Appels, résidences, emplois, locations — 5 avril

# APPEL À PROJET ARTISTIQUE

Installations en Thiérache

Appel à projet à l’attention des artistes plasticiens et des arts visuels pour la
commande par LAVITRINE02 d’une installation artistique dans un lieu non
destiné à l’exposition d’oeuvres d’art.
Le présent appel à projet est destiné à fournir la programmation de plusieurs
installations d’artistes dans divers lieux au cours des années 2011 et 2012.
Le nombre, les lieux et les dates seront déterminés en fonction des budgets alloués*.
Le thème de l’installation est libre et les oeuvres collectives sont acceptées.
L’installation doit éveiller l’attention d’un public qui ne s’est pas nécessairement
déplacé pour voir une oeuvre d’art et qui n’a pas l’habitude de fréquenter les lieux d’exposition.
Le candidat indiquera les périodes de programmation pour lesquelles il propose sa candidature :
· Premier projet : une installation dans un local commercial vacant situé à Guise, installation qui sera visible depuis la rue
(installation présentée de fin juillet à la mi-octobre 2011)
· Second projet : une installation présentée de fin juillet à la mi-octobre 2011 en extérieur dans l’Arboretum d’Oisy (02450)
créé par Thiérache Avenir Tradition en 2000 et situé à proximité du Canal de la Sambre à l’Oise et du Verger créé en 2007 par la même association
· Troisième projet : une installation dans un local commercial vacant situé à Guise, Vervins ou Hirson, installation qui sera visible
depuis la rue (installation présentée au premier trimestre de 2012)
Budget disponible pour une installation* : 2 200 euros*
Le cas échéant, l’installation pourra s’accompagner (dans le même temps ou en léger différé) :

  • d’une exposition d’oeuvres existantes de l’artiste dans une galerie de lycée ou autre lieu d’exposition en Thiérache*,
  • d’une classe à projet artistique et culturel pour un établissement scolaire de Thiérache Ces compléments ont des budgets distincts. * ATTENTION : Le dossier de candidature (cahier des charges – liste des pièces à fournir – modalités de l’appel à projet et éligibilité des artistes) est à demander par courriel à : LAVITRINE02 la.vitrine@orange.fr

Date limite de dépôt des candidatures : 30.04.2011.

Le Bureau de LAVITRINE02 - 144 rue de l’Eclaireur de Nice - 02510 ETREUX - 09.62.00.92.47.
LAVITRINE02 favorise la création d’oeuvres d’arts visuels en Thiérache. Elle présente des oeuvres
contemporaines et des artistes aux habitants et organise des ateliers de pratique artistique pour les jeunes.
LAVITRINE02 est une association de Loi 1901.
Elle reçoit le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Picardie,
du Conseil Régional de Picardie, du Département de l’Aisne et de collectivités locales.


>>> APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

I/ Les objectifs de l’accueil d’artistes en résidence
Pour la cinquième année, l’association de développement culturel Campagn’ART, Saint Martin se donne,
outre le but de permettre la pratique des arts plastiques,
un objectif didactique et le désir de favoriser la création contemporaine.
Ce accueil participe au dynamisme culturel et économique de l’intercommunalité Vals et Villages en Astarac (VVA)
L’ association a pour but de faire pénétrer la création contemporaine dans le monde rural. En accueillant les artistes dans l’intercommunalité,
Campagn’ART a le souci de favoriser la relation public/plasticien : Suivre, avec réserve et discrétion,
l’élaboration d’un processus artistique dans ce qu’il présente de singulier , pouvoir, sur d’autres temps communiquer,
poser des questions, comprendre, c’est élargir le champ de vision, changer les regards, accéder à un mode de pensée différent.
Actuellement, les dirigeants s’orientent prioritairement vers l’accueil de deux jeunes artistes, soucieux
de leur apporter des conditions matérielles propices à l’élaboration d’un travail.
Doté de deux salles conçues par un architecte et des plasticiens, le centre culturel de Saint-Martin offre,
dans un environnement rural, un espace clair, fonctionnel, accessible et tranquille.
II/ Les conditions d’accueil
Le village de Saint-Martin est un village gersois de 450 habitants, sur la nationale 21, entre Auch et Tarbes,
à 4 Km de Mirande et 20 de Marciac. Cette commune rurale organise depuis treize ans un salon d’ art qui
a généré une vie culturelle tournée vers les arts plastiques et donné lieu à la réalisation des ateliers inaugurés en 2006.
Les informations sur le village peuvent être consultées sur www. saint-martin.astarac.fr
ou en lien avec www.salondart.astarac.fr
La résidence est prévue du mardi 16 août au samedi 10 septembre 2011
Les deux artistes seront hébergés soit sur la commune, soit sur une commune voisine dans un gîte rural confortable
et coquet où chacun pourra avoir son indépendance, ne partageant que l’espace cuisine et séjour.
Ils bénéficieront chacun d’une aide à la production de 1500 euros, versée sur présentation des factures de matériel et matériaux.
L’alimentation et les déplacements (sauf dans le cadre d’une éventuelle animation) restent à la charge de l’artiste.
Il est impératif que les jeunes accueillis disposent d’un moyen de locomotion, le village de Saint Martin n’étant pourvu d’aucun commerce.
Durant son séjour, ils pourront disposer chacun d’une des deux salles d’ arts plastiques et de l’espace communal alentours.
III/ Candidature- Sélection
Le candidat devra adresser à l’association :
Une lettre de motivation
Un dossier comportant le projet de création, documents à l’appui.
Note : Il n’y a aucune technique imposée (dans les limites des possibilités locales).
Il n’est pas nécessaire de présenter un projet spécifiquement inspiré par le lieu de résidence.
Un comité composé de membres de l’association et d’artistes sélectionnera deux dossiers sur les critères énoncés au premier paragraphe.
Ce dossier àa adresser à Campagn’ART - Mairie/Espace culturel - 32300 SAINT MARTIN.

Date limite d’envoi 15.06.2011.

La candidature retenue fera l’objet d’une convention reprenant les conditions précédemment écrites auxquelles
s’ ajouteront les modalités d’assurance et précisions que les parties souhaiteraient apporter
Pour tout renseignement, contacter l’animatrice des ateliers :
Sophie Desmoulins au 06 83 11 56 86 ou des responsables de l’association
Annie Jardel 05 62 66 55 17 - Anne Pokorny : 05 62 66 73 99
IV/La production
A l’ issue du séjour, l’artiste devra rendre compte à l’association, par tout moyen à sa convenance (croquis, film etc)
de ses recherches, qu’elles aient généré ou pas, une oeuvre aboutie.
L’ oeuvre demeurera propriété de l’artiste. Toutefois, il ne sera pas propriétaire des documents
que l’association aura élaborés à partir de celle-ci (croquis, films etc).
L’association se réserve le droit d’ exploiter ce travail à des fins pédagogiques ou informatives.
Dans la mesure du possible, si leur nature le permet, les travaux devront rester à disposition de l’association
jusqu’à la fin du salon d ’art qui se déroulera cette année du 1er au 9 octobre 2011.
V/ Les contacts
L’animateur permanent de l’association ou l’un des dirigeants sont chargés de l’accueil des artistes et de l’organisation
de leur emploi du temps en accord avec ces derniers. Il s’agit de temps de rencontres conviviales avec les dirigeants
de l’association, le public, et éventuellement (après accord de l’ artiste) avec les scolaires. Le permanent est chargé
de contacter les dirigeants pour transmettre les requêtes éventuelles de l’ artiste.


>>> APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

résidences croisées « aiR », 2011, Besançon
Contexte de la résidence
Dans le cadre de sa mission de soutien à la création, le Frac Franche-Comté est l’un
des acteurs du programme de résidences croisées interrégionales « aiR » destiné aux
artistes vivant ou travaillant sur le territoire Nord Est.
Ce programme a été initié en 2004 par les Frac du Grand Est. Il est actuellement
mené par le Frac Franche-Comté en collaboration avec le Frac Champagne-Ardenne,
le Frac Lorraine, le Frac Nord-Pas de Calais, La Kunsthalle de Mulhouse et BE-PART,
Waregem (Belgique).
Chaque année, 5 artistes sont sélectionnés et invités en résidence pendant 2 mois sur
un territoire voisin.
Ces périodes permettent aux artistes de faire le point sur leurs travaux, d’approfondir
une recherche, de lancer un nouveau projet, mais aussi de rencontrer de nouveaux acteurs
de la scène artistique et de se confronter à différents publics.
Description du projet
Trois artistes issus de la région Franche-Comté sont présélectionnés par le Frac
Franche-Comté, l’un d’entre eux sera retenu par le second jury (constitué de
l’ensemble des directeurs de structures). Chaque artiste sélectionné par le second
jury réalisera sa résidence dans l’une des cinq régions d’accueil.
Modalités d’accueil

  • Période : automne - hiver 2011
  • Durée : 2 mois
  • Lieu : dans l’une des cinq régions suivant le choix du jury L’artiste bénéficie d’un accompagnement et d’un soutien logistique et financier sous la forme d’une bourse de 4.000 euros. Le logement de l’artiste est pris en charge par la structure. Les frais de transport et repas sont à la charge de l’artiste.
    Résidences croisées « aiR » 2011
    Critères de sélection pour la résidence d’artiste Résidence ouverte aux artistes plasticiens professionnels nés et/ou vivant en Franche-Comté, sans limite d’âge mais ayant terminé leurs études
    Composition du dossier de candidature Les candidatures sont à adresser au Frac Franche-Comté par voie postale (merci de bien vouloir prévoir une enveloppe suffisamment affranchie pour son retour). Elles devront comporter :
  • un dossier illustré représentatif du travail général de l’artiste
  • une biographie comprenant les coordonnées complètes de l’artiste (adresse, e-mail, téléphone).
  • une note d’intention présentant sommairement le projet de recherche envisagé pour la résidence (facultatif) Ces résidences seront flexibles en fonction des projets et du lieu d’accueil.

date limite de réception des dossiers : 15.04.2011.

date de publication des lauréats : juin 2001
sur le site internet du Frac Franche-Comté (www.frac-franche-comte.fr)
Envoyer les candidatures à : frac franche-comté - résidences croisées « aiR », 2011 -
4, square castan, - 25031 BESANSON cedex - 03 81 61 55 18 / frac@franche-comte.fr


CONCOURS

Ho !haa 4eme concours artistique de la CCI Marseille Provence
La CCI Marseille Provence au service de la création
Dans le but d’encourager les artistes d’aujourd’hui à s’emparer des thématiques de l’Economie, la Chambre de Commerce et
d’Industrie Marseille Provence (CCIMP) organise une manifestation culturelle axée sur l’Art contemporain.
A cette occasion, la CCIMP entend actualiser son patrimoine artistique existant.
CONDITIONS DE PARTICIPATION,
TECHNIQUES ET THÈMES
Le concours artistique et son prolongement, l’exposition
publique, sont ouverts à tout artiste confirmé : peintre, plasticien, sculpteur, photographe ou vidéaste.
Les candidats devront remettre une oeuvre répondant aux critères d’originalité, d’esthétique, de qualité et d’innovation
technique pour évoquer l’Economie du territoire Marseille Provence.
Les oeuvres devront être l’expression d’une créativité particulière entre l’artiste, la matière ou les composants utilisés,
la mise en oeuvre de techniques existantes ou innovantes, d’échanges et de coopérations avec les entreprises, à l’instar
des « Ateliers de l’Euroméditerranée » emblématiques de Marseille Provence CEC 2013.
Par Economie, on sous-entend la représentation du monde du travail, les entreprises, les nouvelles technologies, les
réalisations collectives, publiques ou privées, le patrimoine économique et culturel, les secteurs du commerce, de l’industrie,
des transports et des services, le tourisme et l’aménagement du territoire.
les bulletins d’inscription sont disponibles sur le site Internet de la CCIMP à www.ccimp.com.
Les participants, artistes confirmés, devront remettre un dossier de candidature comprenant :
le formulaire d’inscription figurant sur le site Internet de la CCIMP, un curriculum vitae selon le modèle fourni, tout
document disponible susceptible d’éclairer le parcours ou la démarche artistique du candidat, une copie informatique
sur CD ou DVD (formats images JPEG ou PDF haute résolution 300 dpi, formats vidéos AVI, MOV) de l’oeuvre
ou des oeuvres présentées au concours, destinée à être éventuellement intégrée au catalogue, la description technique
et la valeur d’achat des oeuvres participant au concours.
Les dossiers complets devront parvenir au secrétariat du Patrimoine Culturel de la CCIMP

avant le lundi 6.06.2011, à 17h,

à Palais de la Bourse – BP 21856 - 9 la Canebière - 13221 MARSEILLE cedex 01
Tout dossier incomplet ou reçu après la date de clôture annoncée ne sera pas pris en compte.
Pour des raisons pratiques, il serait souhaitable que les oeuvres réalisées n’excèdent
pas les dimensions de 2 m de hauteur et 1,8 m de largeur.
Toutes les oeuvres devront être datées et signées par les auteurs.
article 3
SÉLECTION DES PARTICIPANTS
Dans un premier temps, une présélection sur dossier sera effectuée.
Un Comité a été constitué par la CCIMP pour examiner les dossiers de candidature.
Il est composé de représentants de la CCIMP, de professionnels des milieux artistiques
et culturels, de personnalités qualifiées.
Tous les candidats seront prévenus par courrier recommandé avec AR de leur participation ou non à l’exposition publique
qui aura lieu au Palais de la Bourse, à partir du vendredi 30 septembre 2011.
Les oeuvres à présenter seront déposées ou adressées aux frais des artistes retenus à la CCIMP.
article 4
JURY DU CONCOURS
Le Jury officiel sera composé de représentants de la CCIMP, de professionnels des milieux artistiques et culturels, de personnalités
qualifiées. Chaque membre du Jury aura une voix. En cas d’égalité, une voix prépondérante sera attribuée au Président.
Il pourra être dressé un procès-verbal des délibérations et résultats sous toute forme qui s’avèrera nécessaire.
Le Jury choisira les deux ou trois oeuvres lauréates parmi celles exposées. Les membres du Jury voteront à bulletin secret.
La décision est sans appel.
La CCIMP se réserve la possibilité d’acquérir à hauteur de 30.000 euros une ou plusieurs oeuvres (maximum trois) des lauréats
afin de les intégrer dans ses Collections patrimoniales.
Les entreprises du territoire Marseille Provence seront sensibilisées pour acquérir elles aussi les oeuvres exposées.
Article 5
ASSURANCE
La CCIMP souscrira une assurance pour les oeuvres des artistes sélectionnés à participer à l’exposition publique
au Palais de la Bourse.
La CCI Marseille Provence au service de la création
Article 6
DROITS D’AUTEUR
Les artistes sélectionnés cèdent à la CCIMP, à titre gracieux et durant la période de promotion de l’événement, le droit de
représentation et de reproduction de l’oeuvre tel que défini par le Code de la propriété intellectuelle. En conséquence, la
CCIMP sera amenée à utiliser les oeuvres sur différents supports de communication, notamment la réalisation d’une affiche
et d’un catalogue annonçant le concours, l’insertion de publicités dans la presse, l’audiovisuel et sur différents sites Internet.
Article 7
ENGAGEMENTS
Les artistes sélectionnés s’engagent à :
fournir à la CCIMP une photo portrait, un texte autobiographique et à se prêter à d’éventuelles interviews,
accepter de voir leurs oeuvres exposées en public,
être présents à la cérémonie d’annonce des lauréats présidée par le Président de la CCIMP et le Président du Jury, qui aura
lieu au Palais de la Bourse, le vendredi 30 septembre 2011,
à récupérer les oeuvres non achetées à l’issue de l’exposition.
La CCIMP s’engage à
organiser une exposition des oeuvres sélectionnées,
créer le catalogue de l’exposition.
Article 8
DIVERS
Si les circonstances l’exigent, les organisateurs se réservent le droit de suspendre, écourter, prolonger, modifier la date d’une
phase du concours, ou annuler celui-ci ; ils ne pourraient en aucun cas être tenus pour responsables.
Le présent règlement a fait l’objet d’un procès-verbal de dépôt au siège de Maîtres Reynaud - Abeille et Georges au 15, rue du
Docteur Combalat, 13006 Marseille, où il pourra être consulté et où tout demandeur pourra en obtenir la copie sur le site internet
www.ccimp.com.
Formulaire d’inscription
Concours artistique 2011 de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence
Chaque artiste souhaitant participer au Concours lancé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence doit remplir
le formulaire d’inscription : http://www.ccimp.com/ccimp/notre_actualite/toute_l_actualite/ho_haaa_l_appel_est_lance
à adresser à : Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence - Département du Patrimoine Culturel
Palais de la Bourse - B.P. 21856 - 13221 MARSEILLE cedex 01.
04 91 39 34 66 / Fax 04 91 39 56 15 / patrimoine-culturel@ccimp.com


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

recrute chargé de diffusion et de médiation régionale, Besançon.
Régie du Conseil Régional de Franche-Comté ayant pour mission de constituer et de gérer une collection d’œuvres d’artistes
contemporains et de développer des actions concertées et de partenariat
avec d’autres structures artistiques et culturelles ouvertes à l’art contemporain.

Date limite de candidature : 15.04.2011.

Date prévue du recrutement : 01/06/2011
Type de recrutement : fonctionnaire ou non titulaire de droit public
Salaire indicatif : Adjoint technique 2ème classe -1er échelon
Nombre de poste(s) : 1
Grades ou cadres d’emploi :ADJOINT TECHNIQUE DE 2EME CLASSE
MISSIONS
Niveau du diplôme requis : Bac + 3 à Bac + 4
Descriptif des missions du poste : Mise en place d’une stratégie de diffusion de la collection du Fonds Régional d’Art
Contemporain sur le territoire régional.
Gestion et suivi des projets liés à cette action de diffusion
Prospection, développement et fidélisation des publics en lien avec les différents secteurs culturels,
associatifs, éducatifs, sociaux et les collectivités territoriales sur l’ensemble de la région Franche-Comté
Rédaction des documents de support de médiation
Suivi administratif et budgétaire et évaluation des actions menées
Profil : Formation en art contemporain et montages d’expositions
Expérience souhaitée : Connaissance des outils de la médiation culturelle
Bonne connaissance de la création artistique contemporaine
Savoir gérer un projet et s’adapter au public concerné
Bonne connaissance de la mise en oeuvre d’une exposition
Bonne maîtrise de l’Anglais (oral et écrit)
Qualités d’écoute et de disponibilité
Autonomie, organisation et rigueur
Grande capacité rédactionnelle
Bon relationnel et capacité de travail en équipe
Dynmique, curieux, disponible et flexible sur les horaires de travail
Permis B indispensable
CONDITIONS DE TRAVAIL
Lieu d’affectation : BESANCON CEDEX
Service d’affectation : Régie personnalisée
Temps de travail : Temps Complet : 35 heures
Les horaires sont-ils fixes ? Non
Heures supplémentaires : non - heures récupérées
POSITIONNEMENT DU POSTE
Rattachement hiérarchique : Chef de service
Les candidatures sont à adresser à :
FONDS REGIONAL D’ART CONTEMPORAIN - CONSEIL REGIONAL
REGIE PERSONNALISEE FRAC - 4 SQUARE CASTAN - 25031 BESANCON CEDEX
INFORMATION
Travailleurs handicapés Nous vous rappelons que conformément au principe d’égalité d’accès à l’emploi public, cet
emploi est ouvert à tous les candidats remplissant les conditions statutaires requises, définies par le statut général des fonctionnaires,
la Loi du 26 janvier 1984 portant statut général des fonctionnaires territoriaux et le décret régissant le cadre d’emplois correspondant.
Nous vous rappelons toutefois, qu’à titre dérogatoire, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi par voie contractuelle.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

Le FRAC CENTRE, Orléans, recrute Un(e) Chargé(e) de programmation.
Description du poste :
Sous l’autorité du Conseil d’Administration et de la Directrice du FRAC Centre le titulaire du poste
aura pour missions l’élaboration et la production de la programmation du FRAC Centre dans les
murs, du développement de la coproduction et de l’itinérance des expositions, et de la conception et
de la mise en oeuvre d’un programme d’actions culturelles autour des expositions du FRAC Centre dans les murs :
Programmation artistique :
• Commissariat d’expositions temporaires au FRAC Centre, en région Centre, et à l’international
• Recherche de partenaires culturels
• Responsabilité éditoriale du site Internet (production et coordination des contenus liés à la programmation)
Production des expositions :
• Mise en oeuvre et suivi de la production des expositions
• Elaboration du budget de production et du calendrier
• Coordination de la rédaction des contenus (pédagogie, communication)
• Coordination des ressources documentaires et de l’iconographie liés aux expositions
Coproduction et itinérance des expositions :
• Recherche de partenaires, rédaction de dossiers
• Elaboration de circuits, négociations, coordination
Programme d’actions culturelles :
• Elaboration d’un programme pour chaque exposition (conférences, rencontres, projections) en
lien avec les réseaux et les partenaires régionaux, nationaux et internationaux du FRAC
• Mise en oeuvre de ce programme
Profil : Compétences :

  • Master en Histoire de l’Art et / ou de l’Architecture, Métiers de l’exposition
  • Connaissances avérées et expériences en commissariat et en production d’exposition
  • Très bonne connaissance des arts visuels et de l’histoire de l’art contemporain
  • Très bonne connaissance des réseaux de l’art contemporain et du monde de l’architecture
  • Capacité de coordination de projet et de travail en équipe
  • Maîtrise des outils informatiques, bonnes connaissances des usages numériques (web, web 2.0) serait un plus
  • Anglais courant lu, parlé et écrit Qualités : - Qualités relationnelles
  • Aptitude rédactionnelle
  • Organisation rigoureuse
  • Disponibilité Expérience : - Expérience professionnelle dans une structure similaire requise Autre : - Permis B Conditions de recrutement : Poste à pourvoir en juin 2011 Contrat à durée déterminée d’un an renouvelable en CDI - Temps plein Salaire mensuel net : selon expérience et profil Envoyer votre CV et lettre de motivation

au plus tard le 30.04.2011

à l’attention de M. François BONNEAU, Président du FRAC Centre
par courrier : 12 rue de la tour Neuve – 45 000 ORLEANS
ou par mail : contact@frac-centre.fr
Si vous ne recevez pas d’information de notre part sous quatre semaines à compter de cette date, vous
pourrez considérer que, malgré tout l’intérêt que présente votre profil, il ne correspond pas aux besoins actuels du Frac Centre.


////// AVIS D’APPEL A COMMANDE PUBLIQUE

Commande publique pour la Direction régionale des affaires culturelles de Basse-Normandie
public order for an artistic project in regional direction of cultural affairs in Basse-Normandie
appel à candidatures
invitation to tender
Identification du commanditaire – partner identification
Direction régionale des affaires culturelles de Basse-Normandie (DRAC)
regional direction of cultural affairs in Basse-Normandie - French Ministry of Culture and Communication
Objet - purpose
La DRAC Basse-Normandie inscrit dans le cadre du dispositif de la Commande publique le projet d’une
intervention artistique en création d’un volume, d’une sculpture ou d’une installation sur les parterres de la cour d’honneur.
The DRAC Basse-Normandie has the project in official framework for an artistic intervention : creation of a
volume, a sculpture or an installation in the flowerbeds of its main courtyard.
Programme de la commande – order programm
La commande porte sur une intervention artistique de type pérenne en situation extérieure par rapport au
bâtiment, sur tout ou partie des parterres de la cour d’honneur.
The order concerns an artistic intervention of long-lasting type outside of the building, in all or any of the
flowerbeds of the main courtyard.
Montant de l’enveloppe de cette opération - budget
L’enveloppe consacrée, hors pré-études et études de projet, comprenant cependant toutes les dépenses
liées à l’opération, indemnités, publicités, rémunération, frais de production et de monstration de l’oeuvre
d’art réalisée, est estimée à 100 000 euros TTC.
The budget,
including all the operation spending : the costs for making of, production and exhibition of the work of art,
payment, advertisements, but not including allowances for pre-studies and studies of the artistic project,
is estimated at 100 000 euros TTC.
Pré-études de projet - pre-studies for an artistic project
À l’issue du présent appel à candidatures, trois candidats seront admis à développer les pré-études d’un projet artistique.
Pour cette phase de pré-études, chaque candidat admis recevra la somme totale de 2 000 euros.
Cette somme globale, forfaitaire, fixe et non révisable, inclut tous les frais de conception et de fabrication des documents.
After this now invitation, three candidates will be selected to develop each one pre-studies for a personnal
artistic project. For this work each candidate will receive the lump sum of 2 000 euros, including all the expense
of conception and manufacturing of documents.
Dossier de candidature - application file
Rédigé en français, le dossier de candidature comprendra :
· un curriculum vitae de l’artiste ou des artistes dans le cas d’un collectif (3 pages maximum)
· une note d’intention générale sur la démarche artistique du candidat
· un dossier artistique sur support papier ou numérique.
Drafted in French, the application file must include :
· A curriculum vitae of the artist or the artists in the case of a collective (3 pages maximum)
· A note of general intention for the artistic initiative of the candidate
· An artistic file on paper or digital support.
Modalités de sélection des candidatures - selection mode among application files
Après examen des candidatures par le comité de pilotage de l’opération, les trois candidats admis à
développer les pré-études d’un projet seront invités pour une présentation du site de la commande.
Ils devront ensuite présenter, à l’occasion d’une audition devant le comité de pilotage dans un délai d’environ deux mois :
· une note d’intention écrite
· une esquisse de leur proposition artistique
· un premier échéancier pour une possible réalisation avant la fin 2011.
À l’issue de cette présentation, le commanditaire choisira un candidat après avis du comité de pilotage,
selon les critères suivants :
· qualité artistique du projet jugée par le comité constitué pour la présente opération
· adéquation du projet avec le cahier des charges de l’opération.
Dès lors, le candidat retenu recevra la somme totale de 8 000 euros pour poursuivre l’étude de son projet
artistique. Cette somme globale, forfaitaire, fixe et non révisable, inclut tous les frais de conception et de
fabrication des documents, notamment des éléments suivants :
· un texte de présentation du projet,
· un descriptif détaillé permettant de visualiser la proposition,
· un dossier technique précisant sous différents angles le concept et la nature des interventions et les
modalités pratiques de réalisation (matériaux, techniques employées, compétences associées…),
· un budget prévisionnel de réalisation,
· un calendrier relatif aux travaux de fabrication et d’installation des interventions,
· un cahier des charges précisant les modalités d’entretien ou de restauration,
· tout autre élément permettant d’apprécier la qualité et la mise en situation du projet.
Date prévisionnelle d’une audition des 3 candidats : fin mai 2011
Livraison de l’oeuvre prévue à l’hiver 2011
After examination of applications by the steering committee established for the present operation, three
candidates will be selected to develop their pre-studies of an artistic project. They also could come to
discover the DRAC’s site.
They will then have to present, on the occasion of an audition in front of the steering committee within
approximately two months :
· A note of intention
· A sketch of their artistic proposition
· A first schedule for a possible realization before the end of 2011.
At the conclusion of this presentation, the steering committee will choose a candidate according to the
following criteria :
· Artistic quality of the project
· Adequacy of the project with the specifications of the operation.
From then on, the successful applicant will receive the total sum of 8 000 euros to continue the study of his
artistic project. This sum, includes all the costs of conception and manufacturing of documents, in particular
following elements :
· A written presentation of the project,
· A detailed description allowing to visualize the proposition,
· A technical file specifying from different angles the concept and the nature of the interventions and
the practical modalities of realization (materials, techniques used, associated skills),
· A projected budget of realization, professional costs
· A calendar concerning the works of manufacturing and installation of the work of art,
· A specification for maintenance or restoration,
· Any other element permitting to appreciate the quality and the overview of the project.
Projected date of an audition of 3 candidates : in the end of May 2011
Delivery of the work planned in Winter 2011
Date et lieu d’envoi des candidatures - deadline and place to send the application file

La date limite de réception des candidatures est fixée au 8.04.2011.

Les dossiers des candidatures sont à adresser à : Drac Basse-Normandie - 13 bis rue Saint-Ouen - 14052 CAEN cedex 4.
sous enveloppe portant la mention « Commande publique DRAC » - « NE PAS OUVRIR »
The deadline for receiving applications is fixed on April 8th, 2011.
The application files have to be sent to : Drac Basse-Normandie, 13 rue Saint-Ouen, 14052 Caen cedex 4 ;
under envelope carrying the distinction « Commande publique DRAC » - « NE PAS OUVRIR »
Renseignements - informations - contact :
David Guiffard - Conseiller pour les Arts plastiques - Direction Régionale des Affaires Culturelles Basse-Normandie
13 bis rue Saint-Ouen, 14052 Caen cedex 4 - david.guiffard@culture.gouv.fr


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Conseil régional du Centre - 9 rue Saint Pierre Lentin - 45 041 ORLEANS CEDEX 1
Identification de l’organisme qui passe l’appel à candidatures :
Type d’organisme : Établissement public territorial
Pouvoir adjudicateur : Conseil régional du Centre
Identification des architectes de l’ouvrage :
Monsieur Hermann Kaufmann – Architekten Hermann Kaufmann
ZT GmbH Sportplatzweg 5 – A-6858 Schwarzach
Téléphone : +43 (0)5572 58174 - Télécopie : +43 (0)5572 58013 - www.hermann-kaufmann.at
Madame Adelgund Witte
Architecte IESSC / Atelier awi – 2 rue des bons enfants – 45000 Orléans
Téléphone et télécopie : 02 38 54 99 48 www.awi-architecte.com
Objet : Conception, réalisation et pose d’une commande artistique au titre du 1% artistique à destination
du lycée professionnel Gaudier-Brzeska à Saint Jean de Braye (45), conformément au décret
n°2002-677 du 29 avril 2002 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et
précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation,
modifié par le décret n°2005-90 du 4 février 2005, et consolidé au 03 juillet 2010.
Description du lycée professionnel :
L’établissement scolaire, labellisé Lycée des métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et du
Géomètre regroupe le lycée professionnel, le lycée technologique, l’unité de formation par
apprentissage, UFA, dépendant du CFA académique, le centre de formation tout au long de la vie,
le GRETA. L’établissement compte 1000 élèves, apprentis et stagiaires GRETA. Leur formation
est assurée sur des matériels en constante évolution technologique. Entrer au Lycée Gaudier-Brzeska,
c’est entrer dans le monde du bâtiment, des travaux publics et du géomètre : être formé et
se former aux techniques de l’art de bâtir, à la réalisation de grands équipements et ouvrages d’art,
aux connaissances des métiers traditionnels du bâti et de la topographie, aux technologies
nouvelles, aux études et à l’économie de la construction, à la maîtrise de l’énergie.
(http://www.lyceegaudier.com)
(http://www.lyceegaudier.com/page-gaudier-brzeska.html)
Description de l’ouvrage donnant lieu au 1% artistique :
Le projet de construction de deux bâtiments neufs que sont la halle bois et les ateliers EMOP-
SR2I, sur le site du Lycée Gaudier-Brzeska incarne le défi et l’opportunité d’appliquer une
démarche durable aux projets de restructuration et de rénovation des établissements scolaires en
Région Centre. La proposition des architectes permet de mettre en situation les élèves et les
ouvriers du Lycée : vivre, apprendre et travailler dans des bâtiments valorisant le bois comme
matériau de construction durable et comme matériau local de qualité environnementale.
La situation du terrain d’assiette du projet permet de rendre visible l’ensemble de
l’établissement professionnel et de valoriser le nouveau bâtiment dédié à la construction bois
depuis l’espace public. La création des deux bâtiments permet de valoriser les espaces verts
à l’angle de la parcelle. L’entrée du nouveau bâtiment d’enseignement se situera à proximité du
cœur du lycée sous la forme d’un espace couvert par un important porte-à-faux, guidant les
utilisateurs vers l’entrée. Le deuxième bâtiment abritant les services EMOP+STA est situé le long
de l’avenue Lussac avec un accès indépendant. Une attention toute particulière a été prêtée
au caractère compact des bâtiments. Le principe de construction est celui d’un ensemble massif
caractérisé par son enveloppe extérieure, c’est-à-dire la peau du bâtiment, composée d’éléments de
façade en bois à fort coefficient de protection thermique. C’est depuis l’extérieur que la singularité
de ce bâtiment doit trouver son expression ; c’est pour cela que nous souhaitons que l’utilisation du
bois soit perceptible sur chaque façade. Dans un souci de durabilité esthétique de la peau
extérieure, les façades principales seront grisées par avance grâce à l’application d’une lasure à
base d’huiles et de minéraux naturels.
Programme de la commande 1% artistique :
La réalisation du1% artistique relatif à la construction de la halle bois et des ateliers EMOP-SR2I
au lycée professionnel Gaudier-Brzeska à Saint Jean de Braye (45) devra veiller par l’emplacement
à trouver un équilibre entre les nouvelles constructions (la halle bois, les ateliers de maintenance,
le Passiv’ lab) et les plus anciennes. Il s’agira pour les artistes de créer dans le prolongement du
foyer des lycéens situé en bordure du parvis et des espaces verts devant le bâtiment central de la
vie scolaire, un signal susceptible de rassembler toutes les parties du lycée et qui pourrait
également fonctionner comme lieu de rencontre et de convivialité pour l’ensemble des usagers du
lycée. Le parvis a une situation centrale. Il est positionné entre l’accès piétons du lycée et est en
légère déclivité sous forme de grandes terrasses engazonnées.
L’enveloppe disponible pour cette réalisation artistique est de 88150 euros ttc.
Cette enveloppe comprend les honoraires du lauréat (artiste ou groupement d’artistes),
le montant de réalisation de la commande, le montant de l’indemnité des deux autres candidats
qui auront été sélectionnés mais au final non retenus, et les frais de publicité.
La réalisation et la mise en situation de l’oeuvre se feront en concertation avec le maître d’œuvre, le
représentant des utilisateurs et le maître d’ouvrage.
Calendrier de réalisation du 1% artistique :
Le projet artistique n’est pas tenu de s’intégrer dans le calendrier de réalisation de la halle bois et
des ateliers EMOP-SR2I.
Chacun des artistes ou groupement d’artistes sélectionnés par le Comité artistique devra prévoir de
se rendre disponible pour être auditionné par ce même Comité, le jeudi 30 juin 2011 après-midi, à Orléans (45).
La réalisation artistique devrait débuter fin 2011.
Dossiers de candidatures des artistes :
Pour être recevables, les candidats référencés (disposant d’un numéro de siret et d’un code APE)
fourniront un dossier comprenant :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae ;
  • Un dossier artistique papier comprenant un texte sur leur démarche artistique et des visuels des œuvres réalisées dont trois visuels sur format A4 que l’artiste souhaiterait mettre en valeur. Modalités de sélection des projets : La sélection se fera en trois temps :
  • Suite à cet appel à candidatures et après réception des dossiers de candidatures des artistes, les références des candidats seront examinées par le Comité artistique qui sélectionnera trois artistes ou groupement d’artistes. Ces derniers recevront un cahier des charges pour réaliser une étude qui sera envoyée au pouvoir adjudicateur ;
  • Après réception des études, les trois artistes ou groupements d’artistes sélectionnés seront auditionnés par le Comité artistique. Celui-ci retiendra un lauréat (artiste lauréat ou groupement d’artistes lauréat) ; Chacun des deux artistes ou équipes d’artistes sélectionnés dont le projet n’aura pas été retenu, donc non lauréat, sera indemnisé à hauteur de 2 000 euros ttc. Lieu d’envoi des candidatures : Les dossiers de candidatures papiers sont à envoyer en recommandé avec accusé de réception dans une enveloppe portant la mention "1% artistique 2011 – Halle bois et ateliers EMOP-SR2I - Lycée professionnel Gaudier-Brzeska" au : Conseil régional du Centre - Direction des lycées et de l’action éducative - 9 rue Saint Pierre Lentin 45 041 ORLEANS CEDEX 1 ou à déposer à cette même adresse du lundi au vendredi de 9h à 12h ou de 14h à 16h. Les dossiers numériques ne seront pas acceptés.

Date limite de réception des dossiers de candidatures : mardi 03.05.2011 à 12h.

Renseignements complémentaires :
Les demandes de renseignements se feront conjointement aux deux adresses suivantes :
Madame Adelgund Witte, Architecte IESSC / Atelier awi awi@awi-architecte.com ;
Madame Corinne Fouquet, Chef de projets du 1% artistique,
Conseil régional du Centre corinne.fouquet@regioncentre.fr


$$$ PRIX

8e Grand prix international de photographie de Vevey, 6e Grand prix européen des premiers films

clôture des candidatures le 15.04.2011.

Artistes, cinéastes, photographes ont jusqu’au 15 avril 2011 pour participer au 8e Grand Prix international de photographie
de Vevey et au 6e Grand prix européen des premiers films.
Les résultats de ces projets seront présentés en avant-première lors du prochain festival en septembre 2012.
La spécificité de ces compétitions consiste à donner une aide déterminante à des projets non-réalisés,
sous forme de bourses allant jusqu’à 40.000 CHF (environs 30.000 euros)
pour concrétiser une démarche photographique ou cinématographique.
Ces concours représentent un soutien unique à la création contemporaine avec une liberté de choix du sujet comme du genre.
Le Festival Images a le plaisir de présenter les membres du jury du 8e Grand prix international de photographie de Vevey,
placé sous la présidence du photographe américain Andres Serrano :
Clément Chéroux, conservateur, cabinet de la photographie, Centre Pompidou, Paris.
Marloes Krijnen, directrice du musée de photographie Foam, Amsterdam.
Christian Lutz, photographe, co-lauréat du Grand prix de photographie de Vevey 2009-2010, Genève.
James Reid, directeur photo, Wallpaper, Londres.
Inscription : www.images.ch
et renvoyez un projet de photographie ou de cinéma.
Festival Images - CP 443 - 1800 VEVEY - SUISSE - +41 (0)21 922 48 54 - photo@images.ch - www.images.ch


$$$ CONCOURS

BIC CÉLÈBRE LES 60 ANS DE SON PRODUIT LE PLUS EMBLÉMATIQUE, LE STYLO BIC® CRISTAL®.
A L’OCCASION DE CET ANNIVERSAIRE, L’ENTREPRISE SOUHAITE INITIER UNE RÉFLEXION AUTOUR
DE CET OBJET SINGULIER, UN CONCOURS D’IDÉES DONT LE BUT SERAIT DE CONFIRMER LE STATUT
DE RÉFÉRENT DU STYLO BIC® CRISTAL®.
informations et règlement : http://prix-bic-cristal.fr/
7 VIES, 7 CHAMPS DE LA CRÉATION
Cette célébration est un acte important dans le développement de ce stylo, aussi nous vous demandons,
à travers cette réflexion, de proposer une autre vie pour cet objet ; une autre nature, un autre usage.
Pour vous aider, nous avons défini 7 domaines d’investigation ; vous devez positionner votre réflexion dans l’un de ces champs,
en adéquation avec votre formation d’origine :
Le produit ; Concevoir un objet à petite échelle.
L’espace ; Concevoir un dispositif spatial à échelle humaine.
Le graphisme ; Déployer la ligne, utiliser la trace.
La photographie ; Traduire un regard.
La musique ; Composer une pièce musicale.
Le textile ; Dessiner un vêtement ou un accessoire à porter sur soi.
L’écriture ; Ecrire une nouvelle, un poème, un article.
L’OBJET
Le stylo BIC® Cristal® est un concentré de technologie.
En apparence, BIC® Cristal® est d’une simplicité extrême mais il est, en réalité, d’une grande ténacité.
Conçu pour écrire le plus longtemps possible, au moins 2kms (soit l’avenue des Champs Elysées)
4 couleurs d’encre ; bleu, rouge, vert et noir
Une bille métallique en carbure de tungstène
Un capuchon en polypropylène
Un tube de plastique transparent de section hexagonale en polystyrène
14.7cm (soit la hauteur d’une contremarche)
Il pèse 5.8g (soit le poids d’une ampoule)
Depuis 1950 aucune concession n’est faite, rien n’est laissé au hasard pour améliorer en permanence les performances
du stylo BIC® Cristal® et offrir au consommateur la même qualité d’écriture du début jusqu’à à la fin de l’utilisation du stylo.
L’APPELLATION « CRISTAL »
Le nom « cristal » vient de la forme particulière du corps du stylo ; une structure tubulaire de section hexagonale.
Cette structure est réalisée en polypropylène. Le corps du stylo possède
donc 6 faces qui fragmentent le reflet de la lumière à la manière d’un cristal.
Il s’agit là de la seule préoccupation esthétique de cet objet, liée au besoin de rigidifier le corps du stylo.
UN OBJET EMBLÉMATIQUE INTERROGÉ PAR LA CRÉATION CONTEMPORAINE
À l’occasion des 60 ans du stylo BIC® Cristal®, l’entreprise propose une réflexion autour d’un produit emblématique.
L’anniversaire de cet objet souligne la justesse de sa conception, mise au point par BIC il y a plus d’un demi-siècle ;
un objet simple, véritable synthèse formelle et technologique, un produit démocratique dont la diffusion n’a pas connu de limites.
L’histoire de ce stylo témoigne d’une démarche créative singulière que l’entreprise souhaite
aujourd’hui mettre en lien avec une création contemporaine dans le cadre d’un concours.
LE CONCOURS BIC® CRISTAL®
Cette édition est la première, elle se propose donc de réfléchir autour du référent BIC® Cristal®.
(extrait règlement)
règlement : http://prix-bic-cristal.fr
ARTICLE 3 : MODALITES DE PARTICIPATION

La participation se fait uniquement jusqu’au 13.05.2011

et après renvoi des documents suivants : Formulaire d’inscription
et fiche d’autorisation parentale pour les personnes mineures si nécessaire.
Formulaire d’inscription : http://prix-bic-cristal.fr
Ces documents doivent être impérativement joints à l’œuvre permettant de participer à un champ d’exploration du concours.
Toute œuvre doit être envoyée sous le format suivant uniquement :
planches sous format A1 (format A3 accepté pour le champ d’exploration « écriture »)
miniature musicale/spot sonore (format : wav, 48kHz, 24 bit - durée : entre 10 et 30 secondes)
L’œuvre doit porter au dos le nom, prénom, date de naissance du participant et le champ d’exploration choisi.
Il a été défini sept champs d’exploration qui sont les suivants :
Champ 1- le produit ; but : concevoir un objet à petite échelle.
Champ 2-l’espace ; but : concevoir un dispositif spatial à échelle humaine.
Champ 3-le graphisme ; but : déployer la ligne, utiliser la trace.
Champ 4-la photographie ; but : traduire un regard.
Champ 5-la musique ; but : composer une pièce musicale.
Champ 6-le textile ; but : dessiner un vêtement ou un accessoire à porter sur soi.
Champ 7-l’écriture ; but : écrire une nouvelle, un poème, un article.
Il n’est pas possible d’envoyer plusieurs œuvres pour un même champ ou de participer à plusieurs champs avec une même œuvre.
Les œuvres doivent être envoyées chez BIC, Madame Maureen Henry, 14 rue Jeanne d’Asnières, 92611 CLICHY cedex.
par courrier (date du cachet de la poste faisant foi).
La création de l’œuvre implique que le stylo BIC® Cristal® ait été utilisé ou que le projet ait été réalisé avec le stylo ou une partie du stylo.
Les projets seront conservés par BIC jusqu’à la fin de l’année 2011.
Il appartient aux participants d’en garder une copie s’ils le souhaitent.
Les frais postaux ne seront pas remboursés.
ARTICLE 4 : DOTATION
Le gagnant désigné par le jury recevra 1 chèque de 2000 euros
remis au plus tard le 30 novembre 2011 lors d’une soirée BIC « 60 ans »
auquel le gagnant devra se rendre afin de recevoir son prix.
Le gagnant sera prévenu le jeudi 30 juin 2011 par mail ou par téléphone qu’il a gagné le prix ainsi que de la date exacte de la soirée
au cours de laquelle il recevra son prix.
Dans un délai de 3 semaines en réponse à ce mail du 30 juin, le gagnant doit confirmer sa venue à la soirée ou formuler un empêchement
pour se rendre à cette soirée : dans ce cas, le lot lui sera remis après la soirée
et envoyé au plus tard avant le 30 novembre 2011 par lettre recommandée avec AR
(date du cachet de la poste faisant foi).
Les coordonnées enregistrées lors de l’inscription doivent être identiques à celles qui serviront à l’expédition du lot.
Si le gagnant ne se manifeste pas dans les 3 (trois) semaines du courrier électronique susvisé, son gain ne sera pas attribué et non-ré-utilisé.
Si le gagnant est mineur et qu’il n’a pas fourni l’autorisation parentale requise, le gain ne sera pas attribué et non réutilisé.
Le gagnant ne pourra demander l’échange de son lot contre sa valeur en espèce ou par virement, ni son remplacement par un autre lot.
Le gagnant est averti que tout déplacement qu’il effectuera en vue de se rendre
à la soirée BIC « 60 ans », qui aura lieu à Paris, ne lui sera pas remboursé.


ATELIER DE CREATION

Ateliers internationaux de création - 1 au 30 août 2011, Annecy.
Durant le mois d’août, l’école supérieure d’art d’Annecy met à disposition de dix résidents (artistes et théoriciens),
l’intégralité de ses ateliers et espaces de productions situés au bord du lac.
Ces ateliers internationaux sont proposés chaque année à des créateurs de formes de pensées singulières et particulaires,
dans le double jeu de l’échange et de la réalisation.
Summer Lake propose à chaque participant, un espace de travail, les outils de production de l’établissement,
un hébergement sur le site attenant dans la résidence Wogensky, ainsi qu’une allocation de production de 1000 euros.
Des rencontres avec des professionnels de l’art sont organisées la dernière semaine sous des formes définies par les résidents.
Cette année, les artistes de la scène artistique belge, seront les premiers concernés par ce projet,
l’équipe de Summer Lake choisissant un pays européen invité à chaque session.
L’ESAAA est dirigée par Stéphane Sauzedde - Summer Lake est un projet dirigé par Thierry Mouillé
Invité 2011 : Laurent Jeanpierre.- Régie générale : Grégoire Bergeret - Assistante : Julia Kremer
Assistante administrative : Christine Detremmerie
Les candidatures sont à envoyer par email à : dsra@esaaa.fr

avant le 30.04.2011,

Commission le 15 mai 2011.
Un dossier de douze pages maximum, au format pdf, est laissé à la composition propre à chaque démarche.
Il doit être simplement accompagné du formulaire Summer Lake 2011.
demandez le formulaire Summer Lake 2011 : contact@esaaa.fr
École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy - 52 bis rue des Marquisats - 74000 ANNECY - 04 50 33 65 50.
www.esaaa.fr - contact@esaaa.fr


>>> APPEL A RÉSIDENCE-MISSION

Dans le cadre du programme de résidences-mission d’artistes à des fins d’éducation artistique et culturelle intitulé :
Artiste rencontre territoire scolaire (A.R.T.S.) est lancé un APPEL à CANDIDATURES
en vue de deux résidences – mission,

adressé aux artistes des domaines des arts visuels et de l’écriture

Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et d’augmenter ainsi, de manière significative,
le nombre d’enfants et de jeunes en âge scolaire concernés, la communauté d’agglomération Valenciennes Métropole,
la Direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le Rectorat de l’académie de Lille, l’ Inspection académique du
Nord et le Conseil général du Nord ont souhaité s’engager, en partenariat étroit avec les différentes structures
culturelles professionnelles de l’agglomération, dans la réalisation de deux résidences-mission d’artistes appelées à se tenir en simultané.
Afin de renseigner les potentiels candidats quant à l’esprit, aux objectifs et aux conditions propres à la résidence-mission vous en trouverez,
ci-après, une définition et un descriptif. Vous trouverez également une présentation du contexte propre à ce présent appel à candidatures.
Définition et descriptif de la résidence-mission à des fins d’éducation artistique et culturelle :
La résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création ou la mise en place d’ateliers
de pratique en direction de publics constitués. Il n’y a, en ce type de résidence, ni enjeu de production ni commande d’oeuvre.
Il s’agit d’un temps de présence d’une durée significative, puisque de quatre mois, d’un artiste et de son oeuvre.
Ceci s’exerçant sur le territoire d’une intercommunalité. La résidence-mission repose sur une disponibilité
et sur une mobilité de l’artiste-résident. Celui-ci est invité à apparaître,
comme un catalyseur d’énergies, un développeur d’imaginaires, une personnalité forte portant un regard singulier sur le monde,
le questionnant et le re-questionnant toujours.
Présentation du territoire de l’agglomération Valenciennes Métropole
Le territoire de résidence est vaste. La communauté d’agglomération Valenciennes Métropole regroupe les communes d’Anzin,
Artres, Aubry-du-Hainaut, Aulnoy-lez-Valenciennes, Beuvrages, Bruay sur l’Escaut, Condé sur l’Escaut, Crespin, Curgies, Estreux,
Famars, Fresnes-sur-Escaut, Hergnies, Maing, Marly, Monchaux sur Ecaillon, Odomez, Onnaing, Petite-Forêt, Préseau, Prouvy,
Quarouble, Quérénaing, Quiévrechain, Rombies et Marchipont, Rouvignies, Saint-Aybert, Saint- Saulve, Saultain, Sebourg, Thivencelle,
Valenciennes, Verchain-Maugré, Vicq, Vieux-Condé.
Elle compte une population d’environ 192 000 habitants dont 25 pour cent sont scolarisés.
Elle est traversée par cinq circonscriptions scolaires : Valenciennes centre, Valenciennes Anzin, Valenciennes Bruay,
Valenciennes Saint-Saulve, Valenciennes Condé et très partiellement par une sixième : Valenciennes 2
Denain. Cela représente pour l’enseignement public et privé : 140 écoles primaires, 37 collèges, 13 lycées généraux et/ou technologiques
11 lycées professionnels, 1 université et plusieurs écoles supérieures d’enseignement. Ces différents établissements ou,
pour être plus exact, une partie d’entre eux sont de potentiels lieux de diffusion, de rencontre, d’élaboration et de réalisation de gestes artistiques.
Les structures de loisirs et les associations dirigées vers les enfants et les jeunes, en dehors du temps scolaire,
sont également impliquées dans l’action.
Ce sont aussi, bien sûr, les partenaires culturels du territoire, particulièrement nombreux qui sont invités à l’être.
Peuvent être cités, notamment : - à Valenciennes : le Phénix, scène nationale,
le musée des Beaux Arts, la médiathèque, le lieu d’art contemporain l’ H du siège,
l’espace-théâtre Pasolini, le conservatoire à rayonnement départemental, l’ensemble contemporain Art Zoyd, etc.

  • à Vieux Condé : le Boulon, fabrique nationale des arts de la rue.
  • à Petite-Forêt : l’Espace culturel municipal Barbara - à Saint-Saulve : la MJC
  • à Fresnes-sur-l’Escaut : Courants d’Art, Musée vivant des enfants - le Parc naturel régional Scarpe-Escaut
  • sur tout le territoire : les réseaux des écoles de musique et de la lecture publique - etc. L’Appel à candidatures 2011
  • Présentation de la thématique : d’un point à l’autre Faisant suite à une première édition au cours de laquelle deux artistes ont abordé la notion de paysage en mutation, la deuxième édition s’adresse à deux artistes français ou étranger parlant le français couramment, relevant des domaines des arts visuels et ou de l’écriture dont le travail est traversé par les notions de transition, de circulation. Intitulé D’un point à l’autre, l’ambition de cet ARTS est de se pencher, par le prisme artistique, sur le passage, à travers les étapes, les interstices et des traces qui en découlent. A partir de cette thématique qui devra être inhérente au travail des artistes-candidats, les artistes sélectionnés doivent être en mesure de fédérer autour de leur présence et de leur oeuvre une large communauté scolaire, éducative et culturelle.
  • Calendrier La période de résidence, se déroulera durant 4 mois, du 14 novembre 2011 au 20 avril 2012 organisée de la manière suivante : Une première phase, située au tout début du temps de résidence, et d’une durée de 3 semaines. Cette phase est constituée de multiples rencontres organisées avec les divers professionnels en charge de l’enseignement et/ou de l’éducation : enseignants, conseillers pédagogiques, animateurs, éducateurs, médiateurs, professionnels de la culture, autre artistes, professionnels des collectivités … tous invités à appréhender la recherche et la production artistique de l’artiste-résident. Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif. Les professionnels rencontrés sont également invités, en ces instances ou à leur issue, à évoquer avec l’artiste la manière dont ils aimeraient faire percevoir de manière sensible, aux enfants et aux jeunes dont ils ont la responsabilité, la présence de l’artiste et/ou la présence de sa production, déjà réalisée et disponible, diffusée à travers le territoire concerné, en lieux dédiés ou non dédiés . Il est à noter que la diffusion de cette oeuvre gagne à être effective avant le démarrage de la résidence à proprement parler. Une seconde phase, d’une durée de 13 semaines, au cours de laquelle se réalisent toutes sortes d’actions à mener en direction des enfants et des jeunes, actions préalablement élaborées entre l’artiste-résident et des groupes de professionnels en charge de l’enseignement, de l’éducation. Ces actions que l’on appellera ici gestes artistiques sont conçues le plus souvent possible en prenant l’établissement scolaire ou la structure de loisirs pour unité de référence, plutôt que la classe ou le groupe. Ces gestes artistiques sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d’exercice des différents professionnels impliqués, de leurs différents degrés d’implication possibles ainsi que de ceux des enfants ou des jeunes dont il a la responsabilité. 3 Calendrier de la résidence Du 14 novembre au 2 décembre : Rencontres avec les relais Interruption du 3 décembre 2011 au 8 janvier 2012 Reprise de la résidence du 9 janvier au 26 février 2012 Interruption du 27 février au 11 mars 2012 Reprise de la résidence du 12 mars au 20 avril 2012 Il s’agit donc d’une résidence de 16 semaines à raison de cinq à six jours de présence de chaque artiste retenu par semaine.
  • Modalités d’intervention Fortement imprégnés de la démarche artistique propre au résident et/ou destinés à en favoriser la familiarisation ou la proximité, les gestes artistiques sont toujours conçus afin de faire percevoir, par le plus grand nombre, la singularité et la force de la démarche qui les sous-tendent. Ils peuvent être participatifs ou non, spectaculaires ou modestes, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncés. Ces gestes, grands ou petits, peuvent s’envisager aussi bien au sein des établissements scolaires, des centres de loisirs, des structures culturelles, que de l’espace public ou de tout autre lieu paraissant approprié à l’artiste-résident et aux divers professionnels avec lesquels il les aura imaginés. Ces formes d’intervention de nature artistique se différencient des traditionnels ateliers de pratique artistique régis par un tout autre cahier des charges et aux finalités différentes. Nul habitant du territoire concerné n’étant censé ignorer la présence d’un artiste-résident et de sa production artistique, les différents partenaires réunis autour de chaque résidence-mission s’engagent à la rendre visible aux yeux de la population, en n’oubliant pas que les enfants et les jeunes sont , dans le cadre du programme A.R.T.S., les premiers concernés. Pour ce faire, on mobilise les modes et canaux traditionnels et non traditionnels de diffusion des oeuvres, de mise à disposition de ressources, d’information et de communication, de transmission et d’appropriation.
  • Conditions d’accueil Les deux artistes sélectionnés bénéficient, chacun d’une allocation de résidence. Ils sont appelés à résider effectivement, durant leur mission, sur le territoire de la communauté d’agglomération Valenciennes-Métropole, un lieu d’hébergement étant mis à disposition gracieusement. Les artistes retenus doivent être autonomes dans leurs déplacements et disposer d’un véhicule personnel, leur frais de déplacement sur le territoire étant indemnisés. Les frais de déplacement de leurs lieux d’habitat personnel au territoire de mission ainsi que les repas sont, par contre, à la charge des artistes-résidents. Deux aller/retour seront cependant pris en charge en raison des deux interruptions de la résidence correspondant aux vacances scolaires. Le principe de résidence-mission implique une importante diffusion de la production artistique déjà réalisée par les artistes sélectionnés. Ceux-ci sont invités à établir une liste des oeuvres disponibles à cet effet pendant la durée de la résidence. Selon la nature de ces oeuvres ou formes, les modalités et lieux de diffusion, les transports, les lieux et conditions, le cas échéant, de stockage sont étudiés et contractualisés avec la structure opératrice.
  • Coordination de la résidence Une cellule de coordination technique composée de 5 personnes est d’ores et déjà mise en place. Elle rassemble : le responsable de mission culture ainsi que la chargée de développement culturel de la communauté d’agglomération, le directeur de la structure culturelle opératrice, le représentant de l’enseignement du premier degré, le représentant de l’enseignement du second degré. Cette coordination technique peut faire appel, en cas de besoin, à des représentants de la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais (DRAC), de la délégation académique arts et culture (DAAC), de la mission culture de l’inspection académique du Nord, du service culture et de la mission jeunesse du conseil général du Nord ainsi qu’à toute personne dont la compétence technique est requise. C’est l’association de développement culturel Le Printemps Culturel qui, approchée, a accepté d’être, en lien étroit avec les partenaires à l’initiative des deux résidences-mission et avec le réseau des structures culturelles du Valenciennois, la structure opératrice. Elle a, de ce fait, pour mission, l’accompagnement des deux artistes retenus afin de les guider dans leur découverte du territoire, de veiller aux bonnes conditions de leur séjour et de leur travail, d’organiser avec le concours des services de la communauté d’agglomération et avec le concours des structures culturelles et associatives souhaitant s’associer à l’action la diffusion des oeuvres (tout au long de la résidence), de faciliter avec le concours de la cellule de coordination technique les rencontres avec les groupes de professionnels (1ère phase des résidences-mission), d’aider avec le concours des services de la communauté d’agglomération à la réalisation des gestes artistiques (2ème phase des résidences-mission). Au moment de l’envoi de ce présent appel à candidatures et en vue de la meilleure préparation possible à l’accueil des deux artistes retenus et à l’appropriation de leur présence, une information s’élabore à destination des établissements scolaires du territoire à propos des deux résidences-mission et de leurs attendus. Cette information est placée sous l’autorité des responsables académiques, départementaux et locaux de l’éducation nationale. Une information est également lancée par la communauté d’agglomération et la structure opératrice en direction des centres de loisirs et des structures culturelles. Une information générale à destination de la population de la communauté d’agglomération, coordonnée par son service communication, est assurée lors des résidences. En ce qui concerne les moyens, la Direction régionale des affaires culturelles du Nord- Pas-de-Calais (DRAC) prend en charge le montant des deux allocations de résidence attribuées aux deux artistes retenus, soit 12 000 euros pour chacune (allocation calculée sur la base de 3 000 euros par mois). La direction régionale des affaires culturelles prend également en charge le coût relatif à la tenue de deux « 27ème heure artistique » qui se dérouleraient, si souhaitées par les autorités locales de l’éducation nationale, en amont de la résidence. Pour information, ce que l’on appelle, en région Nord Pas-de-Calais, la « 27ème heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence très illustrée et laisse une part importante à l’échange. Le rectorat de l’académie de Lille veille à l’accompagnement de ces enseignants s’inscrivant dans la dynamique du programme A.R.T.S. Ceci se traduisant, pour l’enseignement du second degré, par une liaison avec la Délégation académique aux Arts et à la Culture et son réseau de professeurs chargés de mission auprès des structures culturelles partenaires qui sont situées dans la communauté d’agglomération Valenciennes Métropole. L’Inspection académique du Nord contribue, par ailleurs, financièrement, dans la mesure des moyens dont elle peut disposer pour les projets d’action culturelle, à certains frais comme ceux relatifs aux déplacements des artistes lorsqu’ils vont à la rencontre des établissements scolaires et des équipes pédagogiques ou ceux liés à l’achat de matériaux et fongibles nécessaires à la réalisation de gestes artistiques. Valenciennes Métropole contribue à l’accompagnement par la structure opératrice des résidences-mission, pour les frais relatifs à l’hébergement des artistes ainsi qu’à la diffusion, hors établissement scolaire, des oeuvres des artistes par les structures culturelles partenaires. Elle prend également en charge les frais relatifs à la coordination technique. Elle assure la communication autour de cette résidence auprès des structures culturelles du territoire (en amont des résidences) et de l’ensemble de ses habitants (pendant la résidence par le biais d’un article dans son magazine bimensuel et d’un travail approfondi de relation avec la presse). Partant du constat que l’offre culturelle à destination des 11-15 ans peut être améliorée sur le territoire du Valenciennois et que les collégiens représentent un public prioritaire pour le Département du Nord, les services du Département apporteront leur soutien à la diffusion de l’information concernant les ARTS en direction des collèges et des structures périscolaires concernées.

Modalités de la candidature

Les candidatures sont à adresser au plus tard au 1.06.2011.

par courriel aux 3 adresses suivantes :
eric.le-moal@culture.gouv.fr - alucas@valenciennes-metropole.fr - leprintempsculturel@gmail.com
Les candidatures sur support physique sont à envoyer à
Association du Printemps culturel - Le directeur. de projet - Johan Grzelczyk - 23 rue Paul Eluard - BP 45 - 59282 DOUCHY LES MINES.
Suite à cet envoi, les supports physiques ne seront pas retournés.
Les dossiers de candidatures devront comporter :

  • des éléments biographiques
  • une présentation illustrée des travaux du candidat (réalisations, projets…) ;
  • Un texte de nature à mieux appréhender l’intérêt porté à cette résidence et sa thématique ;
  • Un texte précisant la manière avec laquelle l’artiste envisage ses interventions. La commission sera en mesure d’annoncer les noms des deux artistes retenus avant le 1er juillet 2011. Pour plus d’informations : Johan Grzelczyk, directeur de projets du Printemps Culturel, téléphone : 03 27 43 97 71 - leprintempsculturel@gmail.com Eléments de références : http://www.valenciennes-metropole.fr/
  • Site internet des résidences 2010 : http://cavm-arts.blogspot.com/
  • Site internet du Printemps culturel : http://leprintempsculturel.blogspot.com/

>>> APPEL A RÉSIDENCE-MISSION

Dans le cadre du programme de résidences-mission d’artistes à des fins d’’éducation artistique et culturelle intitulé :
Artiste rencontre territoire scolaire (A.R.T.S.) est lancé en direction des artistes des arts visuels,

un APPEL à CANDIDATURES en vue d’une résidence – mission, menée en faveur des enfants et des jeunes
de la Vallée du Haut Escaut dans le département du Nord. Les temps scolaire et hors scolaire étant pris en compte.
Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et d’augmenter ainsi, de manière
significative, le nombre d’enfants et de jeunes en âge scolaire concernés, l’ association les scènes du Haut Escaut (*) la
direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le rectorat de l’académie de Lille, l’inspection
académique du Nord en lien avec le conseil général du Nord, le conseil régional du Nord Pas-de-Calais, les communes
et les intercommunalités de la vallée du Haut Escaut ont souhaité s’engager, en partenariat étroit avec les différentes
forces vives culturelles et associatives du territoire dans la réalisation d’une résidence-mission d’artiste.
Qu’est ce qu’une résidence-mission ?
Une résidence-mission relevant du programme A.R.T.S est menée à des fins d’éducation artistique et culturelle. Elle est
organisée en faveur des enfants et des jeunes, en temps scolaire et hors scolaire, d’un territoire large. Ici, il s’agit d’un
territoire rassemblant cinq communautés de communes traversées par une même circonscription scolaire ( Cambrai Sud).
La résidence-mission repose sur une pleine disponibilité de l’artiste-résident(e), durant quatre mois, ainsi que sur une
diffusion à travers le territoire d’une part représentative de son oeuvre déjà accomplie et disponible. Cette diffusion, en
lieux dédiés et non dédiés (salles des fêtes, granges, lieux patrimoniaux, sites en plein air - le territoire dans son
ensemble pouvant être considéré comme un « lieu d’exposition » ), s’envisageant dès l’amont de la période de résidence
à proprement parler et se poursuivant tout au long de sa durée, voire à son issue.
La résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de production ni
commande d’oeuvre. Pour l’artiste-résident(e) il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche d’action
culturelle donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il ou
elle met en oeuvre (réflexion, expérimentation, réalisation).
( *) L’association "les scènes du Haut-Escaut" est membre du réseau départemental de diffusion culturelle en milieu rural,
dispositif de développement culturel initié et financé par le conseil général du Nord en partenariat avec les communes
et les inter-communalités de la vallée du Haut Escaut.
Ceci se traduit, concrètement,

  • par une première phase, située au tout début du temps de résidence à proprement parler. Cette phase est constituée de multiples rencontres organisées avec des équipes d’enseignants et/ou des équipes de professionnels de l’ éducatif au sens large : animateurs, éducateurs, médiateurs, professionnels de la culture, autres artistes, professionnels des collectivités … tous invités à appréhender la recherche et la production artistique de l’artiste-résident(e). Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif. Les professionnels rencontrés sont également invités, en ces instances ou à leur issue, à évoquer avec l’artiste la manière dont ils aimeraient , si c’est le cas, faire percevoir, de manière sensible, aux enfants et aux jeunes dont ils ont la responsabilité la présence de l’artiste et/ou la présence de sa production, déjà réalisée et disponible, diffusée à travers le territoire.
  • par une seconde phase, beaucoup plus longue que la première, au cours de laquelle l’artiste-résident(e) et des équipes d’enseignants et/ou de professionnels de l’éducatif co-construisent une forme d’action à mener en direction des enfants et des jeunes dont ils ont la responsabilité. Ces actions que l’on appelle ici gestes artistiques sont conçues le plus souvent possible en prenant, au minimum, l’établissement scolaire ou la structure de loisirs pour unité de référence, plutôt que la seule classe ou le micro-groupe. Fortement imprégnés de la démarche artistique propre à l’artiste résident(e) et/ou destinés à en favoriser la familiarisation ou la proximité, les gestes artistiques qui peuvent être participatifs ou pas, spectaculaires ou modestes, jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncés sont toujours conçus afin de faire percevoir, par le plus grand nombre, la singularité et la force de la démarche qui les sous-tendent. Ces gestes, grands ou petits , peuvent se déployer aussi bien au sein des établissements scolaires, des centres de loisirs, des structures culturelles, que de l’espace public ou de tout autre lieu paraissant approprié à l’ artiste-résident(e) ainsi qu’ aux équipes professionnelles avec lesquelles il ou elle les aura imaginés et conçus. Ces formes d’intervention de nature artistique se différencient, très nettement, des traditionnels ateliers de pratique artistique régis par d’autres cahiers des charges et aux finalités différentes. Nul habitant de la vallée du Haut Escaut n’étant censé ignorer la présence de l’ artiste-résident(e) et de sa production artistique, les différents partenaires réunis autour de la résidence-mission s’engagent à la rendre visible aux yeux de la population, en n’oubliant pas que les enfants et les jeunes sont , dans le cadre du programme A.R.T.S., les premiers concernés. Pour ce faire, on mobilise les modes et canaux traditionnels et non traditionnels de diffusion des oeuvres, de mise à disposition de ressources, d’information et de communication, de transmission et d’appropriation. Enjeux et objectifs
  • Permettre au plus grand nombre d’enfants et de jeunes d’appréhender la création contemporaine en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique forte,
  • Contribuer à développer l’esprit critique par le biais de la discussion, d’échanges, de lecture d’oeuvres, …
  • Contribuer au développement culturel et artistique du territoire, et plus particulièrement à une éducation artistique cohérente, intercommunale, mutualisant les énergies de ses multiples acteurs
  • contribuer à réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture. A propos du présent appel à candidatures : Il est donc recherché en vue d’une résidence-mission qui va s’exercer sur le territoire / aire de rayonnement de l’association les Scènes du Haut Escaut présenté notamment sur son site dédié ( www.scenesduhautescaut.com ), un(e) artiste français(e) ou étranger(e), des arts visuels, dont la démarche, s’inscrivant dans le champ contemporain, s’attache particulièrement à la question du territoire et des habitants qui l’incarnent. L’artiste candidat(e) a déjà à son actif une production conséquente et doit être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle doit également être en mesure de fédérer autour de sa présence et de son oeuvre une large communauté scolaire, éducative et culturelle. L’ artiste retenu(e) est appelé(e) à résider effectivement sur le territoire. En raison de l’étendue du territoire couvert et d’une limite en termes de transports collectifs adaptés, l’artiste retenu(e) doit être autonome dans ses déplacements et disposer, d’un véhicule personnel. La période de résidence, à proprement parler, est prévue du 1er février au 1er juin 2012. Il s’agit donc d’une résidence de quatre mois à raison de cinq à six jours de présence par semaine. Conditions financières L’artiste retenu(e) bénéficie d’une allocation de résidence de 12 000 euros (allocation calculée sur la base de 3 000 euros par mois) prise en charge par la direction régionale des affaires culturelles du Nord- Pas-de-Calais (DRAC) et les scènes du Haut Escaut. Les scènes du Haut Escaut prend en charge, par ailleurs, les frais relatifs à l’hébergement du (de la) résident(e), les frais liés à la diffusion des oeuvres et ceux liés à ses déplacements sur le territoire de la vallée. En revanche, ses frais de déplacement de son lieu d’habitat personnel au territoire de mission (à l’exception de deux aller-retours pris en charge par les scènes du Haut Escaut ), ainsi que ses repas sont à sa charge. La direction régionale des affaires culturelles prend, par ailleurs, en charge le coût relatif à la tenue d’une « 27ème heure artistique » qui se déroule en amont de la résidence. Pour information, ce que l’on appelle, en région Nord Pas-de-Calais / Académie de Lille, la « 27ème heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence très illustrée et laisse une part importante à l’échange. Les partenaires locaux Le territoire de mission compte une population d’environ 18 000 habitants. Il regroupe 19 communes et correspond à une circonscription de l’ éducation nationale : Cambrai-Sud. Cela représente pour l’enseignement public : 23 écoles primaires et 2 collèges. Il y a aussi une école primaire privée. Ces différents établissements constituant autant de lieux potentiels de diffusion, de rencontre, de co-réalisation de gestes artistiques. Peuvent également être pris en compte, lors de la résidence-mission, l’ université du Hainaut-Cambrésis, l’ école supérieure d’art de Cambrai, les lycées du secteur fréquentés par des jeunes issus du territoire concerné (en particulier les sections arts plastiques et cinéma du Lycée Paul Duez de Cambrai. Les structures de loisirs et les associations dirigées vers les enfants et les jeunes, en dehors du temps scolaire ainsi que les équipements culturels sont également impliquées dans l’action. . Peuvent être cités, notamment : - l’ ESAT de Proville - les accueils périscolaires
  • les centres de loisirs de Proville, Fontaine Notre-Dame, Gouzeaucourt, Marcoing, de la communauté de communes de l’Enclave, etc. - les LALP (lieux d’accueil et de loisirs de proximité à destination des adolescents) de Noyelles-sur-Escaut, Gouzeaucourt et Masnières. - l’Abbaye de Vaucelles, - l’Archéo’ site des Rues-des-Vignes,
  • le réseau des bibliothèques-médiathèques en lien avec la Médiathèque Départementale du Nord,
  • le Musée de Cambrai, - le Musée-Matisse du Cateau-Cambrésis, - le Musée de la Dentelle de Caudry,
  • la Médiathèque de Cambrai, - la Photothèque de Cambrai.
  • Le musée nomade du Centre Pompidou ( présent à Cambrai au début de l’année 2012)
  • Cambrai, ville d’art et d’histoire, etc Ce sont les scènes du Haut Escaut qui ont accepté d’être, en lien étroit avec les partenaires à l’initiative de la résidencemission, l’’opératrice de l’action. Elles ont de ce fait, pour missions :
  • l’accompagnement de l’ artiste-résident(e) afin de le (la) guider dans sa découverte du territoire,
  • la veille attentive quant aux bonnes conditions de son séjour et de son travail,
  • l’organisation (avec le concours des communes et des intercommunalités, avec celui des structures culturelles et associatives, avec les établissements scolaires) de la diffusion des oeuvres tout au long de la résidence et si possible en amont voire à son issue,
  • la facilitation (avec le concours des inspecteurs de l’éducation nationale, des conseillers pédagogiques, des principaux, des proviseurs et des professeurs référents) des rencontres avec les équipes pédagogiques. La facilitation (avec le concours des communes et des responsables du monde associatif) des rencontres avec les équipes d’animateurs ou d’éducateurs (1ère phase des résidences-mission),
  • l’aide technique à la réalisation des gestes artistiques (2ème phase des résidences-mission).
  • la communication organisée en faveur de cette résidence et le plus en amont possible, auprès des structures culturelles du territoire et de l’ensemble de ses habitants. La relation aux médias
  • la gestion administrative de la résidence (paiement des artistes, gestion du budget …) Le cadre juridique Un contrat de résidence spécifiant les engagements respectifs de la communauté de communes, opératrice de la résidence et l’artiste accueilli(e) est signé avant le début de la résidence. Les conditions de diffusion des oeuvres / travaux artistiques de l’artiste dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et également contractualisées. Procédure à suivre pour la candidature Quelques rappels ou précisions : Peut donc faire acte de candidature tout(e) artiste professionnel(le), français(e) ou étranger(e). Le (la) candidat (e) doit déjà avoir à son actif une production conséquente, et être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Il ou elle doit maîtriser l’usage oral de la langue française. Il ou elle doit être détenteur (trice) du permis de conduire et disposer d’un véhicule personnel. Les éléments à fournir sont :
  • une lettre de motivation,
  • un curriculum vitae,
  • un dossier artistique présentant notamment un ensemble de productions représentatives de la démarche de l’artiste-candidat(e)
  • une liste des oeuvres / travaux disponibles à des fins de diffusion
  • facultatif : une note à propos de pistes qui pourraient être empruntées lors de la résidence

L’ensemble du dossier (sous format pdf) est à adresser pour le 25.04.2011.

par envoi électronique (sujet : ARTS Sud Cambrésis suivi du nom de l’artiste candidat)
aux 4 adresses suivantes :
pour les scènes du Haut Escaut : scenes.haut.escaut@wanadoo.f
pour la DRAC : delphine.dumoulin@culture.gouv.fr
pour l’ EN : ce.0593497f@ac-lille.fr
(inspection de l’éducation nationale, circonscription de Cambrai Sud)
ce.0593683h@ac-lille.fr (collège Jacques Prévert, Masnières )
La commission sera en mesure d’annoncer le nom de l’artiste retenu(e) vers le 15 mai 2011.
Pour plus d’informations : Présidente des Scènes du Haut Escaut : D Cardon : 06 09 63 44 95
Chargée de mission : Marie Astrid Henry : 03 27 82 23 04
Les Scènes du Haut Escaut - Place du Général de Gaulle - 59159 MARCOING.
www.scenesduhautescaut.com - scenes.haut.escaut@wanadoo.fr


>>> APPEL A RÉSIDENCE-MISSION

Appel à candidatures lancé en direction des auteurs et illustrateurs
de la bande-dessinée et/ou du roman graphique en vue d’une résidence- mission à des fins éducatives
prenant place dans le cadre du contrat local d’éducation artistique (CLEA)
d’Artois Comm. , dans le département du Pas-de-Calais
Cadre de la résidence-mission
L’agglomération d’Artois Comm., la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le rectorat de
l’académie de Lille et l’inspection académique du Nord ont souhaité s’engager, en lien avec lien avec la direction
régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le conseil général du Pas-de-Calais, le conseil régional du
Nord – Pas-de-Calais et en partenariat étroit avec les différentes structures culturelles professionnelles de
l’agglomération, dans la réalisation d’un contrat local d’éducation artistique (CLEA).
Dans ce cadre, plusieurs résidences-mission d’artistes s’inscrivant dans divers champs artistiques (musique, théâtre,
danse, illustration/bande dessinée, architecture/design, ….) sont appelées à se tenir en simultané.

Dans le cadre de ce présent appel à projet, il est recherché plus précisément
un(e) auteur(e) et/ou un(e) illustrateur(trice) de la bande dessinée ou/et du roman graphique , français(e) ou étranger(e) .

Définition de la résidence-mission
La résidence-mission est organisée à des fins d’éducation artistique et culturelle en faveur d’un public d’enfants et de
jeunes âgés de 3 à 25 ans. Elle repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, durant quatre mois, ainsi que sur une
diffusion importante de son oeuvre déjà accomplie et disponible, en lieux dédiés ou non. Cette diffusion s’envisageant en
amont, pendant et éventuellement après la période de résidence. La résidence-mission ne se confond nullement avec
une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de production ni commande d’oeuvre.
Pour l’artiste-résident(e) il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche éducative donnant à voir et à
comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il met en oeuvre (réflexion,
expérimentation, réalisation). Cette mise en évidence s’appuie sur des formes d’intervention ou d’actions très variées se
différenciant, toutefois, des traditionnels ateliers de pratique artistique régis par un tout autre cahier des charges et aux
finalités différentes.
Tel un laboratoire d’éducation artistique se menant à l’échelle du territoire de l’agglomération, ces actions sont à
considérer comme autant de « gestes artistiques », préparés en amont avec diverses équipes pédagogiques et/ou
équipes éducatives déjà impliquées dans le domaine des arts visuels ou tout simplement désireuses de s’y inscrire.
Elles sont aussi préparées avec les équipes en charge des structures culturelles concernées par le CLEA et plus
particulièrement celles liées au livre, à la lecture, à l’écriture et aux arts plastiques
Ces actions se menant en temps scolaire ou hors scolaire, ont pour objectif de permettre à un grand nombre d’enfants et
de jeunes d’acquérir une expérience originale et sensible de l’oeuvre de l’artiste-résident(e). Ces actions peuvent avoir
lieu aussi bien au sein des établissements scolaires, de centres sociaux, de centres de loisirs, de structures culturelles
que dans l’espace public ou tout autre site qui paraîtra approprié à l’artiste-résident(e) et à ses partenaires locaux.
Enjeux et objectifs

  • Permettre à différents groupes d’enfants et de jeunes d’appréhender certains enjeux de la littérature illustrée en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique forte, en lien avec un réseau de lieux culturels ;
  • développer l’esprit critique de ces enfants et de ces jeunes par le biais de la discussion, d’échanges et de lecture d’oeuvres ;
  • contribuer au développement culturel et artistique du territoire ;
  • participer à la mise en place d’ une éducation artistique cohérente, intercommunale, mutualisant l’offre des structures culturelles de l’agglomération et les projets des établissements scolaires :
  • réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture. Déroulement En amont de la période de résidence, sont organisées une « 27ème heure artistique » (*) et, à chaque fois que possible, une rencontre « Premier contact » (**). Au cours des toutes premières semaines de résidence, l’artiste - résident(e) rencontre les différentes équipes pédagogiques et/ou équipes éducatives qui le souhaitent. Il peut s’agir aussi de professionnels de l’action sociale, de la politique de la ville, de la culture, des collectivités ayant aussi une action en direction de l’enfance et de la jeunesse. Ceci afin de permettre à ces équipes d’appréhender au mieux la démarche artistique de l’artiste - résident. Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif. Elles peuvent également être très collectives, en croisant différents types de professionnels (enseignants, animateurs de centres de loisirs, responsables d’associations d’un même quartier, par exemple). Ces professionnels sont également invités à évoquer avec l’artiste la manière dont ils aimeraient faire percevoir sa présence, ainsi que celle de son oeuvre, aux enfants et aux jeunes, dont ils ont la responsabilité. Il s’agit alors d’évoquer de simples pistes pouvant être empruntées pour ce faire. Au cours du reste du séjour se construisent entre l’artiste - résident(e) et les différentes équipes de professionnels désireuses de s’impliquer définitivement, toutes sortes d’actions à mener en direction des enfants et des jeunes. Il s’agit de ces « gestes artistiques » évoqués précédemment et qui se conçoivent le plus souvent possible en prenant l’établissement scolaire, le regroupement d’établissements scolaires, la structure de loisirs ou à vocation sociale pour unité de référence, et non la seule classe ou le seul groupe. Ces « gestes artistiques » sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d’exercice des différents professionnels concernés, de leurs différents degrés d’implication possibles ainsi que de ceux des enfants ou des jeunes dont ils ont la responsabilité. (*) La « 27ème heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une rencontre très illustrée et laisse une part importante à l’échange. A chaque fois que possible, la « 27ème heure artistique » s’ouvre aux autres professionnels impliqués dans le CLEA. (**) La rencontre « Premier contact » est une demi-journée au cours de laquelle l’artiste mène une présentation de son travail, de sa démarche artistique, de manière assez comparable à ce que recouvre une « 27ème heure artistique » mais avec une organisation temporelle permettant de réunir un auditoire plus diversifié encore (enseignants du second degré, animateurs, éducateurs, professionnels de la culture, famille, etc). Tout au long de ces quatre mois de résidence-mission, l’oeuvre déjà accomplie de l’artiste et disponible à la diffusion est largement présentée en lieux culturels spécialisés mais aussi en lieux qui ne le sont pas. Les modes d’exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l’innovation. Il est à noter enfin que simultanément à cette résidence s’en mènent d’autres confiées à des artistes relevant d’autres domaines artistiques ou patrimoniaux mais régies par le même cahier des charges et organisées selon un même calendrier. Sont ainsi attendus un(e) artiste des musiques électroniques, une(e) artiste de la danse, un(e) architecte ou un(e) designer, un(e) artiste du théâtre d’objets. Des interactions entre ces différentes présences artistiques sont bien sûr à rechercher. Pilotage de la résidence-mission Dans le cadre du CLEA, la communauté d’agglomération Artois Comm. assure la coordination générale du projet. Pour cela, l’agglomération est accompagnée de plusieurs structures culturelles assurant en fonction des champs artistiques investis le relais sur le territoire Pour le domaine de la bande-dessinée ou du roman graphique, une structure littéraire, non encore choisie à ce jour, est appelée à être la structure-chef de file et se positionne donc comme la référente directe et continue de l’artiste résident(e). Si cette résidence-mission précise est donc, au nom des différents partenaires du CLEA, particulièrement accompagnée par cette structure cela n’ exclue en rien, bien au contraire, le lien avec tout le réseau des structures culturelles du territoire qui le désirent et, en particulier, avec le réseau des bibliothèques et médiathèques. À ces différents accompagnateurs, il faut joindre l’équipe de la Coordination Permanente du CLEA ( *) Tous ces professionnels ont pour mission de guider l’artiste-résident(e) dans sa découverte du territoire, de veiller aux bonnes conditions de son séjour et de son travail, d’organiser la diffusion de ses oeuvres, de faciliter les rencontres avec les groupes de professionnels et d’aider à la réalisation des actions. Période et durée de la résidence La durée de la résidence-mission est de quatre mois, et se déroule sur une période allant de janvier à avril 2012. Un premier déplacement est prévu à la fin du mois de Septembre ou au début du mois d’ Octobre 2011 afin de participer à une « 27ème heure artistique » et , éventuellement à la même période, à une rencontre « Premier contact ». Conditions financières et moyens mis à dispositions : L’artiste sélectionné(e) bénéficie d’une allocation de résidence d’un montant de 12 000 euros net (allocation calculée sur la base de 3000 euros / mois). Il (elle) est appelé(e) à résider effectivement sur le territoire concerné durant sa mission. Pour cela un lieu d’hébergement sur le territoire de l’agglomération est mis à sa disposition. L’artiste retenu(e) doit être autonome dans ses déplacements et disposer d’un véhicule personnel, ses frais de déplacement sur le territoire étant pris en charge (transports en commun et/ou carburant). Sont pris en charge également les frais liés à l’achat de matériel pédagogique et à la diffusion de ses oeuvres (transports, accrochage). En revanche, les frais de déplacement de son lieu d’habitat personnel au territoire de mission (à l’exception d’un aller-retour) ainsi que les repas sont à sa charge. Sa participation à la « 27ème heure artistique », programmée en amont de la période de résidence est rémunérée à hauteur de 300 euros (net) et le déplacement, à cette occasion, de son lieu d’habitat au lieu d’intervention est pris en charge. La rencontre « Premier contact » est également rémunérée si celle-ci se trouve programmée en amont de la résidence. Cadre juridique Un contrat de résidence-mission spécifiant les engagements respectifs de la Communauté d’agglomération et de l’artiste accueilli(e) est signé avant le début de la résidence. Les conditions de diffusion des oeuvres déjà existantes de l’artiste dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et contractualisées avec la structure culturelle opératrice générale. (*) La Coordination Permanente rassemble des représentants de l’ inspection académique du Pas-de-Calais, du rectorat de l’ académie de Lille, de la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais et du service culture d’Artois Comm. Candidature Peut donc faire acte de candidature tout artiste professionnel(le) résidant en France ou à l’étranger. L’artiste candidat(e) doit avoir à son actif une production artistique déjà conséquente, et être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. L’artiste doit maîtriser l’usage oral de la langue française. · Les éléments à fournir sont :
  • un dossier artistique présentant notamment un ensemble d’oeuvres/productions représentatif de la démarche de l’artiste-candidat(e) ;
  • un curriculum vitae ;
  • une note d’intention ou une lettre de motivation
  • une liste des oeuvres disponibles à la diffusion pendant, avant ou après le temps de résidence.

L’ensemble du dossier est à adresser, pour le 6.05.2011, dernier délai.

à la communauté d’ agglomération ArtoisComm. en deux exemplaires, soit une version papier
et une version électronique, aux adresses suivantes :
par voie postale :
à l’intention d’Eugénie Bordier. Communauté d’agglomération de l’Artois - 100 avenue de Londres - BP 548 - 62411 BETHUNE CEDEX.
par voie électronique : eugenie.bordier@agglo-artoiscomm.fr
Le dossier artistique doit être envoyé en un seul fichier PDF. Merci d’indiquer en sujet : CLEA ARTOIS Graphique suivi de votre nom.
L’artiste peut, s’il le souhaite, enrichir le « dossier papier » d’un DVD ou d’un CD .
Ces éléments ( dossier, DVD, CD ) seront renvoyés à leur expéditeur à l’issue de la commission de sélection.
Sélection
Les différentes candidatures reçues seront examinées par un comité de sélection réunissant des représentants d’Artois
Comm., des représentants de la direction régionale des affaires culturelles, les représentants de l’éducation nationale
désignés par la délégation académique aux arts et à la culture et par l’Inspection académique du Pas-de-Calais, ainsi
que par la structure chef de file et les structures culturelles impliquées.
Le résultat de la sélection est communiqué par courrier électronique à la fin du mois de mai 2011
Pour plus d’informations contacter :
Eugénie Bordier – Coordinatrice des projets culturels – Artois Comm.- 03 21 61 50 00 / eugenie.bordier@agglo-artoiscomm.fr


>>> APPEL A RÉSIDENCE-MISSION

Appel à candidatures lancé en direction des artistes cinéastes/vidéastes

en vue d’une résidence- mission prenant place dans le cadre du contrat local d’éducation artistique
de Roubaix, Tourcoing, Villeneuve d’ Ascq, Wattrelos dans le département du Nord Cadre
de la résidence-mission.
Les villes de Roubaix, Tourcoing, Villeneuve d’Ascq et Wattrelos, la Direction régionale des affaires
culturelles du Nord Pas-de-Calais, le Rectorat de l’académie de Lille et l’Inspection académique du
Nord ont souhaité s’engager, en partenariat étroit avec les différentes structures culturelles
professionnelles de l’agglomération, dans la réalisation d’un contrat local d’éducation artistique (CLEA).
Dans ce cadre, plusieurs résidences-mission d’artistes s’inscrivant dans diverses champs artistiques
(musique, cinéma, danse, écriture, etc) sont appelées à se tenir en simultané. Dans le cadre de ce
présent appel à projet, il est recherché un artiste cinéaste et/ou vidéaste, français ou étranger,
portant une réflexion sur les questions de rapport du public avec les médias contemporains et
dont la production s’inscrit formellement dans le champ d’un cinéma innovant.
Définition de la résidence-mission
La résidence-mission est organisée à des fins d’éducation artistique et culturelle en faveur d’un public
d’enfants et de jeunes âgés de 3 à 25 ans. Elle repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, durant
quatre mois, ainsi que sur une diffusion importante de son oeuvre déjà accomplie et disponible, en lieux
dédiés ou non. Cette diffusion s’envisageant en amont, pendant et éventuellement après la période de
résidence. La résidence-mission ne se confond nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y
a ni enjeu de production ni commande d’oeuvre.
Pour l’artiste-résident il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche éducative
donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création
qu’il met en oeuvre (réflexion, expérimentation, réalisation). Cette mise en évidence s’appuie sur des
formes d’intervention ou d’actions très variées se différenciant, toutefois, des traditionnels ateliers de
pratique artistique régis par un tout autre cahier des charges et aux finalités différentes.
Tel un laboratoire d’éducation artistique se menant à l’échelle de quatre villes, ces actions sont à
considérer comme autant de « gestes artistiques », préparés en amont avec diverses équipes
pédagogiques et/ou équipes éducatives déjà impliquées dans le domaine des arts visuels ou tout
simplement désireuses de s’y inscrire. Elles sont aussi préparées avec les équipes en charge des
structures culturelles concernées par le CLEA et plus particulièrement celles liées au cinéma.
Ces actions se menant en temps scolaire ou hors scolaire, ont pour objectif de permettre à un grand
nombre d’ enfants et de jeunes d’acquérir une expérience originale et sensible de l’oeuvre. Ces actions
peuvent avoir lieu aussi bien au sein des établissements scolaires, de centres sociaux, de centres de
loisirs, de structures culturelles que dans l’espace public ou tout autre site qui paraîtra approprié à
l’artiste-résident et à ses partenaires locaux.
Enjeux et objectifs

  • Permettre à différents groupes d’enfants et de jeunes d’appréhender le cinéma en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche artistique forte, en lien avec un réseau de lieux culturels ;
  • développer l’esprit critique de ces enfants et de ces jeunes par le biais de la discussion, d’échanges et de lecture d’oeuvres ;
  • contribuer au développement culturel et artistique du territoire ;
  • mettre en place une éducation artistique cohérente, intercommunale, mutualisant l’offre des structures culturelles de la Métropole, celles des villes et les projets des établissements scolaires :
  • réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture. Déroulement En amont de la période de résidence, sont organisées une « 27ème heure artistique » (*) ainsi qu’une rencontre « Premier contact » (**). Au cours des toutes premières semaines de résidence, l’artiste - résident rencontre les différentes équipes pédagogiques et/ou équipes éducatives qui le souhaitent. Il peut s’agir aussi de professionnels de l’action sociale, de la politique de la ville, de la culture, des collectivités ayant aussi une action en direction de l’enfance et de la jeunesse. Ceci afin de permettre à ces équipes d’appréhender au mieux la démarche artistique de l’artiste - résident. Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif. Elles peuvent également être très collectives, en croisant différents types de professionnels (enseignants, animateurs de centres de loisirs, responsables d’associations d’un même quartier, par exemple). Ces professionnels sont également invités à évoquer avec l’artiste la manière dont ils aimeraient faire percevoir sa présence, ainsi que celle de son oeuvre, aux enfants et aux jeunes, dont ils ont la responsabilité. Il s’agit alors d’évoquer de simples pistes pouvant être empruntées pour ce faire. Au cours du reste du séjour se construisent entre l’ artiste - résident et les différentes équipes de professionnels désireuses de s’impliquer définitivement, toutes sortes d’actions à mener en direction des enfants et des jeunes. Il s’agit de ces « gestes artistiques » évoqués précédemment et qui se conçoivent le plus souvent possible en prenant l’établissement scolaire, le regroupement d’établissements scolaires, la structure de loisirs ou à vocation sociale pour unité de référence, et non la seule classe ou le seul groupe. Ces « gestes artistiques » sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d’exercice des différents professionnels concernés, de leurs différents degrés d’implication possibles ainsi que de ceux des enfants ou des jeunes dont il a la responsabilité. Tout au long de ces quatre mois de résidence-mission, cela a déjà été précisé, l’ oeuvre déjà accomplie de l’artiste et disponible à la diffusion est largement présentée en lieux culturels spécialisés mais aussi en lieux qui ne le sont pas. Les modes d’exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l’innovation. (*) La « 27ème heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une rencontre très illustrée et laisse une part importante à l’échange. A chaque fois que possible, la « 27ème heure artistique » s’ouvre aux autres professionnels impliqués dans le CLEA. (**) La rencontre « Premier contact » est une demi-journée au cours de laquelle l’artiste mène une présentation de son travail, de sa démarche artistique, de manière assez comparable à ce que recouvre une « 27ème heure artistique » mais avec une organisation temporelle permettant de réunir un auditoire plus diversifié encore (enseignants du second degré, animateurs, éducateurs, professionnels de la culture, famille, etc). Pilotage de la résidence-mission Dans le cadre du CLEA c’est la ville de Tourcoing qui est désignée chef de file pour les actions relevant des arts visuels. Cette résidence-mission cinéma est donc, au nom des différents partenaires du CLEA, particulièrement accompagnée par cette ville en lien avec un réseau de structures culturelles associées autour du CLEA arts visuels. A ce titre, la ville et les structures se positionnent comme les référents directs et continus de l’artiste résident. La ville, toujours au nom des différents partenaires du CLEA, souhaite également associer à toutes les étapes du déroulement de la résidence-mission toutes les autres structures culturelles, liées à ce champ de la création artistique, qui le désirent. A ces différents accompagnateurs, il faut joindre l’équipe de la Coordination Permanente du CLEA (*). Tous ces professionnels ont pour mission de guider l’artiste-résident dans sa découverte du territoire, de veiller aux bonnes conditions de son séjour et de son travail, d’organiser la diffusion de ses oeuvres, de faciliter les rencontres avec les groupes de professionnels et d’aider à la réalisation des actions. (*) La Coordination Permanente rassemble des représentants de l’Inspection Académique, du Rectorat, de la DRAC et des services culturelles des quatre villes. Période et durée de la résidence La durée de la résidence-mission est de quatre mois, et se déroulera d‘ OCTOBRE 2011 à JANVIER 2012. Un premier voyage FIN SEPTEMBRE 2011 est prévu pour la 27ème heure et la rencontre « premier contact » Conditions financières et moyens mis à dispositions : L’artiste sélectionné bénéficie d’une allocation de résidence d’un montant de 12000 euros net (allocation calculée sur la base de 3000 euros net / mois). Il est appelé à résider effectivement sur le territoire concerné durant sa mission. Pour cela un lieu d’hébergement à Tourcoing est mis à sa disposition. L’artiste retenu doit être autonome dans ses déplacements et disposer, de préférence, d’un véhicule personnel, ses frais de déplacement sur le territoire étant pris en charge (transports en commun et/ou carburant). Sont pris en charge également les frais liés à l’achat de matériel pédagogique et à la diffusion de ses oeuvres (transports, accrochage). En revanche, les frais de déplacement de son lieu d’habitat personnel au territoire de mission (à l’exception d’un aller-retour) ainsi que les repas sont à sa charge. Sa participation à une « 27ème heure artistique », programmée en amont de la période de résidence est rémunérée à hauteur de 300 euros (net) et le déplacement de son lieu d’habitat au lieu d’intervention est pris en charge. Cadre juridique Un contrat de résidence-mission spécifiant les engagements respectifs de la ville et de l’artiste accueilli est signé avant le début de la résidence. Candidature Peuvent faire acte de candidature tout artiste professionnel résidant en France ou à l’Etranger. L’artiste candidat doit avoir à son actif une production audiovisuelle, et être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. L’artiste doit maîtriser l’usage oral de la langue française. • Les éléments à fournir sont :
  • un dossier artistique (présentant notamment un ensemble d’oeuvres représentatif de la démarche de l’artiste-candidat) ;
  • un curriculum vitae ;
  • une note d’intention ; ou lettre de motivation
  • une liste des oeuvres disponibles à la diffusion pendant, avant ou après le temps de résidence.

L’ensemble du dossier est à adresser jusqu’au 11.04.2011.

en deux exemplaires, soit une version
papier et une version électronique, aux adresses suivantes :
• par voie postale : Maison folie Hospice d’ Havré
Direction des affaires culturelles - 100 rue de Tournai - 59200 TOURCOING.
à l’intention de Gilles Deroo - • par voie électronique : cleacinema@gmail.com
Le dossier artistique doit être envoyé en un seul fichier PDF.
Merci d’indiquer votre nom sur ces fichiers. L’artiste peut, s’il le souhaite, enrichir cet envoi d’un dvd
ou d’un cd pour les oeuvres vidéos et /ou oeuvres sonores.
Les dossiers papiers seront renvoyés à leur expéditeur.
Sélection
Les différentes candidatures reçues seront examinées par un comité de sélection réunissant les
responsables de cinémas et structures culturelles arts visuels associés, les directeurs des Directions
culturelles des quatre villes, des représentants de la Direction régionale des affaires culturelles, les
représentants de l’Education nationale désignés par la délégation académique arts et culture et par
l’Inspection académique du Nord.
Le résultat de la sélection est communiqué par courrier durant la deuxième quinzaine d’avril 2011.
Informations contacter : Lucille Dautriche, coordinatrice CLEA ARTS VISUELS pour la ville de Tourcoing
03 59 63 43 75 ldautriche@ville-tourcoing.fr
Ou Gilles Deroo, coordinateur CINEMA pour la Ville de Tourcoing - 03 59 63 43 65 gderoo@ville-tourcoing.fr


>>> APPEL A RÉSIDENCE-MISSION

Appel à candidatures lancé en direction des architectes et des designers, Pas-de-Calais.
en vue d’une résidence- mission à des fins éducatives prenant place dans le cadre du
contrat local d’éducation artistique (C.L.E.A.) d’Artois Comm. , dans le département du Pas-de-Calais
Cadre de la résidence-mission
L’agglomération d’Artois Comm., la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, le rectorat de
l’académie de Lille et l’inspection académique du Nord ont souhaité s’engager, en lien avec lien avec la direction
régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le conseil général du Pas-de-Calais, le conseil régional du
Nord – Pas-de-Calais et en partenariat étroit avec les différentes structures culturelles professionnelles de
l’agglomération, dans la réalisation d’un contrat local d’éducation artistique (CLEA).
Dans ce cadre, plusieurs résidences-mission d’artistes s’inscrivant dans divers champs artistiques (musique, théâtre,
danse, illustration/bande dessinée, architecture/design, .) sont appelées à se tenir en simultané. Dans le cadre de ce
présent appel à projet,

il est recherché plus précisément un(e) architecte ou un(e) designer, français(e) ou étranger(e)

Définition de la résidence-mission
La résidence-mission est organisée à des fins d’éducation artistique et culturelle en faveur d’un public d’enfants et de
jeunes âgés de 3 à 25 ans. Elle repose sur une pleine disponibilité de l’artiste, durant quatre mois, ainsi que sur une
diffusion importante de son oeuvre déjà accomplie et disponible, en lieux dédiés ou non. Cette diffusion s’envisageant en
amont, pendant et éventuellement après la période de résidence. La résidence-mission ne se confond nullement avec
une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de production ni commande d’oeuvre.
Pour le ( la) résident(e) il s’agit, plus particulièrement, de s’engager dans une démarche éducative donnant à voir et à
comprendre la recherche architecturale ou artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il met en oeuvre
(réflexion, expérimentation, réalisation). Cette mise en évidence s’appuie sur des formes d’intervention ou d’actions très
variées se différenciant, toutefois, des traditionnels ateliers de pratique artistique régis par un tout autre cahier des
charges et aux finalités différentes.
Tel un laboratoire d’éducation artistique se menant à l’échelle du territoire de l’agglomération, ces actions sont à
considérer comme autant de « gestes artistiques », préparés en amont avec diverses équipes pédagogiques et/ou
équipes éducatives déjà impliquées dans le domaine de l’architecture ou du design ou tout simplement désireuses de s’y
inscrire. Elles sont aussi préparées avec les équipes en charge des structures culturelles concernées par le CLEA et
plus particulièrement celles liées aux arts visuels et/ou à la question du paysage, de l’urbanisme, de l’ architecture, du design, ….
Ces actions se menant en temps scolaire ou hors scolaire, ont pour objectif de permettre à un grand nombre d’enfants et
de jeunes d’acquérir une expérience originale et sensible de l’oeuvre du (de la) résident(e). Ces actions peuvent avoir
lieu aussi bien au sein des établissements scolaires, de centres sociaux, de centres de loisirs, de structures culturelles
que dans l’espace public ou tout autre site qui paraîtra approprié au (à la) résident(e)et à ses partenaires locaux.
Enjeux et objectifs

  • Permettre à différents groupes d’enfants et de jeunes d’appréhender les enjeux de l’architecture contemporaine et/ou du design en provoquant la rencontre et une certaine familiarisation avec une démarche architecturale ou artistique forte, en lien avec un réseau de lieux culturels ;
  • développer l’esprit critique de ces enfants et de ces jeunes par le biais de la discussion, d’échanges et de lecture d’oeuvres ;
  • contribuer au développement culturel et artistique du territoire ;
  • participer à la mise en place d’ une éducation artistique cohérente, intercommunale, mutualisant l’offre des structures culturelles de l’agglomération et les projets des établissements scolaires :
  • réduire ainsi les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture. Déroulement En amont de la période de résidence, sont organisées une « 27ème heure artistique » (*) ainsi qu’à chaque fois que possible, une rencontre « Premier contact » (**). Au cours des toutes premières semaines de résidence, le (la) résident(e) rencontre les différentes équipes pédagogiques et/ou équipes éducatives qui le souhaitent. Il peut s’agir aussi de professionnels de l’action sociale, de la politique de la ville, de la culture, des collectivités ayant aussi une action en direction de l’enfance et de la jeunesse. Ceci afin de permettre à ces équipes d’appréhender au mieux la démarche artistique de l’artiste - résident. Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d’éviter tout caractère répétitif. Elles peuvent également être très collectives, en croisant différents types de professionnels (enseignants, animateurs de centres de loisirs, responsables d’associations d’un même quartier, par exemple). Ces professionnels sont également invités à évoquer avec le (la) résident(e) la manière dont ils aimeraient faire percevoir sa présence, ainsi que celle de son travail/ oeuvre, aux enfants et aux jeunes, dont ils ont la responsabilité. Il s’agit alors d’évoquer de simples pistes pouvant être empruntées pour ce faire. Au cours du reste du séjour se construisent entre le (la) résident(e) et les différentes équipes de professionnels désireuses de s’impliquer définitivement, toutes sortes d’actions à mener en direction des enfants et des jeunes. Il s’agit de ces « gestes artistiques » évoqués précédemment et qui se conçoivent le plus souvent possible en prenant l’établissement scolaire, le regroupement d’établissements scolaires, la structure de loisirs ou à vocation sociale pour unité de référence, et non la seule classe ou le seul groupe. Ces « gestes artistiques » sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d’exercice des différents professionnels concernés, de leurs différents degrés d’implication possibles ainsi que de ceux des enfants ou des jeunes dont ils ont la responsabilité. (*) La « 27ème heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble très conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une rencontre très illustrée et laisse une part importante à l’échange. A chaque fois que possible, la « 27ème heure artistique » s’ouvre aux autres professionnels impliqués dans le CLEA. (**) La rencontre « Premier contact » est une demi-journée au cours de laquelle l’artiste mène une présentation de son travail, de sa démarche artistique, de manière assez comparable à ce que recouvre une « 27ème heure artistique » mais avec une organisation temporelle permettant de réunir un auditoire plus diversifié encore (enseignants du second degré, animateurs, éducateurs, professionnels de la culture, famille, etc). Tout au long de ces quatre mois de résidence-mission, l’oeuvre/la production déjà accomplie du (de la) résident(e) et disponible à la diffusion est largement présentée en lieux culturels spécialisés mais aussi en lieux qui ne le sont pas. Les modes d’exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l’innovation. Il est à noter enfin que simultanément à cette résidence s’en mènent d’autres confiées à des artistes relevant d’autres domaines artistiques ou patrimoniaux mais régies par le même cahier des charges et organisées selon un même calendrier. Sont ainsi attendus un(e) artiste des musiques électroniques, une(e) artiste de la danse, une(e) artiste du théâtre d’objets, un auteur de bande dessinée ou de roman graphique. Des interactions entre ces différentes présences artistiques sont bien sûr à rechercher. Pilotage de la résidence-mission Dans le cadre du CLEA, la communauté d’agglomération Artois Comm. assure la coordination générale du projet. Pour cela, l’agglomération est accompagnée de plusieurs structures culturelles assurant en fonction des champs artistiques investis le relais sur le territoire Pour le domaine de l’architecture et/ou du design c’est la structure d’art contemporain : Lab-Labanque qui a accepté d’être chef de file et se positionne donc comme la référente directe et continue du (de la) résident(e). Si cette résidence-mission précise est donc, au nom des différents partenaires du CLEA, particulièrement accompagnée par cette structure cela n’ exclue en rien, bien au contraire, le lien avec tout le réseau des structures culturelles du territoire qui le désirent. À ces différents accompagnateurs, il faut joindre l’équipe de la Coordination Permanente du CLEA ( *) Tous ces professionnels ont pour mission de guider le (la) résident(e) dans sa découverte du territoire, de veiller aux bonnes conditions de son séjour et de son travail, d’organiser la diffusion de ses oeuvres, de faciliter les rencontres avec les groupes de professionnels et d’aider à la réalisation des actions. Période et durée de la résidence La durée de la résidence-mission est de quatre mois, et se déroule sur une période allant de janvier à avril 2012. Un premier déplacement est prévu à la fin du mois de Septembre ou au début du mois d’ Octobre 2011 afin de participer à une « 27ème heure artistique » et éventuellement, à la même période, à une rencontre « Premier contact ». Conditions financières et moyens mis à dispositions : le (la) résident(e) sélectionné(e) bénéficie d’une allocation de résidence d’un montant de 12 000 euros net (allocation calculée sur la base de 3000 euros / mois). Il (elle) est appelé(e) à résider effectivement sur le territoire concerné durant sa mission. Pour cela un lieu d’hébergement sur le territoire de l’agglomération est mis à sa disposition. le (la) résident(e) retenu(e) doit être autonome dans ses déplacements et disposer d’un véhicule personnel, ses frais de déplacement sur le territoire étant pris en charge (transports en commun et/ou carburant). Sont pris en charge également les frais liés à l’achat de matériel pédagogique et à la diffusion de ses oeuvres (transports, accrochage). En revanche, les frais de déplacement de son lieu d’habitat personnel au territoire de mission (à l’exception d’un aller-retour) ainsi que les repas sont à sa charge. Sa participation à la « 27ème heure artistique », programmée en amont de la période de résidence est rémunérée à hauteur de 300 euros (net) et le déplacement, à cette occasion, de son lieu d’habitat au lieu d’intervention est pris en charge. La rencontre « Premier contact » est également rémunérée si celle-ci se trouve programmée en amont de la résidence. Cadre juridique Un contrat de résidence-mission spécifiant les engagements respectifs de la Communauté d’agglomération et lu (de la) résident(e) accueilli(e) est signé avant le début de la résidence. Les conditions de diffusion des oeuvres déjà existantes de l’artiste dans des lieux dédiés ou non, sont étudiées et contractualisées avec la structure culturelle opératrice générale. (*) La Coordination Permanente rassemble des représentants de l’ inspection académique du Pas-de-Calais, du rectorat de l’ académie de Lille, de la direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais et du service culture d’Artois Comm. Candidature Peut donc faire acte de candidature tout(e) architecte ou tout(e) designer, professionnel(le) résidant en France ou à l’étranger. Le (la) candidat(e) doit avoir à son actif une production déjà conséquente, et être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Le (la) candidat(e) doit maîtriser l’usage oral de la langue française. · Les éléments à fournir sont :
  • un dossier professionnel/artistique présentant notamment un ensemble de réalisations/travaux représentatives de la démarche du (de la) candidat(e)
  • un curriculum vitae ;
  • une note d’intention ou une lettre de motivation
  • une liste des oeuvres, documents, réalisations, objets disponibles à la diffusion pendant, avant ou après le temps de résidence.

L’ensemble du dossier est à adresser, pour le 6.05.2011, dernier délai.

à la communauté d’ agglomération Artois
Comm. en deux exemplaires, soit une version papier et une version électronique, aux adresses suivantes :
par voie postale :
à l’intention d’Eugénie Bordier. Communauté d’agglomération de l’Artois - 100 avenue de Londres - BP 548 - 62411 BETHUNE CEDEX.
par voie électronique : eugenie.bordier@agglo-artoiscomm.fr
Le dossier artistique doit être envoyé en un seul fichier PDF.
Merci d’indiquer en sujet : CLEA ARTOIS Archi suivi du nom du (de la) candidat(e).
Le (la) candidat(e) peut, s’il (si elle) le souhaite, enrichir le « dossier papier » d’un DVD ou d’un CD .
Ces éléments ( dossier, DVD, CD ) seront renvoyés à leur expéditeur à l’issue de la commission de sélection.
Sélection
Les différentes candidatures reçues seront examinées par un comité de sélection réunissant des représentants d’Artois
Comm., des représentants de la direction régionale des affaires culturelles, les représentants de l’éducation nationale
désignés par la délégation académique aux arts et à la culture et par l’Inspection académique du Pas-de-Calais, ainsi
que la structure chef de file Lab-Labanque et les autres structures culturelles impliquées.
Le résultat de la sélection est communiqué par courrier électronique à la fin du mois de mai 2011
Pour plus d’informations, contacter :
Eugénie Bordier - Coordinatrice des projets culturels - Artois Comm. - 03 21 61 50 00 - eugenie.bordier@agglo-artoiscomm.fr


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

Fonds Régional d’Art Contemporain Centre
Sous l’autorité du Conseil d’Administration et de la Directrice du Frac Centre
le titulaire du poste aura pour missions la gestion administrative et financière,
la gestion du personnel, la conduite et le suivi des projets de développement du Frac Centre :
Gestion financière et administrative : • Elaboration et gestion des budgets,
suivi de la trésorerie, supervision des comptes annuels
• Relations avec les partenaires financiers, gestion des demandes de subvention
• Préparation des AG et CA, rédaction des procès verbaux
• Elaboration des conventions liées aux partenaires culturels
Gestion du personnel : • Encadrement de l’équipe
• Suivi administratif du personnel
• Gestion des plannings
Développement : • Mise en œuvre de la stratégie de mécénat
• Développement des ressources propres
Coordination, fonctionnement général : • Coordination générale et mise en œuvre du projet d’établissement
• Coordination du transfert et de l’installation dans les nouveaux locaux
• Fonctionnement du bâtiment
Contrat à durée déterminée d’un an renouvelable en CDI - Temps plein
Compétences : - Niveau BAC +5 (Master 2 en gestion des institutions culturelles ou équivalent)

  • Compétences administratives et juridiques (gestion budgétaire, comptabilité, ressources humaines, droit)
  • Très bonne connaissance des institutions culturelles et des réseaux, nationaux et internationaux
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Anglais courant (écrit et oral) Qualités : - Intérêt pour l’art contemporain, bonne connaissance générale
  • Aptitude rédactionnelle et de synthèse
  • Capacité d’organisation et d’adaptation
  • Rigueur, autonomie
  • Qualités relationnelles
  • Disponibilité Autre : - Permis B Expérience : - Expérience dans un poste similaire exigée Date de prise de fonction : Poste à pourvoir en juin 2011 Adresse postale du recruteur Merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation

au plus tard le 18.04.2011.

à l’attention de Monsieur François Bonneau, Président du Frac Centre
par courrier : 12 rue de la tour Neuve - 45 000 ORLEANS - ou par mail : contact@frac-centre.fr
www.frac-centre.fr
Si vous ne recevez pas d’information de le part du Frac Centre sous quatre semaines à compter de cette date,
vous pourrez considérer que, malgré tout l’intérêt que présente votre profil,
il ne correspond pas aux besoins actuels du Frac Centre.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

L’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris recrute
pour son département des enseignements théoriques un(e) enseignant(e) d’histoire générale de l’art XXe et XXIe siècles.
Cet(te) enseignant(e) sera chargé(e) de cours pour les étudiants du premier cycle, en coordination avec les cours
déjà assurés dans cette discipline. Il (elle) assurera également la direction de mémoires de recherche des étudiants du 2nd cycle.
Il(elle) participera au futur programme de recherche de 3e cycle.
Les candidats sont invités à consulter le régime des études et le programme des enseignements
de l’Ecole dans le livret de l’étudiant en ligne sur www.beauxartsparis.fr/pédagogie/enseignements.
Les candidats devront être titulaires d’ un doctorat, être inscrits sur la liste d’aptitude de maître de conférence en 22e section ;
avoir une expérience diversifiée de l’enseignement supérieur et bien connaître les enjeux de la création artistique contemporaine.
Charge d’enseignement : 6 heures de cours par semaine, plus direction de mémoires, obligations de jurys et de comités.
Poste : sur contrat d’établissement, pouvant être pourvu par voie de détachement.
Prise de fonction : septembre 2011
Adresser une lettre de candidature, un curriculum vitae détaillé dactylographié,
mentionnant l’expérience pédagogique et les publications, ainsi qu’un projet pédagogique à :
Beaux-arts de Paris, Gaïta Leboissetier, directrice adjointe, chargée des études - 14 rue Bonaparte - 75272 PARIS Cedex 06.

Les candidatures doivent parvenir au plus tard le 29.04.2011.

Renseignements : 01 47 03 54 76 / fax : 01 47 03 54 54.


##### APPEL A PROJET ARTISTIQUE

L’ART AU DONJON - Deuxième édition : 16-25 septembre 2011
Installations in situ sur le parcours du Donjon à Pernes-les-Fontaines, Vaucluse.
APPEL A PROJET
La deuxième édition de L’Art au Donjon se déroulera à Pernes-les-Fontaines en septembre 2011.
L’événement sera inauguré le vendredi 16 septembre 2011, veille du week-end de
la fête du Patrimoine et clôturé le dimanche 25 septembre 2011.
OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION CANDELA
Créer tous les deux ans un parcours artistique (biennale) dans une démarche de
création in situ faisant intervenir plusieurs artistes dans un lieu unique et historique,
le site du donjon de Pernes-les-Fontaines.
Cet événement permet :
− d’offrir un site exceptionnel de création aux artistes ;
− de développer une appropriation artistique et poétique du lieu et de mettre en
complémentarité le patrimoine architectural pernois et la création contemporaine ;
− d’amener le public à découvrir des installations in situ et à dialoguer avec les artistes.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
Les oeuvres proposées seront créées en fonction du lieu et du thème le
cheminement [voir les photos du lieu sur le site de l’association Candela].

Les projets doivent parvenir avant le 30.05.2011.

à l’association Candela - 39 rue Barbès - 84210 PERNES LES FONTAINES
ou par mail à info@candela.asso.fr sous forme de
croquis, plan, photomontage... accompagnés d’une fiche de présentation (démarche,
description de l’oeuvre) avec dimensions et matériaux utilisés. La sélection étant
anonyme, ces documents ne devront comporter que le titre de l’oeuvre, sans le
nom de l’artiste. Joindre dans un autre fichier, ou une autre enveloppe, un
curriculum vitae, avec coordonnées (nom, adresse, tél, mail, site...).
ATTENTION : Les dossiers envoyés par la poste devront être accompagnés d’une
enveloppe correctement affranchie si le retour du dossier est souhaité.
Huit à dix artistes seront sélectionnés début juin sur validation de leur projet par le
comité de sélection composé de :
− deux membres administrateurs de l’association Candela, porteuse du projet ;
− un membre de la galerie d’art contemporain L’R du Cormoran, partenaire ;
− d’artistes plasticiens de la région, membres du comité de pilotage de l’événement.
Conditions financières et matérielles
• Les artistes seront informés mi juin 2011 du résultat de la sélection.
• Une convention entre l’association et l’artiste, ainsi qu’une fiche d’inscription seront
envoyées à chaque artiste sélectionné qui devra les retourner signées.
• Chaque artiste sélectionné versera 10 euros de cotisation à l’association Candela et
s’acquittera d’une assurance de responsabilité civile.
• Une indemnité de prestation de 300 euros pour la création et la réalisation du projet
conçu spécialement pour « L’art au Donjon » ainsi qu’ un forfait de déplacement
(pouvant aller jusqu’à 80 euros, en fonction du lieu de domicile) seront versés à l’artiste.
• Un hébergement sera possible pour quelques artistes, à voir avec les organisateurs,
en fonction de l’éloignement.
• L’artiste sera présent le jour du vernissage. Il rencontra les journalistes, échangera
avec la population locale et les écoles.
• Le règlement de 300 euros (et des frais de déplacement) se fera après l’événement sur
présentation d’une facture.
• L’artiste s’engage à céder à l’association Candela les droits des photos qui
constitueront le fonds photographique pour la diffusion et la promotion de
l’événement. L’oeuvre reste la propriété intellectuelle de l’artiste.
Mise en oeuvre du projet et contraintes de site
• La mise en oeuvre du projet se fera entre le mardi 13 (matin) 2011 et le vendredi 16 midi 2011,
dernier délai.
• Les oeuvres achevées seront fidèles au projet présenté.
• Chaque artiste sera autonome dans son installation mais pourra recevoir une aide
technique pour le montage et le démontage de son installation.
• Les matériaux utilisés, naturels ou synthétiques, ne devront pas occasionner de
pollution sur le site.
• Le site étant inscrit aux Monuments Historiques, les interventions devront en tenir
compte (pas de peinture sur les murs par exemple).
• Les installations seront conçues pour être visibles les 12 jours de la manifestation,
en tenant compte des risques de vent ou de pluie.
• L’artiste s’engage à être présent le 25 septembre 2011 pour désinstaller son oeuvre.
Le site du Donjon est ouvert au public, il est possible de le visiter aux horaires
d’ouverture des lieux publics de Pernes-les-Fontaines
http://www.ville-pernes-les-fontaines.fr
Pour consulter la première édition de l’Art au Donjon (juin 2009) :
http://candela.asso.fr/FR/Animations.htm
Informations : info@candela.asso.fr ou 06 16 51 29 32
Association Candela - Association de Création Artistique à caractère Culturel et Social (Loi 1901)
39 rue Barbés - 84210 Pernes les Fontaines - 06 16 51 29 32 - info@candela.asso.fr
http://www. candela.asso.fr


##### APPEL A PROJET ARTISTIQUE

KompleXKapharnaüM 2011 - 2012
Dans le cadre de l’élaboration du futur Sentier Pédestre Périphérique (SPP) dont l’inauguration est prévue à
l’automne 2012, KompleXKapharnaüM lance un appel à projets pour l’accompagnement artistique des mutations
urbaines que le SPP engendrera sur le quartier de la Soie.
Contexte :
Les fouilles urbaines préventives sur le quartier de la Soie ont découvert une ancienne route. Elle a pour
particularité de dessiner un cercle parfait au coeur du quartier de la Soie, un quartier en pleine transformation urbaine.
Dans le cadre de cette transformation, il a été décidé de transformer cette route en un sentier pédestre.
Le SPP (Sentier Pédestre Périphérique) fera donc le tour du quartier de la Soie - à cheval sur les communes de
Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin (69) - et reliera ainsi ses différents arrondissements.
Pour accompagner la réalisation de ce sentier, un programme d’actions artistiques va être mis en place.
Ces actions interviendront directement sur le tracé du futur SPP, afin de le mettre en valeur.
Objectifs :

  • Proposer aux habitants une relecture de leur quartier et des circulations possibles en son sein.
  • Offrir un autre regard sur le quartier et participer à une appropriation nouvelle des lieux.
  • Valoriser le tracé du SPP par des interventions plastiques en accord avec l’environnement. Destinataires de l’appel à projets : Artistes ou groupes artistiques de toutes disciplines : arts de la rue, vidéo, cirque, danse, installations, musique, photographie, peinture, sculpture, arts numériques, cinéma, théâtre, performance, jeux artistiques, lecture, visite, histoire, patrimoine, … Les projets prendront forme dans l’espace urbain et s’inspireront du contexte local : renouvellement urbain, histoire, quotidien, architecture du quartier... Incroyable découverte au Carré de Soie Si les experts restent réservés sur la datation de cette route, cette découverte est remarquable puisqu’elle dessine un cercle parfait dans un quartier en pleine mutation, le quartier de la Soie. Face à l’enthousiasme sans précédent qu’elle a suscité,il a été décidé de remettre cette route en état de marche et d’en faire un Sentier Pédestre Périphérique (SPP) qui fera le tour du quartier. C’est à KompleXKapharnaüM, groupe artistique implanté sur le territoire depuis une quinzaine d’années, qu’a été confiée l’étude de faisabilité et la réalisation des travaux. L’inauguration du SPP est prévue à l’automne 2012. source : La Soie Gazette - Édition du jeudi 28 février 2011. Modalités : La demande faite dans le cadre du présent appel à projet est donc la réalisation d’une oeuvre sur un des tronçons du SPP. Elle pourra prendre de multiples formes. Déroulé : 1. Le sentier est prédécoupé en tronçon, en lot. 2. Chaque lot est confié à une équipe artistique. Tout au long de l’année des équipes viennent en résidence pour travailler sur leur lot. 3. A l’issue de la résidence, le tronçon est ouvert au public. Une inauguration dudit tronçon est organisée et à laquelle est conviée un large public 4. A la fin des travaux, quand l’ensemble des lots aura été inauguré par les différentes équipes artistiques, sera organisée « la grande ouverture » soit l’inauguration officielle du SPP dans son ensemble, rendue possible par l’intervention des différentes équipes. 5. Le public est invité à faire le tour complet du SPP. Procédure : Le dossier de candidature (forme libre) comprendra :
  • Une présentation de l’artiste / de la structure porteuse.
  • Une note d’intention du projet artistique proposé mentionnant la manière dont le lien avec le SPP et le rapport au quartier est envisagée. Celle-ci doit être succincte. Une proposition plus détaillée ne pourra être réalisée qu’après repérage sur place pour les équipes retenues.
  • Une estimation financière globale. Avec la conscience que l’enveloppe allouée à l’ensemble des projets artistiques est de 40 000 euros (frais annexes et de production inclus). N.B. :Les artistes accueillis pourront bénéficier d’un accompagnement par :
  • la mise à disposition d’un espace particulier ou collectif de travail et/ou la recherche d’un espace de travail dans la ville et les autorisations afférentes,
  • la mise en lien avec les populations concernées par l’objet de la recherche artistique,
  • la mise à disposition de matériel technique (son, vidéo, lumière…) et d’outils de production,
  • les ressources humaines nécessaires à l’élaboration du projet,
  • la mise en réseau avec d’autres artistes ou associations,
  • l’élaboration de tous les documents de communication ciblée (édition de flyers pour les habitants, d’invitations pour les professionnels, dossiers de presse...).

Date limite de l’envoi des dossiers : 30.05.2011, 15h57.

Les dossiers sont à envoyer par email à l’adresse suivante : projets-phare@kxkm.net
Le SPP rentre dans le cadre plus global des Projets Phare, programme artistique au coeur d’un projet urbain.
Les dossiers sous format papier peuvent également être envoyés à :
KompleXKapharnaüM - 9 rue Francia - 69100 VILLEURBANNE


>>> APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

« Nekatoenea » est une ancienne ferme rénovée permettant depuis 1987 d’accueillir des artistes et des scientifiques en résidence,
au cœur du Domaine d’Abbadia, à Hendaye.
Propriété du Conservatoire du littoral, site naturel protégé, site classé, le Domaine d’Abbadia offre une diversité de milieux naturels (littoral,
prairies, forêt, verger, patrimoine bâti…) et de thèmes d’investigations en lien avec les sciences (géologie, faune, flore, environnement…).
De par sa situation géographique, au Pays Basque, entre France et Espagne, à la limite entre continent terrestre et espace océanique,
la résidence est influencée par les notions de frontières (interétatiques, linguistiques, géographiques).
La résidence d’Artiste "NEKaTOENEa", reçoit le soutien des partenaires suivants :
Conservatoire du littoral ; DRAC Aquitaine ; Conseil Régional d’Aquitaine ; Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, Mairie d’Hendaye.
Porteur du programme
C’est le CPIE Littoral basque (www.cpie-littoral-basque.eu) qui est chargé de gérer et d’animer la résidence d’artistes du Domaine d’Abbadia.
Née en 1986, l’association « Abbadiako Adixkideak Les Amis d’Abbadia » a été labellisée en tant que CPIE Littoral Basque en 2008.
Elle est depuis lors membre de l’Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (www.cpie.fr).
Le CPIE Littoral basque est partenaire des acteurs de la protection et de la valorisation du littoral.
Basé sur le domaine d’Abbadia, propriété du Conservatoire du littoral, le CPIE agit désormais sur l’ensemble de la côte basque nord et sud.
Ses objectifs sont de contribuer au Développement Durable du Littoral Basque en proposant un regard croisé sur les territoires,
l’espace maritime et le patrimoine humain en conjuguant les approches scientifiques, environnementales et artistiques.
Objectifs du programme

  • Offrir à l’artiste sélectionné un temps et les moyens d’une recherche artistique nourris des ressources du territoire (humaine, environnementale, patrimoniale, scientifique…)
  • Mettre en adéquation le projet de l’artiste et les sujets de réflexions des écoles d’art de la région
  • Permettre au public le plus large (population, enseignants, scolaires…) de se familiariser avec l’art et la création en intégrant les processus de création et en facilitant les rencontres avec les artistes. Orientations de la résidence pour 2012 Pour l’année 2012 un partenariat privilégié sera établi avec l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées (ESAP) préparant, sur son site de Pau, au Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) option Art mention graphisme – multimédia et, sur son site de Tarbes, au DNSEP option Art mention Art – Céramique. http://www.esac-pau.fr/ http://www.esac-pau.fr/#axesderecherche Les projets des candidats devront donc tendre à être en adéquation avec la nature particulière du site mais aussi avec les axes de recherche de l’ESAP ("le signe dans l’espace public" ; "Le graphisme aujourd’hui" ; "Nouvelles temporalités" ; "Inscrire dans le paysage"…) Déroulement L’artiste sélectionné sera accueilli en résidence de mars à juin 2012. http://www.nekatoenea.org/ Condition d’hébergement et lieu de travail Un logement, en duplex, dans la maison Nekatoenea sera mis à disposition de l’artiste durant les quatre mois de sa résidence. Attenant à l’appartement, un atelier de création de 36m² sera également mis à la disposition de l’artiste. L’appartement et le lieu de création étant situés au cœur même du site naturel protégé obligeront l’artiste à se conformer au règlement du Domaine. L’artiste devra souscrire obligatoirement une assurance responsabilité civile et locative pour la durée de son séjour. Conditions financières Le montant de la bourse est fixé pour cette année 2012 à 8.000 euros pour une résidence de création de 4 mois, de début mars à fin juin 2011. A l’issue de la résidence (et au plus tard 6 mois après), l’artiste publiera un catalogue, témoignage de sa résidence. Cette publication éditée au minimum à 300 exemplaires (150 pour l’artiste, 150 pour la structure d’accueil) sera prise en charge financièrement par la structure organisatrice de la résidence jusqu’à concurrence de 2.500 euros. Seront également pris en charge par la structure d’accueil les frais liés : au logement à la fourniture d’eau et d’électricité à un abonnement téléphonique à une connexion informatique. Les frais restant à la charge de l’artiste seront les éventuelles communications téléphoniques, l’achat de matériel, les frais de déplacements. Médiation L’artiste s’engage à mener des actions de médiation au bénéfice du public local. Il pourra ainsi être amené à : ¨ présenter son travail au travers d’une exposition, d’un accrochage, d’une conférence, d’une visite d’atelier devant différents types de publics. Ou bien à mener des actions vers des publics ciblés (scolaires, étudiants…) ¨ participer à un work shop avec des étudiants d’une des écoles supérieures d’art d’Aquitaine. Par ailleurs, dans le cadre de projet(s) d’éducation artistique et culturelle, il pourra animer des ateliers pour des élèves d’écoles maternelles, ou primaires, de collèges ou lycées. Dans ce cas l’artiste sera alors rémunéré en plus du budget alloué à la résidence et la durée de résidence pourra être allongée. Modalités de sélection Parmi les candidatures d’artistes ayant déjà connu une carrière nationale ou internationale significative, une présélection sera opérée à partir de l’examen des dossiers par un comité de pilotage constitué des partenaires culturels suivants : Ministère de la culture et de la communication - Drac Aquitaine ; FracAquitaine ; Musée Bonnat de Bayonne ; Ecole Supérieure d’Art des Rocailles Agglomération Côte basque-Adour à Biarritz ; l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées (sites de Pau et de Tarbes) ; Conseil Régional d’Aquitaine, Arteleku de San Sebastian ; EKE - Institut Culturel Basque ; Galerie image/imatge Orthez, personnalités du milieu artistique. Les artistes présélectionnés pourront ensuite être invités à présenter leur parcours et à défendre leur projet lors d’un entretien oral avec les membres du jury. Date limite des dossiers de candidature : 30.06.2011.

Sélection : septembre 2011.

Procédure pour postuler :¨ Télécharger le dossier d’inscription et le compléter. ¨ http://www.nekatoenea.org/
Enregistrer le document en format pdf 5 mega maximum en le nommant par votre nom et prénom ¨
Envoyer le à l’adresse : contact2012@nekatoenea.org (boite mail dédiée uniquement à la compilation des dossiers).
Joindre également votre nom et prénom comme « sujet » du mail
Toutes les pièces que vous voulez fournir devront être contenues dans le format pdf portant votre nom.
Les autres pièces jointes ne seront pas conservées.Dans les jours suivant la réception de votre dossier,
vous recevrez un mail confirmant l’enregistrement de votre candidature
Renseignements : Laurence Aguerre : cpielittoralbasque.art@hendaye.com - 05.59.20.37.20
"Larretxea" - Domaine d’Abbadia - rue d’Armatonde - 64700 HENDAYE. http://www.nekatoenea.org/


APPEL A AUTEUR-CRITIQUE

La Belle Revue est une initiative singulière de revue traitant l’actualité de l’art contemporain en Centre-France.
C’est une revue en ligne avec un tirage papier annuel et rétrospectif.
Chaque mois une newsletter consacre un article à une exposition organisée par un lieu partenaire du réseau.
La Belle Revue recherche pour les mois d’avril, mai, juin 2011, à faire paraître des chroniques sur les expositions 2011 suivantes :

  • La Saga de l’admiration > La Box, du 20/01 au 07/05 (pour newsletter avril)
  • Lamarche & Ovize > ESACM, du 15/04 au 20/05 (pour newsletter avril ou mai)
  • Peggy Buth > CAC Pougues des eaux, du 18/02 au 15/05 (pour newsletter avril ou mai)
  • Franck Eon > FRAC Limousin, du 19/03 au 11/06 (pour newsletter avril, mai ou juin)
  • Laurent Le Deunff > CAC Meymac, du 09/05 au 12/06 (pour newsletter mai ou juin)
  • Aurélien Froment > MDAC Rochechouart, du 01/07 au 18/09 (pour newsletter juillet/aout) La Belle Revue dispose pour cela d’un budget forfaitaire de 150 euros pour un texte d’un minimum de 2500/3000 signes.

Les dead-line sont en général le 21 de chaque mois

pour une parution de la newsletter une semaine plus tard.
In extenso / La Belle Revue - 12 rue Gault de Saint-Germain - 63000 CLERMONT-FERRAND
0981842652 / 0698453108 - www.inextensoasso.com - www.labellerevue.org


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

La Biennale d’art contemporain de Lyon recrute une équipe de médiateurs culturels
Dans la période du 15 septembre au 31 décembre 2011.
Profil du poste
Assurer les visites commentées de l’exposition aux différents groupes de visiteurs (de la maternelle aux adultes)
dans les trois lieux principaux de la Biennale que sont la Sucrière,
le Musée d’art contemporain de Lyon et l’Usine TASE de Vaulx-en-Velin,
Qualités requises
Bonnes connaissances du milieu de l’art contemporain et en histoire de l’art,
bon relationnel, goût de la transmission et de l’échange.
Grande disponibilité.
Une première expérience en médiation est un plus.
Cdd en temps partiel (environ 20 heures/ semaine)
Rémunération forfaitaire par visite : 27 euros brut par visite

Date limite de dépôt de candidature : 22.04.2011.

Merci d’envoyer CV et lettre de motivation à l’attention de :
Elisabeth Tugaut - Service des publics - Biennale de Lyon - BP 1137 - 69203 LYON cedex 01.
ou par email à public@labiennaledelyon.com


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

recrute Chargé(e) de coordination de projets, Frac Nord-Pas de Calais, Dunkerque.
Constituer une collection et la diffuser, soutenir la création contemporaine par la production d’œuvres et sensibiliser les publics
à l’art contemporain sont les missions principales des Fonds régionaux d’art contemporain, structures créées en 1982
par le Ministère de la Culture dans le cadre de la décentralisation afin de développer l’art contemporain dans les régions.
Véritables laboratoires de l’art actuel, les FRAC sont des lieux vivants où le public va à la rencontre des œuvres et des artistes qui les ont créées.
poste
Dans le cadre de son projet de développement vers l’AP2, le Frac Nord-Pas de Calais
recherche un(e) Chargé(e) de coordination de projets.
Sous l’autorité de la directrice du Frac, l’Assistant(e) de coordination de projets sera chargée
d’assister la direction dans la gestion du projet de développement du Frac et de la production d’actions et projets artistiques et culturels.
profil recherché
• Coordination et mise en place des projets de diffusion du Frac sur l’ensemble du territoire régional et interrégional
• Organisation de réunions avec les acteurs concernés
• Rédaction de différents documents (notes préparatoires, comptes rendu de réunions,
conventions avec les partenaires culturels, bilans d’activités...)
• Recherches et constitution de dossiers documentaires ; assistance curatoriale
• Coordination et mise en place des partenariats pour les expositions itinérantes
• Préparation du budget prévisionnel de chaque production et action
• Préparation et gestion du planning des projets du Frac
• Participation à l’élaboration du projet artistique et culturel
expérience recherchée
• Connaissance de l’art contemporain et de l’histoire de l’art
• Expérience professionnelle à un poste similaire (min 3 ans)
• Notions de base dans les domaines des arts du spectacle, de la littérature et de la musique
• Qualités relationnelles et rédactionnelles indispensables
• Esprit de synthèse
• Rigueur, sens des responsabilités et des priorités, fortes capacités organisationnelles
• Fortes capacités d’adaptation (interlocuteurs différents, fonctionnements, équipe…)
• Aptitude à travailler en équipe
• Disponibilité et enthousiasme
• Maîtrise de différents outils bureautiques et graphiques (word, excel, logiciel d’images…)
Compétences linguistiques : Anglais : bon niveau (indispensable)
Permis B indispensable
Date de prise de fonction : Juillet 2011

Date limite de candidature : 10.05.2011

Salaire envisagé : selon expérience
Adressezvotre CV (+photo) accompagné d’une lettre de motivation et d’un premier projet (1page A4)
contenant 2 exemples d’expositions à partir de la collection du Frac Nord-pas de Calais à l’attention de
Madame Hilde Teerlinck, Directrice du Frac Nord-Pas de Calais - 930 avenue de Rosendaël - 59240 DUNKERQUE.
www.fracnpdc.fr
Pour tout renseignement complémentaire, contactez Madame Andrews, au 03.28.65.84.21.