Régime social

17 articles

  1. RÉGIME SOCIAL DES ARTISTES-AUTEURS : POUR UNE GESTION COMMUNE, OPTIMISÉE ET ÉVOLUTIVE DU CHAMP D’APPLICATION

    1/ L’origine historique des cinq « branches ».
    La création des pseudo-branches dans le code de la sécurité sociale découle d’un historique de la construction de la protection sociale des artistes-auteurs. Ses conséquences encore structurantes s’avèrent aujourd’hui inadéquates à la bonne gestion du régime social des artistes-auteurs.
    La loi du 31 décembre 1975 a défini les principes de base du régime social actuel commun à tous les artistes-auteurs. Or en décembre 1977 deux organismes distincts ont été (...)

    Lire la suite

  2. RÉGIME SOCIAL DES ARTISTES-AUTEURS : POUR UN RÉPERTOIRE OPÉRATIONNEL DES ACTIVITÉS OU MÉTIERS DES ARTISTES-AUTEURS (ROMAA)

    1/ L’intérêt d’une classification fine des activités principales ou métiers des artistes-auteurs.
    L’observation de l’évolution des multiples métiers des artistes-auteurs en terme d’effectifs, de revenus (médian, moyen), de localisation géographique, d’âge, de répartition entre femmes et hommes, etc. serait une ressource précieuse pour tous. Cette observation nécessiterait en amont la construction d’une base de données aboutissant à une classification cohérente et sans chevauchement, ni doublon.
    L’Institut (...)

    Lire la suite

  3. RÉGIME SOCIAL DES ARTISTES-AUTEURS : DES BRANCHES ? QUELLES BRANCHES ?

    1/ Les artistes-auteurs n’ont pas de « branche professionnelle ».
    Parmi les « artistes », on distingue les « artistes-auteurs » des « artistes-interprètes ». Les premiers créent des œuvres, les seconds les interprètent. Les premiers sont indépendants, les seconds sont salariés (intermittence). Certains artistes peuvent être les deux à la fois (auteur et interprète).
    Les artistes-auteurs sont des auteurs d’œuvres artistiques (littéraires, plastiques, musicales, audiovisuelles...). Leur activité commune est (...)

    Lire la suite