Appels, résidences, emplois, locations — 24 mai

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Festival aux arts etc.2012 / ANGERS

I. Présentation du festival et du projet
Présentation de la Commune
Entité à la fois urbaine et rurale, Ecouflant est une Commune étendue (1 702 ha) située au Nord-Est d’Angers (49)
et comptant près de 4 000 habitants. Elle a la particularité de posséder deux grands pôles d’habitat distincts, distants de cinq kilomètres.
Au Nord, le Bourg, avec son logis de Bellebranche du XVe siècle, a conservé son âme de village de bord de rivière.
Au Sud, le quartier d’Eventard, avec son hippodrome, est situé dans le prolongement direct d’Angers.
Cet ancien village de pêcheurs doit son nom à sa situation : la confluence de la Vieille Maine, du Loir et de la Sarthe.
Présentation du festival Aux Arts Etc.
Le festival Aux Arts Etc. (festivités en plein air, concerts et arts de la rue, installation plastique) est un évènement en plein-air et gratuit
créé en 2003 par la municipalité d’Ecouflant.
Depuis sa création, la direction artistique et technique est assurée à la compagnie Lez’arts vers… (Angers)
Aux Arts Etc. est incontestablement devenu l’événement culturel phare de la Commune, lequel, en attirant un public nombreux
(environ 4000 / 5000 personnes sur les 2 jours), contribue à son identité et à son rayonnement à l’échelle de l’agglomération et au-delà.
Chaque année en plus d’une programmation de concerts et d’arts de rue, une nouvelle thématique est déclinée au moyen de réalisations arts
plastiques et/ou théâtrales. Ces réalisations doivent permettre aux habitants, associations, écoles, services municipaux et élus de partager
tout au long de l’année, et sur les temps forts de la Commune, des moments de convivialité.
Le festival accueille donc chaque année un artiste (plasticien, peintre, jardinier, sculpteur, décorateur...) en résidence afin qu’il nourrisse
et fédère les énergies locales et favorise une participation active autour d’une thématique choisie dès l’automne.
Objectifs de l’action
Le festival Aux Arts Etc. à travers cette action vise à :

  • proposer à un artiste plasticien ou à une équipe artistique un espace de création pour développer un travail en relation directe avec le site du festival, dans un temps déterminé ;
  • promouvoir l’accès à la culture, à l’art contemporain et donc l’ouverture sur les différentes expressions culturelles ;
  • permettre la rencontre, le dialogue et l’échange entre un plasticien ou une équipe artistique et la population, les associations du territoire pour construire un lien social enrichi de toutes les diversités et favoriser des échanges de savoir-faire et de compétences ;
  • impliquer les habitants dans un processus de création innovant pour valoriser chaque individu et ainsi participer ensemble à la construction d’une identité territoriale riche de nos différences.
  • fournir la matière à une exposition finalisée conçue à partir des œuvres créées pendant les séjours de l’artiste sur le territoire. Les échanges entre professionnels et amateurs, la construction du projet partagé entre artistes, élus, habitants et techniciens font du festival "Aux Arts etc." un outil de développement communal, d’évolution sociale... et de citoyenneté ! Dans le cadre de la 10ème édition du festival Aux Arts Etc. (juin 2012) à Ecouflant, la Commune et la Cie Lez’arts vers... recherchent un partenaire artistique. Ce sera e 10ème anniversaire du festival Aux Arts Etc. Ce partenaire devra proposer un projet dont la démarche artistique intègre pleinement la participation des habitants de la Commune d’Ecouflant (associations, habitants, écoles...). Dans un esprit d’échanges et de rencontres, la population devra faire partie de la réalisation finale et ainsi s’y trouver valorisée :
  • en étant le sujet d’inspiration de l’œuvre finale. ou/et
  • en participant directement à l’élaboration et à la construction de l’œuvre.

2. Sélection
Conditions
Le jury de sélection retiendra sur la base du respect des objectifs un projet qui fera l’objet d’une aide à la production
de 11 000 euros maximum.
En contrepartie de cette aide à la production, le porteur de projet s’engage à fournir les moyens nécessaires et à prendre en charge tous
les frais afférents à la mise en place et à la création du projet.
La Commune met à disposition des artistes un hébergement et assure la restauration le midi.
La médiation culturelle pendant les temps de résidence est assurée par la Cie Lez’arts vers... directrice artistique,
logistique et technique du festival.
La mise en valeur du travail de l’artiste et des œuvres se fait en collaboration et avec l’aval des directeurs artistiques du festival.
Le porteur du projet peut disposer en fonction de ses besoins et sous réserve de disponibilité des équipements et du matériel appartenant à
la Commune. Il peut également compter ponctuellement sur l’aide logistique des services techniques ainsi que sur leur savoir-faire.

Calendrier
Réception des dossiers : jusqu’au 8.07.2011 inclus.

Choix du projet par le jury : mi-juillet
Résultat : début septembre
Démarrage du projet : octobre-novembre 2011
Présentation finale de l’œuvre : 23 et 24 juin 2012
Eligibilité
Le porteur du projet doit fournir un justificatif de la maison des Artistes- sécurité sociale / AGESSA, un numéro de SIRET ou
pour les associations la copie des statuts et de la parution au journal officiel.
L’appel à projet est ouvert à toutes les personnes morales ou privées répondant au précédent point.
Le projet proposé devra :

  • être guidé par une idée forte, déjà motivé par des formes concrètes qui sera exposé dans son dossier de candidature (cf. paragraphe ci-dessous).
  • être présenté lors du festival les 23 et 24 juin 2012 et constitué tout ou partie de la scénographie du site du festival.
  • s’articuler en plusieurs temps de résidences (temps forts en amont du festival sur une période globale de 4 semaines minimum) sur la Commune, permettant à l’artiste de rencontrer et d’échanger avec la population.
  • être au centre du projet du festival et permettre à la compagnieLez’Arts vers... de créer des extensions thématiques afin de dégager une identité spécifique à cette édition. Dossier de candidature Pour proposer un projet au festival aux arts etc d’Ecouflant, il est nécessaire de présenter un dossier complet avant le vendredi 8 juillet 2011 qui doit comporter :
  • une présentation de l’artiste/compagnie/collectif comportant CV ou récit de son parcours et un ensemble de documents sur ses recherches et ses travaux antérieurs (images et textes).
  • une présentation du projet (intention, descriptif, images, dessins préparatoires...) précisant la motivation pour cet appel à projet et les moyens mis en œuvre pour sa réalisation.
  • un budget prévisionnel détaillé de production de l’œuvre.
  • une description technique de la mise en place du projet.
  • une planification de la mise en place du projet. Le projet retenu fera l’objet d’un contrat dans lequel les obligations des deux parties seront spécifiées en détail. Formats acceptés : DOC, PDF, JPG et tout format issu de logiciels libres Compatibles MAC et PC Contact et renseignements Des photos et informations sont consultables sur le site : www.auxartsetc.fr Informations complémentaires, contacter : Frédéric AUBERT - Pôle animation, vie sociale et culturelle - Mairie d’Ecouflant - Place de la Mairie - 49000 ECOUFLANT - 02.41.41.00.08 - faubert@ecouflant.fr - www.auxartsetc.fr et www.ecouflant.fr Ou Cie Lez’Arts vers... - 1, rue Max Richard - 49100 ANGERS. 02 41 36 33 89 - contact@lezartsvers.com - www.lezartsvers.com

=+=+= ARTISTE ENSEIGNANT

RECRUTE UN(E) ENSEIGNANT(E) EN DESIGN GRAPHIQUE à compter de septembre 2011 / CAMBRAI

L’Etablissement Public de Coopération Culturelle « Ecole Supérieure d’Art Nord-Pas de Calais / CAMBRAI »
recrute, dans le cadre du projet pédagogique et scientifique de l’EPCC,
et pour renforcer l’option design graphique de l’école :
UN(E) ENSEIGNANT(E) EN DESIGN GRAPHIQUE
(emploi à mi-temps, 8H semaine, le lundi)
L’école de Cambrai fait partie du réseau des 5 écoles supérieures d’art du Nord-Pas de Calais.
L’école, qui sera installée dans de nouveaux locaux en 2012, prépare au DNAP et au MASTER Communication.
Missions :

  • participer au développement de l’option Design Graphique dans le nouveau projet de l’école ;
  • participer au programme de recherche sur le design graphique (espace et création éditoriale ) ;
  • développer les relations pédagogiques et professionnelles extérieures à l’école au niveau national et international ; Profil :
  • créateur diplômé d’une école supérieure française ou européenne inscrit sur la scène actuelle du design graphique (commandes, productions, éditions, expositions, etc.) ;
  • intérêt affirmé pour des pratiques associant le design graphique et l’art ;
  • engagement dans une recherche liée au design graphique ;
  • capacité à développer des projets pédagogiques en lien avec la sphère professionnelle ;
  • première expérience de l’enseignement souhaitée ;
  • si possible, maîtrise de l’anglais. Merci d’adresser votre candidature par courrier (lettre de motivation + CV + photo) avant le 22.06.2011 à : *************************** Christelle KIRCHSTETTER - Directrice de l’EPCC « Ecole Supérieure d’Art – Nord-Pas de Calais / CAMBRAI » 7 rue du Paon - F – 59 400 CAMBRAI. Informations complémentaires sur le profil de poste uniquement par courriel : ckirchstetter@esa-npdc.net

=+=+= OFFRE EMPLOI

RECRUTE RESPONSABLE PORTAIL DE LA TAPISSERIE – WEBMASTER EDITORIAL / AUBUSSON

La Tapisserie d’Aubusson est un art plusieurs fois centenaire, disposant d’une notoriété mondiale
et qui vient de bénéficier de la prestigieuse inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, de l’UNESCO.
Cet art a représenté plusieurs milliers d’emplois au début du XXème siècle, il mérite que les conditions
de son excellence soient pérennisées et redynamisées par une action publique volontariste.
Dans cet objectif, le Conseil Général de la Creuse,
le Conseil Régional du Limousin et la Communauté de communes d’Aubusson-Felletin o
nt décidé en 2010 la création d’une Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, à Aubusson.
Cette Cité, autour du musée de la tapisserie qui en constitue l’ossature principale, anime déjà un ensemble de services de haut niveau
(formation, création/innovation, centre de documentation, accompagnement des acteurs économiques …)
et fait l’objet d’un projet d’extension et implantation sur le site de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs d’Aubusson, à l’horizon 2014.
Ce projet est inscrit au Plan Musée du Ministère de la Culture et vient d’être labellisé Pôle d’Excellence Rurale, par l’Etat.
Dans cet esprit un site web, portail de la tapisserie, de niveau international, est en cours de mise en place,
avec l’appui de la Caisse des Dépôts et du Programme européen Leader. Une assistance à maîtrise d’ouvrage spécialisée
a permis d’en définir la stratégie, le positionnement et d’en cerner précisément les objectifs et les fonctionnalités.
www.cite-tapisserie.fr
missions
* Mettre en œuvre l’organisation définie pour le portail et ses différentes
* fonctionnalités, en partenariat avec toutes les institutions concernées ;
* Assurer l’alimentation en contenus pertinents du portail ;
* Assurer la gestion, le développement du service, l’animation de réseaux sur le web ;
* Assurer l’interface entre la Cité et le prestataire privé maître d’œuvre de l’applicatif ;
* Travailler en étroite collaboration avec le centre de documentation
pour assurer la publication et la mise à jour des contenus ;
* Etre membre du comité de direction de la Cité ;
profil/compétences
* Diplômé de l’enseignement supérieur art/design/culture, ou formation
en journalisme avec spécialisation (voire 1ère expérience) art/design/culture
* Expression écrite de bon niveau
* Maitrise du traitement son, image et vidéo
* Connaissance des dimensions d’animation des réseaux sociaux
* Avoir de grandes qualités relationnelles
* Rigueur et sens de l’organisation
* Maîtrise de la langue anglaise
Les plus :
* vous animez déjà un blog ou une page facebook
* vous disposez d’une culture et un intérêt concernant les arts plastiques, design et les métiers d’art
* vous portez un intérêt à la création textile contemporaine, ainsi
qu’aux activités en lien avec la valorisation culturelle et économique du patrimoine.
* permis B
caractéristique du poste
Le/la responsable du portail sera intégré(e) dans les cadres du Syndicat mixte « Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé ».
La personne recrutée dépendra hiérarchiquement du Directeur de la Cité, mais aura également de nombreuses relations fonctionnelles
avec le Conservateur du musée, Directeur adjoint de la Cité.
Il/ elle sera géographiquement basé(e) à Aubusson (Creuse).
Cadre A de la fonction publique territoriale, ou à défaut recrutement par contrat (contrat de 3 ans, renouvelable).
Poste à pourvoir à partir du 19 Septembre 2011.
pour postuler
Les candidatures (lettre de motivation, C.V.) sont à adresser par courrier, à :
M. le Président du Syndicat mixte - Syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé
BP 89 – avenue des Lissiers - 23200 AUBUSSON.

date limite de candidature : le 29.07.2011.


=+=+= OFFRE EMPLOI

UN RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER / ATELIERS DE RENNES/ RENNES
BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN / SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2012

Fondé et dirigé par Bruno Caron, le groupe Norac a mis en place fin 2005
une politique de mécénat dans le domaine de l’art contemporain.
Art Norac, association loi 1901 reconnue d’intérêt général,
a été créée pour mener des actions de mécénat dans le cadre de la loi d’août 2003.
Début 2006, un appel d’offre est lancé pour la création d’une manifestation sur les relations entre art et entreprise/économie.
Sont ciblés des organismes à but non lucratif, actifs dans le domaine de l’art
et rassemblant les compétences nécessaires à l’organisation d’un tel événement.
L’équipe lauréate est invitée à concevoir et réaliser les deux premières éditions
des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain (2008 et 2010).
En juillet 2006, c’est la proposition "Valeurs croisées", de l’association Art to be, dirigée par Raphaële Jeune,
qui est choisie par un comité de sélection rassemblant principalement des professionnels de l’art.
Depuis lors, Art to be travaille à sa mise en œuvre en lien avec un comité de suivi composé de représentants d’Art Norac,
des partenaires publics et du monde de l’art. En mars 2007, le nom "Les Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain"
voit le jour, établissant un pont entre le lieu du travail dans l’entreprise et le lieu du travail de l’artiste.
En janvier 2010 est lancé le deuxième concours des Ateliers de Rennes, avec pour objectif de sélectionner un nouveau projet artistique
et une nouvelle équipe pour les Ateliers de Rennes 2012 et 2014. C’est l’association Lucidar, dirigée par Anne Bonnin, qui est choisie.
www.lesateliersderennes.fr
MISSIONS
Placé(e) sous l’autorité de la directrice de LUCIDAR et du comité de suivi des Ateliers de Rennes,
le (la) responsable administratif(ive) et financier(ère), aura pour mission d’assurer
la gestion administrative et financière de la troisième édition des Ateliers de Rennes, depuis la phase
de conception jusqu’à sa réalisation et son bilan. Il (elle) assurera la gestion de l’association porteuse du projet,
la gestion du personnel (une dizaine de salariés), la gestion du budget de la manifestation (deux millions d’euros),
les relations aux fournisseurs, les conventions avec les partenaires, la recherche et le suivi des financements publiques.
1.GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIÈRE
Élaboration et suivi des budgets de fonctionnement et d’organisation de la manifestation
Tenue de la comptabilité générale et analytique, gestion de trésorerie, suivi bancaire, restitution des comptes
à l’expert-comptable et au commissaire aux comptes, relations avec le cabinet comptable et le commissaire aux comptes
Suivi des versements par les financeurs (Art Norac, collectivités territoriales, etc.) selon un échéancier défini
par le comité de suivi, la directrice artistique et le (la) responsable administratif(ve) et financier(ère).
Suivi des relations avec les partenaires financiers, suivi des relations clients / fournisseurs
Gestion des prêts d’œuvres et des productions artistiques (contrats de prêt, contrats avec les artistes, contrats de production, etc.)
Versement des honoraires aux artistes et participants
Organisation de la logistique des œuvres (transport, assurance)
Gestion et règlement des commandes et des prestations
Gestion de l’économat
2.GESTION SOCIALE ET FISCALE
Gestion administrative du personnel (contrats de travail et établissement des cahiers de charges, convention collective,
médecine du travail, gestion des plannings, etc.)
En collaboration avec un cabinet comptable, suivi des fiches de paies, arrêts maladie, congés,
établissement de cotisations, relations avec les organismes sociaux, etc.
Versement des salaires et des honoraires
3.ADMINISTRATION GÉNÉRALE
Gestion de l’association (connaissances en droit associatif)
Élaboration des conventions avec les partenaires publics et privés
Élaboration et suivi des dossiers de subventions (partie financière et budgétaire)
Recherche d’une diversification des sources de financements (partenaires privés, subventionneurs, etc.)
Suivi des contrats d’assurances, de maintenance et de sécurité
Préparation des réunions de l’association (CA et AG) et rédaction des procès-verbaux
Secrétariat général
PROFIL / COMPÉTENCES
Solide expérience dans la gestion administrative d’une structure de diffusion artistique
Expérience réussie d’au moins 5 ans dans un poste similaire dans tout types de structures culturelles
Connaissances du secteur culturel et de ses cadres réglementaires
Connaissances en droit associatif et droit du travail
Maîtrise des règles comptables
Connaissances en fiscalité du mécénat d’entreprise
Maîtrise des logiciels de gestion
Permis B indispensable
Maîtrise de l’anglais
CONDITIONS DE RECRUTEMENT
Contrat à durée déterminée (durée de la mission : septembre 2011-janvier 2013)
Poste à temps plein basé à Rennes
(Possibilité de prise de poste plus tôt selon disponibilités du candidat.)
Salaire mensuel net : selon expérience et profil
POUR POSTULER
Merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation à :
Anne Bonnin (directrice de l’association Lucidar et directrice & commissaire des Ateliers de Rennes –
Biennale d’art contemporain en 2012 et 2014)
par email à recrutement@lesateliersderennes.fr
Si vous ne recevez pas d’information de la part des Ateliers de Rennes sous quatre semaines à
compter de la date d’envoi, vous pourrez considérer que, malgré tout l’intérêt
que présente votre profil, il ne correspond pas à aux besoins actuels des Ateliers de Rennes.

DATE LIMITE DE CANDIDATURE : avant le 3.06.2011.


CURATOR

Look for Curatorial Fellowship (2 positions), LACMA, Los Angeles / ÉTATS-UNIS
The Los Angeles County Museum of Art (LACMA) is offering (2) Ralph M. Parsons Curatorial Fellowships
in the Wallis Annenberg Photography Department. The Parsons Fellows will provide general assistance to the Curator and the Department Head,
as well as the Associate Curator, while also conducting scholarly research in connection with the permanent collection and related projects
in the Photography Department, which includes over 13,000 works. The Parsons Fellowships support professional development,
with opportunities to gain significant curatorial experience specific to photography,
and to acquire a broad understanding of museum practices through cross-departmental activity.
Within the context of departmental priorities, the Fellows will conduct scholarly research on areas of the permanent collection
in his/her area of specialization and will equally be encouraged to develop familiarity with works outside of his/her field of expertise.
Areas of potential focus include, but are not limited to : California photography, Japanese photography, and Contemporary photography.
In addition to permanent collection activities, each Fellow will also be engaged in a variety of duties relating to the internal organization of special exhibitions.
Both Fellows will be fully integrated into the curatorial department, and will participate in projects pertaining to collection care and conservation,
cataloguing, on-line access, acquisitions, programming, outreach and publications.
The qualified candidate will have a Master’s degree in art history, though a Ph.D. is preferred. Prior museum experience, ideally involving photography, is preferred.
Excellent writing and public speaking skills, together with a strong interest in the acquisition, interpretation,
care and display of works of art are essential, as is the ability to work collaboratively.
The goal of the Fellowships is to provide opportunities for talented scholars committed to the museum profession.
The period of each Fellowship is one year, both are salaried with benefits ;
one position will be 5 days per week and is open for immediate hiring, the other 4 days per week and commences July 1.
Applicants should submit a cover letter that addresses interest in either Fellowship, a curriculum vitae, references,
and a statement (3 page maximum) of the applicant’s past and future research interests.

Submissions will be accepted through June 1, 2011.
***************************************************************
To apply, please visit https://home.eease.adp.com/recruit2/?id=575607&t=1


STAGE REMUNERE

RECHERCHE MÉDIATEUR(TRICE)S CULTUREL(LE)S / OCTOBRE 2011 / NUIT BLANCHE / PARIS

Nuit Blanche, manifestation gratuite et populaire organisée par la Mairie de Paris, invite chaque année, depuis sa création en 2002,
plus d’1 million de visiteurs à découvrir ou redécouvrir, le temps d’une nuit, différents quartiers et lieux de Paris
(musées, monuments, centres culturels, théâtres, cinémas, places, squares, bâtiments, gymnases, piscines, hôpitaux
ou encore lieux de culte) investis par des œuvres d’art contemporain.

Cette année, Alexia Fabre, directrice du musée d’art contemporain du Val-de-Marne (MAC/VAL) et Franck Lamy,
chargé des expositions temporaires, ont été nommés
par le Maire de Paris pour assurer la direction artistique de cette 10ème édition de Nuit Blanche.

L’Agence Eva Albarran & co est spécialisée dans la production et l’accompagnement de projets artistiques.
Son équipe, ses collaborateurs réguliers œuvrant dans le milieu de l’art contemporain
et son réseau de professionnels experts lui offrent les compétences imposées par une création pluridisciplinaire et multi-technique.
MISSIONS
Accueil et orientation des publics
Distribution d’éléments de communication (programme et autres supports)
Informations sur la programmation artistique
La médiation culturelle pour Nuit Blanche 2011 sera organisée selon deux dispositifs : la médiation générale et la médiation ciblée.
L’objectif de la médiation générale est d’accueillir et d’accompagner tous les publics dans leur découverte des projets artistiques,
en leur apportant des informations précises et de qualité sur la programmation artistique, sur les sites et les quartiers qui l’accueillent
ainsi que sur l’histoire de la manifestation. Fondée sur un dialogue ouvert avec le public et non un discours imposé,
la médiation propose des clés de compréhension des œuvres et de leurs contextes de création.
Elle permet d’ancrer la présentation des projets artistiques dans un territoire, créant ainsi, à travers la création contemporaine,
du lien entre un visiteur et son quartier ou un quartier inconnu. Les actions de médiation ciblée visent à sensibiliser
à l’art contemporain des personnes généralement non intégrées aux réseaux culturels et artistiques.
Elles sont conçues sur mesure pour des publics spécifiques (visiteurs en situation de handicap, séniors, enfants, familles, jeunes,
personnes en difficultés, etc.). Impliquant toutes les générations,
elles confèrent une dimension solidaire et sociale au dispositif de médiation de Nuit Blanche.
PROFIL / COMPÉTENCE
Formation en médiation culturelle, Histoire de l’art, Arts plastiques, écoles d’art, écoles d’architecture
Bonne connaissance de la création contemporaine
Dynamisme, aisance à l’oral, capacités d’écoute et d’adaptation aux différents publics
Goût pour le travail en équipe, sens de l’organisation et autonomie
Maîtrise d’une langue étrangère
Première expérience de médiation culturelle appréciée
FORMATION
Une session de formation aura lieu fin septembre 2011 (sur environ 2 journées) :
présentation de Nuit Blanche, de la programmation artistique 2011
et des enjeux de la médiation culturelle pour un tel événement, rencontres avec ses différents acteurs
(équipes de la Ville de Paris et de la production déléguée, directeurs artistiques) ainsi qu’avec d’autres médiateurs culturels
pour un partage d’expériences, remise d’un document de formation pédagogique, organisation pratique des actions de médiation
(répartition des missions précises et des équipes de médiation générale et médiation spécifique, etc.), mises en situation
(en Français et en Anglais, communication non verbale, etc.) et découverte des projets artistiques pendant le montage.
MÉDIATION
Médiation culturelle sur un site de Nuit Blanche (ou un parcours pour la médiation spécifique)
du samedi 1er octobre 2011, 19h au dimanche 2 octobre 2011, 1h du matin (modalités variables pour la médiation spécifique)
LIEU DE TRAVAIL
Sites parisiens investis par Nuit Blanche PARIS (médiation générale sur un seul site avec roulement des missions au cours de la soirée).
POUR POSTULER
Convention de stage obligatoire
Indemnités de stage : forfait de 100 euros nets (et un panier-repas pendant la formation)
Adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) à :
Aurélie Barnier - Chargée de la médiation pour Nuit Blanche 2011 - Agence Eva Albarran & Co
11 rue des Arquebusiers - 75003 PARIS - aurelie@eva-albarran.com

DATE LIMITE DE CANDIDATURE : lundi 30.05.2011.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Commande artistique dans le cadre de la construction d’un collège à PLOUAGAT-CHATELAUDREN (22)

I. ELEMENTS DE LA CONSULTATION
1. Maître d’ouvrage de l’opération
Département des Côtes d’Armor – 9 rue du Parc B.P 2371 22023 Saint-Brieuc Cedex - 02.96.62.62.22.
2. Procédure de passation du marché
Passation d’un marché en procédure adaptée, conformément à l’article 28 du Code des Marchés Publics.
3. Objet
Dans le cadre de la construction d’un nouveau collège à Plouagat-Chatelaudren (22),
le Conseil général des Côtes d’Armor lance un appel à candidatures aux artistes
pour la conception, la réalisation et l’installation d’une création contemporaine au sein de l’établissement,
qui ouvrira ses portes à la rentrée 2012.
4. Montant de la commande artistique
Le montant attribué à l’artiste lauréat, comprenant les honoraires de l’artiste, la cession des droits patrimoniaux
et les dépenses relatives à la réalisation de la commande (réalisation, acheminement et installation)
est fixée à 29 800 euros T.T.C.

II. PHASE CANDIDATURE
1. Programme de la commande
Le futur collège sera implanté sur la commune de Plouagat, en Côtes d’Armor,
sur une zone d’activités regroupant d’autres services publics (espace jeunesse, salles de sport, centre aéré…).
Le projet prévoit la construction de 5000 m2 de locaux
et aménage d’importantes parties végétalisées et paysagées, d’ailleurs étendues à l’ensemble du site.
Doté d’une capacité de 600 élèves, il ouvrira ses portes à la rentrée 2012.
Conformément aux exigences du Conseil Général qui souhaite que la construction du nouveau
collège de Chatelaudren-Plouagat constitue un équipement scolaire de référence en matière
de développement durable, le futur bâtiment doit allier confort et très basse consommation d’énergie.
L’artiste ou l’équipe d’artistes devra démontrer sa capacité à prendre en compte les usages futurs du lieu,
à savoir un espace d’enseignement, pensé comme un lieu de vie pour les collégiens et l’équipe pédagogique.
La procédure est ouverte aux plasticiens, designers, graphistes, etc.
Tous supports et tous médiums sont envisageables, sous respect des conditions de maintenance,
de sécurité et de pérennité adaptées.
Le projet pourra s’inscrire dans une notion d’"usage" (manipulation, interaction, identité visuelle, etc.),
même si la commande ne vise pas spécifiquement et uniquement la production d’objets de design.
Par ailleurs, il pourra être évolutif, à la condition que cette évolution ne nécessite pas de maintenance trop contraignante.
Enfin, il est souhaité que l’œuvre se situe plutôt dans des espaces de vie collectifs (préau solaire, cour…),
sans exclure, à ce stade, d’autres lieux d’intervention.
Pour plus de détails sur le projet de construction et le programme de commande,
les candidats peuvent se reporter au dossier technique.
2. Dossier de candidature
Pour être recevable, le dossier de candidature, obligatoirement en langue française,
devra comprendre obligatoirement les pièces suivantes :

  • un curriculum vitae détaillé et actualisé
  • une lettre de motivation mettant en évidence l’intérêt de l’artiste à intervenir dans le site et le contexte et explicitant la manière dont ce projet s’inscrira dans son parcours artistique / 1 page A4, recto verso maximum.
  • une documentation sur le travail de l’artiste et sur les oeuvres réalisées : démarche artistique, sélection d’oeuvres significatives précisant l’année de réalisation et, le cas échéant, l’objet de la commande et le lieu d’implantation / dossier couleur au format A4 ou A3, 20 pages maximum, relié sur support papier ou sur support CD exclusivement sous un unique fichier PDF.
  • une attestation d’inscription à la Maison des Artistes-sécurité sociale ou Agessa et n° de SIRET ou des garanties équivalentes pour les candidats étrangers.
  • une attestation sur l’honneur originale, datée et signée, attestant que le candidat n’est pas soumis à des interdictions de réponse à une commande publique, qu’il remplit les conditions nécessaires et présente les garanties techniques, professionnelles suffisantes (remplir le fichier "attestation sur l’honneur" joint au dossier ou joindre formulaires DC1 et DC2). 3. Modalités de sélection des candidatures Pour mener à bien cette consultation, Le Conseil général a mis en place un comité artistique ayant pour objet de procéder à l’examen des candidatures, puis d’en proposer un classement avant le choix définitif du projet assuré par le représentant du maître d’ouvrage. Ce comité réunit des représentants du maître d’ouvrage, le maître d’œuvre, des représentants des usagers et des experts désignés par le maître d’ouvrage. Les candidatures seront examinées selon les critères de sélection suivants :
  • démarche artistique de l’artiste et son adéquation avec les prescriptions du programme de la commande, appréciée au regard de la lettre de motivation et de la documentation visées au point 2 ci-dessus ;
  • capacités appréciées au regard de la qualité des références et/ou des expériences présentées. Trois candidats seront présélectionnés par un comité artistique pour présenter un projet. 4. Condition de remise des candidatures
  • Les dossiers devront parvenir sous pli recommandé avec accusé de réception ou être déposés contre récépissé (du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30), à l’adresse suivante : Conseil Général des Côtes d’Armor – DCPLP Action Culturelle Espace Kreiz Breizh, 3 rue Pohel - 22000 SAINT BRIEUC.
  • L’enveloppe comportera la mention suivante : "Commande artistique Collège Plouagat-Chatelaudren – NE PAS OUVRIR"
  • La transmission des candidatures par voie électronique est autorisée, l’adresse suivante http://www.cotesdarmor.fr (rubrique marchés publics)
  • Date limite de remise des candidatures : 15.06.2011,12h.

III. PHASE PROJET
A l’issue de la phase candidature, les trois candidats présélectionnés seront invités à une visite
de chantier organisée par le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre
(entre le 5 et le 13 juillet 2011), puis à présenter un projet (fin septembre 2011).
Le choix du projet sera effectué en octobre 2011, pour une livraison de l’œuvre entre avril et juin 2012.
Les deux candidats non retenus percevront une indemnité.
Le maître d’ouvrage se réserve néanmoins le droit, après avis du comité artistique,
de moduler le montant de l’indemnité en cas d’insuffisance manifeste du projet.
IV. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
Conseil Général des Côtes d’Armor – DCPLP Action Culturelle
Tél. 02 96 62 27 82 : Fax. 02 96 62 27 79
Contact : Claire Létournel, chargée des arts visuels – contact@cg22.fr / 02 96 77 68 36
Maître d’œuvre du bâtiment : Agence NUNC – Bretagne, Valérie Huicq et Pierre Béout.
2 Quai Armez 22000 Saint-Brieuc / www.nunc.fr.
Dossier de consultation complet disponible sur les sites :
* www.cotesdarmor.fr, rubrique "marchés public", plate-forme mégalis
* sur demande par écrit à : Claire Letournel à l’adresse ci-dessus.
ps : le montant de rémunération des artistes non retenus est de 1600 euros.
renseignements à l’adresse suivante : letournelclaire@cg22.fr


AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE / SCENOGRAPHIE

Objet du marché : conception et suivi de réalisation de la scénographie de l’exposition provisoirement intitulée " Kanak "
présentée dans la galerie Jardin (environ 2 000m2) du 30 septembre 2013 à janvier 2014 (dates et titre prévisionnels).

Département de publication : 75 - Annonce No 11-106278

  • Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Etab. public du musée du quai Branly. Correspondant : M. le président, 222, rue de l’université, 75343 PARIS Cedex 07, tél. : 01-56-61-70-00, télécopieur : 01-56-61-71-38, courriel : marches-publics@quaibranly.fr, adresse internet : http://marches.quaibranly.fr/. Adresse internet du profil d’acheteur : http://quaibranly.e-marchespublics.com/collectivite/. Le pouvoir adjudicateur n’agit pas pour le compte d’autres pouvoirs adjudicateurs. Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur : Loisirs, culture et religion. Objet du marché : conception et suivi de réalisation de la scénographie de l’exposition provisoirement intitulée " Kanak " présentée dans la galerie Jardin (environ 2 000m2) du 30 septembre 2013 à janvier 2014 (dates et titre prévisionnels). Catégorie de services : 12. CPV - Objet principal : 71220000. Lieu d’exécution : 222, rue de l’université, 75343 Paris Cedex 07. Code NUTS : FR101. L’avis implique un marché public. Caractéristiques principales : sur une surface d’environ 2000 m2 en galerie Jardin du musée, l’exposition présentera environ 270 pièces de natures diverses : artefacts anthropologiques, documents, audiovisuel, art contemporain ... L’Exposition a pour but de présenter les modalités de la vie culturelle kanak traditionnelle et contemporaine et de renvoyer aux interactions entre passé et présent. Conçu comme la présentation du monde kanak par les intéressés eux-mêmes, le parcours se développera autour des concepts issus des catégories culturelles kanak : le verbe et la parole ; la grande maison et son pays ; le taro et l’igname ; les ancêtres et les génies ; la personne et les liens Refus des variantes. La procédure d’achat du présent avis est couverte par l’accord sur les marchés publics de l’OMC : oui. Prestations divisées en lots : non. Durée du marché ou délai d’exécution : 29 mois à compter de la notification du marché. Cautionnement et garanties exigés : aucune caution ou garantie particulière n’est exigée. Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : une prime de 1 500 euros (ttc) sera attribuée aux candidats sélectionnés pour remettre une offre, et qui l’ayant remis n’auraient pas été déclarés attributaire du marché, sous réserve que la remise de prestation demandée dans le règlement de la consultation le justifie. Une avance de 30 % d’une somme égale à 12 fois le montant initial du marché divisé par la durée du marché exprimée en mois sera versée au titulaire du marché. Le délai global de paiement est fixé à 30 jours à compter de la réception de la facture par l’établissement public du musée du quai Branly. Le marché est financé sur le budget de l’établissement public Le taux des intérêts moratoires est fixé dans le décret no 2002-232 du 21 février 2002 modifié. Forme juridique que devra revêtir le groupement d’opérateurs économiques attributaire du marché : le marché sera attribué à un prestataire seul ou à un groupement d’entreprises. Dans le cas d’un groupement conjoint, le mandataire sera solidaire des autres membres du groupement. Langues pouvant être utilisées dans l’offre ou la candidature : français. Unité monétaire utilisée, l’euro. Conditions de participation : Critères de sélection des candidatures : les candidats seront sélectionnés sur leur capacités professionnelles, techniques (moyens matériels et humains ) et financières (chiffres d’affaires). Situation juridique - références requises : a- une déclaration sur l’honneur dûment datée et signée pour justifier que le candidat n’entre dans aucun des cas mentionnés aux articles 43 et 44 du code des marchés publics. Le marché ne sera attribué au candidat retenu que s’il a fourni, dans un délai imparti par l’établissement public :
  • les certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant qu’il a satisfait à l’ensemble de ces obligations fiscales et sociales,
  • les pièces prévues aux articles D.8222-5, D.8222-7 et D.8222-8 du code du travail. B- la copie du ou des jugements prononcés s’il est en redressement judiciaire. Capacité économique et financière - références requises : - une déclaration concernant le chiffre d’affaires global et le chiffre d’affaires concernant les services objet du marché, réalisées au cours des trois derniers exercices disponibles ; Référence professionnelle et capacité technique - références requises : - une présentation d’une liste des principaux services effectués en conception et suivi de réalisation de projets architecturaux, de muséographie et de scénographie d’exposition au cours des trois dernières années, indiquant la date d’exécution et le destinataire public ou privé, la surface et l’enveloppe des travaux, pour les projets d’exposition ou muséographiques : l’indication du nombre et la typologie des œuvres et de la nature de l’exposition. Des visuels seront également joints. Les prestations de services sont prouvées par des attestations du destinataire ou, à défaut, par une déclaration du candidat. Les services sont à distinguer entre les membres du groupement / sous-traitants - cotraitants et bien distinguer également les prestations réalisées en termes de conception lumière/muséographique/graphisme.
  • une déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat et l’importance du personnel d’encadrement pour chacune des trois dernières années ;
  • une description de l’équipement technique dont le candidat dispose pour la réalisation de marchés de même nature. Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d’invitation ou document descriptif). Type de procédure : procédure adaptée.

Date limite de réception des offres : 1.06.2011, à 17h.

Délai minimum de validité des offres : 180 jours à compter de la date limite de réception des offres.
Autres renseignements :
Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur / l’entité adjudicatrice : 2011-MQB-01410-MA-00-00.
Renseignements complémentaires : la consultation s’adresse à des équipes constituées autour d’un architecte en charge de proposer :

  • la conception et le suivi de réalisation de la scénographie de l’exposition comprenant également l’accrochage des œuvres, l’intégration de dispositifs audiovisuels, la conception graphique du système d’information directionnel et pédagogique, la conception lumière et suivi de la réalisation de l’ensemble (installation, maintenance, démontage). La conception et suivi de réalisation du graphisme intègre également la fourniture des fichiers d’exécution de l’ensemble des éléments du système d’information au public, nécessaires à leur mise en fabrication. Les candidats souhaitant obtenir des renseignements complémentaires, peuvent le faire uniquement par courriel (en adressant leurs questions à l’adresse marches-publics@quaibranly.fr) et ce, en temps utile afin que la personne publique puisse répondre au plus tard quatre jours avant la date limite de réception des offres. Les candidatures devront être transmises sous enveloppe cachetée, soit contre récépissé à l’adresse ci-dessous entre 9h-12h et 14h-17h, soit par lettre recommandée avec demande d’avis de réception postal à l’adresse ci-dessous : Etablissement public du musée du quai Branly - Service juridique - 222, rue de l’université - 75343 PARIS Cedex 07 Les candidatures seront remises sous enveloppe qui portera, outre l’adresse ci-dessus, la mention suivante en haut à gauche : " candidature pour la scénographie de l’exposition Kanak - ne pas ouvrir ". Les candidats compléteront le tableau synthétique des données (format xls) portant sur les éléments justificatifs de leurs capacités financières, professionnelles et techniques qu’ils téléchargeront gratuitement à l’adresse suivante : http://quaibranly.e-marchespublics.com/collectivite/ Ce tableau synthétique des données sera joint au dossier de candidature envoyé ou remis contre récépissé au pouvoir adjudicateur, et sera également adressé complété par courriel à l’adresse ci-après avant la date et l’heure limites de remise des candidatures : marches-publics@quaibranly.fr. Dans le cas d’un groupement ou de sous-traitant, les candidats rempliront une ligne du tableau pour chaque cotraitant ou sous-traitant. Les dossiers qui seraient remis contre récépissé, ou dont l’avis de réception serait délivré après la date et l’heure limites, ainsi que ceux qui ne seraient pas remis sous double enveloppe cachetée, ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs. Instance chargée des procédures de recours : Greffe du Tribunal administratif de Paris 7, rue de Jouy, 75181 PARIS Cedex 04, tél. : 01-44-59-44-00, courriel : greffe.ta-paris@juradm.fr, télécopieur : 01-44-59-46-46, adresse internet : http://www.ta-paris.juradm.fr/ta/paris/index.shtml. Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours : Etablissement public du musée du quai Branly - Service juridique 222, rue de l’université, 75343 Paris Cedex 07, courriel : marches-publics@quaibranly.fr, télécopieur : 01-56-61-71-38, adresse internet : http://marches.quaibranly.fr/. Critères sociaux ou environnementaux : Aucun Eléments de facturation : Libellé de la facture : Etab. public du musée du quai Branly Direction comptable 222, rue de l’Université, 75343 Paris Cedex 07 Classification des produits : Services fournis principalement aux entreprises - Services récréatifs, culturels et sportifs.

AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Commande publique, le projet d’une intervention artistique en création d’un volume, d’une sculpture ou d’une installation
pour l’entrée public de l’atelier 231 - Centre National des Arts de la Rue - Ville de SOTTEVILLE LES ROUEN.

Direction Régionale des Affaires Culturelles - Haute Normandie - Service Arts Plastiques
Commande publique pour l’entrée public de l’Atelier 231 – Centre National des Arts de la Rue - Ville de Sotteville-lès-Rouen
Identification du commanditaire pour la phase d’étude : Direction Régionale des Affaires Culturelles de Haute-Normandie (Drac)
Objet :
La Drac Haute-Normandie inscrit dans le cadre du dispositif de la Commande publique le projet d’une intervention artistique
en création d’un volume, d’une sculpture ou d’une installation
pour l’entrée public de l’atelier 231 - Centre National des Arts de la Rue,
à Sotteville-lès-Rouen. Le programme de la commande figure dans le cahier des charges en annexe.
Etudes de projet :
A l’issue du présent appel à candidatures, trois candidats seront admis à développer les études d’un projet artistique.
Pour cette phase, chaque candidat admis recevra la somme totale de 5000 euros.
Cette somme globale, forfaitaire, fixe et non révisable, inclut tous les frais de conception et de fabrication des documents.
Dossier de candidatures :
Rédigé en français, le dossier de candidature comprendra :

  • un curriculum vitae de l’artiste ou des artistes dans le cas d’un collectif,
  • une note d’intention générale sur la démarche artistique du candidat,
  • un dossier artistique sur support papier ou numérique Modalités de sélection des candidatures : Après examen des candidatures par le comité de pilotage de l’opération, les trois candidats admis à développer les études d’un projet seront invités pour une présentation du site de la commande. Ils devront ensuite présenter, à l’occasion d’une audition devant le comité de pilotage dans un délai de trois mois environ :
  • un texte de présentation du projet
  • un descriptif détaillé permettant de visualiser la proposition
  • un dossier technique précisant sous différents angles le concept et la nature des interventions et les modalités pratiques de réalisation (matériaux, techniques employées, compétences associées...)
  • un budget prévisionnel de réalisation,
  • un calendrier relatif aux travaux de fabrication et d’installation des interventions,
  • un cahier des charges précisant les modalités d’entretien ou de restauration,
  • tout autre élément permettant d’apprécier la qualité et la mise en situation du projet. Date prévisionnelle d’une audition des 3 candidats : fin septembre 2011. Date prévisionnelle de réalisation du projet : premier semestre 2012. Date et lieu d’envoi des candidatures :

La date limite de réception des candidatures est fixée au 24.06.2011 à minuit, cachet de la poste faisant foi.

Les dossiers de candidature sont à adresser à
Drac Haute-Normandie - A l’attention de Jérôme Felin - 2, rue St-Sever - 76032 ROUEN Cedex
Sous enveloppe portant la mention « Commande publique Sotteville-lès-Rouen » - « Ne pas ouvrir »
Renseignements : Jérôme Felin - Inspecteur-Conseiller arts plastiques : jerome.felin@culture.gouv.fr
CAHIER DES CHARGES CONCERNANT LA COMMANDE PUBLIQUE DE L’ENTREE DE L’ATELIER 231 -
CENTRE NATIONAL DES ARTS DE LA RUE

1 - La Ville de Sotteville-lès-Rouen
L’origine, l’histoire, l’identité
Située dans un des méandres de la Seine, la ville de Sotteville-lès-Rouen
est aujourd’hui forte d’une population de 31 000 habitants
qui la place au deuxième rang des soixante et onze communes de la CREA
(Communauté Rouen Elbeuf Austreberthe)
et au quatrième du département de la Seine-Maritime.
Des vestiges romains attestent de la présence humaine depuis la plus haute antiquité
et les zones alluvionnaires fertiles qui composent essentiellement son territoire en font,
jusqu’au 18ème siècle, une bourgade agricole.
Le véritable développement de Sotteville-lès-Rouen est indissolublement lié à la révolution industrielle dont la ville,
malgré les dix-sept bombardements de la seconde guerre mondiale qui détruiront ou endommageront 60 % du bâti,
conserve encore aujourd’hui de nombreux témoignages.
Dès 1842 des travaux conséquents sont entrepris en bordure de Seine lors de la construction du chemin de fer
de l’Ouest destiné à relier Rouen à Paris, cette ligne sera d’ailleurs la première en France à transporter des voyageurs.
Le milieu du 19ème siècle voit donc de profondes modifications s’opérer à Sotteville, tant sur le plan urbain,
en ce qui concerne les constructions liées au développement ferroviaire, que sur le plan humain.
C’est ainsi que l’arrivée de plusieurs centaines d’ouvriers anglais complétée par le recrutement
d’une main d’œuvre locale forment ce qui reste un des traits marquants de la ville :
une dimension ouvrière et populaire fondée sur des notions de partage et d’entraide,
de pratiques sportives collectives, de manifestations culturelles et festives.
La vie culturelle, sociale et sportive
Afin d’accompagner, voire de susciter, les besoins temporels et spirituels des nombreux employés
de l’activité ferroviaire et de leur famille, les coopératives ouvrières et les lieux de loisirs
se sont rapidement développés.
C’est ainsi qu’à la fin du 19ème siècle, Sotteville ne comptera pas moins de sept salles
qui proposeront d’abord des spectacles et des revues auxquels viendront rapidement
s’ajouter des projections cinématographiques.
La dimension d’éducation populaire date également de cette période puisque par exemple une
Société Populaire d’Etudes Diverses voit le jour en 1879 et un groupe Espéranto en 1910.
Les pratiques sportives ne sont pas en reste, plus de 20 ans avant la loi de 1901 sur les associations,
plusieurs clubs et unions sportives, telle « La Sottevillaise » qui vient de célébrer ses 123 ans, voient le jour à Sotteville.
Ce bref tableau de la « conscience » sottevillaise ne serait pas complet sans rappeler d’un des principes fondamentaux
de son histoire, la notion de solidarité coopérative. Créée en 1890, la coopérative « La Solidarité Sottevillaise »
marque le début d’une aventure humaniste, commerciale et sociale indissociable de la construction de la ville.
Sotteville est en France, un des berceaux de la prise de conscience d’une culture sociale politique
et humaine représentative de la classe ouvrière.
Le secteur géographique concerné par la commande et les prospectives urbaines

  • Etat des lieux aujourd’hui La révision du POS (Plan d’Occupation du Sol) en 1992 a permis en vingt ans de requalifier en profondeur une des entrées de la ville (construction de résidences pour personnes âgées, construction et réhabilitation d’immeubles, implantation d’un centre commercial et de commerces, mise en lumière de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption). La réalisation la plus récente en terme d’habitat est la résidence CC, un bâtiment de six niveaux qui reprend la silhouette et les couleurs d’une locomotive des années 70. Cette construction surplombe et signale fortement le site d’implantation de l’œuvre. Au deuxième semestre 2012, un gymnase consacré à la gymnastique verra le jour sur le terrain situé de l’autre côté de la route, en regard de l’œuvre.
  • Les prospectives à moyen et à long terme Il est fondamental d’appréhender que l’espace retenu pour l’implantation de l’oeuvre est au cœur d’une opération urbaine baptisée « 100 mètres de ville en plus ». Cette opération , par le biais d’acquisition de terrains appartenant à la SNCF, redonnera tous son sens à l’accès à la Seine ainsi qu’à la requalification de la gare de triage en gare de tram/train et de TGV. Les lignages du revêtement de sol qui jalonneront l’espace consacré à la commande rappellent les voies de chemin de fer très présentes à cet endroit et la future promenade des parcs qui reliera en un ensemble cohérent les maillons espaces de la Ville inclura ce site.

2 - La dimension culturelle de Sotteville aujourd’hui
Les équipements culturels
Souvent citée en exemple au milieu du 20ème siècle comme une commune sans activité culturelle notable,
Sotteville a reconquis cette dimension en se dotant depuis une vingtaine d’années d’outils importants
et complémentaires, tant en ce qui concerne les dispositifs municipaux qu’en ce qui concerne le milieu associatif.

  • La Bibliothèque Municipale Inaugurée en septembre 2004, le bâtiment de 2420 m² réalisé par Henri Gaudin est animé par une équipe de 23 personnes (incluant la gestion des Bibliothèques Centres Documentaires comme les écoles et le bibliobus). Ses collections recensent 96 000 documents, tous supports confondus, consultés ou empruntés chaque année par plus de 100 000 visiteurs dont 9000 abonnés.
  • L’Ecole Municipale Agréée de Musique et de Danse Bénéficiant du statut de conservatoire à rayonnement communal, l’école accueille chaque année plus de 500 élèves encadrés par 23 professeurs enseignant 21 disciplines. Le travail des élèves et des professeurs, ainsi que les spectacles proposés par les ensembles de l’école, quatre orchestres, deux chorales et la fanfare de l’école représentent une cinquantaine de manifestations publiques dans l’année. L’étroite collaboration avec les écoles de musique limitrophes permet une diffusion de ces spectacles sur la Région de Haute-Normandie.
  • Le Trianon Transatlantique Dotée d’une salle modulable de 280 à 440 places, cette association est conventionnée au titre de la chanson française et de la résidence d’artistes. Elle propose 35 rendez-vous musicaux de niveau national et international chaque saison. En terme d’action culturelle, elle accueille toutes les pratiques artistiques amateurs de la Ville dans le domaine du spectacle vivant et gère plusieurs studios de répétition à destination des musiciens et des groupes en voie de professionnalisation.
  • Le FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain) Installé depuis 1998 sur la commune, le FRAC, en sus de sa mission d’acquisition et de sa politique de diffusion, oeuvre également a la sensibilisation de tous les publics à l’art contemporain et au soutien à la création. Riche de 1500 œuvres réalisées par 450 artistes, cet équipement propose annuellement quatre expositions in situ et une vingtaine hors les murs. Un programme d’ateliers pédagogiques en direction des établissements scolaires et du public handicapé est également un des points forts de sa démarche.
  • Les artistes plasticiens Plus d’une vingtaine de plasticiens demeurent et travaillent à Sotteville. Une concertation avec les bailleurs a permis de réaliser dans différents programmes de construction sept ateliers/logements actuellement occupés par onze artistes. Cinq autres bénéficient d’une résidence sous le principe de dation et créent dans des ateliers mis à disposition par la ville. Il existe également plusieurs dizaines d’œuvres plastiques réparties dans la ville, elles ont pour certaines fait l’objet de commandes passées dans le cadre du festival des arts de la rue Viva Cité, sans être exhaustif, on peut citer les artistes suivants : Roger Tolmer, Evgueni Marichev, David Nasch, Franck Scurti, Denis Pondruel…
  • Les arts de la rue Depuis 22 ans le festival Viva Cité accueille le dernier week-end de juin 400 artistes représentant 70 compagnies. Pendant trois jours, c’est près de 300 représentations pluridisciplinaires qui sont proposées aux 90 000 spectateurs présents sur la manifestation. En complément de ce festival, quatre rendez-vous, deux à l’automne et deux au printemps, permettent aux habitants de différents secteurs de la ville de bénéficier de représentations au pied de leur habitation. · L’Atelier 231 – Centre National des Arts de la Rue
  • Historique Friche industrielle, l’Atelier 231 est aujourd’hui l’un des dix Centres Nationaux des Arts de la Rue. D’abord pôle régional des arts de la rue, l’Atelier 231 est inauguré par Catherine Trautmann, Ministre de la Culture et de la Communication, le 19 novembre 1998 et devient association le 1er janvier 2002. C’est le 5 février 2005, dans le cadre du "Temps des arts de la rue", qu’il voit son travail reconnu à l‘échelle hexagonale et européenne en devenant Centre National des Arts de la Rue. Implanté dans des locaux SNCF datant du 19ème siècle, il doit son nom à la célèbre locomotive Pacific Vapeur 231 dont les chaudières étaient fabriquées dans sa grande halle.
  • Ses missions Son coeur de mission est l’accueil en résidence de compagnies et les aides à la création comme soutien financier de leur projet artistique. La résidence artistique vise à leur offrir un contexte idéal de création sur une étape de conception des projets des compagnies. Pensé avec les artistes, l’aménagement du lieu met à leur disposition des espaces de répétition et de construction en intérieur et extérieur tels que la grande Halle, le Tender, les ateliers équipés pour le fer, la couture et le bois ainsi que du matériel scénique, sans oublier la composante importante du gîte et du couvert. Au cours des résidences, des temps de rencontre « Visites de Chantier » avec le public sont organisés au choix de la compagnie quant à leur forme et leur durée. Une résidence finalisant le processus de création peut donner lieu à une présentation publique du projet sous forme de « Sortie d’Atelier ». En moyenne 25 compagnies sont accueillies annuellement sur une période d’1 à 6 semaines. La mission d’action culturelle vient naturellement compléter son coeur d’activité en proposant de nombreuses actions en direction de différents publics du territoire avec la complicité des compagnies des arts de la rue en résidence ou non. Expert dans le domaine des arts de la rue, le Centre National est également un pôle de formation agréé qui transmet des savoir-faire spécifiques à un public varié : professionnels des arts de la rue, intermittents du spectacle, agents des collectivités, enseignants, animateurs socioculturels… Structure professionnelle reconnue dans ce domaine sur le territoire régional, l’Atelier 231 assure la direction artistique de nombreux événements à travers le conseil artistique. Si le festival Viva Cité en est l’élément phare, une dizaine d’autres manifestations sont programmées annuellement, dont un festival franco-britannique, le Fish & Chips, proposé in situ dans le cadre du réseau européen ZEPA. Sensible à la valeur des traces, l’établissement alimente continuellement son Centre de Ressources. Ouvert à tous, c’est un lieu de mémoire de toute la création artistique produite dans et hors de ses murs : événements, compagnies des arts de la rue…

3 – La commande et l’oeuvre
· Données techniques
Le site concerné par l’implantation de l’œuvre est un espace d’environ 700 m2 (quadrilatère de 15m par 46 m)
qui deviendra l’accès officiel du public se rendant à l’Atelier 231, que ce soit pour assister à une représentation
ou pour tout autre raison. Ce passage sera empruntable uniquement aux heures d’ouverture de l’établissement
et les artistes continueront de bénéficier comme aujourd’hui d’une autre entrée.
Outre la notion de passage et d’accès à un ERP (Etablissement Recevant du Public),
cet espace sera un lieu de représentation et devra être en capacité d’accueillir plusieurs centaines de spectateurs
et d’autres manifestations, telles que des foires aux livres, y seront également proposées.
Enfin, il sera nécessairement adapté à la circulation des personnes à mobilité réduite, des places de stationnement
sont également à prévoir à cet effet même s’il est hors de question que ce lieu devienne un parking signalisé.
· Axes de réflexion artistique, invariants
Le concept de passage plus que celui de porte est certainement la piste de réflexion essentielle,
passage d’un lieu à un autre mais également d’un état à un autre. Les éléments
(terre, végétal, feu des chaudières de la Pacific Vapeur, proximité de l’eau du fleuve de Seine)
sont également des facteurs de réflexion.
Le site devra être paysagé (minéral, végétal) et décliner, de manière plus symbolique que fonctionnelle, une signalétique d’entrée.
La couleur sera bienvenue, pour mémoire les thèmes du festival Viva Cité de 1995 à 2001 furent les couleurs de l’arc-en-ciel
puis le voyage de 2002 à 2008. Il existe à l’heure actuelle des éléments, un arbre et un mur composé de harpes en pierres taillées
et de moellons calcaires, qui pourraient être réutilisés dans la proposition.
La prégnance du bâtiment CC qui jouxte le site devra être intégrée à la réflexion en qualité de signal,
l’œuvre devra prendre cette construction en considération et non la nier.
La notion de maillon faisant partie d’un cheminement dans la ville, promenade des parcs mais également rappel
du passé ferroviaire symbolisé par les lignages des futurs revêtements de sol du passage.
En ce sens la proposition scénographique pourrait proposer des ramifications vers l’Atelier 231
mais également vers le futur gymnase situé de l’autre côté de la route Vincent Auriol.
En outre, les verticalités proposées par le mur du parking souterrain et par les murs d’enceinte des terrains contigus
à l’espace pourraient également servir de supports.

4 – Rétro planning, budget, plans
Données chronologiques : 2011

  • Juin : Sélection des trois artistes
  • Juin à Septembre : Etudes des artistes
  • Septembre : Réunion du comité de pilotage consacrée à la présentation des études 2012 - Janvier à juin : Réalisation du projet · Données budgétaires : La somme énoncée aujourd’hui pour l’ensemble du projet

(étude et réalisation) s’élève à 150 000 euros.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

Régisseur batiment et exposition / LE BAL/LES AMIS DE MAGNUM PHOTOS, PARIS.
L’ouverture du BAL est l’aboutissement d’une aventure de trois ans pour créer un lieu indépendant
dédié à la représentation du réel par l’image, sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma,
nouveaux médias. C’est aussi le résultat d’un pari : celui de transformer une salle de Bal des années folles
en un espace ouvert, mobile, réactif aux formes contemporaines du « document ».
Projet de l’Association des Amis de Magnum présidée par Raymond Depardon,
la mission de ce nouvel espace s’inscrit d’emblée dans un spectre large, celui du « document » visuel.
Dans tous ses états, fixe et en mouvement, avec toute la complexité
d’une notion historiquement fluctuante et toute la diversité des pratiques artistiques
de Walker Evans à Jeff Wall, de Eugene Atget à Gilles Peress.
Différentes hypothèses sur le monde, différentes postures, différentes constructions de l’expérience humaine.
www.le-bal.fr
missions
Sous l’autorité de la Directrice générale, et sous la tutelle de la Directrice adjointe,
le régisseur sera en charge du montage et démontage des expositions, du mouvement des oeuvres
et de la maintenance du bâtiment.
Il sera également responsable des questions de sécurité au sein du bâtiment.
1) Montage/démontage des expositions et mouvement des oeuvres :
* montage et démontage des expositions (3 à 4 par an), avec l’appui d’équipes techniques ponctuelles
dont le régisseur aura la charge du recrutement : mise en oeuvre des scénographies (devis, constructions…),
installations audiovisuelles et sonores, accrochages…
* suivi des relations avec les artistes et commissaires d’exposition pour le montage et/ou la production des oeuvres
* recherche de matériaux, d’équipements techniques (audiovisuel, son…), en accord avec les budgets
* organisation logistique des transports d’oeuvres, des assurances, réalisation de constats d’état à l’arrivée des oeuvres
2) Préparation technique et logistiques des vernissages et des événements liés à la programmation du BAL :
soirées de projection, conférences, performances, privatisations du lieu…
3) Maintenance du bâtiment et sécurité :
* intendance des locaux (bureaux, réserves)
* gestion et entretien du parc de matériel (notamment parc d’éclairage, audiovisuel, cadres…)
* suivi de la bonne marche du bâtiment (installation électrique, chauffage, système hygrométrique,
* climatisation, plomberie, évacuations, ascenseur, issues de secours, réseaux…)
* suivi des contrats d’entretien et de maintenance
* coordination de la sécurité du bâtiment (alarme, contrats de télésurveillance…)
4) Maintenance informatique, en lien avec le technicien informatique (free lance) et les fournisseurs
profil/compétences
* Titulaire d’une formation aux techniques d’exposition (accrochages, constats d’oeuvres, régie…)
* Très bonne connaissance technique de l’audiovisuel et de la photographie
* 5 ans d’expérience à un poste similaire
* Maîtrise des règles de sécurité d’un ERP
* Permis de conduire indispensable (permis B)
* Maîtrise des outils bureautiques et informatiques
* Polyvalence, sens de l’organisation, adaptabilité et rigueur
* Aptitude au travail en équipe
* Bonne expression écrite et orale
* Maîtrise de l’anglais obligatoire
pour postuler :
Candidatures à envoyer à (indiquer en objet poste régie) : recrutement@le-bal.fr
Caractéristique du poste
Poste en CDD (mission de 6 mois évolutive vers un CDI) au 4/5 ème (lundi – jeudi), à pourvoir début juin 2011.
Rémunération : à négocier selon profil et expérience

date limite de candidature : 5.06.2011.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

recrute assistant(e) - CDI - Galerie Marion Meyer Contemporain, PARIS.
Poste :

  • ACCUEIL DU PUBLIC
  • EXPOSITIONS : Participer à l`organisation des expositions dans la galerie et hors galerie (Coordination générale, Organisation du montage, du vernissage, du démontage, Gestion des transports d`œuvres, Gestion des dépôts et prêts d`œuvres), manutention et accrochage.
  • FOIRES : Participer à l`organisation des foires (Rédaction des dossiers d`inscription, Rédaction des dossiers techniques, Présence sur les foires, Ventes, Montage / démontage, manutention et accrochage.
  • ARTISTES : Mettre à jour les dossiers des artistes de la galerie (Bio / biblio, Dossier artistique, Visuels)
  • COMMUNICATION : Organisation de la communication externe de la galerie (Définir un plan de communication et le respecter, Établir des relations avec la presse et les développer, Relation avec les graphistes, Rédaction du dossier de presse, Rédaction des newsletters)
  • COMTABILITE : Préparation des documents comptables (Rangement des papiers (dépense, vente, banque, social…), Établir les factures de vente, Savoir tenir un calendrier des paiements)
  • GESTION DU STOCK. profil recherché
  • Formation supérieure de type Master en gestion des institutions culturelles ou équivalent
  • Sens du relationnel et du travail en équipe, capacité d’adaptation et d’organisation, autonomie et prise d’initiative
  • Disponibilité, flexibilité du temps de travail, intérêt pour l’art contemporain
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Maîtrise de l`anglais
  • Permis de conduire B Date de prise de fonction : 1er septembre 2011

Date limite de candidature : samedi 11.06.2011.

Salaire envisagé : SMIC + Intéressement sur vente.
Galerie Marion Meyer Contemporain - 3 rue des Trois Portes - 75005 PARIS.
01 46 33 04 38 - www.marionmeyercontemporain.com


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

recrute animateur sensibilisation artistique (h/f), BUSSY-SAINT-GEORGES.
La FOCEL recherche un animateur capable de mener auprès d’enfants de 3 à 11 ans
un projet qui consistera à faire découvrir l’art pictural, par la lecture d’image et par la pratique
(par exemple, expérimentation de méthodes picturales propres à un artiste).
Période : du 4 au 29 juillet 2011 et/ou du 1er au 26 août
Lieu de travail : Accueils de loisirs de Bussy-Saint-Georges.
Intervention par roulement sur les différents accueils.
Contrat de travail : CEE. 80 euros bruts par jour.
Profil recherché : · Motivé et dynamique
· Sérieux et ponctuel
· Tenue vestimentaire adaptée à l’animation
· Capacité à mener un projet en autonomie, tout en s’intégrant à une équipe d’animation,
sous la responsabilité de la direction.
· Titulaire d’un BAFA ou équivalence ou BPJEPS, ou expérience confirmée dans l’animation
· Bonnes connaissances pratiques de l’art pictural, capacités techniques
pour mettre en place des ateliers d’activités plastiques.
Candidature à adresser le plus rapidement possible et avant le 31.05.2011.


APPEL À PROJET

Perffusion, Territoire de tous les possibles - STRASBOURG.
Quartier Gare - Laiterie - 19 au 25 septembre 2011

Perffusion - territoire de tous les possibles - est un projet de réinvestissement expérimental
de l’espace public à l’échelle d’un quartier avec la mobilisation de ses habitants.
En 2011, pour sa 3ème édition, le projet habite le quartier Gare - Laiterie à Strasbourg
du 19 au 25 septembre le temps d’une semaine d’interventions pour explorer les possibles de l’environnement urbain.
Au programme : installations plastiques, sonores, numériques, ateliers participatifs, performances,
résidences en immeubles, flash mob, aménagements urbains, parcours artistiques -
sur des façades de locaux vacants, murs, espaces verts, friches, mobiliers, aires de jeux, places...
réalisés par plus de 30 à 60 intervenants de la scène locale, nationale et internationale.
http://www.democratiecreative.com/perffusion/
téléchargez le dossier de candidature 2011 :
http://www.democratiecreative.com/perffusion/perffusion2011_appelaprojet.pdf
Visite guidée du quartier Gare - Laiterie : http://dai.ly/fx9O7B
Perffusion - territoire de tous les possibles - est un projet de réinvestissement expérimental
de l’espace public à l’échelle d’un quartier avec la mobilisation de ses habitants.
En 2011, pour sa 3ème édition, le projet habite le quartier Gare - Laiterie à Strasbourg
du 19 au 25 septembre le temps d’une semaine d’interventions pour explorer les possibles
de l’environnement urbain.
Au programme : installations plastiques, sonores, numériques, ateliers participatifs, performances,
résidences en immeubles, flash mob, aménagements urbains, parcours artistiques - sur des façades
de locaux vacants, murs, espaces verts, friches, mobiliers, aires de jeux, places...
réalisés par plus de 30 à 60 intervenants de la scène locale, nationale et internationale.
Présenter un projet réaliste, capable d’être autogéré et ne nécessitant pas de moyens matériels lourds.
Mutualisation des moyens, exploitation des ressources de l’environnement urbain sont les fondements
de la bonne réalisation du projet Perffusion.
POUR :
L’artiste, l’urbaniste, l’architecte, l’ingénieur, le paysagiste, l’activiste, le perturbateur,
le plasticien, le graphiste, le danseur, le musicien, le graffeur, le boulanger, le pharmacien, l’employé
de bureau... et tout autre personne souhaitant vivre l’expérience de l’intervention dans l’espace public
et faire du quartier Gare - Laiterie un territoire de tous les possibles !
Ils ont partcipé : L’atlas (Paris), Sten et Lex (Rôme - Italie), les Frères Ripoulain (Rennes),
Dzia (Anvers - Belgique), Ogre (Lyon), Sean Hart (Paris), Sixo (Sixo), Toblerone (Lyon), Nelio (Lyon),
Antistatik (Strasbourg), Chifumi (Mulhouse), Alsacherie (Mulhouse), Milkvonstrass (Strasbourg),
Jaek El Diablo (Strasbourg), Wise (Strasbourg), Rensone (Strasbourg), Jean-Philippe Senn (Strasbourg),
Y84 (Strasbourg), Maou (Strasbourg), Philippe Lepeut (Strasbourg), Patrick Meyer (Strasbourg),
Johanny Melloul (Mulhouse), Judith Millot (Bayonne), Russ (Lyon), Monsta (Lyon), Flow (Nancy),
the Sheepest (Grenoble), Barrilonia (Barcelone), Cuir Moustache (Paris), Sword (Paris), Martin Roulet (Reims),
Yves Koerkel (Paris), Luiz Fernando Barreto (Strasbourg), Sylvie Kromer (Mulhouse), Min Jisook (Strasbourg),
Juan (Paris), Swifty (Londres), Francis Ramel (Nancy), Isaac Bonan (Strasbourg), Nicolas Zimny (Strasbourg),
Ogrrr (Strasbourg), Louise Fritsch (Strasbourg), Difraact (Paris), Triangle Re (Strasbourg), Iam Will (Strasbourg),
Lucie Guillemin (Strasbourg), Angela Murr (Strasbourg)…
UN ESPACE PUBLIC... SANS PUBLIC
Pleine de richesses insoupçonnées ou mal exploitées, la rue se réjouit et nous ouvre les portes de sa fécondité.
Trouver de nouvelles fonctionnalités au mobilier urbain (parking, poubelle, cabines téléphoniques,
poteaux de signalisation...),
expérimenter une signalétique au sol, peindre, afficher, jouer, perturber, chambouler...
sont autant d’actions envisageables dans la continuité des chorégraphies, flash mobs,
pièces de théâtre et autres activateurs de sensations.
ZONE HABITÉE, INTERVENTIONS À PARTAGER ...
...avec les habitants des résidences alentours. Comment éveiller la curiosité de plusieurs centaines
de familles, permettre un éveil des sens visant la réappropriation de leurs espaces de vie. Un objectif
de « mieux vivre ensemble » à organiser autour d’interventions ludiques et participatives,
sous forme d’ateliers ou projets interactifs.
UN DÉSERT EN ZONES DÉLAISSÉES PAR L’HOMME
C’est le paradoxe qui donne tout son intérêt à l’expérimentation du quartier gare-laiterie.
Anciens entrepôts à ciel ouvert, terrains vagues, parcs à l’abandon... sont autant d’espaces à fertiliser
et ensemencer d’installations, actions et interactions : mobilier, jardin partagé, aménagement paysager....
ENVOYEZ UN DOSSIER DE CANDIDATURE

  • par email : perffusion@democratiecreative.com
  • par courrier : Démocratie Créative, 179 route de Schirmeck, 67200 STRASBOURG. PERFFUSION PREND EN CHARGE : déplacement, matériel, hébergement, communication * Si votre projet ne fait pas partie de la sélection de Perffusion, rien ne vous empêche de venir participer quand même et de faire partie du off ! Dans un esprit de spontanéité et de laboratoire expérimental des possibles, votre projet s’il est autonome et gérer par vos soins est le bienvenu.

Date limite de candidature : 29.05.2011.

Sélection des projets le 10 JUIN 2011.


>> APPEL / RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Résidence photographique sur le territoire du Pays Pyrénée-Méditerranée - CERET.

Date limite d’envoi des dossiers de candidature : 30.07.2011.

Proposition offerte à tout photographe professionnel inscrit au AGESSA (compte ou précompte)
Porteur du projet
Nom : Lumière d’Encre - Statut : Association loi 1901 - Coordonnées : 47 rue de la République, 66400 Céret
Tél /Fax : 04 68 87 29 19 - Courriel : lumieredencre@free.fr
Responsable du projet : Claude Belime, 06 09 46 15 62.
Le Pays Pyrénées-Méditerranée.
Les candidats peuvent se renseigner sur la réalité du pays sur les pages internet suivantes :

  • http://www.payspyreneesmediterranee.org/.
  • http://www.vallee-du-tech.com/. La volonté de Lumière d’Encre est d’associer une recherche artistique photographique, une approche documentaire dans le sens d’un observatoire des paysages et un travail scientifique réalisé par l’université de Perpignan afin d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion sur les problématiques de l’eau. Thématique « L’eau » Le traitement iconographique du paysage avec comme fil conducteur la question de l’eau comprendra deux approches distinctes :
  • Une représentation artistique, forcement subjective qui permettra une approche de l’imaginaire qu’il véhicule par le travail de création.
  • Une représentation documentaire qui sera construite sur le principe des observatoires du paysage. Cette dernière sera associée au travail scientifique réalisé grace à la collaboration de l’Université Via Domitia de Perpignan . L’ensemble de ces trois approches doit ouvrir de nouvelles perspectives et offrir de nouveaux outils pour l’avenir. Remarque : Le paysage étant entendu comme l’espace géographique d’une communauté humaine suivant le sens défini par la convention européenne du paysage : « Le paysage désigne une partie du territoire telle que perçue par les populations et dont le caractère résulte de l’action des facteurs naturels et/ou humains et de leurs interactions ». L’artiste photographe est appelé à présenter un projet qui pourra s’intéresser à toutes les facettes de la notion de paysage (espaces naturels, urbanisés, interactions humaines, imaginaire lié aux paysages, mutations ...). Situation : Dates et durée de la résidence La résidence aura lieu entre décembre 2011 et septembre 2012 sur une durée de 6 semaines contiguës ou non, définie par un planning entre Lumière d’Encre et l’artiste. Une exposition de travaux antérieurs de l’artiste aura lieu en début de résidence ainsi qu’une exposition des travaux produits, en fin de résidence. Cette dernière restant disponible pendant l’année suivant la résidence pour accompagner le travail de sensibilisation à l’art de l’association Lumière d’Encre sur le territoire du Pays Pyrénées-Méditerranée. Sur place l’équipe de Lumière d’Encre développe un réseau de personnes et de structures ressources qui permet au projet artistique de s’inscrire dans le contexte local pour favoriser les échanges et la réalisation des oeuvres produites. Les travaux devront être rendus avant le 15 septembre 2012. Actions de médiation et actions pédagogiques
  • Dans une volonté de médiation culturelle et de sensibilisation à la photographie d’aujourd’hui, des classes à Projet Artistique et Culturel et des ateliers artistiques peuvent être mise en place avec une ou plusieurs écoles primaires et/ou secondaires et lycée. Elles donneront lieu à un contrat spécifique et à une rémunération complémentaire et seront organisées en concertation avec les écoles concernées, l’artiste et Lumière d’Encre.
  • L’artiste sera amené à présenter sa démarche artistique au cours de plusieurs soirées avec des groupes constitués, ainsi qu’auprès de la population notamment par la réalisation de trois conférences et la tenue de deux ateliers « portes ouvertes ». Un contrat de résidence sera établi, spécifiant les engagements de l’association et ceux de l’artiste, avec un planning prévisionnel. Rémunération artistique : 3500 euros bruts en droits d’auteurs. Allocation de déplacements : sur justificatifs, plafonnée à 700 euros. Allocation de repas : sur justificatifs, plafonnée à 400 euros. Frais techniques de production et de tirage : sur justificatifs, limités à 1500 euros. Rémunération complémentaire pour les interventions pédagogiques (classe à P. A.C et projet pédagogique, en cours de mise en place). Conditions financières Matériel et lieux mis à disposition Un laboratoire photographique noir et blanc est disponible sur place ainsi qu’un laboratoire numérique et un espace-studio de prise de vue simple (40 m2). Studio avec couchage situé à Céret à côté du studio de prise de vue et du laboratoire. Cadre juridique Votre dossier de candidature doit comporter :
  • Proposition de projet argumentée.
  • Un court texte décrivant la démarche artistique de l’artiste.
  • Un dossier visuel de présentation des travaux déjà réalisés.
  • Curriculum vitae à jour.
  • Proposition d’atelier pédagogique et de stage.
  • Les coordonnées physiques et internet du candidat. Il est à envoyer :
  • Soit par courrier à l’adresse de Lumière d’Encre, obligatoirement accompagné d’une copie pdf notamment pour les visuels des travaux déjà réalisés (avec une enveloppe et son affranchissement pour le retour, en cas d’absence de ces éléments il ne sera procédé à aucun retour).
  • Soit par internet sous forme de dossier PDF à lumieredencre@free.fr Lors des rencontres avec les artistes présélectionnés, un dossier papier devra être présenté (notamment pour les travaux antérieurs).
    — Date limite d’envoi des dossiers de candidature : 30.07.2011. **************************************************************************
    — Présélection de 4 dossiers : 17 octobre 2011.
    — Rencontres personnelles éventuelles avec chacun des présélectionnés en octobre et novembre 2011.
    — Choix de l’artiste retenu : 9 décembre 2011. Après décision, une réponse sera envoyée à chacun des artistes (sur adresse de courriel).

>> APPEL / RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Comité de programmation - 3e impérial - 164, rue Cowie, suite 310 - Granby (Québec) - CANADA J2G 3V3
3e impérial invite les artistes en art actuel à explorer les zones sensibles du territoire humain et
géographique dans le contexte du programme de résidence du 3e impérial centre d’essai en art actuel.
Le prochain cycle de programmations aborde la posture de l’artiste sous l’angle de l’étrangeté
et du pouvoir catalyseur de l’art : invention du quotidien, habileté à créer des protocoles ludiques, inédits,
à circuler dans des réseaux inexplorés. À partir de ces prémices de création, nous proposons
aux artistes et d’expérimenter d’autres manières d’habiter le réel, à travers la mise en oeuvre de projets d’art infiltrant.
RÉSIDENCE + ART INFILTRANT
Le concept de résidence se caractérise par une approche d’art infiltrant qui situe la pratique
de l’art actuel dans un rapport de proximité à la collectivité et dans des espaces non dédiés à l’art.
3e impérial entend par art infiltrant, des pratiques d’art qui opèrent à même le réel par un investissement
d’énergie dans le corps social. Les processus de l’art infiltrant privilégient une diversité d’approches esthétiques
et une attitude constructive et ouverte ; ils mettent à profit des compétences qui ne relèvent
pas exclusivement du champ artistique.
À travers une logique de l’apprivoisement, et tout en prenant en charge les considérations éthiques qu’elles soulèvent
ces pratiques participent à immiscer l’art dans différentes sphères du quotidien.
(par exemple : installation in situ, in socius, performance, manœuvre, intervention urbaine, etc.)
MODALITÉS DE RÉSIDENCE
Une résidence se décline par des étapes de prospection, de démarchage, de production, de communication et de diffusion.
Elle comprend un accompagnement professionnel individualisé tant sur le plan artistique, que technique et logistique.
Ce processus engage l’équipe du centre et les artistes dans une relation de coproduction pour cibler un contexte
et réaliser un projet à partir de sa conception jusqu’à sa diffusion.
Un premier séjour de prospection d’une semaine permet de clarifier le contexte, de faire un premier repérage territorial guidé
et d’évaluer la faisabilité d’un projet et sa pertinence. Par la suite, s’engage un processus opérationnel :
discussion et entente sur l’intention artistique, planification, médiation, logistique, technique, etc.
Lorsque les autorisations requises et les confirmations de collaborations sont obtenues, l’artiste revient séjourner
pour une période d’un mois qui peut se moduler en deux ou trois séjours, dépendant des stratégies de mise
en œuvre et des besoins logistiques du projet. Les étapes du processus se déroulent sur une période allant de 12 à 18 mois.
Souplesse, rigueur et éthique sont de mise en regard du fait que nous travaillons avec des publics non captifs
ou des communautés non-initiées appelées à vivre une expérience de collaboration inusitée.
Par conséquent, étant donné les particularités du travail de création contextuelle, une connaissance de base
du français parlé ainsi que des aptitudes relationnelles sont des critères qui seront considérés par le comité de sélection.
La réalisation et la diffusion d’une oeuvre d’art infiltrant demeure l’objectif de chaque résidence d’artiste.
Tous les contextes et toutes les saisons sont à explorer.
Date limite de candidature : 15.06.2011.
**********************************************
Les séjours de résidence auront lieu entre 2012 et 2014.
Les artistes sont invités à envoyer une lettre de motivation.
3e impérial souhaite connaître les intérêts des artistes par rapport à leur proposition de résidence en regard
de leur démarche ainsi que les pistes de travail qu’ils envisagent par rapport aux modalités
de la résidence et à l’orientation de la programmation.
Le dossier doit comprendre :

  • Vos pistes de travail, une intention de projet.
  • Une brève description des besoins techniques pressentis
  • Une présentation de votre démarche artistique
  • Un curriculum vitae
  • Un dossier de presse (cinq pages maximum)
  • Une enveloppe de retour affranchie
  • Une documentation visuelle : * images : fichiers en format jpg, 72 dpi, maximum 1024 X 768 pixels, compatibles MAC * vidéos : fichiers sur CD-R ou DVD (pouvant être visionné avec lecteur multimédia QuickTime) – Fichiers n’excédant pas 1Go – Standard NTSC. Veuillez noter que les DVD Blu-ray ne sont pas acceptés. * liens web : si la visualisation de votre site ou de tout autre hyperlien est essentielle à l’évaluation de votre dossier, vous devez vous assurer d’en fournir une version sur cédérom. 3e impérial offre : - Cachet de résidence et droits de diffusion
  • Hébergement
  • Espace de travail individuel de 40 m2
  • Mise en contexte locale et accompagnement individualisé
  • Documentation et édition
  • Accès aux équipements : atelier de menuiserie, outils tout-terrain, base informatique, appareils audio-visuels, documentation en art actuel Les propositions doivent être envoyées par la poste. Les dossiers envoyés par courrier électronique ne seront pas acceptés. Comité de programmation - 3e impérial - 164, rue Cowie, suite 310 - GRANBY (Québec) - CANADA J2G 3V3. http://www.3e-imperial.org - http://www.3e-imperial.org/soumission

>>> AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE / SCENOGRAPHIE

conception et suivi de réalisation de la scénographie

  • Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Etab. public du musée du quai Branly. PARIS. Correspondant : M. le président, 222 rue de l’université, 75343 Paris Cedex 07, tél. : 01-56-61-70-00, courriel : marches-publics@quaibranly.fr. Adresse internet du profil d’acheteur : http://quaibranly.e-marchespublics.com/collectivite/. Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur : Loisirs, culture et religion. Objet du marché : conception et suivi de réalisation de la scénographie de l’exposition provisoirement intitulée Philippines, arts de l’échange présentée dans la galerie Jardin (environ 2 000 mètres carrés) du 8 avril au 21 juillet 2013 (dates et titre prévisionnelles) pour le musée du quai Branly. Catégorie de services : 12. CPV - Objet principal : 71220000. Lieu d’exécution : 222 rue de l’université, 75343 Paris Cedex 07. Code NUTS : FR. L’avis implique un marché public. Caractéristiques principales : sur une surface d’environ 2 000 mètres carrés en galerie Jardin du musée, l’exposition présentera environ 350 pièces de natures diverses : artefacts anthropologiques, documents, photographies, audiovisuel... L’Exposition, sous-tendue par le fil conducteur de l’échange, a pour objectif de présenter les arts issus de l’archipel des Philippines et la variété des expressions artistiques des îles du Nord et de celles du Sud, des peuples tournés vers la montagne ou vers la mer. L’échange est entendu comme l’objet qui se donne et se prend, se donne à voir et suppose une relation à l’autre, notamment les civilisations influentes. C’est à travers ce prisme que seront appréhendés les objets. Le parcours de l’exposition, s’appuyant sur la géographie de l’archipel, présentera les arts des Hautes Terres isolées puis ceux des côtes et des îles extérieures au cœur d’un réseau maritime important. Après une présentation des objets anthropologiques (costumes, sculptures, vanneries, etc.), le parcours s’achèvera sur une partie dédiée aux découvertes archéologiques sur les pratiques funéraires et le culte des ancêtres. La consultation s’adresse à des équipes constituées autour d’un architecte en charge de proposer :
  • La conception et le suivi de réalisation de la scénographie de l’exposition comprenant également l’accrochage des œuvres, l’intégration de dispositifs audiovisuels, la conception graphique du système d’information directionnel et pédagogique, la conception lumière et suivi de la réalisation de l’ensemble (installation, maintenance, démontage).
  • La conception et le suivi de réalisation du graphisme intègre également la fourniture des fichiers d’exécution de l’ensemble des éléments du système d’information au public, nécessaires à leur mise en fabrication Refus des variantes. Durée du marché ou délai d’exécution : 24 mois à compter de la notification du marché. Cautionnement et garanties exigés : aucune caution ou garantie particulière n’est exigée. Modalités essentielles de financement et de paiement et/ou références aux textes qui les réglementent : une prime de 1 500 euros (ttc) sera attribuée aux candidats sélectionnés pour remettre une offre, et qui l’ayant remis n’auraient pas été déclarés attributaire du marché, sous réserve que la remise de prestation demandée dans le règlement de la consultation le justifie. Une avance de 30 % d’une somme égale à 12 fois le montant initial du marché divisé par la durée du marché exprimée en mois sera versée au titulaire du marché. Le taux des intérêts moratoires est fixé dans le décret no 2002-232 du 21 février 2002 modifié. Le délai de paiement est fixé à trente jours à compter de la réception de la facture par l’établissement public du musée du quai Branly. Le marché est financé sur le budget de l’établissement public. Forme juridique que devra revêtir le groupement d’opérateurs économiques attributaire du marché : le marché sera attribué à un prestataire seul ou à un groupement d’entreprises. Dans le cas d’un groupement conjoint, le mandataire sera solidaire des autres membres du groupement. Langues pouvant être utilisées dans l’offre ou la candidature : français. Unité monétaire utilisée, l’euro. Conditions de participation : Critères de sélection des candidatures : les candidats seront sélectionnés sur leur capacités professionnelles, techniques (moyens matériels et humains) et financières (chiffres d’affaires). Situation juridique - références requises : a. Une déclaration sur l’honneur dûment datée et signée pour justifier que le candidat n’entre dans aucun des cas mentionnés aux articles 43 et 44 du code des marchés publics. Le marché ne sera attribué au candidat retenu que s’il a fourni, dans un délai imparti par l’établissement public :
  • les certificats délivrés par les administrations et organismes compétents prouvant qu’il a satisfait à l’ensemble de ces obligations fiscales et sociales,
  • les pièces prévues aux articles D.8222-5, D.8222-7 et D.8222-8 du code du travail. b. La copie du ou des jugements prononcés s’il est en redressement judiciaire. Capacité économique et financière - références requises : déclaration concernant le chiffre d’affaires global et le chiffre d’affaires concernant les services objet du marché, réalisés au cours des trois derniers exercices disponibles Référence professionnelle et capacité technique - références requises : - une présentation d’une liste des principaux services effectués en conception et suivi de réalisation de projets architecturaux, de muséographie et de scénographie d’exposition au cours des trois dernières années, indiquant la date d’exécution et le destinataire public ou privé, la surface et l’enveloppe des travaux, pour les projets d’exposition ou muséographiques : l’indication du nombre et la typologie des œuvres et de la nature de l’exposition. Des visuels seront également joints. Les prestations de services sont prouvées par des attestations du destinataire ou, à défaut, par une déclaration du candidat. Les services sont à distinguer entre les membres du groupement / sous-traitants - cotraitants et bien distinguer également les prestations réalisées en termes de conception lumière/muséographique/graphisme/intégration de dispositifs audiovisuels.
  • déclaration indiquant les effectifs moyens annuels du candidat pour chacune des trois dernières années.
  • une description de l’équipement technique du candidat. Les personnes morales sont tenues d’indiquer les noms et qualifications professionnelles des membres du personnel chargé de la prestation. Nombre minimal de candidats admis à présenter une offre : 3. Critères objectifs de limitation du nombre de candidats : les candidats devront justifier de références en conception et suivi de réalisation de projets architecturaux dont scénographies d’exposition, aménagements muséographiques, et autres projets architecturaux, comprenant le graphisme, l’éclairage et l’intégration de dispositifs audiovisuels. Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d’invitation ou document descriptif). Type de procédure : procédure adaptée. Date limite de réception des offres : 27.05.2011, à 12h. **************************************************************** Autres renseignements : Numéro de référence attribué au marché par le pouvoir adjudicateur / l’entité adjudicatrice : 2011-MQB-01412-MA-00-00. Renseignements complémentaires : les candidats souhaitant obtenir des renseignements complémentaires, peuvent le faire uniquement par courriel en s’adressant que la personne publique en temps utiles afin que celle-ci puisse répondre au plus tard 6 jours avant la date limite de remise des offres. Adresse courriel : marches-publics@quaibranly.fr Conditions de remise des offres ou des candidatures : les candidatures devront être transmises sous enveloppe cachetée, soit contre récépissé à l’adresse ci-dessous entre 9h-12h et 14h-17h, soit par lettre recommandée avec demande d’avis de réception postal à l’adresse ci-dessous. Etablissement public du musée du quai Branly - Service juridique - 222, rue de l’université - 75343 PARIS Cedex 07 Les candidatures seront remises sous enveloppe qui portera, outre l’adresse ci-dessus, la mention suivante en haut à gauche : " candidature pour la scénographie de l’exposition Philippines, arts de l’échange - ne pas ouvrir ". Les candidats compléteront le tableau synthétique des données (format xls) portant sur les éléments justificatifs de leurs capacités financières, professionnelles et techniques qu’ils téléchargeront gratuitement à l’adresse suivante : http://quaibranly.e-marchespublics.com/collectivite/ Ce tableau synthétique des données sera joint au dossier de candidature envoyé ou remis contre récépissé au pouvoir adjudicateur, et sera également adressé complété par courriel à l’adresse ci-après avant la date et l’heure limites de remise des candidatures : marches-publics@quaibranly.fr. Dans le cas d’un groupement ou de sous-traitant, les candidats rempliront une ligne du tableau pour chaque cotraitant ou sous-traitant. Les dossiers qui seraient remis contre récépissé, ou dont l’avis de réception serait délivré après la date et l’heure limites, ainsi que ceux qui ne seraient pas remis sous double enveloppe cachetée, ne seront pas retenus et seront renvoyés à leurs auteurs. Instance chargée des procédures de recours : greffe du tribunal administratif de Paris 7 rue de Jouy, 75181 Paris Cedex 04, tél. : 01-44-59-44- 00, courriel : greffe.ta-paris@juradm.fr, télécopieur : 01-44-59-46-46, adresse internet : http://greffe.taparis.juradm.fr/ta/paris/index.shtml. Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours : Etablissement public du musée du quai Branly - service juridique 222 rue de l’université, 75343 Paris Cedex 07, tél. : 01-56-61-52-56, courriel : marches-publics@quaibranly.fr, télécopieur : 01-56-61-71-38, adresse internet : http://marches.quaibranly.fr. Critères sociaux ou environnementaux : Aucun Libellé de la facture : Etab. public du musée du quai Branly DARH 222, rue de l’Université, 75343 PARIS Cedex 07.

CONCOURS

Création d’une fresque en vitrophanie - BOULOGNE BILLANCOURT
Ce concours est organisé par l’agence Is’ArtY pour le compte de Bouygues Immobilier.
Le concours « ENTRE ESPACE DE TRAVAIL & ESPACE URBAIN »,
qui aura lieu du 6 mai 2011 au 8 juillet 2011, aboutira à la sélection d’une création d’un lauréat ou d’un collectif de lauréat.
Sa création sera imprimée, en très grand format (24m de longueur par 3,60m de hauteur),
sur les baies vitrées extérieures du siège social de Bouygues Immobilier
(16 panneaux vitrés, de 1,48m de large par 3,60m de haut), au plus tard le 29 juillet 2011.
Le prix sera remis au lauréat le jour de la pose de la vitrophanie.
Les dossiers de candidature seront envoyés :

  • par mail (la taille totale du dossier ne doit pas excéder 10Mo) à contact@isarty.fr.
  • ou par courrier postal (CD, clefs usb, support papier….) à Is’ArtY 1bis, rue Castéja 92100 BOULOGNE BILLANCOURT Il faudra nommer vos fichiers en commençant par : nom-prénom…. Tout dossier incomplet sera éliminé. informations, contactez : Isabel Torres Bret 06 17 86 85 47 et Virginie Marino, 06 28 78 04 33

<<< FORMULAIRE D’INSCRIPTION ET REGLEMENT

à demander à : contact@isarty.fr - vmarino@hotmail.fr - isabel.torres-bret@isarty.fr
« ENTRE ESPACE DE TRAVAIL & ESPACE URBAIN »
Chaque artiste souhaitant participer au concours doit joindre à son dossier de candidature,
le formulaire d’inscription rempli, accompagné du règlement dûment signé.
RÈGLEMENT DU CONCOURS - de création d’une fresque en vitrophanie
« ENTRE ESPACE DE TRAVAIL & ESPACE URBAIN »
Article I - Thème
Présenter un projet en prise directe avec les valeurs et les projets majeurs développés
par Bouygues Immobilier en matière de développement durable, de respect
de l’environnement et d’innovation, de responsabilité sociale, de solidarité urbaine
et d’entreprise citoyenne (diversité culturelle, missions concrètes autour du handicap, …).
Article II - Aspects techniques

  • Cette fresque artistique représentera 16 panneaux vitrés, de 1,48m de large par 3,60m de haut.
  • Toutes les formes d’expression sont admises : scène panoramique, séquences, etc … Le projet peut-être constitué d’une image ou de plusieurs (16 au maximum car il y a 16 panneaux vitrés).
  • La composition de l’oeuvre doit prévoir de laisser passer la lumière sur les 2/3 de la partie haute de la vitre. - L’artiste doit s’appuyer sur des caractéristiques architecturales du bâtiment. L’architecte Christian de Portzamparc a conçu un ensemble urbain aux allures très contrastées. Cet ensemble, très contemporain, à la pointe de l’innovation, est composé de 2 immeubles : Galeo et Dueo qui possèdent chacun leur identité propre. Galeo, siège social de Bouygues Immobilier, situé au n°3 boulevard Gallieni, attire le regard par sa forme proche du galet et le jeu d’écailles de ses façades en verre, qui tranche avec l’aspect plus brut et rocheux de Dueo (même adresse). Article III - Participants
  • Le concours est ouvert aux artistes.
  • La fresque peut être réalisée par un seul artiste ou en collectif.
  • Un même candidat peut déposer un ou plusieurs projets. Article IV - Modalités d’inscription Le concours se déroule en deux phases : - Phase 1, la présélection des dossiers de candidature par le jury.
  • Phase 2, la sélection du lauréat, parmi les candidats présélectionnés, par le jury. Ø Calendrier :
  • Le concours est ouvert à compter du : 6 mai 2011. -

Clôture de la réception des dossiers de candidature : 6.06.2011.

Présélection des meilleurs dossiers de candidature par le jury : jusqu’au 7 juin 2011 inclus.

  • Les candidats présélectionnés seront prévenus le 7 juin et un rendez-vous sera organisé dans les locaux de Bouygues Immobilier pour une présentation complète du projet et du lieu : mercredi 8 juin 2011 matin.
  • Temps de création laissé aux candidats pour travailler sur le projet : du 9 juin au 4 juillet 2011.
  • Clôture de la réception des projets : 4 juillet 2011. - Sélection du lauréat ou du collectif lauréat par le jury : 8 juillet 2011.
  • RV avec le lauréat pour perfectionner sa proposition : 11 juillet 2011.
  • Le projet devra être validé au plus tard le 22 juillet 2011. Le lauréat ou le collectif lauréat devra remettre son projet définitif validé sous un format images JPEG ou PDF haute résolution 150 dpi (minimum) à l’échelle 1, en vue de l’impression de sa création sur vitrophanie.
  • Le lauréat participera au suivi de l’impression de sa création : du 25 juillet au 28 juillet 2011.
  • Remise du prix au lauréat le jour de la pose : au plus tard fin juillet. Ø Phase 1 : Constitution des dossiers de candidature
  • Le formulaire d’inscription dûment rempli et signé .
  • Le règlement du concours dûment signé.
  • Un document au format PDF, regroupant un CV, une sélection d’oeuvres originales et un court texte expliquant le projet. Il faudra nommer les fichiers en commençant par : nom-prénom …. La taille totale du dossier, envoyé par mail à contact@isarty.fr ne doit pas excéder 10Mo. Tout dossier incomplet sera éliminé. Ø Phase 2 : Dossier de création du projet Il sera demandé aux candidats présélectionnés le 7 juin 2011 de nous envoyer leur projet original :
  • tirage papier, au format A 3 (de 1 à 16 dessins) et
  • format numérique (PDF (pas de DOC), JPG, compatibles MAC et PC) en basse définition, par CD ou par mail. Ø Etape 3 : Remise du projet définitif validé Le lauréat ou le collectif lauréat devra remettre son projet définitif validé sous un format images JPEG ou PDF, haute résolution 150 dpi (minimum) à l’échelle 1, en vue de l’impression de sa création sur vitrophanie. Le lauréat participera au suivi du projet et veillera à la bonne qualité de l’impression de son oeuvre (couleurs). Il sera présent lors de la pose de la vitrophanie. V - Le jury Le jury sera présidé par Monsieur François Bertière, Président-Directeur Général de Bouygues Immobilier, et sera composé de 5 collaborateurs de l’entreprise. VI - La dotation
  • Le lauréat, ou le collectif de lauréat, recevra un prix de 5 000 euros.
  • La remise du prix au lauréat aura lieu à l’occasion de la pose de la fresque en vitrophanie : fin juillet 2011.
  • Dépôt de la signature du lauréat sur son travail. VII - Droits d’auteur Le lauréat du concours accepte d’ores et déjà de céder gratuitement et irrévocablement et à titre exclusif à Bouygues Immobilier, l’ensemble des droits patrimoniaux sur son oeuvre, et ce comprenant la totalité du droit de reproduction, du droit de représentation, du droit d’adaptation, du droit d’utilisation. VII-I Droit de reproduction Le droit de reproduction inclut notamment le droit de reproduire l’oeuvre en un ou plusieurs exemplaires, en tout ou partie sur tous supports, par tous moyens connus ou inconnus à ce jour, sans limitation de tirage, et notamment sur des photographies, cartes postales, ouvrages d’imprimerie, maquettes, dessins à vocation promotionnelle, commerciale ou muséale et par tout mode de communication analogique ou numérique, support informatique, optique ou numérique, sur tout réseau en ligne ou de télécommunication, audiovisuel, multimédia. VII-II Droit de représentation Le droit de représentation inclut notamment le droit de communiquer l’oeuvre au public, en tout ou partie, par tous moyens connus ou inconnus à ce jour, et notamment par son exposition au public, par télédiffusion hertzienne ou numérique, par sa mise en ligne sur le réseau Internet, et plus généralement par tout mode de communication analogique ou numérique, support informatique, optique ou numérique, sur tout réseau en ligne ou de télécommunication, audiovisuel, multimédia. VII-III Droit d’adaptation Le droit d’adaptation permet à Bouygues Immobilier d’apporter à l’oeuvre les modifications et adaptations qu’il juge nécessaires. VII-IV Droit d’utilisation Le droit d’utilisation permet à Bouygues Immobilier d’utiliser ou de refuser d’utiliser tout ou partie de l’oeuvre.
  • Les droits sont cédés pour le monde entier et pour la durée légale de protection des droits de propriété intellectuelle sur l’OEuvre dans chacun des pays concernés par le Projet.
  • Bouygues Immobilier peut librement transmettre les droits visés ci-dessus à toute personne morale de son choix, par cession ou apport.
  • En cas de substitution de Bouygues Immobilier par toute autre société quelle qu’elle soit, ou de cession de l’oeuvre réalisée conçue par le lauréat, au profit d’un tiers, il est expressément convenu que les obligations pesant sur le Maître d’OEuvre demeureront en vigueur à l’égard de la société s’étant substituée à Bouygues Immobilier ou ayant acquis ladite oeuvre.
  • La présente cession de droits du lauréat est réputée rémunérée forfaitairement par le prix versée au lauréat. Les candidats présélectionnés, à l’exception du lauréat, gardent l’entière propriété intellectuelle des projets présentés et seront les bénéficiaires des éventuels contrats d’exploitation commerciale qui pourraient en découler. Les participants garantissent, à l’organisateur du concours, que leur projet est unique et original et résulte de leur propre réflexion. Ils garantissent l’organisateur contre tout recours de tiers, notamment quant à la paternité du projet, et contre le paiement des dommages et intérêts afférents. VIII - Réclamations : Les organisateurs du concours ne pourraient être tenus responsables si, par suite d’un cas de force majeure, ou de toute cause indépendante de leur volonté, des changements de dates intervenaient ou même si le concours était modifié ou purement et simplement annulé. Ils ne pourraient non plus être rendus responsables des retards des dépôts. Bouygues Immobilier (le jury) et Is’ArtY (l’organisateur) se réservent le droit de ne pas attribuer de prix au concours si le nombre de participants est insuffisant. Bouygues Immobilier (le jury) se réserve le droit de ne pas imprimer l’oeuvre du lauréat et d’annuler la remise du prix, mais ne remet pas en cause le versement de la dotation numéraire prévue. IX – Acceptation du règlement La participation au concours implique le plein accord des concurrents sur l’acceptation du présent règlement, sans possibilité de réclamation quant aux résultats. Chaque page du présent règlement devra être signée par le candidat, pour accord, et devra accompagner le formulaire d’inscription envoyé à l’organisateur.

ALLOCATION

L’allocation exceptionnelle du Centre national des arts plastiques (CNAP)
est une aide de secours ponctuelle d’un montant de 1000 euros.
Elle est réservée aux artistes résidant en France qui rencontrent des difficultés financières ponctuelles
qui ne permettent plus au demandeur d’exercer son activité artistique de manière professionnelle et constante.
L’allocation exceptionnelle n’est pas une aide au projet
ni une aide à l’achat de matériel, pour lesquelles d’autres dispositifs existent.
Le montant du soutien est fixé à 1000 euros
La commission se réunit quatre fois par an.
3ème session :

Date de dépôt des dossiers : du 29 août au 2 septembre 2011 inclus.

Date de la commission : le 21 septembre 2011
4ème session :
Date de dépôt des dossiers : du 24 au 28 octobre 2011 inclus.

Date de la commission : le 16 novembre 2011
Lieu de dépôt des dossiers
Centre national des arts plastiques - Bureau du soutien à la création
Tour Atlantique - 1, place de la Pyramide - 92911 PARIS LA DEFENSE.
Informations, contactez : Camille Villeneuve - camille.villeneuve@culture.gouv.fr - 01 46 93 99 72
L’allocation exceptionnelle n’est pas une aide au projet ni une aide à l’achat de matériel,
pour lesquelles d’autres dispositifs existent,
mais une aide destinée à pallier des difficultés financières ponctuelles,
qui ne permettent plus au demandeur d’exercer son activité artistique
de manière professionnelle et constante.
Téléchargement des formulaires : http://www.cnap.fr/files_infos/23_allocation-exceptionnelle.pdf
à étudier "les positions et conseil du Caap - Comité artistes-auteurs plasticiens" à propos de allocation exceptionnelle :
http://www.caap.asso.fr/spip.php?article75&var_recherche=allocation%20exeptionnelle


=+=+= ARTISTE ENSEIGNANT

recrute enseignant chercheur - ANNECY.
L’école supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy (esaaa) recrute par voie statutaire ou à défaut par voie
contractuelle un Professeur d’Enseignant Artistique « enseignant chercheur » (temps complet) pour renforcer
son équipe de théoriciens.
L’esaaa, structure autonome depuis le 1er janvier 2011, délivre des diplômes bac+3 et bac+5 en Art et en Design, et depuis 2010 propose
une formation Bac+8, le DSRA. Au sein du réseau national et européen des écoles supérieures d’art, elle possède une identité forte
marquée par son attitude volontaire et prospective en ce qui concerne la recherche, par son travail sur l’espace et l’aménagement du
territoire, mais aussi par sa position radicale en ce qui concerne l’art et sa dimension expérimentale – expérimentation qu’elle place au
départ de toute son activité.
Elle dispose d’une Unité de Recherche au sein de laquelle travaillent conjointement des praticiens (artistes, mais aussi architectes,
paysagistes, urbanistes…) et des théoriciens (philosophes, historiens de l’art, sociologues…)
Elle propose une formation en Design centrée sur les questions spatiales et les problématiques politiques.
Située sur les frontières, au coeur des Alpes, l’esaaa profite d’un cadre de travail exceptionnel couplé à une ouverture internationale ; lieu de
résidence et de production, elle se veut au carrefour des enjeux contemporains.
Profil du poste de professeur « enseignant chercheur »
Missions
1- Enseignement et recherche en théorie de l’art et de la culture, orienté gender et postcolonial studies.
2- L’enseignement, construit chaque année en fonction du projet pédagogique de l’Ecole,
se déroulera en premier et second cycle – sous forme de cours magistraux, de
séminaires, de travail en atelier et de rendez-vous individuels pour le suivi des mémoires de Master.
3- La recherche, élaborée au sein de l’Unité de Recherche de l’Ecole, permettra de
construire des problèmes concernant notre contemporanéité, en prenant appui sur les acquis des gender et postcolonial studies.
4- Participation à l’activité éditoriale de l’école – en lien avec l’activité de recherche.
5- Implication dans le projet d’établissement, dans les actions collectives (ARCs, workshops, voyages, …)
et dans le travail en réseau de l’Ecole au niveau local, national et international.
6- Participation aux jurys, évaluation collective et réunions pédagogiques.
Connaissances et compétences professionnelles :
Nous souhaiterions recruter une personne titulaire d’un doctorat ou d’un PhD, déjà impliquée dans des activités de recherche (publications,
direction de ligne de recherche, organisation de journées d’études...) et qui soit par ailleurs impliquée dans le champ de l’art contemporain
(commissariat d’exposition, critique d’art, enseignement dans une école d’art...) , connaissant son histoire, ses réseaux et son actualité.
Le candidat devra par ailleurs faire preuve de sa capacité à travailler en équipe, de son intérêt pour les questions pédagogiques,
de sa générosité avec les étudiants, de sa curiosité et de son engagement.
Poste à pourvoir à compter du 1er septembre 2011.

Merci d’adresser votre candidature par courrier (lettre de motivation + CV)
avant le 5.06.2011.

à Monsieur Stéphane Sauzedde -
Directeur de l’Ecole supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy - 52 bis rue des Marquisats - 74000 ANNECY.
Renseignements : sauzedde@esaaa.fr – 04 50 33 65 50.


>> APPEL / RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Appel à résidence Musée du Touquet Paris-Plage/ FRAC Nord Pas de Calais
Le FRAC Nord-Pas de Calais a pour mission la constitution d’une collection d’art contemporain
d’envergure internationale constituée de près de 1 500 œuvres dont il assure la diffusion
par le biais d’expositions et de manifestations en région mais aussi à une échelle nationale et internationale.
Il développe également des actions de sensibilisation et d’accompagnement à travers des actions d’éducation,
de pédagogie et de médiation culturelle en direction d’un large public. Il assure le soutien
à la création contemporaine par la conduite de projets artistiques.
En 2013, le FRAC Nord Pas de Calais s’implantera sur le site de l’AP2 (anciens Chantiers de France)
situé à Dunkerque dans le quartier du grand large. www.fracnpdc.fr
Le Musée du Touquet, Musée de France est situé dans une villa anglo-normande construite en 1928.
Ses collections rassemblent des œuvres datant de 1880 à nos jours : Ecole régionale d’Etaples
(Henri Le Sidaner, Eugène Boudin…) Art moderne 1950-1970 (Seconde école de Paris), Photographies
(XIXème : portraits dédicacés, XXème paysages), art contemporain (Festival Godon)
La Ville du Touquet Paris-Plage célèbre en 2012 le centenaire de sa création.
La résidence s’inscrit dans les festivités prévues par la ville du Touquet à cette occasion.
Objectifs du programme

  • Développer l’art contemporain et la création contemporaine au sein du Musée de France.
  • Offrir à l’artiste un temps et les moyens d’une recherche artistique nourrie des ressources du territoire
  • Mettre en adéquation le projet de l’artiste et la politique culturelle du musée et de la ville.
  • Permettre au public le plus large (population, enseignants, scolaires…) de se familiariser avec l’art et la création en intégrant des processus de création et en facilitant les rencontres avec les artistes. Orientation de la résidence pour 2012
  • Le projet du candidat devra entrer dans le thème 2012 du Touquet Paris-Plage à savoir la commémoration du centenaire de la création de la ville.
  • Ainsi, l’artiste sera amené à se documenter et réfléchir sur l’histoire de la ville, son tissu social, son patrimoine architectural et paysager, ses transformations, l’image qu’elle renvoie aujourd’hui…
  • La création devra être installée en extérieur, dans le domaine public autour du bâtiment du musée (cour, jardin…) ou directement attenant au bâtiment. Celle-ci devra donc être pérenne et suffisamment résistante aux intempéries extérieures. Déroulement
  • La résidence aura lieu de janvier à février 2012.
  • Durée totale de création : environ deux mois environ. Condition d’hébergement et de travail :
  • L’artiste sera logé au CLD, centre d’hébergement au Touquet (Chambre individuelle avec petit déjeuner) à 5 minutes du musée.
  • Un espace de création (Algecco de 40m2) sera mis à disposition de l’artiste dans le jardin du musée. Conditions financières
  • Le montant de la prestation est de 4000 euros
  • Seront pris en charge les frais d’eau, électricité, internet, téléphone, photocopies, connexion internet…
  • L’artiste pourra bénéficier du soutien technique des services techniques de la ville.
  • Reste à sa charge les frais de déplacement, matériel et restauration. Médiation L’artiste s’engage à mener des actions de médiation au bénéfice du public local, Il pourra être amené à :
  • Présenter son travail au travers d’une visite guidée, visite de l’atelier devant différents types de public, mener des actions vers des publics ciblés (Collège du Touquet…)
  • Médiatiser son action dans les médias. Modalité de sélection
  • L’artiste présentera un dossier comprenant une présentation civile, une présentation synthétique de sa démarche, son cursus et sa formation, les expositions et catalogues, une lettre de candidature avec les motivations, un projet de résidence (2 pages maximum), les expériences de médiation et d’animation ainsi que des visuels de sa création.
  • Les dossiers seront examinés conjointement avec le Musée du Touquet et le FRAC Nord Pas de Calais. La démarche à suivre pour la candidature

Calendrier :
Date limite des dossiers de candidature : 10.06.2011.

Annonce de l’artiste sélectionné : 20 juin 2011
Inscriptions : Envoyer le dossier en format PDF à
deshayes.sophie@letouquet.com et claurent.fracnpdc@gmail.com
Renseignements : Sophie DESHAYES deshayes.sophie@letouquet.com
Ou Caroline LAURENT claurent.fracnpdc@gmail.com


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Entité publique : CG94 - Département du Val-de-Marne
Entité d’achat : CG94 / - Direction des bâtiments
Référence : DBD-2011-62
Intitulé de la consultation : Appel à candidatures : 1% culturel dans le cadre de la reconstruction du
collège Liberté à Chevilly-Larue.
Objet de la consultation : Conception et réalisation d’une intervention artistique dans l’opération de
reconstruction du collège Liberté à Chevilly-Larue.
Un dossier présentant le parcours de l’artiste est à adresser à l’attention
de Monsieur Olivier Beaubillard, MAC/VAL, Place de la Libération, BP 147, Vitry-sur-Seine,
téléphone : 0143916420, courriel : olivier.beaubillard@cg94.fr.
Le maximum de l’enveloppe est de 110 000 euros TTC.
Il comprend les honoraires de l’artiste lauréat, le coût de réalisation de la
commande, ainsi que l’indemnité des artistes qui auront participé à la seconde sélection. Les
thématiques envisagées concernent : - le nom du collège : "Liberté", en hommage au Poète Paul Eluard
et à la résistance, - le collège comme élément structurant de la rénovation du quartier, l’oeuvre, par sa
visibilité, pourrait en marquer l’importance, - la proximité du Marché d’Intérêt National de Rungis, et le
nombre important de collègiens bénéficiant de la restauration scolaire, pourraient convoquer le champs
des arts appliqués.
Type de procédure : MAPA < 90.000 EUR HT - Travaux/Fournitures/Services

Date et heure limite de remise des plis : 27/05/2011 à 16h.

Allotissement : Non
Accès public / Accès restreint : Accès public
Modalités de réponse
Réponse électronique : Autorisée
Signature électronique requise : Oui
Chiffrement des plis : Non
Constitution des dossiers de réponses :
Enveloppe d’offre - Enveloppe unique


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

RÉGISSEUR D’EXPOSITION / GALERIE DU LION, ORLÉANS
La Galerie du Lion, galerie d’art dédiée à la photographie animalière et de nature,
ouvre ses portes au public dans un nouvel espace, au coeur d’Orléans.
Destinée à un large public, cette galerie a pour vocation de faire découvrir et de promouvoir
la photographie animalière tout en témoignant de la beauté,
de la richesse et de la fragilité de la biodiversité.
MISSIONS
installation, entretien et démontage des expositions
transport des oeuvres
assurer le bon fonctionnement technique et logistique
assurer les conditions de sécurité de la galerie.
assurer des temps d’accueil du public
participer à la promotion des expositions.
PROFIL
Vous disposez d’une expérience significative en régie culturelle,
production d’exposition, scénographie.
Vous êtes motivé pour prendre part à un projet original, créatif et ambitieux
COMPÉTENCE
Compétences techniques et électriques
Autonome, organisé, polyvalent
Curiosité artistique et culturelle, notamment pour la photographie
Motivation pour la protection de la nature
Bon niveau d’anglais
CARACTÉRISTIQUE DU POSTE
Type de contrat : CDI
Mi-temps (base 18 H hebdo), travail samedi et certains dimanches
Salaire : à négocier selon profil et expérience
Prise de fonction le 16 aout 2011
POUR POSTULER
Veuillez adresser votre candidature par courrier (lettre de motivation + CV) à :
Monsieur le Directeur - Galerie du Lion / Galerie d’Angleterre - 13 rue d’Angleterre - 45000 ORLEANS.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

L’Etablissement Public de Coopération Culturelle « Ecole Supérieure d’Art - Toulon Provence Méditerranée »
recrute pour renforcer le dispositif des enseignements théoriques de l’école,
sous l’autorité du Directeur de l’établissement : UN(E) ENSEIGNANT(E) EN THEORIE DES ARTS (emploi à temps plein)
Missions :

  • assurer un enseignement théorique magistral à plusieurs niveaux du cursus (cours, séminaires, travaux dirigés…) en phases programme et projet,
  • participer à l’encadrement de la phase projet et du mémoire de diplôme,
  • participer au développement du pôle recherche de l’école par des projets et la mise en place de partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur,
  • participer aux publications éditées par l’école,
  • participer à l’évolution globale du projet de l’école. Profil :
  • titulaire d’un doctorat en histoire de l’art,
  • impliqué dans des activités de recherche sur les productions artistiques contemporaines,
  • activités de publication (essai, commissariat d’exposition, critique…),
  • expérience de l’enseignement supérieur et des réseaux qui s’y rattachent,
  • capacité à s’inscrire dans un environnement de travail collégial,
  • maîtrise de l’anglais. Poste à pourvoir à compter du 1er septembre 2011

Adresser votre candidature par courrier (lettre de motivation + CV + photo)
avant le 7.06.2011

à : Monsieur Jean-Marc REOL - Directeur de l’EPCC
« Ecole Supérieure d’Art - Toulon Provence Méditerranée » - Service Recrutement -
B P 536 – 83041 TOULON Cedex 9
Informations sur le profil de poste : jmreol@tpmed.org – mcesana@tpmed.org - www.esart-tpm.fr


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

L’Etablissement Public de Coopération Culturelle « Ecole Supérieure d’Art - Toulon Provence Méditerranée »
recrute pour renforcer l’option design de l’école (DNAT),
sous l’autorité du Directeur de l’établissement : UN(E) ENSEIGNANT(E) DESIGNER (emploi à temps plein)
Missions :

  • participer à la définition et au développement de l’option Design dans le nouveau projet de l’école (actuellement DNAT design d’espace),
  • développer les relations pédagogiques et professionnelles extérieures à l’école : o au niveau territorial avec la Villa Noailles, o au niveau national et international avec les établissements d’enseignement, les institutions et les industries connexes à ce domaine. Profil :
  • jeune créateur diplômé d’une école supérieure française ou européenne ayant une visibilité sur la scène du design actuel (production, édition, publication, galerie),
  • connaissance précise des problématiques de création contemporaine communes à l’art et au design et de leurs supports techniques,
  • ouverture affirmée sur la question de la recherche dans ce domaine,
  • capacité à établir des connexions entre les domaines professionnels et ceux de l’enseignement,
  • maîtrise de l’anglais. Poste à pourvoir à compter du 1er septembre 2011 Adresser votre candidature par courrier (lettre de motivation + CV + photo)

avant le 7.06.2011

à : Monsieur Jean-Marc REOL - Directeur de l’EPCC
« Ecole Supérieure d’Art - Toulon Provence Méditerranée » - Service Recrutement -
B P 536 – 83041 TOULON Cedex 9
Informations sur le profil de poste : jmreol@tpmed.org – mcesana@tpmed.org - www.esart-tpm.fr


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

recrute Directeur Adjoint - Administrateur (H/F), Dunkerque
Le FRAC Nord-Pas de Calais a pour mission la constitution d’une collection d’art contemporain d’envergure internationale
constituée de près de 1 500 œuvres dont il assure la diffusion par le biais d’expositions et de manifestations en région
mais aussi à une échelle nationale et internationale. Il développe également des actions de sensibilisation
et d’accompagnement à travers des actions d’éducation, de pédagogie et de médiation culturelle en direction d’un large public.
Il assure le soutien à la création contemporaine par la conduite de projets artistiques.
En 2013, le FRAC Nord Pas de Calais s’implantera sur le site de l’AP2 (anciens Chantiers de France)
situé à Dunkerque dans le quartier du grand large.
Cette implantation s’accompagne d’un nouveau projet de développement et d’un changement d’échelle pour l’activité de la structure.
Ce contexte nécessite le recrutement d’un Directeur Adjoint (H/F).
Sous l’autorité de la directrice du FRAC, le directeur adjoint participe à la mise en œuvre du projet d’établissement
et coordonne l’action des équipes. Il possède les compétences nécessaires à la gestion d’une structure culturelle de taille moyenne.
La mission s’articule autour de plusieurs pôles : management / gestion financière / développement stratégique et financier :
> Il participe à la réflexion, à la prospective et à la définition des stratégies de mise en œuvre du projet du FRAC

  • Développe les outils de pilotage et d’organisation générale de l’association
  • Assure le suivi et la recherche de financements (subventions, partenariats, mécénat, etc.)
  • Met en œuvre le projet de déménagement du FRAC en lien avec la directrice > Il administre financièrement et juridiquement la structure
  • Prépare les budgets avec les différents responsables (médiation, communication, régie et exposition)
  • Suit la comptabilité et la gestion du FRAC en collaboration avec le comptable
  • Assure le suivi juridique et fiscal de l’association > Il gère les ressources humaines
  • Encadre le personnel et accompagne le développement des compétences en lien avec le nouveau projet Profil :
  • Compétences administratives, financières et juridiques (expérience minimale de 3 ans sur un poste similaire)
  • Formation supérieure de type Master en gestion des institutions culturelles ou équivalent
  • Compétence en gestion de projets
  • Très bonne connaissance des institutions culturelles et des réseaux (nationaux et internationaux)
  • Sens du relationnel et du travail en équipe, capacité d’encadrement, d’adaptation et d’organisation, autonomie et prise d’initiative
  • Disponibilité, flexibilité du temps de travail, intérêt pour l’art contemporain
  • Maîtrise des outils informatiques
  • Maîtrise plusieurs langues (anglais indispensable)
  • Permis de conduire B Conditions : CDI à temps plein (qualification cadre), salaire à définir en fonction du profil Prise de fonction : Au plus tôt Lieu principal de travail : Dunkerque, déplacements occasionnels Envoyer une lettre de motivation et un CV (photo)

avant le 10/06/2011

au : Président du Frac Nord-Pas de Calais, 930 avenue de Rosendaël 59 240 Dunkerque
Information, contactez Hilde Teerlinck, Directrice du Frac Nord-Pas de Calais : h-teerlinck@fracnpdc.fr


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

À L’ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES
POSTE DE PROFESSEUR INVITÉ
PRATIQUE SINGULIÈRE : ARTISTE OU PÉDAGOGUE EN RÉSIDENCE

L’UQAM recherche des candidates et candidats qualifiés afin de renouveler son corps professoral et assurer
un développement de qualité dans tous les domaines d’activités.
FONCTION :
Enseignement et encadrement aux trois (3) cycles d’études universitaires en arts visuels et médiatiques
Recherche et pratique artistique à l’ÉAVM
Services à la collectivité dans la communauté universitaire et artistique
EXIGENCES :
Diplôme d’études supérieures dans le domaine ou l’équivalent
Un minimum de quatre (4) années d’expérience professionnelle pertinente
et une compétence éprouvée et reconnue par le milieu, spécifique au poste dans le domaine
Production artistique soutenue et diffusée dans les réseaux reconnus de l’art actuel nationaux et internationaux
Expérience pratique de différentes approches et pratiques de l’art actuel
Réflexion théorique et critique sur les pratiques
Intérêt et capacité à transmettre ses connaissances à des groupes variés
Maîtrise du français parlé et écrit
DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 2012-2013 : 1er août 2012
DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 2013-2014 : 1er août 2013
DURÉE : 1 an
TRAITEMENT : Selon la convention collective UQAM-SPUQ
L’Université souscrit à un programme d’accès à l’égalité en emploi et un programme d’équité
en emploi pour les femmes, les membres des minorités visibles, les autochtones et les personnes handicapées.
Toutes les personnes qualifiées sont invitées à poser leur candidature, mais la priorité sera donnée aux Canadiennes,
Canadiens et aux résidentes, résidents permanents.
Les personnes intéressées sont priées de soumettre un curriculum vitae en français, daté et signé,
une description de leur expérience d’enseignement ainsi qu’une lettre d’intention faisant part de leur intérêt
pour ce poste et décrivant quel serait leur apport à l’École des arts visuels et médiatiques.
De plus, ces personnes devront déposer un dossier documentaire sur leur pratique
et leur recherche ainsi qu’une intention de projet de recherche ou de collaboration pour cette période.
Ce dossier devra être déposé avant le 18.08.2011 à 17h.
********************************************************************
Monsieur Michel Boulanger, directeur - École des arts visuels et médiatiques
Université du Québec à Montréal - C.P. 8888, Succursale Centre-ville - Montréal, (QUEBEC) H3C 3P8
adresse civique (pour envoi par messagerie, entre 9h et 17h) :
405, Ste-Catherine Est, local J-4075 - Montréal, (QUEBEC) H2L 2C4
Téléphone : (514) 987-3000 poste 6775 - Télécopieur : (514) 987-4047 - eavm@uqam.ca
http://eavm.uqam.ca/ et http://www.rhu.uqam.ca


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

À L’ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES
AU DÉPARTEMENT D’HISTOIRE DE L’ART
POSTE DE PROFESSEUR
EN NOUVELLES MUSÉOLOGIES, PATRIMOINES IMMATÉRIELS ET OBJETS CULTURELS

L’UQAM recherche des candidates et candidats qualifiés afin de renouveler son corps professoral
et assurer un développement de qualité dans tous les domaines d’activités.
FONCTION :
Enseignement et encadrement aux trois cycles d’études
Recherche dans le domaine
Services à la collectivité
EXIGENCES :
Doctorat en histoire de l’art ou dans une discipline connexe
Très bonne connaissance des nouvelles approches en muséologie
(cybermuséologie, nouvelles plateformes de diffusion…)
Très bonne connaissance des enjeux entourant la notion de patrimoine culturel immatériel
Expérience en enseignement universitaire souhaitable
Recherches et publications dans le domaine
Maîtrise du français parlé et écrit
DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 1er décembre 2011
TRAITEMENT : Selon la convention collective UQAM-SPUQ
L’Université souscrit à un programme d’accès à l’égalité et un programme d’équité en emploi pour les femmes,
les membres des minorités visibles, les autochtones et les personnes handicapées.
Toutes les personnes qualifiées sont invitées à poser leur candidature,
mais la priorité sera donnée aux Canadiennes, Canadiens et aux résidentes, résidents permanents.
Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir une lettre d’intention, un curriculum vitae en français,
daté et signé, incluant trois lettres de recommandation.

Le dossier devra être déposé AVANT le 1er.09.2011, 17h

à Monsieur Jean-Philippe Uzel, directeur - Département d’histoire de l’art - Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-Ville - Montréal, Québec, H3C 3P8
Téléphone : (514) 987-3000, poste 4907 - Télécopieur : (514) 987-6615 - http://www.rhu.uqam.ca


> APPEL / PROJET ARTISTIQUE

L’Histoire de l’œil est un lieu mixte dédié à la création contemporaine. A la fois librairie et galerie, le lieu est
modulable pour accueillir des propositions spécifi ques.
Le Labo HO est une proposition faite à un artiste ou architecte d’investir le lieu dans sa globalité avec des
moyens de production conséquents pour réaliser un projet in-situ.
Le projet portera sur l’ensemble de la librairie. L’artiste aura la possibilité d’intervenir sur l’intégralité du lieu
ou de concentrer son projet sur un ou plusieurs sous-espaces (cabane, jardin, véranda, librairie).
Le candidat devra défi nir un espace d’investigation, penser le projet de façon architecturale et contextuelle,
tout en prenant en compte l’activité du lieu (praticabilité de l’espace librairie, sécurité du public).
DESCRIPTIF TECHNIQUE DU LIEU
Le lieu se compose de 4 sous-espaces d’intervention : RDC intérieur, véranda, jardin, cabane qui sont autant
de possibilités de pénétration d’un sous-espace dans l’autre. Les étagères (100x200x45cm) et les tables
(120x75cm) sont mobiles, les étagères peuvent servir de cimaises.
LES CONTRAINTES DU LIEU
La librairie continue son activité pendant la durée du Labo HO.
Les tables et étagères doivent être accessibles au public.
Les commodités (toilettes, douche et bar) doivent rester fonctionnelles.
accueillibrairie véranda jardin

PLANNING
01/06/2011 : Date limite de récéption des dossiers
.

15/06/2011 Sélection du candidat
25/08 > 01/09/2011 Montage
Jeudi 01/09/2011 Vernissage
02/09 > 01/10/2011 Exposition
CRITÈRES DE SÉLECTION
Originalité du projet, qualité de l’intervention dans le lieu, intégration à l’architecture existante, respect des
contraintes liées à l’activité....
LE COMITÉ DE SÉLECTION
Le comité est composé d’acteurs du monde de l’art, d’artistes et d’architectes.
BUDGET DE PRODUCTION
2000 euros seront alloués à l’artiste pour la production et la réalisation de son projet in situ. L’artiste sera défrayé
de ses frais de transport et hébergé pendant la période de réalisation.
2000 euros seront dédiés à une édition en lien avec le projet.
Un assistant technique sera à la disposition de l’artiste pendant cette période. Il le secondera à la fabrication
du projet. L’artiste disposera de tout le matériel et outillage appartenant à la galerie. Une voiture sera
disponible en cas de besoin.

CONSTITUTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
Toutes les candidatures doivent inclure les documents suivants :
Un formulaire de candidature rempli : www.galerieho.com
Un CV à jour
Un texte décrivant votre projet (problématique, matériaux, espace...)
Tout visuel pouvant illustrer votre projet
Une proposition de budget
Une sélection d’oeuvres ou de projets déjà réalisés
permettront néanmoins au jury de comprendre comment envisager chaque projet et d’évaluer s’il peut être
réalisé aux vues du budget et de nos capacités.
Merci d’adresser votre candidature à :
Galerie HO - Histoire de l’œil - 25 rue Fontange - 13006 MARSEILLE.
Les candidatures accompagnées d’une enveloppe timbrée au tarif en vigueur vous seront retournées.
Toutes les autres candidatures ne le seront pas.
Galerie HO - Histoire de l’œil - 25 rue Fontange - 13006 MARSEILLE.
information sur le lieu et la logistique et l’appel à projet artistique : www.galerieho.com


>> APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

RÉSIDENCES INTERNATIONALES AUX RÉCOLLETS
Programme d’accueil en résidence à Paris - au Centre international d’accueil et d’échanges des Récollets -,
destiné à des artistes et écrivains étrangers confirmés.
DISCIPLINES CONCERNÉES
Arts visuels – arts de la scène – littérature
DÉFINITION DU PROGRAMME DE RÉSIDENCE
La résidence a pour mission d’accueillir des artistes et des écrivains étrangers qui ont un projet artistique /
littéraire spécifique à développer à Paris.
Dans les domaines des arts visuels et des arts de la scène, le projet doit être mené de préférence
en liaison avec une institution partenaire ou une structure, ou une compagnie,
ou un artiste, identifiés sur Paris et son agglomération,
Dans le domaine de la littérature, il doit s’inscrire dans un projet de recherche.
Il doit se dérouler sur place en harmonie avec la ville d’accueil
et son environnement culturel. Ce séjour, qui est pour l’artiste un moment privilégié de réflexion et de création,
contribuera à la visibilité de la scène artistique internationale à Paris.
PROFIL DES CANDIDATS
Le programme des Récollets s’adresse aux artistes et écrivains à titre individuel.
Les candidats doivent :

  • être engagés dans une pratique professionnelle d’un minimum de 5 ans,
  • justifier de travaux antérieurs et d’un parcours professionnel déjà significatif,
  • parler français ou anglais,
  • se libérer de leurs activités professionnelles durant la période de résidence.

MODALITÉS ET CRITÈRES DE SÉLECTION
La sélection est effectuée par une commission consultative composée de professionnels des disciplines concernées.
Une attention particulière sera portée sur la qualité du projet artistique,
sur la nécessité du séjour et sur le protocole de travail envisagé.
Un artiste ayant déjà bénéficié d’un accueil dans le cadre du programme des Récollets
ne pourra pas représenter un nouveau projet avant 3 ans.
DURÉE DE LA RÉSIDENCE
3 mois consécutifs sans interruption. Les séjours se dérouleront de janvier à décembre 2012.
Il est rappelé l’importance de séjourner aux Récollets durant ces trois mois et de limiter
au maximum les déplacements à l’étranger durant sa résidence.
Conditions de logement : se reporter au règlement intérieur des Récollets en ligne sur le site.
NATURE DE L’AIDE
L’Institut français prend en charge une allocation de séjour forfaitaire mensuelle de 1 500 euros.
Cette allocation doit couvrir les frais de restauration, de séjour, les frais de transports locaux, etc.
La Ville de Paris prend en charge la location des ateliers logements à la Résidence des Récollets pour la durée du séjour.
Le lauréat doit obligatoirement contracter une assurance maladie et rapatriement avant son séjour à Paris.
Le voyage aller/retour reste à la charge du lauréat.

CONSTITUTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
Les dossiers de candidature sont à remplir en ligne sur le site des Résidences internationales des Récollets :
www.international-recollets-paris.org

Date limite de l’envoi des dossiers pour candidatures 2011 : 22.06.2011.

La commission se réunira à l’automne 2011 pour l’examen des dossiers.
Les résultats seront communiqués sur le site des Récollets à une date précisée ultérieurement.
Contacts : information : michelle.robert@institutfrancais.com
En cas de problème technique au moment de l’inscription : support-recollets@studio-mondomix.com


APPEL ATELIER DE POST-PRODUCTION-RESIDENCE

Le Centre Photographique d’Île-de-France est un centre d’art contemporain conventionné
qui propose une résidence sans hébergement, de trois mois, aux artistes
dont le travail photographique nécessite l’emploi d’un matériel numérique professionnel.

C’est dans la phase expérimentale de post-production (retouche, format, chromie...)
que la résidence du CPIF intervient en proposant à la fois une aide technique
et un matériel adapté à tous types de travaux de recherche
et de production d’images sous forme d’impressions jet d’encre.
Le Centre Photographique d’Île-de-France est situé à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne,
à proximité d’une station de RER. Le CPIF propose tout au long de l’année une programmation
d’expositions photographiques. Parallèlement aux expositions, il mène des actions de médiation
auprès des publics scolaires et associatifs, des visiteurs individuels ou des adhérents
(ateliers, encontres, visites commentées…).
Le CPIF bénéficie du soutien de la Ville de Pontault-Combault, de la Drac d’Île-de-France /
Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil général de Seine-et-Marne
et du Conseil régional d’Île-de-France.
L’artiste aura un accès privilégié à l’atelier numérique aux jours et heures d’ouverture du Centre
(du mardi au vendredi de 10h à 18h, et le week-end de 14h à 18h en période d’exposition).
LE MATÉRIEL
L’atelier numérique est équipé d’un MacPro avec un écran 22 pouces,
un scanner Imacon Flexlight 646 et un traceur Epson Stylus pro 9880 de 110 cm de large.
Le papier (dans la limite d’un rouleau de 30 mètres) et les encres nécessaires aux tirages sont fournis.
L’ASSISTANCE TECHNIQUE
Selon les besoins, un technicien assiste l’artiste, quelques heures par semaine.
LA PÉRIODE DE TRAVAIL
L’artiste peut travailler sur place pendant trois mois consécutifs
sur une période donnée entre octobre 2011 et juillet 2012.
LES RENCONTRES
Des rencontres entre l’artiste et les différents publics du CPIF seront envisagées
en fonction de l’actualité du Centre et de l’avancée du projet de l’artiste.
LA COMMUNICATION
Le travail ainsi produit pourra faire l’objet d’une production spécifique par le CPIF
(sous forme de publication ou d’exposition) réalisée en relation avec l’artiste.
MODALITÉS DE SÉLECTION
Les dossiers sont à envoyer au CPIF (avec la mention « Atelier de postproduction »)

au plus tard le 04.06.2011.

Ils doivent comporter les informations suivantes :
• Une présentation de l’artiste, comportant un curriculum vitae ou le récit de son parcours,
et un ensemble de documents sur ses recherches et ses travaux antérieurs (images et textes)
• Le projet de résidence (intention, descriptif, images…)
• La période de résidence souhaitée et le niveau de compétence technique sur ce type de matériel (pour information)
Un jury de pré-sélection se réunira la semaine du 20 juin 2011.
À son issue, nous inviterons les candidats présélectionnés à nous présenter leur projet la semaine du 27 juin 2011.
Les réponses seront données exclusivement par courrier.
Seuls les dossiers accompagnés d’une enveloppe de réexpédition affranchie seront renvoyés.
Le Centre Photographique d’Île-de-France - 107 Avenue de la République - 77340 PONTAULT-COMBAULT.
01 70 05 49 80. aure.bergeret@cpif.net www.cpif.net


$$$ PRIX

Afin d’accompagner la création en son sein d’une section de photographie,
l’Académie des Beaux-Arts a créé en 2007 un Prix de Photographie destiné
à aider les photographes confirmés à réaliser un projet significatif et à promouvoir leur travail.
Le Prix, d’un montant de 15.000 euros, récompense un photographe,
français ou travaillant en France, sans limite d’âge, auteur d’un projet photographique original
qui doit être réalisé dans l’année suivant l’attribution du prix.
Le sujet et le mode de traitement sont libres.
Le Prix est remis sous la Coupole lors de la séance solennelle annuelle de l’Académie des
Beaux-Arts et le projet soutenu exposé au Palais de l’Institut de France.
Le Prix est financé par la « Financière Marc de Lacharrière », présidée par
M. Marc Ladreit de Lacharrière, membre de l’Académie des Beaux-Arts.

1. Le concours est ouvert aux artistes photographes confirmés français
ou travaillant en France, sans limite d’âge.

2. OBJET :
Le sujet et le traitement du projet photographique sont libres.

3. JURY : Le jury est composé des personnalités suivantes :
M. Arnaud d’Hauterives, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts et Président du jury
M. Yann Arthus-Bertrand, Membre de la section de Photographie,
M. Jean Cardot, Membre de la section de Sculpture,
M. Lucien Clergue, Membre de la section de Photographie,
M. Marc Fumaroli, Membre de l’Académie française,
M. Jacques Rougerie, Membre de la section d’Architecture,
M. Guy de Rougemont, Membre de la section de Peinture,
M. Pierre Schœndœrffer, Membre de la section Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel,
M. Régis Wargnier, Membre de la section Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel,
Mme Elise Longuet, Directrice des relations extérieures de Fimalac.
Il est assisté de Mme Agnès de Gouvion Saint-Cyr et de M. Bernard Perrine, Correspondants de la
section de Photographie, ainsi que d’un comité composé de personnalités du monde de la photographie.
Coordinatrice du Prix : Mme Hermine Videau-Sorbier

4. MODALITÉS D’INSCRIPTION :
Les dossiers devront comprendre :

  • le bulletin d’inscription dûment rempli et signé
  • une sélection de photographies (10 maximum) (tirages ou impressions numériques, format 21 x 29,7 cm (A4), à l’exclusion des ektas, Cédéroms et Dvds)
  • une note d’intention (maximum deux pages dactylographiées) présentant le projet et expliquant pourquoi le candidat souhaite bénéficier du prix ; il est demandé aux candidats de présenter au début de cette note une courte synthèse de leur projet (5 lignes dactylographiées).
  • un calendrier de travail retenu pour la réalisation de son projet et les modalités techniques de sa restitution (nombre, nature, format des tirages).
  • un curriculum vitæ retraçant les points essentiels de son parcours, (ses éventuelles publications et/ou expositions et mentionnant les bourses ou prix dont il a déjà pu être bénéficiaire)
  • la photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité
  • une enveloppe de transporteur (Fedex, DHL, UPS, Chronopost...) remplie et affranchie pour le retour du dossier. Les dossiers devront être adressés sous pli recommandé au Secrétariat de l’Académie des Beaux-Arts, avec la mention « Prix de Photographie », 23 quai de Conti, CS 90618, 75270 PARIS cedex 06. Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte. Aucun dossier ne pourra être déposé ou repris directement à l’Académie.

5. MONTANT DU PRIX :
15.000 euros, en deux versements échelonnés de la façon suivante :

  • 7500 euros lors de la remise du Prix sous la Coupole, lors de la séance solennelle de l’Académie des Beaux-Arts
  • 7500 euros lors de la présentation à mi-parcours de l’état d’avancement du projet photographique aux membres du jury.

6. CALENDRIER :

15.06.2011 : date limite pour l’envoi des candidatures.

Aucune candidature ne sera retenue passée cette date.
26 octobre 2011 : proclamation du lauréat 2011 et vernissage de l’exposition du lauréat 2010
23 novembre 2011 : remise du Prix sous la Coupole, lors de la séance solennelle de l’Académie des
Beaux-Arts
novembre 2012 : exposition du projet récompensé à l’Institut de France

7. PREPARATION ET REALISATION DE L’EXPOSITION :

  • Le projet du lauréat devra être réalisé dans un délai d’un an après l’attribution du prix afin de faire l’objet d’une restitution au Palais de l’Institut de France.
  • Il ne devra pas avoir été préalablement récompensé en France ou à l’étranger.
  • Le lauréat accepte de ne pas exposer ou publier tout ou partie du projet avant l’exposition à l’Institut.
  • Au mois de juin qui suivra l’attribution du prix, le lauréat rencontrera les membres du jury afin de rendre compte de l’état d’avancement de son projet.

8. CLAUSES PARTICULIERES :

  • Les candidats acceptent que les travaux photographiques soumis au jury fassent l’objet d’une présentation au public à l’occasion de l’annonce du lauréat 2011 (dans l’éventualité de leur présélection par le jury).
  • Les candidats autorisent expressément l’utilisation de trois photographies libres de droits dans le cadre strict de l’information et de la promotion du Prix de Photographie (presse, site Internet de l’Académie des Beaux-Arts et de Fimalac). Les candidats garantissent à l’Académie que les photographies de leur dossier ne portent pas atteinte aux droits de tiers ou qu’il a obtenu de ces derniers les autorisations nécessaires.
  • Le lauréat s’engage à céder deux de ses épreuves signées à l’issue de l’exposition à l’Institut, l’une à l’Académie des Beaux-Arts, la seconde au donateur.
  • Toute exposition ou publication du travail produit dans le cadre du Prix ultérieure à l’exposition à l’Institut devra comporter la mention « réalisé dans le cadre du Prix de Photographie de l’Académie des Beaux-Arts – Marc Ladreit de Lacharrière ».
  • Le retour des dossiers par voie postale ne peut en aucun cas engager la responsabilité de l’Académie.

LE FAIT DE CONCOURIR VAUT ACCEPTATION DE TOUTES LES CONDITIONS DU PRESENT
REGLEMENT.


$$$ PRIX

Prix Scam Roger Pic 2011, Paris
Pour la dix-neuvième année consécutive, la Scam remet son Prix photographique. Créé par Roger Pic, grand
photographe mais aussi militant du droit d’auteur, ce prix initialement intitulé Grand prix Scam du portfolio
photographique porte désormais son nom et perpétue sa mémoire.
Le Prix Scam Roger Pic récompense l’auteur d’un portfolio photographique.
Il est doté de 4500 euros.
Le lauréat bénéfi cie également d’une présentation de ses photographies à la Scam.

  • Le portfolio présenté doit contenir AU MAXIMUM 15 IMAGES DE REPORTAGE, PHOTOGRAPHIES DE PRESSE, PORTRAITS (tirages ou gravées sur CD ou DVD lisibles sur PC Windows - formats JPG, TIF, PICT, PNG, BMP ) sur les thèmes des faits de société, voyages, arts, etc..., un curriculum vitae et un formulaire d’inscription ci-joint ou à télécharger sur www.scam.fr.
  • Le portfolio ne doit pas avoir été primé auparavant.
  • Les textes d’accompagnement des photos ne sont pas obligatoires.
  • Le format maximum des photographies est 30 x 40 cm maximum (hors marges).
  • Les diapositives et les photocopies ne sont pas acceptées. - Les dossiers doivent être adressés à la Scam, avant le 27.05.2011.

à l’attention de Carine Bled-Auclair.
Les dossiers doivent être repris à la Scam ou seront renvoyés aux candidats domiciliés en régions ou à l’étranger,
au plus tard le 20 octobre 2011.

  • Un reçu est délivré par la Scam à réception de chaque portfolio.
  • Si, malgré toutes les précautions prises, certaines images étaient endommagées, la responsabilité de la Scam ne pourra être engagée.
  • Il n’est demandé aucun frais de participation pour concourir au Prix Roger Pic. Les frais de retour sont à la charge de la Scam.
  • Avant d’être soumis au jury final, les dossiers présentés font l’objet d’une présélection effectuée par une partie des membres de la commission des Images Fixes de la Scam.
  • Tous les dossiers présélectionnés seront présentés aux jurés sous la forme de tirages. Si les dossiers déposés sur CD sont présélectionnés, les tirages devront être transmis à la Scam dans un délai de 8 jours. Sur 167 portfolios présentés en 2010, 18 ont été présélectionnés et soumis au jury. Palmarès des années précédentes > Philippe Marinig (2010 > O Sumo San) > Michael Ackerman (2009 > Departure, Poland) >Philippe Guionie (2008 > Le tirailleur et les trois fl euves) > Cédric Martigny (2007 > Le foyer) > Alain Turpault (2006 > Des orages isolés éclatent sur tout le relief) > Martin Kollar (2005 > Nothing special) > Philip Blenkinsop (2004 > Laos, la guerre secrète continue) > Olivier Culmann (2003 > Autour - New York 2001-2002)
  • Guy Tillim (2002 > Kuito, Angola), Tiane Doan Na Champassak (2001 > Maha Kumbh Mela en Inde), Jean- Claude Coutausse (2000 > Le Vaudou), Gérard Uféras (1999 > Opéras), Christine Spengler (1998 > Femmes dans la guerre), Eric Larrayadieu (1997 > Jours incertains), Jane Evelyn Atwood (1996 > Les prisons), Marc Le Mené (1995 > L’homme au chapeau), Giorgia Fiorio (1994 > Les mineurs russes ) et Patricia Canino (1993 > Natures). informations, contactez > Carine Bled-Auclair - 01 56 69 64 01 – carine.bled-auclair@scam.fr Société civile des auteurs multimedia - 5 avenue Vélasquez 75008 Paris - Tel +33 1 56 69 58 58.

$$$ PRIX

5ème BIENNALE DE L’ESTAMPE DE SAINT-MAUR 2011
R È G L E M E N T (extrait)

intégralité du règlement : www.saint-maur.com/musee
La Ville de Saint-Maur-des-Fossés organise la 5ème Biennale de l’Estampe
qui sera accueillie par le Musée de Saint-Maur, Villa Médicis du 8 octobre au 4 décembre 2011.
Son but est d’encourager l’estampe contemporaine.
LE CONCOURS
A - Techniques et thème
Article II • Chaque participant devra présenter des estampes originales (noir et blanc ou
couleurs) : taille douce (burin, pointe sèche, manière noire, eau-forte, aquatinte,
vernis mou ...), taille d’épargne (gravure sur bois, sur linoléum, ...), lithographie,
sérigraphie, carborundum, ... et toutes les techniques traditionnelles de l’estampe, à
l’exclusion des œuvres créées sur quelque matériel informatique que ce soit.
Article III • Chaque œuvre proposée devra illustrer le thème : " Paysages urbains "
Article IV • Les œuvres présentées devront avoir été réalisées au cours des deux dernières
années (à partir de janvier 2009).
D - Dépôt ou envoi des œuvres
Article XII •

Les œuvres (déposées ou expédiées) doivent impérativement parvenir au Musée de
Saint-Maur, (adresse et accès spécifiés dans l’article I)
entre les lundi 6 et samedi 11.06.2011 de 11 h à 20 h.

H - Prix
Article XIX • Le Prix Spécial du Maire, d’un montant de 4 000 euros, récompensera l’œuvre jugée la
meilleure et ne sera décerné qu’une seule et unique fois à un même artiste.
• Le lauréat de ce prix bénéficiera par ailleurs d’une exposition personnelle à Saint- Maur,
dans l’année qui suit la Biennale.
Article XX • Le Prix Jean COUY, d’un montant de 3000 euros, récompensera l’œuvre d’un artiste
âgé de moins de quarante ans.
Ce prix sera attribué par l’association "Les Amis de Jean COUY".
Article XXI • Trois autres prix seront attribués :
premier prix : 2 300 euros
deuxième prix : 1 900 euros
troisième prix : 1 600 euros
Article XXII • La Ville de Saint-Maur-des-Fossés se réserve un droit d’achat prioritaire sur les œuvres exposées.
Article XXIII • Les différents prix seront remis au cours du vernissage le samedi 8 octobre 2011 à 16h.
Article XXIV • Les membres du jury se réservent le droit de ne pas attribuer la totalité des prix.
J - Vente
Article XXVI • Conformément à l’article XI, le prix figure au dos des œuvres.
Le personnel du musée pourra communiquer au public (si l’artiste l’autorise) les
coordonnées de leur auteur, mais ne sera en aucun cas habilité à conclure les ventes.
Les œuvres vendues ne pourront être décrochées avant la fin de l’exposition.
Musée de Saint-Maur, Villa Médicis 5, rue Saint-Hilaire - 94210 LA VARENNE SAINT-HILAIRE
33 (0)1 48 86 33 28 – Fax 33 (0)1 48 83 49 12 - musee@mairie-saint-maur.com - www.saint-maur.com/musee


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

Assistant(e) de galerie : Galerie Daniel Templon, Paris.

Assistant/e maîtrisant parfaitement l’anglais et possédant une très bonne connaissance
de l’art contemporain et de grandes qualités d’organisation pour assurer le soutien
administratif de l’ensemble des activités de la galerie
(relations avec les artistes et collectionneurs, expositions, foires).
Administration :

  • Préparation des courriers et propositions d’acquisition auprès des collectionneurs français et étrangers, en anglais et en français
  • Soutien administratif dans le management des artistes : correspondance, préparation des feuilles de dépôt, coordination des demandes de prêt ou d’exposition.
  • Suivi commercial auprès des collectionneurs : factures, relances, mailings Foires :
  • Coordination administrative : préparation des dossiers de candidature, suivi administratif (plans de stand, contrats, facturation, mailings) et commercial
  • Participation aux foires : aide au montage et démontage, assistance dans l’accueil du public et les ventes Documentation :
  • Préparation des dossiers d’artistes : scan numériques, impression de visuels et revues de presse, mise à jour des curriculum vitae
  • Maintenance des archives visuelles (ektachromes, photographies digitales des œuvres)
  • Maintenance du site web Le poste est à plein temps, du mardi au samedi. profil recherché
  • Anglais bilingue indispensable
  • Excellente connaissance du monde de l’art contemporain
  • Bonne capacité rédactionnelle tant en français qu’en anglais
  • Grandes qualités d’organisation et de méthode
  • Aisance relationnelle, capacité à travailler en équipe
  • Bonne maîtrise de l’environnement Mac et du logiciel Photoshop
  • Formation supérieure (Bac+4/5) en histoire de l’art, beaux arts ou management culturel Expérience de deux ans minimum en galerie Date de prise de fonction : immédiat - CDI

Date limite de candidature : 3/06/2011.

Salaire envisagé - à négocier selon expérience
Galerie Daniel Templon - 30 rue Beaubourg - 75003 Paris - www.danieltemplon.com


APPEL À PROJET ARTISTIQUE

Appel à projets 2011 - Aider les personnes vulnérables - Enfance et culture
Encourager les enfants de 6 à 16 ans à s’ouvrir aux arts et à la culture
Les dossiers sont reçus et étudiés tout au long de l’année
À qui s’adresse l’appel à projets ?
Les candidats devront être des organismes sans but lucratif, associations, établissements publics
(dont les établissements scolaires), scènes nationales de spectacles, musées, collectivités territoriales...
Contexte et objectifs
Si le rôle fondamental que joue l’éducation artistique dans le développement de l’enfant est aujourd’hui reconnu, il convient de lui
accorder toute l’attention voulue. En effet, l’éducation artistique est pluridimensionnelle. Elle permet de développer la sensibilité des enfants
et de les aider à poser un regard personnel sur le monde qui les entoure.
En s’inspirant du potentiel de créativité de tout enfant, elle peut renforcer l’acquisition de connaissances
et de compétences parmi lesquelles,
l’inventivité, l’imagination, l’habileté, la concentration, l’expression... Dispensée collectivement, elle contribue à l’intégration sociale de
l’enfant, à la rencontre de l’autre dans sa singularité culturelle notamment.
La démarche pédagogique à mettre en œuvre pour espérer servir à la fois l’épanouissement
personnel de l’enfant et sa socialisation,
repose sur deux conditions essentielles :
• une confrontation directe de l’enfant à des œuvres d’art par l’élaboration d’un parcours culturel
d’accompagnement qui lui permettra de s’approprier la dimension
culturelle des œuvres ;
• une pratique artistique effective et conséquente, l’implication soutenue d’un artiste étant à ce stade déterminant.
Dès lors, la Fondation de France propose de soutenir financièrement quelques projets repérés et sélectionnés pour leur caractère
exemplaire, et répondant à l’exigence de qualité souhaitée.
Critères de sélection
Les projets éligibles devront : • être destinés à des enfants de 6 à 16 ans, précisément identifiés,
et prioritairement issus de milieux sociaux défavorisés ou de
territoires dépourvus d’offre culturelle ;
• être co-portés par des artistes avérés et des éducateurs qualifiés ;
• être adaptés au contexte, aux conditions de vie des enfants et répondre à leurs attentes ;
• mettre en œuvre une démarche pédagogique telle que définie ci-dessus, qui associe l’enfant
à toutes les étapes de la création artistique, de sa conception à sa
représentation ;
• proposer un parcours culturel d’accompagnement (ouverture au monde, aux œuvres et à la pensée) ;
• s’inscrire dans la durée ou garantir à l’enfant qui le souhaite, la possibilité
de poursuivre la pratique artistique engagée, au-delà du projet ;
• donner lieu à une présentation ouverte au grand public ;
• promouvoir des valeurs éthiques autant qu’esthétiques ;
• avoir prévu une évaluation.
Toutes les candidatures qui ne répondront pas à l’ensemble de ces critères seront systématiquement rejetées.
Comment répondre ?
La présélection des candidatures sera faite sur lettre d’intention téléchargeable sur www.fondationdefrance.org,
adressée au siège de la Fondation de France par mail et par voie postale. Seules les candidatures présélectionnées recevront
un dossier de demande de subvention à compléter. À la réception du dossier complet, un instructeur rencontrera l’équipe candidate
afin d’évaluer la bonne conformité du projet aux objectifs énoncés.
Après instruction, les projets seront présentés au Comité décisionnaire.
Le Comité Enfance, composé d’experts pluridisciplinaires, se réunit à chaque fin de trimestre.
Tous les projets sélectionnés feront l’objet d’une évaluation en vue
de leur valorisation.
Contact : Fondation de France - Programme Enfance - 40 avenue Hoche - 75008 Paris - 01 44 21 31 34 - enfance@fdf.org

Les dossiers sont reçus et étudiés tout au long de l’année.

Exemple de projet soutenu
Création d’un opéra par une classe de primaire en partenariat avec une école de musique en zone rurale
Pendant trois ans une classe d’école primaire est accompagnée dans la création d’un opéra valorisant un territoire rural.
Le travail débute par une collecte de chants, d’histoires et de toponymes locaux, effectuée par les enfants. Ce corpus est ensuite
vocalisé avec l’aide d’un compositeur de musique contemporaine et d’une chanteuse lyrique qui veillent à s’adapter
aux goûts de leur jeune public. Les enfants rédigent également le livret de l’opéra avec l’aide de leur instituteur.
La mise en scène, assistée par un professionnel, se déroule en extérieur puisque l’opéra est conçu sur un
mode ambulatoire afin d’insérer l’œuvre dans le patrimoine qui l’a inspiré.
Depuis 1969, la Fondation de France soutient des projets concrets et innovants qui
répondent aux besoins des personnes face aux problèmes posés par l’évolution
rapide de la société. Elle agit dans trois domaines : l’aide aux personnes vulnérables,
le développement de la connaissance, l’environnement. Elle favorise également le
développement de la philanthropie.
Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne
peut agir que grâce à la générosité des donateurs.


APPEL À PROJET ARTISTIQUE

L’A.S.B.L Sites en Ligne présente la 7ème édition de son symposium d’intégration en milieu naturel
(sculpture et installation) qui se déroulera du 22 au 28 août 2011 à Silly (BELGIQUE).

Les dossiers de candidature doivent être remis au plus tard le 31.05.2011, le cachet de la poste faisant foi,

Sélections :
Un jury interne à l’organisation sélectionnera 30 des meilleurs projets.
Envoyer un dossier complet téléchargeable sur : www.sitesenligne.be.
Prix 3 prix de 1250 euros seront décernés à la fin du symposium.
à L’A.S.B.L. Sites en Ligne, 34 rue des fabriques, 1000 Bruxelles, BELGIQUE.
Date de publication des lauréats 15 juin 2011
Pour plus de renseignements, contactez Stevens Rosalie au ++32(0)475-36 95 26 - info@sitesenligne.be
http://www.sitesenligne.be/


>> APPEL / RÉSIDENCE ARTISTIQUE

7ème promotion - Pépinière d’Artistes – SHAKERS – Lieux d’Effervescence en Auvergne
Les objectifs :

  • encourager et soutenir de jeunes artistes dans la création contemporaine,
  • renforce leur accompagnement dans leur parcours de professionnalisation.
  • concourir au développement d’une image attractive du Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher par la promotion des arts plastiques,
  • diffuser l’art et la création vers un public le plus vaste possible,
  • inscrire une démarche artistique sur un lieu. Le cadre : L’association SHAKERS « LIEUX d’EFFERVESCENCE » résidence d’artistes plasticiens implantée au cœur de Bien-Assis à MONTLUÇON a la volonté d’être au cœur même de la population pour favoriser les échanges et l’accès à l’art contemporain pour l’ensemble du Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher. Cette pépinière d’artistes est une des rares résidences en Auvergne à accueillir plusieurs artistes simultanément. Trois jeunes artistes diplômés des Beaux-arts viennent en résidence pour une durée de six mois minimum. Cette durée permet l’amorce d’un ancrage du travail des artistes avec la population locale et dans le territoire. A la différence de beaucoup de résidences, SHAKERS – Lieux d’Effervescence se situe à l’intérieure même d’un quartier HLM. Elle est assimilée à ce quartier et tente par le biais d’ateliers d’arts plastiques d’ouvrir les enfants ainsi que les adultes au monde de l’art contemporain. Le lieu de résidence est situé en ville dans le quartier de Bien Assis, à 10 minutes du centre- ville, à 3 minutes du centre commercial – 2 appartements pour l’hébergement des artistes dont les fluides sont à la charge de la résidence. – Les bureaux ainsi que les ateliers sont situés à 200 m des appartements au 93 rue de l’Abbaye – 03100 MONTLUÇON. Conditions d’accueil : SHAKERS-Lieux d’Effervescence est actuellement une des rares résidences à pouvoir accueillir plusieurs artistes simultanément. Chaque artiste est accueilli pour une durée minimum de 6 mois, voire plus en fonction des projets artistiques proposés. Il disposera : – d’un appartement meublé, de type F4, – d’un atelier de 80m2 – d’une allocation mensuelle de 427 euros, – d’une bourse d’aide à la création (matériel) de 600 euros (100 euros par mois). L’artiste aura toute liberté de création sachant que sa (ses) réalisation (s) devront s’inscrire dans le paysage de la Communauté d’Agglomération de Montluçon (CAM) et du Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher. Une exposition personnelle ainsi que l’édition d’un catalogue sorti à 700 exemplaires et élaboré avec l’artiste, clôtureront la résidence de celui-ci. L’artiste disposera de 400 exemplaires. L’artiste interviendra : – dans les établissements scolaires (primaire, collège ou lycée) dans le cadre des « Classes à Projet Artistique et Culturel » avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Auvergne (DRAC Auvergne), cette intervention est rémunéré 50 euros de l’heure, – également sur des projets qui reposent sur le soutien en arts plastiques en temps et milieu scolaire. Les partenaires sont l’Education nationale, un mécène et la résidence d’artiste Shakers, cette intervention est rémunéré 35 euros de l’heure, – durant l’été dans les ateliers d’arts plastiques mis en place par SHAKERS en direction des jeunes publics des divers quartiers de Montluçon, cette intervention est rémunéré 25 euros de l’heure. A travers ces interventions il présentera son travail, ses techniques, ses supports, sa passion… Avec le soutien de la Communauté d’Agglomération de Montluçon, de la ville de Montluçon, du Fonds Européen agricole pour le Développement Rural, LEADER, du Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher, du Conseil Régional d’Auvergne, du Conseil Général de l’Allier, du Ministère des affaires culturelles et de la DRAC Auvergne, des expositions, projets et manifestations artistiques pourront être envisagées dans le département et la région. Par ailleurs, l’équipe de SHAKERS « Lieux d’Effervescence » est à votre écoute pour développer vos projets… Vous êtes intéressé(e) pour être candidat à la 7ème promotion de SHAKERS Lieux d’Effervescence, voici les démarches à suivre : ÉCHEANCIER :

17.10.2011 :Date limite du dépôt des dossiers.

à la résidence d’artistes - 93 rue de l’Abbaye 03100 MONTLUÇON.
24 Octobre 2011 :Présélection de 8 dossiers retenus pour les entretiens avec le jury.
Les candidats retenus seront avertis par téléphone, par mail et par courrier.
10 Novembre 2011 :Le jury recevra chaque artiste pré-sélectionné pour un entretien individuel de 20 mn.
Etre à la disposition du jury entre 8h55 et 17h.
◊ Les entretiens se dérouleront de 9h à 16h.
◊ La délibération du jury se tiendra de 16h et 17h.
◊ Les candidats seront prévenus par téléphone et confirmation écrite.
Comment être candidat ?
Votre dossier doit parvenir à la résidence impérativement avant : le 17 octobre 2011 à 18h (clôture des inscriptions)
Adresse postale : Shakers - Lieux d’Effervescence - Michel Dubecq - 93 rue de l’Abbaye - 03 100 MONTLUCON
Votre dossier doit être composé des pièces suivantes
1 lettre de motivation, adressée au président
1 fiche de renseignements jointe, dûment complétée
1 CV
1 dossier de presse
documents visuels obligatoire : (Photos, CD, DVD, …).
Prévoir une enveloppe suffisamment affranchie pour le retour
du dossier (indispensable pour le retour des dossiers des artistes non retenus).
Les dossiers des artistes sélectionnés seront conservés dans les archives de l’association.
Vous avez besoin d’informations , vous pouvez nous joindre :
Siège de SHAKERS : 04 70 02 49 88 - bisson@shakers.fr - http://www.shakers.fr
Lucie BISSON – Médiatrice Culturelle - 06 74 12 91 87 - bisson@shakers.fr
Michel DUBECQ – Président - 06 74 12 92 07
FICHE DE CANDIDATURE 2012 : http://www.shakers.fr - bisson@shakers.fr


>> APPEL / RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Ville de Labège - Appel à projet artistique - 2011
Résidence à la Maison Salvan de Labège
La Maison Salvan est une structure municipale au coeur de la politique culturelle de la ville de Labège dont l’axe fort
– à travers l’organisation de résidences spécifiques – est la rencontre art-science : artistes et chercheurs s’y
retrouvent autour d’un objet de recherche-création commun. Le projet vise à faire cohabiter et interagir une
préoccupation artistique, une logique scientifique et/ou technologique en interrogeant la création contemporaine et
en modifiant son processus.
Pour la période s’étirant de juin 2011 à juin 2012, la Maison Salvan accueillera en particulier Jean-Paul Labro,
Pascal & Aurélie Baltazar ainsi que Yazid Oulab.
www.maison-salvan.fr
Objet de la résidence
La résidence permet d’expérimenter une recherche, une réflexion croisée art-science. Elle concerne donc
l’identification par un artiste et un chercheur d’un langage, d’un outil et/ou d’un objet d’étude.
Les finalités de ce croisement peuvent engager une reprise d’autonomie disciplinaire : le « résultat artistique » ne
doit pas illustrer les échanges art/science, les préoccupations scientifiques présentes au coeur de la résidence ne
sont pas forcement lisibles dans l’exposition finale.
· le travail artistique est particulièrement montré à la Maison Salvan sous la forme d’une exposition ouverte, in fine,
au public ou éventuellement sous celle d’un spectacle.
· le travail scientifique et les réflexions croisées avec l’artiste sont présentés, a minima, par l’organisation d’une conférence.
Cette rencontre permettra par ailleurs de questionner le processus d’hybridation art-science, objet et temporalité
invisibles pour le public mais favorables à de nouvelles formes et de nouveaux modes de création. Comment
l’artiste et le chercheur se sont « trouvés » autour d’une préoccupation commune ? En quoi la logique
d’entremêlement – de deux univers, de deux rapports au réel, de deux protocoles particuliers de recherche – , s’est
montrée réciproquement féconde ? …
La ville de Labège souhaite ouvrir aux publics les événements de la Maison Salvan, un dialogue se mettra
particulièrement en place avec des groupes de scolaires de la commune. Tout autre projets et ou souhaits en terme
de médiation seront favorablement accueillis.
Spécificité de la résidence
Le projet peut-être soumis à la fois par un artiste ou par un « couple » artiste-chercheur.
Le champ artistique couvert par cet appel est large : les arts plastiques, le spectacle, le cinéma et la vidéo, les
productions musicales et sonores, …. Pour la partie scientifique, l’appel recouvre à la fois les sciences dites dures
ainsi que les sciences humaines et sociales.
Au-delà de la science et de sa recherche fondamentale, la résidence peut avoir pour objet de mobiliser dans l’art, de
façon inédite et nouvelle, une technologie ou un outil, jusque là réservés aux seuls laboratoires, ou à l’industrie. La
science est donc envisagée dans cet appel dans le sens de la réflexion de fond mais aussi dans celui de sa
« déclinaison sociétale ».
Au total, cet appel à projet se montre très ouvert à des propositions variées. A travers son projet, la ville de Labège
ouvre la voie à une période de capitalisation d’expérimentations art-science .
Durée
La résidence in situ est envisagée sur une durée de deux mois. Mais cette temporalité peut-être discutée en fonction
des intentions. L’exposition est ensuite ouverte durant 4 semaines. Elle commencera à la fin du mois de mai 2012.
Budget
La ville de Labège propose une enveloppe totale de 5.500 euros TTC comprenant les honoraires (2.000 euros)
et les frais de production (3.500 euros).
Conditions d’accueil
Les résidents sont hébergés à proximité de la Maison Salvan. Les repas sont également pris en compte
(cantine municipale pour les repas de midi, en semaine, et défraiement
des autres repas avec possibilité de cuisiner dans le lieu d’hébergement).
La Maison Salvan
Visite virtuelle de la Maison Salvan et liste du matériel disponible : http://www.maison-salvan.fr/visite.htm
Edition
Une édition est réalisée à l’issue de l’exposition
Dossier de candidature

  • Un projet présentant la problématique art-science mobilisée et une projection vers la déclinaison plastique de celle ci (trois pages maximum) ;
  • un CV de l’artiste et du chercheur ;
  • un dossier artistique illustré (papier ou support numérique) ;
  • une présentation résumée des travaux de recherche du chercheur. Sélection du projet

La date limite de réception des projets est fixée au vendredi 15.07.2011.

Le dossier sera examiné par la commission culture de la Mairie de Labège
et la décision sera rendue au plus tard le 30 septembre 2011
Lieu d’envoi des candidatures :
Maison Salvan – Mairie de Labège (Préciser : AP 2011) - 1 rue de la Croix Rose - 31670 LABEGE.
Renseignements complémentaires : Maison Salvan Paul de Sorbier
1 rue de l’ancien château Responsable Maison Salvan - 31670 LABEGE - 06 71 31 23 11
maison.salvan@ville-labege.fr - 05 62 24 86 55 - www.maison-salvan.fr
Christine Camares : Adjointe au maire déléguée à la culture - 06 72 71 07 49


//////AVIS D’APPEL MARCHE PUBLIC

Conception et réalisation d’une œuvre d’art dans le cadre de l’opération d’extension
de l’Institut Universitaire de Technologie de Saint Nazaire Génie Civil (GEPEA).

1. PERSONNE PUBLIQUE
Conseil Général de Loire-Atlantique - 3 Quai Ceineray - BP 94109 - 44041 NANTES CEDEX 1.

2. OBJET DU MARCHE
Appel à candidature pour la conception et la réalisation d’une oeuvre d’art dans le cadre de
l’opération d’extension de l’Institut Universitaire de Technologie de Saint Nazaire Génie
Civil (GEPEA), conformément à l’obligation de décoration des constructions publiques.

3. PROCEDURE DE PASSATION
Numéro du marché : A 376JC
Marché passé en application des articles 28 et 71 du Code des Marchés Publics et du Décret
n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le Décret 2005-90 du 4 février 2005.
Cette procédure s’adresse aux artistes professionnels.
4. PROGRAMME DE LA COMMANDE :
Dans le cadre du Contrat de Projets État/Région 2007-2013, l’Assemblée départementale a
approuvé la réalisation sous maîtrise d’ouvrage départementale de l’opération d’extension de
l’Institut Universitaire de Technologie de Saint Nazaire Génie Civil (GEPEA). Ce projet est
cofinancé par l’Union Européenne (financement du FEDER à hauteur de 1 880 000 euros TTC.
La livraison du bâtiment est prévue pour le mois de novembre 2012.
Les variantes ne seront pas admises.
Le champ artistique est ouvert à l’ensemble des disciplines.
Localisation de l’oeuvre : Les créations sont possibles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur dans
le périmètre de l’extension.
Le hall d’entrée de l’extension proche de la passerelle, la passerelle, le patio central situé au
2ème étage (7 mètres sur 15 mètres), l’allée extérieure constituent autant de possibilités d’intervention.
Si l’oeuvre est placée en intérieur, elle devra être lisible de l’extérieur sans entacher la luminosité des espaces.
La thématique choisie devra être en rapport avec le développement durable. L’autonomie
énergétique de l’oeuvre devra être garantie pour ne générer aucun coût de fonctionnement
(maintenance, remplacement d’appareillage) supplémentaire.
Le montant prévu pour cette commande est de 53 800 euros TTC (comprenant notamment les
coûts de conception, réalisation, acheminement installation de l’oeuvre, taxes afférentes ainsi
que l’indemnité de 2 500 euros TTC versée aux candidats non retenus).
Lieu d’exécution et/ou de livraison :
IUT de St Nazaire –58 rue Michel Ange- 44606 SAINT NAZAIRE Cédex.
5. MODALITES ESSENTIELLES DE FINANCEMENT ET DE PAIEMENT /
CAUTIONNEMENT ET GARANTIES EXIGEES
Financement : Imputation sur le budget du département
Paiement : Marché à prix ferme. Paiement par virement administratif dans un délai de 30
jours. Le lauréat, qui se verra confier un marché pour la conception, la réalisation et
l’installation de son projet artistique, percevra une avance de 2 500 euros TTC à valoir sur ses honoraires.
6. CONDITIONS DE PARTICIPATION
Pour être recevable, le dossier de candidature doit obligatoirement comprendre les pièces
suivantes, sous peine de rejet :
Dossier administratif :
 Déclarations sur l’honneur exigées par les articles 43 et 44 du Code des Marchés Publics
(un document type peut être fourni sur demande)
 Une assurance responsabilité civile et professionnelle en cours de validité (facultatif au
stade de la candidature, mais fortement conseillée)
En cas de co-traitance ou de sous-traitance, chaque co-traitant ou sous-traitant devra
transmettre les documents précités.
En cas de groupement, la forme juridique souhaitée est le groupement conjoint avec
mandataire solidaire.
Dossier artistique :
 Un curriculum vitae détaillé (travaux, expositions, publications…)
 Un dossier présentant une proposition artistique et indiquant les grandes options que
l’artiste souhaite prendre dans le cadre de la commande (format A4, une page recto/verso
maximum) comprenant un texte sur la démarche artistique et des visuels d’oeuvres
réalisées (format A3 maximum) et / ou sur CD- rom (format PDF ou jpeg).
 Une garantie professionnelle ou n° d’immatriculation de l’artiste (attestation Maison des
artistes-sécurité sociale ou AGESSA, n° de SIRET, ou équivalent étranger)
 Références ou tout autre moyen permettant d’accréditer la capacité du candidat
Modalités de sélection des candidatures et des projets
Nombre de candidats admis à présenter un projet : 5
Phase de pré sélection des 5 candidats :
 Motivation de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création
contemporaine, en dialogue avec l’environnement du site
 Références du candidat dans le domaine artistique retenu ou tout autre moyen permettant
d’accréditer la capacité du candidat
Phase d’étude de projets des 5 candidats retenus :
Le projet sera analysé à partir d’un texte détaillé expliquant la démarche choisie par l’artiste,
ainsi que tout élément donnant une description précise de l’oeuvre (maquette, esquisse…), sur
la base des critères suivants classés par ordre décroissant de hiérarchisation :
 Adéquation de la démarche artistique avec le programme proposé,
 Intérêt de l’oeuvre artistique quant à la perception des utilisateurs et des personnes
extérieures. Il est précisé qu’il s’agit d’instaurer un dialogue entre l’artiste et les
utilisateurs du bâtiment et de rendre l’oeuvre lisible de l’extérieur,
 Faisabilité technique dans le respect du programme artistique, du cadre budgétaire,
 Qualité de la réponse en termes de longévité, de sécurité, d’entretien et de maintenance de l’oeuvre.
7. INDEMNITES :
La remise des prestations donnera lieu au versement d’une indemnité de 2 500 euros TTC aux
quatre candidats non retenus. Cependant, le maître d’ouvrage pourra décider, sur proposition
du comité artistique, de supprimer ou de réduire ce montant en cas d’insuffisance manifeste
du projet présenté.
8. MODALITES DE RETRAIT DES DOSSIERS ET DE REMISE DES
CANDIDATURES :
 Adresse de retrait des dossiers, de remise des candidatures et pour tous renseignements
Les candidatures seront remises sous pli cacheté avec les mentions « Appel à candidature
pour la conception et la réalisation d’une oeuvre d’art dans le cadre de l’opération
d’extension de l’Institut Universitaire de Technologie de Saint Nazaire spécialités Génie
Civil / Génie des Procédés - Environnement - Agroalimentaire (GEPEA) » et « Ne pas ouvrir ».
Par lettre recommandée avec accusé de réception à l’adresse ci-dessous :
Conseil Général - DE / SBCP - 3 Quai Ceineray - BP 94109 - 44041 NANTES Cedex 1
Ou contre récépissé à l’adresse suivante :
Direction de l’Education / Service Budget et Commande Publique –8 Cours Sully - 2ème étage

  • bureau 240 - 44000 NANTES - Horaires d’ouverture : de 9 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 00
  • Renseignements administratifs : Nicole MARTIN-MARSAC Tél. : 02 40 99 14 74 - Fax : 02 40 99 11 70 - Mail : nmartinmarsac@loire-atlantique.fr

LES TRANSMISSIONS ELECTRONIQUES NE SONT PAS ACCEPTEES
L’avis d’appel public à la concurrence et le dossier sont téléchargeables sur le site du Conseil
général Loire-Atlantique : http://marches.loire-atlantique.fr
Le dossier comprend les pièces suivantes :

  • Le document type d’attestation sur l’honneur au vu des articles 43 et 44 du CMP
  • Le programme de la commande artistique
  • Renseignements liés au contexte artistique : Jimmy SCREMIN (Direction de la Culture) Tél. : 02 40 99 89 90 - Mail : jimmy.scremin@loire-atlantique.fr

9. CONDITIONS DE DELAI : Date limite de réponse : Le 14.06.2011 à 12h.

10. INFORMATION COMPLEMENTAIRE
Les dossiers de candidature seront conservés par le Conseil général, à l’exception des
dossiers de références avec photos, CV et dossiers artistiques qui seront restitués à la
demande des candidats.
PROGRAMME ARTISTIQUE
pour la conception et la réalisation d’une oeuvre
dans le cadre de l’opération d’extension de l’IUT (Génie civil/GEPEA) de Saint-Nazaire
1. Présentation de l’opération et de son contexte
1.1. Contexte
Dans le cadre du Contrat de Projets État/Région 2007-2013, l’Assemblée départementale a approuvé
la réalisation sous maîtrise d’ouvrage départementale de l’opération d’extension de l’Institut
Universitaire de Technologie de Saint Nazaire spécialités Génie Civil / Génie des Procédés -
Environnement - Agroalimentaire (GEPEA).
Le projet prévoit la construction d’une extension d’une surface utile d’environ 2 083m2 intégrant une
démarche environnementale avec des contraintes énergétiques fortes liées à l’activité des laboratoires.
L’opération comprendra également les aménagements extérieurs.
Le planning prévisionnel prévoit un début de chantier au 2ème semestre 2011 et une livraison du
bâtiment pour novembre 2012.
Le cabinet d’architecture ENIA ARCHITECTES a été choisi pour réaliser la construction de ce
bâtiment à l’issue d’un concours de maîtrise d’oeuvre.
L’extension de l’IUT présente des façades en inox et en acier sachant que les façades existantes des
bâtiments sont en béton brut ou peintes en blanc.
Réflexions préalables
L’objectif de l’Université, lors de l’appel à projet initial, était de bâtir une plate-forme en génie civil
environnemental permettant de simuler à la fois des contraintes climatiques extrêmes (gel, dégel,
sécheresse, forte humidité, etc.) et des conditions environnementales spécifiques (embruns, marnage,
etc.) agissant sur des matériaux et des constructions, afin de connaître et d’améliorer le comportement
et la durabilité des matériaux de construction et la pérennité des ouvrages (digues, chenaux, bâtiments
et ouvrages d’art littoraux ou fluviaux, ouvrages de production d’énergie, etc.), et de mettre au point
des écomatériaux et des procédés d’écoconstruction innovants.
Ce projet de recherche est en complète synergie avec les trois composantes du développement
durable : économique (le génie civil, qui associe étroitement bâtiment, aménagement et travaux
publics représente le premier poste d’investissement publics, le premier poste d’investissement privé
et en France) , environnementale (le génie civil est au coeur du Grenelle de l’Environnement, car il
constitue le premier secteur pour la consommation énergétique, pour la consommation de minéraux
naturels mais aussi pour le recyclage) et sociale (le génie civil représente plus de 2 millions
d’emplois, et les Français passent plus de 80% de leur vie dans des bâtiments de tous types).
L’extension de l’IUT présente des façades en inox et en acier sachant que les façades des bâtiments
existants sont en béton brut ou peintes en blanc.
1.2. Parti urbanistique et architectural - Cabinet de maîtrise d’oeuvre ENIA
ARCHITECTES / ESQUISSE DU PROJET
Le projet résulte d’une synthèse entre un contexte d’implantation très prégnant et des données
programmatiques précisément définies.
Le site d’implantation du projet présente des caractéristiques bien spécifiques qui ont fortement guidé
la conception du bâtiment.
Des espaces extérieurs de grande qualité
L’une des qualités majeures de l’ensemble du site de l’IUT est de proposer aux utilisateurs un cadre
paysager extrêmement agréable : l’enchaînement des patios, mails plantés, coursives abritées, etc.,
offre des espaces extérieurs d’une grande variété et des perspectives visuelles remarquables.
Parmi ces espaces, l’allée longeant le bâtiment 1A constitue, avec son alignement d’arbres, un axe
visuel généreux qu’il nous semble indispensable de conserver et de mettre en valeur.
Un contexte architectural rationnel et homogène
Les bâtiments existants sur le site constituent un ensemble bâti homogène, présentant un certain
nombre de caractéristiques qu’il nous semble important de prolonger :
 Des volumétries simples et compactes
 Une grande rationalité de conception : distributions fonctionnelles, rigueur des
compositions et des trames
 Une relative homogénéité de teintes (grises et essentiellement blanches, avec quelques
teintes colorées) et de matériaux (parement minéral en général)
Choix d’implantation stratégique
Nous avons choisi d’éloigner la future extension de 14m environ par rapport au bâtiment 1A, en
l’alignant sur l’amphithéâtre du bâtiment 13.
Ce retrait est selon nous d’une réelle pertinence, car il offre des avantages précieux :
Plan masse
 il préserve le grand axe visuel constitué par l’allée plantée, dont la largeur est maintenue sur
toute sa longueur. Cet espace extérieur généreux et agréable, est une des qualités
essentielles de cette parcelle, qu’il nous semble indispensable de mettre en valeur : cette
allée devient l’un des accès aux bâtiments, par l’intermédiaire d’une fine galerie entièrement
vitrée, qui permet de conserver la perspective visuelle.
 il règle les problèmes d’altimétries en garantissant ainsi un fonctionnement optimal de la
galerie de liaison : cette distance de 14m permet d’absorber les différences altimétriques
entre les deux bâtiments par des rampes de faible pente, accessibles aux personnes
handicapées et naturellement à tous les chariots de transports de matériels (voir le chapitre ci-après).
 il offre un prospect généreux entre les deux bâtiments les plus hauts de la parcelle
(l’extension et le bâtiment 1A), garantissant ainsi le confort visuel des utilisateurs de ces deux bâtiments.
Un patio central
Le dernier niveau du projet s’enroule autour d’un patio central. Il constitue un lieu agréable qui profite
à certains espaces majeurs du projet : deux salles de réunions, deux salles de travail stagiaires, ainsi
que la salle de séminaire.
Il éclaire en outre généreusement les circulations de ce niveau.
LA DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE
La conception d’un bâtiment s’insérant dans une démarche environnementale performante implique
non seulement une réflexion sur le choix des dispositifs techniques de CVC mais avant tout sur les 3 critères suivants :
 la morphologie même de l’édifice (dont la recherche d’une compacité importante,
afin de limiter les échanges thermiques avec l’extérieur),
 la nature de l’enveloppe (choix de matériaux pérennes et performants),
 la qualité des aménagements extérieurs
La démarche environnementale adoptée pour la conception de ce projet repose avant tout sur ces trois
critères fondamentaux.
Une figure compacte et performante
Les caractéristiques du contexte nous ont conduit à développer une figure claire, qui par sa
morphologie permet de mettre en valeur le site tout en abritant un programme spécifiquement rationnel.
L’extension se développe dans une volumétrie compacte parfaitement parallélépipédique, qui présente
de nombreux atouts :
 elle limite au maximum l’emprise au sol du projet (tout en respectant la hauteur maximale
de 3 niveaux), et permet de maintenir des espaces verts généreux : compte tenu de la surface
disponible très réduite dans la parcelle, cette limitation de l’emprise semble primordiale.
 elle contribue aux performances énergétiques du bâtiment, en réduisant au maximum le
linéaire de façades (rapport « surface au sol/surfaces de façade » le plus efficace). Le projet
devient ainsi, par sa géométrie même, thermiquement pertinent.
 elle s’insère parfaitement au coeur du bâti existant, aux lignes sobres et rationnelles.
Des matériaux pérennes et performants
Le traitement des façades exprime la précision de la technologie contenue dans le bâtiment, tout en
utilisant des matériaux pérennes adaptés à l’atmosphère relativement agressive du littoral marin :
 L’ensemble des façades est isolé par l’extérieur, l’épaisseur de l’isolant minéral étant
dimensionnée pour atteindre les performances thermiques attendues (voir note thermique).
 Les parties opaques du registre bas sont revêtues d’un bardage métallique en acier
inoxydable : ce bardage réfléchissant confère au projet une connotation technologique et
favorise l’intégration du bâtiment dans son environnement qui se voit largement projeté sur
les façades. Des petits modules de bardages en finition laqué clair permettent un jeu de
calepinage aléatoire perçu en élévation (teintes variables des différents modules).
Les aménagements extérieurs
Le traitement des aménagements extérieurs vient conforter l’implantation sur le site :
 L’alignement du bâtiment sur l’amphithéâtre permet de conserver et valoriser l’allée plantée
existante soulignant ainsi la circulation principale du site tout en valorisant l’accessibilité
depuis la passerelle.
 Cet axe végétal Est/Ouest accompagne la façade principale tout en en soulignant à la fois
son autonomie liée à sa programmation particulière, mais cette allée fait également office de
jardin intérieur valorisant l’articulation indispensable entre ce bâtiment et celui
d’enseignement lui faisant face.
 Un cheminement piétonnier longitudinal en béton désactivé mène aux accès de la galerie de
liaison et à l’entrée principale du projet.
 L’alignement d’arbres situés sur l’arrière du site le long de la rue Jean-Marie Juret semble
alors se prolonger et s’intégrer à un ensemble paysagé cohérent et vecteur d’unité formel et
fonctionnel sur l’ensemble de l’Iut.
2. Principes généraux de la commande artistique
2.1. Montant attribué à l’intervention artistique et avis sur les candidats présentant un projet
Le montant consacré à la commande artistique, toutes taxes comprises, est égal à 1% TTC du coût
prévisionnel des travaux HT au stade de l’Avant-projet Détaillé - APD (en retirant les dépenses de
voirie et de réseaux divers - VRD et d’équipement mobilier).
Ce montant est de 53 800 euros TTC. Il inclut la conception, la réalisation, l’acheminement, l’installation
de l’oeuvre, les taxes afférentes et les indemnités pour les candidats non retenus.
Le nombre de candidats admis à présenter un projet est de 5.
Pour ce qui est des indemnités versées aux candidats admis à présenter un projet mais non retenus, le
montant total ne peut excéder 20% de l’enveloppe 1% soit, en l’occurrence 10 760 euros – article 13 du
décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié.
L’indemnité est fixée pour chaque candidat à 2 500 euros. Le maître d’ouvrage pourra décider, sur
proposition du comité artistique, de supprimer ou de réduire ce montant en cas d’insuffisance
manifeste du projet présenté –article 13 du décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié.
2.2. La nature de l’oeuvre et la thématique choisie
L’intervention artistique est susceptible d’adopter plusieurs formes. Le champ artistique est ouvert à
l’ensemble des disciplines dans le respect de l’article 4 du décret n°2002-677 du 29 avril 2002 modifié.
La thématique choisie devra être en rapport avec le développement durable.
L’autonomie énergétique de l’oeuvre devra être garantie pour ne générer aucun coût de fonctionnement
(maintenance, remplacement d’appareillage) supplémentaire.
2.3. L’emplacement de l’oeuvre
Les créations sont possibles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur dans le périmètre de l’extension.
Le hall d’entrée de l’extension proche de la passerelle, la passerelle, le patio central situé au 2ème
étage (7 mètres sur 15 mètres), l’allée extérieure constituent autant de possibilités d’intervention.
Si l’oeuvre est placée en intérieur, elle devra être lisible de l’extérieur sans entacher la luminosité des espaces.
2.4. Les critères de sélection des candidats et des projets
Rappel des critères utilisés pour les précédents 1% du Conseil général :
Pour la phase de sélection des candidats admis à concourir :

  • Motivation de l’artiste pour le projet et engagement dans une démarche de création contemporaine en dialogue avec l’environnement du site.
  • Références du candidat dans le domaine artistique retenu ou tout autre moyen permettant d’accréditer la capacité du candidat. Pour la phase de sélection des projets :
  • Adéquation de la démarche artistique avec le programme proposé.
  • Intérêt de l’oeuvre artistique quant à la perception des utilisateurs et des personnes extérieures. Il est précisé sur ce point, qu’il s’agit d’instaurer un dialogue entre l’artiste et les utilisateurs du bâtiment et de rendre l’oeuvre lisible de l’extérieur,
  • Faisabilité technique dans le respect du programme artistique et du cadre budgétaire,
  • Qualité de la réponse en termes de longévité, de sécurité, d’entretien et de maintenance de l’oeuvre. Un contrôleur technique sera saisi pour donner un avis sur la faisabilité du projet. 3. oeuvres 1% antérieures L’IUT dispose de deux oeuvres 1% implantées sur le site :
  • la première est un ensemble monumental de fontaines d’environ 3,5m de haut et posées sur une base carrée d’environ 4m de côté, créé par Gustave TIFFOCHE et implanté dans le patio extérieur de l’IUT où il a été inauguré le 26 mars 1981.
  • la seconde est un ensemble de 8 clichés photographiques, ayant chacun environ 1,1 m de long et 0,7m de haut, fixés sur les murs intérieurs du hall de l’amphi C de l’IUT en 2001

Date et heure limite de remise des plis : 14/06/2011 à 12h.


PRIX

L’Association des Femmes Journalistes et Canon France organisent, avec Images Evidence,
la onzième édition du Prix Canon de la Femme Photojournaliste,
décerné par l’Association des Femmes Journalistes (AFJ).
Ce prix, soutenu par Le Figaro Magazine et remis chaque année
dans le cadre du festival Visa pour l’Image - Perpignan,
est doté d’un montant de 8000 euros par Canon France.
Il est destiné à soutenir une femme photographe dans la réalisation d’un projet de reportage.
Il est ouvert aux femmes photojournalistes professionnelles, sans exclusion d’âge ou de nationalité.
La lauréate sera sélectionnée en juin par un jury composé de professionnels
de la photographie et de la presse ainsi que de membres de l’
Association des Femmes Journalistes. Les candidates seront jugées
sur présentation de leur projet et de leurs réalisations précédentes.
Parmi les critères de sélection : la qualité photographique, mais aussi
la démarche journalistique et la pertinence du sujet choisi.
Le prix sera remis à la lauréate à Perpignan, en septembre 2011,
lors d’une des soirées de projection du festival Visa pour l’Image - Perpignan.
Le projet soutenu devra aboutir en un an, afin d’être présenté à l’édition 2012 du festival,
sous la forme d’une projection ou d’une exposition.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 31.05.2011.

Règlements et formulaires de candidature 2011 : http://www.canonafjaward.com/inscription.html
Prix Canon de de la femme photojournaliste - Images-Evidence - Visa pour l’Image-Perpignan
4, rue Chapon,Bât B - 75003 PARIS.


PRIX

APPEL À CANDIDATURES - PRIX JEAN CHEVALIER 2011
À l’occasion du troisième Prix Jean Chevalier, la Fondation Albert Gleizes s’associe à l’Association
Les Amis de Jean Chevalier et à la Galerie Olivier Houg de Lyon.
Le prix s’adresse à un peintre de moins de 30 ans vivant ou ayant fait ses études dans une école d’art de la
Région Rhône-Alpes ou dans les régions contiguës
(PACA, Languedoc-Roussillon, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, ainsi que la Suisse Romande et le Val d’Aoste).

  • L’association Les Amis de Jean Chevalier remet un prix de 5 000 euros.
  • La Fondation Albert Gleizes accueille le lauréat en résidence dans un atelier logement de Moly-Sabata, pour deux mois durant le premier semestre 2012.
  • La galerie Olivier Houg organise une exposition de l’artiste à Moly-Sabata en juin 2012. Le prix est décerné par un jury composé de membres de l’association Les Amis de Jean Chevalier et de professionnels de l’art contemporain. Association Les Amis de Jean Chevalier - 12 place Gabriel Rambaud - 69001 LYON. dazord.pierre@wanadoo.fr Règlement du Prix Jean Chevalier 2011 Le Prix Jean Chevalier décerné tous les deux ans a été créé en 2007 par l’Association « Les Amis de Jean Chevalier » (A.A.J.C.) avec le soutien de la Galerie Olivier Houg, galeriste de l’association, en mémoire du peintre Jean Chevalier (1913-2002), afin de perpétuer la connaissance de son oeuvre et de témoigner de sa volonté constante de permettre l’émergence de jeunes talents. La Fondation Albert Gleizes à travers la résidence d’artistes de Moly-Sabata (38550 Sablons) s’associe au Prix à partir de 2011, manifestant ainsi l’unité qui lia le maître à son dauphin. Le Prix Jean Chevalier est décerné pendant la Biennale d’Art Contemporain de LYON et est une activité « en résonnance » avec elle. Le prix couronne un seul lauréat qui se voit remettre par l’Association un chèque d’un montant de 5000 euros , et qui bénéficie d’un séjour de deux mois, cofinancé par l’Association, (printemps/été 2012) dans la résidence d’artistes de Moly-Sabata (Fondation Albert Gleizes), séjour suivi d’une exposition d’une dizaine de jours à Moly-Sabata organisée par Olivier Houg. Article 1 : Objectifs du Prix Le prix récompense un jeune artiste de moins de 30 ans se consacrant à la peinture telle que Jean Chevalier la définit dès 1958 : « La peinture se fait dans certaines conditions, avec des outils appropriés, déterminés et déterminants ; elle se concrétise sur des surfaces qu’elle anime selon des étendues, tonalités et intensités choisies. Elle est inséparable d’un univers architectural. » La peinture est un outil de communication entre l’artiste et l’humanité par delà le temps et l’espace, un langage qui « avant d’être un mode de représentation, est un mode d’action. » Ceci définit une éthique de la peinture et non une technique. Les premiers lauréats ont été Samuel Richardot en 2007 et Aurélie Roustan en 2009. Article 2 : Artistes concernés par le prix : Le concours du Prix Jean Chevalier 2011 est réservé aux peintres nés après le 1er janvier 1981, domiciliés dans la région Rhône-Alpes ou les régions contiguës1, ou issus d’une école des Beaux Arts ou d’un centre d’art ayant son siège dans la région Rhône Alpes ou dans les régions contiguës. L’ouverture du concours est annoncée notamment dans Bloc Notes, revue de la Maison des Arts Plastiques Rhône Alpes. Les anciens lauréats ne peuvent concourir à nouveau. Article 3 : Dossier d’inscription. Les demandes d’inscriptions au concours sont reçues par l’Association Les Amis de Jean Chevalier, 12, place Gabriel Rambaud, 69001 Lyon du 2 mai 2011 au 31 mai 2011. 1 Les régions contigües sont : Franche-Comté, Bourgogne, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Val d’Aoste, Suisse Romande. Les candidats doivent adresser par la poste leur dossier de candidature à l’association, la date d’expédition postale faisant foi. Les dossiers déposés sont la propriété de l’association Le dossier comprend obligatoirement : 1 / le formulaire d’inscription envoyé sur simple demande à l’association dès le 15/03/2011 2 / un extrait d’acte d’état civil en cours de validité, 3 / la biographie du candidat (deux pages A4 dactylographiées) 4 / une preuve de domicile au nom du candidat (quittance d’eau, d’électricité, ou de téléphone fixe, quittance de loyer ou certificat de domicile de moins de 6 mois) 5 / Pour les candidats anciens élèves d’une Ecole des Beaux Arts ou d’un Atelier de la région Rhône Alpes ou des régions contiguës, les certificats de scolarité délivrés par ces établissements. 6 / la présentation par le candidat de son travail, n’excédant pas 4 pages, accompagnée de photos de ses oeuvres, et de toute pièce jugée, par lui, utile à son appréciation, à l’exclusion de toute oeuvre. Article 4 : Jury Le jury du prix est désigné par l’Association. Il comprend 12 membres : le Président et 5 représentants de l’Association, le galeriste Olivier Houg, un représentant de la Fondation Albert Gleizes et 4 membres choisis parmi les professionnels (Peintres, Directeurs d’Ecoles des Beaux Arts et de centres d’Art, Galeristes, Critiques d’Art, Directeurs de Musée, Collectionneurs, Commissaires priseurs, etc…). Le jury est présidé par le Président de l’Association. Article 5 : Admission au concours. Le jury se réunira une première fois le 6 juin 2011 pour retenir un maximum de 20 dossiers parmi les dossiers déposés. Les titulaires de ces dossiers sont seuls admis à concourir et appelés dans la suite candidats. Les dossiers hors délai ou non conformes seront rejetées. Les artistes seront personnellement avisés de l’acceptation ou du rejet de leur inscription. A chacun des 20 candidats retenus sera remis un exemplaire du livre « Jean Chevalier Peintre à LYON » édité par l’Association. Article 6 : Déroulement du Concours : Le concours proprement dit se déroulera en deux temps. Première phase : Au cours d’une réunion commune le 16 juin, l’association « Les Amis de Jean Chevalier » et le jury sélectionneront sept candidats au maximum invités à participer à la phase finale. La liste des candidats retenus sera publiée le 30 juin. Tous les candidats seront avisés individuellement des décisions du jury. Les sept candidats admis à poursuivre le concours seront invités à présenter trois oeuvres d’un format maximum de 150cm x 150cm, dont l’une au plus peut relever de disciplines voisines, telles que graphisme, gravure, lithographie, illustration d’ouvrage, etc… Ces oeuvres seront exposées, à l’occasion de la Biennale, par la Galerie Olivier Houg Galerie Bâtiment des Douanes, 45, quai Rambaud, 69002 LYON du jeudi 27 octobre 2011 au samedi 29 octobre 2011. Les oeuvres des candidats concourant pour le prix seront acheminées par leurs soins, sous leur responsabilité et à leurs frais et déposées à la galerie le mercredi 26 octobre de 10h à 14h. Elles seront récupérées, dans les mêmes conditions, le Lundi 31 octobre de 10h à 17h. Ces dates sont impératives, les oeuvres n’étant pas couvertes par les assurances en dehors de la période précisée. Phase finale du concours : Elle se déroulera le jeudi 27 octobre 2011 de 14h30 à 18h à la Galerie, la décision du jury étant proclamée à 18h. Les candidats devront se présenter à 14h30 et signer la feuille de présence. Dans un ordre fixé par tirage au sort, chaque candidat sera invité à présenter oralement pendant 10 minutes les oeuvres exposées. L’absence d’un candidat à la présentation vaut démission du concours. Le lauréat est désigné par un vote à bulletin secret dont les deux premiers tours ont lieu à la majorité absolue des membres du jury. S’il y a lieu et sauf si le jury décide de ne pas décerner le prix, un troisième tour est organisé et le candidat élu est alors celui arrivé en tête, la voix du Président étant prépondérante en cas d’égalité des voix. Adopté à l’unanimité par l’assemblée générale de l’association le 09/12/2010 avec mandat au bureau de procéder aux adaptations nécessaires. Courriel de l’Association : dazord.pierre@wanadoo.fr Adresse de l’Association : Association Les Amis de Jean Chevalier s/c Pierre DAZORD 12 place Gabriel Rambaud - 69001 LYON - Tel : 04 78 92 88 09 Composition du Jury 2011 1 / Pierre DAZORD, Président et membre fondateur de l’Association Professeur honoraire des Universités, Président du jury. 2 / Claude CHAUMAT, Trésorière de l’A.A.J.C., Maître de Conférences honoraire des Universités, Nièce de Jean Chevalier. 3 / Geneviève CORNU, Membre du C.A. de l’A.A.J.C., Professeur honoraire des Universités, Peintre, Poète et Ecrivain. 4 / Pierre DAVID, Responsable artistique des Ateliers de la Résidence de Moly-Sabata, représentant la Fondation Albert Gleizes. Peintre. 5 / Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Membre du C.A. de l’A.A.J.C., Médecin généraliste. 6 / Gérard GASQUET, Professeur honoraire à l’Ecole des Beaux Arts de LYON, Peintre. 7 / Bernard GOUTTENOIRE, Membre du Comité d’Honneur de l’A.A.J.C., Journaliste et Critique d’Art, 8 / Olivier HOUG, Directeur de la Galerie « Olivier Houg Galerie », Galeriste de l’A.A.J.C. 9 / Alain LOVATO, Directeur de la Maison des Arts Plastiques Rhône Alpes Sculpteur. 10 / Jean PICHAT, Membre fondateur de l’A.A.J.C., Notaire honoraire. 11 / Thierry RASPAIL, Membre du Comité d’Honneur de l’A.A.J.C. Directeur du Musée d’Art Contemporain de LYON, Directeur Artistique de la Biennale d’Art Contemporain de LYON. 12 / Max SCHOENDORFF, Peintre, Graveur, Décorateur de théâtre, fondateur de l’URDLA.

ARTISTE ENSEIGNANT

Un professeur Images en mouvement / animation - h/f, Strasbourg
professeur d’enseignement artistique classe normale à hors classe
L’enseignement de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg est structuré en
trois options : Art - Communication - Design.
L’École développe une pédagogie ouverte favorisant les échanges interdisciplinaires et
les relations avec le monde extérieur.
ACTIVITES :
• Assurer l’enseignement de l’image en mouvement envisagé à la fois comme support
de création et de communication : prise de vue et de son dans le
paysage très varié des pratiques de l’animation (dessin animé, volume animé, image
de synthèse et de sources multiples…), post-production, diffusion sur différents supports
• Accompagner les étudiants dans l’élaboration, la réalisation et l’analyse critique de leurs projets
• Développer les expérimentations
• Participer au bon fonctionnement du pôle vidéo, en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe
(professeurs, assistants et techniciens d’enseignement artistique) :
organisation, équipement, matériel, approvisionnement et archivage
• Entretenir et développer une porosité entre les options de l’établissement en participant
à l’encadrement partagé d’une plate-forme image et son, à destination des étudiants en début de cursus.
Elaboration des pré-requis et du programme d’enseignement correspondant
• Participer à la collégialité du corps enseignant et à la mise en œuvre du projet pédagogique de l’établissement
• Faciliter les partenariats avec d’autres lieux d’enseignement, de création, de production et de diffusion.
PROFIL :
• Plasticien très engagé dans le champ élargi des médias électroniques et de l’image en mouvement.
• Intérêt particulier pour le dessin, la typographie, au graphisme et le volume animé.
• Expérience pédagogique éprouvée dans le domaine de l’animation ;
connaissances du milieu de la création contemporaine et de la diversité des réseaux.
• Maîtrise et aptitudes concernant l’enseignement des logiciels liés à la post-production
de la vidéo et du son (outils hardware et software nécessités par les domaines d’applications spécifiques).
• Capacité à articuler la maîtrise des moyens techniques contemporains liés aux
domaines de l’animation, avec une connaissance des champs théoriques concernés
(narration, mise en scène, dramaturgie…).
• Capacité à conduire les étudiants vers des projets de recherche et d’expérimentation
dans le domaine concerné et vers des pratiques transdisciplinaires.
• Qualités humaines et relationnelles.
• Bonne capacité à travailler au sein d’une équipe plurielle, à favoriser le partage
et l’échange des savoirs, à mener des projets collectifs et transdisciplinaires.
• Pratique de l’anglais et/ou de l’allemand souhaitée.
CONDITIONS D’EXERCICE :
• Charge d’enseignement : 16 heures hebdomadaires auxquelles s’ajoutent-les
obligations de participation aux jurys, commissions, réunions pédagogiques…
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser au service Emploi Formation Insertion,
(par courrier à DRH/EFI – 1 parc de l’Etoile – 67076 STRASBOURG ou par messagerie :
emploi.formation@strasbourg.eu),

avant le 31.05.2011.


ARTISTE ENSEIGNANT

Appel à Candidatures à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs, Strasbourg.
un professeur Plasticien - Communication / Art - h/f
professeur d’enseignement artistique classe normale à hors classe
L’enseignement de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg est structuré en
trois options : Art - Communication - Design.
L’École développe une pédagogie ouverte favorisant les échanges interdisciplinaires et
les relations avec le monde extérieur.
ACTIVITES :
• Assurer l’enseignement de la communication graphique
• Développer les expérimentations, en questionnant
à la fois le champ de l’art et celui de la communication visuelle et des médias
• Accompagner les étudiants dans l’élaboration, la réalisation et l’analyse critique de leurs projets
• Capacité à conduire les étudiants vers des projets de recherche et à les y accompagner
• Entretenir et développer une porosité entre les trois options de l’établissement
• Participer à la collégialité du corps enseignant et à la mise en œuvre du projet
pédagogique de l’établissement
• Faciliter les partenariats avec d’autres lieux d’enseignement, de création, de production et de diffusion.
PROFIL :
• Très bonne connaissance des enjeux actuels dans le champ de la communication et de la culture visuelle
• Bonne connaissance des enjeux culturels, sociaux et des conditions de production des images
et des signes graphiques, tant dans l’espace de l’imprimé que dans l’espace du Web et de l’écran
• Accompagner, interroger, voire anticiper les évolutions et les développements
des supports numériques, en particulier dans le design graphique
• Esprit d’équipe et capacité à conduire un travail coordonné en lien
avec l’ensemble des étudiants et enseignants de l’école
• Expérience d’enseignement dans des contextes similaires
• Pratique de l’anglais et/ou de l’allemand souhaitée.
CONDITIONS D’EXERCICE :
• Charge d’enseignement : 16 heures hebdomadaires auxquelles s’ajoutent les
obligations de participation aux jurys, commissions, réunions pédagogiques…
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser au service Emploi Formation Insertion,
(par courrier à DRH/EFI - 1 parc de l’Etoile - 67076 STRASBOURG ou par messagerie :
emploi.formation@strasbourg.eu),

avant le 31.05.2011.


ARTISTE ENSEIGNANT

Appel à candidatures à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg
un professeur de graphisme – communication graphique
h/f temps non complet 8 heures
professeur d’enseignement artistique classe normale à hors classe
L’enseignement de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg est structuré en
trois options : Art – Communication – Design.
L’École développe une pédagogie ouverte favorisant les échanges interdisciplinaires et
les relations avec le monde extérieur
Activités :
• Assurer le développement de l’enseignement des enjeux et des pratiques spécifiques du graphisme
– multi-média dans l’atelier de communication graphique au sein de l’option Communication.
• Assurer un enseignement historique, théorique du design graphique numérique et interactif
• Mettre en œuvre une pédagogie progressive : de l’ouverture à ce champ de spécialisation
et d’expérimentation à l’engagement de projets à l’échelle 1.
• Accompagner collectivement et individuellement les étudiants dans la conception,
la gestion humaine et économique, la mise en œuvre et l’analyse critique de leurs projets.
• Mener un enseignement spécifique dans le cadre d’un travail d’équipe
avec les enseignants de l’option Communication, en recherchant
des opportunités pédagogiques transversales avec les deux autres options.
• Faciliter les partenariats avec d’autres lieux d’enseignement, de création, de production et d’exposition.
Profil souhaité :
• Designer graphique reconnu sur la scène nationale et/ou internationale et développant un
travail original et une recherche exigeante dans le domaine du multimédia,
du design graphique numérique et de l’art contemporain.
• Très bonne connaissance des enjeux actuels dans le champ de la communication
et de la culture visuelle ainsi que des enjeux culturels et sociaux, des conditions de production des images
et des signes graphiques dans l’espace du Web et de l’écran (compétences techniques avérées).
• Accompagner, interroger, voire anticiper les évolutions et les développements
des supports numériques, en particulier dans les domaines du design graphique et de l’édition électronique.
• Esprit d’équipe et capacité à conduire un travail coordonné en lien avec l’ensemble des étudiants et enseignants de l’école.
• Expérience d’enseignement appréciée dans des contextes similaires.
• Pratique de l’anglais souhaitée.
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser au service
Emploi Formation Insertion, (par courrier à DRH/EFI – 1 parc de l’Etoile – 67076 STRASBOURG
ou par messagerie : emploi.formation@strasbourg.eu),

avant le 31.05.2011.


ARTISTE ENSEIGNANT

Un professeur en graphisme – Didactique visuelle h/f, Strasbourg
Professeur d’enseignement artistique classe normale à hors classe.
L’enseignement de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg est structuré en trois options :
Art - Communication – Design.
L’École développe une pédagogie ouverte favorisant les échanges interdisciplinaires
et les relations avec le monde extérieur
ACTIVITÉS :
• Assurer le développement de l’enseignement des enjeux et des pratiques spécifiques du graphisme
dans l’atelier de didactique visuelle au sein de l’option Communication.
• Assurer un enseignement historique, théorique du design graphique et de la typographie
ainsi qu’accompagner la mise en œuvre de ces acquis dans le cadre d’exercices, de projets
et de travaux menés en coordination avec l’équipe enseignante de l’atelier.
• Mettre en œuvre une pédagogie progressive : de l’ouverture à ce champ de spécialisation
et d’expérimentation à l’engagement de projets à l’échelle 1.
• Accompagner collectivement et individuellement les étudiants dans la conception, l’élaboration,
la gestion humaine et économique, la mise en œuvre et l’analyse critique de leurs projets.
• Mener un enseignement spécifique hebdomadaire dans le cadre d’un travail d’équipe
avec les enseignants de l’option Communication, en recherchant
des opportunités pédagogiques transversales avec les deux autres options.
• Faciliter les partenariats avec d’autres lieux d’enseignement, de création,
de production et d’exposition.
PROFIL :
• Publications et pratiques reconnues dans le champ du design graphique, de la typographie et de l’art contemporain.
• Très bonne connaissance des enjeux actuels dans le champ de la communication et de la culture visuelle.
• Bonne connaissance des enjeux culturels et sociaux et des conditions de production des images
et des signes graphiques tant dans l’espace du livre et du papier que dans l’espace du Web et de l’écran.
• Accompagner, interroger, voire anticiper les évolutions et les développements des supports numériques,
en particulier dans le design graphique.
• Esprit d’équipe et capacité à conduire un travail coordonné en lien
avec l’ensemble des étudiants et enseignants de l’école.
• Expérience d’enseignement réussie dans des contextes similaires.
• Pratique de l’anglais souhaitée.
CONDITIONS D’EXERCICE :
• Charge d’enseignement : 8 heures hebdomadaires à laquelle
s’ajoutent les obligations de participation aux jurys,
commissions, réunions pédagogiques, suivi de mémoires…
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser
au service Emploi Formation Insertion, (par courrier à DRH/EFI – 1 parc de l’Etoile – 67076 STRASBOURG.
ou par messagerie : emploi.formation@strasbourg.eu),

avant le 31.05.2011.


ARTISTE ENSEIGNANT

recrute un(e) Designer Textile / Ecole Supérieure d’Art et de Design - Le Quai, Mulhouse
Le Quai, école supérieure d’art de Mulhouse est le nom pris par l’école des Beaux-Arts,
rebaptisée en 1990. Cet établissement d’enseignement supérieur est soutenu
par la Ville de Mulhouse et par le ministère de la Culture et de la Communication
qui délivre des diplômes nationaux. Le cursus offre en trois ou cinq ans une pédagogie originale tournée vers l’élève.
www.lequai.fr
mission : * assurer un enseignement alliant élaboration des projets,maîtrise des processus industriels
et connaissance des techniques et matériaux dans le département design textile, au niveau licence et master.
profil de poste
Cadre d’emploi : professeur d’enseignement artistique (cadre A) 16 heures hebdomadaires (possib. 8h).
Date de prise de fonction : Octobre 2011
Pour postuler
Une lettre d’intention et une présentation de l’activité professionnelle du candidat seront envoyées à :
Direction des ressources humaines - Mairie de Mulhouse - 2 rue Pierre et Marie Curie - BP 10020 68948 MULHOUSE Cedex 9
Renseignements : dcascaro@lequai.fr

date limite de candidature : 30.06.2011.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

UN ENSEIGNANT EN HISTOIRE DE L’ART (h/f), Aix-en-Provence
Pour son ECOLE SUPERIEURE D’ART (22 enseignants – 140 étudiants).
En formant des artistes et des créateurs, professionnels de
haut niveau, pour les mener au coeur de la réalité artistique contemporaine et des métiers de la création, l’école poursuit sa mission
générale d’enseignement supérieur, sous la tutelle pédagogique du ministère de la culture
RECHERCHE, par voie statutaire ou contractuelle,
UN ENSEIGNANT EN HISTOIRE DE L’ART (h/f)
POUR SON ECOLE SUPERIEURE D’ART
CONTEXTE GENERAL ET MISSION
Enseigner aux étudiants des 2 cycles du cursus les éléments fondamentaux du champ élargi de l’histoire
de l’Art, particulièrement dans la période moderne et contemporaine.
Cet enseignement doit permettre le développement des connaissances et des outils critiques permettant
d’interroger le concept d’art dans sa réalité historique et ses fondements anthropologiques

  • Sous la forme de cours magistraux dans le 1er cycle, et de séminaire dans le second
  • Participer à l’organisation des semaines thématiques
  • Organiser des visites et des rencontres
  • Participer à la réflexion collective concernant les enseignements théoriques, mais également à l’évolution et l’organisation de l’ensemble des enseignements. ACTIVITES · Animer des cours magistraux en direction des différentes années du cursus, · S’engager dans le suivi en atelier des travaux personnel des étudiants. Son enseignement devra s’inscrire dans les différentes orientations d’école et accompagner les projets pédagogiques qui en sont issus. · Participer aux réunions, évaluations, aux jurys et autres activités liées à la vie de l’établissement. PROFIL
  • Doctorant ou titulaire d’un doctorat
  • Personnalité engagée dans le champ de la critique et de la recherche en histoire de l’art contemporain.
  • Excellente connaissance de son actualité et un intérêt particulier pour les pratiques numériques et de réseau Adresser votre candidature (lettre de motivation, CV) accompagnée de votre dernier arrêté de situation administrative, de votre dernier bulletin de salaire

avant le 27.05.2011,

à : MADAME LE MAIRE D’AIX-EN-PROVENCE
D.G.A.S FINANCE PROGRAMMATION INFORMATIQUE ET RESSOURCES ET RELATIONS HUMAINES
DEPARTEMENT RESSOURCES ET RELATIONS HUMAINES
DIRECTION DE LA GESTION DES EFFECTIFS, DES RECRUTEMENTS ET DES COMPETENCES
HOTEL DE VILLE - 13616 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 1
Informations Complémentaires : M. Jean-Paul PONTHOT, Directeur de l’Ecole Supérieure d’Art - 04.42.91.88.65
Madame Violette PELLEGRINO, Gestionnaire des Recrutements, Gestion Effectifs Recrutements Compétences - 04.42.91.94.14.


=+=+= OFFRE D’EMPLOI

L’Ecole Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy
recrute un/une responsable des systèmes informatiques
Descriptif du poste
L’Ecole Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy (ENSAPC),
donne une nouvelle orientation à son organisation informatique.
Cette nouvelle organisation s’accompagne de la redéfinition des fonctions et compétences attendues
dans une structure portant des services informatiques au bénéfice d’un établissement
d’une soixantaine de personnels administratifs, d’enseignement et de recherche qui accueille environ 200 étudiants.
L’école dispose d’un site internet et met en place un intranet par le biais de Google Apps.
Le système d’impression de l’école est centralisé.
Le/la futur(e) responsable informatique de l’ENSAPC aura en charge les moyens informatiques (matériels et logiciels)
et réseau. Il/elle assure la mise en service de systèmes et produits nouveaux.
Détail des missions confiées
Dans l’équipe, ses activités seront les suivantes :
Administrer, maintenir, faire évoluer et superviser les infrastructures informatiques de l’établissement
Appliquer les normes et standards de sécurité et assurer la fiabilité et la sécurité de l’ensemble du système
Mettre en place les moyens et les procédures pour garantir les performances et la disponibilité des systèmes.
Gestion des incidents, charte informatique
Assurer l’installation et garantir le fonctionnement des équipements :
postes de travail administratifs et pédagogiques, serveurs, réseaux, télécoms…
dans le cadre de déploiement de solutions
Opérer une veille technologique permettant une optimisation des ressources informatiques de l’école
Offrir assistance technique et conseil auprès des utilisateurs en matière de sécurité (sauvegardes,
lutte anti-virale, mise à jour de systèmes…)
Gérer le parc informatique de l’école
Documenter les processus, rédiger les cahiers des charges nécessaires
Fournir audits, comptes rendus et suivi des préconisations
Gérer les contrats de maintenance des équipements et des logiciels
Le responsable du système informatique exerce par ailleurs des missions de conseil, de gestion,
d’analyse et de prévision.
Profil du candidat
Le/la candidat(e) doit être titulaire d’un diplôme de technicien, ingénieur réseau
ou équivalent. Il/elle devra savoir administrer des infrastructures informatiques
allant des réseaux physiques aux services applicatifs et donc disposer des compétences suivantes :
Connaissances approfondies et pratiques des systèmes d’exploitations
Mac OS, Unix/Linux RedHat, Débian, Windows Server
Connaissances approfondies et pratiques des langages de script
Connaissances approfondies et pratiques de la sécurité, en raison
des exigences grandissantes d’accessibilité et de mobilité des usagers
Connaissances approfondies et pratiques des technologies WI-FI et TOIP
Connaissances générales sur la « virtualisation » des serveurs
Connaissances générales sur le fonctionnement des systèmes de bases de données ORACLE et MYSQL
Maîtrise des environnements bureautiques
Connaissances générales d’anglais technique
Rédaction de notes techniques et du dossier de production informatique
Suivi et gestion des contrats de maintenance
Relation avec les fournisseurs
Gestion des imprimantes et copieurs (droits d’accès…)
La connaissance approfondie et pratique de Google Apps, des réseaux Ethernet
et TCP/IP et des services web et de messagerie est un plus.
Aptitudes
Capacité à travailler efficacement en équipe et en relation avec l’ensemble des services de l’école
Capacité d’écoute, de communication et de pondération
Forte capacité d’adaptation aux évolutions techniques
Anticipation, méthode et rigueur
Gestion des situations d’urgence et hiérarchisation des priorités
Sens du service public
Autonomie, initiative, disponibilité
Conditions particulières d’exercice
CDD d’un an renouvelable. Contrat de 25h par semaine.
Le poste est à pourvoir immédiatement.
Candidatures à adresser à Sylvain Lizon, directeur de l’ENSAPC : sylvain.lizon@ensapc.fr
Renseignements et informations auprès de Perrine Warmé-Janville, directeur administratif et financier au 01 30 30 54 44.


APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

Candidature aux Maisons Daura, Saint-Cirq-Lapopie

L’HÉBERGEMENT
Deux bâtiments distincts peuvent accueillir jusqu’à six personnes en simultané.
Les artistes y disposent :
d’un logement équipé en meubles, vaisselle, literie...mis à disposition gratuitement pendant le temps de la résidence.
La totalité des frais afférents au logement est prise en charge.
Le niveau 1 de la grande maison est à usage collectif. Il comprend un grand salon, une cuisine, une salle à manger,
une bibliothèque et des jardins. Ces lieux sont des espaces de convivialité et éventuellement de travail.
La grande maison compte cinq chambres indépendantes et deux ateliers. Les artistes dont l’expression
induit des nuisances sonores sont accueillis prioritairement dans la petite maison
où ils disposent d’un logement et d’un atelier autonomes.

LES ATELIERS
Au niveau 0, la grande salle ouverte sur la rue sert alternativement d’atelier ou de salle de présentation publique,
de même que la salle voûtée en mezzanine. Espaces de dialogue et d’exploration didactique,
ils servent de lieu de réception pour des groupes d’enfants et d’adultes lors des rencontres autour des artistes résidents.
Le niveau 2 comprend l’atelier multimédia équipé de deux ordinateurs et de logiciels de traitement
d’images et de sons, de graveur, scanner et imprimante. Au même niveau, un vaste atelier lumineux,
équipé avec des tables de travail, chaises et évier.

LES ÉQUIPEMENTS
Les artistes peuvent utiliser un véhicule de type kangoo pour les déplacements liés à leur travail.
Le planning d’utilisation du véhicule est géré par la coordinatrice. Il existe également
une liaison bus Cahors/Saint-Cirq-Lapopie/Cajarc/Figeac pour tous les trajets personnels.
Les artistes résidents ont également accès au téléphone (appels limités à la France, numéros fixes)
et à Internet pendant leur séjour.
VIE PRATIQUE
Le village de Saint-Cirq est situé dans la vallée du Lot entre Figeac et Cahors.

Il est assez éloigné des pôles urbains de la Région :
— > À 20 km de Cajarc (≈ 20 min)
— > À 27 km de Cahors (≈ 30 min)
— > À 45 km de Figeac (≈ 47 min)
— > À 131 km de Toulouse (≈ 1h30)-

Tabac-presse & dépôt de pain (uniquement en période estivale) sur la place du village.
Premier supermarché à 20 km à Cajarc. Magasins de matériaux & bricolage / Hypermarchés à Cahors ou Figeac.
Magasin Beaux-arts à Toulouse.
SITES TOURISTIQUES À PROXIMITÉ
— > Grotte du Pech-Merle à Cabreret
— > Phosphatières du Cloup d’Aural à Bach
— > Château de Cénevières à Cenevieres
— > Château de Larroque-Toirac à Larroque-Toirac
— > Gouffre de Padirac à Padirac
— > Grottes de Rocamadour à Rocamadour…

LA MÉDIATION ET LA COORDINATION
Une personne est chargée de l’organisation et du suivi des résidences.
Elle a pour mission de répondre autant que possible aux demandes des artistes,
d’organiser le planning des visites et d’assurer les fonctions de médiation entre les artistes,
les villageois et le public (scolaires, jeune public, familles, touristes...).

L’ALLOCATION DE RÉSIDENCE
Chaque artiste résident perçoit une allocation forfaitaire pour l’indemnisation des frais non directement pris en charge,
notamment la nourriture. Cette allocation s’élève à 3000 euros pour les séjours de printemps
et à 1500 euros pour les séjours plus courts à l’automne.
Les frais d’aller-retour domicile/Saint-Cirq-Lapopie sont indemnisés à hauteur de 200 euros
sur production des titres de transports.
La participation aux frais de production se fait par le biais d’une enveloppe mutualisée
afin de permettre des réponses adaptées aux besoins.
Tous les coûts en communication autour de la résidence sont pris en charge par l’association
(publicité, cartons d’invitations, réceptions, publications, catalogues, mailing, vernissages) et ses partenaires.
LE CONTRAT DE RÉSIDENCE
Les engagements réciproques de l’association et de l’artiste en résidence sont fixés préalablement par contrat.
AUTRES FORMULES D’ACCUEIL
En complément du programme de résidences, les Maisons Daura peuvent accueillir des artistes de toutes disciplines,
en mettant à disposition les locaux, en contrepartie de partenariats ou d’une location (nous consulter).
Les lieux se prêtent également à l’organisation d’événements ou de séminaires,
des hébergements complémentaires pour les groupes sont possible dans le village, à proximité immédiate des Maisons Daura.

Les dossiers doivent être envoyés impérativement avant le 15.08.2011 par courrier.

Le dossier doit être imprimé. Formulaire d’inscription et descriptif du dossier :
http://www.magp.fr/documents/dossier_presentationMaisonsDaura_versionweb.pdf
Maisons Daura, Résidences internationales d’artistes - Le Bourg - 46300 Saint-Cirq-Lapopie
A ENVOYER A - Maison des arts Georges Pompidou - « Candidature aux Maisons Daura » - BP 24 - 46160 CAJARC.
t : + 00 33 (0)5 65 40 78 19 - contact@magp.fr - http://www.magp.fr
http://www.myspace.com/maisondesartsgeorgespompidou
http://www.facebook.com/maisondesartsgeorgespompidou


APPEL A RÉSIDENCE ARTISTIQUE

ATELIER DE POST-PRODUCTION DU CPIF 2011-2012, Pontault-Combault

Le Centre Photographique d’Île-de-France, centre d’art contemporain conventionné, propose une
résidence sans hébergement, de trois mois, aux artistes dont le travail photographique
nécessite l’emploi d’un matériel numérique professionnel. C’est dans la phase expérimentale
de post-production (retouche, format, chromie...) que la résidence du CPIF intervient
en proposant un accompagnement, une aide technique et un matériel adapté à tous types
de travaux de recherche et de production d’images sous forme d’impressions jet d’encre.
Le CPIF bénéficie du soutien de la Ville de Pontault-Combault, de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France /
Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil général de Seine-et-Marne
et du Conseil régional d’Île-de-France. www.cpif.net
CAHIER DES CHARGES
MODALITÉS DE SÉLECTION
LE MATÉRIEL
L’atelier numérique est équipé
d’un MacPro avec un écran 22 pouces, un scanner Imacon Flexlight 646 et
un traceur Epson Stylus pro 9880 de
110 cm de large.
Le papier (dans la limite d’un rouleau de 30 mètres) et les encres nécessaires aux tirages sont fournis.
LE LIEU ET LE PROJET
Le Centre Photographique d’Île-de-France, dédié à la recherche artistique contemporaine,
est situé à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, à proximité du RER E, à 30 minutes de Paris et de Melun.
Il propose tout au long de l’année, une programmation d’expositions originales d’oeuvres d’artistes,
tant internationnalement reconnus qu’émergents, qui travaillent avec la photographie ou l’image animée.
Le CPIF mène des actions de médiation auprès des publics scolaires et associatifs,
des visiteurs individuels, ou des adhérents (ateliers pratiques et théoriques, rencontres, publications, visites accompagnées, commentées...).
L’artiste aura un accès privilégié à l’atelier numérique aux jours et heures d’ouverture du Centre
(du mardi au vendredi de 10h à 18h, et le week-end de 14h à 18h en période d’exposition).
Les dossiers sont à envoyer au CPIF,

avec la mention « Atelier de post-production » le samedi 4.06.2011, au plus tard

Ils doivent comporter les informations suivantes :
• Une présentation de l’artiste, comportant un CV ou le récit de son parcours,
et un ensemble de documents sur ses recherches et ses travaux antérieurs (images et textes)
• Le projet de résidence
intention, descriptif, images...
• La période de résidence souhaitée et le niveau de compétence technique sur ce type de matériel (pour information)
Un jury de pré-selection se réunira la semaine du 20 juin 2011.
A son issue, Le CPIF invitera les candidats pré-selectionnés à présenter leur projet la semaine du 27 juin.
Les réponses seront données exclusivement par courrier.
Seuls les dossiers accompagnés d’une enveloppe de réexpédition affranchie seront renvoyés.
L’ASSISTANCE TECHNIQUE
Selon les besoins, un technicien assiste l’artiste, quelques heures par semaine.
LA PERIODE DE TRAVAIL
L’artiste peut travailler sur place pendant trois mois consécutifs sur une période donnée entre octobre 2011 et juillet 2012.
LES RENCONTRES
Des rencontres entre l’artiste et les différents publics du CPIF seront envisagées
en fonction de l’actualité du Centre et de l’avancée du projet de l’artiste.
CENTRE PHOTOGRAPHIQUE D’ÎLE-DE-FRANCE, 107 Avenue de la République, 77340 PONTAULT-COMBAULT.
01 70 05 49 80. Fax : 01 70 05 49 84. www.cpif.net.
renseignements : aure.bergeret@cpif.net.


=+=+= ARTISTE ENSEIGNANT

Le Quai, école supérieure d’art de Mulhouse recherche un(e) designer textile
pour assurer un enseignement alliant élaboration des projets,
maîtrise des processus industriels et connaissance des techniques
et matériaux dans le département design textile, au niveau licence et master.
Cadre d’emploi : professeur d’enseignement artistique (cadre A)
16 heures hebdomadaires (possib. 8h). Disponibilité : octobre 2011
Une lettre d’intention et une présentation de l’activité professionnelle du candidat seront envoyées à :
Direction des ressources humaines, Mairie de Mulhouse, 2 rue Pierre et Marie Curie BP10020 68948 MULHOUSE Cedex 9.
Renseignements : dcascaro@lequai.fr


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

https://marchespublics.paysdelaloire.fr - sous la réf. DCS08D00277.

LYCEE DU PAYS DE RETZ
CONCEPTION, REALISATION ET POSE D’UNE ŒUVRE ARTISTIQUE
AU TITRE DU 1% ARTISTIQUE
AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES
1) Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur
REGION DES PAYS DE LA LOIRE - 1 rue de la Loire - 44966 NANTES Cedex 9 – FRANCE
2) Objet du marché :
Conception, réalisation et pose d’une œuvre artistique au titre du 1% artistique
au Lycée du Pays de Retz à Pornic (44) - FRANCE
Caractéristiques principales :
La construction du nouveau lycée de Pornic qui ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2013
donne lieu à la réalisation d’une œuvre artistique.
Le projet est ouvert à toutes les formes et tous les supports qui s’inscrivent aujourd’hui
dans le domaine des arts plastiques, des arts graphiques, du design ou le domaine paysager.
Il donnera lieu à la réalisation d’une œuvre originale et spécifique.
Les différentes caractéristiques et les attentes de la personne publique sont précisées
dans le "programme" de la consultation.
Options, variantes administratives et techniques : néant
3) Montant consacré au 1% artistique : 165 110 euros TTC.
Le détail des dépenses incluses dans cette somme est listé au règlement de la consultation.
4) Durée prévisionnelle d’exécution : 18 mois. L’œuvre devra être définitivement installée avant le 31 août 2013.
5) Procédure adaptée restreinte (art. 28 et 71 du C.M.P), après avis du comité artistique :

  • dans un premier temps, présélection de 4 candidats au maximum admis à présenter un projet ;
  • dans second temps, choix du prestataire sur la base d’un projet remis par chacun d’eux. Un marché public sera conclu avec le prestataire retenu. 6) Prime : Les artistes ayant présenté un projet non retenu pourront recevoir une indemnité d’un montant de 4 000 euros TTC maximum. 7) Critères de pré-sélection des candidatures Le candidat peut être un artiste ou une équipe d’artistes constituée dès la présentation de la candidature. La pré-sélection s’effectue sur la base du dossier de candidature produit par chaque candidat (son contenu est décrit dans le règlement de la consultation) :
  • les candidats qui ne peuvent soumissionner en application des articles 43, 44 et 45 du code des marchés publics ne sont pas admis à participer à la suite de la procédure ;
  • les autres candidatures seront pré-sélectionnées au regard des critères suivants : Ÿ L’engagement de l’artiste ou de l’équipe d’artistes dans une démarche de création contemporaine ; Ÿ La motivation de l’artiste ou de l’équipe pour le projet décrit dans le programme ; Ÿ Les références du candidat et tous moyens permettant de mettre en valeur et d’accréditer sa capacité à mener un projet de cette envergure à son terme. Un rayonnement du travail serait un atout. 8) Critères d’attribution du marché Le jugement des offres sera effectué selon les critères suivants :
  • Adéquation de la démarche artistique avec le programme de la commande artistique ;
  • Faisabilité technique dans le respect du programme artistique, du cadre budgétaire et des délais demandés ;
  • Qualité de la réponse en terme de pérennité ou de prise en compte du caractère évolutif du projet, de sécurité et de maintenance de l’œuvre ;
  • Prise en compte des contraintes d’accès de tous (protection, accessibilité). La collectivité pourra ne pas donner suite à la consultation. 9) Modalités essentielles de financement et de paiement :
  • Financement sur fonds propres de la Région des Pays de la Loire Paiement par virement. Délai maximum de paiement : 30 jours.
  • Le dépassement du délai de paiement ouvre de plein droit et sans formalité le bénéfice d’intérêts moratoires à compter du jour suivant l’expiration du délai (le taux des intérêts moratoires est égal aux taux d’intérêt de la principale facilité de refinancement appliquée par la B.C.E à son opération de refinancement principal la plus récente effectuée avant le 1er jour de calendrier du semestre de l’année civile au cours duquel les intérêts moratoires ont commencé à courir, majoré de sept points). 10) Conditions de délai

Date limite de remise des candidatures : jeudi 9.06.2011 à 13h.

11) Obtention du dossier de consultation (gratuit)
Dossier entièrement téléchargeable sur le site de la Région : https://marchespublics.paysdelaloire.fr
sous la réf. DCS08D00277
Ou sur demande écrite adressée par courrier postal, télécopie ou mail à :
Région des Pays de la Loire - DFCM - Service des Marchés Publics
1, rue de la Loire - 44966 NANTES CEDEX 9 - FRANCE
Contact : à l’attention de Cécile SOURGET - Tél : 02 28 20 58 36 - Fax : 02 28 20 50 27
Mail : demandedce@paysdelaloire.fr
12) Adresse où doivent être transmises ou déposer les candidatures :
REGION DES PAYS DE LA LOIRE - Hôtel de la Région - Service des Marchés Publics -
1 rue de la Loire Bureau C209 - 44966 NANTES CEDEX 9 - FRANCE
Sous pli fermé portant les mentions : Lycée du Pays de Retz
CONCEPTION, REALISATION ET POSE D’UNE ŒUVRE ARTISTIQUE
Candidature - Nom du candidat :
Les candidatures peuvent aussi être déposées par voie électronique à
https://marchespublics.paysdelaloire.fr/
dans les conditions précisées au règlement de la consultation
13) Renseignements
REGION DES PAYS DE LA LOIRE - Hôtel de la Région - 1 rue de la Loire - 44966 NANTES CEDEX 9.

  • Service des Marchés Publics : Agnès BODET - tél : 02 28 20 58 07
  • Direction de la Culture et des Sports : Peggy DIVERRES - tél : 02 28 20 51 48 14) Différents et Litiges Les correspondances relatives au marché seront rédigées en langue française. Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours, les tribunaux français sont seuls compétents, et plus particulièrement :
  • le Tribunal administratif de Nantes 6, allée de l’Ile Gloriette – B.P. 24111 - 44000 NANTES - FRANCE greffe.ta-nantes@juradm.fr - http://www.ta-nantes.juradm.fr - tél : 02 40 99 46 00 - fax : 02 40 99 46 58 Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours :
  • Le Comité Consultatif Interrégional de Règlement Amiable des litiges relatifs aux marchés publics de Nantes (C.C.I.R.A.) se situe à la Préfecture de la Région des Pays de la Loire – SGAR – 6 Quai Ceineray – BP 33515 – 44035 NANTES CEDEX 1 tél : 02 40 08 64 64 - fax : 02 40 47 66 66

>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Direction de l’Éducation, de la Formation et de l’Université
1 rue du 30ème Régiment d’Infanterie Ÿ BP 2444 Ÿ 74041 Annecy Cedex
Tél. : 04 50 33 50 11 Ÿ Fax : 04 50 33 50 13
Nom et adresse du maître d’ouvrage :

DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE-DIRECTION EDUCATION FORMATION UNIVERSITE

1 RUE DU 30° RI - BP 2444 - 74041 ANNECY CEDEX
Courriel : defu@cg74.fr
Objet du marché :
Réalisation d’une œuvre dans le cadre du 1% artistique de la Maison de la Mécatronique à ANNECY LE VIEUX
Lieu d’exécution : Campus universitaire- chemin de Bellevue- 74940 ANNECY LE VIEUX
Type de procédure : procédure adaptée. Lot unique
Durée du marché ou délai d’exécution : 8 mois
Caractéristiques financières et étendue de la commande :
Le budget affecté par le maître de l’ouvrage à l’œuvre est de 32 000 euros.
Il comprend la conception, la réalisation, l’acheminement,
l’installation sur site et la rémunération de l’artiste, et toutes charges sociales, TVA et autres.
Orientations et programme de la commande
L’intervention imaginée et souhaitée par la maîtrise d’ouvrage porte sur une création qui prendra
en considération la spécificité de l’activité de la Maison de la Mécatronique :
la recherche hautement spécialisée, le travail quotidien d’équipes de chercheurs
et d’entrepreneurs travaillant sur des questions de matériaux, de mécanique, de physique, d’électronique, d’automatisation.
L’oeuvre accompagnera la création du bâtiment et contribuera à lui donner une identité –
soit en fonctionnant comme un signal (ou un élément de signalétique, par exemple en façade),
soit en prolongeant l’architecture dans un aménagement du parvis ou des autres espaces publics
de l’établissement (le patio intérieur notamment).
Il pourra alors s’agir de propositions paysagères ou jardinières, d’agencements d’éléments
dynamiques intégrant la dimension de la mobilité, du mouvement, de la projection, du cinétisme
et qui offriront ainsi aux usagers ou aux visiteurs l’occasion d’une expérience esthétique en rapport avec la mécatronique.
Les artistes, graphistes, designers, jardiniers, paysagistes ou autres créateurs pourront
alors proposer des oeuvres s’appuyant sur les notions de répétitions ou de série, travailler
avec un type de matériau spécifique, jouer du rapport d’échelle...
L’ oeuvre devra être pérenne, d’un fonctionnement et d’un entretien aisés et peu coûteux
et garantir toutes les conditions en matière de sécurité nécessaires à un lieu public.
Forme juridique que devra revêtir le groupement d’opérateurs économiques attributaire du marché :
Les candidats pourront répondre en individuel ou sous la forme d’un groupement conjoint
ou d’un groupement solidaire. Conformément à l’article 51-VI du code des marchés publics,
il est interdit aux candidats de présenter pour ce marché plusieurs offres, en agissant
à la fois en qualité de candidats individuels et de membres d’un ou plusieurs groupements,
ou en qualité de membres de plusieurs groupements.
Langues pouvant être utilisées dans la candidature : français.
Unité monétaire utilisée : l’euro.
Conditions de participation :
Situation juridique – informations requises :
Les candidats (ou l’ensemble des membres composant le groupement) produiront :

  • l’imprimé intitulé Dc1 (lettre de candidature - habilitation du mandataire par ses cotraitants) dûment complété dans toutes ses rubriques, daté et signé.
  • la copie du ou des jugements prononcés si le candidat est en redressement judiciaire - L’Imprimé intitulé Dc2 (déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement) peut être utilisé. Capacités professionnelles et techniques - références requises : Les candidats (ou l’ensemble des membres composant le groupement) produiront :
  • une liste des principales références des trois dernières années (œuvres déjà réalisées ou expositions etc...), permettant d’analyser le type d’œuvres réalisées, leur coût, les dates de réalisation e t les destinataires publics ou privés,
  • Des photos ou tout autre document d’expression qui pourront être fournis sur support papier o u sur support physique électronique (cd rom ou dvd rom) sous fichiers informatiques au format .pdf ou .jpg ou .ppt) au choix du candidat. Nombre maximal de candidats admis à présenter une offre : 3. Critères de sélection des candidatures : Les critères de sélection des candidatures sont :
  • 50% : adéquation des oeuvres déjà réalisées avec le programme de la commande artistique ;
  • 50 % : expression artistique des oeuvres déjà réalisées. Critères d’attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères suivants :
  • adéquation à la commande, y compris sur le plan financier : 30%
  • intégration au site- lisibilité : 30%
  • facilité de réalisation : 20%
  • conditions d’entretien, pérennité :20%

Date limite de réception des candidatures : 30.05.2011, à 12h.

Nombre et valeur des primes qui seront attribuées :
Sous réserve des dispositions prévues au règlement de la consultation,
chaque candidat ayant présenté un projet non retenu recevra sur proposition
du comité artistique, une indemnité d’un montant maximum de 1 500 euros TTC
Renseignements complémentaires :
Les dossiers de candidatures sont à adresser par pli recommandé avec avis de réception
postal au maître d’ouvrage sous enveloppe cachetée précisant : " candidature 1% artistique - Mécatronique ",
ou à remettre contre récépissé au secrétariat de ¨la direction Education Formation Université.
Il est précisé que :

  • la transmission des candidatures par voie électronique n’est pas autorisée
  • les documents de la consultation seront remis gratuitement à chaque candidat Date d’envoi du présent avis à la publication : 21 avril 2011 Adresse à laquelle les candidatures doivent être envoyées : DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE- DIRECTION EDUCATION FORMATION UNIVERSITE- 1 RUE DU 30° RI-BP 2444-74041 ANNECY CEDEX Demande de renseignements : Direction Education Formation Université- BP 2444- 74041 ANNECY CEDEX- téléphone - 04 50 33 50 11

RESIDENCE D’ARTISTE 2011 - BOURGOGNE - MARLIERE - TOURCOING.
ORGANISATEUR

La ville de Tourcoing est située au coeur de la métropole Lille-Roubaix-Tourcoing. Cette métropole de
plus d’un million d’habitants est frontalière avec la Belgique et développe depuis 2004 une dynamique en
matière artistique et culturelle. 3ème ville de la région Nord/ Pas-de-Calais en terme de population (92 000
habitants), Tourcoing a défini ses ambitions culturelles sur les thématiques de l’image, du design et de la
musique. La régénération urbaine, la définition d’un plan de développement des arts visuels et plastiques,
la démarche de labellisation « Ville d’art et d’histoire » ainsi qu’une stratégie de développement du
design (design urbain et textile) et des arts numériques sont autant d’éléments moteurs et de points
d’appui à une approche intégrée et transversale de l’art et du design dans les politiques publiques de la ville.
Dans ce contexte, la Ville souhaite développer une présence artistique forte dans plusieurs quartiers de
la ville. Le quartier Bourgogne a accueilli pendant plus de 12 ans une galerie d’exposition, la Galerie
Chatiliez, lieu d’exposition, de médiation et de résidence. Aujourd’hui, à l’échelle de 2 quartiers, la ville
souhaite accueillir un artiste plasticien en résidence dans une démarche de partage et de co-construction
d’un projet artistique avec les équipements culturels, sociaux et scolaires de proximité des quartiers
Bourgogne et Marlière. Ainsi, suite à plusieurs rencontres, le présent appel à candidature a été débattu et
alimenté par l’ensemble des acteurs du projet qui sont : le Pôle Culture et Loisirs Bourgogne (qui
regroupe la médiathèque de quartier, la ludothèque et le Pôle multimédia), le centre social Marlière-Croix-
Rouge, le collège Mendès-France et la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Tourcoing.

PRESENTATION DES QUARTIERS BOURGOGNE ET MARLIERE
Les quartiers Bourgogne et Marlière sont deux quartiers voisins situés au nord-est de la Ville de
Tourcoing qui s’étend sur 15 quartiers..
Le quartier Bourgogne : ce quartier classé en ZUS (Zone Urbaine Sensible), à la population jeune, a
connu une rénovation urbaine dans les années 80 (habitat collectif de petite hauteur). Bien que situé à la
frontière belge, plusieurs équipements (centre technique des métros de la métropole, centre hospitalier,
terrains de sport) forment une barrière imperméable le long de la frontière et tiennent à distance les
habitants de leurs voisins belges.
Le quartier Marlière : ce quartier d’habitat ancien, à la population plus âgée de propriétaires occupants
est frontalier de la ville belge de Mouscron. Il existe une réelle connexion avec le quartier Marlière côté
belge. Un jardin communautaire frontalier est notamment en cours de réalisation.

OBJECTIFS DE LA RESIDENCE
Pendant une résidence d’une durée totale de 4 mois (3 mois de résidence de création et 1 mois de mise
en oeuvre des restitutions), il s’agira pour l’artiste de réactiver ses préoccupations au contact des
contextes des 2 quartiers, de remettre en jeu son travail au regard des territoires traversés et des
situations rencontrées. Le territoire comme terrain d’investigation pourra notamment être questionné
selon les orientations suivantes : La frontière / les frontières : Comment passe-t-on d’un quartier à l’autre,
d’un territoire à l’autre ? Comment s’approprie-t-on un territoire ? comment mieux connaître celui de son
voisin ? Par ailleurs, les questionnement sur l’identité, l’image des quartiers et la notion de frontière
interrogent directement l’espace public. Comment le définir ? Comment mieux le connaître ?
CAHIER DES CHARGES
· Il s’agit d’une résidence de création de 3 mois au sein des quartiers Bourgogne et Marlière à Tourcoing
avec production d’oeuvre(s) suscitée(s) par l’expérience de la résidence
· La résidence contribuera à une réflexion sur les quartiers Bourgogne et Marlière en proposant des
réponses artistiques en partie co-construites par un artiste professionnel et les habitants et usagers des
structures de proximité des quartiers.
· Des rencontres régulières entre l’artiste et des groupes spécifiques des structures participantes
permettront d’échanger, de sensibiliser, d’impliquer les publics dans le processus de création. Le
développement de formes renouvelées de "contact" avec les public sera apprécié.
· La restitution de la résidence pourra prendre des formes diverses : oeuvre(s) permanente(s) ou
éphémère(s), dans le contexte d’une exposition, d’un événement, de diffusion hors les murs et dans les
structures partenaires du projet. L’artiste sera présent environ 1 mois pour mettre en oeuvre les
restitutions.
· Le projet peut être en partie collectif et pluri - disciplinaire : collaborations artistiques ou avec des
spécialistes en architecture, design, sciences sociales…

DOTATIONS
· 6 000 euros de droits d’auteur (charges comprises) et d’aide à la production
· 2 000 euros d’honoraires de médiation (charges comprises)
· frais de résidence (défraiements, hébergement)
· communication de(s) restitution(s) artistique(s)
· aide technique et logistique

CRITERES DE SELECTION
· ouvert à tout artiste professionnel ou post-diplôme, association ou collectif d’artistes
· la démarche de l’artiste ou le projet spécifique devra s’inscrire dans les orientations définies de la
résidence (frontières, espace public, circulation)
· Le projet artistique de l’artiste devra également prendre en compte, à la fois dans son processus de
création et sa présentation, une démarche spécifique avec les structures culturelles, sociales et
éducatives partenaires du projet.

DOSSIER DE CANDIDATURE
· 1 dossier artistique illustré représentatif de la démarche artistique de l’artiste
· 1 biographie / CV
· 1 note d’intention du projet pour la résidence
DATES
La résidence se déroulera de septembre à novembre 2011. Idéalement une présence continue est
souhaitée, elle reste néanmoins à ajuster selon le projet. L’artiste sera également présent durant environ
1 mois pour la restitution de la résidence (à partir de décembre 2011).
INSCRIPTIONS

date limite de réception des dossiers : 30.05.2011.

Envoi électronique sous format pdf (1 seul dossier – titre du dossier au nom de l’artiste)
email : residencebourgognemarliere@gmail.com
La sélection aura lieu fin juin 2011
CONTACT POUR TOUS RENSEIGNEMENTS
Christelle Manfredi - Chargée de mission arts visuels et arts plastiques
Ville de Tourcoing - Direction des Affaires Culturelles - 100 rue de Tournai - 59200 TOURCOING.
03.59.63.43.62 - cmanfredi@ville-tourcoing.fr


RESIDENCE D’ARTISTE

Résidences d’artiste en milieu scolaire - 2011-2012
Pour la sixième année consécutive, le Centre d’art de l’Yonne lance un appel à candidatures
pour deux résidences d’artistes en milieu scolaire, ces résidences reposent
en partie sur l’immersion des plasticiens au sein
d’un établissement et d’un territoire à découvrir, aussi sont-elles réservées
à ceux qui ne résident pas dans l’Yonne.
Pourquoi des résidences d’artistes en milieu scolaire ?
 Pour offrir à un artiste la possibilité d’installer son atelier pendant une période de 6 semaines
au sein d’un établissement scolaire, où il pourra développer le projet de son choix, grâce
à une allocation de séjour d’un montant de 4000 € incluant les frais de production.
 Pour susciter l’envie et la curiosité de la communauté scolaire, et des élèves en particulier, afin qu’ils rencontrent
un artiste et sa pratique, et découvrent les enjeux d’un processus de création dans le champ de l’art contemporain.
Où se trouvent ces résidences ?
Les résidences prévues pour l’année scolaire 2011-2012 se dérouleront dans deux établissements de l’Yonne.
Il s’agit d’abord du collège André Malraux de Paron (environ 500 élèves).
Le second établissement partenaire est le lycée Jacques Amyot d’Auxerre (environ 950 élèves).
Pour plus d’information sur ces établissements scolaires,
consulter les sites : http://college-paron.fr/home.html et http://lycee-jacques-amyot89.fr/
Comment se porter candidat ? Quel est le processus de sélection ?
En adressant par courrier postal un dossier au Centre d’art de l’Yonne comprenant portfolio,
CD avec des images, CV, lettre de motivation, ainsi qu’une enveloppe timbrée pour le retour du dossier.
Les commissions comprenant des représentants de la communauté scolaire et des partenaires du projet
se réuniront début octobre 2011 pour choisir l’artiste. Le Centre d’art proposera une présélection
de 8 dossiers pour chacune des résidences. Les résidences débuteront en janvier 2012,
pour une durée de 6 semaines échelonnées jusqu’en juin 2012.
Candidatures à adresser à :
Centre d’art de l’Yonne - 10 route de Saint-Georges – Perrigny - BP 335 - 89005 AUXERRE cedex.

Date limite de réception des candidatures : 30.06.2011.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez contacter le Centre d’art de l’Yonne
au 03 86 72 85 31, par mail à centredart@cg89.fr,
ou consulter le blog du service des publics : http://publicscentredartdelyonne.blog4ever.com/blog/index-199198.html
Agréé par le Rectorat de l’Académie de Dijon, Le Centre d’art de l’Yonne
est membre de l’Association française de développement des centres d’art et reçoit le soutien financier du Conseil Général de l’Yonne,
du Conseil Régional de Bourgogne et de la Direction régionale des Affaires culturelles de Bourgogne,
ministère de la culture et de la communication.


RESIDENCE D’ARTISTE

LES RÉSIDENCES SECONDAIRES
Le Parc Saint Léger, Centre d’art contemporain propose depuis 2007 deux Résidences secondaires par an, résidences
d’artiste de trois mois dédiées à la jeune création. Les artistes ou collectifs d’artistes sont systématiquement sélectionnés
pour l’année à venir.
Avec les Résidences secondaires, le Parc Saint Léger souhaite repérer, soutenir, produire et diffuser les pratiques
émergentes françaises et européennes. En s’engageant dans la production mais également en favorisant un accès aux
réseaux nationaux et internationaux, le centre d’art entend mettre à disposition des artistes des moyens techniques et
humains opérants, et demeurer attentif à la singularité de leurs démarches.
La vocation affichée est bien de proposer aux artistes une étape significative dans leur pratique artistique. Implanté dans
une ancienne station thermale, au coeur d’un parc de verdure à deux heures de Paris, le Parc Saint Léger a développé
depuis 1998 un important programme d’expositions et a renforcé son action auprès des artistes par les résidences, la
production d’oeuvres et la mise en place d’une programmation Hors les murs sur le territoire départemental. Suivant
leur sensibilité et leurs désirs, les artistes pourront être amenés à développer un projet artistique Hors les murs, en
collaboration avec la chargée de programmation.
« « « LES CONDITIONS D’ACCUEIL

  • Mise à disposition d’un appartement privatif et d’un atelier sur le site même du centre d’art ;
  • Bourse de résidence de 3 000 euros comprenant défraiements et production ;
  • Les artistes pourront être invités à présenter leur travail selon des modalités à convenir en concertation avec le centre d’art, en amont de la résidence ;
  • Il est fortement conseillé aux artistes de posséder un permis de conduire, et pour les artistes étrangers d’avoir des rudiments de français. « « « SÉLECTION DES CANDIDATURES Pour candidater, vous devez fournir :
  • Un dossier papier ou CD, comportant des visuels d’oeuvres et /ou d’expositions et un DVD pour les travaux vidéos ;
  • Un texte présentant le travail (1 page maximum)
  • Une note d’intention concernant le temps de la résidence (1 page maximum)
  • Un projet artistique spécifique en relation avec la programmation Hors les murs sera apprécié, mais ne revêt pas de caractère obligatoire ;
  • Un CV. « « « INFORMATIONS PRATIQUES
  • La date limite de réception des dossiers est fixée au 5.06.2011 (cachet de la poste faisant foi).
  • Les périodes de résidences concernées sont de mars à mai 2012 (2 artistes ou collectifs) et de septembre à novembre 2012 (2 artistes ou collectifs). Merci de préciser par avance vos disponibilités.
  • Les dossiers de candidatures sont à adresser par courrier (en précisant Résidences secondaires au dos) Parc Saint Léger - Centre d’art contemporain Avenue Conti – (F) 58320 POUGUES LES EAUX. Tél : +33 (0)3 86 90 96 60 Fax : +33 (0)3 86 90 96 61 ou par email (contact@parcsaintleger.fr ; en précisant Résidences secondaires dans l’objet). Merci de joindre une enveloppe affranchie si vous souhaitez que votre dossier vous soit renvoyé après le jury de sélection. Les résultats seront annoncés le 29 juin 2011 sur notre site internet : www.parcsaintleger.fr

RESIDENCE THEORICIEN D’ART

La Grande Ourse
Parc Saint Léger - Jeune Théoricien en Art - Appel à candidature - Avenue Conti - 58 320 POUGUES LES EAUX.
TEL : + 33 (0)3 86 90 96 60 - Fax : +33 (0)3 86 90 96 61 - www.parcsaintleger.fr
Le projet
• La Grande Ourse est un projet de résidence de recherche élaboré conjointement par trois Écoles Nationales Supérieures d’Art
( Bourges, Cergy, Dijon ), le Centre International du Graphisme de Chaumont, avant les murs,
et le Parc Saint Léger_Centre d’art contemporain.
• Pendant trois mois, de janvier à mars 2012, trois jeunes artistes issus des écoles partenaires,
un théoricien et un graphiste émergents seront sélectionnés pour une résidence de recherche, de débats, de création
et de collaboration sur le site du Centre d’art du Parc Saint Léger. Par ce biais, La Grande Ourse souhaite
renforcer l’interaction entre recherche plastique, théorique et graphique.
Pensée sur un mode expérimental, son ambition est de créer les conditions de développement
d’axes de recherches personnelles dans un environnement collaboratif.
• La rencontre dans un même espace-temps d’une micro communauté issue de trois disciplines distinctes de la création
contemporaine poursuit une logique de dissipation des frontières propre au champ de l’art afin de privilégier le partage
de méthode, de recherche et de production. Cette « mise en frottement et porosité » des disciplines,
accrue par la situation de la résidence, vise une reconfiguration de chacune
d’entre elles et le développement de nouveaux enjeux artistiques.
La Grande Ourse souhaite accompagner ces réflexions en offrant les conditions optimales à leur déploiement.
• Au terme de cette résidence, un objet éditorial, territoire commun aux résidents, sera réalisé.
Cet objet collectif, pensé et élaboré pendant la résidence, constituera un espace de rencontres des intérêts de chacun,
l’endroit de convergence, de questionnements et de dialogue de
leur recherche et de leur pratique. Qu’il s’apparente à un espace d’exposition, un journal de bord, un album
de famille ou un manuel d’histoire, qu’il existe via le web ou l’édition papier, cet objet collectif s’inscrira
au croisement de la théorie et de la pratique,
des arts visuels et des arts appliqués, de l’art et de sa transmission.
• La Grande Ourse se pense comme un point d’intersection entre plusieurs champs disciplinaires.
Son objectif est à la fois d’oeuvrer à la professionnalisation de jeunes acteurs de la sphère artistique contemporaine
et de créer un espace commun de réflexion et de discours sur les pratiques artistiques actuelles.
La résidence
• Pendant la résidence, des visiteurs (artistes, théoriciens ou graphistes, professeurs des écoles partenaires)
seront invités à rendre visite aux résidents afin de nourrir d’un regard extérieur les réflexions en cours.
Une manière de rafraîchir les expériences, proposer des lignes de fuite
et d’inscrire ses expériences singulières dans un contexte élargi.
• Des rencontres seront également proposées par le centre d’art,
en lien avec sa programmation in situ et Hors les Murs.
• Un retour d’expériences, sous forme de conférence, de débats ou d’exposition,
pourra être proposé par le Centre d’art, les Écoles partenaires
et/ou le Centre Internationale du Graphisme, avant les murs.
Les conditions
• Chaque résident chercheur reçoit une bourse de 3000 euros.
Cette bourse comprend les frais de subsistance, de recherche et production,
et les frais de transports. Les frais de production de l’objet éditorial sont sur un budget annexe.
• Les résidents chercheurs sont logés dans trois appartements du Centre.
• Deux ateliers sont mis à disposition ainsi que tous les moyens techniques et logistiques du Centre d’art.
Le dossier
• Le terme « théoricien » est à entendre au sens large :
spécialistes en histoire de l’art, philosophie, esthétique, critique d’art ou commissaire d’exposition.
• Le dossier de candidature devra comporter les éléments suivants : un CV, les éventuelles publications,
un texte expliquant vos axes de recherches passés et actuels, une bibliographie
et une lettre de motivation indiquant notamment comment la collaboration avec les autres résidents est envisagée.
• Si vous souhaitez le retour de votre dossier, veuillez nous envoyer
une enveloppe à votre nom et adresse, correctement affranchie et au bon format.
Aucun dossier ne sera renvoyé sans enveloppe au tarif en vigueur.
Le calendrier

• Date limite de candidature pour la présélection : vendredi 17.06.2011.

• Les candidats présélectionnés seront invités à présenter leur projet devant un jury le 11 juillet 2011.
• La résidence aura lieu du 9 janvier au 31 mars 2012.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

IDENTIFICATION DU MAITRE D’OUVRAGE PASSANT LE MARCHE
La ville de Jarny - place Paul Mennegand - 54800 JARNY.
OBJET
Conception, réalisation et insertion d’une oeuvre artistique au titre du « 1% artistique »
dans le cadre de la construction de la médiathèque et le théâtre.

PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE
Décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 modifié par le décret n° 2005-90 du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration
des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant pour objet de satisfaire à cette obligation,
pris en application de l’article 71 du code des marchés publics. Le délai de validité des offres est fixé à cent cinquante (150) jours
à compter de la date de remise des offres.
Type de procédure :procédure adaptée.

PROGRAMME DE LA COMMANDE
L’oeuvre est commandée dans le cadre de la construction de « La maison d’Elsa », bâtiment abritant un pôle culturel comprenant
une médiathèque et une salle de spectacle. Il s’inscrira dans un site stratégique à la jonction
du centre ville et de la gare afin de dynamiser culturellement ce quartier.
Dans ce cadre, l’oeuvre d’art proposée devra être une création originale contemporaine qui deviendra la propriété de la ville de Jarny.
Cette proposition s’intégrera dans le site en veillant à en respecter l’architecture
et devra constituer une identité visuelle pour l’ensemble du bâtiment.
L’oeuvre devra être réalisée sur les murs extérieurs de la salle de spectacle.
La conception de l’oeuvre d’art tiendra compte de la nécessité de rendre visible le titre « La Maison d’Elsa ».
Elle devra également en garantir sa pérennité et en faciliter son entretien ainsi que sa maintenance.
Ce projet constituera une opportunité de contribuer au développement du paysage artistique en
Lorraine dont la récente implantation du Centre Pompidou à Metz en est le point d’orgue.

MODALITES DE SELECTION DES PROJETS
Au vu des dossiers de candidatures, le comité artistique proposera au maître d’ouvrage une présélection de trois artistes ou
équipes d’artistes qui seront admis à présenter une étude. Un dossier détaillé incluant un cahier des charges sera envoyé
aux trois candidats présélectionnés. Les artistes ou équipes d’artistes présélectionnés auront à produire une esquisse de l’oeuvre
proposée avec une note d’intention. A la réception des projets, le comité artistique sera chargé d’émettre un avis sur le choix
de l’artiste. Le maître d’ouvrage effectuera le choix du titulaire, les critères pris en compte dans l’appréciation des projets étant
(sans classement hiérarchique) les suivants : Qualité artistique du dossier du candidat /
Adéquation de la proposition au projet / Respect de l’enveloppe financière allouée.

MONTANTDE L’ENVELOPPE ALLOUEE A CETTE OPERATION « 1% »
Le montant de l’enveloppe est de 22 000 euros TTC.Cette enveloppe comprend les honoraires de l’artiste,
les indemnités des artistes présélectionnés non retenus, ainsi que tous les frais afférents
à la réalisation et présentation et l’installation de l’oeuvre.
L’indemnité versée aux artistes présélectionnés non retenus est fixée à 1700 euros TTC.
DOSSIER DE CANDIDATURE
Les dossiers de candidature devront contenir :
• une lettre de candidature signée de l’artiste dans laquelle il déclare son intention de soumissionner et exprime ses motivations
• une déclaration sur l’honneur dûment datée et signée pour certifier qu’il ne tombe pas sous le coup d’une des interdictions
de soumissionner mentionnée à l’article 43 et 44 du code des marchés publics décret 06-975 du 01/08/2006
• un curriculum vitae de l’artiste
• un attestation de la Maison des artistes-sécurité sociale, Agessa, N° de siret ou équivalent étranger
• un dossier de références artistiques (visuels, revue de presse,etc)
Si l’artiste souhaite faire appel, pour la réalisation du projet, à un ou plusieurs autres artistes ou prestataires (groupement ou sous-traitance),
il fournit pour ceux-ci les mêmes pièces que celles qui sont exigées de lui-même. La forme juridique en sera le groupement solidaire.
DATE ET LIEU D’ENVOI DES CANDIDATURES
Les dossiers de candidature, entièrement être rédigés en langue française, devront parvenir sous enveloppe cachetée portant la mention
« Construction La Maison d’ELsa - Jarny - 1 % - Ne pas ouvrir ». Ils pourront être déposés contre récépissé ou transmis par voie postale
par pli recommandé avec AR à l’adresse suivante :
La ville de Jarny - Place Paul Mennegand - BP 19 - 54801 JARNY cedex.

Date limite de réception des candidatures : vendredi 17.06.2011 à 16h précises.

RENSEIGNEMENTS : Emilie Mercier - amenagementduterritoire@jarny.fr - 03 82 33 14 54.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

Avis d’appel à candidatures 1%
Personne publique et maître d’œuvre :
Ville de Vénissieux - HOTEL DE VILLE - 5, avenue Marcel-Houël - BP 24 - 69631 Vénissieux cedex
Tél. : 04 72 21 44 44 - Fax : 04 72 21 44 77
Correspondant : Jean-Charles Monot, conseiller artistique. jcmonot@ville-venissieux.fr
· Réalisation d’œuvre artistique (1% artistique) relative aux travaux de la nouvelle école Joliot-Curie
comprenant une élémentaire, une maternelle et une Maison de l’Enfance, environ 300 enfants et adultes.
· L’œuvre à concevoir et à réaliser concerne la réalisation de tout type
d’œuvre prenant en compte la spécificité des équipements et son architecture.
· Cette œuvre pourra être réalisée tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
· Elle aura vocation à être pérenne nécessitant une maintenance simple
et faible sans qualification spéciale et devra présenter toute sécurité pour les utilisateurs des équipements.
· Elle devra également faire l’objet par le lauréat d’un accompagnement
pédagogique auprès des utilisateurs des équipements : enfants, parents et enseignants.
· Procédure de passation du marché :
Décret n°2002-677 du 29 avril 2002, modifié par le décret n°90-2005
du 4 février 2005 relatif à l’obligation de décoration des constructions
publiques et précisant les conditions de passation des marchés ayant
pour objet de satisfaire à cette obligation, et consolidé au 03 juillet 2010.
· Montant de l’enveloppe :
Environ 60 000 euros TTC comprenant la conception, la réalisation, l’acheminement et l’installation du 1%.
Cette enveloppe inclut également l’indemnisation
du ou des candidats retenus à la phase finale de la remise de l’offre.
· Critères de sélection des candidatures :
Après études de chaque dossier, le comité artistique désignera
2 candidats minimum selon les critères de sélection suivants :

  • pertinence de la note d’intention (maximum un recto A4)
  • qualité des références artistiques présentées, professionnalisme du candidat (au regard des titres d’études et professionnels). Sélection faîte, une présentation du site sera organisée avec les candidats admis à présenter un projet, suivie d’une rencontre avec le maître d’œuvre et les utilisateurs. Les candidats seront reçus par le comité artistique afin d’examiner leurs offres. Le pouvoir adjudicateur après avis motivé du comité désignera le lauréat. Le ou les candidats non retenus seront indemnisés à hauteur de 2 000 euros TTC. · Justificatifs à fournir par les candidats : Pièces générales :
  • lettre de candidature simple ou imprimé DC1 dûment remplie à fournir obligatoirement pour que la candidature soit présentée à titre individuel ou en groupement, · Date limite de remise des candidatures : mercredi 15.06.2011 minuit.

La notice de présentation du projet par le maître d’œuvre ainsi
que la vue d’ensemble du projet pourront être consultées sur le site de la Ville
www.venissieux.fr rubrique Arts plastiques, Actualités.
· Lieu et modalités particulières de dépôt des dossiers :
Les dossiers de candidature sont à adresser sous enveloppe portant la mention
"1% artistique Joliot-Curie" -
Direction des Affaires Culturelles - Ville de Vénissieux - HOTEL DE VILLE -
5, avenue Marcel-Houël - BP 24 - 69631 VENISSIEUX cedex.


>>> AVIS D’APPEL / CONCEPTION, RÉALISATION ET INSTALLATION D’UNE ŒUVRE D’ART AU TITRE DU 1 % ARTISTIQUE

réalisation d’une oeuvre dans le cadre du 1% artistique pour le regroupement de l’insa
sur le site du Madrillet à Saint Etienne du Rouvray.
NOM, ADRESSES ET POINT(S) DE CONTACT :
Rectorat de l’Académie de Rouen-IRE, ministère de l’enseignement supérieur et de la
Recherche 25 rue de Fontenelle, à l’attention de Mme Thiebaud, F-76037 Rouen
Cedex1. Tél. (+33) 2 32 08 93 00. E-mail : ire@ac-rouen.fr.
Adresse(s) internet :
Adresse du profil d’acheteur : https://www.marches-publics.gouv.fr
Adresse auprès de laquelle des informations complémentaires peuvent être obtenues :
DRAC de Haute-Normandie, cité administrative 2, rue Saint Sever,
Contact : m. Felin, F- 76032 Rouen Cedex. Tél. (+33) 2 35 63 61 82.
Email : : unpourcent.dap@culture.gouv.fr. Fax (+33) 2 35 72 84 60.
Adresse auprès de laquelle le cahier des charges et les documents complémentaires
(y compris des documents relatifs à un dialogue compétitif et un système d’acquisition
dynamique) peuvent être obtenus :
Rectorat de l’Académie de Rouen - Service IRE, 25, rue de Fontenelle,
Contact : Mme Thiébaud, F-76037 Rouen Cedex. Tél. (+33) 2 32 08 93 00.
E-mail : ire@acrouen.fr. Fax (+33) 2 32 08 93 06. URL : http://www.marches-publics.gouv.fr.
Adresse à laquelle les offres ou demandes de participation doivent être envoyées
Rectorat de l’Académie de Rouen - Service IRE, 25, rue de Fontenelle,
Contact : Mme Thiébaud, F-76037 Rouen Cedex. Tél. (+33) 2 32 08 93 00.
E-mail : ire@acrouen.fr. Fax (+33) 2 32 08 93 06.
I.2)TYPE DE POUVOIR ADJUDICATEUR ET ACTIVITÉ(S) PRINCIPALE(S) :
Ministère ou toute autre autorité nationale ou fédérale, y compris leurs subdivisions
régionales ou locales.
Éducation.
Le pouvoir adjudicateur agit pour le compte d’autres pouvoirs adjudicateurs : non.
II.1)DESCRIPTION