Maison des artistes et Front National : révélation de liens troubles

La diffusion d’un communiqué de Marine Le Pen en date du 20 mars appelant à soutenir la manifestation organisée par la MDA-association, et la parution d’un article dans la presse du Front National soutenant explicitement Remi Aron et Jean-Marc Bourgeois, révèlent des liens qui confirmeraient un ancrage politique du bureau de l’association que nous n’avons cessé de dénoncer.

Ces textes reprennent textuellement l’argumentaire de Remi Aron, Président de la MDA paru dans Artension de nov-dec 2005

La CAAP avait sollicité à plusieurs reprises Pierre Souchaud pour obtenir un droit de réponse dans Artension. Pierre Souchaud l’a refusé malgré notre insistance.

Un communiqué du CAAP va être diffusé informant largement de cette dérive.

En attendant, chacun peut prendre la mesure de la situation en lisant les textes incriminés.

Du fait de la non dénonciation claire et unanime, par les organisateurs de la manifestation, de ce soutien, on peut se demander si la manifestation du 21 avril 2006 au Palais Royal était une manifestation d’artistes préoccupés par l’avenir de leur association et/ou une manifestation d’artistes sensibles aux thèses de l’extrême droite ?


- Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Présidente du Groupe FN au Conseil
Régional d’Ile-de-France, site du FN

La Maison des Artistes représente 15.000 artistes
plasticiens de toute tendance esthétique et attachés à leur indépendance.
Son président, Rémy Aron, a d’ailleurs récemment déclaré (dans Artension de
novembre-décembre 2005) : « Pour le ministère, un bon artiste est un artiste
"perfusé", autrement dit assisté et subventionné », ou encore : « La
dictature étatique qui s’exerce aujourd’hui en France dans le domaine
artistique, est pire, parce que plus perverse, que celle du régime
soviétique », et plus loin : « La seule instance de légitimation, pour nous,
c’est le public ». Des analyses qui rejoignent celles que fait le Front
National depuis des années !

Peu habitué à ce qu’on le critique, le Ministère de la Culture veut
démanteler la Maison des Artistes en lui retirant l’agrément qui fait de
cette association la responsable de la gestion de la sécurité sociale des
artistes. Il s’aide en cela d’une structure créée par la CGT et grassement
subventionnée, la FRAAP.

Attachée à l’indépendance des artistes et de leurs associations, Marine Le
Pen, vice-président du Front National et président du Groupe FN au Conseil
Régional d’Ile-de-France, dénonce cette collusion entre l’UMP et la CGT pour
mettre au pas les artistes. Elle appelle les élus, les cadres et les
militants du Front National d’Ile-de-France à participer à la manifestation
qu’organise la Maison des Artistes le mardi 21 mars à 11 heures place du
Palais Royal.


- Soutien à la Maison des Artistes (article de Georges Moreau, site du FN)

Dans le numéro de novembre-décembre du magazine Artension, Rémy Aron et Jean-Marc Bourgeois, respectivement Président et Vice-président de la Maison des Artistes (MDA) dénonçaient les coteries qui ont mis en coupe réglée le monde culturel dans notre pays. M. Aron notait ainsi que « la dictature étatique qui s’exerce aujourd’hui en France dans le domaine artistique est pire, parce que plus perverse, que celle du régime soviétique. Certes, les artistes et les galeries dissidentes ne sont pas envoyés au Goulag. Mais il sont exclus, disqualifiés, ringardisés, condamnés inexorablement à la misère, avec une férocité aussi grande et au nom de cette contemporanéité qui s’avère aussi implacable que le dogme soviétique. C’est le règne de l’arbitraire, de l’irresponsabilité et de l’impunité totale. Jamais on n’a vu cela et le pire, c’est qu’à part les artistes, personne ne se rend bien compte de la situation » notait-il (FDA Quotidien du 27/01/2006). La réaction du ministère de la Culture devant ce crime de lèse-majesté ne s’est pas fait attendre, a relevé Marine Le Pen lundi, puisque celui-ci a annoncé son intention de « démanteler la Maison des Artistes en lui retirant l’agrément qui fait de cette association la responsable de la gestion de la sécurité sociale des artistes, s’aidant en cela d’une structure créée par la CGT et grassement subventionnée, la FRAAP ». « Attachée à l’indépendance des artistes et de leurs associations », la présidente du groupe FN au Conseil régional d’Ile-de-France a dénoncé « cette collusion entre l’UMP et la CGT pour mettre au pas les artistes ». C’est pourquoi, en toute logique, plusieurs adhérents et militants du FN ont pris part mardi à 11 h place du Palais Royal à Paris au rassemblement qu’organisait la Maison des Artistes. Celui-ci a réuni prés d’un millier de personnes auxquelles faisait face une petite contre-manifestation de permanents de la CGT. En tant que Conseiller pour la culture du FN, Philipe Herlin était aussi sur place pour soutenir ce combat pour la liberté et contre le soviet cégéto-UMP ; occasion pour lui de répondre aux journalistes sur les raisons de la présence du FN à cette manifestation, seul mouvement politique à avoir pris fait et cause pour la Maison des Artistes. Dans un discours très offensif, Rémy Aron a dressé un réquisitoire implacable et brillant contre la politique menée par le ministère de la Culture qui fait qu’un petit pourcentage d’artistes capte la quasi-totalité des subventions…