Appels à projet, résidence, emploi, location — 30 mars

BOURSE

Bourse 2013/2015 / MAINE ET LOIRE
Bourse 2014
Deux bourses d’un montant de 20 000 euros seront attribuées pendant le quinquennat,
soit 40 000 euros pour les 2 éditions.
Le thème, « Art Innovation et Économie », conservera un lien avec le territoire grâce au lieu emblématique
du Maine-et-Loire que le candidat définira pour la 1ère présentation de l’œuvre.
Le mode d’expression est laissé au libre choix du candidat.
La bourse s’adresse aux jeunes artistes et aux collectifs structurés sous forme d’association dans la limite
d’une moyenne d’âge de 35 ans. Un jury sera composé de plusieurs membres de Mécène & Loire,
du précédent lauréat de la Bourse Mécène & Loire, de personnalités qualifiées compétentes
dans les domaines d’expression proposés et d’un invité d’honneur.
Nouveau calendrier de la prochaine Bourse 2014 :
Jusqu’au 30.04.2014 : réception des dossiers de candidature.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
30 juin 2014 : désignation des trois projets nominés
30 septembre 2014 : désignation du lauréat
Au plus tard le 30 septembre 2015 : livraison de l’œuvre
Télécharger le dossier de candidature à la bourse 2014 :
http://www.mecene-et-loire.fr/bourse/
Télécharger le règlement de la bourse 2014 :
http://www.mecene-et-loire.fr/bourse/
Modalités de participation (extrait)
Pour participer, les candidats devront déposer
un dossier de participation qui respectera les éléments suivants.
Il devra se présenter sous la forme d’un document (en couleur si possible),
dactylographié, au format A4,
10 pages maximum (hors documents complémentaires d’inscription).
Il pourra éventuellement être accompagné d’une version numérique
des mêmes documents (support type cd-rom).
Ce dossier de présentation du projet comprendra :
• la démarche qui a prévalu à la création du projet ;
• la présentation générale de l’oeuvre : approche créative, objectifs… ;
• la description de l’oeuvre à réaliser : dimensions, visuels… ;
• Une proposition de lieu en Maine-et-Loire pour présenter l’oeuvre ;
• l’approche économique du projet avec un échéancier
Il devra comprendre obligatoirement :
La fiche d’inscription (annexe 1 du règlement) complétée, accompagnée de :
• une lettre de motivation qui exprime l’intérêt du créateur ou du collectif pour la Bourse Mécène et Loire ;
• un curriculum vitae du porteur de projet ou une présentation du collectif ;
• une déclaration sur l’honneur de la personne, du responsable légal,
du groupe comme auteur unique ou collectif du projet ou de l’oeuvre originale (annexe 2 du règlement).
Pour être recevable le dossier de participation devra aussi être accompagné
des annexes 3 et 4 dûment remplies présentes dans le règlement.
Conseils de rédaction :
Le dossier devra respecter les rubriques indiquées.
Le jury sera sensible au caractère clair et concis du dossier (police conseillée : arial 12),
mais aussi à tout élément graphique ou rédactionnel qui permettra d’en étayer les points forts.
Impératifs :
Le dossier ne sera pris en considération que dans la mesure où il sera reçu complet.
La candidature devra faire l’objet d’un envoi unique.
Aucune pièce supplémentaire ne pourra être ajoutée sauf demande expresse des comités experts.
Aucun dossier ne sera retourné au candidat après étude.
Le règlement ainsi que les annexes indispensables à la constitution du dossier
de participation sont téléchargeables sur www.mecene-et-loire.fr.
Date limite de dépôt des dossiers :
Les dossiers de participation des candidats devront être retournés
au plus tard avant le 30.04.2014 à minuit, cachet de La Poste faisant foi
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ :
MECENE ET LOIRE - 8 boulevard du Roi René - CS 60626 - 49006 ANGERS CEDEX 01
Pour toute information sur la Bourse Mécène et Loire 2014 :
Corentin Brichon - 02 41 20 49 27
corentin.brichon@mecene-et-loire.fr - www.mecene-et-loire.fr


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Appel à projets / MAINE ET LOIRE
Vous avez un projet porteur d’image pour le territoire du Maine-et-Loire –
à caractère innovant et/ou original, dans les domaines de la culture, de la solidarité,
du sport, du patrimoine, de la science et de l’environnement ?
La Fondation d’entreprise Mécène et Loire peut vous aider financièrement.
Un appel à projets est lancé une fois par an. Chaque année environ 120 000 euros
sont accordés à une vingtaine de candidats présentant leurs projets originaux.
Les principales étapes de la procédure de sélection :

  • Jusqu’au 30.06.2014 : réception des dossiers de candidature et envoi d’un accusé de réception. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
  • Juillet 2014 : comité de présélection : examen de l’éligibilité des candidatures par un jury de présélection
  • Juillet et août 2014 : étude des projets éligibles par binôme : à ce titre, les binômes se réservent le droit de contacter et/ou rencontrer certains candidats pour étayer leur jugement concernant les projets et leurs auteurs.
  • Septembre 2014 : sélection en comité des fondateurs des projets soutenus
  • Début octobre 2014 : notification de la décision du comité des fondateurs à chaque porteur de projet par courrier postal.
  • Mi-octobre 2014 : annonce officielle des projets soutenus Télécharger le dossier de candidature de l’Appel à projets 2014 : http://www.mecene-et-loire.fr/appel-a-projets-en-cours/

PRIX

Prix Elysée / SUISSE
Formulaire de candidature et règlement du Prix : www.prixelysee.ch
Extrait du règlement :
4 Candidats
Le Prix Elysée s’adresse à des photographes ou des artistes prometteurs utilisant la
photographie. Leur travail doit avoir fait l’objet de premières expositions collectives ou
individuelles – dans des galeries, musées ou autres institutions culturelles – et de
publications qui leur ont apporté une reconnaissance nationale, voire une visibilité
internationale. Pour autant, ils n’ont pas encore bénéficié d’une rétrospective à mi-carrière.
Les photographes, quel que soit leur âge ou leur nationalité, sont invités à poser leur
candidature. Elle peut être individuelle ou collective. En cas de candidature collective, le
groupe d’artistes désigne un représentant en tant qu’interlocuteur du Musée. Une
candidature collective a les mêmes prérogatives qu’une candidature individuelle.
Tout travail photographique est pris en considération, quel que soit le genre ou la technique
choisi par les photographes.
Toutefois, tout travail comportant une référence, directe ou indirecte, à une marque ou un
produit horloger ne sera pas pris en considération.
2. Dotations
Le Prix Elysée octroie les dotations suivantes :
· Une contribution individuelle de 5’000 CHF pour les 8 photographes nominés.
· Un prix d’une valeur de 80’000 CHF pour le lauréat, attribué pour moitié à la production du
projet et pour moitié à la publication du livre.
Ces montants doivent être utilisés par les photographes uniquement pour accomplir le travail
qui leur est demandé dans le cadre du Prix Elysée.
3. Calendrier de la première édition du Prix Elysée
· Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 25.04.2014.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
5 Modalités de candidature
Les photographes posent leur candidature au Prix Elysée en leur nom et envoient leur dossier
directement au Musée de l’Elysée à :
Musée de l’Elysée - Prix Elysée - 18 avenue de l’Elysée - 1014 LAUSANNE- SUISSE
Les candidats au Prix Elysée doivent être obligatoirement recommandés par un professionnel
reconnu dans le domaine de la photographie, de l’art contemporain, du cinéma, de la mode,
du journalisme ou de l’édition.
Les dossiers de candidature adressés au Musée de l’Elysée doivent impérativement contenir :
Un portfolio représentatif du travail du candidat composé de 10 (minimum) à 20
(maximum) tirages photographiques libres, non encadrés, non montés, argentiques et/ou
numériques, de format A4. Ces tirages ne sont pas des originaux et sont sans valeur
commerciale. Les photographes peuvent présenter une sélection d’oeuvres individuelles,
d’oeuvres tirées d’une série ou l’ensemble de cette série, voire, le cas échéant, des
travaux préparatoires du projet qu’ils proposent pour le Prix. Les informations suivantes
doivent figurer très clairement au dos de chaque tirage : nom de l’artiste, titre de l’oeuvre
(le cas échéant, titre de la série dont elle est tirée), année de production, format de l’oeuvre originale.
Un descriptif du projet proposé pour le Prix (maximum 500 mots).
Une biographie rédigée (maximum 300 mots).
Un CV contenant les éléments suivants : coordonnées complètes, formation, sélection
d’expositions et de publications.
Le formulaire de candidature au Prix, disponible sur le site Internet du Prix
www.prixelysee.ch, dûment rempli et signé.
Une lettre de recommandation, adressée au Musée de l’Elysée, du professionnel
parrainant la candidature, qui doit également remplir et signer le formulaire à son
attention, disponible sur le site Internet du Prix www.prixelysee.ch.

  • Un portrait photographique.
  • Un CD contenant la version digitale des éléments constitutifs du dossier, à savoir la version PDF des documents textes et les fichiers image des tirages en deux formats haute définition : l’un TIFF 350 dpi (maximum 80 mégaoctets), l’autre JPEG 72 dpi (bord long 1’200 pixels) (maximum 2 mégaoctets). Le CD doit également contenir une version digitale du portrait photographique du candidat. 12. Rappel des dates · Jusqu’au 25.04.2014 : dépôt des candidatures. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ · Juin 2014 : annonce des nominés. · Fin juin 2014 : présentation des nominés à la Nuit des images. · 16 septembre 2014 : délai de dépôt des dossiers par les nominés pour la désignation du lauréat par le jury. · Fin juin 2015 : cérémonie de remise du Prix Elysée au lauréat lors de la Nuit des images. · Fin juin 2016 : délai d’achèvement du travail du lauréat et de la publication de son livre et présentation à la Nuit des images.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Bois de Kergré / Salle PloumExpo / PLOUMAGOAR
La Ville de Ploumagoar lance un appel à projet pour son évènement du Bois de Kergré qui se déroulera en juin 2015.
A. INTRODUCTION
Ploumagoar est une Commune de 5200 habitants située
dans les Côtes d’Armor, Bretagne (à côté de Guingamp).
Depuis maintenant 4 ans, une politique culturelle est défendue sur la Ville,
permettant ainsi de mettre en valeur les arts visuels sur le territoire
par la programmation d’artistes professionnels
à la Salle PloumExpo (80 m² d’exposition).
En 2010, la Ville a également lancé le projet d’un Sentier d’Interprétation à vocation artistique,
accessible aux personnes à mobilité réduite. Un an après, le Bois de Kergré accueille ses premiers promeneurs.
Le Bois de Kergré est alors devenu un site de création artistique et de rencontre.
Tous les ans, la Ville acquiert des œuvres pérennes pour agrandir le parcours artistique.
Cinq œuvres ont déjà pris place, une sixième étant en création.
B. LE PROJET GLOBAL
La création proposée aura lieu au cours du mois d’avril à Ploumagoar, sur une durée d’un mois maximum.
Cette résidence s’inscrit dans la mise en place d’un évènement culturel qui se déroulera au cours du mois de juin :

  • L’œuvre sera dévoilée au cours du vernissage Une animation lecture publique sera mise en place Le site étant une réserve LPO, une animation de sensibilisation est mise en place une fois par an Carte Verte : les services espaces verts de la Ville sont invités à développer leur créativité dans un espace réservé à cet effet dans le Bois C. LE PROJET 2015 L’appel à projet est ouvert jusqu’au 31.05.2014. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ 1. Le Thème L’accessibilité des personnes en situation de handicap est une notion importante dans le développement de la politique culturelle de la Ville. C’est pourquoi, le bois a été aménagé pour les Personnes à Mobilité Réduite. Pour 2014, l’artiste a proposé une œuvre favorisant l’accès pour les non-voyants (par le braille) et sensibilisant ainsi les personnes sans déficience visuelle. Pour Juin 2015, la commission culturelle souhaiterait que l’artiste créé :
  • Une installation artistique extérieure Dans le bois, accessible aux personnes à mobilité réduite (soit au niveau des sentiers aménagés) Développant l’art sonore 2. La Résidence de création La résidence est l’occasion pour la population de Ploumagoar de rencontrer les artistes. C’est pourquoi, au cours de la période de création, l’artiste devra recevoir 4 classes de Ploumagoar. Les ateliers sont une extension du travail proposé par l’artiste. Il s’agit de faire comprendre la démarche aux enfants. Les ateliers ne servent pas à la création de l’œuvre. Nous insistons sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une résidence en milieu scolaire. Il s’agit d’ateliers, c’est-à-dire que les scolaires se déplacent dans la salle mise à disposition par la Ville, sur un nombre d’heure limité (environ 6h par enfant). Suite à ces ateliers de créations, une restitution sera prévue dans le Bois au cours du mois de juin 2015, au moment du vernissage de la nouvelle œuvre. 3. Dossier Le projet est soit individuel, soit en duo (maximum deux personnes). Les dossiers devront être envoyés par mail (en fichier PDF) à : culture@ville-ploumagoar.fr Ces dossiers devront comporter :
  • Votre curriculum vitae Une présentation écrite de votre démarche artistique et quelques visuels des dernières créations Une présentation écrite du projet proposé pour le Bois de Kergré + esquisse Une présentation écrite des ateliers prévus pour les scolaires Date limite d’envoi des dossiers : le 30.05.2014. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Vous serez informés par mail de la décision prise par la commission culturelle. 4. Budget Pour la résidence de création, avec l’accueil des scolaires, un budget de 1500 euros TTC sera versé à l’artiste par mandat administratif, après la réalisation de la résidence. La Ville de Ploumagoar s’engage à prendre à ses frais l’hébergement de l’artsite sur la durée de résidence. En fonction des besoins des ateliers et de la restitution, la Ville s’engage à passer les commandes nécessaires pour un montant maximum de 500 euros TTC. Un budget de 2000 euros TTC peut être consacré à l’acquisition de l’oeuvre créée en résidence et présentée dans le cadre du Bois de Kergré. Condition : Une acquisition se fait seulement si l’oeuvre est pérenne.

COMMANDE PUBLIQUE ARTISTIQUE

APPEL A CANDIDATURES –
COMMANDE PUBLIQUE ARTISTIQUE POUR UNE MATRICE-TAPISSERIE / AUBUSSON
Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé à Aubusson
La Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé à Aubusson,
en lien avec l’Etat (DGCA – DRAC Limousin – Massif Central) et les régions du Massif Central,
lance une commande publique artistique portant sur l’étude
et la réalisation d’une matrice-tapisserie mobile et itinérante.
Cette matrice-tapisserie sera à la fois une oeuvre de création et un dispositif de médiation innovant.
Elle se présente sous la forme d’une installation mobile et itinérante qui raconte la tapisserie
à partir des composantes matérielles et immatérielles, mises en jeu dans le cycle d’une tapisserie :
matières, couleur, lumière, sons, images, gestes, mécanique, usages, savoir-faire,
création, exportation, lieux réceptacles, paysages, …
Il s’agit en quelque sorte d’un objet à fabriquer l’univers de la tapisserie, qui s’inscrit dans l’environnement
et l’identité Massif Central, en appui sur les différents sites en lien avec la tapisserie et prenant la forme
d’un dispositif artistique qui puisse notamment mettre en jeu les savoir-faire
et les techniques et servir de démonstrateur pour les publics.
Les liens avec la création contemporaine, les technologies numériques, les métiers d’art
et les savoir-faire, le design, ainsi que la médiation seront privilégiés dans cette commande,
visant à donner une image résolument créative
de la Cité de la tapisserie à Aubusson et des territoires du Massif Central.
Le cahier des charges est disponible sur le site internet de la Cité de la tapisserie :
http://www.cite-tapisserie.fr/fr/focus/commande-publique-artistique-pour-une-matrice-tapisserie
Renseignements : contact@cite-tapisserie.fr
La remise des candidatures est fixée le mardi 15.04.2014, à 17h.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
à : Syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé
16, avenue des Lissiers - BP 89 - 23200 AUBUSSON
EXTRAIT du Cahier des charges de la commande publique artistique (février 2014)
http://www.cite-tapisserie.fr/fr/focus/commande-publique-artistique-pour-une-matrice-tapisserie
2-2 Déroulement de la commande et modalités de candidatures
Les artistes/designers intéressés par ce projet pourront dans une première étape candidater
pour la réalisation d’une étude artistique de préfiguration.
Cette étude présentera les éléments principaux
du projet artistique tel qu’il se développera dans la phase de réalisation,
ainsi que les grandes lignes du dispositif de médiation.
Conformément au cadre de la Commande publique, les études
(maquette, croquis, esquisse, image de synthèse, essai…)
remises par les artistes/designers seront inscrites
sur les inventaires du fonds national d’art contemporain,
dont le Centre national des arts plastiques assure la garde et la gestion.
Ces études pourront être mises en dépôt auprès du commanditaire (La Cité)
qui en assurera la présentation et la conservation.
Ce lien entre le CNAP et la Cité renforcerait les collaborations
et les échanges entre les deux institutions.
La candidature de chaque créateur sera constituée d’un dossier artistique,
de CV -le concepteur du dispositif de médiation devra être identifié-
et d’une lettre de motivation de l’équipe
mettant en évidence les pistes de travail envisagées à partir de la lecture du cahier des charges.
Trois artistes/designers (ou équipes artistiques) seront sélectionnés pour la réalisation d’une étude,
étape préalable à la réalisation du projet.
Un dossier technique annexe sera remis à chacune des trois équipes.
Les études seront soumises au comité de pilotage et au commanditaire qui retiendront l’un
des trois projets présentés, en vue de sa réalisation.
Cette phase de réalisation constitue une tranche conditionnelle
dont le maître d’ouvrage décidera de la mise en œuvre effective.
2-2 Budget de l’étude artistique
Trois artistes/designers ou équipes sont sélectionnés. Pour réaliser son étude, chaque artiste/designer
(ou chaque équipe artistique) disposera d’un budget de 6 000 euros HT.
Outre les déplacements nécessaires, ce budget par équipe inclut également les prestations ou expertises
que l’artiste/designer mettra en œuvre pour la réalisation de son étude.
Aucun dépassement budgétaire ne pourra être pris en compte par le commanditaire.
Cette somme globale, forfaitaire, fixe et non révisable,
inclut tous les frais de conception et de fabrication des documents.
2-3 Budget de la réalisation artistique
Le budget maximum d’intervention sera communiqué aux trois finalistes.
2-5 Calendrier prévisionnel
TRANCHE FERME
Diffusion du cahier des charges et de l’appel à candidature : février 2014
Fin de l’appel à candidature : 15 avril 2014
Sélection des 3 candidats : avril 2014
Phase de réalisation de l’étude artistique : avril 2014- juin 2014
Validation de l’étude lauréate : juin 2014
TRANCHE CONDITIONNELLE
Phase de réalisation de l’œuvre : juillet 2014 à juillet 2015
L’œuvre devra impérativement être livrée au 31 juillet 2015.


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

La borne 2014/2015 / ORLEANS
La borne est un mobilier urbain itinérant en région Centre qui a pour ambition de mettre
en contact l’art contemporain et le grand public, de multiplier les rencontres et d’offrir un large questionnement.
Pour les artistes invités, c’est un lieu d’expression qu’ils peuvent investir.
La borne est en fonction de septembre à juin depuis 2009.
Durant chaque saison, cinq villes ou villages de la région
Centre sont invités à accueillir cette action. Installée pour une durée de deux mois dans l’espace public,
La borne présente successivement deux artistes.
Le public accède aux œuvres par une démarche naturelle et commune à chacun d’entre nous : le lèche-vitrine.

La borne est une action transversale conçue par le collectif d’artistes Le pays où le ciel est toujours bleu.

Elle bénéficie du soutien du Conseil Régional du Centre et de la DRAC Centre.

Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter cet article sur : http://www.poctb.fr/spip.php?article21
ainsi que toutes les propositions précédentes réalisées dans la borne

Appel à candidature
dans le cadre de la saison 2014/2015,
Le pays où le ciel est toujours bleu lance un appel à candidature sans restriction d’âge ou de médium.
Les artistes seront sélectionnés par un jury constitué d’un représentant du pays où le ciel est toujours bleu,
de la Drac Centre, du Conseil Régional du Centre et de personnalités du monde de l’art contemporain.
Les artistes seront informés des résultats du jury par courrier en septembre 2014.
Pour la réalisation des œuvres et leurs installations,
Le pays où le ciel est toujours bleu prendra à sa charge pour chaque artiste :
un budget de production de 500 euros maximum (sur présentation de factures)
et le remboursement des frais de transport (sur présentation de factures)

la fiche de candidature complétée très lisiblement à télécharger sur : www.poctb.fr,
en bas de la page http://www.poctb.fr/spip.php?article116
une lettre d’intention,
un dossier papier de travaux récents
(pas de dossiers numériques, CD, DVD sauf pour les vidéastes),
un curriculum vitae,
si vous souhaitez le retour de votre dossier : 1 enveloppe à vos nom et adresse,
correctement affranchie et au bon format.
Aucun dossier ne sera renvoyé sans enveloppe au tarif en vigueur.

Facultatif : une proposition de projet.

Date limite d’envoi des dossiers
5.05.2014, cachet de la poste faisant foi.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Merci d’adresser vos dossiers en courrier simple (pas de recommandé, chronopost)

Adresse d’envoi
 : Le pays où le ciel est toujours bleu 20 rue des Curés 45000 ORLEANS.
Renseignements
 : contact.poctb@gmail.com


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Appel à projets Art et Science/Année universitaire 2013-2014 / SAINT AUBIN
La Diagonale Paris-Saclay/Festival CURIOSITas
Contexte
La Fondation Campus Paris Saclay, au titre du Programme Investissements d’avenir financé
par l’Etat, met en oeuvre le Projet La Diagonale Paris-Saclay, dans le cadre de son Action Science et société.
La Diagonale Paris-Saclay incarne l’ouverture sur la société de l’Université Paris-Saclay
et entend animer le dialogue science et société en développant les interactions directes
entre les scientifiques et les acteurs de la société :
population du territoire, étudiants, artistes, scientifiques, industriels, acteurs sociaux et politiques.
L’objectif général de la Diagonale Paris-Saclay est d’encourager le dialogue science
et société sur le nouveau campus et l’intégrer dans le territoire grâce à l’émergence
d’une identité commune via le financement et l’accompagnement d’actions relevant de 3 thématiques :
médiation, arts et sciences et patrimoines.
Dans le cadre du volet arts & sciences, la Diagonale lance un appel à projet destiné
aux scientifiques du campus Paris-Saclay et aux artistes qui souhaitent travailler
en leur collaboration, dans une démarche de recherche, création et de production.
Les projets retenus bénéficient d’une labellisation de la part La Diagonale Paris-Saclay
Ils seront présentés par Le projet La Diagonale dans l’une de ses actions collectives,
telles que le Festival CURIOSITas, mais aussi éventuellement lors d’ateliers, conférences,
rencontres ou autres manifestations.
Selon le niveau de qualité de la proposition et après examen par le comité de pilotage
de La Diagonale Paris-Saclay, les projets non financés peuvent toutefois bénéficier
eux aussi d’une labellisation et donc d’une reconnaissance et d’un référencement
et d’un affichage de la part de La Diagonale Paris-Saclay.
Les personnes intéressées par cet appel à projet mais ne connaissant pas d’artiste/
ou de scientifique sont invitées à prendre contact
avec La Diagonale contact@ladiagonale.fr afin d’être mises en relation.
Critères d’éligibilité des projets arts & sciences
Sur les porteurs de projet :
1- Chaque projet est proposé par un binôme composé d’un-e scientifique
qui est un enseignant-e-chercheur, chercheur-se ou ingénieur-e de recherche rattaché-e-
à un établissement Paris-Saclay et d’un artiste engagé
dans une pratique professionnelle démontrée.
2- Tant le scientifique que l’artiste peuvent appartenir à des collectifs.
3- Tant l’artiste que le scientifique ne peuvent présenter
qu’une seule candidature dans le cadre de cet appel à projets.
4- Chaque projet est endossé par un établissement Paris-Saclay,
qui devient le porteur de projet et recevra les fonds IDEX à
allouer à la réalisation de chaque projet sélectionné.
Sur les champs scientifiques et artistiques :
1- Tous les champs scientifiques sont concernés (sciences fondamentales
et expérimentales et sciences humaines et sociales).
2- Tous les thèmes artistiques sont concernés
(arts visuels, arts de la scène,
arts de la rue, composition sonore mais aussi le design,
l’architecture, la BD, le cinéma, etc).
Sur la méthodologie
1- Le niveau de collaboration attendu entre artistes et scientifiques
est celui où chacun s’engage de façon symétrique. Ceci devra être clairement explicité
par la proposition de projet. Cette collaboration implique d’une part que le scientifique
soit totalement investi dans le projet de production de l’oeuvre artistique
(installation, performance, texte, vidéo…)
et d’autre part que l’artiste intervienne, notamment en le questionnant, dans le projet
de recherche scientifique, cette dernière se voyant sans doute modifiée par le regard
de l’artiste, les questions qu’il soulève, etc.
2- Le projet prévoit que toutes les productions scientifiques et artistiques résultant
du projet sont cosignées par le scientifique et l’artiste, et le cas échéant
par tous les scientifiques et artistes y ayant travaillé.
Sur les résultats escomptés
Résultat 1 : Le projet arts & sciences comporte un volet recherche,
il donnera notamment lieu à des retours vers la communauté scientifique,
via des présentations, publications ou autre mode de diffusion.
Résultat 2 : Le projet comporte un volet de création qui doit donner lieu
une oeuvre artistique originale, aboutie ou en phase de prototype.
Résultat 3 : Le projet devra aussi proposer des modes de diffusion de l’oeuvre
ou du prototype vers un public plus large (expositions, spectacles, ateliers, etc.).
Les frais associés à cette diffusion seront inclus dans le budget proposé.
Résultat 4 : l’oeuvre devra être présentée dans le cadre du Festival CURIOSITas (2014 et/ou 2015).
Dépenses éligibles pour un montant total compris entre 2 000 euros et 20 000 euros
1- La prestation artistique, à hauteur de 50% maximum de l’enveloppe totale demandée,
qui comprend la rémunération de l’artiste (sur facture) ;
2- Toute autre dépense éligible au sens du Règlement financier ANR-IDEX
Critères d’évaluation des projets
1- La qualité scientifique du projet et l’inscription de celui-ci dans une démarche de recherche,
notamment au travers du degré d’implication du scientifique et de son laboratoire dans le projet ;
2- La qualité artistique du projet et l’inscription de celui-ci dans une démarche de création ;
3- L’hybridation véritable entre la démarche de l’artiste et du scientifique afin de produire
des créations artistiques originales en arts & sciences. Les projets où l’artiste développe
en autonomie sa propre vision ou les projets où le scientifique se limite à fournir
une expertise technique ne sont pas celles recherchées ici bien que ces modalités classiques
soient parfaitement légitimes dans d’autres contextes ;
4- Le caractère novateur ou exploratoire du projet ;
5- Les perspectives du projet à long terme ;
6- La diffusion du projet et les publics ciblés ;
Les porteurs de projets n’hésiteront pas à mettre avant les points suivants le cas échéant :
projet inter-établissements, partenariats avec des acteurs des territoires (associations,
scolaires, groupes de citoyens, entreprises, etc.) dans leur démarche de création
et de recherche, liens à l’international (partenariats, diffusion, collaborations…).
Processus de sélection des projets
L’évaluation des projets sera réalisée par un comité de sélection constitué d’experts
extérieurs tant à l’établissement du porteur de projet qu’aux établissements concernés par le projet.
Ces experts sont issus du monde académique, scientifique, associatif, du milieu artistique ou culturel.
Chaque projet sera évalué par au moins deux de ces experts selon les critères d’évaluation prédéfinis.
Les avis rendus par les experts seront transmis au comité de sélection qui se prononcera in fine
sur les projets à retenir et donc sur un choix définitif ainsi sur l’enveloppe financière accordée à chacun d’eux.
Le comité de sélection sera constitué des experts et du comité de pilotage de La Diagonale Paris-Saclay.
Calendrier
Clôture de l’appel à projets : le 4.04.2014.
+++++++++++++++++++++++++++++++++
Publication des projets sélectionnés : mai 2014
Fin des dépenses : 31 octobre 2015
Etablissements membres de l’Idex Paris-Saclay éligibles à cet appel à projets
AgroParisTech, CEA, CNRS, Centrale, ENS Cachan, Ecole Polytechnique,
ENSAE ParisTech, ENSTA ParisTech, HEC Paris, IHES, INRA, INRIA, INSERM,
Institut Mines Télécom (Télécom ParisTech, Télécom SudParis), IOGS, ONERA,
Supélec, Systematic, Synchrotron Soleil, Université Paris-Sud, Université Versaille-Saint-Quentin
Dossier de candidature
Les projets sont à soumettre sous forme d’un fichier unique au format PDF
sur le site de La Diagonale Paris-Saclay : http://www.ladiagonale-paris-saclay.fr/participer/art-science/aap-as/
Devra aussi être fourni un visuel du projet, libre de droit, de taille minimale 850*850pix.
Si le projet est retenu, ce visuel pourra être utilisé à des fins de communication.
Contact et informations : contact@ladiagonale.fr
Fondation de coopération scientifique Campus Paris Saclay
Espace Technologique - bât. Discovery - Route de l’Orme des Merisiers -
RD 128 - 91190 SAINT AUBIN.


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

appel à projets artistiques / PARIS
appel à projets artistiques dans le cadre des ateliers de pratique artistique
dans les squares des quartiers « politique de la ville » des 17ème , 18ème et 13eme arrondissement de Paris.
L’association art-exprim intervient entre avril et octobre 2014 dans plusieurs
squares des quartiers classés « politique de la ville » des 18ème,
17ème et 13eme arrondissements de Paris en proposant des ateliers d’arts plastiques
aux jeunes issus de ces quartiers. Ces interventions ont lieu en période scolaire,
les samedis et dimanches, entre 15h et 18h ou entre 16h et 19h.
Art-exprim lance dans ce sens un appel à écriture de projets artistiques destinés
à être mis en oeuvre entre avril et octobre 2014.
Ces projets doivent être conçus spécifiquement pour des jeunes et adolescents âgés
de 8 à 20 ans issus des quartiers « politique de la ville ». Toutes les disciplines
(peinture, volume, dessin, art numérique…) et supports de création plastique
(dans une limite de coût raisonnable) peuvent être utilisés.
Les projets artistiques doivent être envisagés de manière à la fois pratique :
tenir compte de la faisabilité de l’action en terme de logistique (matériel transporté en camion),
de temps de création (3 heures en tout par atelier) et de ressources humaines
(3 intervenants dont un artiste en création) ; ludique (les bénéficiaires n’ont pas
ou très peu d’expérience de la création plastique) ; et dans un objectif
de qualité plastique (esthétique et originalité des créations).
L’auteur du projet sera systématiquement « artiste en création » le jour de l’atelier :
il devra donc créer sa propre « oeuvre » sur le même principe et avec les mêmes moyens que le public participant.
Les projets doivent comprendre des références iconographiques (images, photos),
ainsi qu’une note sur le contexte artistique (au sens large) dans lequel il s’inscrit
(courants et artistes qui ont inspiré ce type de création).
Chaque projet doit également détailler les étapes de création (processus)
avec le public ainsi que l’intérêt artistique et éducatif du projet vis-à-vis de ce public.
Les projets retenus sont voués à être mis en place entre 3 et 5 fois dans des squares chaque fois différents.
L’activité dure 3 heures mais l’artiste intervenant devra être disponible 20 à 30 minutes
avant et après l’activité pour sa mise en place et son rangement.
L’objectif d’art-exprim est de faire de ces ateliers des événements artistiques à part entière.
Nous pouvons pour cela envisager de construire, en amont des interventions,
des supports de création constituant une scénographie, ou encore allier
d’autre disciplines (musique, danse…) à la création, donnant ainsi une dimension de « performance » à l’intervention.
Rémunération : l’auteur du projet / artiste en création percevra une indemnité forfaitaire
de 400 euros net pour ses 5 interventions de 3h sur facturation Maison des Artistes sécurité sociale.
Si vous n’êtes pas inscrit à la MDA, art-exprim entend faciliter votre inscription grâce
à la facturation de cette prestation d’ « artiste en création à l’aide d’un public »,
mais tiendra compte de votre profil avant d’effectuer cette demande d’affiliation,
une expérience réelle de plasticien étant en effet nécessaire pour y prétendre.
Envoyer vos propositions à :
Claire Rimoldy, chargée de développement-art-exprim
developpement@art-exprim.com, 06 68 93 06 07.


APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidence d’artiste 2014 / ANGERS
Résidence d’artiste
Dans le Département de Soins de Suite et de Soins de Longue Durée
Cent re Hospitalier Universitaire d’Angers
Le département de soins de suite et de soins de longue durée (SSSLD) du CHU d’Angers ouvre pour
la septième année consécutive ses locaux à un artiste, dans le cadre d’une résidence.
Cette résidence d’une durée de six mois bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la
Communication (DRAC des Pays de la Loire) et l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire
dans le cadre du programme Culture et Santé.
Objectifs
La résidence participe au développement de la vie culturelle des services de soins du département de
SSSLD et favorise une démarche de sensibilisation à l’art contemporain. Cette action est conçue
comme une opportunité d’offrir à un artiste un espace de travail et une occasion de rencontres
régulières entre l’artiste, les patients, les accompagnateurs et le personnel soignant. L’atelier se situe
au centre du département de SSSLD et à proximité des lieux de vie et de convivialité.
Ce projet d’espace culturel a plusieurs intentions :

  • elles sont artistiques : offrant la possibilité à un artiste de s’approprier un lieu, en rencontrant ses résidents,
  • elles sont hospitalières : favorisant la rencontre, l’échange, le lien social,
  • elles sont en mouvement : favorisant le lien entre la Cité et l’hôpital, les patients et les visiteurs, le personnel et les artistes… L’artiste en résidence, en accord avec le personnel, ouvre son atelier aux patients et au personnel du département de SSSLD. La présentation des oeuvres qui résulteront de ces rencontres, représente l’évènement fort de cette résidence au sein du CHU. Les conditions générales
  • Durée de la résidence d’artiste : de août (septembre) 2014 à janvier (février) 2015.
  • Honoraires de l’artiste de 3 000 euros comprenant ses frais de déplacement (le CHU peut mettre à disposition un hébergement et les repas liés),
  • Frais liés à la production et à l’édition de 5 000 euros,
  • Présence dans le département de soins de suite et de soins de longue durée à préciser dans la convention de partenariat (exemple : 2 jours/semaine, 1 semaine/mois…), Cette résidence fera l’objet d’une convention entre l’artiste, le CHU d’Angers, et l’association Entr’Art, porteuse du projet. Cette convention définira les modalités d’action. Composition du dossier de candidature :
  • un dossier artistique complet présentant le travail de l’artiste en format papier, avec CD, éditions… Le CHU se réserve le droit de dupliquer et de conserver ces documents,
  • un argumentaire présentant les motivations de l’artiste pour une résidence de création au sein du CHU d’Angers,
  • un justificatif d’adhésion à la Maison des Artistes sécurité sociale ou à l’AGESSA et un n° SIRET. Les dossiers sont à envoyer par voie postale jusqu’au 2.05.2014 inclus. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à : Association Ent r’Ar t - CHU Angers - Secrétar iat Général 4 rue Larrey – 49 933 ANGERS Cedex 09 Les critères de choix : Les dossiers seront présentés en mai 2014 au comité de sélection composé du chef de service du département de soins de suite et de soins de longue durée, des référents des différentes unités de soins concernés (aides-soignants, infirmières, cadres de santé), de l’attachée culturelle du CHU et de la conseillère aux Arts Plastique de la DRAC. Les critères de choix sont :
  • la capacité des artistes à répondre au cahier des charges de la résidence,
  • la qualité du travail de l’artiste et de sa démarche artistique,
  • la faisabilité du projet proposé et la motivation exprimée par l’artiste. Contact CHU Angers / Association Entr’Art pour la résidence d’artiste : Au secrétariat général - CHU Angers : Delphine Belet, service des affaires culturelles Tel. 02 41 35 78 60 / 06 68 41 69 49 - debelet@chu-angers.fr www.chu-angers.fr - page facebook du CHU Angers Culture Avec le soutien : ANNEXE 1 : Présentation de la résidence Descriptif des unités du département de soins de suite et de soins de longue durée La mission essentielle d’un service de soins de suite est de réduire ou prévenir les conséquences physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des limitations de capacités, en lien avec la maladie, et de promouvoir la réadaptation et la réinsertion des patients. Les patients sont admis pour la plupart après une hospitalisation en court séjour. Elle se décline en 5 axes : la recherche de la récupération de l’autonomie antérieure ou de l’adaptation au handicap, l’éducation du patient et la gestion au quotidien de sa maladie, la poursuite et le suivi des soins et du traitement, la préparation de la sortie et la réinsertion, l’accompagnement du patient en fin de vie. Les services de soins de suite et de soins de longue durée comptent 8 unités, 210 lits et 4 filières : l’unité de soins de suite polyvalents à orientation rééducation (SPOR – 36 lits : accompagnement, rééducation, projet de vie individuel, soutien aux actes de la vie quotidienne), les unités de soins de suite polyvalents à orientation gériatrique (SPOG – 72 lits : accompagner, compenser les déficiences, préserver la dignité, respecter le droit à conserver une vie sociale), les unités de soins post chirurgicaux, médicaux et oncologiques (CHOM – 92 lits : soins de support, soins palliatifs, soins médicaux et post-chirurgicaux lourds), l’unité d’accueil de patients en état végétatif chronique ou état pauci-relationnel (VCE - 8 lits) et l’unité d’hospitalisation de jour - patients obèses dédiée à la médecine bariatrique (8 places). Répartis dans chaque service, 40 patients sont en soins de longue durée, le service est leur lieu de vie. Ces prises en charge en soins de suite nécessitent : un travail et une réflexion en équipe interdisciplinaire, une étroite collaboration avec les services d’origine des patients afin d’assurer la cohérence dans la continuité des soins, une relation d’accompagnement privilégiée avec le patient et sa famille, une forte attention des soignants à maintenir le lien social des patients. La résidence de création au département de soins de suite et de soins de longue durée Il s’agira de la 7ème résidence d’artiste au département de soins de suite et de soins de longue durée. 2008 : François Marcadon - http://cargocollective.com/francoismarcadon 2009 : Farida Le Suavé - www.faridalesuave.fr/ 2010 : Michel Gerson - www.collectifr.fr/reseaux/michel-gerson 2011 : Chimène Denneullin - www.collectifr.fr/reseaux/chimene-denneulin 2012 : Cécile Benoiton - http://www.collectifr.fr/reseaux/cecile-benoiton 2013 : Evor - www.evor.fr/ Localisation du lieu de résidence : Le département de soins de suite et de soins de longue durée, lieu d’accueil de la résidence, est situé à 5 kilomètres du centre ville d’Angers, à Saint-Barthélémy d’Anjou. Adresse : 43 rue des Claveries – Saint Barthélémy d’Anjou (49) Accès en transport en commun : bus ligne 12 – arrêt Claverie Le CHU met à disposition de l’artiste une chambre à l’internat. Les repas du midi et du soir peuvent être pris en charge sur demande par le CHU pour la durée de présence en résidence.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

résidences-missions / BOULOGNE SUR MER
appel à candidatures en direction des artistes des arts visuels
en vue de deux résidences-missions à des fins
d’éducation artistique et culturelle
menée en faveur des enfants et des jeunes
du territoire du Boulonnais
dans le département du Pas-de-Calais
Cadre de la résidence-mission
Animés par la volonté de réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et de se
donner un objectif ambitieux de généralisation d’une éducation artistique et culturelle en faveur
des enfants, des adolescents et des jeunes adultes habitant, étudiant, en formation, travaillant ou
pratiquant leurs loisirs sur le territoire de la communauté d’agglomération du Boulonnais, cette
dernière avec la direction régionale des affaires culturelles du Nord-Pas de Calais, le rectorat de
l’académie de Lille, la direction des services départementaux de l’éducation nationale et en lien
avec le conseil général du Pas-de-Calais et le conseil régional Nord Pas-de-Calais ont souhaité
s’engager, en partenariat étroit avec les différentes structures culturelles professionnelles de
l’agglomération, dans la réalisation d’un contrat local d’éducation artistique (C.L.E.A) dont l’un des
axes d’action prend la forme d’un ensemble de plusieurs résidences-missions d’artistes appelées à
se tenir en simultané. Ces résidences-missions sont renouvelées chaque année.
Pour cette neuvième année du C.L.E.A. (année scolaire 2014 -2015) ce sont 2 résidences-missions
différentes, s’inscrivant dans divers champs artistiques, qui vont être mises en place.
Ce présent appel à candidatures est précisément destiné à rechercher deux artistes des arts
visuels (photographie, vidéo, peinture, sculpture, installations, graphisme ...)
Qu’est-ce qu’une résidence-mission ?
La résidence-mission repose sur la pleine disponibilité, durant quatre mois, d’un artiste positionné
de manière centrale sur un territoire donné. Elle repose aussi sur une diffusion intensive, à travers
ce territoire, d’une part représentative de l’oeuvre déjà accomplie et disponible de l’artiste-résident.
Cette diffusion, en lieux spécialisés et/ou non spécialisés, peut s’envisager dès l’amont de la période
de résidence à proprement parler, se déploie tout au long de sa durée, et peut tout aussi bien se
poursuivre à son issue.
Il est important de bien prendre en compte le fait que la résidence-mission ne se confond
nullement avec une résidence de création puisqu’il n’y a ni enjeu de production ni commande
d’oeuvre. Pour l’artiste-résident(e), il s’agit, plus précisément de s’engager artistiquement dans
une démarche d’expérimentation à des fins d’éducation artistique, donnant à voir et à comprendre,
de manière innovante, la recherche qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il ou elle met en oeuvre.
Ceci se traduit, concrètement, au cours de la résidence-mission :
1/par une première phase, d’une durée d’environ un mois. Cette phase est constituée de
rencontres organisées avec des équipes d’enseignants et/ou des équipes de professionnels de
l’éducatif, du péri et hors scolaire : animateurs, éducateurs, médiateurs, professionnels de la
culture, autres artistes, professionnels de l’action sociale, professionnels de la santé, professionnels
de la justice, professionnels des collectivités … tous invités à appréhender la recherche et la
production artistique menée par l’artiste résident.
Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées, afin d’éviter tout caractère
répétitif. Elles peuvent même être, déjà, prétexte à expérimentation/proposition artistique de la
part de l’artiste-résident(e).
Les équipes rencontrées sont également invitées, en ces moments de prise de contact, à présenter à
l’artiste en résidence leur propre contexte d’exercice professionnel, leur quotidien. Elles évoquent
aussi ce qui dans la démarche et l’oeuvre de l’artiste leur paraît susceptible d’interpeller, de toucher,
de faire se questionner les enfants, les adolescents, les jeunes adultes dont elles ont la
responsabilité à un moment ou à un autre de leurs différents temps.
Il s’agit là du moment important au cours duquel commence à s’élaborer conjointement ce que l’on
appelle (faute d’avoir trouvé une dénomination plus adéquate, chaque artiste-résident étant
d’ailleurs largement invité à proposer sa propre dénomination) un geste artistique à
destination de cette jeunesse et, au-delà, à destination de toute une population.
N.B. Tout ceci indique clairement que l’artisterésident(e) est beaucoup plus invité(e) à travailler avec
des équipes d’adultes en un souci et un objectif de démultiplication que directement avec les enfants, les
adolescents et jeunes.
Ce sont environ 25 équipes pédagogiques, éducatives ou mixtes qu’est appelé à rencontrer l’artiste
résident(e), durant son séjour avec pour perspective la construction conjointe de gestes artistiques.
On l’aura également compris, la résidence-mission ne permet pas de répondre à des demandes individuelles
de partenariat (en provenance, par exemple, d’un(e) seul(e) enseignant(e), d’un(e) seul(e) animateur(trice)
ou d’un(e) seul éducateur(trice) en vue d’une action ne concernant qu’une seule classe ou qu’un seul groupe
très circonscrit).
Les différentes équipes se manifestent de manière très
simple, lançant juste en direction de l’artisterésident(e) une invitation à venir les rencontrer, sur
leur lieu d’exercice professionnel.
2/ par une seconde phase, qui se déploie sur tout le reste du temps de résidence et au cours de
laquelle l’artiste-résident (e) et les équipes d’enseignants et/ou de professionnels de l’éducatif et du
hors scolaire préalablement rencontrés se retrouvent afin de construire une forme d’action, certes
légère et, à priori, éphémère mais délibérément artistique à mener en direction des enfants et des
jeunes dont ces professionnels ont la responsabilité.
Ces gestes artistiques sont conçus le plus souvent possible en prenant, au minimum,
l’établissement scolaire, l’association ou la structure de loisirs pour unité de référence, plutôt que la
seule classe ou le micro- groupe. Fortement imprégnés de la démarche artistique propre à l’artiste
résident (e) et destinés à en favoriser la familiarisation ou la mise en proximité, les gestes
artistiques se veulent toujours très simples.
Ils peuvent être, selon les cas :

  • participatifs (impliquant des enfants, des adolescents, des jeunes, des adultes) ou pas,
  • spectaculaires ou modestes,
  • jouant de l’effet de surprise ou, au contraire, très annoncés, préparés à vue. Le champ des possibles est, de fait, quasi illimité. La consultation sur le site Sous le Préau des différents sites ou blogs nés de précédentes résidences-missions menées dans la région Nord – Pas de- Calais en atteste : http://www.cndp.fr/crdp-lille/souslepreau/ S’ils se déploient, la plupart du temps au sein des établissements, équipements ou structures, les gestes artistiques peuvent s’envisager également dans l’espace public ainsi que dans tout autre lieu paraissant approprié à l’artiste-résident(e) et aux équipes professionnelles co-réalisatrices. N.B. Ces formes d’intervention, de nature artistique, se différencient, le plus nettement possible, des « traditionnels » ateliers de pratique artistique ou des classes à projet artistique et culturel. Ils ne doivent donc pas se confondre avec ces dispositifs qui relèvent d’autres cahiers des charges aux finalités différentes, relevant de procédures et de financements bien distincts. 3/ Nul habitant du territoire concerné n’étant censé ignorer la présence de l’artiste-résident(e) et de sa production artistique, les différents partenaires réunis autour de la résidence-mission s’engagent à la rendre visible aux yeux de la population, en n’oubliant pas que les enfants et les jeunes sont, dans le cadre d’une résidence-mission à des fins d’éducation artistique et culturelle, les premiers concernés. Ainsi l’important volet de la résidence-mission concernant la diffusion, est conçu en étroit lien avec les différents professionnels et équipements culturels du territoire d’action. Ceux-ci sont invités à mobiliser les modes et canaux traditionnels de diffusion des productions artistiques de l’artisterésident (e) et de mise à disposition de ressources liées à l’artiste et à son domaine d’expression (dossier artistique, biographie, ouvrages dédiés, documents divers, etc). Mais ils sont également invités à innover en la matière en s’appuyant notamment sur les suggestions de l’artiste-résident(e). De même, en ce qui concerne la communication générale à propos de cette résidence-mission, sont mobilisés les différents canaux et supports traditionnels et non traditionnels, voire inédits. Il est intéressant, là aussi, de s’appuyer sur les suggestions créatives de l’artiste-résident (e). Enjeux et objectifs : – permettre aux enfants et aux jeunes du territoire de bénéficier dans leurs temps de scolarité, d’activités, d’apprentissage, de formation, de loisirs d’un certain nombre de contacts privilégiés, d’une proximité active et dés-intimidante avec la création contemporaine et avec un artiste qui s’y inscrit. – contribuer ainsi au développement de l’esprit critique, de la curiosité et de l’imaginaire de ces enfants et de ces jeunes. – participer, de manière concrète autant que sensible, à la mise en oeuvre par les enseignants et les professionnels de l’éducatif, des parcours d’éducation artistique et culturelle initiés par les ministères de l’éducation nationale et de la culture et de la communication. Ceci en partenariat étroit avec les acteurs artistiques et culturels, avec le monde associatif déjà en action sur le territoire.
  • agir ainsi collectivement en faveur d’une éducation artistique cohérente à l’échelle intercommunale, se développant sur tous les temps. Et, plus généralement, – réduire les inégalités en matière d’accès à l’art et à la culture et augmenter de manière significative, le nombre d’enfants et de jeunes (et, au-delà, les familles) concernés. L’ambition étant bien celle de tendre le plus possible à la généralisation. – contribuer au développement culturel, artistique et patrimonial du territoire qui se conjugue sur le territoire de la communauté d’agglomération du Boulonnais. Si la résidence-mission repose sur une importante disponibilité de l’artiste-résident (e), sur sa mobilité aussi à travers le territoire de la communauté d’agglomération du Boulonnais c ’est pour qu’il (elle) puisse également expérimenter artistiquement avec la collaboration de nombreux professionnels de l’enseignement, de l’éducatif, du hors temps scolaire, etc. Professionnels qui ont, par ailleurs, une très appréciable aptitude au travail en équipe et donc au partage et à la démultiplication des effets d’une telle présence. C’est ainsi que sur la base d’une coopération développée entre l’artiste, le réseau des structures culturelles du territoire et les différents professionnels déjà cités, il peut être garanti à chaque enfant, chaque jeune, – la possibilité de voir, au plus près de son lieu de vie, d’étude ou de loisirs, le travail de l’artiste résident(e), de se l’approprier. – la possibilité d’être sensibilisé aux processus de création que cet(te) artiste et ce travail mettent en oeuvre – la possibilité de percevoir, de manière sensible, le rôle qui peut être celui de l’artiste en tant que catalyseur d’énergie, développeur d’imaginaires, d’incitateur à porter sur le monde, un regard singulier le questionnant et le re-questionnant en permanence. Le territoire concerné : Les résidences-missions se tiennent en simultané dans le territoire de la communauté d’agglomération du Boulonnais qui regroupe 22 communes : Boulogne-sur-Mer, Baincthun, la Capelle, Condette, Conteville-lez-Boulogne, Dannes, Echinghen, Equihen-plage, Hesdigneul, Hesdin l’abbé, Isques, Nesles, Neufchâtel-Hardelot, Outreau, Perneslez- Boulogne, Pittefaux, le Portel, Saint-Etienne-au-Mont, Saint-Léonard, Saint-Martin-Boulogne, Wimille, Wimereux Elle compte une population d’environ 120 000 habitants dont environ 27 % en 2010 avait moins de 20 ans. Cela représente pour l’enseignement public : 92 écoles primaires, 8 collèges, 3 lycées généraux et/ou technologiques, 3 lycées professionnels, une université sur plusieurs sites. Ces différents établissements d’enseignement sont autant de potentiels lieux de diffusion, de rencontre, d’élaboration et de réalisation de gestes artistiques. Les structures de loisirs, les associations dirigées vers les enfants et les jeunes, en dehors du temps scolaire, les équipements municipaux spécialisés sont tout aussi susceptibles d’être impliqués dans l’action, de la même manière. Ce sont aussi, bien sûr, les partenaires culturels du territoire, particulièrement nombreux et dynamiques. Peuvent être cités sans prétendre, un seul instant, être exhaustif :
  • l’École Municipale d’arts
  • l’association Welchrome
  • l’association Chez Achille
  • le Rollmops théâtre
  • le Musée de Boulogne-sur-mer
  • le Centre culturel Georges Brassens de Saint-Martin Boulogne
  • le réseau des écoles municipales de musique et de danse
  • le réseau de la lecture publique ; (BDP, bibliothèques, médiathèques,...).
  • les services culturels des communes de la Communauté d’agglomération du Boulonnais Et aussi, en raison de leurs missions à vocation régionale :
  • le Fonds régional d’art contemporain,
  • le Centre régional de la photographie Afin de mieux faire connaissance encore avec le territoire d’action, le site de la Communauté d’agglomération peut être utilement consulté : http://www.agglo-boulonnais.fr/ Le site de l’observatoire du Boulonnais également : http://ostb.agglo-boulonnais.fr/ Pilotage des différentes résidences-mission et de cette résidence-mission précise. Le pilotage incombe à la Communauté d’agglomération du Boulonnais dans le cadre de l’enfance de l’Art. Elle se doit : – d’assurer la coordination générale et le suivi des différents axes/composantes du C.L.E.A. ; – de mobiliser tous les acteurs du territoire susceptibles d’être concernés par le C.L.E.A ; – d’accompagner les différents artistes-résidents afin de les guider dans la découverte du territoire ; – de veiller aux bonnes conditions de séjour et de travail des différents artistes-résidents ; – de rémunérer les différents artistes-résidents ; – de gérer la communication générale autour des résidences-mission. – de coordonner les démarches d’évaluation. La Communauté d’agglomération du Boulonnais assure également une mission d’accompagnement : – organiser la diffusion des oeuvres, avec le concours des structures culturelles et associatives souhaitant s’associer à l’action et accueillir l’un de ces temps de diffusion ; – faciliter les rencontres avec les équipes de professionnels (enseignants, éducateurs, animateurs, …) au cours de la première phase de la résidence, avec le concours actif de la cellule de coordination technique du C.L.E.A. ; – aider à la réalisation des gestes artistiques hors temps scolaire, au cours de la seconde phase de la résidence ; – apporter un soutien technique, si souhaité, pour la mise en oeuvre de gestes artistiques en temps scolaire, avec le concours des services l’Éducation nationale. Et ce toujours au cours de la seconde phase de la résidence ; – communiquer sur cette résidence, mais aussi à propos des trois autres, par le biais de ses propres supports de communication. Les services locaux de l’éducation nationale, pour leur part :
  • accompagnent l’artiste retenu(e) et les équipes enseignantes (écoles, collèges, lycées et lycées professionnels) dans l’élaboration et la réalisation des gestes artistiques avec notamment le concours des conseillers pédagogiques et des enseignants missionnés (auprès de structures ou spécifiquement pour le C.L.E.A).
  • organisent des temps de formation permettant aux enseignants, en particulier ceux du premier degré, de faire connaissance, de manière préalable à sa venue, avec l’artiste retenue (e). C’est le programme d’animations pédagogiques intitulé« la 27e heure artistique » qui est ici en jeu (*). (*)Pour information, ce que l’on appelle, en région Nord-Pas-de-Calais / académie de Lille, la « 27e heure artistique » prend place dans le cadre des animations pédagogiques des circonscriptions scolaires et permet à un ensemble conséquent d’enseignants de faire connaissance, de manière approfondie, avec un créateur et son travail. Cela revêt souvent la forme d’une conférence très illustrée et laisse une part importante à l’échange. Il est avéré qu’une telle instance et un tel préalable facilitent énormément l’appropriation d’une résidence-mission et, en particulier, les rencontres avec des équipes d’enseignants en vue de la construction conjointe de gestes artistiques. Les services académiques de l’éducation nationale, pour leur part :
  • organisent des temps de formation à destination des enseignants du second degré afin de les sensibiliser aux enjeux du C.L.E.A. Afin de faciliter aussi l’appropriation de la forme résidencemission qui est encore perçue comme nouvelle. C’est notamment la délégation académique aux arts et à la culture (D.A.A.C.) qui est notre interlocutrice en la matière. L’ensemble de ces acteurs, avec la DRAC Nord-Pas de Calais, et aussi avec les différents partenaires et structures désireux de s’inscrire dans le cadre du C.L.E.A. et de ces résidences-missions sont réunis sous la forme d’une coordination permanente. Au moment de l’envoi et de la mise en ligne de ce présent appel à candidatures, toute une information s’élabore à destination des établissements scolaires du territoire ; en vue de la meilleure préparation possible à l’accueil des artistes qui seront retenus. En vue aussi de l’appropriation de leur présence par le plus grand nombre. Cette information spécifique est placée sous l’autorité des responsables académiques, départementaux et locaux de l’Éducation nationale. Une information similaire est lancée par la Communauté d’agglomération du Boulonnais et les structures culturelles associées, en direction des différents acteurs de l’action éducative (temps péri et hors scolaire) pouvant être concernés par le programme des résidences-mission. Enfin, une information générale à destination de la population, dans son ensemble, est également assurée par la Communauté d’agglomération du Boulonnais et coordonnée par son service communication. Période et durée de la résidence. La durée de ces deux résidences-missions est de 4 mois chacune, soit dix-sept semaines et demie, à raison de cinq à six jours de présence par semaine. La période de résidence est prévue, du 5 janvier 2015 au 31 mai 2015 Soit, d’abord une première période courant du 5 janvier au 31 janvier 2015 inclus. Puis une interruption du 1er février au 1er mars inclus Et une seconde période courant du 2 mars au 31 mai 2015 inclus. Par ailleurs, les artistes sont invités au cours du mois de Novembre 2015 à intervenir lors d’une « 27ème heure artistique » déjà évoquée précédemment et lors d’une présentation aux enseignants du secondaire. Conditions financières. Chaque artiste-résident (e) bénéficie d’une rémunération nette de 3000 euros par mois (hors taxes, charges et cotisations) soit 12 000 euros nets pour dix-sept semaines et demie. Ceci recouvre son temps de présence exclusive avec ses interventions diverses auprès des différents publics, ses co-élaborations et restitutions de gestes artistiques, la diffusion de ses oeuvres dans laquelle il(elle) est impliqué(e) physiquement, la diffusion de ses oeuvres autonomes. Ce sont la Communauté d’agglomération du Boulonnais et la direction régionale des affaires culturelles (D.R.A.C.) du Nord Pas-de-Calais qui prennent en charge le coût de cette rémunération. Par ailleurs, la Communauté d’agglomération du Boulonnais prend en charge directement l’hébergement de l’artiste, les frais annexes liés à la diffusion de ses oeuvres (lorsqu’ils ne peuvent pas être pris en charge par la structure d’accueil ou dans le cas de présentation en lieux non dédiés à la culture). Pour certains de ces postes de dépense, la Communauté d’agglomération du Boulonnais peut bénéficier de partenariats locaux. Les frais de déplacement sur le territoire ainsi que les frais de repas ne sont pas pris en charge. La Communauté d’agglomération du boulonnais prend en charge un aller-retour mensuel du domicile personnel de l’artiste au territoire de mission. La direction régionale des affaires culturelles prend, par ailleurs, en charge le coût relatif à la tenue de la « 27e heure artistique ». Le rectorat de l’académie de Lille veille à l’accompagnement de ces enseignants s’inscrivant dans la dynamique du programme C.L.E.A. Ceci se traduisant, pour l’enseignement du second degré, par une liaison avec la délégation académique aux arts et à la culture (D.A.A.C.) et le réseau de professeurs chargés de mission auprès des structures culturelles partenaires qui sont situées dans la Communauté d’agglomération du Boulonnais ainsi qu’avec le réseau de professeurs-référents pour la culture au sein des lycées et lycées professionnels. Cadre juridique. Un contrat de résidence-mission spécifiant les engagements de l’artiste et ceux de la Communauté d’agglomération du Boulonnais est signé avant le début de la résidence. Le principe de résidence-mission impliquant, rappelons-le, une importante diffusion de la production artistique déjà réalisée par les artistes retenus(es), ces derniers sont invités à établir une liste des oeuvres disponibles à cet effet pendant la durée de la résidence. Selon la nature de ces oeuvres, productions ou formes, les modalités et lieux de diffusion, les transports, les lieux et conditions, le cas échéant, de stockage sont étudiés et contractualisés, selon les cas, avec la Communauté d’agglomération du Boulonnais ou/et avec les différents lieux de diffusion. Candidature Pour cette résidence-mission précise, il est recherché deux artistes relevant des arts visuels et dont les démarches s’inscrivent dans le champ de la création contemporaine. Français ou Étranger, les artistes-candidats doivent maîtriser l’usage oral de la langue française. Ils ou elles sont obligatoirement détenteurs d’un permis de conduire, en cours de validité, et disposent d’un véhicule personnel. Les artistes candidats doivent avoir à leur actif une production conséquente, et être en mesure de s’impliquer pleinement dans ce type particulier d’action que représente la résidence-mission. Les éléments à fournir sont :
  • un dossier artistique présentant la démarche artistique du (de la) candidat (e) et ses productions/oeuvres
  • un curriculum vitae ;
  • une lettre de motivation faisant état de la bonne compréhension du cahier des charges et donc de l’esprit et des attendus de la résidence-mission (*) ;
  • les éventuelles pistes que propose le (la) candidat (e) en vue de la réalisation de gestes artistiques (*) ;
  • une liste des oeuvres disponibles pour la diffusion, pendant, avant ou après (à préciser) le temps de résidence. (*) il est rappelé, toutefois, qu’il n’y a pas de projet à produire. Ce présent appel à candidatures et le cahier des charges précis qui y est intégré faisant déjà état d’un projet et d’une forme dans lesquels le (la) candidat (e) est invité(e) à inscrire, les colorant de son imaginaire, de sa recherche, de sa démarche. La date limite pour l’envoi de son dossier est fixée au 6.04.2014. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ L’envoi se fait de préférence par courriel , en un seul fichier au format PDF Il est adressé à la boite électronique suivante : ltorres@agglo-boulonnais.fr (sujet : C.L.E.A suivi du nom du candidat ou de la candidate) Les candidatures sur support physique sont à envoyer à : la Communauté d’agglomération du Boulonnais à l’attention de Lisa Torres 1 bd du bassin napoléon BP 755 - 62 3221 BOULOGNE SUR MER cedex Il est à signaler que suite à cet envoi, les supports physiques ne pourront pas être retournés, sauf dans le cas d’une demande expressément formulée par l’envoyeur (se). La commission sera alors en mesure d’annoncer le nom de l’artiste-résident (e) retenu (e) avant le 31 Mai 2014. Pour plus d’informations : peut être contactée : Lisa Torres Téléphone : 03 21 10 39 55 (service culture de la Communauté d’agglomération du Boulonnais) Courriel : ltorres@agglo-boulonnais.fr Éléments de références :
  • Site internet des résidences précédentes Flavie Cournil, artiste résidente en 2011/2012 http://danslacouleur.blogspot.fr/ Sarah Debove, artiste résidente en 2012/2013 http://mon-correspondant.tumblr.com/ Thomas Tudoux, artiste résident 2013/2014 http://www.thomastudoux.fr/ blog de la résidence-mission en cours.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Appel à Candidature Résidences d’artistes 2014/15 / MARSEILLE
« Ateliers de la Cité / résidences d’artistes »
Cet appel à projet 2014 s’adresse à 4 artistes pour 4 résidences de création décomposées
en 2 de 12 mois de Juin 2014 à mai 2015, et 2 de 24 mois, de juin 2014 à mai 2016.
Contexte
« Ateliers de la Cité / résidences d’artistes » sont des résidences d’artistes, initiées par la Fondation d’Entreprise Logirem
avec l’appui de ses partenaires, visant au soutien de la création contemporaine et la création
d’une oeuvre d’art à Bricarde (Marseille 15ème) ainsi qu’au coeur de Fonscolombes(Marseille 3ème),
en lien avec ses habitants. Il s’agit pour les années à venir de s’inscrire dans la continuité des résidences précédentes,
tout en renforçant les volets de l’accompagnement professionnel et de la relation aux habitants,
essentiels à l’échelle du projet de résidence.
Les quatre résidences d’artistes précédentes ont accueilli Yazid Oulab en 2008/2009,
Jean-Marc Munerelle en 2010/2011, gethan&myles en 2011/2012 et Charlie Jeffery en 2013.
Les acteurs :
Logirem, filiale du Groupe Logirem (adhérent du collectif Habitat en Région - Groupe BPCE),
est une entreprise sociale de l’habitat implantée en PACA et Corse . Avec plus de 22 000 logements,
430 salariés et un chiffre d’affaires de 175 millions d’euros, cette entreprise constitue un acteur économique majeur
dans le domaine du bâtiment et des services. Sa fondation d’entreprise soutient et finance dans le développement
de projets sur le territoire d’implantation, et notamment dans le domaine culturel.
La production déléguée de ce projet est assurée par l’association Sextant et Plus
(siège situé à la Friche la Belle de Mai). Elle interviendra sur les deux sites et mettra
en oeuvre ses compétences en accompagnement, soutien, production déléguée,
recherche de mécénat et enfin médiation et sensibilisation afin de proposer aux artistes
pour la bonne réalisation de leurs projets, un contexte favorable et professionnel.
« Ateliers de la Cité / résidences d’artistes », », projet inscrit dans les dynamiques internationales de résidences d’artistes
ainsi que les politiques culturelles territoriales de soutien à la création contemporaine émergente,
bénéficient de l’appui de l’ensemble des institutions et collectivités locales : Le Conseil Général des Bouches du Rhône,
le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Ville de Marseille, la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur
et le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’ESADMM (Ecole supérieure d’Art et de Design Marseille-Méditerranée)
qui sont également membres du jury de sélection de l’artiste.
Modalités :
Cet appel à projet 2014 s’adresse à 4 artistes pour 4 résidences de création décomposées
en 2 de 12 mois de Juin 2014 à mai 2015, et 2 de 24 mois, de juin 2014 à mai 2016,
à La Bricarde dans le 15ème arrondissement et à Fonscolombes dans le 3ème arrondissement de Marseille.
> Objectifs et finalités des Résidences/Résidences internationales de 12 mois :
Adressée aux artistes venant du territoire national ou de l’international, la résidence a pour but :

  • le soutien à la création contemporaine par la mise à disposition d’un espace de vie aménagé à l’intérieur de l’atelier de travail.
  • la création et l’inscription d’une trace visible du séjour et de la résidence au sein des espaces publics des deux résidences dites « Cité des curiosités », point d’orgue du travail accompli en résidence, de la réflexion menée autour de ce territoire et des liens portés avec les habitants et un groupe de salariés de l’entreprise. Par le biais de ces actions, il s’agit d’oeuvrer à la sensibilisation des habitants à l’art contemporain, à l’enrichissement de la vie culturelle et artistique locale et à l’engagement des collaborateurs de Logirem dans une relation sensible et participative à l’art contemporain. Il s’agira pour l’artiste de s’immerger au coeur de la cité afin de tisser des liens avec les habitants et de s’inspirer du territoire afin de créer une oeuvre d’art dans les espaces extérieurs de ce site offrant un panorama unique sur la rade de Marseille pour la Bricarde et d’un foisonnement d’initiatives lié à son positionnement proche du centre ville et de la Friche belle de Mai pour Fonscolombes. L’artiste sera accompagné dans sa démarche par l’association « Sextant et Plus » et la Fondation Logirem. Il disposera d’un espace de travail et de création ainsi qu’un logement attenant implanté au sein de La Bricarde ou de Fonscolombes. Sa démarche sera accompagnée par des actions de médiation spécifiquement mises en place par Sextant et plus avec les acteurs éducatifs, culturels et sociaux du territoire auxquelles l’artiste prendra part en tant qu’intervenant. Les conditions générales : Deux ateliers espace de vie sont à attribuer. l’artiste percevra un cachet de 7500 euros pour l’ensemble du projet de résidence. Il disposera d’un local personnel d’environ 80m2 servant de lieu de travail et d’un budget de production de l’ordre de 6000 euros maximum sur présentation d’une note synthétique et sur justificatifs, il dispose d’un espace de vie avec les aménagements nécessaires.
  • il s’engage à être présent sur place pendant les 12 mois de sa résidence et à être pleinement disponible pour ce projet ambitieux au cours duquel il prendra part aux actions de médiation conjointement mises en place avec l’équipe de Sextant et plus pour lesquelles il touchera une rémunération (tarif Drac 55 euros/H) à la séance.
  • Il s’engage à respecter les délais de production et à livrer l’oeuvre, la trace au terme de sa résidence.
  • Il s’engage à céder ses droits sur l’oeuvre à l’issue de la résidence et accepte que celle-ci soit déclinée pour en laisser une trace et une mémoire. La résidence ne comprend pas le transport qui est à la charge de l’artiste. Pour les artistes internationaux, des notions de français seront appréciées.
  • L’artiste s’engage à présenter sa démarche (conférence etc. ) au sein de l’enceinte du Fonds Régional d’Art Contemporain Frac Paca, partenaire du projet.
  • L’artiste sera amener à rencontrer les équipes de l’ESADMM afin pour élaborer avec eux, dans le cadre des programmes d’enseignement, un projet d’intervention de type workshop. Pour cela il percevra les rémunérations correspondantes à la forme et la temporalité de son/ses interventions. > Objectifs et finalités des résidences de soutien à la création locale de 24 mois : Adressée aux artistes venant du territoire national ou de l’international, la résidence a pour but :
  • le soutien à la création contemporaine par la mise à disposition d’un espace de travail, atelier.
  • la création et l’inscription d’une trace visible du séjour et de la résidence au sein des espaces publics des deux résidences dites « Cité des curiosités », point d’orgue du travail accompli en résidence, de la réflexion menée autour de ce territoire et des liens portés avec les habitants et un groupe de salariés de l’entreprise. Par le biais de ces actions, il s’agit d’oeuvrer à la sensibilisation des habitants à l’art contemporain, à l’enrichissement de la vie culturelle et artistique locale et à l’engagement des collaborateurs d e Logirem dans une relation sensible et participative à l’art contemporain. Il s’agira pour l’artiste de s’immerger au coeur de la cité afin de tisser des liens avec les habitants et de s’inspirer du territoire afin de créer une oeuvre d’art dans les espaces extérieurs de ce site offrant un panorama unique sur la rade de Marseille pour la Bricarde et d’un foisonnement d’initiatives lié à son positionnement proche du centre ville et de la Friche belle de Mai pour Fonscolombes. L’artiste sera accompagné dans sa démarche par l’association « Sextant et Plus » et la Fondation Logirem. Il disposera d’un espace de travail et de création ainsi qu’un logement attenant implanté au sein de Bricarde ou de Fonscolombes. Sa démarche sera accompagnée par des actions de médiation spécifiquement mises en place par Sextant et plus avec les acteurs éducatifs, culturels et sociaux du territoire auxquels l’artiste prendra part en tant qu’intervenant. Les conditions générales : Deux ateliers sont à attribuer.
  • l’artiste percevra un cachet de 4000 euros pour l’ensemble du projet de résidence. Il disposera d’un local personnel d’environ 45 m2 servant de lieu de travail et d’un budget de production de l’ordre de 3500 euros maximum par année, 7000 euros pour les deux ans sur présentation d’une note synthétique et sur justificatifs.
  • il s’engage à être présent sur place pendant les 24 mois de sa résidence et à être pleinement disponible pour ce projet ambitieux au cours duquel il prendra part aux actions de médiation conjointement mises en place avec l’équipe de Sextant et plus pour lesquelles il touchera une rémunération (tarif Drac 55 euros/H) à la séance.
  • Il s’engage à respecter les délais de production et à livrer l’oeuvre au terme de sa résidence, et à imaginer des temps de restitution publique avec le producteur délégué.
  • Il s’engage à céder ses droits sur l’oeuvre à l’issue de la résidence et accepte que celle-ci soit déclinée pour en laisser une trace et une mémoire.La résidence ne comprend pas le transport ni le logement qui sont à la charge de l’artiste.
  • L’artiste s’engage à présenter sa démarche (conférences etc.) au sein de l’enceinte du Fonds Régional d’Art Contemporain Frac Paca, partenaire du projet. Processus de sélection commun aux quatre résidences : Le processus de sélection de l’artiste en résidence en 2014 procède comme suit : Candidatez avant le 11.04.2014 ++++++++++++++++++++++++++ adressez un dossier artistique (portfolio), un CV ainsi qu’une note d’intention, à : residence@sextantetplus.org Les candidats seront présélectionnés par les membres du jury composé de l’ensemble des partenaires du projet, ainsi que de deux personnalités compétentes selon les critères suivants :- 60% : dossier artistique - 40% : expérience et aptitude à développer une trace dans l’espace public et à engager des liens avec les habitants. Pour tous renseignements : Véronique Collard Bovy : v.collard-bovy@sextantetplus.org - 06 89 15 87 11. Sextant et plus - La Friche Belle de mai 41 rue jobin 13003 MARSEILLE, 04 95 04 95 94.

BOURSE

bourse d’aide à la création, château du Haut-Koenigsbourg / STRASBOURG
Dans le cadre de sa politique culturelle et patrimoniale, le Conseil Général du Bas-Rhin
soutient les arts plastiques en proposant une bourse d’aide à la création.
Cette bourse d’un montant de 15 000 euros doit permettre à un artiste
de réaliser une installation artistique qui sera présentée deux fois, fin 2014 et fin 2015,
au château du Haut-Koenigsbourg.
Comment ça se passe ? L’artiste qui souhaite participer à cet appel à projet
devra proposer une création qui réponde aux critères suivants :
Expression artistique contemporaine, abordable pour un large public ;
Autour du thème du merveilleux, lié au Moyen Age et à la période de Noël ;
Matériaux résistants à toutes conditions climatiques, sur une longue durée ;
Installation démontable et remontable, deux années de suite.
Comment se porter candidat ? Une présentation détaillée de l’appel à projet
ainsi qu’un dossier de candidature sont à télécharger :
http://www.bas-rhin.fr/actualites/2014-02-24/12332/appel-a-projets-bourse-d-aide-a-creation-pour-une-installation-artistique-chateau-haut-koenigbourg
Dossier de candidature à compléter et à renvoyer
à : Service du Développement Artistique
Projet SDA/Ht Koenisgbourg, Hôtel du Département, Place du Quartier Blanc, 67964 STRASBOURG cedex 9
Les candidats pourront adresser leur projet au Conseil Général jusqu’au 12.05.2014.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Un jury sélectionnera le lauréat qui sera désigné au plus tard le 15 juin 2014,
pour une installation entre octobre et novembre 2014.
L’artiste qui souhaite participer à cet appel à projets devra proposer une création qui réponde aux critères suivants :
> Expression artistique contemporaine, abordable pour un large public
> Autour du thème du merveilleux, lié au Moyen Âge et à la période de Noël
> Matériaux résistants à toutes conditions climatiques, sur une longue durée
> Installation démontable et remontable, deux années de suite
> Montage et démontage de l’oeuvre par l’artiste et son équipe
> Installation dans le haut-jardin du château, en extérieur
> Ouverture au public du 25 novembre au 6 janvier, en journée uniquement
Depuis 2004, pour célébrer les fêtes de fin d’année, des éléments de décors,
des ambiances sonores et des expositions thématiques sont installés au château du Haut-Koenigsbourg.
L’histoire de Noël et celle du monument entrent alors en résonnance.
En 2014, une installation artistique inédite apportera une touche « merveilleuse » à l’ensemble.
Une présentation détaillée de l’appel à projets/bourse ainsi qu’un dossier de candidature
sont à télécharger sur www.bas-rhin.fr
http://www.bas-rhin.fr/actualites/2014-02-24/12332/appel-a-projets-bourse-d-aide-a-creation-pour-une-installation-artistique-chateau-haut-koenigbourg
informations : CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN Projet SDA/Ht Koenisgbourg
Hôtel du Département, Place du Quartier Blanc, 67964 STRASBOURG cedex 9, 03 88 76 67 67
Visite des lieux et renseignements
Afin de faire une proposition adaptée au lieu et ses contraintes, les candidats sont invités
à se rendre sur place pour une visite qui leur sera spécifique. Un rendez-vous est à prendre auprès de Delphine Brunel.
Pour tout renseignement technique et une visite du site : delphine.brunel@cg67.fr, 03 69 33 25 15
Pour tout renseignement administratif et l’envoi de vos dossiers : nicolas.chabrol@cg67.fr, 03 88 76 67 06.


APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Une réalisation de la Maison des arts et de la culture de Brompton à Sherbrooke / CANADA
7e édition / 21 juin au 17 aout 2014
Manifestation artistique extérieure d’envergure
Ouverture officielle 22 juin 2014, 14h
La Maison des arts et de la culture de Brompton à Sherbrooke invite les artistes en arts visuels et
multidisciplinaires professionnels à poser leur candidature pour participer à l’événement
Les Jardins Réinventés de la Saint-François, 2014.
L’événement, Les jardins réinventés de la Saint-François, est une
manifestation artistique d’envergure au cours de laquelle des créateurs
élaborent des oeuvres éphémères qui s’intégrent à la nature. Les artistes
sélectionnés réaliseront, en partie en atelier et en partie sur le site, une
oeuvre non permanente s’inspirant du lieu, le parc de la Rive, et d’une
thématique se déОployant autour de l’empreinte (lire le texte de Martin Labrie).
En créant Les Jardins réinventés de la Saint-François, il y a sept ans, la Maison des arts et de la culture
de Brompton s’est positionnée dans la région en tant que diffuseur d’un art actuel, multidisciplinaire.
Seul laboratoire d’innovation et forum d’expérimentations récurrent en art des jardins contemporain in situ
sur le territoire Sherbrookois, l’événement Les Jardins réinventés de la Saint-François est un lieu
d’inspiration qui offre une vitrine stimulante pour les artistes. En sortant l’art des lieux institutionnels
traditionnels, la Maison des arts et de la culture de Brompton se fait le lieu d’expression de propositions
artistiques libérées des contraintes classiques d’exposition et s’ouvre à un plus large public. Elle se
positionne donc également face à l’art d’aujourd’hui et ses nouveaux modes de présentation.
Sarah Boucher, conservatrice Musée des beaux-arts de Sherbrooke.
Contenu du dossier
Ébauche d’un projet, maximum de 15 lignes avec ou sans croquis
Curriculum vitae artistique
Démarche artistique générale
10 photographies numériques (jpeg seulement) sur cd de vos réalisations en installation (in situ), en land
art ou art éphémère
Tous autres documents pertinents
Aucune demande par courriel ne sera acceptée
Aucun montage power point ne sera accepté
Date limite de dépôt des dossiers 4.04.2014 (le cachet de la poste faisant foi).
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Un cachet de 700 dollars est proposé aux artistes auteurs et 300 dollars concernant le transport et autres frais.
Faire parvenir votre dossier à :
Maison des arts et de la culture de Brompton
1 rue Wilfrid-Laurier - Sherbrooke (Québec) J1C 0P3 - CANADA.
N.B Les dossiers ne seront pas retournés
Le comité de sélection rendra sa décision dans la semaine du 7 avril 2014. Pour informations
additionnelles, bien vouloir communiquer avec : Josianne Bolduc, directrice par téléphone ou par
courriel : info@maculturebrompton.com ou 819 846-1122
Thématique 2014 : Empreintes
L’empreinte désigne habituellement une marque distinctive laissée par un objet, un être
vivant, un individu, voire même une société. De la première empreinte de main sur les parois
préhistoriques, aux techniques les plus achevées de moulage et d’impression en passant par
les pétroglyphes amérindiens, ces anciennes gravures sur pierre retrouvées à proximité de la
Maison des arts et de la culture de Brompton, de tout temps, l’empreinte est la trace de
l’homme, la matérialisation d’un contact, d’un message, d’un événement.
La Maison des arts et de la culture et le parc de la Rive sont des lieux qui, en raison de leur
géographie, sont empreints d’histoire (naturelle, culturelle et industrielle). Ainsi, le thème
privilégié à la fois pour l’événement d’art in situ et pour l’exposition intérieure s’inspire de
cette réalité et ouvre sur différentes avenues reliées tant à l’univers des arts visuels qu’à celui
de l’histoire et du patrimoine. Car si l’empreinte est la trace de l’homme, le temps aussi laisse la sienne.
Élément riche en variation, l’empreinte permet d’aborder l’objet, la matière, la forme dans un
contexte de la trace, de la transmission mimétique et de la reproductibilité. Bref, la
thématique met en valeur cette opération – à la fois simple et complexe - qui consiste à
capter et dupliquer le réel et à en donner une représentation plus ou moins précise. Car bien
souvent l’empreinte relève de la duplication d’une forme ou d’une action, d’un dédoublement
qui propose un « semblable » à partir d’un « original » selon des approches techniques
diverses : empreinte par frottages, par moulage, par impressions.
À l’heure où l’empreinte écologique retient l’attention et réclame des actions et où l’empreinte
génétique soulève des questions éthiques, qu’en est-il des pratiques artistiques de trace ou
d’empreinte comme la gravure, la sérigraphie et la photographie, mais aussi comme le Land
Art, le Body Art et la performance ? À l’évidence, le thème est d’actualité à plusieurs niveaux ;
il ouvre à de nombreuses réflexions, permet divers axes de création et promet des
propositions artistiques certainement pertinentes, voire surprenantes.
Martin Labrie, membre du comité artistique des Jardins réinventés de la Saint-François.
www.maculturebrompton.com


APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Artiste en résidence de 2 mois, Cité internationale des Arts de Paris / PARIS
Pépinières européennes Jeunes artistes, Cité internationale des Arts de Paris
La résidence proposée est organisée avec le soutien de la Ville de Paris
dans le cadre de son programme de résidence à la Cité internationale des Arts.
Disciplines : Artistes chorégraphe, vidéastes, plasticiens, circassiens, performeurs et tout créateur
qui crée de nouvelles formes d’expressions.
Des artistes de la relation à l’autre qui développent une démarche en relation avec les contextes humains,
sociaux et économiques Toute candidature dont la démarche personnelle
est portée par le projet des Pépinières européennes pour jeunes artistes : “rencontrer l’autre et produire ensemble”.
Projet : Développer un projet artistique en relation avec un public urbain et alentour, Paris - Ile de France.
Conditions financières et techniques
Le lauréat recevra un prix à la création de 1296 euros par mois.
Il sera hébergé dans les ateliers de la ville de Paris à la Cité internationale des arts
(loyer 460 euros à la charge du lauréat).
A la fin de la résidence et en fonction du projet, l’artiste pourra présenter
son travail lors d’une représentation publique.
• durée de la résidence : 2 mois
• Nombre d’artistes reçus : 1
• Dates de séjour : du 1er mai au 30 juin 2014
• Prochaine date de tombée : 25.03.2014 à minuit (heure de Paris).
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Pour répondre à l’appel : suivrez les indications et connectez vous sur : emobility.pro
Cité internationale des Arts de Paris - 18 rue de l’Hôtel de ville - 75004 PARIS.


PRIX

Prix MAIF pour la Sculpture 2014 / PARIS
Le Prix MAIF pour la Sculpture s’adresse aux artistes plasticiens émergents
français et francophones, résidant en France métropolitaine, qui souhaitent
travailler pour la première fois ce matériau noble et exigeant, auquel il est difficile
d’accéder en raison de sa complexité technique et des coûts de réalisation.
Il est destiné :

  • aux artistes, quelle que soit leur pratique (peinture, installation, vidéo, photographie...), qui souhaitent proposer, dans la ligne de leur parcours artistique, un projet contemporain spécifiquement étudié pour une fonte en bronze
  • aux sculpteurs qui n’ont jamais réalisé d’oeuvre en bronze et souhaitent en avoir une première expérience dans une logique contemporaine De fait, le Prix MAIF pour la Sculpture ne s’adresse pas :
  • aux artistes qui disposent déjà d’une grande renommée nationale ou internationale
  • aux sculpteurs ayant déjà une pratique avérée du bronze
  • aux sculpteurs qui souhaitent utiliser le bronze dans une logique et un savoir-faire « classiques »
  • aux artistes ne se situant pas dans le cadre précisé à l’article 3 du règlement. (règlement : www.maif.fr/prix-sculpture) Les six lauréats du Prix MAIF pour la Sculpture ont été successivement : Elsa Sahal, Brigitte Zieger, Françoise Petrovitch, Antoine Dorotte, Vincent Mauger et Président Vertut Dossier de candidature Pour participer, les artistes devront déposer un dossier de candidature (voir article 6 du règlement) qui comprendra obligatoirement les éléments suivants :
  • La fiche d’inscription (annexe 1 du règlement : www.maif.fr/prix-sculpture ) complétée de tous les documents annexes rassemblés, soit une lettre d’intention, un curriculum vitae de l’artiste, une déclaration sur l’honneur attestant qu’il est le seul auteur du projet ou de l’oeuvre soumise au jury (annexe 2 du règlement) ainsi que les annexes 3 et 4 présentes dans le règlement.
  • Le dossier de présentation complet du projet exposant la démarche de l’artiste, la présentation générale et la description de l‘oeuvre (future ou existante), ainsi que des visuels en couleurs. Il devra se présenter sous la forme d’un document imprimé (impression en couleurs si possible), saisi informatiquement, au format A4, 15 pages au maximum (hors documents obligatoires d’inscription au concours signés) et d’une version numérique (support type CD-ROM, clé USB), dans l’éventualité d’une nomination et d’une exploitation du dossier sur le site internet du Prix. Le règlement ainsi que les annexes indispensables à la constitution du dossier de candidature sont téléchargeables sur le site www.maif.fr/prix-sculpture Toute participation au Prix MAIF pour la Sculpture implique que l’artiste prenne connaissance du règlement et de ses annexes et en accepte les dispositions. Le règlement et ses annexes prévalant sur le dossier d’appel à candidature. Les dossiers de candidature devront être retournés au plus tard :
  • par voie postale, avant le vendredi 30.05.2014, à minuit, ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ le cachet de La Poste faisant foi, à : Prix MAIF pour la Sculpture 2014 - Agence L’art en plus - Olivia de Smedt et Virginie Burnet - 8, rue de Belloy - 75116 PARIS • ou remis en mains propres, sur rendez-vous au 06 09 72 59 43 ou 06 87 77 75 54, avant le vendredi 30.05.2014 à 12h. +++++++++++++++++++++++++++++ à l’agence L’art en plus, 8 rue de Belloy - 75116 PARIS. Jury Sous l’égide du président-directeur général de la MAIF, le jury est composé d’un panel de personnalités représentatives et reconnues du monde de l’art contemporain et de la sculpture : représentant d’institutions culturelles, artiste, critique d’art, commissaire d’exposition, fondeur, enseignant d’art... À partir de tous les dossiers reçus, le jury aura pour mission de sélectionner les projets nominés (lors d’une première réunion) et le lauréat du Prix (lors d’une seconde réunion). Le jury 2014 sera notamment composé de : • Roger Belot, Président Directeur Général de la MAIF • Marie-Anne Ben Maïz, Administratrice de la MAIF • Aude Cartier, directrice de la Maison des Arts de Malakoff • Denise de Cordova, directrice du programme sculpture du Royal College of Art de Londres. • Stéphane Corréard, critique d’art, commissaire d’exposition et directeur artistique du Salon de Montrouge • Bernard Marcadé, critique d’art et commissaire d’expositions indépendant • Marion Rosini, directrice de la fonderie Rosini Pour sélectionner les nominés et désigner le lauréat, le jury privilégiera principalement la créativité, l’originalité et la pertinence de l’oeuvre dans la perspective d’une fonte en bronze et d’une exposition auprès du grand public, ainsi que le regard neuf porté sur ce matériau, dans une logique contemporaine (la liste des critères d’évaluation est disponible à l’article 7 du règlement). Pour toute information complémentaire sur le Prix MAIF pour la Sculpture, • Consulter les « 10 questions/réponses clés » sur le site du Prix MAIF : www.maif.fr/prix-sculpture • Adresser vos questions à : prix-sculpture@maif.fr • Contacter directement l’équipe du Prix MAIF pour la Sculpture : Olivia de Smedt – 06 09 72 59 43 et Virginie Burnet – 06 87 77 75 54 Le règlement ainsi que les annexes indispensables à la constitution du dossier de candidature sont téléchargeables sur le site www.maif.fr/prix-sculpture

COMMISSAIRE D’EXPOSITION

Commissaire invité,à la programmation pour la mise en place d’expositions (h/f) / CLERMONT FERRAND
Commissaire invité(e) à la programmation pour la mise en place d’expositions à l’espace
d’art contemporain La Tôlerie (63) pour l’année 2015.
Espace d’art contemporain La Tôlerie - 10, rue de Bien-Assis - 63000 CLERMONT FERRANT
Présentation de la structure :
Implanté dans le coeur industriel de la Ville, l’espace d’art contemporain
La Tôlerie, ancien garage réhabilité à l’initiative de la Ville de Clermont-
Ferrand en 2003, s’affirme comme un instrument d’exploration de la
création contemporaine avec pour missions :

  • De représenter la création contemporaine sous toutes ses formes en privilégiant la production in situ, la présentation d’artistes émergents et les démarches expérimentales. Il invite chaque année un commissaire extérieur pour imaginer et mettre en oeuvre une programmation spécifique sur une ou deux saisons.
  • De diffuser et démocratiser l’art contemporain dans la région et au-delà par des actions de médiation et de sensibilisation en direction des publics les plus larges et les plus variés. Site Internet : http://www.clermont-ferrand.fr/La-Tolerie.html Missions :
  • Le commissaire sera chargé de concevoir deux expositions d’envergure en 2015 sur les périodes suivantes :
  • mai - juillet 2015
  • septembre - décembre 2015
  • Le commissaire devra produire deux projets d’expositions. Ces deux volets pourront être conçus en résonance ou de façon individuelle (des aménagements à ce calendrier pourront être éventuellement trouvés en fonction notamment des contraintes de production). Le comité de sélection se réserve le droit de valider un seul projet sur les deux présentés en fonction de leur pertinence.
  • Il (elle) sera chargé(e) des phases de productions, de montage d’exposition, de démontage voire de remise en ordre du site en liaison avec les artistes et le responsable de l’espace d’art.
  • Il (elle) devra être présent(e) lors des réunions de préparation, de montage, de démontage et de promotion de l’exposition. Profil :
  • Il (elle) doit faire preuve d’une très bonne connaissance de la vie artistique régionale, nationale et internationale.
  • Il (elle) apporte une expérience professionnelle confirmée dans la conduite de projets artistiques Pour Postuler : Il sera demandé de bien vouloir élaborer une proposition sur les bases de ce cahier des charges :
  • Ces expositions devront concerner des artistes parfaitement repérés dans le domaine de l’art contemporain (parcours artistique, collaborations, achats institutionnels…)
  • Chaque exposition devra être conçue en recherchant la meilleure adéquation entre le projet, la configuration de l’espace de la Tôlerie et un souci de lisibilité pour le plus grand nombre.
  • Chaque exposition devra proposer des productions d’oeuvres in situ. La proposition devra comporter :
  • un curriculum vitae du commissaire
  • un descriptif des projets ( concept général des expositions, présentation des artistes, démarche artistique…)
  • un descriptif technique (scénographie sommaire)
  • un budget prévisionnel de 50 000 euros pour les deux expositions divisé selon la répartition suivante : un projet à 30 000 euros et l’autre à 20 000 euros comportant :
  • l’ensemble des charges liées à l’organisation des expositions notamment : o Les honoraires du commissaire comprenant la définition des projets, relations avec les artistes et les prêteurs en lien avec la Direction de la Culture pour l’élaboration des fiches de prêts et des montants d’assurance, fiches techniques pour les productions et rédaction des supports de communication. o Le coût de production des oeuvres in situ (honoraires artistes, matériaux utilisés, …). o Coût de la scénographie. o Transport des oeuvres, frais de réception des artistes pour le montage et le vernissage (transport, hébergement...) o Le coût des prestations techniques (location de matériel et prestations techniques annexes). Des financements extérieurs pourront être recherchés mais ne pourront être de nature à remettre en cause la faisabilité du projet. La gestion de cette exposition s’effectuera dans le cadre d’une régie directe par le biais de la Direction de la Culture et nécessitera des échanges fréquents entre le commissaire et ce service. Le dossier complet devra être adressé par mail au plus tard le 18.04.2014 ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à l’attention de : Gaëlle Gibault - ggibault@ville-clermont-ferrand.fr Précisions Pour ces expositions, la Ville mettra à disposition le personnel de surveillance pour une ouverture au public chaque jour les après-midi excepté le lundi et le dimanche. Un état détaillé des besoins de personnels techniques pour les phases de production, montage, démontage et maintenance éventuelle sera produit. Son coût sera évalué en terme de contingent d’heures de travail pour chaque phase. Avant tout paiement, des factures devront être présentées. Pour tous renseignements complémentaires et descriptifs du bâtiment : plans, dossier photos des expositions antérieures, précisions techniques. Contact : Gaëlle Gibault – Direction de la Culture – 15 Mail d’Allagnat – 63000 CLERMONT FERRAND - 04 73 42 63 76 – ggibault@ville-clermontferrand.

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Projet d’art contemporain // Musée des phares et balises, Phare de Créac’h-Ile d’Ouessant / QUIMPER
Téléchargement des documents mis en ligne sur le site internet du Conseil Général :
Fiche de candidature & budget prévisionnel : http://www.cg29.fr/
Afin de télécharger la version Word de la fiche de candidature et la version Excel du budget
prévisionnel, disposées sur le site internet du Conseil Général, veuillez suivre ces instructions :
1. Connectez-vous sur le site internet du Conseil Général du Finistère : http://www.cg29.fr/
2. Une fois sur le portail, trouvez sur votre droite la sous-rubrique « Culture et loisirs » de la rubrique
« Le Conseil Général et vous ».
3. Une fois la page « Culture et loisirs » affichée, cliquez sur l’icône « Toute l’actualité ». Vous
trouverez alors l’annonce d’appel à proposition et l’ensemble des documents téléchargeables.
EXTRAIT du Projet d’art contemporain // Musée des phares et balises // Phare de Créac’h
LE PROJET
1.0 Contexte de l’appel à proposition
Le musée des phares et balises, accueilli au sein de l’ancienne salle des machines du phare du Créac’h
d’Ouessant, est aujourd’hui appelé à redéfinir sa programmation culturelle, en lien avec le
renouvellement de ses espaces muséographiques, projeté dans les années à venir. Par le biais de la
création artistique, le Conseil Général du Finistère souhaite inviter les habitants de l’île et ses
visiteurs à porter un regard sensible sur ce futur lieu de convivialité et d’échange autour de
l’histoire humaine et matérielle de la signalisation maritime.
Basé sur la thématique de la lumière, en raison de la nature même des lieux, ce projet sollicite ce
médium artistique contemporain pour instaurer un dialogue avec la conservation d’un
patrimoine ainsi qu’avec un pan de la dimension symbolique des lieux, très présente dans
l’imaginaire collectif.
Exemples : Le phare repère paysager, le phare refuge, le phare sculpture graphique, le phare noeud
d’un réseau de sécurité (…)
Le musée trésors, le musée d’une rencontre (…)
2.0 But de l’appel à proposition
L’appel à proposition vise en premier lieu à sélectionner, parmi l’ensemble des dossiers de candidature,
le projet qui répond le mieux à ce dialogue entre création artistique et patrimoine. Il vise également par
la suite, à permettre à un artiste, une équipe ou un collectif d’artistes de voir leur oeuvre vivre dans un
lieu d’exception.
L’intérêt d’un tel projet, au-delà d’annoncer une programmation culturelle renouvelée, réside dans la
mise en place d’un évènement qui est amené à se renouveler chaque année.
Introduire un rendez-vous « phare » au sein de ce lieu patrimonial, c’est donner l’occasion aux
Ouessantins d’identifier ce repère culturel de façon décalée, les invitant ainsi à considérer le
musée des phares et balises comme un outil de lien social et culturel.
3.0 Description du projet
Dans la volonté d’ouvrir l’appel à proposition à la diversité des moyens d’expression de l’art
contemporain, deux orientations sont possibles, chacune dépendant de contraintes financières et
techniques distinctes. Le Conseil Général ne s’est pas encore positionné sur le projet intérieur ou
extérieur. La décision sera prise au vu de l’intérêt des propositions.
L’orientation A induit que l’artiste s’inspire de l’aspect extérieur du phare de Créac’h, voire de ses
abords paysagers, dans son processus de création. Ephémère, l’oeuvre est amenée à rester sur place
le temps d’une soirée et propose une approche originale de cet édifice patrimonial.
L’orientation B quant à elle, propose à l’artiste d’insuffler un regard sensible au sein même de
l’ancienne salle des machines du phare, aujourd’hui salle d’exposition du musée des phares et balises.
Plus pérenne, l’oeuvre fait ici l’objet d’une exposition sur plusieurs mois, et amène un dialogue avec les
collections du musée.
3.1 Le support artistique
L’artiste est invité à proposer une oeuvre originale qui utilise la lumière comme médium principal. Sa
création doit s’inscrire dans le respect des lieux investis, s’imprégner de la thématique établie, à savoir
la lumière et la travailler comme matériau principal de l’oeuvre. Ce médium, pris dans son sens le plus
large, propose de multiples approches et possède aujourd’hui un impact aux yeux des visiteurs. Une
grande liberté est ainsi permise quant à la technique spécifique utilisée (projection vidéo et/ou sonore,
installation, sculpture…), pour autant que le projet revête un caractère contemporain, puisse être vu
par un large public et présente un parti pris marqué sur une dimension symbolique du site (vision
onirique ou décalée, ludique, documentaire, poétique, lyrique…). Il s’agit ici pour l’artiste de dessiner
l’identité de son travail, en rapport direct avec l’esprit des lieux.
MODALITE DE PARTICIPATION
5.0 Admissibilité et inscription au repérage
5.1 Admissibilité
Peut être reçu à titre de porteur de projet tout artiste, équipe, ou organisme composée d’au moins un
créateur qui répond aux conditions suivantes :

  • soumet une oeuvre qui travaille la lumière comme médium principal ;
  • a au moins 18 ans au moment du dépôt du dossier de candidature ;
  • soumet une proposition libre de tout droit (vidéo, son et image) et respecte les conditions juridiques et financières prévues aux sections 10.0 et 11.0 ;
  • soumet une proposition en ligne avant le vendredi 18.04.2014 à 16h. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ 5.2 Inscription au repérage Si l’artiste souhaite participer à la visite du musée des phares et balises et du site, l’inscription à la journée de repérage est obligatoire. La demande d’inscription doit être réalisée par :
  • Courrier électronique, à l’adresse suivante : marie.quelen@cg29.fr Ou - Téléphone, au numéro suivant : 02 98 76 61 17 Aucun autre moyen d’inscription ne sera accepté. Les horaires du bateau seront communiqués par la suite, ce dernier pouvant partir de Brest avec escale au Conquet. 7.0 Dépôt des dossiers de candidature Chaque artiste devra adresser son dossier de candidature avant le vendredi 18 avril 2014, à 16 heures, par :
  • Envoi postal en une seule fois, par courrier recommandé avec accusé de réception, le cachet de la Poste faisant foi Conseil Général du Finistère DCSJ – CDPM - 32, Boulevard Dupleix - CS 29029 - 29196 QUIMPER Cedex Ou - Transmission par courriel à l’adresse suivante : marie.quelen@cg29.fr (Veillez à envoyer votre dossier via wetransfer.com. N’oubliez pas de conserver le mail d’envoi du dossier pour preuve). Ou : - Dépôt en mains propres au Service Conservation départementale du Patrimoine et des Musées Direction de la culture, du sport et de la jeunesse 1er étage - 11, rue Théodore Le Hars - 29 000 QUIMPER. Aucun autre moyen de dépôt des dossiers de candidature ne sera accepté. Un accusé de réception du dossier sera envoyé au porteur de projet quelques jours après la date de clôture. 8.2 Critères de sélection Les projets, qu’ils s’attachent à l’intérieur ou à l’extérieur du phare, seront évalués en fonction des critères généraux suivants :
  • Qualités artistiques du projet (caractère novateur, qualité de la réalisation artistique, qualité esthétique, qualité d’intégration de l’oeuvre sur le plan architectural et spatiale, la prise en compte du spectateur…) ;
  • Qualité du propos avancé par le projet (pertinence du dialogue entre l’oeuvre et son contexte environnant, qualité de la démarche artistique, respect de la thématique…) ;
  • Faisabilité technique (durée du montage et du démontage, implications techniques, adaptabilité aux conditions météorologiques…) ;
  • Budget (réalisme et justification des dépenses avancées). 9.0 Engagements de l’artiste sélectionné L’artiste, une fois sélectionné, s’engage à :
  • Respecter les exigences techniques et sécuritaires de la DIRM, du PNRA, de la mairie d’Ouessant et du Conseil Général (cf.4.4) ;
  • Informer le Conseil Général de l’avancée concrète de son projet par le biais d’échanges réguliers et de rencontres au cours des mois de juin et juillet 2014 ;
  • Participer à l’enregistrement de son témoignage sur sa création artistique ; CONDITIONS JURIDIQUES ET FINANCIERES 10.0 Conditions juridiques 10.1 Garanties L’artiste déclare et garantit que le contenu de sa proposition est original et n’enfreint pas quelque droit que ce soit, y compris sans limitation les droits de propriété intellectuelle. Il déclare et garantit également que sa proposition ne porte pas atteinte au droit à la vie privée, au droit à l’image, au droit de propriété ni à quelque autre droit de quelque individu ou personne morale, ni ne contient d’éléments diffamatoires, obscènes ou injurieux. 10.2 Responsabilité Le Conseil Général se dégage de toute responsabilité pour tout dommage ou toute perte pouvant être causés, directement ou indirectement, en tout ou en partie, par le téléchargement de tout logiciel, document, fichier ou formulaire et la transmission de toute information relative à la participation à l’appel à proposition. 11.0 Conditions financières 11.1 L’intervention financière du Conseil Général Pour ce projet, l’intervention financière du Conseil Général peut aller jusqu’à maximum 10.000,00 euros (toutes charges et taxes comprises), en fonction des spécificités du projet. Cette somme comptabilise l’ensemble du projet, de son élaboration à son démontage. L’intervention du Conseil Général a pour objectif de couvrir :
  • Le cachet de l’artiste et la cession des droits de représentation / de diffusion de l’oeuvre dans l’espace public ; Le paiement s’effectuera en deux fois, dans un délai de 30 jours : 50% lors de la notification du marché et 50 % à l’issue de la représentation. Un devis détaillé devra être intégré au budget prévisionnel (cf.11.2). .
  • La location du matériel technique nécessaire à la réalisation du projet ;
  • Les frais de montage et démontage ;
  • Les frais de déplacements sont remboursés si le porteur de projet présente les pièces justificatives (indispensables). Pour les transports, l’indemnité kilométrique est de 0, 35 EUR/km pour les camions et camionnettes (transport matériel) et de 0,25 EUR/km pour les voitures particulières. Pour le train et l’avion, c’est le tarif 2eme classe et le tarif économique qui sont d’application ;
  • Les frais de livraison du matériel technique sur l’île en amont du montage et après la phase de démontage ; L’intervention du Conseil Général ne couvre donc pas l’achat de matériel ou d’équipement technique qui pourra faire l’objet d’une utilisation ultérieure par l’artiste. Informations complémentaires 12.0 Contact Pour toutes informations concernant l’appel à proposition : Marie Quelen / marie.quelen@cg29.fr / 02 98 76 61 17 13.0 Calendrier Journée(s) de repérage sur le site Courant mars 2014 Clôture des candidatures Vendredi 18.04.2014 +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Accusé de réception des candidatures Entre le 18 et le 21 avril 2014 Analyse des projets Entre le 24 et le 25 avril 2014 Auditions des artistes présélectionnés Mardi 6 mai 2014 (matin) Diffusion du résultat Début mai 2014 Echanges et rencontres En juin et juillet 2014 Montage Entre le 4 et le 16 août 2014 Inauguration Weekend du 15 août 2014 Démontage Projet A Entre le 17 et le 19 août 2014 Démontage Projet B A fixer ultérieurement Bilan Entre le 19 et le 22 août 2014 ANNEXE 2 : Téléchargement des documents mis en ligne sur le site internet du Conseil Général [Fiche de candidature & budget prévisionnel] Afin de télécharger la version Word de la fiche de candidature et la version Excel du budget prévisionnel, disposées sur le site internet du Conseil Général, veuillez suivre ces instructions : 1. Connectez-vous sur le site internet du Conseil Général du Finistère : http://www.cg29.fr/ 2. Une fois sur le portail, trouvez sur votre droite la sous-rubrique « Culture et loisirs » de la rubrique « Le Conseil Général et vous ». 3. Une fois la page « Culture et loisirs » affichée, cliquez sur l’icône « Toute l’actualité ». Vous trouverez alors l’annonce d’appel à proposition et l’ensemble des documents téléchargeables.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

L’Association Jaipat propose une résidence de création / CADARCET
pour la 4e éditon d’En plein’art, parcours artistique en plein air, 11 et 12 octobre 2014 de 10h à 19h à Cadarcet (09)
La résidence aura lieu à Cadarcet (09) du 2 au 13 octobre 2014.
Elle accueillera 10 artistes plasticiens et 1 photographe
Thème : Voies d’ici, voix d’ailleurs
Visite guidée du site le 29 mars 2014 à 11h (inscription obligatoire au plus tard le 26 mars 2014 par courriel)
Candidature au plus tard le 12.04.2014.
++++++++++++++++++++++++++++++++
Sélection le 22 avril 2014
Présentation, dossier de candidature, photos, archives sur le site http://enpleinart.fr
La FICHE TECHNIQUE D’IDENTIFICATION pour candidater est disponible sur : http://enpleinart.fr/
à : Association Jaipat - En Plein’art - Lescalé – 09240 MONTSERON
À retourner par poste uniquement avec le dossier de candidature
au plus tard le 12.04.2014.
++++++++++++++++++++++
REGLEMENT DU PARCOURS 2014
Article 1 :
L’association Jaipat (Lescalé – 09240 Montseron) organise un parcours artistique en plein air destiné à
encourager la création et la diffusion d’oeuvres d’arts plastiques et visuels et de land’art tout en favorisant la
découverte d’un village et de son environnement.
Article 2 :
Le parcours est ouvert aux artistes professionnels. Pour l’année 2014, la limite a été fixée à 10 artistes
professionnels. Un accompagnateur nature assurera la vision environnementale et patrimoniale du parcours.
Article 3 :
Les oeuvres doivent être des créations originales, réalisées in situ pour leur plus grande part et installées par
leurs créateurs. Elles doivent être inspirées par le parcours et son environnement, sur le thème VOIES D’ICI,
VOIX D’AILLEURS, être exposables en plein air ou sous abri partiellement clos (granges, greniers ouverts…),
être non polluantes et si possible ne pas nécessiter d’énergie non-renouvelables. Leur installation ne doit
présenter aucun danger pour les visiteurs et pour l’environnement. Matériaux, socles et systèmes
d’accrochage ou d’installations sont à la charge de l’artiste.
L’association Jaipat invite les artistes à faire leur repérage in situ pour une meilleur adéquation de leur projet
avec le site. Elle se tient à la disposition des artistes pour plus d’informations et pour une mise en relation avec
les habitants chaque fois que nécessaire. Elle propose une visite de repérage du sentier le samedi 29 mars à
11 h précises. Inscription obligatoire par courriel jaipat@wanadoo.fr le 26 mars au plus tard.
Article 4 :
Conditions générales :
Adhésion à l’association Jaipat obligatoire (8 euros et 5 euros chômeur, minima sociaux)
Aucun frais de participation supplémentaire n’est demandé à l’artiste. Un contrat de production entre chaque
artiste et l’association Jaipat sera signé une fois faite la sélection.
Les artistes s’engagent à être en règle vis-à-vis de toutes les prescriptions administratives et légales.
L’association Jaipat est assurée en responsabilité civile et contre tout événement à caractère accidentel lié à la
manifestation. Chacun est tenu s’il le souhaite de s’assurer pour tout autre risque.
Article 5 :
Mode de participation :
• artiste professionnel avec résidence de création sur place du 4 octobre 14h au 13 octobre 14h
hébergement : chez l’habitant
restauration : repas de midi et du soir pris en charge par l’association Jaipat ; petits déjeuners
à la charge de l’artiste
frais de déplacement : artiste résidant à moins de 100 kms de Cadarcet : pas d’indemnisation ;
résidant à + de 100 kms de Cadarcet : forfait 100 euros ;
rémunération forfaitaire minimum* : 600 euros • artiste professionnel sans résidence
pas d’hébergement
restauration : repas de midi et du soir pris en charge par l’association Jaipat pendant le temps
de présence de l’artiste pour l’installation des oeuvres qui doit avoir lieu au plus tard le 8 octobre avant 16h
frais de déplacement : artiste résidant à moins de 100 kms de Cadarcet : pas d’indemnisation ;
résidant à + de 100 kms de Cadarcet : forfait 100 euros ;
rémunération forfaitaire minimum* : 300 euros
* L’association Jaipat se réserve le droit d’annuler la manifestation si le montant des financements
attribués s’avèrait insuffisant pour assurer la rémunération forfaitaire minimum indiquée plus haut.
Les artistes sélectionnés en serait avisés par courriel.
Dans tous les cas, l’artiste s’engage à être présent sur le parcours pour l’accueil du jeune public (centres de
loisirs et scolaires) qui aura lieu les jeudi 9 et vendredi 10 octobre, ainsi que pour les jours d’ouverture au
public les 11 et 12 octobre 2014. L’association Jaipat prendra en charge midi et soir la restauration de tous les
artistes pendant leur temps de présence pour l’accueil des publics.
Le démontage complet des oeuvres sera effectué par les artistes au plus tard le 13 octobre avant 14h.
Article 6 :
La commission artistique qui assure la sélection des artistes est placée sous la direction de Jane Ivoire et
Patricia Lefebvre, directrices artistiques de l’association Jaipat. Elle est composée de professionnels des arts
plastiques, d’amateurs d’art et de professionnels de l’éducation.
Article 7 :
Réception des dossiers de candidature au plus tard le 12 avril 2014, par poste uniquement.
La sélection des participants se fera au plus tard le 22 avril 2014. Les artistes sélectionnés seront avisés par courriel.
Article 8 :
Un Carnet d’artiste sera édité après la manifestation (sous réserve de son équilibre budgétaire). 10 exemplaires
seront remis aux participants et partenaires pour leur usage personnel.
Les exemplaires restants seront vendus aux bénéfices de l’association Jaipat.
Article 9 :
L’association Jaipat se réserve le droit d’annuler la manifestation en cas de mauvais temps et d’adapter en
conséquence les rémunérations forfaitaires prévues.
Article 10
Les artistes autorisent l’association Jaipat à utiliser des images de leurs oeuvres pour la promotion, la diffusion et
la communication de la manifestation.
Article 11
L’association Jaipat s’engage à verser leur rémunération et défraiement aux artistes en fonction du calendrier
des paiements des financements et de sa disponibilité en trésorerie, soit au mieux à l’issue de la manifestation,
au pire au plus tard le 31 décembre 2014.


APPEL A COMMANDE ARTISTIQUE

CAHIER DES CHARGES POUR LA COMMANDE ARTISTIQUE
AU TITRE DE LA CREATION D’UN PROGRAMME
DE VITRAUX CONTEMPORAINS DANS L’EGLISE / SAINT GILLES LES FORETS
Identification du pouvoir adjudicateur qui passe le marché :
Commune de Saint Gilles les Forêts
Mairie - 87130 SAINT GILLES LES FORETS
Tel 05 55 69 62 55 Fax 05 55 35 76 02 Mairie.saintgilleslesforets@orange.fr
Objet de la consultation :
Dans le cadre de valorisation l’église de Saint Gilles à Saint Gilles les Forêts (87130) une procédure de consultation
pour la création de nouveaux vitraux est organisée, visant à commander une œuvre originale
auprès d’une équipe constituée d’un artiste et d’un maître-verrier.
Procédure de passation du marché :
Passation d’un marché conformément à l’article 71 du Code des Marchés Publics.
Montant de l’enveloppe :
Le montant prévisionnel total de l’enveloppe de cette opération est de 27 000 € hors taxes.
Ce montant comprend les honoraires de l’artiste lauréat et du maître verrier associé, la réalisation,
l’acheminement et l’installation de l’œuvre, les taxes afférentes, ainsi que les frais annexes.
Caractéristiques principales
1) description du bâtiment et de son contexte
A demander au 05 55 69 62 55 et Mairie.saintgilleslesforets@orange.fr
2) Programme de la commande artistique création d’une œuvre artistique (vitraux)
Nombre de baies : 6, dimension 0.65/2 m de haut,
Thème, enjeux artistiques : le maître d’ouvrage souhaite que la forme artistique
des vitraux réponde à une démarche de création contemporaine non figurative.
La technique du vitrail est laissée libre.
3) Dépose et enlèvement des huisseries existantes
Déroulement de la procédure
La procédure de sélection de l’équipe lauréate s’effectuera sur dossier au terme de son examen
par le comité artistique, présidé par le maître d’ouvrage.
A l’issue de la sélection de l’équipe lauréate, un contrat de commande sera établi entre l’équipe
et le maître d’ouvrage fixant les modalités de réalisation, d’installation de l’œuvre, les modalités
d’entretien et de maintenance, ainsi que la rémunération de l’artiste et la cession des droits d’auteur.
Calendrier : fin des travaux prévus fin 2014
Durée du marché
Le délai d’exécution du marché est de 6 mois à compter de sa notification soit une fin des travaux prévus fin 2014
Documents à remettre

  • dossier de références artistiques et techniques de l’artiste et du maître-verrier
  • note rédactionnelle explicitant les choix artistiques et techniques, la philosophie générale de la démarche artistique, les méthodes et moyens d’exécution de l’œuvre, son implantation dans le site ainsi que tous commentaires permettant au comité de mieux comprendre la volonté de l’artiste et du maître-verrier.
  • une offre financière détaillant les coûts de conception et de réalisation. Les critères de sélection du lauréat Le choix sera fait au regard :
  • 1 / des motivations exprimées pour le projet (note d’intention) et pour l’intérêt porté au contexte.
  • 2 / de l’engagement dans une démarche de création contemporaine,
  • 3 / de la capacité de dialogue entre l’artiste et le maître-verrier associé
  • 4 / de l’adéquation de la démarche artistique avec les objectifs énoncés et les prescriptions du programme de la commande (échéancier, offre financière…). Date limite de remise des offres L’offre devra être remise par la poste en recommandé ou contre un récépissé à l’adresse du pouvoir adjudicateur avant le : Lundi 7.04.2014 à 16h30. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
  • Plan de situation et plan de masse
  • Plan des façades du bâtiment, photos du bâtiment de prêt et de loin A demander au 05 55 69 62 55 et Mairie.saintgilleslesforets@orange.fr Nom et coordonnées du maître d’ouvrage : Commune de Saint Gilles les Forêts Mairie - 87130 Saint Gilles les Forêts Tel 05 55 69 62 55 fax 05 55 35 76 02 Mairie.saintgilleslesforets@orange.fr Accompagnements : CAUE 87 - 1, rue des Allois 87000 Limoges - 05 55 32 32 40 - Caue87@orange.fr DRAC Limousin - Antoine Réguillon - Conseiller pour les arts plastiques : 05 55 45 66 77.

PRIX

Prix Meurice pour l’art contemporain 2014/2015 / PARIS
La création du Prix Meurice pour l’art contemporain accompagne le mouvement du Meurice
dans son tournant résolu vers l’avenir. Cette volonté artistique exprime la mise en oeuvre
d’une action exercée au titre du mécénat d’entreprise. Le Meurice, ainsi entreprise mécène,
fidèle à son héritage et à l’intérêt qu’elle porte à l’art de son temps, apporte un soutien matériel
à une activité sans but lucratif en soutenant un artiste émergeant de la scène française
pour l’aider à se faire connaître à l’étranger.
Aussi le Prix Meurice pour l’art contemporain se définit-il comme un prix international.
Tous les modes d’expression des arts plastiques et visuels sont concernés :
peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo, etc. Doté de 20.000 euros, il sera décerné
par un jury de professionnels chaque année, sur projet, solidairement
à un artiste âgé de moins de 45 ans et sa galerie qui le met en oeuvre.
Contacts Hôtel Le Meurice : Anne Vogt-Bordure Marie-Aude Laurent Margaux Capdeville
anne.vogtbordure@dorchestercollection.com
marieaude.laurent@dorchestercollection.com
margaux.capdeville@dorchestercollection.com
Tél. : 01 44 58 10 28 - Tél : 01 44 58 10 75 - Tél. : 01 44 58 10 79.
Règlement d’attribution
Prix Meurice pour l’art contemporain 2014/2015
Article 1
Le Prix Meurice pour l’art contemporain se définit comme un prix international.
Il a pour finalité de soutenir chaque année par une action de mécénat, un projet, d’envergure internationale,
d’un artiste de la scène internationale âgé de moins de 45 ans et sa galerie qui le met en oeuvre.
L’artiste doit impérativement respecter une des 3 conditions suivantes :
être de nationalité Française et être représenté par une galerie française être de nationalité Française
et être représenté par une galerie étrangère être de nationalité étrangère et être représenté par une galerie française
Article 2
Le prix sera décerné solidairement à l’artiste et à la galerie.
Il est conçu pour agir simultanément sur la production et sur la diffusion de l’oeuvre de l’artiste à l’international.
Article 3
Dotation : 20.000 euros
L’artiste reçoit une aide directe à la création (ou aide à la production) de 10.000 euros
La galerie bénéficie d’une aide à la diffusion de 10.000 euros qui sera affectée à une présentation à l’étranger :
exposition personnelle, projet hors les murs, participation à une exposition institutionnelle collective
ou tout autre projet à caractère international à valider par le jury, par exemple
à Bâle, New York, Miami, Berlin, Bruxelles, Londres, Tokyo, Moscou... (hors stand de foire)
Article 4
Les galeries recevront un dossier de participation et de présentation du prix.
Chaque galerie ne peut présenter qu’un seul artiste en renvoyant le dossier dûment complété
par courrier ou email au secrétariat du prix
avant le 25.04.2014 (date limite).
++++++++++++++++++++++++++++
Chaque galerie peut représenter un artiste ayant déjà été présenté les années précédentes,
et n’ayant pas été récompensé.
Article 5
Le Jury 2014/2015 est composé de : Jean-Charles de Castelbajac, Parrain du Prix - Montse Aguer, Directrice du Centre des Études Daliniennes -
Colette Barbier, Directrice de la Fondation d’entreprise Ricard - Neil Beloufa, Artiste et Lauréat du Prix Meurice pour l’art contemporain 2013/2014 -
Nicolas Bourriaud, Directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-arts - Philippe Dagen, Écrivain et Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne -
Jean de Loisy, Président du Palais de Tokyo - Jennifer Flay, Directrice de la FIAC - Marta Gili, Directrice du Jeu de Paume -
Henri Loyrette, Conseiller d’État - Maryvonne Pinault, Collectionneur - Franka Holtmann, Directeur Général de l’Hôtel Le Meurice et Président du jury -
Claire Moulène, Conseillère artistique pour Le Meurice (non votant) - Anne Vogt-Bordure, Directrice de la Communication (non votant)
Article 6
Une présélection sera effectuée le 5 juin 2014 au cours d’une première réunion du jury au Meurice.
Les membres du jury pourront effectuer visites et entretiens à la galerie et à l’atelier des artistes présélectionnés.
Les résultats de cette présélection seront proclamés le jour même au Grand Palais, au cours d’une conférence de presse.
L’élection de l’artiste retenu à la majorité des voix aura lieu quelques jours avant l’ouverture de la FIAC
à l’issue d’une réunion au Meurice, en octobre 2014, suivie d’une conférence de presse et d’une réception
au cours de laquelle le prix sera décerné à l’artiste et au représentant de sa galerie.
Article 7
L’Hôtel Le Meurice s’engage à mettre à la disposition de l’artiste lauréat une chambre pour une durée de cinq nuits consécutives,
immédiatement après la cérémonie de remise de prix, afin que celui-ci puisse organiser des rendez-vous
et recevoir tous les journalistes ou professionnels du monde de l’art qu’il jugera nécessaire.
L’organisation de ces journées s’effectuera en collaboration avec l’équipe de la Communication du Meurice.
Article 8
La galerie placera systématiquement un cartel spécial signalant le PRIX
sur le stand de la foire ou de toute exposition à proximité des oeuvres de l’artiste lauréat,
lors de toute exposition pendant la période concernée (2014/2015)
Article 9
L’artiste primé s’engage à autoriser l’Hôtel Le Meurice à utiliser son nom, sa photo,
et des informations concernant son travail artistique, qu’il aura préalablement validés,
ainsi que la libre reproduction d’une sélection d’oeuvres préalablement validées, sur tout document et support publié
par l’Hôtel Le Meurice dans le cadre de son action de mécénat en vue de faire la promotion du Prix Meurice pour l’art contemporain.
La galerie primée sera créditée sur les mêmes documents et supports de la mention « courtesy Galerie XXX »
Article 10
L’Hôtel Le Meurice se réserve le droit de proroger, d’écourter ou d’annuler le présent Prix
si les circonstances l’exigent ; sa responsabilité ne saurait être engagée de ce fait.
Article 11
Tout litige relatif à ce Prix et à son fonctionnement sera tranché, sans appel,
par le Directeur Général de l’Hôtel Le Meurice, Franka Holtmann.
Article 12
Le présent règlement est déposé sur le site dorchestercollection.com
et sur le site du Prix Meurice prixmeuricepourlartcontemporain.com.
Il est également consultable à l’Hôtel Le Meurice, 228 rue de Rivoli – 75001 Paris.
Le dossier de candidature Prix Meurice pour l’art contemporain 2014/2015 est disponible sur
lemeurice.com et prixmeuricepourlartcontemporain.com
http://www.prixmeuricepourlartcontemporain.com/fr/actualites/dossier-de-candidature-0
Attention : Dossier à remettre par la galerie en version Word sur CD-Rom,
Date limite de dépôt : 25.04.2014.
+++++++++++++++++++++++++++
Secrétariat du prix :
Candidature Prix Meurice pour l’art contemporain 2014/2015
À l’attention d’Anne Vogt-Bordure, Directrice de la communication
Le Meurice, 228 rue de Rivoli – 75001 PARIS
anne.vogtbordure@dorchestercollection.com - 01 44 58 10 28.


OFFRE D’EMPLOI

recherche assistant en médiation culturelle en CUI/CAE (h/f) / MONTSERON
L’Association Jaipat est basée à Montseron (09). Son action est dédiée aux arts plastiques, visuels et
environnementaux en milieu rural : création artistique professionnelle, résidence d’artistes, parcours artistiques
en plein air, enseignement et animations d’ateliers et stages tout public, expositions, conférences, soirées,
performances…
DESCRIPTION DE POSTE
poste : Assistant en médiation culturelle (h/f)
Localisation géographique : 09240 MONTSERON
Dépend hiérarchiquement du Conseil d’Administration et de la Direction artistique
MISSION / ROLE
En lien avec le Conseil d’Administration et la Direction artistique de l’Association, il ou elle aura pour
mission d’accompagner la mise en oeuvre de projets d’actions culturelles et artistiques en direction des
différentes typologies de public de l’Association. Il ou elle participera donc au développement et au
rayonnement du projet culturel global de l’Association.
FONCTION

  • Coordination, recherche des intervenants, suivi technique et pédagogique des actions de transmission et de diffusion en lien avec le programme culturel et artistique de la structure : suivi des projets déjà programmés (ateliers, stages, résidences de création, expositions) pour l’année scolaire 2013/1014 et prospection pour de nouvelles actions.
  • Relations avec les acteurs des projets (médiateurs, artistes intervenants, animateurs, enseignants, structures partenaires) et les financeurs (publics et/ou privés) des projets : rédaction des projets et suivi de leurs budgets, animation des réunions de travail, mise en place et suivi des plannings d’activités, évaluation et rédaction des bilans
  • Communication sur ces actions, organisation des restitutions et valorisations des projets PROFIL ET COMPETENCES
  • Bonne culture générale et bonne connaissance des arts plastiques, visuels et environnementaux
  • Bonnes capacités rédactionnelles
  • Sens de l’écoute et du dialogue, aisance oratoire
  • Sens de la communication et qualités relationnelles
  • Sens du travail en équipe
  • Rigueur et sens de l’organisation
  • Dynamisme
  • Maitrise du traitement de texte
  • Permis de conduire et véhicule obligatoires
  • Disponibilité occasionnelle (horaires décalés pour quelques réunions et week-ends sur certaines activités) CONDITIONS ET LIEU DE TRAVAIL
  • au siège de l’Association Jaipat – Lescalé – 09240 Montseron et hors les murs selon les actions
  • déplacements à prévoir principalement sur le département
  • personne éligible à un contrat de type CUI/CAE - CDI Contrat à durée indéterminée.
  • Poste à pourvoir le 31 mars 2014 VOLUME HORAIRE ET SALAIRE 20 heures hebdomadaires - Salaire mensuel 823,62 euros brut CANDIDATURE Une lettre de motivation + un CV détaillé à Association Jaipat – Lescalé – 09240 MONTSERON par voie postale uniquement.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

résidence de mi-septembre à mi-décembre 2015 / MONFLANQUIN
RESIDENCE D’ARTISTES A MONFLANQUIN
POLLEN ACCUEILLE DES PLASTICIENS DE TOUTES NATIONALITÉS ET LEUR PERMET
DE RÉALISER UN PROJET SPÉCIFIQUE OU DE POURSUIVRE UNE RECHERCHE PERSONNELLE.
Toutes les candidatures sont examinées. Pollen est une plate-forme d’échange et un lieu
d’expérimentation propice à l’accomplissement et l’approfondissement d’un travail.
L’association met à la disposition des artistes un atelier individuel et un logement équipé et leur
verse une allocation globale de 3600 euros durant le séjour.
Deux temps de résidences sont proposées à deux artistes sur la même période :
de mi-septembre à mi-décembre et de mi-février à mi-mai.
Pollen propose un "terrain d’essai" et un accompagnement susceptibles de nourrir le travail et la
démarche des artistes. C’est un programme singulier, qui ne pose pas l’exposition réalisée en
fin de séjour comme un objectif, mais comme un outil. C’est une expérience nourrie de contacts
avec d’autres artistes, le public, des scolaires, des opérateurs culturels...
MODALITES
LES CANDIDATS SONT INVITÉS À TRANSMETTRE - une lettre de motivation spécifique

  • un dossier complet relatif à leur travail
  • un CV détaillé (bio-bibliographie) CANDIDATURES PAR VOIE POSTALE Les dossiers peuvent intégrer des CD ou DVD contenant toutes sortes de documents multimédias sous des formats standards en vigueur (PDF, QUICK TIME, WORD, etc.). Il est néanmoins recommandé d’accompagner les supports informatiques (CD/DVD) de traces visuelles et de supports papiers. Pour être retournés à leur expéditeur au terme du comité de sélection, les dossiers doivent impérativement comporter une enveloppe affranchie et correctement libellée à l’adresse de réexpédition. CANDIDATURES PAR INTERNET Les candidatures transmises par internet sont acceptées sous certaines conditions :
  • elles ne doivent susciter aucun téléchargement et être communiquées sous formats standards en vigueur (PDF,QUICK TIME, WORD, etc.).
  • les fichiers transmis (PDF) ne doivent pas excéder 10 Mo.
  • le dossier peut renvoyer à des liens internet afin de permettre le visionnage de certains éléments (vidéo, photos, etc.). DÉPÔT DES DOSSIERS AVANT LE 1.11.2014, MINUIT. ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ pour le programme de résidence à Monflanquin de mi-septembre à mi-décembre 2015. LES DOSSIERS SONT À ADRESSER À : POLLEN - 25 rue Sainte Marie - 47150 MONFLANQUIN - 05 53 36 54 37 - contact@pollen-monflanquin.com / www.pollen-monflanquin.com

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidence de "CRÉATION – ART CONTEMPORAIN 2015" / HENDAYE
Date de clôture : 26.05.2014.
+++++++++++++++++++++++
PRÉSENTATION
La résidence de création - art contemporain accueille l’artiste dans un logement-atelier de l’ancienne ferme rénovée
NEKaTOENEa. Elle est située au Domaine d’Abbadia à Hendaye,
site naturel protégé de la corniche basque et propriété du Conservatoire du Littoral.
L’environnement de cette résidence offre une diversité de milieux naturels (littoral, prairies, forêt, verger, patrimoine bâti...)
et de thèmes d’investigations scientifiques (géologie, faune, flore, environnement...).
De par sa situation géographique, au Pays Basque, entre France et Espagne, à la limite entre continent terrestre
et espace océanique, la résidence est également influencée par les notions de frontières (interétatiques, linguistiques, géographiques).
Le programme des résidences NEKaTOENEa est développé et géré par le CPIE LITTORAL BASQUE.
Association portant le label national de Centre Permanent d’Initiative à l’Environnement,
dont les activités sont encadrées par une équipe de 11 salariés œuvrant dans les domaines de la science, de la culture et de l’éducation.
www.nekatoenea.eu, www.cpie-littoral-basque.eu
SPÉCIFICITÉ DE CETTE RÉSIDENCE
Cette résidence est dédiée à la création et la sensibilisation à l’art contemporain.
CONDITIONS
Cette résidence de création de quatre mois, s’adresse à des artistes professionnels extérieurs
au territoire Aquitaine Euskadi, ayant un parcours artistique déjà affirmé et n’ayant pas bénéficié récemment d’une résidence en Aquitaine.
PÉRIODE ET DURÉE
La résidence de création se décomposera en 3 temps :
1. Pré-visite initiale : UNE SEMAINE en novembre ou décembre 2014. Cette première semaine très en amont permet
à l’artiste de faire connaissance avec le territoire, les acteurs culturels, et partenaires afin de mieux préparer sa résidence.
2. Séjour en résidence : TROIS MOIS seront consacrés à la création entre février et juin de l’année 2015.
3. Préparation de l’exposition : UN MOIS de séjour en septembre-octobre pour la conception de l’exposition
de fin de résidence à la villa Beatrix Enea, en partenariat avec la ville d’Anglet en automne 2015.
DOTATION
Frais à la charge de la structure :
— Bourse : forfait de 1400 euros par mois effectif de présence en résidence pour un total maximal de 5600 euros.
— Déplacement : participation aux frais aller/retour (montant maximum remboursable 500 euros sur justificatifs).
— Aide à la production : montant maximum remboursable sur factures 1200 euros.
— Témoignage de la résidence : sous forme d’une édition imprimée, virtuelle ou multimédia, d’un écrit d’auteur…
les exemplaires seront a partager entre la structure d’accueil et l’artiste (montant maximum remboursable 2000 euros sur factures).
— Aide à l’exposition : la ville d’Anglet participe à la production de l’exposition, au transport des œuvres
et au montage de l’exposition à hauteur d’un montant total de 3500 euros (sur présentation de factures).
Frais à la charge de l’artiste :
— Les frais liés à la vie courante (nourriture, déplacements et transports durant la résidence….).
— L’artiste devra souscrire obligatoirement une assurance responsabilité civile et locative
pour la durée de son séjour. Une attestation devra être annexée à la convention d’accueil.
CONDITIONS D’ACCUEIL
— Mise à disposition de :

  • un logement en duplex, dans la maison Nekatoenea située au cœur du Domaine d’Abbadia,
  • un espace de création, atelier non équipé de 36m², attenant à l’appartement,
  • accès wifi.
    — Les frais des flux (eau, électricité, wifi) sont pris en charge de la ville d’Hendaye.
    — L’appartement et le lieu de création étant situés au cœur même du site naturel protégé obligent l’artiste à se conformer strictement au règlement du Domaine. (voitures, vélos, chiens sont interdits)
    — Aucun matériel informatique n’est mis à disposition. PARTICIPATION A UN PROGRAMME DE SENSIBILISATION L’équipe culturelle du CPIE LITTORAL BASQUE mettra en place des projets de médiations autour de la présence de l’artiste, pour lui permettre de présenter sa démarche, ses recherches artistiques ainsi que son processus de création (réflexion, expérimentation, réalisation). L’artiste participera à ce programme de sensibilisation à l’art contemporain en faveur de la population locale en participant à : 1. Aux minima deux présentations de son travail en direction des acteurs culturels et du grand public, des deux coté de la frontière, une en Aquitaine et une en Euskadi. 2. Un atelier « vacances réCréatives » encadré par des salariés de la structure, pendant les vacances de pâques et à destination d’un public d’enfants de 6 à 12 ans (1 journée). 3. Une présentation du processus de création en direction du grand public (portes ouvertes d’atelier sur une journée, ou un accrochage …). A la suite des relations établies avec nos partenaires, l’artiste peut être amené à développer d’autres projets ou prestations. Exemples : conférence, encadrement d’un « workshop » avec les écoles d’art, projets d’éducation artistiques et culturelle avec les scolaires. L’artiste est également invité à faire d’autres propositions pouvant valoriser cette résidence. SÉLECTION L’artiste sera sélectionné par un jury constitué de professionnels de l’art, des financeurs, d’enseignants, de membres du CPIE LITTORAL BASQUE. CRITÈRES
    — La qualité du parcours artistique.
    — L’exigence et l’originalité de la démarche artistique.
    — La capacité de l’artiste à s’investir dans un programme de sensibilisation à l’art contemporain en faveur de la population locale (présentation publique, proposition de work shop…).
    — Les motivations qui animent la candidature de l’artiste. CALENDRIER DE SÉLECTION
    — Date limite de réception des dossiers de candidature : 26.05.2014 (délai de rigueur). +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    — Sélection prévue en septembre/octobre 2014. CANDIDATURE COMMENT POSTULER
    — Téléchargez et complétez le dossier d’inscription sur le site www.nekatoenea.eu - rubrique " appls à projets" (Vous y trouverez deux fichiers à télécharger : l’appel à projet au format pdf et le formulaire d’inscription au format doc) . Attention ! les dossiers mal remplis ou ne répondant pas aux questions posées ne seront pas examinés.
    — Enregistrez le document au format PDF (5 mega maximum) en le nommant par votre nom et prénom. Exemple : DUCHAMP_Marcel.pdf. Attention ! aucune autre pièce jointe ne sera conservée.
    — Envoyez-le par mail à : residence.creation2015@nekatoenea.eu (boite mail dédiée uniquement à la compilation des dossiers) en indiquant comme « sujet » du mail votre : NOM_Prénom.
    — Dans les jours suivant la réception de votre dossier, vous recevrez un mail confirmant l’enregistrement de votre candidature. Merci de respecter ces consignes qui nous aident à mieux traiter les dossiers. Contacts et informations complémentaires : cpielittoralbasque.creation@hendaye.com Gérée par le CPIE LITTORAL BASQUE, la résidence de CREATION "NEKaTOENEa" reçoit le soutien de : Conservatoire du littoral, DRAC Aquitaine, Conseil Régional d’Aquitaine, Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Ville d’Hendaye, Ville d’Anglet.

    OFFRE D’EMPLOI

INSTITUT SUPERIEUR DES BEAUX ARTS DE BESANCON / BESANCON
RECRUTEMENT DU DIRECTEUR
Situé au coeur d’une aire urbaine de 245 000 habitants à proximité de la frontière suisse, l’EPCC ISBA
est soutenu par la Ville de Besançon, l’Etat et la Région Franche-Comté.
L’école est implantée au coeur d’un campus qui regroupe les facultés de sciences, de droit et certains
départements de sciences sociales et humaines de l’université de Franche-Comté.
L’établissement compte 40 agents dont 19 professeurs, accueille 200 élèves (rentrée 2013) et
propose au niveau DNAP et DNSEP deux options : « Art » et « communication visuelle », toutes deux
notées A lors de la dernière évaluation des diplômes par l’AERES en septembre 2010. Seul
établissement d’enseignement supérieur artistique de Franche-Comté, il s’inscrit dans un contexte
régional attractif en matière d’art contemporain (FRAC, centres d’arts, ateliers d’artistes, festivals..)
Basé à Besançon (118 000 habitants), le Directeur a en charge, sous l’autorité du conseil
d’administration de l’EPCC et de son président, le bon fonctionnement de l’établissement et la
définition d’un projet stratégique de développement pédagogique et culturel afin de positionner l’ISBA
en tant qu’acteur majeur dans le champ de l’enseignement supérieur en art au niveau national,
européen et international mais également en tant qu’acteur culturel territorial de premier plan.
Ses missions s‘inscrivent dans le cadre de l’article R 1431-13 du Code Général des Collectivités
Territoriales, et recouvrent des activités, projets, enseignements partenariats portés par l’EPCC.
Missions

  • élaborer et mettre en oeuvre le projet pédagogique, artistique et culturel s’inscrivant dans un contexte régional, national et international et dans le respect du principe de collégialité, qui contribuera à assurer la visibilité de l’école et à renforcer son identité,
  • poursuivre une dynamique propice à la recherche et l’inscription dans le LMD en développant les activités de recherche, en lien avec le conseil scientifique, et les coopérations nationales et internationales dans ce domaine,
  • conforter l’ISBA dans une dynamique partenariale avec les structures culturelles locales et l’enseignement supérieur
  • favoriser l’insertion professionnelle en développant notamment les liens avec les milieux des entreprises et des industries créatives
  • diriger l’activité de l’Ecole au plan opérationnel (personnels, finances, moyens techniques et pédagogiques). Développer la recherche de financements extérieurs et partenariats financiers. Développer une culture de l’évaluation. Profil recherché
  • Directeur d’un établissement d’enseignement artistique de catégorie A à temps complet, le poste est ouvert aux titulaires de la fonction publique territoriale, de la fonction publique d’Etat par voie de détachement ainsi qu’aux contractuels pour une durée de 3 ans.
  • Votre parfaite connaissance du monde de l’art et de ses réseaux mais également votre ouverture à l’ensemble des disciplines artistiques, comme votre créativité, fait de vous un professionnel reconnu dans le monde de l’art et de la culture.
  • Vous avez, de préférence une expérience réussie dans la Direction d’un établissement supérieur d’enseignement artistique et vous avez fait la preuve de votre capacité à travailler en transversalité. Vous avez une réelle aptitude à travailler en réseau et à structurer des partenariats dans les milieux artistiques, de l’entreprise et de l’Université, tant au niveau local et national qu’au niveau international.
  • Doté d’une forte capacité pour manager des équipes pédagogiques et administratives, vous disposez d’acquis significatifs en matière de gestion et de finances.
  • Vous maîtrisez l’anglais (lu, écrit et parlé) et la pratique d’autres langues vivantes serait appréciée.
  • Prétentions salariales demandées. S’agissant d’un établissement public de coopération culturelle, le conseil d’administration a constitué un jury en son sein afin de mener la présente procédure de recrutement. Pour tout complément ou information :
  • Ville de Besançon, M. Roland Billlot, DGAS pôle culture et tourisme (roland.billot@besancon.fr / 03.81.61.51.12)
  • Direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté : Claire Chaton-Aubey, directrice par intérim (claire.chaton-aubey@culture.gouv.fr) et Corinne Gambi, conseillère pour les arts plastiques (corinne.gambi@culture.gouv.fr) Les candidatures présentant une note d’intention synthétisant votre projet, accompagnée d’un curriculum vitae sont à adresser avant le : 11.04.2014. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à : Monsieur le Président de l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon 12 rue Denis Papin 25000 BESANCON.

OFFRE DE STAGE INDEMNISE

Proposition de stage - Festival L’Eté photographique de Lectoure - Edition 2014 / LECTOURE
Centre d’art et photographie de Lectoure - 8 cours Gambetta 32700 Lectoure
05 62 68 83 72 - contact@centre-photo-lectoure.fr - www.centre-photo-lectoure.fr
Dans le cadre de l’édition 2014 de L’Eté photographique de Lectoure, le Centre d’art et photographie propose à
des étudiants/es en art (Arts plastiques, Photographie, Histoire de l’art et Beaux Arts) et en médiation
culturelle, un stage de deux mois du 30 juin au 31 août. L’étudiant/e sera intégré/e à l’équipe permanente
du Centre d’art et photographie de Lectoure pour la phase de préparation et d’installation du festival du
30 juin au 20 juillet, pour l’accueil des visiteurs dans les expositions et la conduites des actions de
médiation du 21 juillet au 24 août et enfin pour le décrochage du 25 août au 31 août. Les stagiaires se
verront confier les missions énumérées ci-dessous :
Première partie (du 30 juin au 20 juillet) : installation des expositions et inauguration des expositions :
• le 30 juin, rencontre avec l’équipe du Centre de photographie, mise en place d’un planning, répartition
des tâches pour les trois semaines qui précèdent le vernissage et formation à la régie ;
• du 1 juillet au 13 juillet, aménagement des lieux d’exposition prenant en compte la spécificité des
oeuvres exposées et le projet artistique.
• du 14 juillet au 18 juillet, accrochage des expositions, mise en place des oeuvres, le plus souvent avec
les artistes eux-mêmes, mise en place de la signalétique du festival à l’intérieur et aux abords de la ville ;
• 19 et 20 juillet, pour le week-end d’inauguration, préparatifs et organisation de l’inauguration (accueil
du public, aménagement des lieux pour le dîner et la soirée).
Deuxième partie (du 21 juillet au 24 août) : accueil des visiteurs aux expositions et médiation :
Après une formation à la médiation dispensée les 21, 22 et 23 juillet, les stagiaires assureront :
• un accueil sur les lieux d’exposition : encadré par un des membres de l’équipe permanente, le stagiaire
accueillera les visiteurs, encaissera le prix des entrées, surveillera les lieux d’exposition et sera en
mesure de répondre aux questions des visiteurs, voir commenter la visite si ceux-ci en font la demande ;
• des visites commentées tout public de l’ensemble des expositions, les samedis, dimanches et une
matinée par semaine ;
• l’encadrement et l’animation d’un atelier de photographie numérique pour jeune public ;
• la préparation d’événements ponctuels qui auront lieu tout au long du festival (apéro-rencontres,
lectures autour des expositions etc.).
Du 14 juillet au 24 août, chaque stagiaire dispose de deux jours consécutifs de congés par semaine.
Troisième partie (du 25 au 31 août) : décrochage des expositions
Conditions matérielles :

  • Indemnité de stage de 369,35 euros/mois ;
  • Hébergement dans une chambre de l’internat du lycée de Lectoure pris en charge par le Centre d’art et photographie pour les stagiaires n’habitant pas à proximité de Lectoure ;
  • Budget pour la nourriture réparti entre les stagiaires.
  • Les éventuels frais de transport sont à la charge du stagiaire. Contact : si ce stage vous intéresse, veuillez adresser votre candidature (cv et lettre de motivation) à Solenne Livolsi, Administratrice-Coordinatrice et Dominique Blanc, Responsable de la Médiation, PAR courrier électronique contact@centre-photo-lectoure.fr ou postal (adresse du CAPL) avant le 20.04.2014. +++++++++++++++++

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Carte blanche PMU 2014 / PARIS
Le PMU, en partenariat avec LE BAL, propose chaque année à un photographe
de porter un regard sur l’univers des jeux dans le cadre d’une carte
blanche.
Cette carte blanche est confiée à un photographe choisi par un jury sur la
base des critères définis ci-dessous.
Le photographe devra réaliser un projet inédit avec un regard décalé. Ce
travail sera publié sous forme d’un ouvrage dans le cadre d’une collection
dirigée par le PMU et le BAL , en partenariat avec les éditions
Filigranes. Il sera également exposé au BAL au printemps 2015.
Le PMU a déjà donné carte blanche à quatre photographes : Malik Nejmi en
2010, Mohamed Bourouissa en 2011, Olivier Cablat en 2012 et Kourtney Roy
en 2013.
Critères de sélection
L’appel à candidature est ouvert à tout photographe professionnel sans
considération d’âge, ni de nationalité.
Le candidat proposera un projet de création photographique original et
singulier sur l’univers du jeu, des jeux d’argent et des paris.
Le PMU et LE BAL ne recherchent pas de vision générale mais un projet à
l’écriture photographique résolument contemporaine, qu’elle soit
d’inspiration documentaire ou plus fictionnelle.
Les membres du personnel du PMU ne peuvent pas répondre à l’appel à
candidature.
Jury
Le jury est composé cette année de :
Paula Aisemberg, Directrice de la Maison Rouge
Jacqueline d’Amécourt, Présidente du Comité d’honneur du IACCCA
(International
Association of Corporate Collections of Contemporary Art)
Valérie Belin, artiste
Clément Chéroux, Conservateur au Centre Pompidou - Chef du cabinet de la
photographie
Diane Dufour, Directrice du BAL
Nicolas Ferrand, collectionneur, Fondateur du Quotidien de l’Art
Malik Nejmi, photographe, lauréat Carte blanche PMU 2010
Benoît Cornu, Directeur de la Communication du PMU
Philippe Germond, Président Directeur Général du PMU
Le jury choisira le photographe sur la qualité de son projet et
l’originalité de sa proposition parmi un choix de dossiers préselectionnés
par LE BAL et le PMU.
Le jury recevra les candidats préselectionnés le 16 juin pour une
discussion de 30 minutes autour de son projet et sa faisabilité dans les
délais impartis.
Dotation
Le photographe bénéficiera d’une dotation de 20 000 euros pour la
réalisation de son travail (comprenant les honoraires, droits et frais
techniques.). Son travail fera l’objet d’un ouvrage publié aux Editions
Filigranes à 2000 exemplaires et commercialisé, il sera exposé au BAL au
printemps 2015.
Engagements et responsabilités
Les photographes devront s’assurer de l’accord des personnes
photographiées. La participation à la sélection de la Carte blanche PMU
implique l’acceptation du présent règlement. Le photographe retenu
acceptera de céder les droits de reproduction, d’exploitation et
d’utilisation de 10 visuels dans le cadre de la communication du PMU et du
BAL pour la promotion de la carte blanche. Il s’engagera lors de la
diffusion des images produites dans ce cadre à faire figurer la mention « 
Carte blanche PMU en partenariat avec LE BAL ».
Deux tirages signés ainsi que les tirages d’exposition rejoindront la
collection du PMU.
Candidatures
Elles sont reçues sous forme d’un dossier papier sur la base de :

  • Un cv mentionnant le parcours du photographe (expositions, éditions, récompenses.).
  • Une ou deux séries composées de 15 à 20 photographies, chacune tirée en format minimum 18x24 et maximum 30x40 cm, permettant au jury d’apprécier le travail du photographe, comportant impérativement au dos le nom de l’artiste et le nom de la série.
  • Un texte exposant l’intention du photographe sur le projet.
  • L’engagement, pour les candidats présélectionnés, d’assister à l’entretien avec le jury, le 16 juin 2014, à l’issue duquel le lauréat sera choisi par le jury.
  • L’engagement d’être disponible (juillet 14 – avril 15) pour effectuer la Carte blanche PMU et participer à la préparation des éléments de publication et d’exposition (cf calendrier), ainsi qu’à l’inauguration de l’exposition au printemps 2015.
  • Une enveloppe affranchie au format des tirages pour le renvoi des dossiers.
  • Le formulaire de candidature, dûment complété et signé. Formulaire de candidature à télécharger : http://www.le-bal.fr/fr/non-classe/carte-blanche-pmu-le-bal-2014/ Calendrier Envoi des dossiers de présélection à : Jury Carte blanche PMU, à Emilie Hamner, LE BAL, impasse la Défense, 75018 PARIS jusqu’au 2.06.2014, date limite d’expédition (cachet de la Poste faisant foi). ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Préselection : 11 et 12 juin 2014 Oral devant jury et choix ; 16 juin 2014 Carte blanche : juillet/décembre 2014 Préparation exposition et édition du livre janvier/avril 2015.

APPEL A PROJET ARTISTIQUE

Programme d’aides à la création artistique en France ou à l’étranger / PARIS
Le musée du quai Branly lance un nouvel appel à projet pour son programme
d’aide à
la création photographique : LES RESIDENCES DE PHOTOQUAI. Doté d’un
montant de
15.000 euros, cette aide doit permettre aux artistes sélectionnés de mener
à bien un projet
spécifique en phase avec leurs recherches et leur production actuelle.
Cette bourse couvre aussi bien les droits d’auteur rémunérant le travail
des lauréats que
les dépenses liées aux frais de la résidence dans le pays ou la zone
géographique qu’ils
ont choisis. Les projets développés doivent se situer dans la continuité
d’une carrière
artistique personnelle.
Le but du programme est de montrer l’Ailleurs vu de l’Ailleurs, à
l’occasion d’un projet
cohérent avec les précédentes séries réalisées par l’Auteur. L’Ailleurs
peut être un
thème, un pays, un peuple, un objet, un passé révolu, ou encore les
collections du
musée et du Pavillon des Sessions, antenne du musée du quai Branly au Louvre.
L’enjeu artistique de chaque projet sera d’abord photographique et
esthétique, au-delà des
aspects documentaires ou ethnographiques.
Les dossiers de candidature seront étudiés par un jury de présélection
interne au musée du
quai Branly. Un jury de sélection définitive rassemblera en juillet 2014 des
professionnels de la photographie internationale, internes et externes au
musée du
quai Branly.
L’annonce des 3 lauréats sélectionnés sera réalisée directement à la suite
du comité de
sélection définitive, soit à la mi-juillet 2014.
Téléchargez le dossier de candidature jusqu’au 31.05. 2014, date limite de
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
soumission des dossiers (le cachet de la poste faisant foi.).
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Dossier complet à télécharger sur www.photoquai.fr et également sur le
site du musée :
www.quaibranly.fr/fr/actualites/les-residences-de-photoquai.html
Les dossiers doivent être déposés ou adressés à :
Résidences de Photoquai, Direction du développement culturel
Musée du quai Branly, 222 rue de l’Université, 75343 PARIS Cedex 07. Riche
d’une collection de plus de 700.000 photographies et portant une attention
toute
particulière à la création contemporaine extra-européenne, le musée du
quai Branly a
mis en place un programme d’aide à la création artistique. Intitulé LES
RESIDENCES DE
PHOTOQUAI, ce programme est étroitement lié à la biennale des images du
monde,
PHOTOQUAI (www.photoquai.fr).
Depuis sa création en 2007 à l’initiative du musée du quai Branly,
PHOTOQUAI met en
valeur la photographie non-occidentale, et présente au grand public
international des
artistes dont l’oeuvre est inédite en France. Saluée dès sa première
édition pour son
originalité et sa pertinence, PHOTOQUAI a pour mission de susciter des
échanges, des
croisements de regards sur le monde.
APPEL A PROJETS 2014 - LES RESIDENCES DE PHOTOQUAI
Programme d’aide à la création photographique
Chaque année, le programme des RESIDENCES DE PHOTOQUAI donne l’opportunité à
deux ou trois artistes, ressortissant des pays d’origine des collections
du musée du
quai Branly, de développer une oeuvre inédite, originale, mettant en
valeur ce dialogue
des cultures et en cohérence avec leur trajectoire esthétique personnelle.


APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

Résidence Les Chantiers / BREST
Résidence Les Chantiers - Passerelle Centre d’art contemporain
41 rue Charles Berthelot - 29200 BREST
contact@leschantiers-residence.com - www.leschantiers-residence.com
Programme de résidence à destination des artistes émergents en Bretagne.
Un projet porté par Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et
Documents
d’Artistes Bretagne.
Présentation du programme de résidence
Au sortir des études, il est souvent difficile pour un jeune artiste de
poursuivre sa pratique, sans moyens, sans atelier et sans accompagnement
artistique et critique. Passerelle Centre d’art contemporain, Brest et
Documents d’Artistes Bretagne mettent leurs compétences et expériences en
synergie pour lancer Les Chantiers, dispositif de soutien aux artistes
émergents en Bretagne.
Les Chantiers accueillent ainsi chaque année deux artistes récemment
diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne
pour mener à bien un projet, accompagnés d’acteurs professionnels dans
toutes les étapes de son élaboration.
À l’issue de 3 mois de résidence et de travail en atelier, le projet fait
l’objet d’une exposition personnelle à Passerelle Centre d’art
contemporain, Brest. Parallèlement, pendant toute la durée de la
résidence, un site internet dédié, mis en oeuvre par Documents d’Artistes
Bretagne, rend compte de la résidence et des étapes de conception et de
réalisation du projet.
Appel à candidature 2014-2015.
Périodes de résidence : novembre 2014 à janvier 2015 et de mars à mai 2015.
Date limite de réception des candidatures : vendredi 13.06.2014.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Les compétences et les acteurs engagés sur Les Chantiers
La dimension critique et curatoriale :

  • dès la sélection des deux projets, un(e) critique d’art d’envergure nationale et/ou internationale est associé(e) aux Chantiers. Il ou elle accompagne les deux artistes dans la mise en perspective critique et analytique du projet. À l’issue de la période de résidence, il ou elle rédige un texte qui constitue un outil de communication autour de l’exposition et une validation critique du travail de l’artiste
  • pendant la période de conception et de mise en oeuvre du projet, l’artiste est engagé dans un aller/retour critique constructif avec le directeur de Passerelle Centre d’art contemporain, Brest. Le travail de documentation et de médiation du travail :
  • tout au long de la résidence, un travail de mise en perspective documentaire de la recherche et de la production artistique est mené avec l’équipe de Documents d’Artistes Bretagne et prend corps sur le site internet dédié
  • l’artiste est également accompagné par le service des publics du Centre d’art pour penser les modalités de médiation de son projet. La mise en oeuvre et en espace du projet :
  • le dialogue est engagé avec le régisseur du Centre d’art dans la production du projet pour en trouver les modalités de faisabilité et de réalisation. En relation avec le directeur et la responsable de l’administration du Centre d’art, le régisseur accompagne l’artiste dans la gestion du budget de production alloué au projet
  • la présentation du projet et son exposition sont développés en discussion avec le directeur du Centre d’art La diffusion du projet et du travail de l’artiste :
  • des visites d’atelier avec des professionnels du secteur sont organisées pour offrir les meilleures perspectives de développement à l’artiste émergent
  • l’artiste travaille en outre avec le service de communication du Centre d’art pour se préparer au mieux au dialogue avec la presse. L’accompagnement administratif :
  • en parallèle de la mise en oeuvre artistique, critique et documentaire du projet, l’artiste est accompagné dans la structuration professionnelle de son activité (déclaration fiscale et sociale, facturation, gestion des droits.) par Emilie Kermanach (Chrysalide). Passerelle Centre d’art contemporain, Brest est une plateforme de dialogue entre productions artistiques et publics installée depuis 1988 sur un exceptionnel bâtiment industriel de 4000m2. en plein coeur de Brest. Pour les artistes, Passerelle Centre d’art contemporain, Brest constitue un lieu ressource qui, à la fois, soutient leur activité et s’en nourrit. Il se fait aussi bien le miroir de la scène bretonne émergente que le terrain de sa mise en perspective par des initiatives qui structurent la création ailleurs, aux niveaux national et international. Documents d’Artistes Bretagne édite en ligne des dossiers réalisés avec des artistes visuels vivant en Bretagne. Ces dossiers sont diffusés dans le réseau professionnel de l’art contemporain et rendus accessibles à tous sur son site ddab.org. DD’AB s’inscrit dans une dynamique de mise en réseau avec tous les acteurs de l’art contemporain en région, en vue d’accompagner les artistes dans leur parcours. DD’AB travaille en collaboration avec le Réseau documents d’artistes. Chrysalide/Artenréel structure d’appui à la création d’activités économiques, développe depuis 2009 une mission spécifique pour le secteur artistique. Travaillant en collaboration avec des acteurs du secteur artistique, Chrysalide met en oeuvre une plateforme d’accompagnement à la professionnalisation des artistes auteurs (statut juridique, fiscal et social, gestion administrative, méthodologie de projets culturels, recherche de financements.). Les conditions de résidence Deux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne sont accueillis chaque année à Passerelle Centre d’art contemporain, Brest pour une période de 3 mois à l’issue de laquelle le projet développé est exposé. Les deux périodes de résidences sont :
  • résidence d’hiver (novembre-décembre-janvier) suivie d’une exposition de février à avril
  • résidence de printemps (mars-avril-mai) suivie d’une exposition de juin à septembre. Les dates des expositions de fin de résidence coïncident avec celles des autres expositions de Passerelle Centre d’art contemporain, Brest pour une meilleure visibilité des projets des artistes émergents. Chaque artiste sélectionné bénéficie :
  • d’un hébergement dans l’appartement du Centre d’art contemporain pendant la durée de sa résidence
  • d’une allocation de résidence de 1000 euros TTC
  • de la mise à disposition d’un atelier dédié
  • d’un budget de production de 1500 euros TTC pour la réalisation de son projet d’exposition (budget administré par l’équipe du Centre d’art contemporain)
  • d’un espace sur le site dédié pendant le temps de résidence puis d’une archive documentaire en ligne (site administré par Documents d’Artistes Bretagne)
  • d’une exposition personnelle au Centre d’art. Les documents à fournir : Le programme s’adresse aux artistes récemment diplômés vivant et travaillant sur le territoire de la Région Bretagne. Le dossier de candidature en format PDF (5 Mo max.) comporte les pièces suivantes :
  • un dossier artistique comportant :
  • des visuels d’oeuvres et/ou d’expositions. Pour les travaux vidéos, merci de fournir les liens vers les plateformes (Viméo, Youtube, etc.) ou d’envoyer un DVD par courrier postal
  • un texte de présentation du travail (1 page A4 maximum)
  • votre curriculum vitae à jour
  • vos coordonnées complètes
  • une note d’intention de votre projet pour Les Chantiers (il n’est pas demandé aux artistes de structurer complètement un projet mais bien d’en imaginer les contours et dʼen formuler l’intention).
  • votre préférence entre les deux périodes de résidence proposées (novembre 2014 - janvier 2015 ou mars - mai 2015). La décision finale est prise en discussion avec l’équipe des Chantiers. Le dossier doit être envoyé par courrier électronique avant le vendredi 13.06.2014. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à : contact@leschantiers-residence.com Les résultats de la sélection seront communiqués à tous les candidats en juillet 2015.

APPEL A RESIDENCE ARTISTIQUE

15 RESIDENCES D ARTISTES TOUTES DISCIPLINES DE 4 MOIS / POITOU-CHARENTES
EDUCATION ARTISTIQUE ET CREATION DANS LES TERRITOIRES DE POITOU-CHARENTES
ANNEE SCOLAIRE 2014 2015
Contexte
La Région Poitou-Charentes, en partenariat avec les services de l’État
(Drac, Draaf, Rectorat),
prend l’initiative d’organiser et de financer un programme de résidences
d’artistes ayant pour objet
principal l’éducation artistique des jeunes - et plus particulièrement des
lycéens - et le développement culturel des territoires, notamment en
milieu rural et en zones périurbaines. Ce programme de résidences repose
sur la présence dans la durée d’artistes dans les lycées et sur les
territoires, pour partager avec les jeunes, les acteurs éducatifs,
sociaux, économiques,culturels et les populations locales leur expérience
artistique et leur vision du monde, à travers la pratique artistique, la
fréquentation des oeuvres, la transmission des savoirs.
La Région assure le financement et les arbitrages, détermine le cahier des
charges, effectue les paiements. Les modalités d’organisation pratique
sont déterminées en partenariat avec les services de l’État (Drac, Draaf,
Rectorat).
Principe général et nature des résidences
La notion « d’artiste-résident » est à entendre au sens large : il peut
s’agir d’un artiste seul ou d’une équipe artistique.
La liberté de création constitue le principe de la résidence, l’artiste
profitant de la résidence pour avancer dans sa création personnelle, sans
obligation de résultat.
Il est toutefois important de prendre en considération qu’un accent
particulier est mis sur l’éducation artistique dans ce programme : il est
attendu de l’artiste résident qu’il mène une démarche d’éducation
artistique en direction de publics variés.
La démarche en direction des lycéens est bien sûr essentielle, mais
au-delà du travail de l’artiste avec les jeunes, les établissements
scolaires sont invités à s’appuyer sur les résidences pour jouer un rôle
structurant dans le développement culturel de leur territoire. En effet,
les lycées disposent
de tous les éléments pour être des acteurs culturels locaux à part
entière, plus particulièrement en milieu rural ou dans les zones
périurbaines : l’expérience professionnelle des animateurs culturels, la
créativité des jeunes, la capacité d’accueil des établissements sont en
effet autant d’atouts pour le développement culturel des territoires, en
initiant ou renforçant des partenariats culturels, éducatifs ou sociaux.
Nature des interventions de l’Artiste-résident
La présence de l’artiste-résident doit offrir autant d’occasions de
rencontres avec les publics, de manifestations populaires et de vie
intellectuelle, à travers des ateliers de pratique, des événements
artistiques, des conférences, des participations à des
festivals, des temps de création et d’expérimentation ou de croisement
avec les pratiques amateurs. En s’appuyant sur sa démarche de création,
l’artiste en résidence expérimentera et portera des modalités d’éducation
artistique en direction de publics scolaires ou de publics ciblés sur le
territoire. Ainsi, par ses interventions et sa présence dans la durée, il
devra contribuer fortement à la sensibilisation au fait artistique et à
ses prolongements. Les interventions de l’artiste-résident pourront
prendre la forme d’ateliers de pratique, de lectures, de répétitions ou de
représentations publiques, de conférences, de workshops (mini-stages), de
manifestations artistiques sous quelque forme que ce soit dans la mesure
où elles impliquent la présence d’un public.
Il est important de considérer qu’une résidence d’artiste ne saurait être
réduite à des heures d’interventions auprès de publics divers. Elle
implique une présence au quotidien, qui nourrit le territoire en dehors
des moments formalisés. Une résidence est l’occasion pour l’artiste de
créer,d’expérimenter, de s’imprégner de réalités sociales diverses,
d’initier des collaborations ou des partenariats, d’accompagner la
diffusion de son oeuvre.
Champs artistiques
Tous les champs de la création sont éligibles à ce programme de résidences
 : musique, cinémaaudiovisuel, création numérique, écriture, arts
plastiques, danse, spectacle vivant, approches contemporaines du
patrimoine, interventions in situ.
Diffusion
En vue de renforcer l’impact de la résidence sur le territoire et auprès
des lycéens, la diffusion des oeuvres antérieures (ou en cours de
création) de l’artiste-résident fera pleinement partie du dispositif
d’éducation artistique mis en place. Elle ne saurait se limiter à une
simple diffusion dans les murs de l’établissement scolaire mais doit être
programmée de manière concertée avec les partenaires extérieurs afin de
toucher un large public.
Durée, organisation
Les résidences ont lieu durant l’année scolaire. Elles reposent sur quatre
mois de présence de l’artiste-résident sur le territoire, au moins cinq
jours par semaine, répartis en trois périodes maximum. L’organisation
concrète et la répartition de ces périodes est déterminée en fonction du
projet pédagogique du lycée et des nécessités liées au champ de création
de l’artiste.
La résidence est construite de manière à ce que l’artiste intervienne
autant auprès de publics scolaires que de publics extra-scolaires : durant
la résidence, 200 heures d’interventions seront prévues en direction des
différents publics, dont 50% en direction des lycéens et 50% à répartir en
concertation entre les différents partenaires locaux, qui pourront être
des musées, des centres culturels ou sociaux, des associations , des
bibliothèques ou des médiathèques, des maisons de retraite ou des
hôpitaux, des structures relevant du ministère de la justice, des
entreprises, des coopératives.
En outre, l’artiste-résident pourra intervenir auprès d’autres publics
scolaires (collégiens, écoliers) pour peu que les financements
complémentaires soient apportés par les partenaires institutionnels (Drac,
Rectorat, départements, communes) en direction des établissements
scolaires concernés.
Il est précisé que ces 200h d’interventions correspondent à 30% du temps
total de la résidence.
L’artiste consacre le reste de son temps à son travail personnel
(conception ou réalisation d’une oeuvre), sans obligation de résultat.
Conditions matérielles, hébergement, restauration
L’artiste-résident doit pouvoir disposer d’un atelier suffisamment vaste
au sein du lycée et/ou à l’extérieur, équipé suivant ses besoins. Il devra
pouvoir y accueillir du public, scolaire ou extrascolaire.
L’hébergement de l’artiste-résident est pris en charge par le lycée
porteur du projet. Il se situe sur le territoire de la résidence, dans la
mesure du possible au sein même du lycée. L’artiste doit avoir la
possibilité de rester sur place durant les week-ends et les congés
scolaires s’il le souhaite.
Les repas sont pris en charge par le lycée dans le service de restauration
collective, du lundi midi au vendredi midi inclus, hors congés scolaires.
Les repas pris en dehors de l’établissement, durant les week-ends et les
congés scolaires, sont à la charge de l’artiste.
Rétribution de l’artiste-résident
L’artiste-résident perçoit forfaitairement 12 000 euros de la Région (soit
l’équivalent de 3000 euros par mois), couvrant l’ensemble de ses
engagements dans le cadre de ce programme de résidence.
Obligations sociales
L’artiste-résident veillera à déclarer sa rétribution de manière à être en
conformité avec les règles du régime social dont il dépend.
Aide au fonctionnement de la résidence
En dehors de la rétribution de l’artiste (qui lui est versée directement),
la Région verse au lycée
une subvention comprise entre 9000 euros et 12000 euros et couvrant les
frais suivants :

  • diffusion des oeuvres antérieures (ou en cours) de l’artiste-résident sur le territoire : entre 500 et 3000 euros suivant le champ artistique - aide à la production, à l’équipement et au travail avec les publics : maximum 8000 euros
  • déplacements de l’artiste, dans la limite de trois aller-retour domicile / lieu de résidence : maximum 1000 euros Les frais de restauration collective, d’hébergement, de déplacements locaux, sont à la charge de l’établissement. Sélection des artistes Un comité de sélection composé de représentants de la Région et de l’Etat (Drac, Draaf, Rectorat) retient tous les artistes qui répondent aux niveaux d’exigence artistique et éducatif nécessaires à la réussite d’une résidence « Assignés à résidence » de quatre mois. Les dossiers retenus par le comité de sélection seront présentés aux lycées, qui effectueront le choix définitif avec leur partenaires locaux. Cas particulier des artistes vivant en Poitou-Charentes : ceux-ci ne pourront être en résidence que sur un établissement situé hors du département où ils vivent ou travaillent habituellement. Coordination Localement, l’animateur culturel du lycée coordonne la résidence en liaison avec les équipes éducatives. En interne il mobilise les équipes éducatives. A l’échelle du territoire, il se rapprochera du médiateur culturel de pays afin de mobiliser les partenaires éducatifs, socioculturels, artistiques, économiques, institutionnels. Régionalement, un comité de suivi composé de représentants de la Région (direction de la Culture) et de l’État (Drac, Draaf, Rectorat) se réunit tant que de besoin pour assurer le bon déroulement des résidences. Obligations des lycées Les lycées souhaitant accueillir un artiste en résidence devront : - avoir vécu une première expérience d’accueil d’un artiste en résidence dans le cadre d’un dispositif soutenu par la Région (programme de résidences 2012 ou 2013 ; résidences d’artistes « parcours d’éducation artistique en Poitou-Charentes ») ou du dispositif « écritures de lumières  » initié par le ministère de la culture
  • réunir une équipe éducative assez large en interne, comprenant un membre de l’équipe de direction, l’animateur(trice) culturel(le), des enseignants, des personnels techniques,
  • fédérer autour de la résidence un réseau de partenaires de proximité, désireux de travailler avec l’artiste-résident à l’échelle du territoire (partenaires institutionnels, artistiques, sociaux ou culturels)
  • disposer des capacités d’hébergement permettant un accueil serein et confortable de l’artiste-résident durant quatre mois
  • disposer de bâtiments permettant l’aménagement pour l’artiste-résident d’un atelier suffisamment spacieux et permettant d’accueillir du public En dehors de ces garanties méthodologiques et techniques, aucun projet n’est demandé aux lycées, le désir d’accueillir une résidence d’artiste et de la concevoir en partenariat avec les acteurs du territoire constituant une approche suffisamment riche et solide. Le contenu de la résidence sera déterminé directement avec l’artiste-résident. Obligations de l’artiste-résident La nature des territoires de Poitou-Charentes nécessite que l’artiste-résident soit titulaire d’un permis de conduire valide. En se portant candidat, l’artiste s’engage s’il est retenu à être présent en résidence pendant quatre mois, au moins cinq jours par semaine, la résidence étant découpée au maximum en trois périodes. C’est un engagement conséquent qu’il convient de mesurer pleinement. Dossier de candidature Aucun pré-projet n’est demandé, le contenu de la résidence sera déterminé une fois la sélection effectuée, en fonction du territoire et des partenaires. Le dossier de candidature de l’artiste résident devra contenir :
  • un panorama de ses productions récentes,
  • un cv artistique, dans lequel il mentionnera son parcours artistique et les différentes expériences de résidences ou d’interventions en milieu scolaire ou extra-scolaire qu’il aura pu mener,
  • une note expliquant en quoi ce projet de résidence croise les enjeux liés à sa pratique artistique
  • une lettre de candidature signée (document à remplir figurant en annexe) Le dossier pourra contenir des reproductions, des vidéos, des des maquettes sonores et plus largement tout document que l’artiste jugera utile de communiquer au comité de sélection. Pour faciliter l’examen des candidatures, seuls les dossiers sur supports physiques seront acceptés. Les reproductions d’oeuvres pourront être fournies sur dvd ou sur clé usb. Une fois le processus de sélection achevé et quelle qu’en soit l’issue, les dossiers seront retournés aux artistes, s’ils ont pris soin de fournir une enveloppe affranchie au tarif en vigueur. Le dossier est à envoyer avant le 24.05.2014. +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ à Région Poitou-Charentes - « candidature résidences d’artistes » Service Éducation artistique et action culturelle - 15 rue de l’ancienne comédie - CS 70575 86021 POITIERS CEDEX 05 49 38 47 18 - EAAC@cr-poitou-charentes.fr

BOURSE

2 bourses / PARIS
La bourse des Amis des Beaux-Arts & La bourse Diane de Polignac / PARIS
(nouvellement initiée par Diane de Polignac et Khalil de Chazournes, de
la Galerie Diane de Polignac)

  • Chaque bourse vise à promouvoir le travail d’un artiste sorti de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris depuis moins de cinq ans.
  • Destinée à soutenir un artiste dans les toutes premières années de sa carrière, chaque bourse doit lui permettre d’optimiser un projet d’exposition. L’appel à projet est ouvert à toute aide, à la réalisation artistique de celle-ci : production d’oeuvres, mise en scène, catalogue. - Le projet retenu doit faire l’objet d’une exposition en France ou à l’étranger dans les 12 mois suivants la remise du prix.
  • Le lauréat de chaque bourse est sélectionné par un jury constitué de personnalités du monde de l’art, de membres de l’Ensba et des Amis des beaux-arts.
  • Chaque bourse est dotée d’un montant de 10 000 euros,
  • Les deux lauréats seront annoncés lors du Diner des Amis en Septembre. Les deux artistes y seront invités. INFORMATIONS PRATIQUES pour chaque bourse : Les critères de sélection :
  • Etre un artiste diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Paris.
  • Etre sorti de l’école depuis 5 ans maximum.
  • Proposer un projet qui donne lieu à une exposition dans les 12 mois qui suivent la remise du prix. Pour se porter candidat : L’artiste doit faire parvenir à l’association (via Isabelle Réyé au département communication de l’Ensba) un dossier décrivant son projet à Isabelle Réyé, Les Amis des Beaux-Arts de Paris - École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris - 14 rue Bonaparte - 75006 PARIS. avant le 30.05. 2014, minuit. ++++++++++++++++++++++++++++++ Chaque dossier comprendra impérativement :
  • Nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse postale, adresse email, téléphone.
  • Le lieu d’exposition envisagé du projet.
  • Le projet détaillé : synopsis accompagné de dessins, esquisses 3D ou tout autre élément image permettant d’appréhender le projet, les moyens techniques à mettre en oeuvre pour la réalisation etc.
  • Format du dossier recommandé : A4 ou A3.
  • Un budget prévisionnel pour la réalisation (le budget peut inclure les frais de production d’oeuvres, de mise en scène, de diffusion (catalogue). Sont exclus les frais de logistique (transport, assurance, régie…). - Une présentation illustrée de travaux antérieurs. informations : dominiquejacquemin@hotmail.com - contact@amisbeauxartsparis.fr - isabelle.reye@beauxartsparis.fr

PRIX

4e Prix de la Jeune Création / SAINT-REMY
L’Atelier Blanc, espace d’art contemporain à Villefranche-de-Rouergue en
Aveyron, organise au Moulin des Arts de Saint-Rémy, la quatrième édition
du prix annuel consacré à la jeune création. Ce prix a pour objectif de
découvrir, promouvoir et soutenir les talents émergents. Il est ouvert aux
plasticiens de moins de 33 ans désireux d’une résidence de création. La
sélection s’opère sur dossier artistique sans thème imposé.
Un jury de professionnels de l’art contemporain examinera les dossiers en
vue de sélectionner les 10 finalistes. Les résultats seront annoncés le
lundi 30 juin 2014, après délibération du jury.
Les dix finalistes du prix exposeront chacun leur pièce à concourir, du 18
octobre au 30 novembre 2014 au Moulin des Arts de Saint-Rémy.
A l’issue de l’exposition, deux prix sont décernés : le Prix du Jury et le
Prix du Public.
Le lauréat du Prix du Jury se verra proposer une résidence de création
d’un mois à Saint-Rémy en 2015. Cette résidence comprend un
appartement-atelier de 75 m2 tout équipé et un accompagnement financier de
1200 euros.
Le Prix du Public sera également décerné par vote sur place, et s’élève à
200 euros.
Candidature
Un dossier de candidature papier (max. A4) et numérique (max. 4Mo) est à
envoyer avant le 15.04. 2014 (cachet de la Poste faisant foi.).
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
à : L’Atelier Blanc - 5 rue Sainte-Émilie de Rodat - 12200 VILLEFRANCHE DE
ROUERGUE, ainsi que par mail, moulindesarts.sr@orange.fr
Dossier

  • Un formulaire d’inscription, à télécharger : http://www.atelier-blanc.org/atelier-blanc-actualites-actions-prix-de-la-jeune-creation_3_33_0.html
  • Une présentation de l’artiste comportant un CV
  • Un visuel de la pièce à concourir*, accompagné d’un texte explicatif (1 page sur formulaire)
  • Un book sur l’ensemble de ses travaux incluant un texte explicatif de la démarche artistique Conditions de participation //
  • Être âgé de 33 ans au plus, au cours de l’année 2014 (être né après le 1er janvier 1980)
  • Travaux tous supports acceptés (sauf œuvre monumentale)
  • Témoigner d’une démarche professionnelle dans le domaine des arts visuels (étudiants acceptés uniquement en fin de cursus) Si vous souhaitez que le dossier vous soit retourné, merci de joindre une enveloppe à vos nom et adresse affranchie au tarif en vigueur. Règlement du concours déposé chez un huissier * L’œuvre que vous proposez à l’exposition sera assurée par nos soins durant toute l’exposition. Vos frais de déplacement et transport d’œuvre aller-retour seront pris en charge (plafond 150 euros.). Les plans du lieu d’exposition peuvent vous être communiqués : moulindesarts.sr@orange.fr

OFFRE D’EMPLOI
recrute administrateur (h/f) / CHATOU
pour le Cneai, Centre national Edition Art Image,
Profil de poste : chargé(e) d’administration placé(e) sous l’autorité de
la directrice de l’association,
la personne sera recrutée pour mener à bien les missions suivantes :
Gestion budgétaire et financière :
élaboration, coordination et suivi du budget annuel et des budgets
prévisionnels par projets
contrôle et analyse budgétaire, suivi de trésorerie
élaboration et suivi des bilans financiers, gestion des acquisitions,
achats et commandes
Comptabilité : Élaboration et traitement des factures clients et
fournisseurs
suivi de la comptabilité générale et analytique, enregistrement des
opérations comptables (Ciel Compta)
Préparation des dossiers pour l’expert comptable et la commissaire aux
comptes
préparation des dossiers sociaux, préparation des dossiers banque,
préparation des dossiers de bilan
suivi et gestion des stocks livre et oeuvres : réalisation des inventaires
Préparation des Conseils, Assemblées et bilans partenaires
organisation et suivi des réunions, préparation des bilans artistiques et
culturels annuels et par projets
rédaction des procès-verbaux
Gestion juridique de l’association
contrats de service : avocats, comptables, webmaster
rédaction des contrats d’édition et d’exposition
gestion des assurances, gestion des prêts et des transports
veille juridique
Gestion des dossiers de subventions et partenariats
montage et suivi des applications/dossiers de demandes de financement
prospection des partenaires publics et privés, assistance à la négociation
rédaction des contrats de partenariats Ressources humaines /
administration
recrutement des stagiaires, gestion des agendas de présence
préparation et suivi des contrats de travail et DUE
suivi des ordres de paie, gestion des défraiements
suivi et gestion administrative des dossiers CUI/CAE
suivi des bénévoles lors des événements (festivals, salons...)
suivi des déclarations sociales mensuelles, trimestrielles et annuelles
déclaration aux organismes de protection des droits (Agessa, MDA...)
Profil et compétences attendues
connaissance du secteur artistique et culturel
connaissance en gestion et comptabilité
capacité de coordination
rigueur, organisation et autonomie dans le travail
culture générale, capacités rédactionnelles
maitrise de l’anglais
connaissance des cadres réglementaires d’une association
maitrise des outils informatiques (Word, Excel, Filemaker, Cielcompta)
Précisions Prise de fonctions : mai/juin 2014
Poste à Cneai , 78400 Chatou, Ile des Impressionnistes.
Candidature à adresser par email : administration@cneai.com
Date limite de candidature 14.04.2014.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


LOCATION

atelier d’artistes / PARIS
dans atelier d’artistes Paris Est,
pièce-atelier de 20 m2 à louer 250 euros ttc avec accès internet
et donnant sur l’atelier avec point d’eau, wc, coin cuisine.
activité picturale.
à 5 min du métro Raymond Queneau ligne 5 (Romainville
limite Pantin).
Contactez Carole au 06 63 12 54 50.