ce projet en 2013-2014, un nouvel artiste plasticien est invité en 2013.
Inflexion thématique donnée à la résidence : l’artiste en résidence sélectionné
devra être particulièrement sensible aux problématiques de paysage, d’environnement et de développement durable.
L’artiste recherché devra être un artiste reconnu et confirmé dans sa pratique artistique.
Le lien avec les élèves est à envisager de différentes façons :
Rencontres avec l’artiste, Échanges, voire Contribution éventuelle des élèves à son œuvre.
NB : en aucun cas les élèves seront instrumentalisés pour mener à bien un projet
qui serait propre à l’artiste. L’artiste ne "fera pas faire" aux élèves une production dont il leur ferait croire qu’ils en sont les auteurs.
Ce qui est recherché dans la présence d’un artiste au sein d’un établissement scolaire,
c’est : offrir la possibilité à nos élèves de voir un artiste à l’œuvre, de le voir construire sa démarche,
de la voir exposée et d’en constater son évolution, de se confronter au regard qu’il porte sur le monde,
et plus particulièrement sur le collège, d’échanger avec lui, de comprendre
par cette proximité la richesse que l’art peut apporter à chacun de nous
et de permettre aux élèves de comprendre qu’un autre regard est possible.
Les deux professeurs d’arts plastiques serviront de lien entre le collège et l’artiste
et mettrons en œuvre une pédagogie afin que les relations entre l’artiste et les élèves soient les plus riches possibles.
Les établissements scolaires du premier degré, voire les lycées, seront également sollicités
afin d’échanger également avec l’artiste présent et leurs classes.
Conditions d’accueil en résidence :
L’artiste sera en résidence sur une période de 2 à 3 mois au sein du collège
avec une présence minimale obligatoire équivalente à 25 journées scolaires,
choisies en concertation avec l’équipe pédagogique.
Période de résidence : Automne 2013.
Il mènera dans l’enceinte du collège un travail artistique qui prendra
en compte la spécificité du lieu et des personnes qui s’y trouvent.
Pendant ces mois de résidence, il sera logé au Collège dans un studio ou un F1 ;
il disposera d’une salle de travail dans laquelle il pourra mener et montrer
son ouvrage et rendre lisible sa démarche artistique
(par exemple une salle de classe ordinaire donnant sur la cour).
Les repas du midi des jours ouvrables seront pris en charge par le collège dans le cadre du restaurant scolaire.
L’artiste recevra une bourse de résidence d’au moins 2000 Euros, et disposera
d’un budget d’environ 2500 Euros alloué à ses frais de production.
Selon accord, les frais de déplacement seront pris en charge.
Cadre et exploitation :
A l’issue de cette résidence une exposition personnelle de l’artiste se déroulera à L’Angle,
Espace d’Art Contemporain du Pays Rochois, dans le cadre de sa programmation annuelle.
L’Angle est une structure membre du réseau d’Echange Départemental pour l’art contemporain de Haute-Savoie.
Période de l’exposition : Janvier - Février 2014.
DATE LIMITE de RECEPTION DES DOSSIERS : 22.03. 2013.
++++++++++++++++++
NB : A réception des candidatures il sera indiqué à chaque artiste les pièces à fournir pour la constitution du dossier.
Cette Résidence bénéficie du soutien du Ministère de la culture, de l’Inspection académique
de Haute-Savoie et de l’ODAC/ Conseil Général de la Haute-Savoie.
Les candidatures ayant pour objet « Résidence d’artiste » sont à envoyer à :
BOURGOIN Véronique : bourgoin.veronique@ac-grenoble.fr
LEBLANC Karine : karine.leblanc@ac-grenoble.fr
Collège les Allobroges
100 Rue Egalité - 74800 LA ROCHE SUR FORON.
04 50 03 01 24


RESIDENCE ARTISTIQUE

Appel à candidatures : Résidences croisées « aiR » 2013 / NORD-PAS DE CALAIS
Le Frac Nord-Pas de Calais souhaite apporter son soutien aux artistes régionaux
à travers le programme de résidences croisées « aiR », réalisé en partenariat
avec les Frac Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Lorraine et la Kunsthalle de Mulhouse.
Chaque année, 5 artistes sont sélectionnés et invités en résidence sur un territoire voisin.
Il s’agit d’une excellente opportunité pour les artistes d’approfondir leur recherche en cours
ou de se lancer dans de nouveaux projets grâce à l’appui d’acteurs artistiques locaux,
tout en se confrontant à un territoire et à des publics différents.
Pour le FRAC Nord-Pas de Calais, ce programme de résidence s’inscrit
dans une démarche de partenariats transfrontaliers grâce à l’association du centre d’art Be-Part.
Situé à Waregem en Belgique, le centre d’art Be-Part fait partie d’un important réseau de collectionneurs
et d’amateurs d’art contemporain. Il participe à l’animation culturelle de la région
en offrant au public un regard sur la création contemporaine belge et internationale,
ainsi que de nombreuses activités : expositions, animation d’ateliers et l’accueil de résidences.
La résidence aiR
La résidence est ouverte aux artistes plasticiens professionnels vivants dans la région
du Nord-Pas de Calais, sans limite d’âge mais ayant terminé leurs études.
Trois artistes issus de la région seront présélectionnés en collaboration avec le centre d’art Be-Part.
Un second jury constitué de tous les directeurs de structures choisira ensuite l’un d’entre eux.
Le lauréat du Nord-Pas de Calais réalisera sa résidence dans l’une des quatre autres régions d’accueil.
Ces résidences adoptent un format flexible en fonction des besoins et des envies
des résidents dans le contexte spécifique du séjour.
Chaque résidence est donc singulière et dépend du projet de l’artiste et du lieu qui l’accueille.
Modalités d’accueil
Période de résidence : entre juillet et décembre 2013
Durée : entre 5 semaines et 3 mois
Bourse : 4 000 euros (honoraires et production)
Condition d’accueil : logement pris en charge par la structure
Frais à la charge de l’artiste : transport et repas
Lieu de résidence
Dans l’une des cinq régions suivant le choix du jury.
Dossier de candidature
Les candidatures sont à adresser au Frac Nord-Pas de Calais
par mail à Camille Planeix : coordination@francnpdc.fr
Les dossiers doivent être constitués des éléments suivants :
· Biographie (CV) comprenant les coordonnées complètes de l’artiste
· Portfolio de l’artiste avec des visuels
· Lettre de motivation incluant une note d’intention présentant sommairement le
projet de recherche envisagé pour la résidence et les dates de séjour envisagées
Dates de dépôt et résultats
Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 30.03.2013.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Date des résultats : Fin mai 2013
Les lauréats seront contactés par téléphone et/ou par email
Les artistes non sélectionnés recevront un email en juin 2013
Pour tout renseignement :
Camille Planeix
tél. 03 28 65 45 16


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art dans le cadre du 1% artistique pour l’Espace
Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne. / VILLENEUVE LA GARENNE
Commune de Villeneuve-la-Garenne
Identification du maître d’ouvrage
Commune de Villeneuve-la-Garenne, Hauts-de-Seine
Identification de la maîtrise d’ouvrage déléguée et de la personne responsable du marché
SEM 92
Marie PORTEJOIE à l’attention du directeur général
28 boulevard Emile Zola
92220 NANTERRE cedex
Objet
Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art dans le cadre du 1% artistique pour l’Espace
Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne.
Caractéristiques principales
Une procédure de 1% artistique est ouverte dans le cadre la construction de l’Espace Pierre
Brossolette (EPB) situé rue Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne.
Le projet de l’Espace Pierre Brossolette a consisté en la démolition-reconstruction de l’ancienne MJC
du quartier et du gymnase Manet. Les anciens équipements étaient obsolètes et ne permettaient plus
de répondre aux besoins des nombreux usagers. Ce projet s’inscrit dans le programme d’amélioration
des équipements publics du projet de rénovation urbaine des quartiers sud voisins. Le nouveau
bâtiment rassemble : une MJC de 1 300m2 (salle de danse, salle polyvalente, salles d’activité), un
gymnase de 1 700 m2 et une salle de gymnastique de 275 m2. Ce projet a aussi permis une
importante restructuration de l’ilot dans lequel il s’implante, par la création d’un square de coeur d’ilot
desservant plusieurs équipements publics : un collège, une école maternelle, l’école de musique
municipale et une maison de retraite.
L’EPB est ouvert au public depuis septembre 2011. Le nouvel équipement et les espaces verts
environnants ont rapidement été appropriés par le personnel et par les usagers dont le nombre a
largement augmenté.
Programme de la commande
Le comité artistique réuni pour procéder à la désignation de l’artiste qui réalisera le 1% artistique de
l’Espace Pierre Brossolette n’a pas souhaité déterminer la nature de l’intervention à mener.
La localisation de l’intervention a cependant été définie : le comité artistique souhaite que les artistes
interviennent sur et éventuellement à proximité du mur trombe dont est équipé le bâtiment. Le mur
trombe est un système de chauffage qui utilise l’énergie solaire. Le principe est d’avoir un mur capteur
composé d’un bloc de matière à forte inertie (béton) qui accumule le rayonnement solaire du jour et le
restitue pendant la nuit. Devant cette paroi, on place une vitre pour créer un effet de serre pour
chauffer l’air (distance entre le béton et la paroi vitrée 1m). Le mur capteur en béton doit être d’une
couleur foncé (noir/gris à 95%) afin d’augmenter l’absorption du mur stockeur. En hiver, l’air chaud
produit par le mur trombe est redistribué dans le bâtiment par le système de ventilation.
Le mur trombe de l’Espace Pierre Brossolette constitue l’une des façades du gymnase, orienté au
sud, et donne sur le square réaménagé en coeur d’ilot. Cet espace public est accessible de 7h à 22h.
C’est un lieu d’attente et de détente pour les usagers des équipements alentour et le promeneur. Tout
type d’intervention pourra être envisagé sur la paroi du mur trombe (en respectant le ratio de 95% de
noir/gris), sur la vitre du mur, dans l’espace interstitiel, et éventuellement dans l’espace public
alentour. Une intervention sur l’espace public ne devra cependant pas venir encombrer les pelouses
qui permettent l’organisation de différentes manifestations (spectacles…).
Procédure de passation du marché
Conformément au Décret n°2002-677 du 29 avril 2002, modifié par le décret n°90-2005 du 4 février
2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de
passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation, et consolidé au 03 juillet 2010,
il s’agit d’une procédure restreinte se déroulant en deux phases :
1. Une première phase de recueil et de sélection des candidatures
2. Une deuxième phase de choix de l’artiste titulaire du marché
Montant de l’enveloppe de cette opération du 1% artistique : 69 360 euros HT, 83 231 euros TTC.
Cette enveloppe comprend :

  • le défraiement des deux artistes non retenus à l’issue de la procédure, soit 6 000,00 euros TTC (3 000,00 euros TTC par artiste ou 2 500 euros HT). Le maître d’ouvrage se réserve le droit de diminuer ou supprimer cette indemnité pour les offres dont les prestations seraient jugées insuffisantes, ou non conformes au programme du concours par le comité artistique,
  • les frais de publicité et indemnités diverses,
  • la rétribution de la commande comprenant les honoraires de l’artiste, les cessions de droits d’auteur, le coût de la réalisation de la commande, son installation, les taxes et cotisations, soit 58 333 euros HT ou 70 000,00 euros TTC. Nombre de candidats admis à présenter un projet : 3 maximum Dossier de candidature : Pour la situation juridique :
  • L’imprimé intitulé DC1 (lettre de candidature – habilitation du mandataire par ses cotraitants) dûment complété dans toutes ses rubriques, daté et signé.
  • La liste des personnes habilitées à engager le candidat
  • La copie du ou des jugements prononcés si le candidat est en redressement judiciaire
  • L’imprimé intitulé DC2 (déclaration du candidat individuel ou membre du groupement) peut être utilisé.
  • une attestation de la Maison des Artistes, Agessa, numéro Siret ou équivalent étranger, Pour la capacité économique et financière :
  • une attestation détaillée d’assurance responsabilité civile professionnelle en cours de validité Pour les références professionnelles et la capacité technique :
  • une lettre de candidature de deux pages maximum en format A4 dûment motivée indiquant les motivations pour participer à ce projet,
  • une liste des principales références (travaux, expositions et réalisations récentes), de l’artiste comportant des indications sur ses réalisations antérieures, ses capacités techniques et garanties professionnelles, capacité à suivre la réalisation / fabrication et la pose de l’oeuvre.
  • un dossier artistique actualisé comprenant un texte présentant la démarche générale de l’artiste accompagné de visuels légendés précisant l’année de réalisation de l’oeuvre, le maître d’ouvrage, l’objet de la commande, le montant et la durée du marché pour permettre au comité artistique de se déterminer. Ce dossier artistique avec une sélection de 4 oeuvres réalisées du candidat ou du groupement candidat sera présenté en couleur sur 4 pages maximum au format A4 ainsi que sur fichiers jpeg (ou équivalent), à l’aide de photographies du travail du candidat (présentation libre). Le dossier devra être remis en 2 exemplaires papier et toutes les pièces mentionnées devront être remises sur un support informatique (CD) comprenant les trois fichiers au format pdf (respectivement : la lettre de candidature, la liste des principales références, le dossier artistique) aux fins de reproduction. Le dossier de candidature devra être rédigé en langue française. Tous les coûts seront exprimés en euros. Critères de sélection : Après examen des candidatures conformément aux dispositions de l’article 52-i du code des marchés publics, les candidats qui seront retenus pour participer à la consultation après avis du comité artistique, seront sélectionnés au moyen des critères suivants d’égale importance :
  • adéquation des motivations avec le programme de la commande publique,
  • originalité des oeuvres déjà réalisées,
  • adéquation des intentions de l’artiste avec le programme. Dossier de consultation remis aux candidats admis à présenter un projet : Le dossier de consultation remis aux candidats contiendra les pièces suivantes :
  • Le règlement de la consultation ;
  • Le cahier des charges de la commande artistique et les documents graphiques annexés. Modalités de sélection des projets : Cette procédure s’adresse aux artistes professionnels. Elle se déroulera de la manière suivante : 1. une présélection de 3 artistes maximum sera opérée sur examen des dossiers de candidature complets reçus par le comité artistique. 2. à l’issue de la phase de présélection, une visite du site avec la SEM 92 sera organisée pour les candidats, une convocation leur sera adressée à cet effet ; 3. les 3 candidats présélectionnés devront remettre un projet comprenant :
  • une note d’intention détaillée pour son projet de 10 pages maximum. Cette note pourra être accompagnée de photographies ou documents graphiques selon la volonté du candidat. Cette note doit comporter : · La vision de l’artiste en rapport avec le contexte général de l’oeuvre, sa perception du site et de son environnement spatial et humain. Cette partie peut comprendre des croquis et schémas afin de mieux percevoir la vision de l’artiste. · Une note technique et descriptive sur la mise en oeuvre des matériaux utilisés, leur pérennité, l’entretien et la maintenance de l’oeuvre présentée
  • des croquis et/ou tout autre document permettant une perception globale de la proposition artistique
  • un budget et un planning de réalisation prévisionnels. 4. Après examen et analyse des projets le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, auditionnera les candidats puis désignera le lauréat. 5. le lauréat sera désigné par le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, au regard des critères suivants :
  • créativité et qualité artistique de son projet en relation avec le contexte architectural du site : 70 %
  • pérennité et facilité d’entretien de l’oeuvre dans le temps : 20%
  • Planning de réalisation : 10 %. 6. une indemnité de 2.500 euros HT ou 3.000,00 euros TTC sera attribuée à chacun des 2 artistes présélectionnés ayant remis un dossier complet conforme au cahier des charges et non retenus par le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage. Date et lieu d’envoi des candidatures La date limite de réception des candidatures est fixée au 22.02.2013 à 12 heures, délai de rigueur. +++++++++++++++++++++ Les dossiers des candidatures sont à adresser sous format papier exclusivement et sous enveloppe à A l’attention de Madame Aurèlie LANGLET – SEM 92 – 28 boulevard Emile Zola – 92020 NANTERRE cedex L’enveloppe sera cachetée et portera impérativement la mention " 789 - Offre pour la réalisation d’une oeuvre dans le cadre du 1% artistique – ` Espace Pierre Brossolette - Villeneuve la Garenne ". NE PAS OUVRIR Demande du dossier de consultation : Le dossier de consultation est téléchargeable sur la plate forme achat.public.com Renseignement(s) complémentaire(s) : Pour obtenir tous les renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au cours de leur étude, les candidats devront faire parvenir une demande écrite à : Renseignements techniques, artistiques ou administratifs : SEM 92 Marie PORTEJOIE 28 boulevard Emile Zola 92020 NANTERRE cedex Tél. : 01 41 37 12 12 Une réponse sera alors adressée, par écrit, en temps utile à toutes les candidats ayant retiré le dossier. Date limite de réception des candidatures : 22.02.2013 à 12h. +++++++++++++++++++++++++

AVIS D’APPEL PUBLIC A CANDIDATURES

Marché relatif à la création
Du visuel et la réalisation des déclinaisons et adaptations
de la Fête de la musique 2013 / PARIS
MINISTÈRE DE LA CULTURE DE LA COMMUNICATION
Département de l’Information et de la Communication
Règlement de la consultation
« phase candidature »
Marché relatif à la création
Du visuel et la réalisation des déclinaisons et adaptations
de la Fête de la musique 2013
Procédure adaptée restreinte
Personne publique contractante
Ministère de la Culture et de la Communication
Département de l’Information et de la Communication
3, rue de Valois, 75042 Paris Cedex 01
Pouvoir adjudicateur
Thomas Aillagon
Chef du département de l’information et de la communication
Objet de la consultation
Création du visuel et réalisation des déclinaisons et des adaptations
de la de la Fête de la musique 2013
Interlocuteur
Catherine Vergriète
Chef adjoint du département de l’information et de la communication
Date limite de réception des candidatures : Mercredi 4.02.2013 à 12h.
+++++++++++++++++++++++++++
Article 1. Objet de la consultation
La présente consultation a pour objet de confier à un prestataire la création du visuel de la Fête
de la musique 2013. Le titulaire aura également pour mission de réaliser des déclinaisons et des
adaptations du visuel pour les supports de communication relatifs à l’évènement.
Article 2 : Lieux d’exécution
Type de marché :
La consultation porte sur un marché de services de conception graphique.
Classification CPV : 79822500-7 « Services de conception graphique ».
Déroulement de la procédure :
Le marché est passé selon la procédure adaptée en application de l’article 28 du code des
marchés publics. Il n’est pas alloti. La procédure se déroule en deux temps :
1 – Réception des candidatures
2 – Envoi du dossier relatif à l’offre uniquement aux candidats pré-sélectionnés.
Article 3 : Appel à candidatures.
La présente consultation, passée en procédure restreinte, a pour objet de permettre aux
opérateurs économiques intéressés de se porter candidats.
La première phase concerne l’appel à candidatures, celles-ci sont examinées selon les modalités
fixées à l’article 8 du présent document. Le nombre de candidats sélectionnés pour
présenter une offre est de trois maximums sous réserve d’un nombre de candidats satisfaisant aux
critères de sélection des candidatures. Dans le cas contraire, le pouvoir adjudicateur continuera la
procédure avec les seuls candidats sélectionnés.
Article 4 : Le choix des offres
Seuls les candidats sélectionnés, à l’issue de l’analyse des candidatures, sont invités à présenter
une offre.
Un dossier de consultation destiné aux entreprises (DCE) sera envoyé aux candidats sélectionnés.
Il comprendra les spécifications techniques et les clauses administratives, ainsi qu’un règlement de
la consultation, précisant la liste des documents à produire pour le dépôt des offres, les date et
heure limites de réception de celles-ci, les références de l’avis d’appel publics à la concurrence
publié et, les critères de sélection du candidat retenu pour l’exécution des prestations.
Les critères ainsi que la méthode d’analyse des offres sont précisés dans le règlement de
consultation adressé aux candidats sélectionnés.
Article 5 : Caractéristiques du marché
Durée du marché
Le marché est conclu pour une durée de six mois à compter de la date de notification.
Forme du marché
Le marché est mixte, une partie forfaitaire concerne la création du visuel, et une partie à bon(s) de
commande (art.77 du code des marchés publics) concerne les déclinaisons et adaptations du
visuel.
Le montant maximum du marché est fixé à 8 000 euros TTC.
Langue
L’ensemble des documents fournis par le candidat en réponse au présent appel à candidature est
impérativement rédigé en langue française.
Dans l’hypothèse où le candidat étranger produit un document émanant d’une administration de
son pays d’origine, ce document doit être accompagné d’une traduction en langue française dont
le candidat atteste l’exactitude.
Contenu du dossier de consultation
Le dossier de la consultation relatif à la phase « candidature » est composé du présent règlement.
Article 6 : Modalités de présentation de la réponse du candidat
Documents de candidature à transmettre par le candidat
Le dossier relatif à la candidature, contient les éléments permettant de juger de sa recevabilité et
d’apprécier la capacité professionnelle, technique et financière du candidat. Les pièces à fournir
sont :
– le formulaire DC1 : lettre de candidature – habilitation du mandataire par ses co-traitants
complété, signé en original pour une personne habilitée à engager le candidat ;
– Documents relatifs aux pouvoirs des personnes habilitées à engager le candidat ;
– le formulaire DC2 : déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement dûment
complété, notamment la rubrique D1 : chiffre d’affaires hors taxes des trois derniers exercices
disponibles ;
– Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat
– Indication d’une liste de principales campagnes effectuées au cours des trois dernières années,
indiquant le montant, la date et le destinataire public ou privé ;
Autres éléments à fournir, le cas échéant
Le candidat en redressement judiciaire doit fournir la (les) copie(s) du (des) jugement(s) du tribunal
prononcé(s) à cet effet.
Le cas échéant, le(s) pouvoir(s) de la (les) personne(s) habilitée à engager le candidat.
En cas de groupement, l’ensemble des éléments demandés à l’article 6 ci-dessus doit être
transmis pour chaque membre du groupement.
Article 7 : Transmission des plis par voie papier :
Le mode de transmission retenu par le pouvoir adjudicateur est le format papier.
Les réponses par voie dématérialisée ne sont pas autorisées.
La transmission des candidatures se fait à l’adresse suivante du lundi au vendredi de 9h à 12h et
13h30 à 16h :
Département de l’information et de la communication
Ministère de la culture et de la communication
Secrétariat général
3, rue de Valois
75 001 Paris
Les dossiers de candidature doivent être envoyés sous pli recommandé avec accusé de réception
postal ou remis contre récépissé aux jours, horaires et à l’adresse figurant ci-dessus. Les
candidats transmettent leur offre sous pli cacheté. L’enveloppe extérieure porte la mention
« Appel à candidatures Graphisme -Fête de la musique 2013– Ne pas ouvrir ».
Article 8. Examen des candidatures
Critères de sélection des candidatures et pondération

  • Références et/ou expériences en matière de projets de même nature : 70%
  • Chiffres d’affaires dans le domaine du marché 15 %
  • Effectif moyen annuel du candidat : 15% Article 9 : Autres renseignements Renseignements d’ordre administratif : Karine Rodriguez, secrétaire générale adjointe du Département de l’information et de la communication : karine.rodriguez@culture.gouv.fr Article 10 : Procédure de recours Instance chargée des procédures de recours : l’instance chargée des procédures de recours est également le service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction de ces recours. Tribunal administratif de Paris 7 rue de Jouy 75181 Paris Cedex Tél. : 01 44 59 44 00 Fax : 01 44 59 46 46 Courriel : greffe.ta-paris@juradm.fr

AVIS D’APPEL PUBLIC A CANDIDATURES

Objet du marché : conception et réalisation de la refonte du site Internet
du Musée de Cluny - musée National du Moyen-Age. / PARIS
Avis de marché
Département de publication : 75
Annonce No 13-16033
Services

  • Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : SCN Musée du Moyen Age. Correspondant : Mme Claire Séguret, Responsable adjointe de la communication, 6 place paul painleve 6 place paul painleve 75005 Paris tél. : 01-53-73-79-04courriel : claire.seguret@culture.gouv.fr. Objet du marché : conception et réalisation de la refonte du site Internet du Musée de Cluny - musée National du Moyen-Age. Lieu d’exécution : 6 place Paul Painlevé, 75005 Paris. Caractéristiques principales : Refus des variantes. Possibilité de présenter une offre pour plusieurs lots. Durée du marché ou délai d’exécution : 18 mois à compter de la notification du marché. Cautionnement et garanties exigés : en cas de demande d’avance, garantie à première demande. Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : financement sur fonds propres. Forme juridique que devra revêtir le groupement d’opérateurs économiques attributaire du marché : groupement solidaire. Les candidatures et les offres seront entièrement rédigées en langue française ainsi que les documents de présentation associés. Unité monétaire utilisée, l’euro. Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat : Documents à produire à l’appui des candidatures par le candidat, au choix de l’acheteur public :
  • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants (disponible à l’adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) ;
  • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement (disponible à l’adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm). Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d’invitation ou document descriptif). Type de procédure : procédure adaptée. Date limite de réception des offres : 21.02.2013, à 17h. ++++++++++++++++++++++++++ Délai minimum de validité des offres : 90 jours à compter de la date limite de réception des offres. Autres renseignements : Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur / l’entité adjudicatrice : 2013_MAPA_01. Renseignements complémentaires : pour le lot no1, le marché est conclu pour une durée de 18 mois à compter de sa date de notification. Pour le lot no2, le marché est conclu pour une durée de 18 mois à compter de sa date de notification. Il peut être reconduit à une reprise pour une durée de 12 mois puis à une reprise pour une durée de 6 mois. Conformément à l’article 72 du code des marchés publics, les marchés sont des marchés à tranches conditionnelles :
  • lot no1 : tranches fermes : missions no1 et no2 ; tranche conditionnelle : mission 3
  • lot 2 : tranches fermes : missions no1 à no6 ; tranches conditionnelles : missions no7 et no8 Les candidats doivent télécharger le dossier de consultation des entreprises (Dce) sur le site www.marchespublics.gouv.fr Les candidats répondent par voie papier à l’adresse indiquée au I.1. Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse internet : http://www.marches-publics.gouv.fr. Renseignements relatifs aux lots : Lot 2. - Fourniture, mise en oeuvre, maintenance (et hébergement) du gestionnaire de contenu Lot 1. - Conception graphique du site Internet

    AVIS D’APPEL PUBLIC A CANDIDATURES

Objet du marché : lyon (69)-cathédrale Saint Jean-Baptiste- création, conception,
réalisation et mise en oeuvre des vitraux. / LYON
Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : DRAC Rhône Alpes.
Correspondant : M. Curat Pascal, conservation régionale des monuments historique 6, quai Saint Vincent
6, quai Saint Vincent 69283 Lyon Cedex 01 tél. : 04-72-00-43-53 télécopieur : 04-72-00-43-59
courriel : sandrine.labrosse@culture.gouv.fr.
Objet du marché : lyon (69)-cathédrale Saint Jean-Baptiste- création, conception, réalisation et mise en
oeuvre des vitraux.
Catégorie de services : 27.
C.P.V. - Objet principal : 45441000.
Caractéristiques principales :
la cathédrale Saint Jean-Baptiste à Lyon, fait l’objet d’une restauration intérieure en totalité. Sept baies disposées
dans le transept nécessitent une création de vitraux sur une surface de : 80m².
La Direction régionale des affaires culturelles Rhône-Alpes, Conservation régionale des monuments historiques
organise un concours restreint portant sur la création de vitraux pour le remplacement des verres blancs et des
vitraux à motifs géométriques des baies hautes des transepts.cette opération consiste à sélectionner des artistes
capables de proposer des projets en vue de créer, réaliser et poser des vitraux contemporains.
Cette opération est passée selon une procédure de concours restreint, seuls trois candidats ou groupement seront
retenus conformément aux critères de sélection des candidatures énoncés ci-dessous.
Les candidats retenus recevront un dossier de consultation avec un cahier des charges détaillé pour leur
permettre de répondre.la procédure et les différentes étapes du concours seront détaillées dans le règlement de la
consultation.
Une indemnité est prévue pour les candidats qui ne seront par retenus dans la seconde phase du projet.
Les candidats pourront se présenter seuls ou en groupement ( artiste et maître verrier )
Refus des variantes.
Prestations divisées en lots : non.
Durée du marché ou délai d’exécution : 18 mois à compter de la notification du marché.
Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : les
prestations au titre du présent marché seront financées et imputées sur le budget de la Direction régionale des
affaires culturelles.
Langues pouvant être utilisées dans l’offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l’euro.
Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat :
Documents à produire obligatoirement par le candidat, à l’appui de sa candidature :

  • Copie du ou des jugements prononcés, si le candidat est en redressement judiciaire ;
  • Déclaration sur l’honneur du candidat justifiant qu’il n’entre dans aucun des cas mentionnés à l’article 43 du code des marchés publics concernant les interdictions de soumissionner ;
  • Déclaration sur l’honneur du candidat attestant qu’il est en règle, au cours de l’année précédant celle au cours de laquelle a lieu le lancement de la consultation, au regard des articles L. 5212-1, L. 5212-2, L. 5212 5 et L. 5212-9 du code du travail, concernant l’emploi des travailleurs handicapés ;
  • Si le candidat est établi en France, une déclaration sur l’honneur du candidat justifiant que le travail est effectué par des salariés employés régulièrement au regard des articles L. 1221-10, L. 3243-2 et R. 3243-1 du code du travail (dans le cas où le candidat emploie des salariés, conformément à l’article D. 8222-5-3° du code du travail) ;
  • Si le candidat est établi ou domicilié à l’étranger, une déclaration sur l’honneur du candidat attestant qu’il fournit à ses salariés des bulletins de paie comportant les mentions prévues à l’article R. 3243-1 du code du travail, ou des documents équivalents. Documents à produire à l’appui des candidatures par le candidat, au choix de l’acheteur public :
  • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants (disponible à l’adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) ;
  • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement (disponible à l’adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm). Documents à produire obligatoirement par l’attributaire, avant la signature et la notification du marché public ou de l’accord-cadre :
  • Si l’attributaire est établi en France, les attestations et certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant qu’il a satisfait à ses obligations fiscales et sociales ou un état annuel des certificats reçus. Autres renseignements demandés :
  •  : une documentation avec photographies justifiant les créations réalisées par le candidat, artiste et/ou autre maître verrier. Elle devra préciser en autres, le lieu de réalisation, son année, la prestation réalisée, les matériaux utilisés et les couleurs. Le mode de pose et toutes autres informations utiles à la compréhension. Nombre minimal de candidats admis à présenter une offre : 1. Nombre maximal de candidats admis à présenter une offre : 3. Critères objectifs de limitation du nombre de candidats : qualité artistique et de projet. Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d’invitation ou document descriptif). Type de procédure : concours restreint. Date limite de réception des candidatures : 14.03.2013, à 15h. +++++++++++++++++++++++++++++++++ Délai minimum de validité des offres : 120 jours à compter de la date limite de réception des offres. Autres renseignements : Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur/l’entité adjudicatrice : 2013-CVSJ-PC. Définition des études à effectuer par les candidats lors d’un concours, d’un marché de conception-réalisation ou d’un dialogue compétitif : création, réalisation et pose de vitraux contemporain dans une cathédrale. Récompenses et jury : Le marché de services qui fera suite à ce concours devra-t-il être attribué au lauréat ou à l’un des lauréats du concours ? oui. Conditions de remise des offres ou des candidatures : les candidats pourront déposer leur dossier dématérialisée sur le site "www.marches-public.gouv.fr, une version papier sera envoyée à la DRAC Rhône-Alpes et ouverte que si un problème informatique survient. Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation doivent être envoyés : Direction régionale des affaires culturelles. Correspondant : Mme Bardisa Marie, 6, quai Saint Vincent, 69283 Lyon Cedex 01, adresse internet : https://www.marchespublics.gouv.fr/index.php?page=entreprise.EntrepriseAdvancedSearch&AllCons&refConsultation=91941&orgAcronyme=Adresse auprès de laquelle des renseignements d’ordre administratif et technique peuvent être obtenus : Conservation régionale des monuments historiques. Correspondant : M. Curat Pascal, 6, quai Saint Vincent, 69283 Lyon Cedex 01, tél. : 04-72-00-43-53, courriel : pascal.curat@culture.gouv.fr. Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse internet : https://www.marchespublics.gouv.fr/index.php?page=entreprise.EntrepriseAdvancedSearch&AllCons&refConsultation=91941&orgAcronyme=Instance chargée des procédures de recours : adresse internet : http://www.marches-publics.gouv.fr.

ARTISTE ENSEIGNANT

5 enseignants (h/f) en : Dessin/Peinture, Volume/sculpture/Espace, volume/céramique/modelage,
arts plastiques, Histoire de l’art/Esthétique / DIGNE LES BAINS
La Communauté de Communes d’Asse Bléone Verdon pour le compte de
l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL, recrute pour la rentrée
scolaire 2013/2014 :

  • Un enseignant en « Dessin/Peinture » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire).
  • Un enseignant en « Volume/sculpture/Espace » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire).
  • Un enseignant en « volume/céramique/modelage » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction public territoriale (20 heures de cours hebdomadaires).
  • Un enseignant en arts plastiques sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique » de la fonction publique territoriale, sur un trois quart de temps (16 heures de cours hebdomadaires).
  • Un enseignant en « Histoire de l’art » et en « Esthétique » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire). Pièces à fournir et à envoyer à la Communauté de Communes Asse Bléone Verdon 4, rue Klein - 04000 Digne les Bains à l’attention de Madame Véronique Chaix avant 31.03.2013 +++++++++++++++ Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens) Pour plus d’information sur la nature du poste et de la fonction et sur les prérequis : compétences et diplômes, téléphoner au 04 92 31 34 59 ou par mail à l’adresse suivante ecoleart@idbl.fr

DETAILS

  • Poste de plasticien pluridisciplinaire (h/f) La Communauté de Communes d’Asse Bléone Verdon pour le compte de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains recrute pour la rentrée scolaire 2013 / 2014 un enseignant en art plastique sur le statut « assistant spécialisé d’enseignement artistique » de la fonction publique territoriale, sur un trois quart de temps soit 16 heures de cours hebdomadaire. Profil Vous êtes plasticien détenteur d’un DNSEP ou équivalent Vous possédez (éventuellement) déjà une expérience dans le domaine de l’enseignement auprès des enfants et auprès du public amateur Vous suivez l’évolution des arts plastiques et de l’art contemporain et vous possédez une bonne culture générale au regard de ce domaine de création Vous êtes en mesure d’élaborer un discours critique construit, de développer un argumentaire, d’élaborer des projets pédagogiques et en capacité de les transmettre à un large public Rattachement administratif : Vous serez rattaché à la fonction publique territoriale pour le compte de la Communauté de Communes d’Asse Bléone Verdon, sur le grade assistant spécialisé d’enseignement artistique. Vous serez placé sous la responsabilité du directeur général de cette collectivité et du directeur de l’école d’art IDBL intercommunale de Digne les bains Mission : Vous aurez la charge d’enseigner les arts plastiques dans la diversité de ses approches disciplinaires auprès d’un public enfant et adolescents Évaluation hebdomadaire 7h30 de cours à raison de cinq cours de 1h30 par semaine Le reste de vos heures soit 8h hebdomadaires seront annualisées et seront utilisées dans le cadre de : Partenariat avec l’éducation nationale et dans le cadre d’accompagnement à la visite (médiation) autour des expositions programmées par la galerie de l’établissement « le BILD » auprès du tout public, du public scolaire, des élèves de l’IDBL ou d’autres groupes sociaux. Pour la réalisation des supports de communication concernant les activités annexes de l’établissement (expositions, workshops, conférences, cartons d’invitation, flyers, affiches etc.) en partenariat avec la direction, le secrétariat de l’IDBL et le FRAC de la région PACA. Pour la gestion et le suivie de la bibliothèque en partenariat avec la direction et l’enseignant(e) en histoire de l’art. Ne sont pas prévus dans votre emploi du temps la préparation pédagogique, la présence dans le cadre des réunions pédagogique, et la présence dans le cadre de l’accrochage des journées portes ouvertes de l’IDBL. Compétences requises (savoir-faire) Vous maitrisez les techniques inhérentes aux différentes pratiques disciplinaires liées aux arts plastiques Vous maitrisez les enjeux plastiques, formels et conceptuels liés à ces mêmes disciplines Vous avez un travail plastique personnel Vous possédez une bonne culture générale au regard des disciplines enseignées et au regard de leurs évolutions dans le champ de l’art contemporain Vous possédez la maîtrise des logiciels graphiques et notamment In Design Savoir être Vous êtes sérieux, investie autonome et disponible Vous êtes communicant, social, aimez les relations humaines Vous aimez le travail en équipe Vous aimez transmettre Vous êtes organisé et méthodique Vous avez des compétences rédactionnelles Pièces à fournir avant la fin du mois de mars Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens)
  • Fiche de poste plasticien en Volume/Sculpture/Espace (h/) La Communauté de Communes d’Asse, Bléone, Verdon pour le compte de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL recrute pour la rentrée scolaire 2013/2014 un enseignant en « Volume/sculpture/Espace » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire). Profil : Vous êtes plasticien détenteur d’un DNSEP ou équivalence, avec une spécialité dans le domaine de la pratique du volume de la sculpture et de l’espace. Vous possédez (éventuellement) déjà une expérience dans le domaine de l’enseignement auprès d’étudiants et auprès d’un public amateur. Vous suivez l’évolution des arts plastiques et l’actualité de l’art contemporain et vous possédez une bonne culture générale au regard de la discipline que vous aurez la charge d’enseigner. Vous êtes en mesure d’élaborer un discours critique construit, de développer un argumentaire, d’élaborer des projets pédagogiques et en capacité de les transmettre à un large public. Rattachement administratif : Vous serez rattaché à la fonction publique territoriale pour le compte de la Communauté de Communes d’Asse, Bléone, Verdon, sur le grade « assistant spécialisé d’enseignement artistique ». Vous serez placé sous la responsabilité du directeur général de cette collectivité et du directeur de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL. Mission : Vous aurez la charge de l’atelier « Volume/Espace » de l’établissement et de sa maintenance en collaboration avec le technicien de l’établissement. Vous aurez la charge d’enseigner le « Volume/Espace » auprès des étudiants de la classe de préparation aux concours d’entrée des établissements supérieurs d’enseignement artistique (formation à plein temps faisant partie du réseau national des classes préparatoires publiques APPEA). Évaluation hebdomadaire 7 h de cours Vous aurez la charge d’enseigner le volume et la sculpture auprès des élèves adultes de l’établissement. Évaluation hebdomadaire 11 h de cours, un cours de 3 h d’initiation au volume et à la sculpture et deux cours de 4 h (pratique d’atelier). Vous aurez la charge d’enseigner les arts plastiques auprès des enfants à raison d’un cours de : 1 h30 hebdomadaire. Ne sont pas prévus dans votre emploi du temps la préparation pédagogique, la présence pour les bilans de la classe préparatoire, la présence dans le cadre des réunions pédagogiques, et la présence dans le cadre de l’accrochage de l’exposition des journées portes ouvertes de l’IDBL. Compétences requises (savoir-faire) Vous maitrisez les techniques liées à la pratique du volume, de la sculpture et de leurs relations à l’espace. Vous maitrisez les enjeux plastiques, formels, conceptuels et théoriques liés à ces mêmes disciplines. Vous avez un travail plastique personnel lié à la pratique du volume. Vous possédez une bonne culture générale au regard de la discipline enseignée et de son évolution au sein de l’art moderne et contemporain. Vous maitrisez les logiciels graphiques et éventuellement les logiciels « Dessin vectoriel » Savoir être Vous êtes sérieux, investie autonome et disponible Vous êtes communicant, social, aimez les relations humaines Vous aimez le travail en équipe Vous aimez transmettre Pièces à fournir avant la fin du mois de mars Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens)
  • Poste de plasticien en volume/céramique/modelage (h:f) La Communauté de Communes d’Asse Bléone Verdon pour le compte de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL recrute pour la rentrée scolaire 2013 /2014 un enseignant en « volume/céramique/modelage » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction public territoriale (20 heures de cours hebdomadaires). Profil Vous êtes plasticien détenteur d’un DNSEP ou équivalence, avec une spécialité dans le domaine volume/céramique/modelage. Vous possédez (éventuellement) déjà une expérience dans le domaine de l’enseignement auprès d’étudiants et auprès du public amateur. Vous suivez l’évolution des arts plastiques, du design objet et de l’art contemporain et vous possédez une bonne culture générale au regard de la discipline que vous avez en charge d’enseigner. Vous êtes en mesure d’élaborer un discours critique construit, de développer un argumentaire, d’élaborer des projets pédagogiques et en capacité de les transmettre à un large public. Rattachement administratif : Vous serez rattaché à la fonction publique territoriale pour le compte de la communauté de Communes Asse, Bléone, Verdon, sur le grade assistant spécialisé d’enseignement artistique. Vous serez placé sous la responsabilité du directeur général de cette collectivité et du directeur de l’école d’art IDBL intercommunale de Digne les Bains. Mission : Vous aurez la charge de l’atelier céramique de l’établissement et de sa maintenance en collaboration avec l’agent technique de l’établissement Vous aurez la charge d’enseigner les approches plastiques, formelles et techniques de la céramique et du modelage auprès des élèves adultes de l’établissement. Évaluation hebdomadaire 12 h de cours dont un cours orienté sur la question du volume et de la sculpture, un cours orienté autour de la question de l’objet et un cours d’initiation pour les élèves débutants. Vous aurez la charge de l’enseignement des cours de modèle vivant en modelage auprès des élèves adultes. Évaluation hebdomadaire 5 h de cours à raison de deux cours de 2 h30 Vous aurez la charge d’enseigner les arts plastiques auprès des enfants Évaluation hebdomadaire cours de 1 h30 Vous interviendrez ponctuellement (temps forts) en collaboration avec d’autres enseignants auprès des étudiants de la classe de préparation aux concours d’entrée des établissements supérieurs d’enseignement artistique (formation à plein temps faisant partie du réseau national des classes préparatoires publics APPEA) Évaluation des Heures annualisées pour l’intervention auprès de la classe préparatoire : 1 h hebdomadaire Ne sont pas prévus dans votre emploi du temps la préparation pédagogique, la présence pour les bilans de la classe préparatoire, la présence dans le cadre des réunions pédagogique, et la présence dans le cadre de l’accrochage des journées portes ouvertes. Compétences requises (savoir-faire) : Vous maitrisez les techniques liées à la pratique de la céramique et du modelage Vous maitrisez les enjeux plastiques, formels, conceptuels et théoriques liés à ces mêmes disciplines Vous avez un travail plastique personnel lié à la pratique du volume ou du design objet Vous possédez une bonne culture générale au regard de la discipline enseignée dans le champ des arts plastiques, de l’art contemporain et du design objet. Savoir être : Vous êtes sérieux, investie autonome et disponible Vous êtes communicant, social, aimez les relations humaines Vous aimez le travail en équipe Vous aimez transmettre Pièces à fournir avant la fin du mois de mars Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens)
  • Fiche de poste de plasticien en Dessin / Peinture (h/f) La Communauté de Communes d’Asse Bléone Verdon pour le compte de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL, recrute pour la rentrée scolaire 2013/2014 un enseignant en « Dessin/Peinture » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire). Profil : Vous êtes plasticien détenteur d’un DNSEP ou équivalence, avec une spécialité dans le domaine de la pratique picturale et de la pratique graphique. Vous possédez (éventuellement) déjà une expérience dans le domaine de l’enseignement auprès d’étudiants et auprès d’un public amateur. Vous suivez l’évolution des arts plastiques et l’actualité de l’art contemporain et vous possédez une bonne culture générale au regard des disciplines que vous aurez la charge d’enseigner. Vous êtes en mesure d’élaborer un discours critique construit, de développer un argumentaire, d’élaborer des projets pédagogiques et en capacité de les transmettre à un large public. Rattachement administratif : Vous serez rattaché à la fonction publique territoriale pour le compte de la Communauté de Communes d’Asse, Bléone, Verdon, sur le grade « assistant spécialisé d’enseignement artistique ». Vous serez placé sous la responsabilité du directeur général de cette collectivité et du directeur de l’école d’art intercommunale de Digne les bains IDBL. Mission : Vous aurez la charge d’enseigner l’expression picturale et graphique auprès des étudiants de la classe de préparation aux concours d’entrée des établissements supérieurs d’enseignement artistique (formation à plein temps faisant partie du réseau national des classes préparatoires publiques APPEA). Évaluation hebdomadaire 6 h de cours Vous aurez la charge d’enseigner ces mêmes disciplines auprès des élèves adultes de l’établissement. Évaluation hebdomadaire 7 h de cours, un cours de 3 h et un cours de 4 h Vous aurez la charge de l’enseignement des cours de « Dessin / Peinture d’après modèle vivant » auprès des élèves adultes. Évaluation hebdomadaire 5 h de cours à raison de deux cours de 2 h 30 Vous aurez la charge d’enseigner les arts plastiques auprès des enfants à raison d’un cours de 1 h 30 hebdomadaire. Ne sont pas prévus dans votre emploi du temps la préparation pédagogique, la présence pour les bilans de la classe préparatoire, la présence dans le cadre des réunions pédagogique, et la présence dans le cadre de l’accrochage pour l’exposition des journées portes ouvertes de l’idbl. Compétences requises (savoir-faire) Vous maitrisez les techniques liées à la pratique picturale et graphique Vous maitrisez les enjeux plastiques, formels, conceptuels et théoriques liés à ces mêmes disciplines. Vous avez un travail plastique personnel lié à la pratique picturale et graphique. Vous possédez une bonne culture générale au regard de la discipline enseignées et de son évolution au sein de l’art moderne et contemporain. Vous maitrisez les logiciels graphiques Savoir être Vous êtes sérieux, investie autonome et disponible Vous êtes communicant, social, aimez les relations humaines Vous aimez le travail en équipe Vous aimez transmettre Pièces à fournir avant la fin du mois de mars Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens)
  • Poste de théoricien dans le domaine de l’histoire de l’art et de l’esthétique (h/f) La Communauté de Communes d’Asse, Bléone, Verdon pour le compte de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL, recrute pour la rentrée scolaire 2013 / 2014 un enseignant en « Histoire de l’art » et en « Esthétique » sur le statut d’assistant spécialisé d’enseignement artistique de la fonction publique territoriale (20 heures de cours hebdomadaire). Profil Vous êtes théoricien détenteur d’un Master en Histoire de l’art avec une spécialité ou un intérêt pour la période moderne et contemporaine. Vous avez la capacité et les connaissances requises afin d’enseigner l’histoire de l’art sur un spectre assez large de la renaissance à l’art contemporain. Vous possédez une bonne culture générale et êtes en mesure de faire des liens entre l’histoire de l’art, l’esthétique, l’histoire des idées, les contextes historiques, et les autres formes de créations artistiques : littérature, architecture, cinéma etc. Vous possédez (éventuellement) déjà une expérience dans le domaine de l’enseignement auprès d’étudiants et auprès du public amateur. Vous suivez l’évolution des arts plastiques et l’actualité de l’art contemporain et vous possédez une bonne culture générale au regard de l’actualité artistique. Vous êtes en mesure d’élaborer un discours critique construit, de développer un argumentaire, de construire un programme de cours cohérent et en capacité de transmettre son contenu à un large public. Rattachement administratif Vous serez rattaché à la fonction publique territoriale pour le compte de la Communauté de Communes d’Asse, Bléone, Verdon, sur le grade « assistant spécialisé d’enseignement artistique ». Vous serez placé sous la responsabilité du directeur général de cette collectivité et du directeur de l’école d’art intercommunale de Digne les Bains IDBL. Mission : Vous aurez la charge d’enseigner l’histoire de l’art sur la période moderne et contemporaine auprès des étudiants de la classe de préparation aux concours d’entrée des établissements supérieurs d’enseignement artistique (formation à plein temps faisant partie du réseau national des classes préparatoires publiques APPEA) Évaluation hebdomadaire 3 h de cours Vous aurez la charge de préparer, d’accompagner et d’organiser en collaboration avec les autres enseignants de l’école les AVA (Argumentaire, Verbalisation, Analyse) (culture générale, réflexion théorique, analyse d’images ou de textes, visites critiques d’exposition) auprès des étudiants de la classe de préparation aux concours d’entrée des établissements supérieurs d’enseignement artistique Évaluation hebdomadaire 3 h d’intervention Vous aurez la charge d’enseigner l’histoire de l’art auprès des élèves adultes de l’établissement Évaluation hebdomadaire 4 h de cours, deux cours de 2 h un portant sur la période de la renaissance au 18ème et un portant sur la période du 19ème et 20ème siècle. Vous aurez la charge d’intervenir ponctuellement dans les cours enfants pour un apport en histoire de l’art sur les thématiques abordées par les enseignants de l’établissement qui prodiguent leur enseignement auprès de ces tranches d’âge. Évaluation hebdomadaire 1 h de cours Le reste de votre emploi du temps soit 9 heures hebdomadaires sera annualisé, ces heures seront dévolues à : La participation en collaboration avec le directeur de l’établissement, un autre enseignant et le FRAC de la région Paca à l’élaboration de la programmation de la galerie d’exposition de l’école et à la programmation et organisation des différents évènements et manifestations organisés par l’établissement en complémentarité à ses enseignements : voyages d’études, workshops et artistes intervenants, cycles de conférences etc. ainsi qu’à l’édification des dossiers de presse. A la constitution des dossiers d’accompagnement en culture générale pour les élèves de la classe préparatoire (dossier se réfèrent au différentes thématiques et problématiques de travail abordées par les enseignants dans le cadre des cours dispensés dans cette formation). A la gestion de la bibliothèque notamment dans le domaine des achats en partenariat avec un autre enseignant de l’école et la direction. Ne sont pas prévus dans votre emploi du temps la préparation des cours, la présence pour les bilans de la classe préparatoire, la présence dans le cadre des réunions pédagogiques. Savoir être Vous êtes sérieux, investie autonome, disponible, organisé et méthodique Vous êtes communicant, social, aimez les relations humaines Vous aimez le travail en équipe Vous aimez transmettre Vous possédez des qualités rédactionnelles Pièces à fournir avant la fin du mois de mars Un Curriculum Vitae Une photocopie de vos diplômes Une lettre de motivation Un dossier relatif à votre production personnelle (pour les plasticiens)

OFFRE D’EMPLOI

L’AGECIF recrute un assistant pour son directeur (h/f) / PARIS
L’AGECIF est un des principaux organismes de formation continue dans le domaine de la
gestion culturelle en France. Créée à l’initiative du ministère de la Culture, elle intervient
également en directe ou en partenariat dans tous les domaines de la professionnalisation de ce
secteur, formation à Paris comme dans toutes les grandes villes de France, conseils, études,
éditions, mais aussi traitement des salaires des intermittents avec InterCachet, expertise
comptable avec AGECIF Conseil, médiation au sens juridique du terme avec le Centre de
Médiation Culture.
Profil recherché
Formation supérieure mais pas nécessairement dans le secteur culturel. Très bonne aisance
relationnelle. Très grandes qualités d’organisation et très bonnes qualités d’écriture. Grandes
qualités de discrétion et de retenue. Avec un peu d’expérience professionnelle éventuellement.
L’intérêt du poste
Etre au coeur même des questions stratégiques d’une institution comme l’AGECIF. Travailler sur
les questions de développement d’une entreprise. Avoir des rapports avec tous les partenaires
institutionnels ou non de l’AGECIF. Développer des compétences variées, montage de projets,
communication, rédaction, informatique, communication numérique, processus qualité…
Fonction
En étroite collaboration quotidienne avec son directeur, il ou elle prendra en charge :
• la finalisation et la formalisation des propositions de formation intra
• la finalisation et la formalisation des réponses à des appels d’offres
• le suivi de la communication numérique
• le suivi de la rédaction et de la fabrication des catalogues et sites de l’AGECIF
• le suivi et la rédaction des comptes-rendus d’activités
• le suivi au quotidien des partenariats nationaux et régionaux
• le suivi des nouveaux projets
• la promotion de certaines activités nouvelles
• le suivi du processus qualité avec l’OPQF
• la recherche de nouveaux locaux
CDI à plein temps, 20 000 euros bruts annuels pour commencer,
poste à pourvoir tout de suite.
++++++++++++++++++++++++
Adresser C.V. et lettre :
Denis Thévenin, directeur de l’AGECIF
22 rue de Picardie – 75003 PARIS
accueil@agecif.com - www.agecif.com


OFFRE D’EMPLOI

Assistant de communication (h/f) / MARSEILLE
L’association GROUP a pour principale activité l’organisation d’ART-O-RAMA,
salon international d’art contemporain basé à la Friche Belle de Mai à Marseille.
Dans le cadre de ses activités, GROUP recherche un/une assistant(e) de communication.
Profil de poste :
En lien avec la coordinatrice générale et la direction, l’assistant(e) de
communication aura en charge :
La gestion du fichier presse (veille stratégique)
Les relances presse
L’organisation du voyage de presse
La mise à jour des outils de communication web et print
La recherche de partenariats de compétences (fournisseurs, prestataires divers)
Le suivi du programme pendant le salon (gestion des intervenants et de la presse)
Profil du candidat :
Minimum Bac+3
intérêt pour l’art contemporain
Anglais courant (lu, écrit, parlé)
Force de propositions !
éligible au CUI-CAE
Période : à partir du 4 mars 2013
6 mois renouvelables
Date limite de candidature : 23.02.2013.
+++++++++++++++++++++
Démarche à suivre : envoyez votre canditure (CV + Lettre de motivation) par email
à contact@art-o-rama.fr, mettre en objet : candidature assistant de communication.
http://art-o-rama.fr/


APPEL À PROJET

NUIT BLANCHE AMIENS METROPOLE / AMIENS
AURA LIEU LE 12 OCTOBRE 2013
Cet évènement est destiné à la diffusion de la nouvelle création contemporaine, arts visuels, arts sonores,
arts numériques, arts nouveaux innovants et performances insolites.
Dans ce cadre, un appel à projets artistiques est ouvert.
Les propositions devront surtout pouvoir être présentées en extérieur.
Chaque proposition sera composée de :

  • un descriptif (texte, photographie, vidéo, plan ou maquette)
  • une biographie du ou des artistes
  • une fiche technique détaillée (dimensions, types de matériaux utilisés, temps de montage et démontage)
  • les besoins matériels et humains
  • un descriptif financier précis et cohérent, (œuvre, transport, voyages, hébergement, repas, droits d’auteur) Une attention particulière sera réservée aux œuvres interactives. Les candidats artistes, auteurs et ou auteures (activité principale ou non) seront habilités à facturer (SIRET, NAF) et/ou affiliés aux caisses de perception ou de répartition des droits (type Agessa, Maison des Artistes) ou à une structure étrangère communautaire (formulaire A1 ou extra-communautaire (autre convention bilatérale hors EEE) voir détachement communautaire. Le projet sera validé par un contrat d’exposition, qui précisera les champs d’intervention des deux parties. Les projets sont à présenter au plus tard le 10.04.2013. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à Amiens Métropole, Service Culture, Nuit Blanche, Hôtel de Ville - BP 2720 - 80027 AMIENS cedex 1.

APPEL À PROJET

ART CONTEMPORAIN ET LOGEMENT SOCIAL DANS LE 11e arrondissement / PARIS
CONTEXTE
Depuis 2008, les formes du logement collectif, et notamment celui du parc social, ont fait évoluer la
morphologie urbaine du 11e arrondissement.
A travers la construction du 1er immeuble obéissant au Plan Climat à Paris ou de maisons-relais
destinées aux personnes en fragilité, les réhabilitations ou les transformations ou encore les signes
architecturaux, le 11e est devenu un catalogue des innovations récentes dans ce domaine.
La Mairie du 11e arrondissement, en partenariat avec quatre bailleurs sociaux implantés sur le
territoire (Paris Habitat, SIEMP, RIVP, SGIM), souhaite inviter 4 artistes plasticiens à réaliser une
intervention impliquant les habitants de logements sociaux dans leurs résidences, en vue d’une
exposition assortie de l’édition d’un catalogue.
Les artistes retenus appuieront leur travail sur l’architecture des immeubles, sur la vie des locataires,
leurs éventuelles interactions, sur l’inscription du bâti et de l’humain dans leur environnement urbain,
en ancrant leur travail dans une démarche in situ.
Ils engageront avec les habitants un travail collaboratif qui devra être documenté par tout médium
adapté (vidéo, photo, texte, son…).
LES DOSSIERS DE CANDIDATURE DEVRONT INTÉGRER LES ÉLÉMENTS SUIVANTS

  • Parcours artistique (cursus, expositions, résidences)
  • Dossier présentant les travaux et projets déjà réalisés (restitué sur demande)
  • Note d’intention (maximum 1 page)
  • Attestation d’affiliation à la Maison des artistes, AGESSA ou similaire & numéro SIRET. DÉROULEMENT Les artistes retenus seront accueillis sur chacun des sites choisis par un référent. Durant les deux mois d’intervention, ils devront être présents de façon régulière sur les sites (10 demi-journées minimum). Les artistes ne seront logés sur place ni pendant ni à l’issue du projet. Le Jury, coprésidé par Claire Moulène et Dominique Alba, sera également composé des représentants de la Direction des affaires culturelles et de la Direction du Logement et de l’habitat de la Ville de Paris, des bailleurs, et d’une 3e personnalité qualifiée. Chaque artiste retenu bénéficiera d’une bourse de travail de 5.000 euros couvrant également la production des travaux exposés. Les oeuvres réalisées seront versées au Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. CALENDRIER Date limite de réception des candidatures : jeudi 28.02.2013 (le cachet de la poste faisant foi). ++++++++++++++ Le Jury se réunira le vendredi 1er mars 2013. Les résidences auront lieu entre le lundi 1er avril et le vendredi 31 mai 2013. L’exposition des travaux aura lieu du 17 au 28 juin 2013. Informations complémentaires au 01 53 27 10 26.

    APPEL À PROJET

« Regards croisés 2013… la ville » / CERGY
12 AVRIL AU 4 MAI 2013
DATE LIMITE D’ENVOI : MERCREDI 13.02.2013
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Le Carreau, salle de 600 m2 dédiée aux arts visuels à Cergy (95), lance un
appel à participation ouvert à des d’artistes confirmés et/ou jeunes artistes
utilisant des tous supports, sur le thème « la ville en reflets ».
Présentation du Carreau
Espace dédié aux arts visuels au coeur de Cergy Grand Centre, a` 2mn des gares et du centre
commercial régional, le Carreau dispose d’une salle de 600 m2 (ancien marché couvert) agrémenté
d’un auditorium avec syste`me de projection de 79 places.
Le Carreau propose entre janvier et juillet de chaque année une programmation éclectique de
l’artiste professionnel a` l’amateur, dans des temps de programmation bien déterminé, en
privilégiant des artistes qui posent un regard et portent un discours sur notre société
Néophyte ou amateur d’art, curieux ou afficionados, professionnels de l’art et de la communication…
le public du Carreau est large et sa programmation s’adresse a` tous. Cependant, sa cible se situe dans
les publics les plus éloignés de la culture et des lieux de diffusion, avec un attachement particulier a`
l’accueil de scolaires de tous niveaux.
Un travail de médiation important en amont et pendant l’exposition est réalisé par l’équipe du
Carreau afin d’accompagner ces publics ; la participation des artistes accueillis devient primordiale
autour de cette médiation (temps d’échanges avec le public, atelier…).
Exposition « Regards croisés sur… la ville en reflets »
Apre`s l’exposition Villes de Raymond Depardon présentée de janvier a` avril 2013, le Carreau
accueillera une exposition collective déclinant la me^me thématique (la ville), et regroupant 10
artistes contemporains.
Sur le the`me de la ville, l’artiste s’attachera a` proposer un projet original, interactif et ludique, afin
de s’adresser a` un public élargi, qu’il soit déjà` fide`le aux expositions du lieu ou au contraire éloigné
du champ culturel.
L’artiste il devra dans sa proposition justifier le choix de son propos artistique en lien avec la
thématique et présenter le co^té interactif et ludique, et accompagner son/ses oeuvre(s) d’un texte
précis qui servira de base au travail de médiation.
Date de la manifestation : du vendredi 12 avril au samedi 4 mai 2013.
Vernissage le vendredi 12 avril 2013 à 18h30.
Conditions de participation
Peuvent participer les artistes inscrits a` la Maison des Artistes, jeunes diplômés d’école d’art ou
inscrits en école d’art ou université filie`re artistique a` partir de la 4e`me année.
Les supports proposés peuvent e^tre de tous types.
Les propositions doivent e^tre faciles d’acce`s, les oeuvres interactives et ludiques.
Les propositions doivent impérativement e^tre liées a` la thématique de la ville.
Les propositions devront e^tre déjà` diffusables au moment de la candidature ; les oeuvres en projet ne
pourront pas e^tre jugées et seront éliminées.
Le Carreau est commissaire d’exposition et se réserve le droit de scénographier l’espace en fonction
des conditions techniques des oeuvres et des espaces de présentation/diffusion requis.
Constitution du dossier
un CV
un dossier de présentation générale du travail artistique permettant d’apprécier la démarche
de l’artiste
un dossier de présentation de l’oeuvre ou des oeuvres proposées avec titre, date de
réalisation, technique employée et texte de présentation suffisamment précis et détaillant le
rapport au the`me imposé
plusieurs visuels ou vidéo des oeuvres
la ou les fiches techniques précises pour chaque oeuvre
la valeur d’assurance pour chaque oeuvre
Dépôt des candidatures
Pour déposer votre candidature,
retourner votre dossier avant le mercredi 13.02.2013 :
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
par mail : dossier en pdf a` LeCarreau@ville-cergy.fr
en précisant dans l’objet du mail
"dossier de candidature – Regards croisés 2013 "
par courrier a` :
Ville de Cergy
Direction de la Culture et des Sports
Le Carreau / candidature Regards croisés 2013
3 place de l’Ho^tel de Ville
BP 48000 CERGY
95801 Cergy-Pontoise Cedex
Sélection des artistes
Un jury de sélection choisira un maximum de 10 artistes, selon la qualité des propositions artistiques,
leur réponse et justification au the`me de la ville et de l’interactivité des oeuvres, ainsi que leur
propension a` surprendre le jury.
La sélection sera annoncée dans la semaine du 18 février 2013.
Modalités de participation
Apre`s sélection, l’artiste s’engage a` participer a` l’exposition et a` respecter les contraintes
calendaires, techniques et de communication qui lui seront indiqués. Il s’engage en outre a` e^tre
présent aux montage, vernissage et démontage de l’exposition.
Un défraieront de 500 euros TTC sera accordé a` chaque artiste sélectionné. La somme sera versée
uniquement sur présentation de facture, après le vernissage. Une convention devra e^tre signé
dans la semaine suivant l’annonce de la sélection.
Pour les besoins de la communication, la Ville se réserve le droit d’utiliser librement le nom des
artistes ainsi que les visuels de leurs oeuvres (visuels remis par chaque artiste).
Les frais de communication, de médiation et de vernissage sont pris en charge par le Carreau.
Le matériel d’accrochage, de diffusion et d’installation des oeuvres est fourni par le Carreau.
Une équipe technique sera présente aux co^tels des artistes pour l’installation et la mise en lumière
des oeuvres.
Dépôt des oeuvres au Carreau : lundi 8 avril 2013
Montage : du 9 au 12 avril 2013 – un planning détaillé sera élaboré après la sélection
Vernissage : vendredi 12 avril 2013 à 18h30
Démontage et retrait des oeuvres : lundi 6 mai 2013
Renseignements
Le Carreau
01.34.33.45.45
LeCarreau@ville-cergy.fr
http://www.ville-cergy.fr/ewb_pages/v/vivre-culture-le-carreau.php
Pour visiter :
Le Carreau, espace des arts visuels de la ville de Cergy


APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

« Atelier des ailleurs 2 » / CROZET, KERGUELEN, SAINT PAUL, et AMSTERDAM
Résidence de création dans les Terres australes françaises
L’administration supérieure des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) et le
ministère de la Culture et de la Communication / direction des affaires culturelles ‐
océan Indien (Dac‐oI) organisent l’édition 2013 / 2014 de la résidence de création
exceptionnelle dans les terres australes françaises (Crozet, Kerguelen, Amsterdam),
« l’Atelier des ailleurs 2 ». Destiné à accueillir deux artistes simultanément, ce projet
est mis en oeuvre par le Fonds régional d’art contemporain (Frac) de La Réunion et
bénéficie du soutien d’Air France.
Une résidence exceptionnelle
L’initiative de cette résidence vise à inscrire l’art dans le contexte des derniers territoires éloignés
de l’activité humaine. La nature et sa préservation sont aujourd’hui un enjeu et une source
d’inspiration pour l’art et la création. Occasion unique de renouer avec la conception séculaire du
voyage initiatique, « l’Atelier des ailleurs » permet à deux artistes de délocaliser leur pratique
dans des conditions de création et de recherches inédites. Plus généralement, il offre
l’opportunité aux scientifiques et aux artistes d’interroger leur démarche respective.
L’appel à candidature 2013 / 2014
Vous êtes poète, écrivain, musicien, chorégraphe, plasticien, vidéaste, photographe... Vous voulez
vivre une expérience extraordinaire, environ trois mois de création dans les Terres australes
françaises entre décembre 2013 et avril 2014 ; vous n’avez pas peur de l’éloignement (les îles
australes françaises sont à plusieurs jours de mer de l’île de La Réunion) ; vous ne craignez pas de
rester sans liaison internet, sans téléphone portable et vous êtes en bonne santé physique.
Vous séjournerez sur l’une des bases subantarctiques françaises (Port‐aux‐Français à Kerguelen,
Alfred Faure à Crozet ou Martin de Viviès à Amsterdam), aux côtés des personnels (scientifiques,
météorologues, militaires...) qui mènent sur place des missions de souveraineté, de recherche
scientifique ou de préservation des milieux naturels.
A l’issue de cette résidence de création, votre travail sera présenté à La Réunion, en Métropole et
si possible dans la zone sud‐ouest de l’océan Indien, en Europe et dans le reste du monde.
Cette présentation pourra s’organiser dans le cadre de partenariats avec des musées,
des galeries, des fondations, des espaces culturels ou des associations que vous aurez mobilisés
en amont.
Cette résidence est dotée d’une bourse individuelle forfaitaire de 5 000 euros et les frais de
production sont pris en charge par le FRAC dans la limite d’un budget prédéfini. Le dossier de
candidature et son règlement seront téléchargeables sur le site
de la Dac‐oI (www.la‐reunion.culture.gouv.fr) et sur le site des Taaf (www.taaf.fr). En vous
renseignant sur les différents districts austraux des TAAF (Crozet, Kerguelen, Saint‐Paul et
Amsterdam), vous êtes invité à inscrire votre projet dans un territoire particulier.
La date‐limite de candidature est fixée au vendredi 29.03.2013.
++++++++++++++++++++++++++++++
L’édition précédente
En juillet 2011, les Taaf et la Dac‐oI lançaient un appel à candidature pour la première résidence
« Atelier des ailleurs ». 440 artistes de tous horizons ont proposé leur candidature. Le jury
composé de quatre représentants de l’État et de quatre personnalités du monde artistique et
culturel a sélectionné deux artistes lauréats, Klavdij Sluban et Laurent Tixador, qui ont séjourné
pendant trois mois sur l’archipel de Kerguelen. Les oeuvres produites lors de cette résidence ont
été présentées aux Rencontres d’Arles 2012. Laurent Tixador s’est également inscrit dans
l’exposition collective Unlimited bodies au Palais d’Iena et dans l’exposition hors les murs de la
FIAC au muséum national d’histoire naturelle en octobre 2012 à Paris. Ces présentations révèlent
l’engagement original de cet artiste performeur pendant la résidence.


APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

Appel à candidatures
lancé en direction des artistes photographes
en vue d’une résidence-mission / COLOMBES
Ville de Colombes
Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France
Direction des services départementaux de l’Education nationale des Hauts-de-Seine
Conseil général des Hauts-de-Seine
Appel à candidatures
lancé en direction des artistes photographes
en vue d’une résidence-mission
prenant place dans le cadre du
Contrat local d’éducation artistique (CLEA)
de Colombes (Hauts-de-Seine)
Cadre de la résidence-mission
La Ville de Colombes, la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France,
la Direction des services départementaux de l’Education nationale des Hauts-de-Seine
et le Conseil général des Hauts-de-Seine ont souhaité s’engager, en partenariat étroit
avec les différentes structures culturelles professionnelles de la ville de Colombes,
dans la réalisation d’un Contrat local d’éducation artistique (CLEA). Dans ce cadre,
plusieurs résidences-mission d’artistes s’inscrivant dans diverses champs artistiques
(photographie, lecture publique) sont appelées à être mises en œuvre à partir de la rentrée 2013-2014.
Dans le cadre du présent appel à projet, il est recherché un artiste, français ou étranger résidant en France,
dont la recherche et la production s’inscrivent dans le champ de la photographie.
Définition de la résidence-mission
La résidence-mission est organisée à des fins d’éducation artistique et culturelle
en faveur d’un public d’enfants et de jeunes âgés de 3 à 17 ans.
Elle repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, sur une période équivalant
à quatre mois, ainsi que sur une diffusion de son œuvre déjà accomplie et disponible, en lieux dédiés ou non.
La résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence
de création puisqu’il n’y a ni enjeu de production ni commande d’œuvres.
Pour l’artiste résident, il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche éducative donnant
à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création
qu’il met en œuvre (réflexion, expérimentations, réalisation).
Cette mise en évidence s’appuie sur des formes d’intervention ou d’actions
très variées se différenciant, toutefois, des traditionnels ateliers de pratique artistique
régis par des finalités et un cahier des charges différents.
Ces actions sont à considérer comme autant de gestes artistiques, préparées en amont
avec diverses équipes pédagogiques et/ou équipes éducatives qui peuvent, indifféremment,
être déjà impliquées dans le domaine des arts visuels ou tout simplement avoir le désir de s’y inscrire.
Elles sont aussi préparées avec les équipes des structures culturelles concernées
par le CLEA et plus particulièrement celles liées aux arts visuels.
Ces actions, se menant en temps scolaire ou hors temps scolaire, ont pour objectif de permettre
à un grand nombre d’ enfants et de jeunes d’acquérir une expérience originale et sensible de l’œuvre.
Elles peuvent avoir lieu au sein d’établissements scolaires, de centres sociaux et culturels,
de centres de loisirs, de structures culturelles, ainsi que dans l’espace public ou tout autre site
qui paraîtra approprié à l’artiste résident et à ses partenaires locaux.
Enjeux et objectifs
Permettre au plus grand nombre d’enfants et de jeunes d’appréhender la photographie
contemporaine en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec
une démarche artistique forte, en lien avec un réseau de lieux culturels,
Développer l’esprit critique de ces enfants et de ces jeunes par le biais de la discussion,
d’échanges et de lecture / analyse d’œuvres,
Contribuer au développement culturel et artistique du territoire local,
Mettre en place un projet d’éducation artistique cohérent, contribuant à la mutualisation
de l’offre des structures culturelles de la Ville et des projets des établissements scolaires,
Réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture.
Déroulement
La résidence se décompose en deux étapes :
une période dite d’appropriation
une période d’intervention.
Au cours de la période d’appropriation (dont la durée, fractionnée, est équivalente au total à un mois),
l’artiste résident rencontre les partenaires potentiels de la résidence. Il peut s’agir d’équipes pédagogiques
et éducatives, de professionnels de l’action sociale, de la politique de la ville, de la culture, de l’enfance et de la jeunesse.
Ceci afin de permettre à ces équipes d’appréhender au mieux la démarche artistique de l’artiste.
Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif.
Elles peuvent également être collectives, en réunissant différents types de professionnels
(enseignants, animateurs de centres de loisirs, responsables d’associations d’un même quartier, par exemple).
Ces professionnels sont invités à évoquer avec l’artiste la manière dont ils aimeraient faire percevoir
sa présence, ainsi que celle de son œuvre, aux enfants et aux jeunes dont ils ont la responsabilité.
La période d’appropriation permet à l’artiste résident de construire le projet qu’il va mener à Colombes,
en tenant compte des spécificités du territoire et de ses acteurs.
La période d’intervention sur site dure trois mois non fractionnables (avec néanmoins suspension de la résidence
durant certaines périodes de congés scolaires). Lors de cette étape, se construisent entre l’artiste résident
et les différentes équipes de professionnels désireuses de s’impliquer en durée, toutes sortes d’actions
à mener en direction des enfants et des jeunes. Il s’agit de ces gestes artistiques évoqués précédemment
et qui se conçoivent le plus souvent possible en prenant l’établissement scolaire, le regroupement d’établissements scolaires,
la structure de loisirs ou à vocation sociale pour unité de référence, plutôt que la seule classe ou le seul groupe.
Ces gestes artistiques sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d’exercice
des différents professionnels concernés, de leurs différents degrés d’implication possible ainsi que de ceux
des enfants ou des jeunes dont ils ont la responsabilité.
Tout au long de ces quatre mois, l’œuvre existante de l’artiste et disponible à la diffusion est largement
présentée sur le territoire communal. Les modes d’exposition comme de médiation de ces productions
sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l’innovation.
Pilotage de la résidence-mission
Dans le cadre de ce CLEA, la Ville de Colombes est désignée pilote de la résidence-mission.
Elle a pour mission de guider l’artiste résident dans sa découverte du territoire, de veiller aux bonnes
conditions de son séjour et de son travail, d’organiser la diffusion de ses œuvres, de faciliter les
rencontres avec les groupes de professionnels (1ère phase de la résidence-mission) et d’aider à la réalisation des actions
(2ème phase de la résidence-mission).
Elle souhaite, pour ce faire, associer à toutes les étapes du déroulement de la résidence-mission les structures
culturelles de son territoire liées à ce champ de la création artistique littérature ou souhaitant s’impliquer dans le CLEA.
Un Comité de pilotage du CLEA est mis en place. Il comprend :
pour la Ville : les élus concernés (Culture et Affaires scolaires), trois ou quatre représentants de la Direction de la Culture
dont le référent Éducation artistique et culturelle, un ou deux représentants de la Direction de l’Éducation, un
ou deux représentants de la Direction de la Jeunesse et un représentant du Projet de réussite éducative (PRE)
ou du Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS)
pour l’Éducation nationale : les deux inspectrices de l’Éducation nationale des circonscriptions de Colombes
ou leurs représentants, la chargée de mission Culture à la DSDEN, la chargée de mission en Arts plastiques
un ou deux représentants de la DRAC Ile-de-France
un représentant du Conseil général des Hauts-de-Seine
Période et durée de la résidence
La période de résidence est prévue pour une durée de quatre mois se répartissant comme suit :
un mois d’appropriation du territoire réparti sur 3 périodes, deux semaines du 3 au 14 juin 2013,
une semaine du 16 au 20 septembre et la dernière semaine du 7 au 11 octobre 2013 ;
trois mois pour la seconde phase de résidence s’étalant du lundi 4 novembre 2013 au vendredi 7 février 2014
(soit 13 semaines de présence et 1 semaine de congés à prendre aux environs de Noël)
Il est souhaité que l’artiste résident puisse être logé à proximité de Colombes durant sa mission.
Pour cela, les conditions d’hébergement peuvent être examinées avec l’appui de la Ville de Colombes si nécessaire.
Conditions financières et moyens mis à disposition
L’artiste sélectionné bénéficie d’une allocation de résidence d’un montant de 12.000 euros TTC
(allocation calculée sur la base de 3.000 euros par mois, charges sociales comprises).
Le coût relatif à la diffusion de son œuvre, existante et disponible, est également pris en charge.
L’artiste retenu doit être autonome dans ses déplacements et disposer, de préférence,
d’un véhicule personnel, ses frais de déplacement sur le territoire étant pris en charge (transports en commun et/ou carburant).
En revanche, les frais de déplacement de son lieu d’habitat personnel au territoire de mission ainsi que les repas sont à sa charge.
Cadre juridique
Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs de la Ville, des structures culturelles
associées et de l’artiste accueilli sera signé avant le début de la résidence.
Candidature
Peut faire acte de candidature tout artiste professionnel résidant en France.
L’artiste candidat doit avoir à son actif une production artistique conséquente, une expérience
significative dans le domaine de la pédagogie et/ou de la médiation, et être en mesure
de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission
(disponibilité à temps plein durant la période de résidence).
L’artiste doit maîtriser l’usage oral de la langue française.
Les éléments à fournir sont :
un curriculum vitae faisant état notamment des expériences pédagogiques
une note d’intention présentant les premières orientations pédagogiques et artistiques du projet proposé
un dossier de présentation de la démarche de l’artiste candidat et de sa production existante,
une liste des œuvres disponibles à des fins d’exposition pendant, avant ou après le temps de résidence.
L’ensemble du dossier est à adresser pour le 8.03.2013 au plus tard
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++
par envoi électronique
aux adresses suivantes :
christophe.popovics@mairie-colombes.fr
mmornet@mairie-colombes.fr
Le dossier artistique est à proposer sous format informatique.
Dans le cas où l’artiste souhaite enrichir cet envoi d’un DVD ou d’un CD
pour les œuvres vidéo et/ou sonores, il le précise dans son envoi électronique
et adresse ces pièces par voie postale à l’adresse suivante :
Direction de la Culture
Hôtel de Ville
Place de la République
92700 COLOMBES
à l’attention de Christophe POPOVICS
Sélection
Les différentes candidatures reçues seront examinées par un comité
de sélection réunissant des représentants de la Ville,
de structures culturelles de la Ville, de la DRAC Ile-de-France,
de l’Éducation nationale, et du Conseil général des Hauts-de-Seine.
Les candidats sélectionnés seront reçus par ce comité le 9 avril 2013
(horaire à préciser entre 13h30 et 19h).
Le résultat de la sélection sera communiqué quelques jours plus tard.
Pour plus d’informations
Michèle MORNET – Directrice adjointe à la Culture, Mairie de Colombes
Téléphone : 01 47 60 81 28
Contact :
Mme Carmin Richez, chargée de projets à la Direction de la Culture
Tél 01 47 60 81 59


APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

APPEL A CANDIDATURE 2013 - Résidence d’artiste / ANGERS
Dans le Département de Soins de Suite et de Soins de Longue Durée
Centre Hospitalier Universitai re d’Angers
Le département de soins de suite et de soins de longue durée (SSSLD) du CHU d’Angers ouvre pour
la sixième année consécutive ses locaux à un artiste, dans le cadre d’une résidence.
Cette résidence d’une durée de six mois bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la
Communication (DRAC des Pays de la Loire) et l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire
dans le cadre du programme Culture et Santé. Pour la première fois, elle est organisée en partenariat
avec la galerie 5 de l’université d’Angers (Direction de la culture et des initiatives).
Objectifs
La résidence participe au développement de la vie culturelle des services de soins du département de
SSSLD et favorise une démarche de sensibilisation à l’art contemporain. Cette action est conçue
comme une opportunité d’offrir à un artiste un espace de travail et une occasion de rencontres
régulières entre l’artiste, les patients, les accompagnateurs et le personnel soignant. L’atelier se situe
au centre du département de SSSLD et à proximité des lieux de vie et de convivialité.
Ce projet d’espace culturel a plusieurs intentions :

  • elles sont artistiques : offrant la possibilité à un artiste de s’approprier un lieu, en rencontrant ses résidents,
  • elles sont hospitalières : favorisant la rencontre, l’échange, le lien social,
  • elles sont en mouvement : favorisant le lien entre la Cité et l’hôpital, les patients et les visiteurs, le personnel et les artistes… L’artiste en résidence, en accord avec le personnel, ouvre son atelier aux patients et au personnel du département de SSSLD. La présentation des oeuvres qui résulteront de ces rencontres, représente l’évènement fort de cette résidence au sein du CHU et trouvera également écho au sein de la Galerie 5 qui partage ce désir de sortir des lieux dédiés à l’art contemporain et de confronter la création contemporaine à des publics variés, d’horizon universitaire pour la galerie 5. Les conditions générales
  • Durée de la résidence d’artiste : de juin à novembre 2013.
  • Honoraires de l’artiste de 3 000 euros comprenant ses frais de déplacement (le CHU peut mettre à disposition un hébergement et les repas liés),
  • Frais liés à la production et à l’édition de 5 000 euros,
  • Présence dans le département de soins de suite et de soins de longue durée à préciser dans la convention de partenariat,
  • Exposition à la galerie 5, espace spécifiquement dédié à l’art contemporain, au sein de la bibliothèque universitaire (BUA) au cours de la saison 2013/2014 (7 semaines environ). Composition du dossier de candidature :
  • un dossier artistique complet présentant le travail de l’artiste en format papier, avec CD, éditions… Le CHU se réserve le droit de dupliquer et de conserver ces documents,
  • un argumentaire présentant les motivations de l’artiste,
  • un justificatif d’adhésion à la Maison des Artistes ou à l’AGESSA et un n° SIRET. Les dossiers sont à envoyer par voie postale jusqu’au 25.03.2013 inclus +++++++++++++++++++++++++++++++++++ à Association Ent r’Ar t - CHU Angers - Pôle des ressources matériel les 4, rue Larrey – 49 933 ANGERS Cedex 09 ANNEXE 1 : le lieu de résidence Descriptif des unités du département de soins de suite et de soins de longue durée La mission essentielle d’un service de soins de suite est de réduire ou prévenir les conséquences physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des limitations de capacités, en lien avec la maladie, et de promouvoir la réadaptation et la réinsertion des patients. Les patients sont admis pour la plupart après une hospitalisation en court séjour. Elle se décline en 5 axes : la recherche de la récupération de l’autonomie antérieure ou de l’adaptation au handicap, l’éducation du patient et la gestion au quotidien de sa maladie, la poursuite et le suivi des soins et du traitement, la préparation de la sortie et la réinsertion, l’accompagnement du patient en fin de vie. Les services de soins de suite et de soins de longue durée comptent 6 unités, 210 lits et 3 filières : l’unité de soins de suite polyvalents à orientation rééducation (SPOR – 36 lits : accompagnement, rééducation, projet de vie individuel, soutien aux actes de la vie quotidienne), les unités de soins de suite polyvalents à orientation gériatrique (SPOG – 72 lits : accompagner, compenser les déficiences, préserver la dignité, respecter le droit à conserver une vie sociale), les unités de soins post chirurgicaux, médicaux et oncologiques (CHOM – 92 lits : soins de support, soins palliatifs, soins médicaux et post-chirurgicaux lourds) et l’unité d’accueil de patients en état végétatif chronique ou état pauci-relationnel (VCE - 8 lits). Répartis dans chaque service, 40 patients sont en soins de longue durée, le service est leur lieu de vie. Ces prises en charge en soins de suite nécessitent : un travail et une réflexion en équipe interdisciplinaire, une étroite collaboration avec les services d’origine des patients afin d’assurer la cohérence dans la continuité des soins, une relation d’accompagnement privilégiée avec le patient et sa famille, une forte attention des soignants à maintenir le lien social des patients. La résidence de création au département de soins de suite et de soins de longue durée Il s’agira de la 6ème résidence d’artiste au département de soins de suite et de soins de longue durée. 2008 : François Marcadon - http://cargocollective.com/francoismarcadon 2009 : Farida Le Suavé - www.faridalesuave.fr/ 2010 : Michel Gerson - www.collectifr.fr/reseaux/michel-gerson 2011 : Chimène Denneullin - www.collectifr.fr/reseaux/chimene-denneulin 2012 : Cécile Benoiton - http://www.collectifr.fr/reseaux/cecile-benoiton Localisation du lieu de résidence : Le département de soins de suite et de soins de longue durée, lieu d’accueil de la résidence, est situé à 5 kilomètres du centre ville d’Angers, à Saint-Barthélémy d’Anjou. Adresse : 43 rue des Claveries – Saint Barthélémy d’Anjou (49) Accès en transport en commun : bus ligne 12 – arrêt Claverie Le CHU met à disposition de l’artiste une chambre à l’internat. Les repas du midi et du soir peuvent être pris en charge sur demande par le CHU. Contact CHU Angers – Association Entr’Art pour la résidence d’artiste : Au pôle des ressources matérielles - CHU Angers : Delphine Belet, attachée culturelle Tel. 02 41 35 78 60 / 06 68 41 69 49 - debelet@chu-angers.fr www.chu-angers.fr - page facebook du CHU Angers ANNEXE 2 : le lieu d’exposition Présentation de la Galerie 5 Située au coeur de la Bibliothèque Universitaire de Belle-Beille, la Galerie 5 est un lieu de sensibilisation à l’art contemporain qui produit chaque année cinq expositions. Lieu reconnu par les artistes et les institutions, offrant près de 350 m2 d’exposition, la Galerie 5 a su tisser ces dernières années des liens solides et durables avec l’EPCC le Quai, l’artothèque d’Angers, l’EPCC TALM (Ecole supérieure d’art de Tours-Angers-Le Mans), le Musée des Beaux-Arts d’Angers et des partenaires culturels à l’échelle nationale qui témoignent de la vitalité et de la qualité de ce territoire atypique dédié à la diffusion de l’art contemporain. Les visites des expositions sont libres et gratuites, aux horaires d’ouverture de la BU Belle-Beille, du lundi au samedi. Des médiations pour découvrir les oeuvres ou rencontrer les artistes sont possibles sur demande pour le public, étudiant ou scolaire. Localisation du lieu d’exposition : Galerie 5 : 5 rue Le Nôtre – 49100 Angers L’exposition à la Galerie 5 de l’artiste lauréat de la résidence au CHU aura lieu au cours du 1er semestre 2014. Programmation de la Galerie 5 pour la saison 2012/2013 Pour la cinquième année consécutive, la galerie 5 propose de découvrir, au sein même de la BU, 5 expositions annuelles dédiées à la création contemporaine sous toutes ses formes.
  • Julien Perrier et Severine Lièvre - Exposition Non Retour
  • Aurélie Dourmap – Exposition Lettre à Paolo
  • Adrien Guigon et Jean Bonichon – Carte blanche au Collectif R L’éveil des Sakura
  • Joakim Eskildsen - Exposition The Roma Journeys
  • Pascale Messina – Exposition Autrement Contact Galerie 5 : Lucie Plessis - tél : 02 44 96 23 34 – lucie.plessis@univ-angers.fr Bureaux administratifs de Lucie Plessis : 4 allée François Mitterrand – 49100 ANGERS (accès tramway) http://bu.univ-angers.fr/page/galerie-5

APPEL À RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidences de l’Art en Dordogne - Appel à candidature 2013 /
RIBERAC, SARLAT, LES EYZLES DE TAYAC SIREUIL
Séjours de recherche et de création de trois mois en automne 2013
Créées en 1996, les Résidences de l’Art en Dordogne offrent à des artistes plasticiens un temps
de recherche et de création inspirées des spécificités géographique, paysagère, économique
ou culturelle du département. Ce dispositif est coordonné par l’Agence culturelle départementale
Dordogne-Périgord, et soutenu par le Conseil général de la Dordogne, la DRAC Aquitaine et le Conseil régional d’Aquitaine ;
en partenariat avec les associations, communes et communautés de communes du département
qui accueillent et côtoient les artistes en résidence. Chacune de ces structures d’accueil, une quinzaine au total,
définit une orientation thématique que l’artiste va nourrir durant son séjour.
Tout artiste sélectionné par un comité de pilotage se voit attribuer un logement et bénéficie des conditions
nécessaires à son travail. Outre ce temps d’immersion et de création, l’artiste est amené à participer
à des actions de médiation, notamment auprès des scolaires. Une exposition clôture traditionnellement ce temps de résidence.
En 2013, trois structures du réseau proposent d’accueillir un artiste en résidence durant trois mois, de septembre à décembre.
ribracLe Centre culturel de Ribérac a pour mission l’organisation d’événements culturels à Ribérac (théâtre, concerts, expositions...).
Il consacre une large part de son activité à la promotion et à la diffusion de la photographie contemporaine
notamment à travers l’accueil d’artistes en résidence débuté dès la création du réseau des "Résidences de l’Art en Dordogne".
Orientation de la résidence : Regard sur le territoire
Invitation d’un photographe ou photographe-vidéaste
Artistes précédemment invités : Claudia Testappen, Guillaume Janot, Susanne Hetzel,
Alexandra Sà, Delphine Balley, Rip Hopkins, Marie-Noëlle Boutin
Date limite des candidatures : 17.03.2013
++++++++++++++++++++++++++++++++++
http://www.culturedordogne.info/ appel à candidature - Résidence à Ribérac
La Ville de Sarlat, labellisée Ville d’art et d’histoire en 2003, offre un terrain fertile
à l’expérimentation et à la création afin de proposer au public des lectures de l’histoire et de l’architecture.
Orientation de la résidence : Vers une nouvelle lecture du patrimoine
Invitation d’un artiste plasticien
Artistes précédemment invités : Victoria Klotz, Eric Aupol, Laurent Suchy, Aï Kitahara, Arno Fabre
Date limite des candidatures : 17.03.2013
++++++++++++++++++++++++++++++++++
http://www.culturedordogne.info/ appel à candidature - Résidence à Sarlat
Le Pôle International de la Préhistoire se situe aux Eyzies -de-Tayac, en Périgord noir.
Il a pour vocation de promouvoir l’ensemble des sites archéologiques et préhistoriques
d’intérêt mondial de la vallée de la Vézère et a un rôle de valorisation de la Préhistoire auprès d’un large public.
Le Pôle international de la Préhistoire offre un cadre exceptionnel au coeur de l’origine
de l’art pour les recherches d’un artiste plasticien.
Orientation de la résidence : Paysage et Préhistoire
Invitation d’un artiste plasticien
Artistes précédemment invités : Vincent Corpet, Zhu Hong
Date limite des candidatures : 17.03.2013
++++++++++++++++++++++++++++++++++
http://www.culturedordogne.info/ appel à candidature - Résidence au Pôle International de la Préhistoire
LES EYZLES DE TAYAC SIREUIL
Renseignements : Violaine Marolleau - 05 53 06 40 04 - v.marolleau@culturedordogne.fr


APPEL A PROJET / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

un appel 1% artistique est ouvert dans le cadre de la rénovation de l’Ecole
municipale des Beaux-arts de Saint-Brieuc / SAINT BRIEUC
Ecole municipale des Beaux-arts
Direction des affaires culturelles
REGLEMENT DE CONSULTATION
1% artistique
Appel à candidature
École municipale des Beaux-arts de Saint-Brieuc
Région : Bretagne
Département : Côtes d’Armor
Ville : Saint-Brieuc
Maître d’ouvrage :
Ville de Saint-Brieuc
Direction des affaires culturelles
Place du Général de Gaulle - BP 2365
22023 - SAINT-BRIEUC CEDEX 1
Maître d’oeuvre :
Bonnot Architecte
8 rue du Combat des Trente
22000 - SAINT-BRIEUC
1. - OBJET
Une procédure de 1% artistique est ouverte dans le cadre de la rénovation de l’Ecole
municipale des Beaux-arts de Saint-Brieuc. Cet équipement remplit aujourd’hui des missions
d’initiation aux arts plastiques et à l’histoire de l’art. Il accueille des enfants et des adultes
dans le cadre d’une initiation ou d’un approfondissement technique avec les cours de
pratiques amateurs ; il accompagne la professionnalisation de bacheliers qui souhaitent
intégrer des écoles supérieures d’art ou d’architecture, avec la classe préparatoire.
L’Ecole municipale des Beaux-arts de Saint-Brieuc se situe près de la gare dans la Cité
Charner qui fait l’objet d’un projet d’aménagement urbain global (école, activités tertiaires,
hôtellerie, logements). L’équipement comprendra une surface utile totale de 1640 m2 dans la
partie dénommée "Bâtiment A" de l’ancienne caserne.
Ce programme de 1% nécessite une prise en compte des usages futurs du lieu qui
comprendront, outre l’enseignement, une politique d’expositions temporaires d’art
contemporain ainsi qu’une action culturelle renforcée : conférences, projections,
performances d’artistes.
L’homogénéité et l’austérité de la façade de l’ancienne caserne suscitent une réflexion sur la
future visibilité de l’Ecole depuis le parvis et plus généralement depuis l’extérieur. L’invitation
faite aux artistes dans le cadre du cahier des charges pourrait consister en une proposition
de signe plastique et visuel, susceptible de se distinguer des signalétiques à venir (hôtels,
restaurant …) et d’imprimer une dimension artistique en adéquation avec les missions de
l’équipement. Toutefois, les artistes sont libres de faire des propositions concernant l’intérieur
et l’extérieur (côtés nord et ouest) du bâtiment.
2. - PROCEDURE
Procédure de passation du marché : Procédure adaptée restreinte en application des articles
28 et 71 du code des marchés publics.
Calendrier prévisionnel :
Jeudi 24 janvier 2013 : 1ère réunion du comité artistique
1er février 2013 : avis de publicité
15.03.2013 : réception des candidatures
+++++++++++++++++++++++++++++++
21 mars 2013 : présélection des 3 artistes appelés à présenter un projet
25 mars : notification de sélection aux 3 artistes (et courrier de rejets).
30 avril 2013 : réception des 3 projets
Jeudi 2 mai 2013 : présentation par les 3 artistes de leur projet et décision du jury
15 juillet 2013 : date limite d’installation de l’oeuvre
Septembre 2013 : ouverture de l’équipement
3. - CARACTERISTIQUES DU MARCHE
Description succincte du marché : Conception, réalisation et installation d’une oeuvre
artistique au titre du 1% artistique dans le cadre de la rénovation de l’Ecole municipale des
beaux-arts de Saint-Brieuc.
4. CONDITIONS D’ATTRIBUTION DU MARCHE
Comité artistique :
Un comité artistique ad hoc est constitué de 7 personnes :
Le Maire ou son représentant, Brigitte BLEVIN, Adjointe à la Culture
Le DRAC ou son représentant, Laetitia BOUVIER, Conseillère aux Arts Plastiques
Dominique BONNOT, Architecte
Judith QUENTEL, Directrice de l’Ecole des Beaux-arts
Vincent-Victor JOUFFE, Artiste représentant du CAAP
Géraud de BIZIEN, Artiste
Didier LAMANDE, Directeur de la Galerie du Dourven
Le comité est chargé de définir le présent règlement et d’émettre un avis sur les propositions
présentées par les artistes.
Dossier de présélection :
Les candidats remettront un dossier rédigé en langue française et obligatoirement constitué
des pièces suivantes :
un dossier artistique (documentation artistique, références, CV détaillé et actualisé)
une note d’intention présentant la démarche artistique envisagée relativement au projet
de l’équipement (1 page format A4) et non un pré-projet
une garantie professionnelle soit, un des documents suivants : attestation d’affiliation ou
d’assujettissement à la Maison des artistes ou d’affiliation à l’Agessa pour l’année en
cours ; récépissé de déclaration de début d’activité délivré par la Maison des Artistes
avec copie de la liasse Pzéro ; numéro de Siret délivré par l’Insee.
Critères d’appréciation des candidatures au stade de la présélection :
la démarche artistique proposée dans le cadre de cette commande
la motivation de l’artiste ou de l’équipe d’artistes pour le projet
référence du candidat dans le domaine de l’art contemporain et/ou tous moyens
permettant de mettre en valeur et d’accréditer sa capacité à mener ce projet.
Candidatures :
Procédure ouverte aux artistes plasticiens, graphistes, plasticiens sonores, designers, etc.
Nombre de candidats sélectionnés : 3 au maximum.
Dossier de sélection des 3 artistes appelés à concourir :
Les trois candidats remettront un projet constitué de toutes les pièces nécessaires pour
apprécier la démarche de l’artiste et/ou la qualité artistique de l’oeuvre. A minima, le dossier
sera composé de trois visuels couleurs (format A4) de l’oeuvre ou projet de l’oeuvre,
accompagnés d’une note précisant la démarche (1 page format A4) et d’un descriptif
technique (1 page format A4) et d’un budget détaillé précisant la part des honoraires de
création.
Critères d’attribution du marché :
L’artiste ou l’équipe d’artistes devra dans le cadre de son projet démontrer sa capacité à
prendre en compte l’environnement architectural, urbain et paysager, ainsi que les usages
futurs du lieu, à savoir un lieu de pratiques artistiques et culturelles.
Programme de la commande :
Il n’est pas fait de recommandation particulière aux artistes dans le cadre de ce projet :
intervention possible en extérieur : façades, parvis et en intérieur : accueil, espaces de
circulation
tout support, tout médium possible (la procédure est ouverte aux plasticiens, graphistes,
plasticiens sonores, etc.)
Date limite souhaitée de réception de l’oeuvre : 1er août 2013
5. - MONTANT DE L’ENVELOPPE DU 1% ET INDEMNITES
Montant de l’enveloppe du 1% : 25 525 euros TTC
Cette enveloppe comprend les honoraires de l’artiste lauréat, les dépenses afférentes à la
réalisation de la commande (conception, réalisation, acheminement et installation).
Indemnités :
une indemnité forfaitaire (300 euros en national – 800 euros hors territoire métropolitain) de
déplacement aux deux candidats sélectionnés mais non lauréat pour une visite sur place.
une indemnité de 1200 euros pour chacun des deux artistes non retenus.
6. - RENSEIGNEMENTS
Dossier d’information sur demande auprès de :
Sylviane MOULIN
Secrétaire de l’Ecole des Beaux-arts
Ville de Saint-Brieuc
smoulin@mairie-saint-brieuc.fr
Toute autre demande auprès de :
Judith QUENTEL
Directrice de l’Ecole des Beaux-arts
Ville de Saint-Brieuc
jquentel@mairie-saint-brieuc.fr
Date limite de réception des candidatures :
+++++++++++++++++++++++++++++++
15.03.2013 à 16h (cachet de la poste ou récépissé de dépôt faisant foi).
+++++++++++++++++++
Envoi des candidatures :
Envoi par courrier recommandé
avec accusé de réception portant la mention
"1% ECOLE MUNICIPALE DES BEAUX-ARTS – NE PAS OUVRIR "
> à l’adresse suivante :
Monsieur le Maire
Direction des affaires culturelles
Place du Général de Gaulle - BP 2365
22023 SAINT-BRIEUC cedex 1
> ou dépôt à :
Ecole municipale des Beaux-arts
Esplanade Georges Pompidou
22 000 SAINT-BRIEUC
1er étage - Secrétariat ouvert tous les jours de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
Tél. : 02 96 01 26 56.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art dans le cadre du 1% artistique
pour l’Espace
Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne. / VILLENEUVE LA GARENNE
Commune de Villeneuve-la-Garenne
Identification du maître d’ouvrage
Commune de Villeneuve-la-Garenne, Hauts-de-Seine
Identification de la maîtrise d’ouvrage déléguée et de la personne responsable du marché
SEM 92
Marie PORTEJOIE à l’attention du directeur général
28 boulevard Emile Zola
92220 NANTERRE cedex
Objet
Conception, réalisation et installation d’une oeuvre d’art dans le cadre du 1% artistique pour l’Espace
Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne.
Caractéristiques principales
Une procédure de 1% artistique est ouverte dans le cadre la construction de l’Espace Pierre
Brossolette (EPB) situé rue Pierre Brossolette à Villeneuve-la-Garenne.
Le projet de l’Espace Pierre Brossolette a consisté en la démolition-reconstruction de l’ancienne MJC
du quartier et du gymnase Manet. Les anciens équipements étaient obsolètes et ne permettaient plus
de répondre aux besoins des nombreux usagers. Ce projet s’inscrit dans le programme d’amélioration
des équipements publics du projet de rénovation urbaine des quartiers sud voisins. Le nouveau
bâtiment rassemble : une MJC de 1 300m2 (salle de danse, salle polyvalente, salles d’activité), un
gymnase de 1 700 m2 et une salle de gymnastique de 275 m2. Ce projet a aussi permis une
importante restructuration de l’ilot dans lequel il s’implante, par la création d’un square de coeur d’ilot
desservant plusieurs équipements publics : un collège, une école maternelle, l’école de musique
municipale et une maison de retraite.
L’EPB est ouvert au public depuis septembre 2011. Le nouvel équipement et les espaces verts
environnants ont rapidement été appropriés par le personnel et par les usagers dont le nombre a
largement augmenté.
Programme de la commande
Le comité artistique réuni pour procéder à la désignation de l’artiste qui réalisera le 1% artistique de
l’Espace Pierre Brossolette n’a pas souhaité déterminer la nature de l’intervention à mener.
La localisation de l’intervention a cependant été définie : le comité artistique souhaite que les artistes
interviennent sur et éventuellement à proximité du mur trombe dont est équipé le bâtiment. Le mur
trombe est un système de chauffage qui utilise l’énergie solaire. Le principe est d’avoir un mur capteur
composé d’un bloc de matière à forte inertie (béton) qui accumule le rayonnement solaire du jour et le
restitue pendant la nuit. Devant cette paroi, on place une vitre pour créer un effet de serre pour
chauffer l’air (distance entre le béton et la paroi vitrée 1m). Le mur capteur en béton doit être d’une
couleur foncé (noir/gris à 95%) afin d’augmenter l’absorption du mur stockeur. En hiver, l’air chaud
produit par le mur trombe est redistribué dans le bâtiment par le système de ventilation.
Le mur trombe de l’Espace Pierre Brossolette constitue l’une des façades du gymnase, orienté au
sud, et donne sur le square réaménagé en coeur d’ilot. Cet espace public est accessible de 7h à 22h.
C’est un lieu d’attente et de détente pour les usagers des équipements alentour et le promeneur. Tout
type d’intervention pourra être envisagé sur la paroi du mur trombe (en respectant le ratio de 95% de
noir/gris), sur la vitre du mur, dans l’espace interstitiel, et éventuellement dans l’espace public
alentour. Une intervention sur l’espace public ne devra cependant pas venir encombrer les pelouses
qui permettent l’organisation de différentes manifestations (spectacles…).
Procédure de passation du marché
Conformément au Décret n°2002-677 du 29 avril 2002, modifié par le décret n°90-2005 du 4 février
2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de
passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation, et consolidé au 03 juillet 2010,
il s’agit d’une procédure restreinte se déroulant en deux phases :
1. Une première phase de recueil et de sélection des candidatures
2. Une deuxième phase de choix de l’artiste titulaire du marché
Montant de l’enveloppe de cette opération du 1% artistique : 69 360 euros HT, 83 231 euros TTC.
Cette enveloppe comprend :

  • le défraiement des deux artistes non retenus à l’issue de la procédure, soit 6 000,00 euros TTC (3 000,00 euros TTC par artiste ou 2 500 euros HT). Le maître d’ouvrage se réserve le droit de diminuer ou supprimer cette indemnité pour les offres dont les prestations seraient jugées insuffisantes, ou non conformes au programme du concours par le comité artistique,
  • les frais de publicité et indemnités diverses,
  • la rétribution de la commande comprenant les honoraires de l’artiste, les cessions de droits d’auteur, le coût de la réalisation de la commande, son installation, les taxes et cotisations, soit 58 333 euros HT ou 70 000,00 euros TTC. Nombre de candidats admis à présenter un projet : 3 maximum Dossier de candidature : Pour la situation juridique :
  • L’imprimé intitulé DC1 (lettre de candidature – habilitation du mandataire par ses cotraitants) dûment complété dans toutes ses rubriques, daté et signé.
  • La liste des personnes habilitées à engager le candidat
  • La copie du ou des jugements prononcés si le candidat est en redressement judiciaire
  • L’imprimé intitulé DC2 (déclaration du candidat individuel ou membre du groupement) peut être utilisé.
  • une attestation de la Maison des Artistes, Agessa, numéro Siret ou équivalent étranger, Pour la capacité économique et financière :
  • une attestation détaillée d’assurance responsabilité civile professionnelle en cours de validité Pour les références professionnelles et la capacité technique :
  • une lettre de candidature de deux pages maximum en format A4 dûment motivée indiquant les motivations pour participer à ce projet,
  • une liste des principales références (travaux, expositions et réalisations récentes), de l’artiste comportant des indications sur ses réalisations antérieures, ses capacités techniques et garanties professionnelles, capacité à suivre la réalisation / fabrication et la pose de l’oeuvre.
  • un dossier artistique actualisé comprenant un texte présentant la démarche générale de l’artiste accompagné de visuels légendés précisant l’année de réalisation de l’oeuvre, le maître d’ouvrage, l’objet de la commande, le montant et la durée du marché pour permettre au comité artistique de se déterminer. Ce dossier artistique avec une sélection de 4 oeuvres réalisées du candidat ou du groupement candidat sera présenté en couleur sur 4 pages maximum au format A4 ainsi que sur fichiers jpeg (ou équivalent), à l’aide de photographies du travail du candidat (présentation libre). Le dossier devra être remis en 2 exemplaires papier et toutes les pièces mentionnées devront être remises sur un support informatique (CD) comprenant les trois fichiers au format pdf (respectivement : la lettre de candidature, la liste des principales références, le dossier artistique) aux fins de reproduction. Le dossier de candidature devra être rédigé en langue française. Tous les coûts seront exprimés en euros. Critères de sélection : Après examen des candidatures conformément aux dispositions de l’article 52-i du code des marchés publics, les candidats qui seront retenus pour participer à la consultation après avis du comité artistique, seront sélectionnés au moyen des critères suivants d’égale importance :
  • adéquation des motivations avec le programme de la commande publique,
  • originalité des oeuvres déjà réalisées,
  • adéquation des intentions de l’artiste avec le programme. Dossier de consultation remis aux candidats admis à présenter un projet : Le dossier de consultation remis aux candidats contiendra les pièces suivantes :
  • Le règlement de la consultation ;
  • Le cahier des charges de la commande artistique et les documents graphiques annexés. Modalités de sélection des projets : Cette procédure s’adresse aux artistes professionnels. Elle se déroulera de la manière suivante : 1. une présélection de 3 artistes maximum sera opérée sur examen des dossiers de candidature complets reçus par le comité artistique. 2. à l’issue de la phase de présélection, une visite du site avec la SEM 92 sera organisée pour les candidats, une convocation leur sera adressée à cet effet ; 3. les 3 candidats présélectionnés devront remettre un projet comprenant :
  • une note d’intention détaillée pour son projet de 10 pages maximum. Cette note pourra être accompagnée de photographies ou documents graphiques selon la volonté du candidat. Cette note doit comporter : · La vision de l’artiste en rapport avec le contexte général de l’oeuvre, sa perception du site et de son environnement spatial et humain. Cette partie peut comprendre des croquis et schémas afin de mieux percevoir la vision de l’artiste. · Une note technique et descriptive sur la mise en oeuvre des matériaux utilisés, leur pérennité, l’entretien et la maintenance de l’oeuvre présentée
  • des croquis et/ou tout autre document permettant une perception globale de la proposition artistique
  • un budget et un planning de réalisation prévisionnels. 4. Après examen et analyse des projets le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, auditionnera les candidats puis désignera le lauréat. 5. le lauréat sera désigné par le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage, au regard des critères suivants :
  • créativité et qualité artistique de son projet en relation avec le contexte architectural du site : 70 %
  • pérennité et facilité d’entretien de l’oeuvre dans le temps : 20%
  • Planning de réalisation : 10 %. 6. une indemnité de 2.500 euros HT ou 3.000,00 euros TTC sera attribuée à chacun des 2 artistes présélectionnés ayant remis un dossier complet conforme au cahier des charges et non retenus par le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage. Date et lieu d’envoi des candidatures La date limite de réception des candidatures est fixée au 22.02.2013 à 12h, délai de rigueur. ++++++++++++++++++++++++++ Les dossiers des candidatures sont à adresser sous format papier exclusivement et sous enveloppe à A l’attention de Madame Aurèlie LANGLET – SEM 92 – 28 boulevard Emile Zola – 92020 NANTERRE cedex L’enveloppe sera cachetée et portera impérativement la mention " 789 - Offre pour la réalisation d’une oeuvre dans le cadre du 1% artistique – ` Espace Pierre Brossolette - Villeneuve la Garenne ". NE PAS OUVRIR Demande du dossier de consultation : Le dossier de consultation est téléchargeable sur la plate forme achat.public.com https://www.achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.do?PCSLID=CSL_2013_n1ChC7-qEO&v=1&selected=0 Renseignement(s) complémentaire(s) : Pour obtenir tous les renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au cours de leur étude, les candidats devront faire parvenir une demande écrite à : Renseignements techniques, artistiques ou administratifs : SEM 92 Marie PORTEJOIE 28 boulevard Emile Zola 92020 NANTERRE cedex Tél. : 01 41 37 12 12 Une réponse sera alors adressée, par écrit, en temps utile à toutes les candidats ayant retiré le dossier. Date limite de réception des candidatures : 22.02.2013 à 12h. ++++++++++++++++++++

CONCOURS

ACADÉMIE DE FRANCE À ROME : sélection 2013-2014 / ROME
L’Académie de France à Rome accueillera à la Villa Médicis à Rome,
à partir de septembre 2013 une nouvelle promotion de pensionnaires.
Le concours de sélection est ouvert aux artistes et chercheurs de toute nationalité,
parlant français et âgés de plus de 20 ans et de moins de 45 ans au 31 décembre 2013.
Fondée en 1666 par Louis XIV, l’Académie de France à Rome a accueilli les plus grands artistes
et architectes français, de Fragonard à Ingres, Berlioz, Carpeaux, Bizet, Debussy, Garnier,...
Elle est aujourd’hui ouverte internationalement à tous les champs de la création littéraire et artistique
et de l’histoire de l’art, ainsi qu’a la restauration des œuvres d’art et des monuments.
Y ont séjourné entre autres ces dernières années François Rouan, Henri Loyrette, Ange Leccia,
Bernard Frize, Patrick Faigenbaum, Marie NDiaye, Pascal Dusapin, Hervé Guibert,
Xavier Beauvois, Yan Pei-Ming, Valérie Mrejen, …
L’Académie de France à Rome remplit trois missions complémentaires :
1- offrir la possibilité à des artistes et à des chercheurs, de nationalité française
ou de toute autre nationalité, de se perfectionner dans leurs disciplines (mission « Colbert ») ;
2- stimuler les relations et les échanges culturels entre l’Italie et la France,
dans un esprit résolument ouvert sur l’Europe et le monde (mission « Malraux »).
3- conserver, restaurer, faire connaître et mettre en valeur la Villa Médicis,
ses jardins et dépendances, ainsi que les biens culturels qui y sont conservés et dont elle a la garde.
Les grandes expositions, les concerts publics, les projections cinématographiques, les colloques,
réalisés en collaboration avec des organismes publics italiens ainsi que les manifestations liées
au Théâtre des Expositions, organisées par les pensionnaires de la Villa Médicis,
illustrent particulièrement cette triple mission de l’Académie.
LA SÉLECTION POUR 2013-2014
Les membres du jury pour cette sélection 2013-2014 sont :

  • le plasticien Adel Abdessemed
  • la styliste et productrice de cinéma Agnès Toublé (Agnès B)
  • la cantatrice Donatienne Michel-Dansac
  • le producteur à France Culture Arnaud Laporte Eric de Chassey, directeur de l’Académie de France à Rome, est le président du jury. Pierre Oudart, directeur adjoint, chargé des arts plastiques au Ministère de la culture et de la communication et Thierry Tuot, président du Conseil d’administration de l’Académie de France à Rome, sont également membres de droit de ce jury. Sont en outre désignés en qualité de rapporteurs-adjoints au jury : Pour l’architecture : M. Djamel Klouche Pour les arts plastiques : Mme Natacha Lesueur, M. Miquel Mont, Mme Claire Moulène. Pour la composition musicale :M. Malik Mezzadri, M. Yann Robin et M. Fernand Vandenbogaerde Pour le design et les métiers d’art : Mme Brigitte Flamand et Mme Matali Crasset Pour l’écriture de scénario : Mme Juliette Sales et M. Cyril Neyrat Pour l’histoire de l’art :Mme Boudon-Machuel et M. Nicolas Milovanovic Pour la littérature : M. Philippe Artières et M. Yannick Haenel Pour la photographie : Mme Esther Shalev-Gerz et Mme Diane Dufour Pour la restauration des œuvres d’art et des monuments :Mme Véronique Milande et M. Xavier Bonnet Pour la scénographie, la mise en scène et la chorégraphie:Monsieur Dominique Pitoiset et M. Radhouane El Meddeb Les candidats à l’Académie de France à Rome peuvent postuler au titre de toutes les disciplines et genres de la création littéraire et artistique ainsi qu’au titre de l’histoire de l’art, de l’histoire des arts (histoire de la musique, du théâtre, du cinéma, etc) et de la restauration des œuvres d’art ou des monuments. Le nombre maximal de bourses offertes au titre de la sélection 2013 aux candidats à un séjour à l’Académie de France à Rome est fixé à 12. Les futurs pensionnaires débuteront leur séjour à compter du mois de septembre 2013. Les dossiers de candidature devront être adressés du 1er janvier au 22 février 2013. +++++++++++++++++++++++++++++++++++ à Direction générale de la création artistique – service des arts plastiques - Département des artistes et des professions (Académie de France à Rome), 62, rue Beaubourg 75003 PARIS La fiche de candidature, la brochure précisant les modalités de constitution des dossiers, ainsi que le rapport du jury pour la sélection 2012-2013 sont consultables sur le site de l’Académie de France à Rome : www.villamedici.it (candidatures). http://www.villamedici.it/fr/pensionnaires/candidature/le-concours/ voir : conditions-d-entree-et-de-sejour-2013-2014 Pour tout renseignement, vous pouvez vous adresser à : evelyne.rollet@villamedici.it

PRIX

3e Prix de la Jeune Création / SAINT-RÉMY
L’Atelier Blanc / Espace du Moulin des Arts de Saint-Rémy
L’Atelier Blanc, espace d’art contemporain à Villefranche-de-Rouergue en Aveyron, organise au
Moulin des Arts de Saint-Rémy, la troisième édition d’un prix annuel consacré à la jeune création.
Ce prix a pour objectif de découvrir, promouvoir et soutenir les talents émergents. Il est ouvert aux
plasticiens de moins de 33 ans désireux de venir travailler à Saint-Rémy (12200), village de
caractère de 320 habitants, le temps d’une résidence de création. La sélection s’opérera sur
dossier artistique sans thème imposé.
Prix
Le lauréat du concours se verra proposer une résidence de création
d’un mois à Saint-Rémy (12200) en 2014.
Cette résidence comprend un appartement-atelier de 75 m2 tout équipé,
chauffé et un accompagnement financier de 1200 euros (mille deux cents euros).
Les dix finalistes du prix exposeront chacun leur pièce à concourir,
du 18 mai au 30 juin 2013 au Moulin des Arts de Saint-Rémy.
Un prix du public sera également décerné, soit 200 euros.
Sélection
Un jury de professionnels de l’art contemporain examinera les dossiers en vue de sélectionner les
10 finalistes qui exposeront. Les résultats seront annoncés le 8 avril 2013, après délibération du jury.
Le premier prix du concours sera décerné à la fin de l’exposition des 10 finalistes du Prix de la
Jeune Création au Moulin des Arts de Saint-Rémy.
Le jury est composé de :

  • Marie Angelé (Conseillère aux arts plastiques DRAC Midi-Pyrénées),
  • Marie Bonfill (Chargée de mission arts plastiques et danse Région Midi-Pyrénées),
  • Benoît Decron (Conservateur en chef du Musée Soulages, Rodez),
  • Anne Deguelle (Artiste plasticienne),
  • Mathieu Provansal (Artiste et Critique d’art),
  • Pierrette Villemagne (Présidente de l’Atelier Blanc, Villefranche-de-Rouergue). Candidature Un dossier de candidature papier est à envoyer avant le 10.02.2013 (cachet de la poste faisant foi) : +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à L’Atelier Blanc 5, rue Sainte-Émilie de Rodat 12200 VILLEFRANCHE DE ROUERGUE et par mail : moulindesarts.sr@orange.fr Le dossier numérique ne devra pas excéder 3M° et le dossier papier le format A4. Il se compose de :
  • Un formulaire d’inscription (en fichier joint)
  • Une présentation de l’artiste comportant un CV
  • Un visuel de la pièce à concourir,* accompagné d’un texte explicatif (1 page sur formulaire)
  • Un book sur l’ensemble de ses travaux incluant un texte explicatif de la démarche artistique Conditions de participation** :
  • Être âgé de 33 ans au plus, au cours de l’année 2013 (être né après le 1er janvier 1980)
  • Travaux tous supports acceptés (sauf vidéo et oeuvre monumentale)
  • Témoigner d’une démarche professionnelle dans le domaine des arts visuels (étudiants acceptés uniquement en fin de cursus) Si vous souhaitez que le dossier vous soit retourné, merci de joindre une enveloppe à vos nom et adresse affranchie au tarif en vigueur. * L’oeuvre que vous proposez à l’exposition sera assurée par nos soins durant toute l’exposition. Vos frais de déplacement et transport d’oeuvre aller-retour seront pris en charge (plafond 150 euros). Les plans du lieu d’exposition peuvent vous être communiqués. ** Règlement du concours déposé chez un huissier Moulin des Arts de Saint-Rémy Espace d’Art Contemporain programmé par l’Atelier Blanc Place du Bourg, 12200 Saint-Rémy (entre Villefranche-de-Rouergue et Villeneuve d’Aveyron) 06 30 53 37 92 / moulindesarts.sr@orange.fr / www.atelier-blanc.org FORMULAIRE D’INSCRIPTION AU PRIX DE LA JEUNE CRÉATION DE SAINT-RÉMY Nom : ................................................................ Prénom : ................................................................ Date de naissance : ................................... Adresse : ................................................. Code postal : ............................. Ville : ......................................... Pays : ........................................ Téléphone : .......................................................... Courriel : ............................................................. Motivation et projet de la résidence de création à Saint-Rémy (12200) :

Préentation de l’oeuvre à concourir, y compris titre, technique, dimension, année d’exécution,


OFFRE EMPLOI

recrute technicien d’atelier Pôle Estampe (h/f) / LYON
CADRE D’EMPLOIS : TECHNICIEN TERRITORIAL
DIRECTION : ensba
SERVICE : pôle estampe
MISSIONS ET SITUATION du poste DANS L’ORGANIGRAMME
¬ Sous l’autorité du professeur responsable du pôle estampe, vous mettrez en oeuvre les
projets d’impression et d’édition des étudiants et des artistes invités.
ACTIVITÉS PRINCIPALES
¬ Vous serez chargé :
– du suivi technique et conceptuel des projets des étudiants (offset, sérigraphie, impression
numérique laser et jet d’encre, façonnage) de toutes les options : art, design graphique, design
textile, design d’espace ;
– de la réalisation des fichiers numériques de la chaîne graphique de l’atelier ;
– de la gestion des stocks de fournitures et de consommables ;
– de l’entretien du matériel ;
– de la réalisation, ponctuellement, de la mise en page et/ou du suivi de production de brochures,
cartons d’invitation, documents internes, pour la communication de l’Ensba Lyon.
COMPÉTENCES
• CONNAISSANCES ET SAVOIR FAIRE
– parfaite connaissance de la chaîne graphique traditionnelle et numérique ;
maîtrise des logiciels actuels de mise en page, de création et de retouche d’image ;
– expérience significative dans le domaine de l’édition papier ;
– compétences et réflexion sur le graphisme et la mise en page ;
– connaissance des enjeux et du vocabulaire de l’art contemporain et du design graphique ;
• QUALITES REQUISES

  • goût de l’expérimentation ;
  • disponibilité et écoute ;
  • rigueur et ouverture ;
  • organisation et méthode ; AUTRES PARTICULARITÉS ou CONTRAINTES
  • ponctuellement, adaptation des horaires au rythme de réalisation des projets d’édition ; LIEU DE TRAVAIL : Ecole nationale supérieure des beaux-arts 8 bis quai Saint Vincent 69001 LYON HORAIRES DE TRAVAIL : 37h30 et 15 jours de RTT. CONTACT : envoyer votre candidature par email à sebastien.bouvet@ensba-lyon.fr ou par courrier à Sébastien Bouvet Responsable Ressources Humaines, Ensba de Lyon, 8 bis quai Saint-Vincent 69001 LYON
  • Date limite d’envoi des candidatures (cachet de la poste faisant foi) : le 15.02.2013. ++++++++++++++++++++++++++
  • Entretiens : le 07.03.2013
  • Prise de fonction souhaitée : le 04.04.2013

OFFRE EMPLOI

recrute coordinateur de projet (h/f) / LEIPZIG
Fugitif est un réseau franco-allemand de jeunes professionnels de l’art contemporain
basé à Leipzig, Allemagne. Il dépend de deux associations : l’ATP (Nice) et Permanent e.V.(Leipzig).
Fugitif coordonne des projets annuels d’expositions et d’interventions artistiques,
une résidence d’artistes et gère différentes rencontres avec des lycéens
du Wiprecht Gymnasium basé à Groitzch avec des pédagogues.
Fugitif est membre du réseau de résidences de Leipzig « United Residencies »
et de Lindenow, réseau des centres d’art de l’Ouest de Leipzig.
Il est soutenu par l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, lequel est le principal
financeur du poste de coordinateur.
Le poste
Fugitif recrute un/e coordinateur/trice dont la double mission sera de suivre
les projets déjà engagés ainsi que de rechercher de nouveaux partenaires.
Premier candidat à ce poste, le coordinateur a pour but d’entretenir les initiatives
préexistantes tout en étant attentif aux opportunités.
Salarié de Permanent e.V., cette personne travaille sous la direction des présidents
de Permanent e.V. et d’ATP, qui valident les choix artistiques (activité bénévole,
en relation avec un groupe restreint de membres de fugitifs).
Le coordinateur / La coordinatrice doit administrer et coordonner les activités de Fugitif,
à commencer par la résidence et les rapports avec nos financeurs / partenaires.
Dans un deuxième temps, le coordinateur / la coordinatrice doit accompagner
les projets ponctuels proposés par les membres (le projet « 50 ans d’images » par exemple).
Il / Elle organise des réunions régulièrement pour que chaque pôle (comptabilité, médiation
dans les écoles, artistes et résidents) se rencontrent et partagent leur actualité.
Il / Elle en fait la synthèse et en rédige les comptes-rendus.
Il / Elle est force de proposition.
Missions
Organisation et gestion des Projets
Il/elle sera chargé(e) d’accompagner les projets proposés par les membres
en collaboration avec les responsables bénévoles. Il/elle sera aussi chargé(e)
les développer les projet pilotes de fugitif (Projet pédagogique « art-et-fact »,
projet de formation des jeunes professionnels « envol »).
Relation avec nos partenaires
Le coordinateur / la coordinatrice devra représenter Fugitif auprès de nos partenaires
autant dans les actions locales que pour les échanges Franco-allemand afin d’établir
une communication et une relation stable avec eux.
Coordination
Il/elle organisera des réunions régulièrement pour que chaque pôle (comptabilité,
médiation dans les écoles, artistes et résidents, etc.) se rencontrent et partagent
leur actualité.
Communication interne et externe
Le coordinateur / la coordinatrice aura pour tache de gérer le site web, de réaliser
une newsletter interne hebdomadaire et externe mensuelle. Il/Elle sera aussi en charge
de synthétiser et de rédiger les comptes-rendus des réunions.
Force de proposition
Le coordinateur / la coordinatrice est force de proposition, tant au niveau
de l’organisation (outil de travail plus performant) que de la communication.
Profil :
● formation aux métiers de l’exposition / secteur culturel
● âgé de moins de 30 ans
● de nationalité française, ou résident français
● minimum 2 années d’expérience en coordination de projets (secteur privé ou public)
● connaissance du milieu associatif
● excellente maîtrise de l’allemand, du français et de l’anglais écrit et oral
● habilité à travailler en équipe, avec différents types de partenaires
● connaissance de l’art contemporain et de ses structures
● esprit de synthèse, sens de l’initiative
Poste :
● à pourvoir début avril 2013
● contrat de 1 an renouvelable
● salaire mensuel 800 euros net
(la vie à Leipzig permet d’y vivre correctement avec 600 euros par mois tout compris
logement et nourriture)
● couverture sociale prise en charge
● les bureaux sont au sein de la résidence
● logement possible dans la résidence de Fugitif située Josephstrasse 51, à Leipzig
● horaires flexibles (base 30 heures hebdomadaires)
Les candidatures (CV / lettre de motivations) sont envoyer
avant le 15.02.2013
++++++++++++++++
à : Fugitif – appel à candidature coordination
Josephstrasse 51, D - 04177 LEIPZIG
ou coordination@fugitif.eu
Entretien skype / téléphone début mars


OFFRE EMPLOI

recrute un chargé de production et coordination (h/f) / NANTES
Le Collectif Extra Muros implanté à Nantes depuis 2006, est composé d’une quinzaine d’artistes,
comédiens, auteurs, metteurs en scène, plasticiens, scénographes, architectes, créateur sonore. `
Elle propose des créations de spectacle vivant, des expositions d’arts contemporains,
des installations scénographiques et architecturales et des événements pluridisciplinaires.
recrute un chargé de production et coordination (h/f)
Missions : Il s’agit de coordonner les différentes activités du collectif, administration,
diffusion et production Suivi des projets Réflexion sur l’identité du collectif
et son aspect pluridisciplinaire Production d’un événement collectif une fois par an
Coordination
 Gérer et animer la communication interne (réunions, vie associative…)
 Etablir un planning global des échéances
 En concertation avec le collectif : regard transversal sur les productions,
les diffusions et sur la communication
 Harmonisation et recherche de lien, réflexion globale sur le sens et la cohésion du collectif
 Renfort sur le lien avec Pol’N en lien avec la commission pol’n
Production d’un événement collectif une fois/an
 Recherche et demande de financement, recherche de partenaires
 Rédaction du projet en concertation avec le collectif
 Coordination de la diffusion, de la communication interne et externe
 Régie générale
Administration
 Etablir le budget prévisionnel du collectif
 Recherche et demandes de subvention au fonctionnement
 Renfort en comptabilité, secrétariat, emploi en lien avec la commission comptabilité/emploi
 Renfort sur le lien avec le collectif Pol’n en lien avec la commission pol’n
Profil recherché :
 Sens de l’organisation, de l’initiative et du travail en équipe
 Connaissance ou expérience du milieu culturel : arts du spectacle et arts contemporains
 Maîtrise d’internet, de word, excell et de logiciels comme In Design, photoshop, suite adobe…
 Dynamisme et créativité
 Bonne orthographe, qualité rédactionnelle
 Aisance à l’oral
Statut : intermittent Lieu de travail : bureau au sein du collectif Pol’N
à Nantes Rémunération : selon Convention Collective et expérience
Collectif Extra Muros, Pol’n, 11 rue des Olivettes, 44000 NANTES
02 85 52 04 26, collectif.extra.muros@gmail.com
http://www.collectif-extra-muros.fr/


LOCATION ATELIER

un espace vacant dans des ateliers collectifs / VILLEURBANNE
l’espace globale représente environ 150 M2,
divisée en 4 ateliers plus les parties communes
(cuisine, salle de bain, espace d’atelier collectif, cave, jardin, et véranda)
3 personnes occupent l’espace actuellement.
1 espace vacant d’environ 15 M2 à investir,
(+ accès aux parties communes),
prix de location : 150 euros /mois
Informations : emilien.adage@gmail.com - 06 82 69 79 68


OFFRE DE STAGE

stagiaire (h/f) / CHAMARANDE
Le domaine départemental de Chamarande n’est pas un site patrimonial paysager et culturel comme les autres.
En 2001, le Conseil général a voulu faire de ce lieu emblématique, propriété du département depuis 1978,
un équipement culturel phare du département. Unique en son genre en Ile-de-France, le domaine de Chamarande
réunit un centre artistique et culturel d’art contemporain et un espace paysager et patrimonial remarquable.
La gratuité de l’accès au site, comme la multiplicité des raisons qui conduisent le public à s’y rendre, tendent
à en faire un véritable espace de la démocratisation de la culture.
Chamarande affirme sa dimension laboratoire, liant les disciplines artistiques, scientifiques et écologiques,
et propose de mobiliser les acteurs culturels et les artistes sur les questions environnementales et écologiques
tout en dévoilant au grand public la richesse culturelle des nouvelles façons de penser et de faire.
Cette orientation galvanise les énergies et les forces créatives autour de l’expérimentation
des possibles et propose au public d’aborder la nature, la biodiversité et l’environnement sous un angle sociétal et culturel.
www.chamarande.essonne.fr
Missions
Au sein de l’équipe du service des publics du domaine de Chamarande

  • Assistance au projet autour de la collection du Fonds départemental d’art contemporain (FDAC) de l’Essonne : diffusion sur le territoire et conservation préventive
  • Conception d’outils pédagogiques à destination du jeune public et des adultes
  • Suivi des documents à destination du public autour de la collection du FDAC
  • Médiation culturelle lors d’événements Compétences
  • Connaissances concernant la création contemporaine, le patrimoine historique et la muséologie
  • Connaissance et utilisation des techniques de médiation culturelle
  • Capacité de communication en s’adaptant aux différents interlocuteurs
  • Capacité d’initiative, d’autonomie et de travailler en équipe pluridisciplinaire
  • Créativité et force de proposition sur les outils « pédagogiques » Conditions générales : Gratification financière à partir de 3 mois de stage Merci d’envoyer votre CV ainsi qu’une lettre de motivation à l’attention d’Anne Flamant Domaine départemental de Chamarande 38 rue du Commandant Arnoux 91730 CHAMARANDE aflamant@cg91.fr